Exprimer ses sentiments ?

photo de l'auteur Hoctave
Hoctave
Homme de 25 ans
Paris/St Dizier

10 remerciements
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

     L'expression des sentiments dans notre société n'est pas toujours vu d'un bon œil. On entend d'ailleurs beaucoup de parents dire à leur enfant "voyons, un grand garçon comme toi ne devrait pas pleurer." Mais pourquoi ? Est-ce au final car cela gêne les parents, serait-ce une honte d'exprimer une douleur, une joie, de la fatigue ?

    Ainsi, dès lors qu'on laisse transparaître la moindre émotion on est jugé de "faible" et inversement celui ou celle qui les cache est considéré.e comme "bad-ass" car symbolisant le contrôle, l'impassibilité.

à votre avis :

- Pensez-vous qu'exprimer ses sentiments est une mauvaise chose ?
- Dans quelle mesure est-il intéressant d'exprimer/cacher ses sentiments ?
- Faudrait-il revoir notre rapport à nos sentiments ?
 


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Hoctave : Débat Exprimer ses sentiments ?      L'expression des sentiments dans notre société n'est toujours vu d'un bon œil. On entend d'ailleurs beaucoup de parents dire à leur enfant "voyons, un grand garçon comme toi ne devrait pas pleurer." Mais pourquoi ? Est-ce au final car cela gêne les parents, serait-ce une honte d'exprimer une douleur, une joie, de la fatigue ?     Ainsi, dès lors qu'on laisse transparaître la moindre émotion on est jugé de "faible" et inversement celui ou celle qui les cache est considéré.e comme "bad-ass" car symbolisant le contrôle, l'impassibilité. à votre avis : -Pensez-vous qu'exprimer ses sentiments est une mauvaise chose ? -Dans quelle mesure est-il intéressant d'exprimer/cacher ses sentiments ? -Faudrait-il revoir notre rapport à nos sentiments ?  


Je pense que cela dépend vraiment de ce qu'on nous a inculqué, beaucoup considèrent aussi l'expression des sentiments comme salutaire tant qu'il y a une maîtrise de ceux-ci. Après il y aussi chez les uns, une sorte de fierté où l'homme ne devrait pas pleurer. Dans "l'attentat" de Yasmina Khadra une citation m'avait fortement marqué à l'époque où je ne m'assumais pas encore et qu'on m'imposait culturellement d'être un homme "viril", fort et impassible. "Celui qui t'a dit qu'un homme ne doit pas pleurer ignore ce qu'un homme veut dire". 

Après peut-être que certains parents ne veulent pas non plus que leurs enfants se complaisent dans leur mal-être en leur exprimant le fait de maîtriser leurs émotions. 

Exprimer ses sentiments n'est en soi ni une mauvaise, ni une bonne chose, cela dépend du contexte, de la manière dont on va les exprimer, le type de sentiment, de la personne concernée... Quelqu'un qui est sensible voire hypersensible aura plus de satisfaction peut-être à exprimer ses sentiments qu'un autre qui y sera indifférent. 

Ces questions ont une réponse individuelle. Il y a des moments où il vaut mieux ne pas trop dévoiler ses sentiments en situation professionnelle ou publiquement par exemple alors qu'avec nos proches mieux vaut se dévoiler et être honnête avec eux sur ce qu'on ressent tant qu'ils peuvent nous comprendre bien évidemment. (Enfin c'est dans ma vision des choses). S'exprimer à des personnes fermées d'esprit est difficile quoiqu'il arrive aussi.

Je pense qu'il faut revoir nos rapports à nos sentiments lorsque cela devient ingérable pour nous même et s'introspecter pour tendre vers un équilibre qui favorise le bien-être de soi. 

photo de l'auteur desiles54
Desiles54
Femme de 42 ans
Audun-le-Roman

33 remerciements
C'est assez complexe comme sujet.
Personnellement,  je n'exprime jamais mes sentiments et c'est vrai qu'on me catalogue souvent de "bad-ass "
J'ai été élevé par un soldat, donc je vous laisse imaginer l'ambiance à la maison. On ne pleur pas, on ne montre pas qu'on a mal etc.
Je pense que dans la société d'aujourd'hui, ou devant certaines personnes,  il vaut mieux ne pas montrer ses faiblesses.  C'est mon avis. 

photo de l'auteur Dedale
Dedale
Homme de 23 ans
Strasbourg

14 remerciements
le fait est que les sentiments sont la partie la plus spontanée de nous même, et même si ils sont parfois utile, ils sont également un formidable moyen de manipuler les gens. Ils n'y a qu'a voir comment les politiques, les médias, le marketing joue dessus.
je pense que c’est une bonne chose se savoir se méfier de ses émotion, et de pouvoir avoir une certaine distance avec eux, car cela nous rend moins réceptif aux "orientations" que veulent nous faire prendre les autres. 
Dans le monde du travail par exemple, en particulier dans les hautes sphère d'une entreprise ou les décisions se font, on a plutôt intérêt à se montrer impitoyable et sans émotion, car si l'on se met à pleurer dès que notre chef nous remonte les bretelles, on ne peut pas être crédible. Les émotions sont un frein à la prise de décision dans une entreprise, et peu importe si l'on doit blesser un concurrent pour parvenir à nos fins.
Quand on est face à des personne qui ont intérêt à nous manipuler, il vaut mieux cacher son jeu comme au poker, afin de ne pas faciliter la victoire de nos opposants. 

En revanche, dans le cadre privé, on peut tout à fait exprimer ses sentiment, envers les personnes de confiance, car elle n'ont aucun intérêt à profiter de nous, contrairement aux acteurs du monde extérieur (les commerçant, les entreprises, les médias, ect...)
Toutefois, les personnes de confiances sont rares, et peu sont désintéressés, il faut donc être très méfiant au début d'une relation amicale ou amoureuse, et ne pas se révéler trop vite... 

Je pense que si l'on apprend à cacher nos émotion, c'est parce que oui, les sentiments sont une faiblesse largement exploitable sous diverse formes, et qu'ils peuvent donc représenter un danger pour notre libre arbitre. 
Et si l'on a pas envie d'être un pion toute sa vie, il faut savoir se détacher de nos sentiments quand c'est nécessaire.

photo de l'auteur Khloroforme
Khloroforme
Homme de 23 ans
Paris

29 remerciements
Exprimer ses émotions est une bonne chose, comme tout tant que c'est pas en abondance.

Au delà de la pseudo virilité ou quoi, exposer trop de sentiments ou trop vite est souvent preuve de manque de confiance en soi ou d'envie trop hatée d'approfondir d'une relation

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Y'a aucun mal à exprimer ses sentiments mais c'est que dans notre société surtout si c'est un garçon qui exprime ses sentiments c'est mal vu et donc ça fait pas viril mais c'est juste qu'on a été élevés comme ça mais ça n'en fait pas quelque chose de bien. Exprimer ses sentiments n'a jamais été une mauvaise chose pour moi, je n'en vois même pas le mal le temps que c'est pas trop "abusé".
Il y'a les gens comme mon cas qui ne cachent pas leur sentiments par pure fierté mais seulement parce que ils n'arrivent pas à les montrer, mais je pense qu'il n'y a pas vraiment de mesures pour exprimer ou cacher ses sentiments, ne pas pleurer à un enterrement par exemple pourrait semblé impoli, mais à chaque je sache il n'est marqué nulle qu'on soit obligé de pleurer à un enterrement, d'ailleurs on m'a dit que j'avais pas de coeur parce que je pleure pas aux enterrements, mais pourquoi ? Les sentiments direct ou indirects (je sais pas si ça se dit) sont la même chose juste pas la même au regard des gens. Pourquoi devrions-nous montrer nos sentiments au regard des autres simplement parce que c'est "poli" ou autres ? Je pense que l'on doit exprimer nos sentiments de la manière qu'on le souhaite, même si c'est pas la manières que d'autres le conçois, mais au pire on s'en fout des autres.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C’est un sujet très intéressant, mais complexe en effet. 

Inupiaq, je pense que tu soulignes quelque chose d’essentiel quand tu parles de la maitrise des sentiments. Exprimer ses sentiments, sous-entend d’avoir le choix, sinon cela voudrait dire qu’on les subit. Donc pour pouvoir les exprimer il faut d’abord avoir appris à les maitriser. C’est peut être pour cela que, comme tu le dis Hoctave, on entend souvent  « un grand garçon comme toi ne devrait pas pleurer » (sous entendu "sans raison valable").

Maintenant que peut-on dire des personnes qui choisissent, dans certaines situations, d’exprimer leurs sentiments ? Personnellement,  j’aurais tendance à dire que ça montre une certaine force, car cette personne a suffisamment confiance en elle. Elle sait que l’on ne pourra pas l’atteindre en utilisant contre elle la manifestation de ce sentiment.

Et puis lorsque les sentiments sont partagés avec les bonnes personnes, que l’on est capable d’en parler, de réfléchir, c’est très libérateur, ça fait un bien fou et ça permet d’avancer. Je pense que ce serait une erreur de s’en priver.

photo de l'auteur Organ
Organ
Homme de 20 ans
Montpellier

2 remerciements
Exprimer ses sentiments et quelque chose de bien , de jolie meme , comme tu le dis , dans la société , exprimer/montrer ses sentiments est considéré comme une marque de faiblesse bien trop souvent .
Personnelement je me constitus une carapace en public , je parais froid , distant desinteressé voir mechant histoire qu on me fiche la paix , avec mes amis , personne en qui j ai confiance , qui me connaissent vraiment je me lache .
C'est comme l humour finalement , c est bien mais pas avec n inporte qui .

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Promethee : Maintenant que peut-on dire des personnes qui choisissent, dans certaines situations, d’exprimer leurs sentiments ? Personnellement,  j’aurais tendance à dire que ça montre une certaine force, car cette personne a suffisamment confiance en elle. Elle sait que l’on ne pourra pas l’atteindre en utilisant contre elle la manifestation de ce sentiment.


Une force je ne sais pas, mais suffisamment de "détachement" pour ne pas se sentir vulnérable face à une éventuelle tentative d'agression, oui ^^

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Chacun au fond de lui même a des sentiments et émotions. Tout le monde pleure, tout le monde a des moments de faiblesse, tout le monde peut souffrir et tout le monde souffre de temps en temps, certains même souvent!
Il est vrai que certains conditionnement vont de génération en génération, comme une sorte de "tradition" psychologique. Les gens apprennent a être faux quand ils n'analysent pas en profondeur ce qu'on leur a inculqué. Et c'est ainsi que ça continue... C'est ce qui peut causer bien de problèmes. 

C'est vraiment marrant, on t'apprend à sourire au lieu d'être heureux. On t'apprend a être fort (faux) au lieu de te pousser a comprendre ce qu'es la vrai force (l'authenticité). On te dit comment parler, comment te tenir, ce qu'il faut dire ou pas... tout un cirque. On t'invente toute sorte de "savoir vivre" et de "image" commerciale, illusoire, au lieu de juste te dire: "sois humain! et ne t’inquiète pas ils rêvent tous de pouvoir être 100% eux-mêmes."
Peut être ce que je dis peut paraître choquant pour certains car ils pensent que si ils sont 100% eux mêmes ils seront perçus comme des "sauvages" ou comme des enfants, comme des fragiles, ou des naïfs... Mais quand nous sommes seuls avec nous mêmes, quand on voit tous nos faits et gestes, quand on voit toute notre vie, nous savons très bien qu'au fond de nous mêmes nous ne sommes que des enfants. Parfois on es fragile, parfois naïfs, parfois ce qu'on fait et stupide etc etc mais TOUT LE MONDE est comme ça. Il n'y a pas d'humain parfait ou sans émotions. Donc pourquoi jouer un rôle? Pourquoi faire de l'humanité ce qu'elle n'es pas? La vie ce n'es pas une pub de parfum ou tout est retouché et faux. 

Pour savoir vraiment comment il faut être dans la vie, il suffit de se demander: comment j'aimerais qu'on soit avec moi? Est ce que j'aime la fausseté, les faux semblants et les simulacres ou l'authenticité, la vérité? Je pense que la réponse est évidente. La nature humaine est la même chez chaque humain donc en se connaissant soi même on connait l'autre. Si tu aimes que l'autre soit vrai avec toi alors l'autre aime aussi que tu sois vrai avec lui. 

Je pense qu' Il n'y a pas de plus grande force que d'être TOI avec toutes tes émotions et tes sentiments! Avec toutes tes forces et faiblesses, avec toutes tes qualités et défauts. Avec tout tes goûts et dégoûts! Car c'est tout ça qui te rend unique. Et je t'assure que tout le monde ne va pas aimer ta façon de penser, de ressentir ou de faire les choses, mais au moins tu seras sur que ceux qui t'aiment, t'aiment vraiment toi et non pas un rôle ou une façade. Pourquoi vouloir faire de toi un rôle ou pourquoi te conditionner à être ceci ou cela quand tu peux juste être TOI, l'authentique! L'unique! 
Il y a des moments où nous n'avons pas envie de sourire ni même dire Bonjour! Il y a des moments où l'humain n'es pas content où il veut pas être "tout beau et tout gentil". Il y a des moments ou t'as envie de dire "merde"! ou "stop"! Il y a des moments ou t'as envie de chialer et alors? TOUT le monde est comme ça! Et c'est justement tout ça, défauts comme qualités qui font l'humain. Pourquoi prétendre le contraire?

Mon humble avis biensur :p 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ajoute juste un truc: je connais des gens qui font les méga forts, les bad ass et tout ce que l'on veut. MAIS jamais de la vie j'y est cru et jamais ce sera le cas. En aucun cas ça veut dire qu'ils sont plus forts que ceux qui montrent leur souffrance. Même les personnes qui font les "forts", qui jouent ces rôles, savent au fond d'elles qui et quoi elle sont: des humains avec leur fragilité et défauts. Le fait de pas montrer une chose ne veut pas dire qu'elle n'existe pas. Et souvent ces gens sont les plus fragiles, car se priver de sa NATURE HUMAINE est douloureux et dangereux. Souvent ça se transforme en agressivité et violence ou alors simplement enferment sur soi et dépression. 
C'est une grande richesse de comprendre la psychologie et ces mécanisme car dans ce cas on est capable de voir les signes de "souffrance" chez les gens. Même si ils se montrent "ennemis" ou agressifs. Souvent tout ça est un appel à l'aide. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Exprimer ses sentiments peut être une force ou une faiblesse ... Tout dépend de ce que cette expression est susceptible de générer ... et de ce qu'il la motive.

Donc, trop/pas assez exprimer ses sentiments peut être source de déséquilibres comme toute chose qui contient "trop" ou "pas assez", c'est tautologique.

D'un point de vue pratique, communiquer trop facilement des informations personnelles au monde extérieur peut présenter un danger et donc être considéré comme une faiblesse. C'est pour cela que trop communiquer, notamment sur ses sentiments peut faire fuir les gens, surtout dans les relations amoureuses naissantes. Mais il ne faut pas se formaliser plus que ca car ceux qui fuient le plus, le plus vite et le plus loin ne sont pas forcement les meilleurs personnes. En effet celles qui accordent une attention exacerbée a ce trait de caractère, de façon indiscriminée ne sont pas, pour moi, les êtres humains les plus profonds.

J'ai aussi pu lire que l'on ne devait pas trop exprimer de soi en entamant une relation. Je vois plusieurs failles a ce discours en apparence raisonnable. En effet tout ce qui est insincère, comme se taire si l'on ressent le besoin de parler, surtout dans le cadre d'un relation intime naissante, ne me ragoûte pas. D'autre part c'est oublier l'influence des sentiments eux même. La parole de qui vous aimez est souvent "d'or" et son silence et souvent de m..de ... Tout dépends souvent des sentiments que l'on éprouve envers qui parle. Le "je t'aime" du boulet est un calvaire insupportable et celui de l'être aimé est une bénédiction :) Bref, moi, les censeurs de l’hygiène affective ...

D'autre part, j'ai vécu des années heureuses avec des garçons qui m'ont totalement floodé avec leurs sentiments (sincères) qd je les ais rencontrés, une fois rassurés sur ma disponibilité a leur égard, ils se sont rééquilibrés tout seuls. Ils avaient juste besoin d'être aimés. Par contre j'ai vu aussi des BAD-ASSes, et pour eux ... Je n'ai rien pu faire ...

Comme disait Pierre Déproges, on peut dire tout mais pas à n'importe qui ...

Sinon je rejoins Prométhée : Qui peut se permettre de communiquer sur ses sentiments sincèrement et pleinement conscient de ce qu'il exprime, de ses conséquence et de ce qui motive cette expression est probablement qq d'assez robuste et probablement quelqu'un d'assez bien ...

photo de l'auteur AriaDeb
AriaDeb
Femme de 21 ans
Neufchâteau

1 remerciement
Bonsoir, ayant vu ce poste, cela m'a beaucoup intéresser et je viens délibérer sur vos réflexions. Donc je tiens tous de même à répondre aux questions.

1. Pensez-vous qu'exprimer ses sentiments est une mauvaise chose ?
Ce n'est pas une mauvaise chose, étant une fille qui a vraiment beaucoup du mal à m'exprimer niveaux sentimentales et émotionnellement, je trouve que parfois, c'est bien plus facile de se laisser aller. Car parfois, les gens pourraient croire qu'on s'en fout un peu de tous. Alors qu'on contraire, divulguer ces sentiments, ces émotions, est une bonne chose.. Je ne vois pas l'intérêt à dire d-à des enfants, qui pleurent ou autre, que ça ne sert à rien de pleurer. Toute personnes, vieux, adolescent, adultes, etc peuvent pleurer à tous moments. Cela dépend également de la situation dans la quelle la personnes en question est mise la personne.
Alors non, exprimer ses sentiments n'est pas une mauvaise chose.

2. Dans quelle mesure est-il intéressant d'exprimer/cacher ses sentiments ?

Pour répondre à cette question, dans certaines mesures, genre un deuil, un stress, une colère, tous dépend de la situation dans la quel la personne puisse se retrouver. Par après, dans certains moments, certaines émotions ne sont pas trop prise en compte. Mais certainement que dans certaines mesures, montrer et exprimer ces émotions sont importantes. Mais pour cacher ces émotions, il le faudra par moment dans la vie, car quand les gens essayent de nous manipuler, il ne faut pas leur montrer que ça nous fait quelque chose, sinon ils vont continuer.

3. Faudrait-il revoir notre rapport à nos sentiments ?

Pour certaines personnes, revoir le rapport qu'on a avec nos sentiments, peut facilement nous aider. Mais pour des personnes, laisser paraître nos sentiments sont une faiblesse, mais pour d'autres une personne forte, c'est le contraire. Mais cela dépend des personnes...

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Pour moi, savoir exprimer ses sentiments est une force incroyable : c’est surfer sur le flot de la vie et non y résister, se connecter à son moi profond, prendre une douche revitalisante, évacuer les pensées bloquées, les nœuds de l’esprit, changer de perspective sur un problème, remettre les énergies en mouvement et recharger ses batteries, communiquer des informations, échanger avec notre interlocuteur grâce à notre humanité, se rapprocher de lui/elle, être vraiment authentique, etc.  

C’est une force aussi parce que l’on est alors capable de lâcher prise sur certains mécanismes de défense, comme le refoulement, la répression et des compulsions, comme le fait d’éviter à tout prix la faiblesse (sauf que ce n’est pas une faiblesse ; le penser est un biais cognitif) pour ne pas être blessé, contrôlé ou abusé. Il faut aller au-delà de la peur de la vulnérabilité et cela c’est clairement une très grande force.

Bien sûr, pour que cette force soit pleinement opérationnelle, il faut qu’elle soit couplée à une certaine sagesse et à du discernement, et donc en corollaire à une certaine maîtrise de soi (qui se développe avec le temps). On ne va pas laisser s’exprimer n’importe quel sentiment ou émotion à n’importe qui et à n’importe quel moment.

C’est un peu comme la différence entre maîtriser un instrument de musique et juste faire des sons avec (bien que cette dernière option puisse aussi s’envisager parfois).

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit