Pas de gays en campagne/province?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonjour bonjour,

Je viens vers vous parce que depuis un petit temps, une question trotte dans ma tête: Où sont les gays dans les régions encore agricoles ou du moins les régions où il n'y a pas de très grandes villes? Bref, dans la province...

Cette question me hante depuis un certain temps puisque j'ai vécu toute mon enfance et mon adolescence dans la Manche (donc la province), et j'y suis encore quelque fois (pendant l'été), mais je n'ai jamais vécu de romance gay. L'une des principales raisons est que je n'ai presque aucun ami mec , mais que des amies filles. Et l'une des autres raisons est qu'il n'y a aucun lieu gayfriendly dans la région. Ainsi, il est difficile, voire impossible, d'avoir une estimation de la représentation LGBT dans les environs.
Donc plusieurs questions en découlent : Où se retrouvent les gays? Y en a-t-il autant que dans les grandes villes? Comment les rencontrer? Etc., etc.

Je remercie d'avance toute personne qui tentera de donner une explication ou qui partagera son expérience en lien avec ce problème. ;)


photo de l'auteur Len12
Len12
Homme de 22 ans
Marseille

2 remerciements
j'habite à marseille donc je ne pourrais pas trop témoigner, mais je pense  que les gays sont beaucoup moins nombreux et surtout beaucoup plus discret que en ville, alors déjà qu'ils n'y en a pas beaucoup  et si en plus ils se font discret....

photo de l'auteur Phiksou
Phiksou
Homme de 22 ans
Lyon / Paris

1 remerciement
Je viens moi-même d'un milieu plutôt rural. Même si maintenant j'habite à Lille (comme j'étudie là-bas) mais je rencontre plus ou moins ce problème lorsque je rentre en vacances ou bien là, en été.

Il s'avère que déjà, tu as moins de chances de rencontrer des mecs, qui de plus est, sont gay, car il y aura nettement moins de jeunes quand ta ville où tu vas au lycée par exemple. En plus, à la campagne (dites moi si je me trompe) mais je trouve que les gens l'acceptent plus difficilement. Mes potes acceptent très bien le fait que je sois gay, mais je m'imagine moins certaines personnes, qui sont plus poussées vers des pensées "homophobes". (je ne parlerai pas politique pour appuyer mon propos, mais je pourrai, du moins grâce à mon expérience personnel.)

Après, je te déconseille Grindr, ou ces applications "farfelues" pour te trouver une romance gay ... le mieux ça reste tout de même le fruit du hasard ...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Merci à tous les deux pour vos réponses. Phiksou, je ne connais pas Grindr (c'est une application pour smartphone (que je n'ai pas), non?), mais laisser le hasard faire peut être (très) long justement. ;)

Pour ce qui est des jeunes c'vrai qu'il n'y en a moins en été dans les petites villes que pendant l'année sur un campus universitaire, mais ce n'est pas pour autant que je croise plus de mecs pendant l'année que pendant l'été. ^^'

Et pour ce qui est des mentalités, il y a encore une différence entre les villes et les villages. En effet, là j'habite dans une ville de 10.000 habitants et les mentalités semblent évoluer plus rapidement que dans les petits patelins limitrophes de moins de 1.000 habitants, où les gens restent très hostiles aux différences, qu'elles soient ethniques, culturelles ou d'orientation sexuelle. ;)

photo de l'auteur greg686ws
Greg686ws
Homme de 42 ans
PLOERMEL

4 remerciements
J’habite dans un village de 375 âmes. Vu la densité de population, les chances de croiser un gay y sont nettement plus faible que dans une grande ville. J'enfonce une porte ouverte, mais c'est la vérité.
Il est possible que je croise des homos tous les jours sans le savoir. Mais ici, c'est assez mal vu d'afficher une sexualité/religion/couleur de peau qui sorte de l'ordinaire. Donc les gays en général - et moi en particulier - restons discrets. Et ne venez pas me dire que c'est idiot ou que c'est un manque de courage, parce que j'ai vu et entendu des choses qui n'incitent pas au coming-out généralisé. On est pas prêt d'assister à une gay pride dans mon bled.

Ajoutez à cela aucun lieu sympa vaguement répertorié comme gay . Et comme je n'ai aucune intention de parcourir les parkings d'autoroute de long en large la nuit pour faire des rencontres, ça limite.

Je crois que la réponse à ta question est qu'il y a proportionnellement autant de gays des champs que de gays des villes, mais que les premiers sont plus éparpillés et qu'ils évitent de le faire savoir.

Phiksou a écrit :
Après, je te déconseille Grindr, ou ces applications "farfelues" pour te trouver une romance gay ... le mieux ça reste tout de même le fruit du hasard ...


Je veux bien, mais je fais comment pour rencontrer des gens moi? Je fais comment pour me sentir un peu moins seul? Je fais 100 bornes pour aller dans un bar gay ou je ne connais personne dans une ville que je ne connais pas? Si quelqu'un veut m'inviter ne serait-ce que pour boire une verre, je suis partant pas de problème.
Je me mets  sur la place du village et je hurle à qui veut l'entendre que je suis un homo célibataire qui a envie de faire connaissance et plus si affinité? Il faudrait que je cours plus vite qu'une volée de plomb de calibre 12.
Il faut faire 25 bornes au moins pour trouver un bar ouvert après 20 heures. Je ne parle même pas d'un endroit sympa, mais d'un endroit ou on sert des boissons qui ne fasse pas PMU/résidence secondaire de pochton. Alors je fais quoi moi sans les appli comme grindr ou autre?
Rien. Je reste chez moi à regarder Joséphine ange gardien, et je deviens dépressif.
C'est pas que ça me branche plus que ça de devoir faire le tri parmi tous les tarés qui rodent sur Grindr (ou autre du même genre), mais y'a un moment ou t'es bien obligé de trouver une solution et de te prendre par la main si tu ne veux pas rester seul jusqu'au cercueil.

photo de l'auteur Phiksou
Phiksou
Homme de 22 ans
Lyon / Paris

1 remerciement
Oui si tu es dans un village, Ok ! Mais il y a quand même des gens malsains et bizarre dans ce genre d'application je trouve ... Enfin c'est mon idée. Après forcément je suis jeune, me faire draguer par des gens de 10/15 ans de plus que moi, ça ne me plait pas trop.

Je dirai que ça dépend des cas. Mais dans son cas, je le déconseille quoi, après c'est mon humble avis !

photo de l'auteur greg686ws
Greg686ws
Homme de 42 ans
PLOERMEL

4 remerciements
Mouais. c'est assez vrai. On y trouve ce que ces applis proposent c.a.d principalement des plans. C'est pas le grand marché de l'amour avec un grand A, c'est sur.Il y a pas mal de tri à faire. Mais j'y ai rencontré des gens bien, qui sont devenu des amis sans qu'il ne se passe jamais quoi que ce soit entre nous.

Et ne me fais pas croire que les mecs de 20 ans sont tous des parangons de vertu  pure avec des halos d'innocence resplendissante baignant dans des litres de chaste  paroles tendres et courtoises qui fleurent bon l'équilibre mental solide comme un roc. J'ai reçu des messages vraiment glauques de types qui ne devaient même pas avoir besoin de se raser tous les jours.

Pour en revenir au sujet, j'ai personnellement l'impression de ne pas avoir le choix. Que ce soit ici ou par le biais d'autres sites ou applications, je ne sais pas comment faire autrement pour rencontrer d'autres gay près de chez moi. Si vous avez d'autres solutions, je suis preneur...
(autre que l'affiche 4X3 si possible)

photo de l'auteur Phiksou
Phiksou
Homme de 22 ans
Lyon / Paris

1 remerciement
Greg686ws a écrit :
Et ne me fais pas croire que les mecs de 20 ans sont tous des parangons de vertu  pure avec des halos d'innocence resplendissante baignant dans des litres de chaste  paroles tendres et courtoises qui fleurent bon l'équilibre mental solide comme un roc. J'ai reçu des messages vraiment glauques de types qui ne devaient même pas avoir besoin de se raser tous les jours. Pour en revenir au sujet, j'ai personnellement l'impression de ne pas avoir le choix.


Tu m'as fais sourire ahahah ! Oui bah à Lille j'ai été gaté par des gens comme ça. Mais tu as raison, il y a aussi des gens sympathiques avec qui tu peux parler (et que je recroise par ici, s'ils se reconnaissent :p) et avec qui il ne se passera rien.

Mais ce que je veux dire, si tu ne veux pas faire de plan ... bah c'est un peu la dech.

Mais le sujet n'est pas "Grindr " comme tu dis ! Je peux te poser une question indiscrète ?
?Tu travailles dans une grande ville ou une petite ville ? Et dans quel domaine ?

Après, moi je suis pas du genre à draguer en lieu public, donc par exemple, si je vais en boite, c'est pas pour pecho, c'est juste pour danser, donc je n'irai pas tenir : " YOLO VA EN BOITE"

photo de l'auteur greg686ws
Greg686ws
Homme de 42 ans
PLOERMEL

4 remerciements
Je travaille dans le secteur de la menuiserie dans un village de 1000 habitants. Le boulot est essentiellement sur appel d'offre public.
Donc discrétion oblige. On ne sait jamais vraiment à qui on s'adresse.
Quant aux boites, la plus près était à 25 km, et elle a fermé. Il faut aller à Nantes ou Rennes pour avoir un truc potable. C'est la misère.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'habite dans un tout petit village avec même pas 1000 habitant...

et je peux dire pour le moment qu'on est 2 ! Moi et une bi c'est tout pour le moment, après il y a surtout des personnes âgées et avec la délocalisation du lycée ben ça va encore descendre !

photo de l'auteur Phiksou
Phiksou
Homme de 22 ans
Lyon / Paris

1 remerciement
Greg686ws a écrit :
Je travaille dans le secteur de la menuiserie dans un village de 1000 habitants. Le boulot est essentiellement sur appel d'offre public. Donc discrétion oblige. On ne sait jamais vraiment à qui on s'adresse. Quant aux boite, la plus pret était à 25 km, et elle a fermé. Il faut aller à Nantes ou Rennes pour avoir un truc potable. C'est la misère.


Pour le coup je te comprends, on est pas dans la même situation à vrai dire, comme je suis dans une grande ville étudiante : si je veux vraiment trouver, je peux, mais pas de possibilité à cause de mes études (donc j'exerce une sélection forcement, mais surtout je dois éviter de perdre mon temps, je préfère bouquiner que de voir des messages un peu bizarre :3 )

Mais oui, je comprends que c'est difficile, mais tu trouveras bien un jour ou l'autre, il ne faut pas être pessimiste ! :)

@Yubels Je te complète, dans mon village de moins de 800 habitants, on est deux aussi, moi (gay) et une bi ahahah mais on était pas dans le même lycée : elle était dans le lycée localisé, et moi je me suis délocalisé pour être dans un lycée avec un meilleur niveau.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Il fait être clair quand on habite en province ce n'est pas simple et la plus grosse ville près de chez moi est pas top non plus la moyenne d'âge dans mon département augmente et on est autour des 40-50 ans si je me souviens bien. En dehors des lycées il y a très peu de jeunes qui s'installent ils partent principalement vers de plus grosse villes (et bien évidemment ne revienne presque jamais) Je sais par ailleurs que dans mon village il y a 700 habitant avec une moyenne d'âge de plus de 50 ans . Donc oui c'est dur de trouver quelqu'un quand on habite en province x)

photo de l'auteur gaeyeregard
Gaeyeregard
Homme de 24 ans
Paris

11 remerciements
Modérateur
Le plus sincèrement du monde, je crois que c'est très difficile et quasiment sans solution. Combien même on décide de faire son coming out généraliser dans une campagne, il faut trouver un semblable et ça ne court pas les rues.  Et encore faut-il qu'il nous plaise. 

Il n'y a guère d'autres choix que la ville. Pour les étudiants, la question ne se pose pas vraiment par rapport aux hétéros. Si j'avais été hétéro, c'est surement pas dans le patelin de mes parents que je serais aller chercher l'âme sœur. Par contre pour ceux qui restent à la campagne et qui ne vont qu'occasionnellement en milieu urbain, il vive de plein fouet la faible densité de population et la ségrégation homosexuelle.

Dans un bled où tout le monde connait tout le monde et où tout se fait, c'est pas évident. 

Donc il n'y a pas vraiment de solution. Les seuls gays qui doivent vivre oklm à la campagne ce sont souvent des citadins exilés, venus chercher l'air pur et les beaux paysages. :p

photo de l'auteur Ju19520
Ju19520
Homme de 25 ans
Brive
C'est clair que c'est pas dans mon village perdu que je pourrais trouver quelqu'un (que ce soit mec ou fille du reste), mais même dans la région (au sens plus large) c'est pas évident, y'a qu'à voir ici, le nombre de personnes proches de chez moi se compte sur les doigts d'une main.. Donc oui je pense que trouver quelqu'un à la campagne ou même dans une ville pas très grande c'est pas simple

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit