Important besoin d'avis sur une situation

photo de l'auteur gagaetan13
Gagaetan13
Homme de 24 ans
Marseille
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonjours a toute et a tous , je viens vers vous pour sonder votre opignon sur le carracter d'une personne (cela ne me concerne pas) :

Que pensez vous d'une personne qui n'a aucune ou peu de relation social dans la vie ?
Qui a 21 ans n'a pas réellement d'amis , qui ne va pas vers les autres pour ce sociabiliser
Qui n'a aucune confiance en soit , timide , qui ce fait des films sur l'eventuel jugement des autres , alors qu'il na pas raison d'exister ,
Aucune accroche relationnel , pas de volonté de vouloir changer sous prétexte qu’être en solitaire c'est pareille que d'avoir quelqu'un
Qui préféré s'occuper des autre plutôt que de sois
Qui ce sent inexistant auprès des autres


Comment jugé vous cette personne Oui Oui jugé c'est ce que je souhaite pour faire réagir cette personne pour qu'elle ce décide enfin a allez de l'avant et prendre ces avis a bras le corps

Soyer honnêtes s'il vous plait ne faite pas dans la dentelles dites ce que vous penser sincèrement d'une personne qui vie/pense/... comme çà mais qui au fond es malheureux de vivre ainsi ?

Merci beaucoup


photo de l'auteur Lumyaz
Lumyaz
Femme de 21 ans
Le Havre

8 remerciements
Je te dirai que je ne veux pas juger cette personne. C'est dommage pour elle que sa façon de vivre ne lui corresponde pas. Elle pense sûrement qu'elle est dans une impasse et qu'il n'y a aucune issue. Pourtant elle voit bien que dans sa vie, il y a quelque chose qui cloche, quelque chose qui lui dit que non, ce qu'elle vit n'est pas son idéal.
Je ne veux pas juger cette personne parce qu'elle fait déjà un grand pas en nous demandant ceci.
Maintenant c'est à elle d'agir. Et qu'elle n'hésite pas à être accompagnée dans cette quête, c'est toujours plus facile et plus plaisant :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut :)


Je rejoins les propos de Lumyaz, que je trouves très justes.

Je ne sais pas si tu es très cinéphile, mais je viens de voir 'le talent de mes amis', je te le conseilles,
ton message fait écho à ce film je trouves :)

Bonnes ondes pour toi Gaetan

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut Gaétan :)

Tu veux que l'on soit direct ? oki ;-)

* Le fait de n'avoir pas (ou peu) de relations sociales est ton choix. Comme tous les choix, il appartient à chacun de se positionner.
* Si tu ne vas pas vers les autres, il est logique de ne pas réellement avoir d'amis.
* Tu dis être timide et cela explique certainement pourquoi tu ne te sociabilises pas plus ;) Peut être même es-tu introverti ?
Logique aussi que tu manques de confiance en toi, que tu te sentes inexistant, etc : tout est lié.

Bon maintenant, je suppose que tu n'es pas venu ici pour te faire dézinguer gratos, hein ?
D'autant qu'il est évident que tu sais déjà tout cela, n'est-ce pas ?

Quant à "ne pas vouloir changer", si c'était bien le cas, tu ne serais pas venu poster ici :D

Alors quoi ? Comment briser ce cercle vicieux ?
Tu dis préférer s'occuper des autres plutôt que de soi. Parfait !
Il y a forcément quelque chose dans lequel tu as des connaissances, un savoir faire, non ?
Et bien tu le mets au service d'une association (ou plusieurs) par exemple.
Déjà, tu verras qu'il y a plus largué que toi. Ensuite, tu te rendras utile.
Tu feras aussi des rencontres, des gens bien, comme toi, qui cherchent à aider les autres... A partir de ces points communs, des relations (intra comme extra assocs) vont se développer. Cela ne se fera pas en 1 semaine ... mais le fait d'avoir déjà posé le bon diagnostic est encourageant.
Des collègues vont devenir des camarades, certains deviendront des amis... tu verras bien ce qui arrivera :)

Tu as fait 1 pas en faisant ton auto critique.
Un autre pas en venant ici.
La marche est une éternelle chute en avant ! Tu n'as plus le choix : il te faut faire le pas suivant :p

Ah et si jamais ton post était vraiment pour aider un ami, n'hésite pas à lui faire part de mon post^^ (enfin si tu veux).

photo de l'auteur Inuit53
Inuit53
Homme de 21 ans
Paris

5 remerciements
Je pense que personne ne juge sévèrement une personne aussi introvertie.
Personnellement, je trouve ça "juste" triste et dommage que des gens restent autant à l'écart des autres, parce-qu'en faisant ça on peut passer à coté de beaucoup de choses de la vie !  
Mais après c'est à chacun de savoir comment il veux vivre, si cette personne est satisfaite de ce mode de vie, tant mieux, si elle n'est pas satisfaite c'est malheureux (parce-qu’apparemment ça pose de gros problèmes liés à la timidité) mais cette personne va devoir se forcer à prendre son courage à deux mains pour aller vers les autres et briser le cercle de la solitude :)

photo de l'auteur gagaetan13
Gagaetan13
Homme de 24 ans
Marseille
Merci pour vos réponse sachez que je fait pas ça pour moi,  je le fait pour quelqun pour le faire réagir il veux avoir un avis de comment il peut être perçu en vivant ainsi,  continuez à répondre il est spectateur de ce forum,  quand à moi vous inquiétez pas tout va bien c'est pour ça que je peut me permettre de poster en mon nom une demande d'aide pour qu'il prenne conscience que c'est choix de vie le mène pas forcément au bonheur est c'est malheureux,  et je vous demande de ne pas faire dans la dentelle pour le faire réagir,  en tout cas merci pour vos quelques réponse et n'hésitez pas à continuer à répondre je pense que ce sujet peu en aider plus d'un

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Cette personne me fait beaucoup penser, il y a un certain temps  à moi et à une autre personne qui m'est très chère. Soit cette personne est malade (dépression), soit c'est un choix délibéré. Il y a des gens qui se plaisent vraiment dans leur solitude, elles font des choix comme nous le sommes tous à chaque moment de notre vie, amener à en faire. Leurs positions peuvent changer comme les nôtres d'ailleurs. Je pense que le plus important dans ce cas là, c'est de ne pas juger leurs points de vue mais leurs choix et tenter de comprendre comment sont-ils en arriver là.

Après ils ont en partie faux, car avouer cela à quelqu'un, c'est quand même une façon de se socialiser avec le monde extérieur ;p.

photo de l'auteur gagaetan13
Gagaetan13
Homme de 24 ans
Marseille
Ah oxymore64,  il a le lien de ce sujet que j'ai créé contre ça volonté hier,  il ne ce rend pas compte que plus il attend avant de réagir,  plus il va souffrir plutard jusqu'à en avoir définitivement marre et de ne plus prendre goût à la vie 

À 21ans je trouve pas ça normal de resté enfermé dans un monde,  ne pas avoir de confiance en sois,  si il continue ainsi il va devenir un Tanguy en puissance, il vie dans un monde virtuel ou il vie des relations à distance qui le fait souffrir plus qu'autre choses,  il vie une sorte d'auto satisfaction de lui même,  il veut ce donner pour les autre mes il ne ce rend pas compte que le faire tout le temps ne sert pas à grand choses car avant de s'occuper des autre il devrais s'occuper de lui,  ce préoccuper de ce qu'il va devenir plutard,  

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tanguy est un mode de vie. Ça ne regarde que lui, si effectivement, il veut vivre avec sa famille. Mais s'il y a réellement une souffrance permanente, il faut agir !

Se confier à quelqu'un peut-être un signal d'alarme aussi. Certaines personnes n'arrivent pas à exprimer leur douleur et font croire que tout va bien de leur côté. Mais si tu sens que quelque chose va mal, écoute ton intuition.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Gaetan, je fais volontiers mon mea culpa pour avoir pensé que le "IL"... bah c'était toi ;-)

Faire le Tanguy, en effet, c'est autre chose que le post de départ...

Mais justement, par rapport au problème initial : être introverti, il y a aussi le travail, la scolarité, le sport, la famille bien sûr...
Je veux dire qu'à toutes ces choses, le gars, il est bien obligé d'accepter les contacts, non ?

Maintenant, s'il est dans le cas ou son monde est virtuel (jeux, "amis") ou c'est Môman qui fait les courses, la tambouille, qu'il ne s'habille jamais, là, je vois pas quels conseils lui donner : il ne s'agit plus d'être timide et introverti, non, il s'agit d'un mode de vie choisi en toute connaissance de cause.
Si, on pourrait conseiller de confisquer la box ou l'ordi... mais de quel droit ?

C'est bel et bien à chacun de faire ses propres choix et sans doute qu'il faut en prendre conscience et agir en sachant compter sur un pote nommé Gaétan, parce que le Gaétan, bah un jour, il va se barrer, quoi ;)
Il en aura marre et personne lui jettera la pierre !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ne pas avoir beaucoup d'amis, ne pas être très social, ça peut arriver. Tout dépends du caractère de chacun. Si maintenant ce mode de vie ne corresponds pas à la personne en question qui est plus "prisonnière" de cette situation qu'autre chose, alors c'est dommage. Mais comme dit plus le fait de faire la démarche de voir ce que peuvent en penser d'autres c'est déjà un bon début.
Et comme dit plus haut ça ne sert à rien de juger, déjà parce que la seule personne capable de le faire est la personne concernée, ensuite parce que tout le monde juge tout le monde. Que tu reste cloitré chez toi ou que tu soi toujours sorti, tu te feras juger par tel ou tel autre. Alors maintenant tu peux décider de te préoccuper de ce que pensent les autres sachant qu'on est tous le con d'un autre, ou alors tu décides que tu t'en fout parce qu'au fond, qui sont-ils pour te juger?
Bref profite et te prends pas la tête, c'est à toi de décider comment tu veux vivre, pas aux autres de te dicter ta conduite!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Cette personne me fait penser à un de mes amis qui ne côtoyait que moi et qui me disait sans cesse qu'il n'avait pas besoin de 25 personnes pour exister! Il avait en fait de gros problèmes relationnels, mauvaise entente avec ses collègues de travail qu'il a perdu d'ailleurs, il vivait une relation fusionnelle avec sa mère dont il ne pouvait se passer ! Son deuxième repère, c'était moi ! Pourquoi ? Parce que je ne l'ai jamais jugé. Une fois, il m'a appelé en pleine nuit, m'expliquant qu'il voulait se suicider ! Je me suis rendu chez lui et il m'a tout expliqué : des moqueries dont il avait été victime à l'école, son père qui l'avait battu enfant, il ne se sentait aimé par personne ! Je lui ai expliqué qu'il devait voir un psychiatre pour faire le point ! J'ai pris le rendez-vous avec lui chez le médecin, je l'ai accompagné la première fois. Il a fait deux années de psychothérapie sans être gavé de médicaments et, à ce jour, il a un emploi stable, a pu avoir son permis de conduire, bref, il va mieux ! Parfois sous un aplomb "je suis heureux, je n'ai besoin de personne ", se cache beaucoup de souffrances ! Courage ????????

photo de l'auteur gagaetan13
Gagaetan13
Homme de 24 ans
Marseille
Merci pour vos réponse j'espère que ça le fera vraiment réagir et prendre conscience qu'il perd beaucoup en ne ce donnant pas les moyen de changer pour sa propre intégrité,  

Je le répète je fait cette démarche pour une personne qui n'est pas capable de la faire lui même,  je me suis dit faire un sujet pour lui,  pour lui montrer ce que les gens pense pourront l'aider à réagir de mon côté j'essaie de lui faire prendre conscience que c'est pas une vie qu'il a et que plus tard il risque de regretté d'avoir perdu autant de temps à être auto satisfait 

photo de l'auteur Origine
Origine
Femme de 25 ans
Paris

3 remerciements
Je pense qu'à partir du moment où cette personne vit mal son introversion, c'est simplement que ses efforts (parce que je suis convaincue qu'elle en fait, ne serait-ce qu'en cherchant à comprendre la vision des autres qui l'effraie tant) n'ont pas encore porté leurs fruits.

Je ne suis pas certaine qu'il existe un quelconque "électrochoc" qui permette de changer du jour au lendemain sa façon de percevoir le monde, de penser, de vivre les choses. Sortir de son introversion demande beaucoup de travail sur soi, et un certain courage. C'est un travail de longue haleine, on s'en sort avec le temps et avec de la bonne volonté. ("on s'en sort", c'est pas non plus une tare, hein)

Dans son discours, c'est faire preuve de mauvaise volonté, voire même de mauvaise foi que de dire "être en solitaire c'est pareil que d'avoir quelqu'un". Non, ce n'est pas pareil. Il y a plein de choses que l'on peut vivre à deux ou à plusieurs mais pas en solitaire, pour n'en citer qu'une : le partage.

Et enfin, je dirai aussi qu'il suffit de faire quelques pas vers les autres, et qu'à force d'essayer, d'être agréable et ouvert, on se fait des amis. Et les amis ça aide à prendre confiance en soi, à prendre conscience de soi, à surmonter les épreuves de la vie. C'est un cercle vertueux.


Voilà mon avis :D. Bon courage à ton ami(e) !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
L'une des choses qu'on m'a appris et que j'ai consolidé durant ma vie est de ne jamais juger les autres.
Je pense qu'il y a des raisons endogènes et exogènes qui définissent les attitudes et le comportement de cette personne.
Ton attention est bienveillante mais penses tu que nos avis à nous qui sont étrangers à toi et à cette personnes, virtuelles et distants pourront le faire changer de comportements? peut être que ça pourrai avoir l'effet inverse et pousser ton ami à plus de résistance !
Il faut aller vers l'autre et ce que tu essaye de faire mais aussi il faut le laisser se définir lui même en l'accompagnant dans les moment difficile et en s'ouvrant à lui pour que tu crée un medium qui te permet de le comprendre et cerner ces raisons et penser à comment l'aider en pratique pour les dépasser.
J'ai utilisé le mot pratique car pour apprendre et transmettre des connaissance et ces expérience il faut montrer ce que la pratique donne, vivre cette expérience et la faire vivre aux autres. Je te donne un exemple: ton ami est timide, tu lui montre qu'il n y a pas de raison d’être timide et de craindre les gens, au pire des cas c'est leur problème au gens car toi et lui (ou elle) sont libres et les gens ne doivent pas vous définir en tant que personne. Tu lui montre comment se comporter et dépasser cette limite, au fur et à mesure tu le poussera dans le terrain pour qu'il expérimenté par lui même des situations enrichissantes qui lui permettrons d'avancer et de se libérer de ces abstractions inutiles.

photo de l'auteur SuperNova
SuperNova
Non binaire de 27 ans
Nantes

10 remerciements
Être sociable, c'est quelque chose d'assez immense et effrayant pour quelqu'un dans ton cas. C'est quelque chose d'inconnu, qu'on n'ose pas surmonter. Mais, ce n'est pas impossible, il faut simplement en avoir envie, il n'y a pas trente-six solutions, il faut que tu prennes le taureau par les cornes. 
Si tu n'as pas réellement d'amis, tu peux déjà choisir de participer à un beeting, ça te fera une bonne occasion de rencontrer des gens, et te fera un peu sortir de ta spirale infernale. Tu y croiseras des gens sociables mais aussi des gens timides (ce qui n'empêche pas d'être sociable). Je pense que tu devrais déjà commencer à parler avec quelqu'un qui est timide, ça sera peut-être moins effrayant que de parler avec quelqu'un qui ne l'est pas.

Après, il faut aussi fournir un effort. Ne pas attendre que l'autre parle ou fasse toute la conversation. Les relations sociales sont comme ça, il faut accepter de partager un minimum. Et si jamais il y a des blancs dans la discussion, et bien rebondis !
N'attends pas d'être mal à l'aise. Tu peux poser des questions bateaux du genre "est-ce que tu fais du sport ?" ou "est-ce que tu as des animaux ?", tu peux demander la race, l'âge, le prénom, la fréquence de la pratique sportive, à quel niveau, etc. Il y a pleins de questions bateaux existantes pour sauver des conversations, t'as pas idée. 

Ta timidité s'apaisera une fois que tu seras plus à l'aise quand tu te trouveras dans des contextes ou la sociabilité est requise. Et ta confiance en toi augmentera de la même façon. Mais la confiance en soi est un peu plus vicieuse, il faut vraiment y réfléchir, et souhaiter changer. Alors, tu poses ton cul et tu réfléchis. Tu devrais écrire sur papier tout ce que tu souhaites changer chez toi, ce que tu aimerais être capable de faire. Ça peut être d'aimer parler plus, moins avoir peur des autres, être moins timide, avoir plus d'assurance, passer une soirée avec quelqu'un, demander un renseignement à un inconnu dans la rue, vouloir être capable d'aller à un concert, de chanter devant un public, etc.
Ça doit principalement être quelque chose de personnel, qui a été pensé avec une mûre réflexion, une intention de vouloir changer les choses, de vouloir se sentir bien. Ça peut aussi être quelque chose qui n'est pas axé sur évolution de soi-même, ça peut être vouloir faire du sport, sortir marcher sur une durée définie, voyager, aller lire dans un parc ou près d'une rivière, jouer d'un instrument. Et, de toute façon, ces activités simples mènent parfois à une évolution de soi ^^. Faire des activités bénéfiques quoi. 

Fixe toi des objectifs. Sur un jour, une semaine, un mois, une année pour les choses plus difficiles. On évolue beaucoup en un an. Dis-toi que tu as tout ton temps, ça prendra le temps qu'il faudra. Sois patient avec toi-même. La seule personne qui puisse te mettre des bâtons dans les roues, c'est toi. Et non les autres.

Petit topo sur ta peur de l'éventuel jugement des autres à ton égard.

Tout ça, c'est dans ta tête. Une fois que tu es persuadé que les gens te jugent, ton cerveau se conditionne en fonction de ce que tu penses des autres. Tu penses que les gens te jugent, il va voir, et te faire voir tout le monde de la même manière, négativement, et de façon nocive. Tu vas voir, entendre quelqu'un chuchoter, rire, te regarder, tout en étant près de toi, il va te faire penser que les chuchotements, les rires et les regards sont envers toi. C'est un mécanisme défensif. Pour te protéger, te préparer à ne pas être déçu, à ne pas souffrir, te faire croire qu'être sociable n'en vaut pas la peine. Si tu penses que les gens sont nocifs, ton cerveau va te répondre en te faisant voir tout le monde de la même façon. C'est vicieux. C'est psychologique. L'inconscient a une dynamique qui lui est propre, il agit en fonction de ta personnalité.

Tu l'as dit toi-même, le jugement des autres n'a pas de raison d'exister. Si tu vois les gens positivement, ça ne peut qu'être bénéfique. Il y a des gens bien, tout autour de nous. Ton cerveau te conditionne tellement que tu ne peux pas le voir. Il n'y a que toi qui puisse changer ça, et ce, en pensant autrement.
De plus, être solitaire et être célibataire sont deux choses différentes. Tu es célibataire, soit. Par refus, par incapacité, peut-être un peu des deux, je ne sais pas. Avoir quelqu'un dans sa vie est quelque chose de très positif, de très beau, de très naturel. Parce que c'est simple, parce que c'est vrai. 
C'est quelqu'un qui ressent quelque chose pour toi, qui te trouve beau, qui t'accepte comme tu es, qui est présent pour toi, qui t'aide, qui t'écoute, c'est quelqu'un qui veut faire et partager des choses avec toi. Et inversement. Être en couple, c'est offrir une intimité qu'on ne donnera jamais aux autres. C'est offrir une partie de soi, par choix. Et c'est parfois s'offrir complètement à l'autre. 
C'est accepter de partager, de donner, de ressentir, d'aimer, de laisser une personne faire partie de sa vie. C'est quand même cool, tu ne trouves pas ? En étant célibataire, tu ne peux pas faire tout ça, ça ne pourra jamais être pareil. Être solitaire, c'est apprécier la solitude, c'est un poil différent. 

Vouloir changer, c'est avant tout un travail personnel, une remise en question plus ou moins perpétuelle. Sois objectif avec toi même ;)

Accepter ça, et le mettre en œuvre, ne peut qu'être le début de bonnes choses.

Courage ! 

photo de l'auteur Sethy
Sethy
Femme de 26 ans
Nantes
Que si cette personne est malheureuse dans cette situation, s'en rend compte, c'est un grand pas vers une amélioration, un changement ect.

La qualité de la vie de quelqu'un, ou ce qu'il en fait, ne nous regarde pas après.

Par contre la question me déroute un peu,

dans ce genre de contexte, j'aurai compris si tu demandais " que pourriez vous lui dire ou quels conseils lui donnez vous " mais là tout de suite, cette question de jugement?

photo de l'auteur gagaetan13
Gagaetan13
Homme de 24 ans
Marseille
SuperNova a écrit :
Être sociable, c'est quelque chose d'assez immense et effrayant pour quelqu'un dans ton cas. C'est quelque chose d'inconnu, qu'on n'ose pas surmonter. Mais, ce n'est pas impossible, il faut simplement en avoir envie, il n'y a pas trente-six solutions, il faut que tu prennes le taureau par les cornes.  Si tu n'as pas réellement d'amis, tu peux déjà choisir de participer à un beeting, ça te fera une bonne occasion de rencontrer des gens, et te fera un peu sortir de ta spirale infernale. Tu y croiseras des gens sociables mais aussi des gens timides (ce qui n'empêche pas d'être sociable). Je pense que tu devrais déjà commencer à parler avec quelqu'un qui est timide, ça sera peut-être moins effrayant que de parler avec quelqu'un qui ne l'est pas. Après, il faut aussi fournir un effort. Ne pas attendre que l'autre parle ou fasse toute la conversation. Les relations sociales sont comme ça, il faut accepter de partager un minimum. Et si jamais il y a des blancs dans la discussion, et bien rebondis ! N'attends pas d'être mal à l'aise. Tu peux poser des questions bateaux du genre "est-ce que tu fais du sport ?" ou "est-ce que tu as des animaux ?", tu peux demander la race, l'âge, le prénom, la fréquence de la pratique sportive, à quel niveau, etc. Il y a pleins de questions bateaux existantes pour sauver des conversations, t'as pas idée.  Ta timidité s'apaisera une fois que tu seras plus à l'aise quand tu te trouveras dans des contextes ou la sociabilité est requise. Et ta confiance en toi augmentera de la même façon. Mais la confiance en soi est un peu plus vicieuse, il faut vraiment y réfléchir, et souhaiter changer. Alors, tu poses ton cul et tu réfléchis. Tu devrais écrire sur papier tout ce que tu souhaites changer chez toi, ce que tu aimerais être capable de faire. Ça peut être d'aimer parler plus, moins avoir peur des autres, être moins timide, avoir plus d'assurance, passer une soirée avec quelqu'un, demander un renseignement à un inconnu dans la rue, vouloir être capable d'aller à un concert, de chanter devant un public, etc. Ça doit principalement être quelque chose de personnel, qui a été pensé avec une mûre réflexion, une intention de vouloir changer les choses, de vouloir se sentir bien. Ça peut aussi être quelque chose qui n'est pas axé sur évolution de soi-même, ça peut être vouloir faire du sport, sortir marcher sur une durée définie, voyager, aller lire dans un parc ou près d'une rivière, jouer d'un instrument. Et, de toute façon, ces activités simples mènent parfois à une évolution de soi ^^. Faire des activités bénéfiques quoi.  Fixe toi des objectifs. Sur un jour, une semaine, un mois, une année pour les choses plus difficiles. On évolue beaucoup en un an. Dis-toi que tu as tout ton temps, ça prendra le temps qu'il faudra. Sois patient avec toi-même. La seule personne qui puisse te mettre des bâtons dans les roues, c'est toi. Et non les autres. Petit topo sur ta peur de l'éventuel jugement des autres à ton égard. Tout ça, c'est dans ta tête. Une fois que tu es persuadé que les gens te jugent, ton cerveau se conditionne en fonction de ce que tu penses des autres. Tu penses que les gens te jugent, il va voir, et te faire voir tout le monde de la même manière, négativement, et de façon nocive. Tu vas voir, entendre quelqu'un chuchoter, rire, te regarder, tout en étant près de toi, il va te faire penser que les chuchotements, les rires et les regards sont envers toi. C'est un mécanisme défensif. Pour te protéger, te préparer à ne pas être déçu, à ne pas souffrir, te faire croire qu'être sociable n'en vaut pas la peine. Si tu penses que les gens sont nocifs, ton cerveau va te répondre en te faisant voir tout le monde de la même façon. C'est vicieux. C'est psychologique. L'inconscient a une dynamique qui lui est propre, il agit en fonction de ta personnalité. Tu l'as dit toi-même, le jugement des autres n'a pas de raison d'exister. Si tu vois les gens positivement, ça ne peut qu'être bénéfique. Il y a des gens bien, tout autour de nous. Ton cerveau te conditionne tellement que tu ne peux pas le voir. Il n'y a que toi qui puisse changer ça, et ce, en pensant autrement. De plus, être solitaire et être célibataire sont deux choses différentes. Tu es célibataire, soit. Par refus, par incapacité, peut-être un peu des deux, je ne sais pas. Avoir quelqu'un dans sa vie est quelque chose de très positif, de très beau, de très naturel. Parce que c'est simple, parce que c'est vrai.  C'est quelqu'un qui ressent quelque chose pour toi, qui te trouve beau, qui t'accepte comme tu es, qui est présent pour toi, qui t'aide, qui t'écoute, c'est quelqu'un qui veut faire et partager des choses avec toi. Et inversement. Être en couple, c'est offrir une intimité qu'on ne donnera jamais aux autres. C'est offrir une partie de soi, par choix. Et c'est parfois s'offrir complètement à l'autre.  C'est accepter de partager, de donner, de ressentir, d'aimer, de laisser une personne faire partie de sa vie. C'est quand même cool, tu ne trouves pas ? En étant célibataire, tu ne peux pas faire tout ça, ça ne pourra jamais être pareil. Être solitaire, c'est apprécier la solitude, c'est un poil différent.  Vouloir changer, c'est avant tout un travail personnel, une remise en question plus ou moins perpétuelle. Sois objectif avec toi même Accepter ça, et le mettre en œuvre, ne peut qu'être le début de bonnes choses. Courage !  Merci !



je te remerci pour ta reponse tu reprend les choses que je lui est dite mais sous une autre tournure  j'espere que grace a ce sujet ca va lui permetre d'evoluer

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
La vie est courte, il faut qu'il prenne conscience du côté éphémère de celle ci.

On peut vivre heureux à l'écart des Hommes, à condition d'en faire soit même le choix de façon murement réfléchie.

photo de l'auteur Roxus
Roxus
Homme de 21 ans
Nice

1 remerciement
Je vais être très honnête. 
C'est tout simplement le type de personne que je ne supporte pas.
Être aussi renfermé ça va ne t'apporter que de la merde, un humain a besoin d'une certaine façon de contacts humain, cette personne va se détruire complètement au bout d'un moment, même si elle ne se rend pas compte maintenant un jour toit va lui retomber dessus et ça risque d'être violent.
Après j'éprouve un peu de sympathie pour le personnage parce qu'il semble altruiste. Mais il faut comprendre que sa vie elle se prends entre ses propres mains, et pas à l'égard du bonheur des autres, parce que aussi égoïste que cela puisse paraître, TON bonheur vient de toi même, pas des autres ( Même si ça fait plaisir d'aider les autres bien sûr ).
J'ai appris des choses ya pas longtemps ... c'est que tu dois t'en foutre de ce que les gens vont penser de toi. Peut être que de toute façon ils se feront une opinion complètement fausse sur toi même si t essaie tant que tu peux de faire bonne figure .
Faut pas qu'il se prenne la tête ... qu'il pense à lui, qu'il pense à son bonheur
Il y a tellement de choses magnifiques à vivre, à voir ... pourquoi se construire des obstacles invisibles comme ça ?
Désolé si je parais dur envers lui, mais au bout d'un moment faut se sortir les doigts, et se battre pour sa vie, et s'ouvrir au monde ... je dis ça par vécu car j'étais comme ça plus jeune, et résultat est que cette période était horrible pour moi. J'espère vraiment qu'il se prendra en main, tout le monde mérite le bonheur, tout le monde mérite de se sentir un minimum important aux yeux des autres 

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit