Réussir à séduire quelqu'un qui sort d'une séparation

photo de l'auteur Fabien44300
Fabien44300
Non binaire de 25 ans
NANTES

Bonjour.

Je viens demander quelques conseils car n'ayant jamais eu la chance d'avoir une relation durable, je suis confronté aujourd'hui à des mecs qui sortent d'une rupture. Quelle que soit la durée de la relation avec leur ex, et la date de la rupture, à chaque fois ça se passe de la même manière. On commence à discuter, à flirter, parfois on se rencontre. Et soudainement le gars décide de me tourner le dos, préférant attendre le retour improbable de son ex ou bien parce qu'il n'a pas fait le deuil même après plusieurs mois. J'ai l'impression que le fantôme d'un ex m'empêche toujours de faire mes preuves et je le vis mal, car j'ai beaucoup d'amour à apporter.



photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

L'inconvénient de séduire ceux qui sortent d'une rupture, je pense, c'est que tu feras inconsciemment office de mec-pansement et ça peut très bien tourner tout autant que ça peut assez vite se terminer.

Mais si tu es sûr de toi, je pense que la seule manière d'aboutir à quelque chose, c'est de se poser comme la seule alternative au deuil de rupture. Pas forcément parler d'engagement dès le départ mais plutôt de prendre une posture rassurante et de réussir à lui faire passer de bons moments, essayer de le voir ou de lui parler le plus possible.

A vrai dire il n'y a pas de solution miracle, car le problème ne viens pas de toi mais bien de ceux qui sont en plein deuil de leur relation. Mais une fois la sortie de leur deuil, peut-être que certains se tourneront vers toi.


photo de l'auteur Fabien44300
Fabien44300
Non binaire de 25 ans
NANTES

Merci pour ta réponse. Ce qui est frustrant c'est que je m'attache trop vite et perds mes moyens. Je me dis que quand deux personnes se plaisent ce n'est pas possible que ça finisse ainsi ^^ j'ai vraiment beaucoup discuté avec le dernier et je commençais à penser qu'au moins il éprouvait de l'attachement envers moi. Quand il s'est refermé sur lui même en me disant qu'il ne s'attachait pas du tout à moi et qu'il était décidé à revenir vers son ex je l'ai très mal pris et on s'est pris la tête. :/


photo de l'auteur AragonTheo
AragonTheo
Homme de 27 ans
Lyon

J'avoue que le problème ce présente souvent jusque ici pour moi aussi :-/ et je vis le même cas de figure. Et 4 ans de célibat, c'est loooonnngg!

Mais bon, j'essaye de rester compréhensif, on a tous des histoires différentes, y a 6 milliards d'individu sur terre, on finira bien par trouver :) (67 millions en France).

La dernière femme en date avec qui le courant passé plutôt pas mal, elle c'est remis avec son ex -_-. Celle encore avant, elle sortait d'une relation difficile, elle c'est mis en couple avec son sexfriend, etc... ça m'arrive tout le temps et j'avoue que ça me pèse.


photo de l'auteur Fregegui
Fregegui
Homme de 27 ans
Lille

C'est le problème des sites de rencontres. C'est devenu un réflexe : rupture = site de rencontres

L'objectif pour beaucoup de gens c'est d'éprouver sa capacité à séduire, à plaire de nouveau, combler le vide, essayer d'oublier l'autre etc. Ça ne veut pas dire que ce que tu as vécu avec ces gens n'était pas réel, mais juste c'est comme ça. Ça n'aurait pas été une période de rupture, ç'aurait pu être autre chose.Il y a mille raisons d'interrompre une relation.

Par exemple , en cas de rupture, les personnes les moins à l'aise avec leurs propres décisions invoquent des raisons qui leur paraissent justifiables, qui les laissent paraître sous un beau jour à tes yeux, et qui te disent "c'est pas moi c'est toi". Ainsi un "je ne m'attache pas à toi" peut être lu correctement si on renverse la problématique et qu'on remet le problème dans le bon sens. Il s'agit plutôt de "Je voulais juste m'amuser sans m'engager. Maintenant je risque de m'attacher à toi, et ce n'est pas ce que je veux."


photo de l'auteur Fabien44300
Fabien44300
Non binaire de 25 ans
NANTES

Pas très encourageant tout ça. Ce n'est pas simple de faire ses preuves lorsqu'un mec a déjà construit quelque chose avec quelqu'un. J'ai l'impression que quoique je puisse faire, ça ne sera jamais assez bien. Au final c'est le fantôme de l'ex qui nous fâchent l'un envers l'autre


photo de l'auteur Fregegui
Fregegui
Homme de 27 ans
Lille

Je ne suis pas sûr que ce soit "le fantôme de l'ex" mais plutôt la peur qu'on les gens d'aimer plus l'autre qu'ils ne s'aiment, et de se perdre dans une relation. L'ex c'est souvent une bonne excuse pour se dégager. En plus, sortir la carte "je pense à mon ex", c'est imparable, y a rien à en dire, pas de possibilité de discussion. C'est une très bonne manière de mettre un terme à une relation en partant dignement, et en plus en se faisant plaindre par la personne qu'on vient de décevoir XD

Quand quelqu'un te quitte parcequ'il a un ex, il te dit aussi un peu "je ne veux pas m'engager car j'ai peur de me perdre avec toi comme je l'ai fait avec cette personne".


photo de l'auteur Fabien44300
Fabien44300
Non binaire de 25 ans
NANTES

Fregegui, tu as déjà expérimenté cette situation? Dans la peau de celui qui a un ex ou de celui qui cherche à séduire? Ton point de vue est intéressant, même si du mien, j'ai tendance à pensr que je ne suis pas assez bien pour l'autre, comme si c'était plus "rentable" d'attendre son ex que de tenter quelque chose avec moi.


photo de l'auteur AragonTheo
AragonTheo
Homme de 27 ans
Lyon

Ca peut aussi peut être être dû après une rupture d'une relation difficile à la crainte de retomber dans un couple proche en terme de vécu ou tomber sur une personne qui profite d'un instant de faiblesse dans la vie d'une personne (pervers.e narcissique ou autre).

Dans mon cas, j'ai passé 3 ans dans une relation vraiment très compliqué que j'ai finis par rompre, pendant un an j'ai fais des cauchemards plus ou moins ponctuel avec des mauvais souvenir de cette histoire. Même encore aujourd'hui bien que j'ai envie d'être à nouveau en couple, j'ai toujours cette crainte de tomber sur une personne mythomane qui fait souffrir son entourage (volontairement ou pas, consciemment ou pas).

En faite, tu ne sais pas ce qu'à vécu la personne dans son ancienne relation, c'est peut être pas forcément toi qui est assez bien pour lui mais juste qu'il ou elle a besoin de temps pour faire la convalescence de ses souvenirs, crainte et doute. Et dans le cas de la rupture parce que l'autre part, pareille, y a le sentiment de trahison, la perte de confiance en soit ou en la relation de couple, etc...

En faite, y a plein de facteur qui ont essaye de penser de façon empatique :)


photo de l'auteur Fabien44300
Fabien44300
Non binaire de 25 ans
NANTES

Oui. Pas évident de prendre du recul dans ces situations. Etant donné que je me sens tout le temps en sursis (les sites de rencontres ont ce travers là) j'ai aussi du mal à laisser du temps. A chaque fois j'ai l'impression que pour un motif ou un autre le mec trouvera une raison de ne pas me laisser ma chance. Je sais pas ce qu'il faut faire. Devenir un athlète? Une star? ^^


photo de l'auteur Fuong
Fuong
Homme de 41 ans
Bordeaux

C'est délicat d'intervenir sur ce topic mais je vais le faire quand même 😖

Comme présenté sur mon profil, je sors depuis plus ou moins récemment d'une longue relation. Je suis donc dans le camp adverse ^^

J'aime beaucoup la réponse d'Arcann, ça me semble être la chose la plus sage à faire. Après avoir envisagé pendant un court moment soit de faire voeu de chasteté, soit de me noyer dans le stupre, il m'est rapidement apparu que la seule réponse à apporter, c'était de me relancer sur la quête d'un bonheur à partager avec un autre mec que mon ex. J'ai discuté avec les uns et les autres qui ont eu un parcours similaire au mien, partagé nos ressentis, estimé ma position dans le parcours post-rupture, etc. et je pense que la différence qu'il y a entre les mecs que tu abordes Fabien et moi (ou nous), c'est que j'ai déjà fait le deuil de ma précédente relation. Ce qui me fait dire que si, comme les autres te l'ont dit précédemment, ça ne dépend pas de toi, il ne faut pas mettre tout le monde dans le même sac. Il y a ceux qui n'ont pas fait le deuil, ceux qui l'ont fait, ceux qui sont dans une période de baises post-rupture, ceux qui l'ont dépassée, etc. Je pense qu'il y a des signes plus ou moins apparents que ces étapes sont plus ou moins déjà franchies et il te faut faire preuve de perspicacité en amont. Je pense aussi que le parcours post-rupture se fait plus ou moins inconsciemment et dans ce cas, il n'y a pas forcément de signes apparents sur le positionnement du mec (et c'est donc sujet à interprétation et erreur pour toi), dans ce cas, ce que propose Arcann, permet de guider en douceur le mec en deuil le long de ce parcours (vers ce bonheur partagé avec toi). Faut donc pas trop se projeter, profiter des instants vécus, procéder par étapes. S'il s'avère que le mec n'est pas près, il ne faut pas forcément rager ou déprimer, il lui faut peut-être du temps ou carrément passer à autre chose mais si tu ne lui mets pas la pression, il n'y aura pas forcément de fuite mais au contraire un "appel d'air" qui le fera s'approcher de toi.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

J'avoue que moi-même je sors présentement d'une assez longue relation, dans le rôle du fou amoureux qui se fait plaquer, et je me suis pris d'affection pour un ami gay avec qui j'avais juste des relations sexuelles auparavant. Ironie du sort, il devait déménager 2 semaines après ma rupture, donc on a quasiment passé ses deux dernières semaines ensemble, je dois dire que ça m'a beaucoup aidé à relativiser et passer à autre chose (puis de re-déprimer quand ce dernier est parti), et ce même si me remettre en couple avec mon ex-copain reste la chose que je désire encore le plus actuellement. Toutefois, c'était un peu mon pansement de deux semaines, et j'imagine mal comment il aurait pu en être autrement avec qui que ce soit, sortant d'une rupture. Mais, je peux dire que ça m'a fait du bien.

Il faut aussi prendre en compte qu'en dehors d'avoir peur de souffrir d'une séparation en s'engageant - moi ça va, ce n'est pas mon cas et je suis déjà prêt à cette éventualité dès le début de mes relations - c'est aussi quelque chose de très éprouvant. Entretenir une relation, s'investir émotionnellement, parfois financièrement, prendre du temps, nouer des liens avec nos entourages réciproques, reconstruire tout ce qu'on a déjà bâti, surtout quand ça a duré des années, ce n'est pas vraiment de tout repos.


photo de l'auteur Theudric
Theudric
Homme de 29 ans
Nomdieu

Pour ma part après la rupture j'ai été involontairement bâtard avec de nouvelles rencontres

Je m'engageais vite et j'y croyais 2-3 jours puis je réalisais que seule était assouvie ma crainte de la solitude et qu'aucun avenir n'était envisageable. J'ai eu 2 fois le coup, puis je me suis résigné à mettre de côté toute vie sentimentale tant que je ne savais pas à nouveau apprécier la solitude. Il fallait le temps pour qu'une relation eventuelle prenne une place de "bonus" en quelques sortes, que ce n'en soit pas un besoin vital à assouvir par tout moyen au plus vite. Il est clair que si je n'avais pas placé cette barrière j'aurais encore pu faire plusieurs erreurs et autant de malheureux.

Dans ces cas là helas il n'y a pas grande marge de manoeuvre pour celui qui est en face


photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

A mon sens il vaut mieux éviter les ruptures en évitant les engagements hasardeux ou trop rapides, puis travailler journellement à maintenir le lien. Car en effet les conditions sont dégradées après, et ne redeviennent jamais vraiment comme avant, parfois pire ou parfois mieux, toujours différentes.

Certaines personnes aiment les changements, d'autres pas et estiment que la perfection n'est pas de ce monde. Certaines personnes ont la culture de la stabilité malgré les aléas de la vie, d'autres pas notamment les gens élevés en Occident. Avec les très fortes migrations actuelles beaucoup de gens élevés dans la culture de la stabilité du couple arrivent en Occident et renouvellent l'offre...


photo de l'auteur AragonTheo
AragonTheo
Homme de 27 ans
Lyon

Lindos, très beau message, avis que je partage totalement sur l'importance de l'acceptation des défauts de soit et de l'autre et apprendre à passer les moments de tempête d'un couple (sauf évidemment quand vraiment ça colle plus ou que dès le début ça marchait pas ou une personne reste fermer à l'autre. Bon ok, mon ex m'a trop marqué x) )


photo de l'auteur Fabien44300
Fabien44300
Non binaire de 25 ans
NANTES

Merci pour tous vos messages. Je crois que perso je vais essayer de partir du principe que si un mec me plaît et que c'est réciproque ça ne marchera pas. Comme ça si ça marche pas y aura aucune déception et si par chance ça marche bah ce sera une bonne surprise^^


photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Je pense au contraire qu'il faut réinvestir une approche que les filles sont en train de négliger à tort, la séduction, qui est quelque part un peu intrusive et a actuellement mauvaise réputation à cause de ses excès passés. Rien n'impose à ce qu'elle soit réservée à une rencontre sans suite et cesse dès que la personne désirée a cédé, au contraire. Elle est à la base de toutes les rencontres dans la nature, et de la stabilité de tous les couples quand ce n'est pas une obligation sociale.

Notre vie tient beaucoup du hasard mais il faut aussi pas mal pousser celui-ci à la roue.


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit