L'application est disponible sur Android en cliquant ci-dessous. N'oubliez pas de nous laisser un avis =)
BeTolerant application sur Google Playstore

Je fais comme si j'allais bien mais je souffre...

Amour et intimité


auteur anonyme

Anonyme
Je fais comme si j'allais bien mais je souffre...

Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour,
Je suis un peu perdue et je souhaiterais avoir des conseils sur mon histoire s'il vous plaît.
Mon récit va être un peu long, je m'excuse par avance.

Voilà, cela fait un peu plus de 2 ans que je connais un homme dans le cadre de mon boulot. Nous ne sommes pas collègues mais travaillons au même endroit. Nous déjeunons ensemble tous les jours depuis 2 ans. Notre relation a toujours été ambiguë dans le sens où il y a toujours eu une certaine tension. Au bout d'un an on est devenus plus proches. Il m'envoyait des messages tous les soirs après le boulot, les weekend aussi, jusqu'à ce qu'on se souhaite bonne nuit.
Puis, il a commencé à être tactile avec moi : me tenir la main, me serrer la taille, des bisous dans le cou, des câlins....Etant de nature timide je ne disais rien à ses gestes...je laissais faire, j'appréciais aussi je suppose.
Tous ceux qui nous croisait pensaient qu'on était en couple et ça ne le dérangeait pas d'en faire très souvent la remarque...Souvent il s'approchait de moi en faisant mine de presque m'embrasser puis il s'arrêtait et me demandait si j'avais peur de lui..puis on passait à autre chose.
Il a toujours lancé des discussions pour essayer de me déstabiliser car il sait que je suis timide et réservée..du genre des propos grivois etc..il agissait comme si on était en couple (ou plus que des simples amis) et je pense qu'à force je me suis prise au jeu inconsciemment...
On ne se voit pas en dehors du cadre boulot, hormis quelques fois restaurant, cinéma sans qu'il ne se passe rien.
Seulement il y a de ça 2 mois, il m'a parlé d'une de ses amies (il est entouré par pas mal de femmes) et je me suis demandé pourquoi ça m'affectait autant. Il devait la rejoindre 1 semaine en congés (bref). Je me suis alors rendue compte que j'étais tombée amoureuse de lui, je ne sais pas quand ni comment...il m'a dit que cette fille l'aimait plus que bien, mais qu'il ne voulait rien avec elle..en entendant cela, ça m'a tué...et j'ai compris que je l'aimais.
Deux jours après, j'ai pris mon courage à deux mains et je lui ai dit ce que je ressentais. Je précise que c'est la première fois de ma vie que j'aime quelqu'un et que je le dis. Résultat : il n'a absolument rien dit. Aucune réaction. Il a juste dit qu'il était interloqué et qu'il n'était pas habitué à une telle annonce (et moi alors qu'est ce que je dois dire?).
Au retour au boulot, je me suis cachée pour pleurer, j'ai continué tant bien que mal à travailler.
Le lendemain on s'est vus comme habituellement, il a fait comme si de rien n'était, il a juste dit qu'il avait besoin de temps pour digérer la nouvelle...il a bien vu que j'étais mal, mais même pas un mot pour me rassurer. Rien.
Puis sont arrivés les congés. On ne s'est pas vus pendant un moment et il n'envoyait plus de messages. J'ai du faire l'effort d'en envoyer pour avoir des nouvelles, il ne répondait que tardivement pour quelqu'un qui a quasiment son téléphone greffé...il a même volontairement pas lu mes messages alors qu'il est connecté 24h sur les réseaux sociaux....j'étais vraiment désemparée.

Au retour des congés, on a poursuivi notre routine, et il a fait totalement comme si de rien n'était mais en adoptant un comportement distant (plus de messages, ou rarement...plus beaucoup de discussions, plus de contact physique).
Je fais donc semblant d'aller bien devant lui depuis 2 mois maintenant.
Il n'a jamais évoqué le sujet et tout espoir pour qu'il en parle s'est évaporé. Je sais qu'il n'en parlera jamais. Et je n'ose pas lui poser de questions à ce sujet. C'est trop...j'ai déjà vraiment pris sur moi pour oser lui dire mes sentiments. Je me dis que s'il avait voulu dire quelque chose il l'aurait déjà fait depuis longtemps. Je ne le comprends pas, c'est quelqu'un de plutôt extraverti qui dit tout ce qu'il pense en général.

Pour moi je pense juste qu'il n'en a rien à faire, il ignore juste mes sentiments alors qu'il a tout fait pour les provoquer. C'est comme s'il n' y avait aucune valeur à ce que je lui ai dit...
Peut-être que tout ça n'était qu'un jeu de séduction pour lui et j'ai été naïve de croire que ça signifiait plus. Sans ces signaux je pense que je n'aurais jamais dit quoi que ce soit...

Je suis vraiment atteinte de cette situation, je dors à peine chaque nuit, je me ruine la santé...je ne sais pas quoi faire pour me sortir de cette situation.
J'aurais pu couper les ponts et ne plus déjeuner avec lui, mais je préfère encore le voir que plus du tout. Je me dis que je dois m'y détacher car comment ferais-je le jour où l'un ou l'autre quittera le boulot? Cette perspective m'angoisse. Je me suis trop attachée et je pense que je ne le reverrai plus du tout s'il n'y avait pas ces pauses de midi.
Je redoute quand la nuit tombe et que je suis seule avec mes pensées, je redoute les weekend quand je ne le vois pas et j'ai peur de mes pensées. J'ai perdu goût à tout, je me suis perdue en lui, j'ai des pensées noires, j'ai peur de sombrer dans une dépression si tant est qu'on puisse qualifier mon état comme tel.

D'apparence, je fais ce qu'il faut pour pas qu'il puisse se sentir mal à l'aise quand on se voit, mais je souffre chaque jour. Chaque jour c'est la survie. Chaque jour je lutte contre des sentiments contradictoires, partagés entre le fait d'être heureuse de le voir et malheureuse dans mon cœur. Et c'est difficile d'être au top devant lui tous les jours, alors quand ça va pas et que ça transparaît, je pense qu'il fait semblant de pas comprendre, car il ne veut sûrement pas se prendre la tête avec ce que je peux ressentir.

Je me sens parfois idiote de me préoccuper de lui alors qu'il n'a aucune attention envers moi, car je ne fais que l'aider, l'encourager et lui remonter le moral sans rien demander en retour.

Je n'ai plus d'attente de sa part (ou peut-être un petit peu, c'est ce qu'on appelle l'espoir).
Tout ce que je souhaite désormais c'est de pouvoir retrouver la paix intérieure, de cesser de cogiter et ressasser mes pensées, d'arrêter de comparer son comportement d'avant et celui de maintenant, et d'être heureuse seule. De me détacher de lui en fait. Mais je ne sais pas comment faire...comment faire pour l'oublier, ne plus m'inquiéter à son sujet, arrêter d'être bienveillante envers lui quand lui se fiche complètement de moi. Je ne sais pas comment m'en sortir, parfois j'ai l'impression de devenir folle.

Merci de m'avoir lue jusqu'ici.

photo de l'auteur Oaime
Oaime
Homme de 47 ans
Lyon

3 remerciements
Bonsoir,
C'est une bien curieuse et cruelle histoire que tu vis là...
J'ai bien connu moi-aussi des amours à sens unique dont j'ai souffert avant de les dire à l'intéressé, ainsi qu'après. Mais là c'est différent dans le sens où il semblerait qu'il ait tout fait pour laisser entendre que cette attention constante que vous vous accordiez, disons même cet amour - même si platonique - était réciproque, en tout cas dans ses manifestations publiques.
Il me semble quand même que tu pourrais faire en sorte d'obtenir de lui une explication, qu'il puisse te dire ce qu'il en était pour lui avant que tu lui fasses ta déclaration, dans quelle disposition d'esprit il était à entretenir cette relation somme toute ambiguë entre vous. Il faut peut-être en passer par là pour que tu puisses te reconstruire. Le silence est parfois tellement corrosif pour les plaies du cœur que les paroles quelles qu'elles soient lui sont préférables.
Tu t'exprimes bien à l'écrit, peut-être faut-il que tu lui écrives une lettre, à l'ancienne ?
Bon courage et prends bien soin de toi !

auteur anonyme

Anonyme
Merci Oaime pour ton avis.
J'ai souvent pensé à lui poser la question mais honnêtement je n'ai pas la force.
Je lui ai écrit plein de lettres qu'il ne lira jamais...
Je me dis que parfois sans doute je préfère cet état entre-deux, où l'amour et l'espoir restent en suspens et ne veulent pas qu'on leur disent qu'ils doivent mourir.
Peut être qu'il n'assume pas d'avoir joué...enfin je trouve son comportement assez lâche...mais je n'ai aucune haine envers lui.
J'aimerai pouvoir lâcher prise et me détacher....j'aimerai cesser de l'aimer..ça dure depuis plus de 2 mois et je suis fatiguée de me réveiller en sursaut, angoissée. Je suis physiquement diminuée...et j'ai peur que la douleur ne parte jamais, j'ai des pensées noires récurrentes ces jours-ci sur mon existence même...sans vouloir me faire du mal, mais je pense à n'importe quoi et je déteste ce que je suis devenue...ce n'est pas moi. Je ne sais que faire pour m'en sortir. J'essaie de relativiser et de travailler sur mes pensées mais ça revient comme la houle qui s'abat inéluctablement sur la plage.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonsoir "Anonyme" :).

En effet comme le dis le voisin du dessus, tu écris bien, il y a même un sans fautes haha.
Je ne pense pas qu'il mérite une quelconque lettre en revanche, au vu de son absence de courage significatif. Et oui il y a des personnes qui usent de tout cela, des gestes affectifs, ça retourne la tête à tous les romantiques au début mais si rien de sérieux n'en découle...
Moi-même je m'y suis prise au jeu avec une femme plus jeune. Le hic c'est que je savais pas que j'avais des sentiments pour elle, + forts que ceux "prévus" haha. On a jamais rien construit en couple mais notre amitié était ambigüe. Sans qu'on se l'avoue. J'ai dû y mettre fin.

Et puis tu peux toi-même "tuer" cet espoir venimeux et recommencer à dormir paisiblement.
Par exemple, ose manger avec d'autres ou juste seule, n'attend surtout rien de lui de positif et zappe-le, à moins de pouvoir continuer sur une stricte "amitié".

photo de l'auteur desiles54
Desiles54
Femme de 42 ans
Audun-le-Roman

33 remerciements
Bonjour Anonyme,

J'ai vécu une histoire similaire avec une amie d'enfance.
On se connaît depuis nos 10 ans, elle a toujours été tactile, souriante. Une très bonne amie.
Son jeu a débuté il y a un peu près 3 ans de ça. Son comportement envers moi avait changé, à tel point qu'on me demandais souvent si c'était ma femme.
Elle m'appelait pratiquement tous les jours. Quand on sortait le soir, elle ne dansait qu'avec moi. Je précise qu'elle est hétéro à 100% (comme elle le dit si bien), 2 gosses et un mec.
Elle m'envoyait souvent des sms avec des coeurs ou des "je t'aime ". La connaissant, je me suis jamais posé de question. Elle a joué avec moi, pendant presque une année. C'était à tel point que je suis tombée amoureuse d'elle.
Un jour, elle m'as même embrassé. Le lendemain je lui demande si elle a des sentiments pour moi. Et là. ....elle me sort cette phrase "tu sais bien qu'il y a la friendzone" !!! En plus elle me dit calmement qu'elle est hétéro et qu'elle ne pourrai jamais sortir avec une femme. J'ai pris une grosse claque.
Bref......
Tout ça pour dire qu'il y a des gens qui aiment qu'on les aiment. Et font tout pour ça. Ce sont des narcissiques et il ne faut pas attendre des explications de leur part.
Je sais ce que tu ressens et j'en suis désolée. Mais il faut que tu oublie cette personne et que tu passes à autre chose.
Bon courage

auteur anonyme

Anonyme
Bonjour Lanaawyn,
Ahah merci mais j'ai peut -être fait des fautes parfois..

C'est ça que je ne comprends pas en fait...tout portait à croire qu'il souhaitait plus qu'une simple amitié, les paroles qu'ils m'a dites...etc...n'était-ce que du vent? Ca n'avait aucune signification...?
Et quand je lui ai fait part de mes sentiments quand c'est devenu concret...il n'a rien trouvé à dire.

J'essaie vraiment de ne plus rien attendre, de le considérer comme un ami, seulement son comportement me fait mal...et sans doute ce sont aussi mes propres pensées qui me font mal.

C'est devenu un rituel en fait...et je ne me sens pas casser cela...lui dire que je ne veux plus déjeuner avec lui, ce qui serait faux...je crois que je ne pourrai pas me faire à cette idée dans l'immédiat et me retrouver seule, ça empirerait notre relation déjà malaisante.

Honnêtement je perds pied, je ne sais pas quoi faire pour me sortir de cette situation...je souffre tellement. Je peine à dormir, quand j'y parviens mon seul souhait est de ne plus me réveiller..
Je voudrais me sauver de ce gouffre ou qu'on me guide...je ne peux plus continuer de la sorte..

photo de l'auteur Chocopops
Chocopops
Femme de 30 ans
Paris

1 remerciement
Coucou !

Effectivement c'est une situation très douloureuse. Mais pour toi .

Je suis pour la vérité sous toutes ses formes . Qu'elle fasse du bien ou du mal ! Dans les deux cas c'est simplement l'accepter pour pouvoir avancer. Mais c'est jamais cool d'y etre confronté
Et il est là le problème ; quoi aimer ce n'est pas un problème . Çà le devient quand effectivement c'est à sens unique. Et c'est ce que tu nous laisses sous entendre a travers ton récit.

Comme tu as pu te faire la remarque; si il aurait eu quelque chose à dire, il l'aurait certainement fait . Le silence cache cette vérité ! Que ça soit de ta part ou de la sienne.
J'imagine au combien cela doit être dure d'en parler . Mais je pense sincèrement que ce qui nous fait le plus défaut dans la vie ; c'est le manque de communication. Nous avons toujours peur de se heurter à celle ci .
C'est pourquoi , je pense qu'il est plus raisonnable que tu le mettes face à ce qui l'a pu semer en toi .
J'imagine oh combien cette idée peut te faire mal au ventre et encore; mais voilà tu peux pas souffrir comme ça . Tu peux pas t'infliger tout ce mal . Les histoires d'amour n'arrive jamais seule.

Vous devez vous confronter tout 2 à cette histoire et faire tomber la vérité . Alors oui bien sur; on ne sait pas ce qu'elle cache ! Et comme je le disais ; ca n'est jamais agréable de la découvrir ; ou parfois on peut avoir de belles surprises ! L'idée est simplement qu'il faut briser cette barrière du silence ; etre prête a surmonter cette épreuve.

Dans les 2 cas ; et je ne veux pas paraître pessimiste ; mais la souffrance est au rendez vous. Une situation stagnante ou tu souffrira très longtemps....et l'autre ou tu sera enfin ce qu'il en est sur vos sentiments respectifs; ca fait très mal mais là pour le coup ... tu avancera bien plus vite sans avoir peur .
Tu dois avancer ; c'est la le tragique de nos vies . Etre face à des situations qui nous dépassent alors qu'on demande rien, et devoir les assumer. L'expérience.

Si tu as énormément d’appréhensions . Il faut savoir également se raisonner autrement . C'est à dire que; si tu aimes une personne qui t'a longtemps séduite ; que tu t'es livrée à lui . Et qu'il n'y a aucun retour .... Es tu sur de vouloir une personne qui n'assume pas ses actes ?
SI ça se passe mal ; c'est que cette personne n'est tout simplement pas faite pour toi !
Oui on contrôle pas nos émotions , nos sentiments ; mais là est toute la complexité de la vie . Savoir faire le pont entre le cœur et la raison.
En te lisant , au fond . On a le sentiment que tu tiens responsable de ce qui arrive . C'est toi qui souffres et qui aimes ; mais tu ne veux pas heurter et veux conserver les choses telles qu'elles sont. Alors que non . Tu t'en veux comme tu dis d'avoir été naïve . Mais non ; tu n'as pas à t'en vouloir . il a sa part de responsabilité.

Donc à partir de là ; prendre son courage à deux mains . Et je pense le mettre face à lui même .

Gardes bien une chose en tète cocotte. C'est que si tu préfères garder les choses pour toi et faire comme si de rien était... Alors oui peut être que ça passera avec le temps ; mais cette cicatrice que tu cachera au fond de toi s'infectera avec le temps et pourrai avoir des conséquences sur ta vie sentimentales. Ce que j'entends par là , c'est que cela amplifiera encore plus ce manque de confiance en soi . Et que pour le coup ; vivant dans tes peurs et craintes de revivre ces émotions à travers le livre de ta vie ... Tu passera certainement à côté d'une personne qui est faite pour toi .
Le courage n'est pas une question de force . C'est juste de faire face à ses plus grandes peurs. Et je te jure que plus on fait avec ; plus on évolue. et très souvent en mieux.

Je ne diabolise pas non plus le mec en disant c'est de sa faute ou autres ; si il ne te dit rien ; c'est qu'il a tout simplement peur également d'être face à lui même.
Sois courageuse ; mais s'il te plait ; ne reste pas comme ça . J'te connais pas et j'ai pas envie que tu sois malheureuse .
Si tu viens poster ici, c'est aussi pour avoir nos avis . Alors je ne dis pas que j'ai raison ; mais tu cherches je pense, à faire l'echo de ce que tu ne veux pas entendre. Pour pouvoir l'accepter et aller de l'avant .

Je reste tranchante et tu m'en excusera d'avance ; mais je parle également par expérience. Tout comme vous ; j'ai eu peur de me cramer les ailes... Mais la, je ressemble plus à un petit dindon grillée qui aime la vie et qui continue de se cramer les fesses . Pas parceque j'aime ça ; juste que j'ai compris que : Qui ne tente rien, à rien

Aléa jacta est

bon courage à toi .

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
il y a beaucoup de bon sens dans les propos que je viens de lire, je ne connais pas vos ages respectifs mais il arrive aussi que des homos se font passer pour des don juan pour l'image alors demande lui franco et s'il n'est pas trop bête il te donnera une explication. s'il n'est pas homo oublie le et passe a autre chose ce n'est pas sain

photo de l'auteur Oaime
Oaime
Homme de 47 ans
Lyon

3 remerciements
L'hypothèse de Galinette est peut-être la bonne : il aurait entretenu cette relation avec toi pour avoir une couverture à son homosexualité effective ou refoulé et de réels sentiments d'amitié vous ont unis avec des gestes de tendresse assumés en public pour donner le change... une fois tes sentiments dévoilés, il aurait pris ses distances pour ne pas les entretenir en vain. ça se tient...
Le sens de ma précédente intervention, c'était que tu lui avais donné ta vérité en lui faisant ta déclaration et, au vu de vos relations très fortes passées, il te doit lui aussi sa vérité quelle qu'elle soit.
Quelles modalités pour l'obtenir ? Un échange épistolaire aurait l'avantage de préserver le statu quo dans vos relations publiques. A voir...

photo de l'auteur Mandragore69
Mandragore69
Homme de 47 ans
lyon

3 remerciements
Il ne faut pas te rendre malade pour quelqu'un comme ça, donc détaches toi de lui, tournes la page, inscris toi sur ovs, sur amiz, dans une association, sors de chez toi mais surtout décides de ta vie et vas de l'avant.
Bon courage à toi.

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 46 ans
Lyon

105 remerciements
Peut-être que lui est un extraverti chaleureux et tactile, qui aime les relations humaines, papillonner et que toi tu es une introvertie, avec une vie intérieure riche, à l'écoute des autres et qui ne s'engage pas à la légère. Donc quand deux personnes aussi différentes se rencontrent, chacun peut bénéficier des qualités de l'autre, dans une certaine mesure, mais l'introvertie dans la relation est plus vulnérable, car si elle s'engage, c'est avec des sentiments profonds, alors que l'extraverti peut être longtemps seulement dans le jeu et la légèreté (sans donner la même importance aux gestes, aux mots que toi).

En caricaturant un peu, il te sort de ta coquille, te stimule et toi tu lui offres une oreilles attentive et de l'aide par ta complémentarité, mais si la relation devient trop sérieuse, trop exigeante à ses yeux, il peut avoir tendance à se sentir contraint et se désengager s'il n'est pas amoureux.

Ensuite, est-ce que tu sais s'il a (ou a eu) quelqu'un dans sa vie et comment ça se passe (ça s'est passé), s'il est célibataire, marié, gay ? A-t-il des problèmes d'engagement, etc. ? Nous ne savons pas jusqu'où il s'est confié à toi.

Si tu n'es pas au courant de tout ça, c'est d'autant plus difficile pour toi d'être objective.

photo de l'auteur Emmanuel
Emmanuel
Homme de 51 ans
Proche de Carcassonne

2 remerciements
Prend soin de toi en premier lieux...

auteur anonyme

Anonyme
Citation de Galinette
il y a beaucoup de bon sens dans les propos que je viens de lire, je ne connais pas vos ages respectifs mais il arrive aussi que des homos se font passer pour des don juan pour l image alors demande lui franco et s il n est pas trop bête il te donnera une explication. s il n est pas homo oublie le et passe a autre chose ce n est pas sain


Je ne pense pas qu'il soit gay honnêtement...et comment pourrais-je lui demander cela? Je ne pourrai jamais...

auteur anonyme

Anonyme
Citation de Oaime
L hypothèse de Galinette est peut-être la bonne : il aurait entretenu cette relation avec toi pour avoir une couverture à son homosexualité effective ou refoulé et de réels sentiments d amitié vous ont unis avec des gestes de tendresse assumés en public pour donner le change... une fois tes sentiments dévoilés, il aurait pris ses distances pour ne pas les entretenir en vain. ça se tient...
Le sens de ma précédente intervention, c était que tu lui avais donné ta vérité en lui faisant ta déclaration et, au vu de vos relations très fortes passées, il te doit lui aussi sa vérité quelle qu elle soit.
Quelles modalités pour l obtenir ? Un échange épistolaire aurait l avantage de préserver le statu quo dans vos relations publiques. A voir...


Est-ce qu'il me doit vraiment quelque chose? Suis-je en droit d'exiger quelque chose de lui?....Parfois je me dis que son silence et son ignorance sont déjà des réponses éloquentes...mais d'un autre côté j'en sais rien...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Placide
Citation de Galinette
il y a beaucoup de bon sens dans les propos que je viens de lire, je ne connais pas vos ages respectifs mais il arrive aussi que des homos se font passer pour des don juan pour l image alors demande lui franco et s il n est pas trop bête il te donnera une explication. s il n est pas homo oublie le et passe a autre chose ce n est pas sain


Je ne pense pas qu il soit gay honnêtement...et comment pourrais-je lui demander cela? Je ne pourrai jamais...
tu lui dis a table en mangeant tranquillement sans que tout le monde l'entende. tu n'as pas trente six solution, après tout tu as le droit de savoir pourquoi il te drague et qu'il te laisse tomber.si tout ceci n'est qu'un jeu, je me permet de te dire que c'est un tocquart . va de l'avant, la tristesse est un cercle vicieux, oublie le

auteur anonyme

Anonyme
Citation de Enneathusias
Peut-être que lui est un extraverti chaleureux et tactile, qui aime les relations humaines, papillonner et que toi tu es une introvertie, avec une vie intérieure riche, à l écoute des autres et qui ne s engage pas à la légère. Donc quand deux personnes aussi différentes se rencontrent, chacun peut bénéficier des qualités de l autre, dans une certaine mesure, mais l introvertie dans la relation est plus vulnérable, car si elle s engage, c est avec des sentiments profonds, alors que l extraverti peut être longtemps seulement dans le jeu et la légèreté (sans donner la même importance aux gestes, aux mots que toi).

En caricaturant un peu, il te sort de ta coquille, te stimule et toi tu lui offres une oreilles attentive et de l aide par ta complémentarité, mais si la relation devient trop sérieuse, trop exigeante à ses yeux, il peut avoir tendance à se sentir contraint et se désengager s il n est pas amoureux.

Ensuite, est-ce que tu sais s il a (ou a eu) quelqu un dans sa vie et comment ça se passe (ça s est passé), s il est célibataire, marié, gay ? A-t-il des problèmes d engagement, etc. ? Nous ne savons pas jusqu où il s est confié à toi.

Si tu n es pas au courant de tout ça, c est d autant plus difficile pour toi d être objective.


Ton analyse est intéressante, je me retrouve dans ce que tu décris...
Je sais qu'il a déjà eu quelqu'un ou plusieurs dans sa vie, en revanche je ne sais pas du tout comment cela s'est passé...on parle très peu de ça en général et il ne m'a jamais demandé non plus.
Il est célibataire depuis que je le connais, et pas gay à ce que je sache. Par contre, je trouve qu'il est beaucoup entouré de femmes, il me parle souvent de ses "potes" filles en majorité...mais toujours dans un contexte amical..
Est-ce qu'il a peur de s'engager...je ne sais pas dire, parfois il me disait que le mariage c'était pas pour lui, et d'autres fois il évoquait cette possibilité..

photo de l'auteur Oaime
Oaime
Homme de 47 ans
Lyon

3 remerciements
De mon point de vue, le silence ne signifie rien, ne veut rien dire, n'explicite rien. La seule chose que tu peux déduire de son silence et de son ignorance, c'est qu'il ne veut pas entretenir ces sentiments d'amour que tu lui as exprimé, sans doute - mais encore faudrait-il qu'il te le dise - parce qu'ils ne sont pas réciproques et qu'ils l'embarrassent...
De ce que tu as exposé dans ton premier message, rien n'est sorti de sa bouche lors de ta déclaration et depuis ni toi ni lui n'avez fait en sorte que ce sujet puisse à nouveau être abordé. Soit.
Mais, à te lire, il semble quand même bien que ce non-dit, ce non-exprimé, cet impensé te taraude et te tourmente. Alors qu'une expression franche et bienveillante de sa part aurait le mérite de clarifier les choses et de redéfinir vos relations actuelles sur une base plus saine, plus acceptable, plus vivable.
Effectivement, il ne te doit rien, mais à lire ce qu'ont été vos relations plus qu'amicales et votre très grande complicité, le moins qu'il puisse faire, c'est d'entendre ton mal-être actuel et en retour de te dire ce qu'il en est pour lui, quels étaient ses sentiments avant ta déclaration et quels sont ses sentiments depuis.
C'est dans ce sens que je t'invitais, mais cela n'est qu'un avis extérieur - et je ne suis pas psychologue ! -, à lui écrire ton état d'aujourd'hui au regard de ce que vous avez vécu ensemble.
Tu dis lui avoir déjà écrit bien des lettres qu'il ne lira jamais.
Peut-être qu'il faudrait essayer d'en envoyer une et voir si une réponse vient...

photo de l'auteur Ongena
Ongena
Homme de 38 ans
Mons

1 remerciement
Bonsoir,
On ressent bien ta souffrance à travers ce que tu nous écris. Et si tu souffres, il te faudra réagir, tôt ou tard.
J'ai l'impression que tu culpabilises. Et je pense que c'est une erreur. Tu as tout-à-fait le droit d'avoir des sentiments envers cet homme après le comportement qu'il a eu avec toi. Tu n'as commis aucune erreur en te laissant draguer, puisqu'au fond, il te plaisait. Heureusement que tu te laisses draguer par un homme qui te plaît, d'ailleurs. Sinon, il ne se passerait jamais rien :-)
Son comportement, il n'y a que lui qui peut l'expliquer (s'il le comprend lui-même, ça n'est pas sûr). Et pour en avoir le cœur net, je pense que tu n'as pas d'autre choix que de lui en parler. Si tu ne le fais pas, tu risques de tourner en rond. Et de te morfondre longtemps.
Je pense qu'il faut te faire confiance aussi. Si cet homme n'est pas le bon, tu as besoin de faire une croix sur lui pour passer à autre chose et être ouverte à une nouvelle rencontre. Car des nouvelles rencontres, il y en aura. Même quand un grand amour se finit, quand on pense qu'on ne le vivra plus jamais, eh bien, l'amour revient, sous une autre forme, avec quelqu'un d'autre. Et c'est ça qui est beau.
Ne lui donne pas ta vie si lui ne te donne pas la sienne. Dans l'amour, il faut un échange.
Courage à toi, tiens bon et n'oublie jamais que tout reste possible pour toi le jour où tu sera prête à faire de nouvelles rencontres.

auteur anonyme

Anonyme
Citation de Oaime
De mon point de vue, le silence ne signifie rien, ne veut rien dire, n explicite rien. La seule chose que tu peux déduire de son silence et de son ignorance, c est qu il ne veut pas entretenir ces sentiments d amour que tu lui as exprimé, sans doute - mais encore faudrait-il qu il te le dise - parce qu ils ne sont pas réciproques et qu ils l embarrassent...
De ce que tu as exposé dans ton premier message, rien n est sorti de sa bouche lors de ta déclaration et depuis ni toi ni lui n avez fait en sorte que ce sujet puisse à nouveau être abordé. Soit.
Mais, à te lire, il semble quand même bien que ce non-dit, ce non-exprimé, cet impensé te taraude et te tourmente. Alors qu une expression franche et bienveillante de sa part aurait le mérite de clarifier les choses et de redéfinir vos relations actuelles sur une base plus saine, plus acceptable, plus vivable.
Effectivement, il ne te doit rien, mais à lire ce qu ont été vos relations plus qu amicales et votre très grande complicité, le moins qu il puisse faire, c est d entendre ton mal-être actuel et en retour de te dire ce qu il en est pour lui, quels étaient ses sentiments avant ta déclaration et quels sont ses sentiments depuis.
C est dans ce sens que je t invitais, mais cela n est qu un avis extérieur - et je ne suis pas psychologue ! -, à lui écrire ton état d aujourd hui au regard de ce que vous avez vécu ensemble.
Tu dis lui avoir déjà écrit bien des lettres qu il ne lira jamais.
Peut-être qu il faudrait essayer d en envoyer une et voir si une réponse vient...


Tu as peut-être raison oui...le silence ne veut rien dire, et des conclusions peuvent être tirées hâtivement...
Sans doute je pourrais me permettre de m'octroyer ce droit, mais une autre question se pose, si je lui envoyais un mail, je dois m'attendre à tout en fait, aussi bien la non-réponse qu'une réponse douloureuse...ce serait mettre des mots, rendre réel ce que ce silence et cette ignorance révélaient déjà implicitement...enfoncer une porte ouverte...
Est-ce que ça sera pire pour moi? Je me le demande...l'entre-deux alimente une infime partie "d'espoir", ou je ne sais comment appeler cela, disons un laisser-aller, un "peut-être"...
Mais c'est vrai que je songe à ta suggestion, à savoir à quel moment en fait, si je suis prête ou non...je suis tiraillée, car je ne sais si cela va vraiment m'aider à passer outre...
En vérité, si une pilule anti-sentiment existait je la prendrais volontiers sans modération...

auteur anonyme

Anonyme
Citation de Ongena
Bonsoir,
On ressent bien ta souffrance à travers ce que tu nous écris. Et si tu souffres, il te faudra réagir, tôt ou tard.
J ai l impression que tu culpabilises. Et je pense que c est une erreur. Tu as tout-à-fait le droit d avoir des sentiments envers cet homme après le comportement qu il a eu avec toi. Tu n as commis aucune erreur en te laissant draguer, puisqu au fond, il te plaisait. Heureusement que tu te laisses draguer par un homme qui te plaît, d ailleurs. Sinon, il ne se passerait jamais rien :-)
Son comportement, il n y a que lui qui peut l expliquer (s il le comprend lui-même, ça n est pas sûr). Et pour en avoir le cœur net, je pense que tu n as pas d autre choix que de lui en parler. Si tu ne le fais pas, tu risques de tourner en rond. Et de te morfondre longtemps.
Je pense qu il faut te faire confiance aussi. Si cet homme n est pas le bon, tu as besoin de faire une croix sur lui pour passer à autre chose et être ouverte à une nouvelle rencontre. Car des nouvelles rencontres, il y en aura. Même quand un grand amour se finit, quand on pense qu on ne le vivra plus jamais, eh bien, l amour revient, sous une autre forme, avec quelqu un d autre. Et c est ça qui est beau.
Ne lui donne pas ta vie si lui ne te donne pas la sienne. Dans l amour, il faut un échange.
Courage à toi, tiens bon et n oublie jamais que tout reste possible pour toi le jour où tu sera prête à faire de nouvelles rencontres.


Bonsoir,

Oui je culpabilise quelque peu je pense... Je culpabilise d'avoir développé des sentiments, d'avoir cédé à sa drague, et surtout à cause de tout cela, j'ai rendu notre relation malaisante.
Peut-être qu'à la base notre relation n'était même pas définie en fait...
Je ne regrette pas de lui avoir exprimé mes sentiments. Je pensais vraiment, au de vu sa personnalité, qu'il allait me dire quelque chose...j'ai attendu vainement...tout ce que j'ai eu droit c'est son ignorance couronné d'un changement de son comportement à mon égard qui me vaut des nuits blanches, une santé fébrile, et un mental proche de l'aliénation. Je crois même que je deviens dépressive...Tout ce que je veux c'est me sortir de là. Lâcher prise. Comment fait-on pour cesser d'aimer quelqu'un?

photo de l'auteur Oaime
Oaime
Homme de 47 ans
Lyon

3 remerciements
J'ai l'impression qu'un courrier électronique ne serait pas le bon mode de communication.
Si c'était moi, je solenniserais l'envoi et surtout la réception de cette missive, de cette demande, de cet appel... Une lettre manuscrite envoyée par la poste ou mieux remise en main propre permettrait de donner du poids à cette requête et, quelque part, de ne pas lui donner le choix de se défiler, même si on a toujours le choix bien sûr !
Et toi aussi, tu as le choix, tu as tous les choix, encore faut-il le faire, les faire... or là, il semblerait que tu sois dans les limbes et que tu te laisses flotter...
Par choix ?

https://www.youtube.com/watch?v=_lJiwKskTlE

auteur anonyme

Anonyme
Je me suis encore réveillée plusieurs fois en sursaut et angoissée. Ma première et ma dernière pensée du jour c'est lui.
Chaque jour c'est ainsi.
C'est invivable. Je n'en peux plus.
Je veux que ça s'arrête.
J'ai des pensées noires.
J'ai vraiment besoin d'aide.

photo de l'auteur Chocopops
Chocopops
Femme de 30 ans
Paris

1 remerciement
Je partage l'avis de Oaime . Je ne pense pas que mails ou courrier soient des solutions. Comme il l'a dit ; si il se défile. Il le fera à nouveau pour alimenter encore plus ce néant d'incomprehension dans lequel tu es.

Pour aller mieu ; il y a le transfert de responsabilité . En gros ca se passe face à face. Si tu veux aller mieux ; il faut faire face je pense.
Après je ne te dis pas de guerroyer en pleurant devant lui " mais poourquoi " ! Mais plutôt d'y aller en lui expliquant que peut importe ses décisions ; tu as besoin d'un retour pour pouvoir te faire une idée bien plus concrete !
Ce transfert comme je dis c'est ni plus ni moin qu'une sorte de feed back ! La chose la plus normal dans la communication .

Alors oui j'imagine que c'est te demander la lune que d'aller lui parler ! En temps normal il n'y aurait pas eu à le faire.
j'imagine combien cela te demande du courage et de la force; chose que tu n'as plus pour l'instant.
Mais tu peux pas t'infliger tout ce mal . Nous sommes plusieurs a t'expliquer que ce qu'il faut pour que tu ailles mieu c'est simplement un retour verbal de sa part. Il n'est pas enclin à papoter ; pour ses propres raisons . Mais la n'est pas le problème. Il s'agit de toi et de ta santé psychique.

C'est dure je sais ; mais comme je te l'expliquais sous mon précedent message , qu'as tu comme choix entre souffrir pour toujours ; et souffrir quelques semaines pour se remettre après ?Et encore ça se trouve il est simplement intimidé et a peur également d'en parler va savoir ( ton côté espoir) fin bref.
C'est à ça qu'il faut penser !
Ne pas regretter ce qui est arrivé ; car c'est arrivé . Et ca ne changera rien . EN revanche on peut penser à comment les choses peuvent se tourner . Si tu restes bloquée dans tes peurs ; tu vas revivre sans cesse ses tourmentes la ! Et tu dis bien vouloir t'en sortir ! ALors si tu as cette volonté la ; ça devrait aller mieux une fois que tu lui a parler.

Expliques lui que tu as simplement besoin d'entendre ce qu'il en est pour lui ; que tu en as besoin avec tout ce qui s'est passé. C'est la moindre des choses .

auteur anonyme

Anonyme
Bonsoir,
Je vous remercie pour vos avis.
Aujourd'hui je l'ai vu...mais je n'ai pas eu le courage d'aborder le sujet. Je lui ai parlé de mes insomnies...mais ça n'avait pas l'air de lui faire ni chaud ni froid...alors qu'il en connaît certainement la source...mais une fois de plus il a fait mine de ne pas comprendre.
Alors aborder LE sujet m'a paru inutile et déconcertant...à quoi bon me suis-je dit? Lui dire le mal que je traverse, il aurait eu pitié, et peut-être aurait encore plus changé son comportement, il aurait peut-être été encore plus distant, alors qu'on a actuellement un semblant de relation pseudo-amicale aussi fragile soit elle...Ces derniers jours j'étais au plus bas moralement, et je pense que ça a transparu.
Personne n'aime la compagnie d'une personne morose, en état de zombie ou d'une personne au bord de la dépression, alors j'essaie de porter un masque quand je le vois...mais c'est pas facile tous les jours.

Je ne sais pas si j'arriverai à lui parler, à aborder le sujet, j'ai l'impression que ce serait aller au devant de terrains glissants...et de le rendre mal à l'aise, limite de lui mettre un couteau sous la gorge sous le coup de la culpabilité.
Je me dis que déjà qu'il s'en fiche que j'aie du mal à dormir (ou fait mine de pas comprendre le pourquoi), ce n'est pas en lui disant à quel point j'ai mal de cette situation, de son silence, qu'il va dire quelque chose...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut :)
Je pense qu'il y'a moyen d'engager la conversation sans que ce soit lui mettre un couteau sous la gorge.
Votre relation pourra peut-être être une amitié un jour, quand tu n'aura plus de sentiments amoureux et/ou que tu ne sera plus émotionnellement lié a lui.

Mais pour le moment tu n'es pas toi-même, tu portes un masque (tout en lui en voulant un peu malgré toi de pas voir au dela d'un rôle que tu joue le mieux que tu peux), l'amitié ne peut pas durablement être un mot de consolation et encore moins avec le tabou qui s'est créé..
Mon hypothèse est que l'incertitude est ce qui peut faire le plus de mal, car ça met la situation entre ses mains et ça te met dans l'attente. Tu aurais tout à fait le droit de lui dire que, tenant compte de ce que tu ressens pour lui, prendre du recul et de la distance par toi-même serait plus sain pour vous deux.. tu ne lui doit rien, ni de faire bonne figure, ni d'essayer d'en faire une relation lisse.
Et si cette décision (bien que difficile) de distance vient de toi, ça pourrait être bon pour te redonner confiance et de t'aimer de nouveau à ta juste valeur, qui n'a jamais dépendu de lui ni d'une autre personne..

auteur anonyme

Anonyme
Bonjour,
Je n'ai vraiment pas le courage d'aborder le sujet avec lui...vraiment c'est au dessus de moi.

Je souffre énormément c'est vraiment insoutenable...et je me rend compte que je ne tiens plus beaucoup à la vie.

photo de l'auteur Oaime
Oaime
Homme de 47 ans
Lyon

3 remerciements
Bonjour,
Je vois que nos avis ne te sont pas d'un grand secours, même si je me doute bien que venir en parler ici et échanger un peu avec celles et ceux qui ont bien voulu prendre le temps de te lire et de t'écrire doit te faire un petit peu de bien quand même...
N'aurais-tu pas une personne de ton entourage - famille, ami.e., collègue,... - à qui tu pourrais faire part de ta situation et auprès de qui épancher ta grande peine ?
Ce que je vois depuis que nous échangeons ici, c'est que tu as une grande capacité à expliquer ta situation - ce qui fait que nous comprenons sans difficulté les sentiments qui te minent et leurs causes - et que tu pourrais le faire dans un cercle plus proche de toi. Ou au contraire auprès de professionnels et/ou de bénévoles formé.e.s à accompagner une personne comme toi qui à besoin d'aide pour surmonter une situation qui la dépasse.
Ne te laisse pas aller et va recueillir l'aide dont tu as besoin et que tu mérites...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Placide
Bonjour,
Je n ai vraiment pas le courage d aborder le sujet avec lui...vraiment c est au dessus de moi.

Je souffre énormément c est vraiment insoutenable...et je me rend compte que je ne tiens plus beaucoup à la vie.


arrêter de vivre est une façon de ne plus souffrir, mais c'est très lâche et égoïste, il doit il y avoir des personnes pour t'aider près de toi et qui n'attendent que ca, parce qu'a la vérité les gens doivent s'apercevoir que tu es malheureuse.

photo de l'auteur desiles54
Desiles54
Femme de 42 ans
Audun-le-Roman

33 remerciements
Citation de Placide
Bonjour,
Je n ai vraiment pas le courage d aborder le sujet avec lui...vraiment c est au dessus de moi.

Je souffre énormément c est vraiment insoutenable...et je me rend compte que je ne tiens plus beaucoup à la vie.


Je comprends ta douleur. Nous avons tous eu une peine de coeur dans notre vie. Et ça finit toujours par passé avec le temps...
Ça fait mal, oui, mais delà à penser au suicide. ...non!!!
Il faut surmonté ça et continuer à vivre. Ça passera.

Courage

photo de l'auteur Wayra
Wayra
Femme de 27 ans
Bourges
Bonjour,

Face à ton témoignage, je trouve que tu as eu beaucoup de réponses constructives et qui peuvent te diriger vers les bonnes solutions. Je pense aussi que, malgré la difficulté, tu devrais faire du repos une priorité. En effet parfois les pensées sont plus faciles à gérer avec la bonne dose de sommeil réparateur, ça paraît peu mais ça peut être beaucoup selon l'état de fatigue. Je rejoins les personnes qui te disent de prendre soin de toi, c'est effectivement une priorité pour ensuite relativiser et arriver à passer à autre chose. Je ne dis pas que c'est facile mais on parle de ta santé : est-ce que l'autre personne vaut que tu te fasses du "mal" ?

Encore une fois je ne dis pas que c'est facile mais il faut bien qu'il y ait un premier pas et celui-ci ne dépend que de toi par contre > Trouve la solution qui te correspond le plus pour te changer les idées d'abord : voir des ami(e)s/des proches ; se faire accompagner par un professionnel si besoin (il peut avoir de bons conseils et t'amener un nouveau point de vue) ; prendre un chocolat chaud (oui oui, ça dépend tellement des personnes ce qui nous fait du bien ^^) ; faire de nouvelles rencontres ; danser ; chanter ; du sport ; aller au ciné ; un bon bain ; prendre l'air ; un spectacle ; et etc.. ;)

Et prendre du recul par la suite (très important aussi). N'hésite pas à changer tes habitudes aussi, en ce qui concerne cette personne. Elle n'a pas été correcte et si elle ne tient pas à s'expliquer, il est normal que tu te préserves et passe à autre chose. Je te souhaite sincèrement bon courage ; si tu n'as pas les bonnes idées préviens des personnes qui t'aiment (car elles essayeront de t'aider et t'écouteront sans juger).

photo de l'auteur VanAaken
VanAaken
Homme de 37 ans
Paris
Citation de Desiles54
Bonjour Anonyme,

J ai vécu une histoire similaire avec une amie d enfance.
On se connaît depuis nos 10 ans, elle a toujours été tactile, souriante. Une très bonne amie.
Son jeu a débuté il y a un peu près 3 ans de ça. Son comportement envers moi avait changé, à tel point qu on me demandais souvent si c était ma femme.
Elle m appelait pratiquement tous les jours. Quand on sortait le soir, elle ne dansait qu avec moi. Je précise qu elle est hétéro à 100% (comme elle le dit si bien), 2 gosses et un mec.
Elle m envoyait souvent des sms avec des coeurs ou des je t aime . La connaissant, je me suis jamais posé de question. Elle a joué avec moi, pendant presque une année. C était à tel point que je suis tombée amoureuse d elle.
Un jour, elle m as même embrassé. Le lendemain je lui demande si elle a des sentiments pour moi. Et là. ....elle me sort cette phrase tu sais bien qu il y a la friendzone !!! En plus elle me dit calmement qu elle est hétéro et qu elle ne pourrai jamais sortir avec une femme. J ai pris une grosse claque.
Bref......
Tout ça pour dire qu il y a des gens qui aiment qu on les aiment. Et font tout pour ça. Ce sont des narcissiques et il ne faut pas attendre des explications de leur part.
Je sais ce que tu ressens et j en suis désolée. Mais il faut que tu oublie cette personne et que tu passes à autre chose.
Bon courage


Ouais ça sent le pervers narcissique à plein nez tout ça... Pour en savoir plus:

http://www.perversnarcissique.com/test-pervers-narcissique/

Si ça correspond globalement, peu importe que tu sois sure qu'il en soit un ou qu'il te reste un doute, une seule solution: DISTANCE pour te préserver.
Ces personnages sont des parasites qui vivent de l'énergie des autres (et plus tu es qq1 de lumineux, positif, bienveillant, capable de te remettre en question, plus tu es une cible de choix pour nourrir le trou noir qui leur sert de coeur).
Ne le laisse pas te voler ce que tu as mis tant d'année à construire/accumuler!
Bon courage!

auteur anonyme

Anonyme
Bonsoir,
Je vous remercie tous pour vos conseils et avis..
Lui parler de ça m'est impossible dans l'immédiat...je bloque dessus je ne sais pourquoi...par peur sûrement que la situation entre nous se dégrade...
Je ne compte pas me faire du mal, mais je pensais que je ne tenais pas beaucoup à cette vie de souffrance...et qu'en plus j'ai perdu goût à presque tout, comme si plus rien ne m'intéressait...comme si je ne faisais que survivre chaque jour. Je me demande comment peut-on en arriver à être sans vie comme ça à cause d'une personne...et je me disais qu'avant d'avoir exprimé mes sentiments et de m'en rendre compte je vivais bien ma vie sans que tout tourne autour de lui...

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 46 ans
Lyon

105 remerciements
Bonsoir,

Je pense que tu t’es habituée progressivement à sa présence à tes côtés et des sentiments sont nés de cette complicité, sans que tu t’en rendes compte. Cela ne s’est pas fait du jour au lendemain et c’est sans doute pour cela que tu n’as pas pris conscience tout de suite que tu étais tombée amoureuse. Tu ne t’en es rendu compte que lorsque tu as réalisé qu’il pourrait tomber amoureux d’une autre femme et aller voir ailleurs. Cependant, cet amour n’était pas réciproque, pas sur le même plan que toi du moins.

Ce que tu as notamment du mal à digérer, c’est qu’il ait pu te faire sentir unique (toi et la relation) à ses yeux, par ses gestes, son comportement, ses mots, mais sans tomber amoureux et qu’il puisse se comporter de la même façon avec d’autres femmes, sans qu’il se sente davantage engagé. Ces contradictions, ces ambiguïtés créent des dissonances cognitives que nous avons du mal à dépasser lorsque l’on est amoureux.

Chez certaines de ces personnes et jusqu’à un certain point, on peut ne pas voir de différence significative entre un comportement amoureux et un comportement amical. C’est un entre-deux. Ce sont des relations qui se situent quelque part sur le continuum entre le pôle de l’amitié distante et celui de l’amour passion. Il y a tellement d’échelons entre les deux, ce qui permet parfois de ne pas vraiment s’engager au sens traditionnel, si l’on reste toujours plutôt du côté de l’amitié et c’est peut être son mode de relation avec la gente féminine.
En tout cas, tu sembles avoir bien noté que les situations ambigües avec les femmes semblent être une habitude chez lui. Cela ne t’est pas spécifique.

Il n’empêche que tu vis là une sorte de deuil de la relation telle que tu l’as ressentie et vécue, et que tu es dans une phase de dépression. C’est une étape normale, compte tenu des circonstances. Il te faut aller jusqu’au bout de ce processus, afin de passer à autre chose.

Comme d’autres ici, je pense que tu bénéficierais à être suivie de manière plus régulière par un ou une professionnelle durant cette période difficile.

Tu discutes avec nous et c’est déjà bien. Nous entendons ce que tu nous dis, d’autant que ton expérience ne nous est pas étrangère, mais il te faut également des contacts, en face à face, avec d’autres personnes pour leur dire de vive voix ce que tu as sur le cœur.

Pour le moment, tu es livrée à ta subjectivité, tu tournes en rond, comme coincée dans ton monde intérieur, avec quelques fenêtres, et tu es mise au pied du mur. Tu as un besoin vital d’extérioriser davantage, de communiquer ; ce qui tranche avec ton fonctionnement habituel, mais il faut que tu reconnaisses et répondes à ce besoin vital de manière plus directe. C’est d’ailleurs le souci de nombreux introvertis, de surcroît s’ils sont timides.

Donc, fais ce qu’il faut pour extérioriser ce que tu ressens, notamment auprès d’un professionnel ; et bien sûr, continue à nous tenir au courant.

Bonne soirée :)

photo de l'auteur clenake
Clenake
Femme de 40 ans
Tours

3 remerciements
Bonsoir 🙂

J'ai lu ton histoire et les conseils que tu as recus et j'attendais de voir comment t'aller gérer ensuite.
J'ai bien fait d'attendre parce que sur le coup, je t'aurai dit que la lettre/mail suggérée par Oaime je crois, c'était bien trop facile pour lui !
Et que le seul truc à faire, c'était de "lui rentrer dans le lard, lui balancer tout ce que t'as sur le coeur et d'exiger une explication" ! T'aurais peut être toujours pas de réponse mais au moins t'aurais vider ton sac et pu tourner la page en te disant qu'il en valait pas le coup.
C'est mon côté brut de décoffrage, désolée :)

Mais puisque tu es ( pour l'instant ) incapable de lui faire face, l'idée de la lettre/mail est plutôt bonne en fait.
Tu auras forcément une réponse, je m'explique.

Pas de réponse : ca confirmera simplement que c'est un lâche qui a profité de toi et donc tu le rayes complètement de ta vie parce qu'il te mérite pas de toute facon.
Lâche c'est un euphémisme vu les noms d'oiseaux auxquels je pense...

Il te répond : grâce à l'écrit, il (re)trouve assez de 'courage' pour enfin s'expliquer.
Peut être que ses réponses ne te plairont pas, mais au moins il te montrera qu'il te respecte et/ou tient suffisamment à toi pour enfin entamer le dialogue.
Et qui sait ? Peut être que vous pourrez sauver votre amitié.

De mon point de vue, tu auras ta réponse.

Après je sais à quel point ca peut être important de comprendre, que tu ais besoin de savoir, mais je crois aussi, qu'au bout d'un moment, faut accepter.
Accepter que parfois y a des choses qu'on peut pas comprendre.

Un dernier truc, tu n'es absolument pas responsable de cette situation !
Tu n'a pas à t'en vouloir de lui avoir parlé, au contraire tu devrais être fière de toi parce que ca n'a rien de facile de mettre son coeur à nu, peu importe la personne que tu as en face de toi.
Et tu dois pas non plus te remettre en question à cause de lui.

Restes comme tu es, le problème ne vient pas de toi mais bien de lui.

Bon courage !

photo de l'auteur VanilleXena
VanilleXena
Femme de 29 ans
Sivry

3 remerciements
Hello

La première chose que j'ai envie de te dire est celle que tout le monde t'as dit : Tu n'as pas à te sentir coupable. Pour la simple et première raison : On ne maîtrise pas ses sentiments. Sinon ce serait tellement facile, on choisirais de tomber celui/celle qui est amoureux de nous, parfait, attentionné, qui prend de nos nouvelles et s'inquiète de nous réellement. Celui/celle qui nous convient.

Cesser d'aimer? Parfois c'est tomber sur quelqu'un d'autre... parfois c'est à force de souffrir (ce qui ne semble pas être ton cas)... parfois c'est le temps mais ce n'est que trop rarement que le cerveau influence sur le cœur... Et si seulement, cela pouvait être le cas. Mais aussi parfois c'est de savoir quand c'est réellement terminé.

J'entends ta douleur et je la connais... Ne pas savoir est une terrible douleur et j'attends chaque jour d'être seule avec lui pour lui dire "Mais au fond qu'est-ce que tu penses de moi? " et chaque fois que je suis seule, on parle de boulot, de projet commun, de passion, de filleul/le... Mais pas de ça et pourtant il connait mon amour. Je sais que ça demande beaucoup de courage. Je sais que pourtant arriver à lui poser la question me permettrais aussi de savoir si je dois arrêter et je pense que ce serait peut-être le même cas pour toi. Je n'ai pas de solution miracle. Chaque jour, je prends un peu plus de courage, de confiance en moi pour le faire par de la méditation et de petits exercices comme me dire mes qualités, me dire que je suis courageuse, répété une phrase que mon "protecteur" m'a dite et écrite "Tu as le droit de douter de tout, d'avoir peur de la réaction des autres, de ne pas savoir que dire mais n'oublie jamais qui tu es et quel force tu as en toi". Peut-être que toi aussi, avant de lui parler, de chercher ses réponses, tu devras travailler sur toi et apprendre tes propres réponses... et peut-être même que comme ça tu n'en auras pas besoin.

Je sais que cette réponse te donne beaucoup d'inconnue mais sans avoir les détails de qui tu es, de qui il est, je ne peux pas parler pour l'un ou pour l'autre. Tout le monde à ses raisons d'agir comme il le fait, plus ou moins bonne/mauvaise, peut-être as-tu besoin des siennes ou pas... Mais l'important est de ne pas te laisser dépérir dans un doute. Attendre une réponse, être perdue ne veut pas dire se laisser enchaîner dans un cercle noir non plus. C'est con ce que je vais te dire mais : "N'oublie pas de respirer". Pourquoi je dis ça? Parce que j'ai l'impression que tu te sens comme prisonnière dans la seconde ou tu attends toujours ta réponse, comme si l'instant d'après n'était jamais arrivé. Et l'important pour vivre la suite dans l'attente, c'est aussi de "se forcer" de passer à la seconde suivante et donc de respirer. C'est dur, je sais, très dur mais je suis persuadée que tu peux y arriver, avec pour preuve les démarches que tu as effectués pour venir nous en parler et demander de l'aide.

Et en dehors de nous, si tu as trop de mal seule, il y a d’autre personne probablement plus proche ou plus apte à t’aider que ce soit par des services qui passe par de l’écoute, des propositions d’activités,... que par des psy-chologue-analyste-thérapeute ou pourquoi pas aussi par les conseils de ton médecin traitant/de famille sur le service, la personne, la méthode,... qui pourrait t’aider au mieux.

Et une dernière chose : Essaye de ne pas rester trop seule, aussi bien sur un plan physique que mental. C’est le mieux que tu puisses faire pour toi pour l’instant. Selon ce que j'ai lu.

auteur anonyme

Anonyme
Citation de Clenake
Bonsoir 🙂

J ai lu ton histoire et les conseils que tu as recus et j attendais de voir comment t aller gérer ensuite.
J ai bien fait d attendre parce que sur le coup, je t aurai dit que la lettre/mail suggérée par Oaime je crois, c était bien trop facile pour lui !
Et que le seul truc à faire, c était de lui rentrer dans le lard, lui balancer tout ce que t as sur le coeur et d exiger une explication ! T aurais peut être toujours pas de réponse mais au moins t aurais vider ton sac et pu tourner la page en te disant qu il en valait pas le coup.
C est mon côté brut de décoffrage, désolée :)

Mais puisque tu es ( pour l instant ) incapable de lui faire face, l idée de la lettre/mail est plutôt bonne en fait.
Tu auras forcément une réponse, je m explique.

Pas de réponse : ca confirmera simplement que c est un lâche qui a profité de toi et donc tu le rayes complètement de ta vie parce qu il te mérite pas de toute facon.
Lâche c est un euphémisme vu les noms d oiseaux auxquels je pense...

Il te répond : grâce à l écrit, il (re)trouve assez de courage pour enfin s expliquer.
Peut être que ses réponses ne te plairont pas, mais au moins il te montrera qu il te respecte et/ou tient suffisamment à toi pour enfin entamer le dialogue.
Et qui sait ? Peut être que vous pourrez sauver votre amitié.

De mon point de vue, tu auras ta réponse.

Après je sais à quel point ca peut être important de comprendre, que tu ais besoin de savoir, mais je crois aussi, qu au bout d un moment, faut accepter.
Accepter que parfois y a des choses qu on peut pas comprendre.

Un dernier truc, tu n es absolument pas responsable de cette situation !
Tu n a pas à t en vouloir de lui avoir parlé, au contraire tu devrais être fière de toi parce que ca n a rien de facile de mettre son coeur à nu, peu importe la personne que tu as en face de toi.
Et tu dois pas non plus te remettre en question à cause de lui.

Restes comme tu es, le problème ne vient pas de toi mais bien de lui.

Bon courage !


Bonsoir,

Merci pour ton message.
Je n'ai pas le courage de lui poser la question ni par oral ni par écrit. Ca fait maintenant plus de 3 mois que la situation est restée comme elle l'est : une pseudo amitié basée sur un rôle que nous jouons bien : l'éviction...et il (nous) faisons comme si de rien n'était chaque jour..alors qu'on sait tous les deux au fond...je le vois dans ses yeux mais je ne sais ce qu'il pense vraiment de tout ça : le fait d'avoir osé lui dire..

Je crois que je n'attends plus de réponses de sa part...Car je sais que jamais il n'en parlera. J'essaie de ne plus attendre quoi que ce soit de lui en fait et de me faire une raison chaque jour.

C'est pas évident..et je continue à faire des insomnies chaque nuit qui passe...avec plus ou moins des améliorations...il continue à être ma première et ma dernière pensée du jour. C'est fatiguant.
Ça me fait toujours souffrir, mais on dirait que je commence à être comme anesthésiée mais je ne peux rarement m'empêcher d'être triste au fond de mon âme et de mon coeur.

auteur anonyme

Anonyme
Citation de Chrisencrise
Bonjour/bonsoir.

Il est arrivé une histoire à mon travail que je trouve très similaire à la votre.

Un collègue, Jean Claude, pendant des mois s est rapproché d une collègue Milla. Elle était en couple mais pas heureuse avec son conjoint. Leurs échange et façon d être laisser penser à ceux qui ne les connaissaient pas qu ils étaient en couple et nous qui les regardions faire au quotidien, on se disait c est quand qu ils finissent ensemble .

Au bout de 6-8 mois, Milla à rompu avec son conjoint, puis elle a annoncé la nouvelle à J-C, devant tout le monde à la cantine du taf, et avoué ses sentiments. Il a eu une réaction inattendu (enfin nous on pensait tous que ça y est il allé lui sauter dessus) puisqu il c est soudainement éloigné de la table, et est parti en silence.
ça a beaucoup fait parler dans mon secteur de boulot. Une semaine plus tard à table avec J-C sans Milla, on le questionnait tous sur sa réaction et on lui faisait la morale surtout qu elle a larguer son homme pour toi et choses dans ce genre là. Il a tenu des propos indécent qui en ont fait jazzer plus d un. Ce qui m a marqué le plus c est quand il a dit Maintenant y a plus de challenge , j avais envie de le gifler (mais la où je bosse c est synonyme de licenciement)
Au bout d un mois après la rupture de Milla, et à force de relance et discussion entre eux, ils se sont finalement embrassé et mis en couple. Elle est partie presque de suite vivre avec lui. Mais a aucun moment elle ne s est senti vraiment aimé (d après ce qu’elle nous a raconté après coup). Finalement après 3 mois de vie commune c est elle qui a rompu avec Romain.

Lui continue son petit jeu avec diverse femmes sans jamais conclure (dans une autre boite parce qu ici il était trop mal vu) et elle est passé à autre chose.

Voilà l histoire. A mon avis tu n a surtout pas à t en vouloir. D après ce que j ai lu tu es quelqu un de sensible et sincère. Je ne voit pas le mal la dedans!

Pour ce qui est de comment cesser d aimer quelqu un je suis peut-être encore pire que toi. Cela fait 20 ans que je suis avec ma femme. Malgrès qu elle m est avoué ne plus m aimer je suis resté accroché et je fais tout et n importe quoi pour raviver la flamme. Mon cerveau me dit qu il faut que j arrête parce c est fini, mon cœur ne le supporte pas et continu de l aimer et de le lui montrer. J imagine que nos souffrance sont semblables. De temps en temps je me dis qui oui il faut que je passe à autre chose mais il y a ma maison et mes enfants qui sont dans le dilemme. Quand j ai lu tes messages j ai compris (je penses) ce que tu ressent et je me suis dit au moins elle n a pas le problème des gosses (ce qui est très con je sais et ça ne diminue en rien ta douleur)

Bref, la seule porte de sortie qui m apparait aujourd hui, c est d aimer quelqu un d autre. Quand je discute avec des célibataires et que le courant passe. Je sens que je pourrais en aimer une autre et ça me rassure. Bon je n ai pas encore dit mon dernier mot en ce qui concerne mon couple mais je me dis qu a toi ça te ferais carrément du bien.


Bonsoir et merci pour ton témoignage.
Je ne sais pas si c'est le fait que je sois naïve...je ne comprends tout bonnement pas pourquoi un homme ferait tout pour essayer de séduire une femme si ce n'est pas pour être avec.
Apparemment il y en a qui s'amusent avec les sentiments des gens...ça m'aura appris cela au moins.
Je m'en veux un peu quand même d'avoir bêtement cru, de m'être laissée perdue par mes propres sentiments et de ne pas parvenir à m'en défaire aussi vite que je le voudrais aujourd'hui. Je veux vraiment retrouver la paix mais ça prend du temps..

auteur anonyme

Anonyme
Citation de VanilleXena
Hello

La première chose que j ai envie de te dire est celle que tout le monde t as dit : Tu n as pas à te sentir coupable. Pour la simple et première raison : On ne maîtrise pas ses sentiments. Sinon ce serait tellement facile, on choisirais de tomber celui/celle qui est amoureux de nous, parfait, attentionné, qui prend de nos nouvelles et s inquiète de nous réellement. Celui/celle qui nous convient.

Cesser d aimer? Parfois c est tomber sur quelqu un d autre... parfois c est à force de souffrir (ce qui ne semble pas être ton cas)... parfois c est le temps mais ce n est que trop rarement que le cerveau influence sur le cœur... Et si seulement, cela pouvait être le cas. Mais aussi parfois c est de savoir quand c est réellement terminé.

J entends ta douleur et je la connais... Ne pas savoir est une terrible douleur et j attends chaque jour d être seule avec lui pour lui dire Mais au fond qu est-ce que tu penses de moi? et chaque fois que je suis seule, on parle de boulot, de projet commun, de passion, de filleul/le... Mais pas de ça et pourtant il connait mon amour. Je sais que ça demande beaucoup de courage. Je sais que pourtant arriver à lui poser la question me permettrais aussi de savoir si je dois arrêter et je pense que ce serait peut-être le même cas pour toi. Je n ai pas de solution miracle. Chaque jour, je prends un peu plus de courage, de confiance en moi pour le faire par de la méditation et de petits exercices comme me dire mes qualités, me dire que je suis courageuse, répété une phrase que mon protecteur m a dite et écrite Tu as le droit de douter de tout, d avoir peur de la réaction des autres, de ne pas savoir que dire mais n oublie jamais qui tu es et quel force tu as en toi . Peut-être que toi aussi, avant de lui parler, de chercher ses réponses, tu devras travailler sur toi et apprendre tes propres réponses... et peut-être même que comme ça tu n en auras pas besoin.

Je sais que cette réponse te donne beaucoup d inconnue mais sans avoir les détails de qui tu es, de qui il est, je ne peux pas parler pour l un ou pour l autre. Tout le monde à ses raisons d agir comme il le fait, plus ou moins bonne/mauvaise, peut-être as-tu besoin des siennes ou pas... Mais l important est de ne pas te laisser dépérir dans un doute. Attendre une réponse, être perdue ne veut pas dire se laisser enchaîner dans un cercle noir non plus. C est con ce que je vais te dire mais : N oublie pas de respirer . Pourquoi je dis ça? Parce que j ai l impression que tu te sens comme prisonnière dans la seconde ou tu attends toujours ta réponse, comme si l instant d après n était jamais arrivé. Et l important pour vivre la suite dans l attente, c est aussi de se forcer de passer à la seconde suivante et donc de respirer. C est dur, je sais, très dur mais je suis persuadée que tu peux y arriver, avec pour preuve les démarches que tu as effectués pour venir nous en parler et demander de l aide.

Et en dehors de nous, si tu as trop de mal seule, il y a d’autre personne probablement plus proche ou plus apte à t’aider que ce soit par des services qui passe par de l’écoute, des propositions d’activités,... que par des psy-chologue-analyste-thérapeute ou pourquoi pas aussi par les conseils de ton médecin traitant/de famille sur le service, la personne, la méthode,... qui pourrait t’aider au mieux.

Et une dernière chose : Essaye de ne pas rester trop seule, aussi bien sur un plan physique que mental. C’est le mieux que tu puisses faire pour toi pour l’instant. Selon ce que j ai lu.


Bonsoir. Merci vraiment pour tes mots.
Comme toi je médite chaque jour et je pense que ça m'aide en partie. Comme je le disais j'essaie de ne plus rien attendre de lui. Et je continue à le cotoyer chaque jour comme dit plus haut. Et comme une idiote je continue malgré moi à avoir des bonnes intentions envers lui...sans rien en retour..même si je n'espère plus rien, tout ceci est encore une preuve de la stupidité à laquelle je m'adonne.
Et je vais essayer d'arrêter..mais je ne peux pas m'empêcher de m'inquiéter et d'être bienveillante envers lui...même si je n'ai rien en retour..
Et je me dis à quoi bon...quand lui ne s'en rend même pas compte de tous les services que je lui rends..

J'essaie de m'occuper l'esprit. J'ai cessé d'en parler à des proches car je sens que je dérange. Les gens n'aiment pas les gens tristes et moroses, donc je parais aller bien. Alors je lutte seule contre mes pensées.

photo de l'auteur VanilleXena
VanilleXena
Femme de 29 ans
Sivry

3 remerciements
Bonsoir,

En effet, il faut tenter de ne plus rien attendre même si je sais comme c'est dur. Ne dis pas que comme une idiote tu continue d'avoir des bonnes intentions avec lui. C'est une part de l'amour bien que certaines personnes le font aussi parce que cela fait partie d'eux. Ce n'est pas une marque de stupidité, juste être humain.

C'est probablement lui qui est plus stupide dans l'histoire, Mais ne te reproche pas le fait d'être humain car je pense qu'a défaut d'arriver à le détester, tu vas te détester toi.

Sur le fait que tu les déranges, est-ce la réalité ou une pure impression (Comme souvent dans ce genre de cas)? Et tout le monde n'est pas du genre à ne pas aimer les gens tristes et morose. Même si c'est plus facile pour certains... ce n'est pas le cas de tout le monde (comme le mien, j'aime réellement savoir comment vont les gens et prendre le temps pour les écouter, même si s'ils se répètent en boucle).

J'essaie de m'occuper l'esprit. J'ai cessé d'en parler à des proches car je sens que je dérange. Les gens n'aiment pas les gens tristes et moroses, donc je parais aller bien. Alors je lutte seule contre mes pensées.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
je te conseil le livre de tobie nathan filtre d'amour, tu trouvera des reponses a tes questions.

bon courage a toi.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
situveux je te l'envoi donne tonadresse en mp ;)

photo de l'auteur Verseau74
Verseau74
Homme de 41 ans
Saint Julien en Genevois
Coucou, de tout cœur avec toi.

C’est un mot à la mode mais je crois bien que tu es tombé sur un manipulateur pervers.
Cet homme a clairement chercher à te charmer, « en jouant » a t’ecrire Tous les soirs, le week-end, t’enlacer Etc

Comment peut il alors être interloqué de ton aveu ?

Tu n’as pas à rougir du tout de l’annonce que tu lui a faites, lui par contre n’a pas agit comme un adulte. Lui écrire ne servirait à rien, ce n’est pas quelqu’un de conscience, ni je pense un homme bienveillant.

Tu mérites je crois de te donner plus de considération, et surtout une belle rencontre.
Pour la douleur qui est parfois vive encore, tu verras, le temps fait de vrais petits miracles ;)

Prends soin de toi

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour/bonsoir.

Il est arrivé une histoire à mon travail que je trouve très similaire à la votre.

Un collègue, Jean Claude, pendant des mois s'est rapproché d'une collègue Milla. Elle était en couple mais pas heureuse avec son conjoint. Leurs échange et façon d'être laisser penser à ceux qui ne les connaissaient pas qu'ils étaient en couple et nous qui les regardions faire au quotidien, on se disait "c'est quand qu'ils finissent ensemble".

Au bout de 6-8 mois, Milla à rompu avec son conjoint, puis elle a annoncé la nouvelle à J-C, devant tout le monde à la cantine du taf, et avoué ses sentiments. Il a eu une réaction inattendu (enfin nous on pensait tous que ça y est il allé lui sauter dessus) puisqu'il c'est soudainement éloigné de la table, et est parti en silence.
ça a beaucoup fait parler dans mon secteur de boulot. Une semaine plus tard à table avec J-C sans Milla, on le questionnait tous sur sa réaction et on lui faisait la morale "surtout qu'elle a larguer son homme pour toi" et choses dans ce genre là. Il a tenu des propos indécent qui en ont fait jazzer plus d'un. Ce qui m'a marqué le plus c'est quand il a dit "Maintenant y a plus de challenge", j'avais envie de le gifler (mais la où je bosse c'est synonyme de licenciement)
Au bout d'un mois après la rupture de Milla, et à force de relance et discussion entre eux, ils se sont finalement embrassé et mis en couple. Elle est partie presque de suite vivre avec lui. Mais a aucun moment elle ne s'est senti vraiment aimé (d'après ce qu’elle nous a raconté après coup). Finalement après 3 mois de vie commune c'est elle qui a rompu avec Romain.

Lui continue son petit jeu avec diverse femmes sans jamais conclure (dans une autre boite parce qu'ici il était trop mal vu) et elle est passé à autre chose.

Voilà l'histoire. A mon avis tu n'a surtout pas à t'en vouloir. D'après ce que j'ai lu tu es quelqu'un de sensible et sincère. Je ne voit pas le mal la dedans!

Pour ce qui est de "comment cesser d'aimer quelqu'un" je suis peut-être encore pire que toi. Cela fait 20 ans que je suis avec ma femme. Malgrès qu'elle m'est avoué ne plus m'aimer je suis resté accroché et je fais tout et n'importe quoi pour raviver la flamme. Mon cerveau me dit qu'il faut que j'arrête parce c'est fini, mon cœur ne le supporte pas et continu de l'aimer et de le lui montrer. J'imagine que nos souffrance sont semblables. De temps en temps je me dis qui oui il faut que je passe à autre chose mais il y a ma maison et mes enfants qui sont dans le dilemme. Quand j'ai lu tes messages j'ai compris (je penses) ce que tu ressent et je me suis dit "au moins elle n'a pas le problème des gosses" (ce qui est très con je sais et ça ne diminue en rien ta douleur)

Bref, la seule porte de sortie qui m'apparait aujourd'hui, c'est d'aimer quelqu'un d'autre. Quand je discute avec des célibataires et que le courant passe. Je sens que je pourrais en aimer une autre et ça me rassure. Bon je n'ai pas encore dit mon dernier mot en ce qui concerne mon couple mais je me dis qu'a toi ça te ferais carrément du bien.

auteur anonyme

Anonyme
Citation de VanilleXena
Bonsoir,

En effet, il faut tenter de ne plus rien attendre même si je sais comme c est dur. Ne dis pas que comme une idiote tu continue d avoir des bonnes intentions avec lui. C est une part de l amour bien que certaines personnes le font aussi parce que cela fait partie d eux. Ce n est pas une marque de stupidité, juste être humain.

C est probablement lui qui est plus stupide dans l histoire, Mais ne te reproche pas le fait d être humain car je pense qu a défaut d arriver à le détester, tu vas te détester toi.

Sur le fait que tu les déranges, est-ce la réalité ou une pure impression (Comme souvent dans ce genre de cas)? Et tout le monde n est pas du genre à ne pas aimer les gens tristes et morose. Même si c est plus facile pour certains... ce n est pas le cas de tout le monde (comme le mien, j aime réellement savoir comment vont les gens et prendre le temps pour les écouter, même si s ils se répètent en boucle).


Bonsoir,
Non ce n'est pas qu'une impression..j'ai bien compris que c'était saoulant et qu'on ne voulait plus en entendre parler malheureusement...donc je n'en parle plus à mes quelques amis à qui je m'étais confiée...

photo de l'auteur VanilleXena
VanilleXena
Femme de 29 ans
Sivry

3 remerciements
Bonsoir,

Effectivement, si ces personnes l'ont bien fait comprendre, je trouve ça dommage parce qu'en attendant tu souffres.

Si tu as envie d'en parler un peu plus, je suis ouverte à tous messages en privés pour ça. J’écoute sans trouver ça lourd ou bien encore dérangeant parce que c’est en partie comme ça qu’on peut aider. Je pense que si en parler peut t'aider alors j'écouterais. Je crois que c'est aussi important dans le processus.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Bonjour,

Je suis gay et le vis bien. Il y a 3 ans, j'ai dû changer de dentiste suite à mon déménagement.

Ils sont 9 à excercer à côté de chez moi : je n'avais que l'embarras du choix. Mon choix se porte sur un homme. Lors de mon premier rendez-vous, je le découvre : jeune, super mignon, blond, plus petit que moi et des yeux superbes. Il est marié et a deux fils.

Je me dis : dommage pour moi. Cependant, au fil des rendez-vous, ce dentiste a pas mal abusé de son charme (je fais court). BIen entendu, je suis tombé fou amoureux, mais rien... Jusqu'au dernier rendez-vous où il m'a quasi ignoré.

Pour moi, c'est un gay marié : une façade pour plaire au public mais qui ne fera jamais rien (trop peur de faire un coming out et de tout ce que cela implique avec une clientèle bourgeoise et catho).

Je dois avouer que j'en bave et que j'ai beaucoup de mal à l'oublier.

Mais en même temps, je me dis que ce salaud (et je reste poli) tombera un jour sur un mec qui n'aura aucun scrupule à le "outer".


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit