Comment parler à ma mère de mon homosexualité


Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 4 mois


Bonjour à tous,
Cela fait un bout de temps que je me suis découverte en tant que "lesbienne" et je n'ai pas encore fait de coming-out . Mon père m'acceptera sans problème mais quand à ma mère c'est une autre histoire. Elle se montre "tolérante" envers les autres LGBT "déclarés" mais uniquement si c'est chez les autres. ( chez nous c'est pas la même chose). Elle a des doutes concernant mon orientation sexuelle et cela n'a pas l'air de l'enchanter....
Bref, pouvez vous me donner un coup de main pour que ma mère m'accepe telle que je suis ????

Merci d'avance. ;)

Auteur : Lindos
Lindos - 35 ans
De Lyon
  il y a 4 mois


De mon point de vue soit tu vies ta vie et elle finira a la longue à se rendre à l'évidence, soit tu provoques une mise au point, soit elle-même ou un événement la provoque, mais dans tous les cas il faut être aimant, rassurant, et notamment disposer de temps devant soi pour répondre aux questions inquiètes, ou essuyer les larmes, ou encore calmer, et en tout cas accompagner. Rien n'est pire que de faire un CO à la sauvette et laisser pleurer ou s'enerver un parent tout seul toute la nuit.

Perso j'ai choisi la première solution.

 39 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : DMatt
DMatt - 30 ans
De Gond Pontouvre
  il y a 4 mois


Salut salut !

Alors je pense que tu peux éventuellement en parler à ton père si tu sais vraiment qu'il va accepter. De mon côté je suis passé par ma Mère qui l'a ensuite annoncer à mon père (qui lui l'accepter moins à l'époque). C'est "plus facile" quand on a le soutiens d'un parent je pense.

Après si tu as ton chez toi, tu peux aussi l'annoncer, et si ça passe pas, tu laisses le temps faire son œuvre ou la famille faire entendre raison quand c'est possible. (bien entendu sans non plus dire "Coucou ! Bah écoute je suis ... et puis voilà bisous a+")

Après il y a pas 36 solutions non plus, tout passe par le dialogue et faut "aménager" et prendre le courage de faire un tête à tête en ce disant que ça peut passer, ou non. Et l'inquiétude de ta mère, c'est que ça la ronge peut-être aussi de ne pas savoir ou que tu lui caches quelque chose.

 3 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : JujuXII
JujuXII - 26 ans
De Lyon
  il y a 4 mois


Salut!
Tu n'as qu'une seule solution . Etre sincère . Lui dire qui tu es . C'est ta maman , elle t'aime , elle te connaît , fait lui confiance . Et si malgré tout ça coince , explique ce que tu ressens ou laisse lui du temps . Mais ne te cache pas , il n'y aucune honte à avoir .
Auteur : wawan34
Wawan34 - 21 ans
De Nantes
  il y a 4 mois


Hello,

Je n'ai eu la chance d'avoir qu'un parent pour faire mon coming out. Et heureusement pour moi, tout s'est bien passé ! ;)
Prends épaule sur ton papa qui peut être un soutien pour pouvoir le dire à ta maman !
Vu que tout à été dit un peu plus haut.. Je n'ai pas grand chose à rajouter ! ;)
Du courage, de la sincérité et de l'amour :))

Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 3 mois


Je vous remercie !!!!!!!!
je vais suivre vos conseils pour mon c.o !!!!!!!

Auteur : Tym91
Tym91 - 20 ans
De Nantes
  il y a 3 mois


Salut salut,

Je pense que tu devrais franc avec ta mère, personnellement j'ai été franc avec elle en lui disant que j'étais homosexuelle et crois moi ta mère t'aime même si au début elle peut avoir du mal à encaisser.

Pour ma part mon coming-out a été riche en rebondissement... je l'ai avoué à ma mère y deux ans et demi, j'étais alors en terminale. Un jour, j'ai pris mon courage à deux mains et pendant un trajet en voiture seul à seul je lui ai avoué.. Sur le moment, elle était soulagé et était heureuse que je m'assume et que je sois heureux. Mais..je me trompais..quelques jours après elle m'a fait comprendre que cela ne lui convenait pas..

A l'époque, j'étais suivis par un psy, et mon psy m'avait vu tout sourire car j'étais libérer de ce poids sauf que mon psy s'est mi en accord avec ma mère...Elles disait que je n'avais pas le profil, que j'étais trop jeune etc..que des excuses bidon... Mes parents étaient en plein divorce à cette époque et ma mère à eu l'idée de manipuler mon père en lui disant que j'étais gay et que c'était "degeulasse".

Mon père, fou par l'amour qu'il avait encore pour ma mère l'a suivis dans ses propos.. je me suis alors retrouver 1 ans avec mes parents à dos et mon psy également, cela était l'enfer surtout l'année du bac...

Mais je te rassure mon père à bien changé au jour d'aujourd'hui c'est le seul qui m'accepte comme je suis avec ma belle-mère.

Si je peux te donner un conseil; sois franc avec ta mère, peu importe ce qu'elle fait ou dis : Accroches toi et reste aux côtés de ceux qui t'aime.

VOILÀ voilà c'était une partie de ma vie.
Bon courage,
Kévin
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 3 mois


Coucou :) j'avoue avoir eu la flemme de lire donc desole si je redis les memes choses ^^
Bref saches deja que ta mere t'aimes dans tout les cas. Enfin je suppose ^^
Mais en tout cas tu seras beaucoup plus epanouie si tu lui dit et techniquement elle ce qu'elle veut c'est ton bonheur. Surtout si elle le tolere chez les autres elle finira bien par l'accepter chez toi.
Pour faire un petit retour d'experience j'etait a peu pres dans la meme situation que toi vis a vis de ma mere. Au final je lui ai dit cash que la fille que j'allais voir c'etait pas une pote mais ma copine. Elle a eu un moment de bug elle a ete tres decue elle a pleuré et appele toute la famille apres on en a pas parlé pendant plusieurs semaines et maintenant ca va au top elle l'accepte relativement bien :)
Et cette histoire n'as rien d'exeptionnel en soit ca doit etre un peu la meme pour ma plupart d'entre nous.
Apres c'est vrai que certains ont moins de chance... Mais ca c'est toi qui connait ta mere donc qui sait comment faire passer la pillule :) surtout si elle s'en doute
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 3 mois


Salut !

Tu sais, le coming-out n'est pas vraiment un passage obligé ! Dis toi déjà, que tu as beaucoup de chance d'avoir un père très tolérant sur le sujet. Si ta mère accepte la communauté LGBT, nul doute qu'elle acceptera ton homosexualité à toi ! J'ai beau avoir des parents très ouverts, je sais que ça ne les avait pas vraiment enchanté de savoir que j'étais attiré par les garçons. Aucun parent ne souhaite vraiment ça à leur enfant, puisque nous vivons dans un monde où la communauté LGBT n'est toujours pas parfaitement intégrée !

Enfin, le fait qu'elle se doute de ton orientation pourrait déjà être un bon point de départ, je pense ! Cela pourrait rapidement amener à ce sujet, si un jour vous en parlez, ce que qui pourrait faciliter cette lourde décision d'annonce. Mais surtout, ne t'obliges pas ! Fais le si tu en ressens le besoin de le dire. Fais le si tu as vraiment besoin d'en parler. Fais le, surtout, si tu penses que la situation le permet ! Le coming-out reste un moment très délicat dans la vie d'un homosexuel, et n'est plus systématique de nos jours.

Puis de toute façon, on ne change pas une orientation : ils le verront bien le jour où tu leur présenteras ton couple ! :)
Auteur : Lousoon
Lousoon - 48 ans
De Angers
  il y a 3 mois


J'ai pas tout lu, désolé, la flemme, moi en tant que femme je pense que le plus simple est de lui avouer entre 4 yeux ... et c'est une mère , "ta mère" donc elle finira par accepter....
Auteur : fablebien
Fablebien - 53 ans
De Proche Nevers
  il y a 3 mois


Toutes les solutions sont possibles, l'annoncer, à ton père en premier, ta mère, ne rien dire et vivre quelques temps de cette manière...
L'important pour moi ait que tu le sentes, que tu aies envie de le dire. Ensuite comment s'y prendre... laisse toi le temps de trouver la bonne formule car chacun procède à sa manière en fonction de son ressenti, son caractère, ses craintes.
Je l'ai fait en écrivant une lettre à ma mère, mon père étant malheureusement, déjà décédé.
Quant à ma fille l'histoire est plus cocasse et vraiment intéressante (j'espère que ça ne sera pas trop long à lire):
Je venais d'aller la chercher à la sortie de l'école, elle devait avoir 6/7 ans. Une fois à la maison et devant son goutter, elle me pose la question suivante: "Papa, tu sais ce que c'est l'homosexualité?" En voilà une bonne question, me dis-je, et surtout une belle perche à saisir. Je lui réponds que oui et lui dis ce qu'il en est. Sa deuxième question fut "Et toi, t'es homosexuel?" je lui répondis par l'affirmative et là quelque peu surprise sans en connaitre réellement la portance, elle me dit "Moi aussi je suis homosexuelle!" " Ah bon et comment le sais-tu?" répliquai-je. Cette conversation s'arrêta là.
Quelques années plus tard, en allant à une soirée, elle me parle d'un rêve confirmant son hétérosexualité:
"Tu sais papa, je suis hétérosexuelle"
"et, qu'est-ce qui te fait dire ça?"
"Ben quand je rêve aux zizis des garçons, ça me chatouille partout"
"tu vois, ben ton père c'est pareil!"
Voilà, j'ai résumé, mais c'est la manière que j'ai utilisée avec ma fille, même si je conçois que ce n'est pas tout à fait la même chose.
Il ne faut pas que cela te prenne la tête, c'est pourquoi je trouve toujours intéressant de laisser mûrir les choses dans un coin de sa tête afin qu'elles soient prêtent le moment venu.



Pour participer à [ Comment parler à ma mère de mon homosexualité ] il faut être obligatoirement inscrit