Comment fait on des rencontres à 30 ans?


Auteur : klaomax
Klaomax - 34 ans
De La Rochelle
  il y a 6 mois


Salut,
Question conne, mais socialement analytique.
Je vous plante le décor de ce qui me pousse à venir en parler.
- la trentaine
- fin d'une relation de 11 ans.
- établi en Vendée
- hétéro
Ce qui de mon point de vue se résume et généralise par "célibataire au mauvais endroit au mauvais moment, avec la mauvaise orientation sexuel" et là, ça parle à plus de monde.

Quand j'avais 20 ans, les rencontres se faisaient via des amis qui nous présentait une autre personne. On avait une tierce personne qui garantissait qu'il y ait un minimum de feeling. (Nos amis n'aiment pas s'entourait de con, pour ça, ils ont le travail). Ce vecteur de rencontre était efficace de ce point de vue là, pas trop de surprise. Mais, il y avait une rareté et une imprévisibilité des rencontres qui poussait au dialogue immédiat en face à face dans un climat de confiance.
A 20 ans, la vie n'est pas encore vraiment construite, on a pas d'attache matériel ou professionnel, pas d'obligation trop présentes.
Mais à 30 ans? Ben, c'est dingue ce que l'on fait en 10 ans.
Les couples se sont formés, installés, développés, consolidés.
On a pour la plupart trouvé un travail fixe, limitant le brassage social qu'on pouvait subir à la reprise des cours de septembre. On est devenu pantouflard, on sort moins. On ne supporte pas les gosses des amis d'autrefois. Bref, on ne fait plus de rencontre physique, et si jamais elle arrive, c'est mort d'avance.

Maintenant l'usage d'internet se généralise, alors, j’essaye. Et là, c'est dur! Ho putain, l'amour propre en prend un coup. Le principe est froid, distant et cassant.
On s'insère dans un catalogue; on choisit le site internet qui a le meilleur papier glass; on gère son image; on cherche à gommer les défauts; il faut vendre du rêve !
Les prises de contacts sont délicates et plus que souvent infructueuse sans explication nous revenant. Sans doute un détail dans le profil (comment ça? j'ai une paire de couille en trop?)
Les gens sont méfiants, il n'y a pas le tiers de confiance qui garanti la sincérité des annonces sur catalogue.

Alors vous, qu'en pensez-vous?

Auteur : anteros38
Anteros38 - 32 ans
De VOIRON
  il y a 6 mois


Bonjour Klaomax,

Bienvenu dans le monde 2.0 !

Comme tu le dis, à 30 ans nos amis sont en couple pour une grande majorité, pour certains avec des enfants, et en projet d'achat immobilier si ce n'est déjà fait. Moins de sorties, moins de brassage.
Les rencontres par le biais du cercle amical deviennent donc compliquées.
On se tourne alors vers les sorties du vendredi soir. Et là on se découvre être le senior de la soirée.
Alors on regarde les associations culturelles. Mince la majorité est constituée de retraités ! Mince je suis le seul célibataire !
De ce fait, on a beau sortir, participer à des clubs, les rencontres pouvant déboucher sur une relation sont difficiles.

Pourquoi si peu de trentenaires dans les clubs ?
En parti à cause du repli sur soi de notre société.
Pas plus tard qu'hier, je me suis rendu à une expo photo de bonne qualité. Malgré une publicité élaborée, très peu de visiteurs sur la journée et, de ce fait, le défilé de mode associé à l'évènement a été annulé.
Je pourrais également citer les pompiers en pénurie de volontaires, etc, etc.
Ces détails que je constate régulièrement, marquent un certain repli sur soi de la population.
Donc pas de trentenaires dans les clubs et autres sorties culturelles.

Alors on pense à internet.
Inscription sur un ou plusieurs sites, création du profil façon pub pour lessive, puis ballade au gré des pages.
Les sites ouvrent des possibilités mais ça reste très froid et peu représentatif des vraies personnes. Ajoutons les arnaques en tout genre et la grande méfiance à avoir.
Au bout de quelques mois on déchante. Pas vraiment l'eldorado des rencontres...

Betolerant est un site que je considère comme sérieux, tu n'es pas tombé au plus mauvais endroit.
Bon, les inscrits sont majoritairement très jeunes ce qui ne favorise pas les rencontres pour les plus de 30 ans :-(.

Par contre je pense que tu pars avec un avantage que beaucoup n'avons pas : tu es hétéro.
Crois-moi, ceci t'ouvre beaucoup plus de possibilités et de facilités de rencontres.
D'une part il y a au moins 90% d'hétéros dans la population, d'autre part tu n'as pas à expliciter ton orientation sexuelle pour rencontrer d'autres gays, ni à subir une potentielle homophobie.

Garde espoir, tu pars avec des chances que nous n'avons pas.
Et si ça peu te rassurer, un collègue de travail qui s'est retrouvé célibataire l'an passé vient de nouer une relation sérieuse avec une fille rencontrée lors d'un covoiturage BlaBlaCar.
Donc, je n'en doute pas, tu finiras pas tomber sur la perle rare au détour d'une rue ou d'une voiture ;-).

Je te souhaite bon courage et bonne chance dans ta recherche.

Anteros
Auteur : klaomax
Klaomax - 34 ans
De La Rochelle
  il y a 6 mois


Bonsoir,
Messieurs, merci pour vos réponses et vos analyses.
Anteros, je te l'accorde, avec tes chiffres, les heteros ont 9 fois plus de chance de réaliser une rencontre inopinée et excusez moi tous, j'oublie qu'il existe encore et toujours des homophobes dans nos contrée, à notre époque. Ça me passe au dessus de la tête.
Je me joint à toi pour reconnaître le sérieux de ce site, donc un petit compliment à steph qui fait partie de l'équipe de moderation et aux développeurs qui en ont fait quelque chose d'agréable à utiliser, sécurisé et mise à jour régulièrement.
Bon, après avoir dit ça, vous comprendrez que ma plus grosse tare est d'être informaticien.
Et j'aime ça en plus!
Steph fait remarquer quelque chose d'intéressant, l'intérêt limité des sites de rencontres pour les heteros. Ben mouai, comment trancher, je dirais qu'il y en a trop. Du coup les utilisateurs sont éparpillés et du coup, ben ça marche mal. Surtout dans les zones de faible densité de population. A 100km de la roche sur Yon, il y a Nantes et la Rochelle. En comparant avec des sites heteros et betolerant.fr, il y a pas photos, vos mieux célibataire à Nantes quand on est sur l'ouest.
Anteros, voiron, c'est à côté de Grenoble, non? C'est comment à l'est?
Steph, je serais curieux de voir une carte des membres actifs sur un mois, ça devrait confirmer ma théorie. Pure masturbation intellectuelle, bien sûr. Tu crois que c'est possible?
Auteur : anteros38
Anteros38 - 32 ans
De VOIRON
  il y a 6 mois


Habiter une grande ville (ou à proximité) quand on est célibataire permet de maximiser les chances de rencontres, ça c'est sûr !
C'est pour cette raison que j'habite en ville dans une région à forte densité de population ;-).

Je suis proche de Grenoble et pas très loin de Lyon, malheureusement ici les gens vont difficilement vers les autres.
Pas beaucoup de dynamisme dans la population bien que la région Rhône-Alpes soit très touristique tout en étant le deuxième pôle économique de France.
On est plus dans une logique de consommation que de partage.

Et bizarrement, malgré la forte concentration, faire des rencontres quand on est gay est très compliqué ici.
Hormis sortir en boîte gay ou autres bars lgbt (surtout des coups d'un soir), rencontrer d'autres gays et quasi impossible.
D'ailleurs la majorité de mes rencontres sur le net se sont fait avec des parisiens. Voiron-Paris c'est 3 heures en TGV.

Klaomax, tu soulèves un problème que je n'avais pas imaginé : l'intérêt limité des sites hétéros du fait de leur grand nombre. C'est vrai que cela tend à rendre plus compliqué les rencontres.
De plus, beaucoup de filles ne s'inscrivent pas sur les sites jugés peu romantiques et préfèrent faire des rencontres "en vrai".

Concernant ton métier, je ne sais pas si c'est une tare. Informaticien est un beau métier.
Tant qu'il n'interfère pas à outrance avec ta vie privée je ne le vois pas comme un frein à l'établissement d'une relation amoureuse ni même à une prise de contact.
Auteur : klaomax
Klaomax - 34 ans
De La Rochelle
  il y a 6 mois


Les clichés sur les informaticiens sont tenaces et parfois justifiés. Ça mériterait un sujet de forum mais ça risque de partir en cacahuètes. Je me souviens quand j'ai séduit mon ex que la phrase qui a suivi l'annonces de mon sujet d'étude était, "mais je suis pas gamer". Elle m'a cru, ouf.
Une utilisatrice du site a coupé la conversation quand elle a su mon métier. Ça ne laisse pas neutre. C'est un métier passion, mais je sais faire la part des choses. Ça devient gênant quand les gens débarquent avec l'ordinateur portable hs ou la clef usb vérolé ou brisé et qu'on t'implore de faire une récupération de données "parce-que il me le faut demain et que je savais qu'à 18h t'es chez toi". L'aigreur caricatural des administrateurs système prend souvent son origine dans ce genre d'anecdote.
Je vais flâner sur le forum voir la température avant de lancer le sujet.

En Vendée aussi, le consumérisme est roi. La roche sur Yon a été une des villes offrant la plus grande surface commerciale par habitant. Quête du bonheur par le matérialisme?
Bon à côté de ça, la vie associative y est foisonnante pour qui la cherche. En réussite notable, le Puy du fou détient un nombre impressionnant de bénévoles. L'ancienne coupe de robotique e=m6 qui se faisait futuroscope est rendu en Vendée depuis quelques années.
Après il y a des plus petite association culturelle/cultuelle. Faut choisir et surtout bien se renseigner avant.
Pour les sites de rencontres heteros, ben, généralement, sur un rayon de 100 km de la roche, c'est 3 ou 4 utilisatrices assidus qui attendent les messages. Betolerant a ceci de sympathiques, c'est d'avoir des utilisateurs actifs et bien filtré. J'ai eu ici plus de visite sur mon profil et de prise de contact honnête que la somme de tout les autres.
Honnêtement, je ne cherche que quelqu'un de pas loin avec qui partager de la culture, des jeux et de la bière. C'est ici que j'ai le plus d'espoir.

Auteur : anteros38
Anteros38 - 32 ans
De VOIRON
  il y a 6 mois


Je te souhaite de faire de belles rencontres :-)

Auteur : Backpacker
Backpacker - 39 ans
De Nantes
  il y a 6 mois


C'est interessant ton sujet. Car étant homo on est souvent en train de plus ou moins pleurnicher sur notre "condition" (moi je premier d'ailleur) 😢 . Mais depuis quelques mois que je me geekise je me rends compte qu'etre hétéro sur le monde virtuel n'est pas chose facile...Comme tu le dis, c'est le grand supermarché, il faut se vendre, une belle photo, une belle description etc...

Je pense que la société "française" est en questionnement en ce moment, comment rencontre t-on les autres ?

Je suis allé à Bilbao en Espagne en début d'année, là bas après le travail en fin d'après-midi les gens se retrouvent, toutes générations confondues dans la rue ou les bar à Tapas...j'ai vécu en Angleterre deux ans et malgré le climat, tout le monde se retrouve dans les pubs, dans les parcs, à partager, faire du sport. Je peux donner plein d'exemples de pays où les gens se retrouvent , celà permet de faire plein de rencontres.

Depuis quelques années je me délace principalement qu'en Blablacar, mes logements sont RBNB. Ca m'apporte beaucoup de parler, écouter et partager avec les autres. La semaine dernière j'ai pris deux filles et un mec en stop entre Nantes et Rennes, on a pas vu le trajet passer. Dans la vie en fait c'est souvent "la peur" qui nous motive (peur de se retrouver seul, avec les autres, ne pas avoir d'argent, peur de la mort, de ce que les autres pensent de moi, peur de se faire agresser etc...J'essaie de passer par dessus cette peur, prendre des risques et pour l'instant ça m'a apporté que du positif, il faut sortir la tete de l'eau :-)

 8 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.



Pour participer à [ Comment fait on des rencontres à 30 ans? ] il faut être obligatoirement inscrit