Homophobie dans le monde du travail

Auteur : akudo
Akudo - 24 ans
De Avranche
  il y a 8 mois


Bonjour à tous !

Je souhaite ouvrir une discussion concernant l'homophobie dans le monde du travail, car je vais rentrer dans la vie active dans moins d'un an et je souhaiterais un peu savoir à quoi m'attendre sur cette question: faut il faire son coming out au travail ? sous quelle forme se manifeste l'homophobie qui peut exister ?

J'ai éffectué une année de césure en 2016 et ai donc un peu d'expérience professionnelle:
Lors de mon premier stage en banque de détail, je pense que je n'aurais eu aucun problème, on se racontait notre weekend entre collègues et si j'avais été en couple à l'époque je me serais senti à l'aise à dire par exemple "oh ben moi j'ai été faire des ballades en Bretagne avec mon coapain ce weekend" par exemple.
En revanche, lors de mon second stage en Allemagne, je pense pas que je me serais senti à l'aise à dire la même genre de choses, les gens ne me mettaient pas à l'aise.

Enfin voilà, je souhaite ouvrir une discussion à ce sujet et recherche des témoignages ou conseils de personnes ayant éventuellement plus d'expérience que moi sur les choses à faire/ne pas faire :) !

 3 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.

Auteur : TarteOCitron
TarteOCitron - 25 ans
De Toulouse
  il y a 8 mois


Coucou !
En tant qu'homo femme j'aurais peut-être pas le même vécu que les gay, cependant je pense que ça dépend déjà du but de ton coming-out et du genre de la boîte.
Dans un boîte plutôt petite où y'a beaucoup de conversations sur la vie privée (mon cas, c'est à dire on se tutoie, et on sait dans les grandes lignes qui a fait soirée pizza hier en amoureux etc), ça peut être tentant d'avoir un comportement amical (bien que ça reste des collègues, vaut mieux parfois ne pas l'oublier) et s'ouvrir un peu la dessus pour pouvoir dire à son tour "ah moi aussi hier avec mon copain/ma copine".
C'est le seul interêt que j'y trouve, pourtant je n'ai toujours pas fait mon coming-out (par réserve, plutôt que peur ou honte). Sinon autant se préserver.

Après, à prendre avec des pincettes parce que ça reste internet, mais un fait dérangeant quand même : les homosexuels homme ont tendance parait-il à avoir moins accès aux augmentations de salaire : http://www.lefigaro.fr/emploi/2010/08/21/01010-20100821ARTFIG00418-les-employes-homosexuels-moins-bien-payes.php

Après je veux pas faire de raccourcis et ça dépend beaucoup de l'entreprise/du milieu je pense, de toute façon tu te rend compte assez vite des mentalités des gens qui t'entoureront sur le tas, mais tout ça pour dire que les "petites vannes" sont pas le seul risque à prendre en considération dans un milieu que j'appellerais lambda (du genre où les gens seraient un peu cons mais pas encore trop méchants, ou encore polis mais avec des préjugés refoulés etc), malheuresement.

 9 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : veluma
Veluma - 43 ans
De Grenoble, Isère, France
  il y a 8 mois


Perdo ma vie privé ne rentre pas dans le cadre de mon travail.

Apres pourquoi pas le dire a un ou une amiE que tu t'es fait au boulit, mais la demarche est différente.

Cotoie tu des heteros qui te disent quils sont SM par exemple, je crois que non car la sexualité c'est de la sphere privé.

 9 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : Marcy
Marcy - 22 ans
De Roanne
  il y a 8 mois


Bonjour Après tout dépend du milieu dans lequel tu travail, je suis barmaid dans un bar, et mes collègues on vite découvert mon orientation et ça m'aide puisque du coup j'ai plus de mec relou qui vienne me draguer, l'un de mes collègue viendra gentiment le remettre en place si je me l'ai pas encore fait ;) donc pour moi c'était plutôt une évidence d'en discuter
Après je pense que c'est à cas par cas, on ne peut pas en faire une généralité, il y a tellement de choses qui rentre en compte, ton lieu de travail, es affinités avec tes collègues et encore pleins d'autre chose, alors je pense qu'il fait pas s'inquiéter et voir comment ça se passe :)
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 8 mois


Dire à ses collègues son orientation sexuelle, quelle qu'elle soit, est à peut près aussi pertinent que de les informer du volume de son caca fait la veille: c'est une très mauvaise idée.
C'est le genre de détail qui ne les regardent pas et qui d'ailleurs ne regarde personne d'autre que sois-même.

Dans mon cas j'ai toujours observé une très stricte séparation des relations et jamais mes collègues de travail passés n'en ont su plus qu'ils ne le devaient, autrement dit rien du tout à part mes nom, prénom et âge. Après libre à chacun de se tirer un missile dans le pied, mais il ne faut pas venir pleurer si cela tourne mal après coup.

@Veluma:
Cotoie tu des heteros qui te disent quils sont SM par exemple
Bien dit ! 👍🏻

Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 8 mois


Pour ma part en fait la plupart de mes collègues le savent.
une collègue m'a trouvé sur Badoo l'année dernière donc elle m'a pris sur le fait.
Deux autres collègues filles m'ont un jour posé la question dans une conversation, et je ne me voyais pas leur répondre non.
Enfin le dernier collègue qui est un garçon très mignon je n'ai pas osé lui dire mais il l'a compris tout seul et il est venu me parler en me disant qu'il avait aucun souci avec.
Juste ma chef ne le sait. J'ambitionne un jour de devenir assistant manager ou carrément manager et je préfère garder ce genre de choses pour moi vis à vis de elle.

Donc pour ma part je suis assez à l'aise au boulot, je suis entouré de gens ouvert d'esprit.
Toute façon ceux qui le sont pas sont généralement assez vite repérés. :)

Auteur : TarteOCitron
TarteOCitron - 25 ans
De Toulouse
  il y a 8 mois


Pour ceux/celles qui disent que c'est absurde d'en parler au même titre que c'est absurde pour un hétéro de dire "tu sais, j'aime bien le SM", je trouve que c'est quand même pas tout à fait la même chose. Peut-être qu'on n'entends jamais "hey au fait, je suis hétéro", mais par contre on entend souvent "hier avec mes enfants" "ma copine par-ci" "mon copain par-là" ce qui informe quand même pas mal sur l'orientation sexuelle ^^ Chose qu'on ne peut pas faire aussi naturellement quand on est homo ou en tout cas en couple avec quelqu'un du même sexe.
Choisir de garder cette information comme privée est parfois primordiale pour ne pas se tirer une balle dans le pied comme il a été dit, mais si les risques ont été mesurés, le dire est tout aussi respectable.

Pourtant si je ne le dis pas, c'est aussi parce que les autres penseraient sûrement "mais... c'est privé, pourquoi tu nous parle de comment tu investis ton cul ?" (étrangement condescendant/culpabilisant d'ailleurs) justement parce que eux ne se rendent pas compte qu'ils en font tout autant, de façon indirecte (inviter leur moitié aux repas d'entreprises, parler de leur vie normalement etc). Encore quand ce sont des avis d'homos je vois ce qu'ils/elles veulent dire (bien que je pense "homophobie intériorisée"), mais les quelques fois où des hétéros m'ont sorti ça, ça donne vraiment l'impression d'avoir confessé un truc intiiime et honteux, ça renforce le tabou je trouve.. Imaginez un hétéro dire "hier j'étais au ciné avec ma cop.." puis qu'on le coupe d'un "STOOP ta vie sexuelle hétéro ne nous regarde pas ! -non mais avec Laura on a vu un film -on s'en fou de comment elle s'appelle, tu fais ce que tu veux de tes fesses mais on veut pas savoir que t'es avec une fille", bah voilà, l'argument "être homo c'est privé" (façon "privé par principe/par définition"), ça me fait cet effet là.

Tout ça pour dire, se taire ou ne pas se taire... les deux sont défendables, et si ça donne lieux à des discriminations je ne penses pas qu'on puisse t'en conner la culpabilité, simplement à toi de peser le pour et le contre dans chaques boites où tu travaillera :)

 9 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 8 mois


Bonsoir.
Pour ma part, cela ne m'a jamais dérangé dans mes différentes fonctions de dire que je suis homo. en même temps je le disais car j etais en couple et j utilisais le terme "ami" dans les discussions et les gens pensent "femme" donc je corrige et non "homme". :)
Célibataire, je ne pense pas que cela serait venu dans les discussions sauf avec collègues "proches" pourquoi pas.

Ca n a jamais été un frein dans mon parcours (ni accélérateur) même au sein de l armée.
Après cela concerne la sphère privée mais à la pause café on parle bien avec ses collègues...
Donc c est à voir en fonction du contexte et des mentalités.

Bonne soirée.
Auteur : Zander
Zander - 24 ans
De Le Cateau En Cambresis
  il y a 8 mois


Je ne vois pas la raison de dire sa sexualité au travail, si on te pose la question je veut bien, mais si personne ne demande rien quel est l'utilité de faire son coming-out ?
En tout cas dans très peu de temps je vais avoir un job en tant qu'aide soignant et je me vois mal faire mon coming-out de moi même si personne ne me demande rien...
Et il ne faut pas voir de l'homophobie partout, il faut aussi savoir souffler et vivre sa vie normalement sans avoir peur du pourquoi ou du comment :)
Auteur : akudo
Akudo - 24 ans
De Avranche
  il y a 8 mois


Merci de vos réponses !
Oui en somme ça résume le point de vue que j'ai.. Ça me confirme dans ce que je pense faire c'est à dire si je me sens à l'aise parler assez naturellement entre collègues des activités que je fais et genre si je sors mon potentiel copain le week-end expliquer ce que je fais ^^
Quant à l homophobie même si elle existe, je pars du principe qu il y en aura toujours pour mettre des bâtons dans les roues et s'ils n'utilisent pas le faitque je suis gay pour critiquer ils utiliseront autre chose

 3 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : cecelol
Cecelol - 19 ans
De Saint Simeon De Bressieux
  il y a 8 mois


il n'y as pas que dans le monde du travailpar exemple je suis lycééen et ma camarade enfance de moi ma sortie qu'elle etais homophobe style hitler (pardon pour l'orthographe )
Auteur : Kattarsis
Kattarsis - 28 ans
De Strasbourg
  il y a 8 mois


Mélanger travail et ie privée, pour moi c'est toujours dangereux. Quand tu es un peu plus "âgé" ce n'est peut être pas aussi simple mais être jeune permet une non réponse.

Pour moi, un patron, clairement ça ne le regardera pas. C'est la sphère privée, il n'a pas à interférer dedans d'aucune sorte.
Un collègue, là je pense surtout si justement c'est un collègue ou si la relation va plus loin.

Mais de manière générale, et tant que les choses n'évoluent pas s'entend, je conseille de rester discret. On en peut jamais savoir d'où tombent les coups.

 66 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.

Auteur : Enneathusias
Enneathusias - 44 ans
De Lyon
  il y a 8 mois


Tout ce qui a été écrit est sage et juste.

Plus jeune, j’avais tendance à tomber amoureux de certains collègues. Or, c’était important pour moi d’être en accord avec mon ressenti et mon identité, donc si je tombais amoureux, ce qui m’est arrivé plusieurs fois au travail, je l’ai toujours fait comprendre à la personne. J’ai longtemps été très candide ^^. Ça n’a jamais entraîné de problème particulier, mais il faut dire que je ne tombais pas amoureux d’homophobes… J’ai fait aussi mon coming out dans ma boîte en plusieurs occasions (la toute première, de façon directe et collective et ensuite de façon douce et naturelle). C’est étonnant, car je suis (très) timide, mais le besoin d’être authentique était plus fort encore.

Passé un certain âge, j’ai souvent eu la question à cent balles : « comment ça se fait qu’à ton âge, tu ne sois pas encore marié ? ». Au travail, avant le mariage pour tous, je répondais qu’en tant que gay, je ne pouvais pas encore me marier.

Ces dernières années, des inconnues ou semi inconnues, m’ont posé cette question dans deux autres contextes au moins. A l’une, j’ai répondu : « de quoi je me mêle ? » et à l’autre : « je n’ai pas encore trouvé la bonne personne ». J’ai changé radicalement de point de vue, dans un souci de contrôle de mon image et aussi, parce que je ne me sens plus obligé, éthiquement, de répondre à ces questions ;)

 105 personnes l'ont remercié pour son aide, sa patience et son écoute.
Auteur : Carcarigan
Carcarigan - 29 ans
De Amiens
  il y a 8 mois


Pour ma part, j'évite de le dire au travail (en stages ou en cours parce que je suis encore étudiante), beaucoup se doutent de mon orientation sexuelle car on m'a souvent posé la question "Tu aimes les filles ?" ce à quoi je répond non, comme ça, ça me laisse le bénéfice du doute. On sait jamais sur quel genre de connard/asse on peut tomber alors j'évite de l'exiber ou de le revendiquer en général, même quand je suis en couple, une fois dehors c'est discretion totale.
Auteur : Zander
Zander - 24 ans
De Le Cateau En Cambresis
  il y a 8 mois


Tu a vraiment la même façon de penser que moi Carcarigan !
C'est exactement ce que je suis en extérieur.
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 8 mois


Le monde hétéro très footeux, j'connais. Ils font des blagues de merde sur les homos.. Ils s'en gênent pas de les faire devant moi sans me viser forcèment bien entendu. J'ai l'impression qu'ils sont puérils, je me demandais pourquoi ils ne me respectent pas ? Peut-être qu'ils ont besoin de victimiser ? C'est quand même gore et pervers ces attitudes. Ils manquent de sensibilité, très certainement dû à la balle qui roule ou aux hormones. Besoin de se sentir masculin viril poilu ? Ça reste déconcertant.
Auteur : cecelol
Cecelol - 19 ans
De Saint Simeon De Bressieux
  il y a 8 mois


a en croire les hetero nous somme des etre bizzare et degeulase, nous somme des alien
Auteur : Zander
Zander - 24 ans
De Le Cateau En Cambresis
  il y a 8 mois


Ne mettez pas non plus tout les hétéros dans le même sac, c'est comme dire que tout les homosexuel couche à droite et à gauche, c'est un grand mensonge.
Donc un minimum de respect envers tout les types de sexualité...
Car j'ai des amis hétéro très ouvert d'esprit et sympathique, ils ne sont pas tous mèchant.
Auteur : cecelol
Cecelol - 19 ans
De Saint Simeon De Bressieux
  il y a 8 mois


oui jemes pas tous le monde je vis surtout ce qui ont fais les attenta as orlendo
Auteur : Robot
Compte supprimé
  il y a 8 mois


Je parle de l'hétéro "footeux" "macho". Biensûr il y a des hétéros (qui ne sont pas si rares d'ailleurs) tolérants et ouverts aux autres.
Je parle de "mes hétéros du boulot" sans vouloir généraliser car ailleurs ce n'est pas pareil évidemment. D'ailleurs pourquoi ce topic ?
Sérieux, ne nous voilons pas la face, Il y a toujours eu un malaise social entre homos et hétéros, sauf à l'époque des philosophes grecs vers -500 av J.C
Si nous en parlons c'est pour l'exprimer ce malaise.



Pour participer à [ Homophobie dans le monde du travail ] il faut être obligatoirement inscrit