Les vêtements et le genre

Place aux débats - Créé le - 44 Participations


10 remerciements
Modérateur
Les vêtements et le genre

Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonjour à tout.e.s

Je crée ce débat un pour savoir comment vous faites vos achats vestimentaires, et tout...

Je me suis posé la question des vêtements et du genre hier quand je suis passé devant un magasin dit féminin et que j'ai vu la robe de mes rêves en solde. En gros je ne l'ai pas acheté par peur du regard des gens genre en cabine d'essayage...

En vrai je m'habille avec des vêtements qui me plaisent sans distinctions particulière tant que j'aime. J'ai le sentiment de me brider par rapport aux normes.


0 vote


2 remerciements

Je te comprend ! Moi je m'habille avec des fringues neutres (ou unisexe) : chemise décontractée ou habillé, blazers, t-shirt unis ou non (mon préféré est un t-shirt noir avec le mot "EQUALITY" marqué en arc-en-ciel, avec le symboles des gamètes H/F et le signe = dans les cercles, ma mamie me l'a acheté en Espagne ^^) et des pantalons bien sur.

Je ne me met que du fond de teint comme maquillage aussi.

Ma mère accepte cet état de fait, elle m'aide à choisir mes vêtements, parce qu'elle était styliste avant <3

Ah et j'ai des robes et des collants aussi, mais je 'es met pas, parce que je me sens mal dedans.


0 vote


41 remerciements

Personnellement je ne trouverais pas désagréable de porter une jupe l'été. Il y a des pays où le sarong pour homme est encore fortement recommandé, et très confortable, et il cache l'essentiel des poils ce qui est cool.

Mais si chez nous cela risque de déclencher des troubles de l'ordre public ou d'aggraver des maladies psychiques chez des gens fragiles, c'est déjà plus grave. Dans ce cas il vaut mieux réserver les pantalons bleus aux garçons et les robes roses aux filles ^^

Quant-au maquillage pas question, en la matière je n'aime que le bio et ne souhaite pas imposer aux autres la vue, l'odeur ou le gout de produits chimiques.


0 vote


33 remerciements

Bonjour,

J'ai un style androgyne. Assez neutre. Pour moi les robes et jupes, c'est exclus. J'en ai horreur.

Ça m'arrive de me maquiller légèrement.

Je trouve que chacun devrait s'habiller comme il le souhaite sans avoir peur du regard des autres!


0 vote


Citation de LeksanAden #292348

Oh je comprends, je pense que chacun devrait vraiment s'habiller comme bon lui semble ! Homme ou femme, féminin ou masculin, peu importe du moment que ça nous correspond... ! Dans les années à venir je pense que les genres n'existeront plus réellement, il y aura juste 2 types d'énergies, l'une féminine et l'autre masculine, et puisqu'on est tous des êtres multifacettes... eh bien, chacun fera comme il voudra j'espère... et je pense sincèrement ! =)

On le voit déjà avec les hommes qui osent se maquiller un peu, plus tard j'ose espérer que chacun sera libre avec son corps, sans voir des regards épris de dégoûts par peur de l'inconnu. En fait, l'humain est tellement habitué à être conditionné que si il n'est pas habitué à quelque chose, c'est tout de suite perçu comme étant dangereux, alors il juge, analyse et tente de se rassurer et parfois rejette, pour laisser la chose en question bien loin de lui, dans le but de se protéger... :/


0 vote


2 remerciements

Dans les années à venir je pense que les genres n'existeront plus réellement, il y aura juste 2 types d'énergies, l'une féminine et l'autre masculine, et puisqu'on est tous des êtres multifacettes... eh bien, chacun fera comme il voudra j'espère... et je pense sincèrement ! =)

l'humain est tellement habitué à être conditionné que si il n'est pas habitué à quelque chose, c'est tout de suite perçu comme étant dangereux, alors il juge, analyse et tente de se rassurer et parfois rejette, pour laisser la chose en question bien loin de lui, dans le but de se protéger... :/

Ces petits paragraphes m'ont interpelés, je me permet donc de les mettre ici ! Parce qu'ils sont tellement vrai : déjà dans certaines civilisations (comme chez les amérindiens par exemple) le corps a deux âmes - féminin et masculin - à parts plus ou moins égales selon les choix qu'on fait.

Du coup oui, on est tous androgynes de nature et ensuite on finis par se conformer à une case.


0 vote

Bonjour ^^

Je viens apporter mon humble pierre à la discutions ^^

Pour ma part j'achète mes vêtements sans distinction de genre ^^

J'ai des vêtements issus de boutique dite "pour femme" et honnêtement j'ai jamais fait attention au regard des autres.

L'essentiel c'est de se sentir bien dans ses vêtements je pense ^^


0 vote


10 remerciements
Modérateur

Je suis en accord avec un tout vos propos..

Quand on voit que certains mecs se font insulter car ils portent des perruques ou des robes.

Perso j'ai pas envie de passer à côté de truc cool par peur... Mais je le fais malheureusement un peu quand même :-(


0 vote


33 remerciements

Citation de LeksanAden #292367

Un mec en robe, ça heurte la sensibilité de certains mâle. C'est du n'importe quoi!! Il leur faut pas grand chose à ces pauvres chou!


0 vote


2 remerciements

Oui, ces pauvre chéris, leur masculinité toxique en prend un coup... La même qui leur provoque des problèmes de santé et relationnel !


0 vote


oh, tout ce que vous avez écrit est tellement vrai ☺️

Si je pouvais l'appliquer pour moi même, ce serait le nirvana, malheureusement à mon âge, le conditionnement de la norme, les barrières que je me mets, m'enpêchent d'oser au point que je me juge moi-même. 😣

Jade


0 vote


2 remerciements

Il faut pas Jade (puis-je vous appellez comme tel ? Vous avez signé le message de ce prénom) !

Au contraire c'est le bon moment ! La vie est courte, il faut se donner l'occasion de faire des choses que vous avez toujours rêvé de faire ! ^^


0 vote

Je suis très basique en tout^^Plutôt d'un style androgyne quand même avec pour seul maquillage un trait de crayon sur les yeux . Sans lui , j'ai moins l'oeil pétillant :))

Pas jupe ni robe , enfin plus depuis quelques années ...

Les collants ?! ... y a pas moyen . Quelle torture :)

Je comprends que ce soit déroutant d'oser être soi-même , et pour soi et pour les autres . Pourtant , je me dis aussi que plus "on" osera et plus ça entrera dans une banalité . C'est facile à dire quand on ne se sent pas concerné(e) . Accepter cette différence/nuance est un bon début malgré tout . Est excentrique/inhabituel tout ce qui est en dehors de soi , avec le temps l'habitude gomme l'excentricité . Il faudra toujours des précurseurs qui oseront défier l'ordre établi pour que tous évoluent .


0 vote


33 remerciements

Citation de Nina82 #292376

Tout à fait d'accord.

Soyez vous même et faites vous plaisir. On a qu'une vie!!


0 vote

oui oui tu as raison Nina, j'y travaille mais le chemin est encore long, j'avais mis ce poème dans un autre post, il est mon livre de chevet:

Oser être soi!

Quand la peur du jugement nous pousse à paraître,

Qu’il est difficile d’oser soi-même, être.

Si enfant, on attendait de nous la perfection,

Suscitant pour nos proches de l’admiration,

Et que, malgré nos efforts, n’avons pu incarner,

Défaillant de cet idéal, nous avons été,

Engendrant désillusions et déceptions.

Entre le vouloir et l’être, y a alors, scission.

Comment peut-on, se sentir pour nous-mêmes, aimés,

Sans accepter que nous ne soyons qu’imparfaits ?

Ne nous sentant pas à la hauteur des espérances

Comment agir sans angoisse et avec aisance ?

Comment se sentir valorisé, sans déplaire,

Ou encore, pour ne pas tomber, dans le pas faire ?

Par peur d’être jugé, critiqué, mal aimé,

Nous-nous laissons influencer et manipuler.

Mais, le regard de l’autre, peut-il avoir de prise

Si nous ne le laissons avoir sur nous, l’emprise ?

Si l’on aime être flatté et complimenté,

N’avons nous pas à accepter d’être critiqués ?

Osons-nous à la vie et faisons qu’elle soit belle,

Assumons ce que nous sommes, laissons-nous aller,

A n’être que nous-mêmes, et pas un modèle.

J'ai oublié qui en est l'auteur( e)

Jade


0 vote

Pas faux mais on peut aussi comprendre l'inquiétude qui se cache derrière les réticences de chacun(e) . C'est là où je veux en venir en disant que , même sans être concerné , la seule aide à apporter est d'exprimer cette ouverture qui , tôt ou tard , dépassera les préjugés . Lorsque j'avais 20 ans , MON monde se résumait aux hétéros , gays , lesbiennes . Puis mon champs de vision a enfin perçu les trans . Depuis , je découvre d'autres nuances qui m'échappent encore (alors que lesbienne) . Si c'est "difficile" pour moi (tenez compte des guillemets , svp) alors , combien cela peut-il l'être pour le/la parfait hétéro de base ... (le regard d'une grande majorité pour revenir au début de ce post) ?

Quoiqu'on en dise , on existe aussi au travers du regard des autres et si ce regard est trop porteur de malveillance , ou trop souvent , tout devient plus difficile à vivre .

Alors oui , il faut une bonne dose de courage (ou de je m'enfoutisme) pour le faire . En tout cas , ce n'est pas encore si simple à vivre aujourd'hui ...


0 vote


2 remerciements

Jade j'ai bien aimé ce poème, oui la vie est courte, imprévisible...

Pour certain(e)s plus que pour les autres malheureusement...


0 vote

Dans ses choix de vie , il y a des étapes à franchir . (hétéro comme homo)^^

Pour ceux de ma génération , nous avons aussi du faire face/affronter le regard des autres . Ceux , de la génération d'avant la notre , ont payé un plus lourd tribut ...

Si aujourd'hui nous pouvons nous exprimer , manifester . C'est à eux que nous le devons . Nous vivons pourtant les mêmes violences , à une nuance près . Sont bien plus nombreux avec nous , tous ceux qui comprennent , ou s'efforcent de le faire , notre différence , notre choix de vie . J'ai lu , sur un autre sujet , grosso modo "trop isolée , je continue à vivre au milieu de mes potes hétéros" . Même en ville , c'est le quotidien de beaucoup de femmes . Les garçons ont toujours eu plus de facilité et de lieux pour se rencontrer . Encore aujourd'hui . Nous n'avons pas le même mode de fonctionnement . Pour beaucoup , malgré des exceptions ...


0 vote

Tout cela pour dire qu'être femme dans un monde d'hétéros peut être très effrayant , bien plus encore quand le masculin voudrait exprimer sa féminité , en toute liberté .

Faut-il attendre que le monde soit prêt ? Sans détour , je réponds "Non" .

Quand on laisse le pouvoir dans les mains d'un autre , il ne faut surtout pas s'attendre à ce qu'il s'en défasse . Comme je dis souvent "la liberté qu'on ne te donnera pas de toutes les façons , c'est à toi de la prendre"


0 vote

Que serions nous tous aujourd'hui , si d'aucun ne s'était affranchi des codes ?


0 vote

J'ai un style plutôt neutre. J'aime bien me maquiller un peu, mettre parfois des chaussures avec des talons (pas très hauts), mettre parfois des bijoux...

Je pense que le souci avec les mecs, c'est qu'ils peuvent devenir vraiment violents :/

J'ai du mal à imaginer un mec titiller ou menacer une femme masculine ou androgyne. Par contre j'ai l'impression que certains mecs sont assez fermés sur l'homosexualité masculine. Ai-je tord ?

Cela n'empêche pas de faire ce que tu veux bien sûr. Hier j''ai vu un homme porté des bottines pour femme avec de hauts talons, il était habillé de manière neutre. Ça m'a un peu surprise mais ça ne m'a pas choquée. J'ai trouvé ça cool, il était super à l'aise =)


0 vote

J'avoue , c'est très attendrissant tous ces hommes capables d'évoluer sur de grands

talons alors qu'une simple talonnette suffit à me faire choir :)))

Pareil pour les collants^^

Faut vraiment ne pas douter de leurs envies . Hein^^


0 vote


33 remerciements

"J'ai du mal à imaginer un mec titiller ou menacer une femme masculine ou androgyne. Par contre j'ai l'impression que certains mecs sont assez fermés sur l'homosexualité masculine. Ai-je tord ?"

C'est un peu du hs, mais encore ce matin, j'ai lu que 2 soeurs qui étaient en vacance en Guadeloupe ont été agressées et tabasser, parce qu'un connard a crû que c'était un couple de lesbienne. C'est vrai qu'il y a plus d'agressions chez les hommes homo et chez les personnes transsexuel! Mais on a notre lot aussi!! Bref....ce n'est pas le sujet du topic.


0 vote

Je ne peux pas cacher le fait que j'ai des tendances gender-fluid, mon entourage l'ignore mais ma grand-mère avait remarqué mes tendances puisqu'une fois elle m'avait pris à part et m'avais dit, "ne fais pas ça mon grand, ce sont les filles qui font ce geste.. Tu es un garçon toi"... je m'entortillais à ce moment là les cheveux sur un de mes doigts.. Puis avec l'autre main je me recoiffais du côté des oreilles, vers l'arrière..

Depuis.. Je suis discret.. Je.. J'ai peur de mes tendances.. Peur non pas de ce que les autres en penserait.. Mais surtout peur de perdre cet état de tranquillité durement acquis..

Mais.. Quand je vois des publicité pour du maquillage, blush, eye-liner, rouge à lèvre discret, donc, pailleté non coloré... Je ne peux m'empêcher d'y penser, de vouloir l'utiliser...

Devenir une femme, non, pas ça, ressentir des envies de laisser mes tendances gender-fluid exploser, oui, ça oui.

Je me considère homme, pas non-binaire, ne comptes pas faire de transition, adorant ma vie d'homme.

Je suis néanmoins très souvent assailli d'envie du genre..

En revanche, rien de ce qui est vestimentaire chez les femmes ne me tenterait d'essayer sur moi.

C'est-à-dire, je ne me vois pas porter de robe (à la limite une nuisette, un vêtement léger, pour la nuit, mais ça s'arrête là, depuis 1 an, j'aime me vêtir les nuits de mon vêtement africain pour dormir, vous savez les petites robes qui vont jusqu'aux fesses, et pas plus bas..).

J'ai des tendances gender-fluid depuis ma jeunesse, quasiment personne en dehors d'ici, et de ma grand-mère peuvent le "voir"), c'est peut-être pour ça que les gens qui se disent "normaux" prennent peur de moi.. Alors je tente de les maîtriser !

Mais je ne dis pas que le travestissement me déplairait, pour une soirée costumée.. Cependant je n'ai jamais été jusque là car n'en ressentant pas le besoin..

Aucunes idées, moi, je suis très ouvert d'esprit, pansexuel, bref... Parfois dans un monde à part.. Mais, bon, c'est la société qui me fait peut-être penser ça..

Bref, je m'aime comme je suis, et j'aime à aussi penser que la société ne pourra qu'évoluer dans le bon sens, mais.. Devin.. Je ne serai jamais, donc méfiant pour l'instant je suis.

Toutefois ici, j'ai fait la connaissance d'une personne géniale, qui me comprends et m'accepte comme je suis, et ça pour moi ça signifie beaucoup.

Ma discrétion est surtout liée à mes tendances gender-fluid pas mon orientation sexuelle, même si le coming-out n'a pas encore été officialisé, il n'est qu'officieux.

Enfin, j'écris.. J'écris.. Mais finalement me lirez-vous ?


0 vote

Personnellement, actuellement j'achète uniquement mes fringues aux rayons estampillés "Homme" pour m'affirmer davantage dans mes goûts et mon "passing" qui laisse un peu à désirer irl. xD Toutefois c'est une marque de confiance en moi d'avoir pu/su me tourner vers ce genre d'habits, et ne plus me cacher derrière des tenues qui me mettaient plus mal à l'aise qu'autre chose. Aujourd'hui je me sens très bien dans mes sweats et jeans loose, mes chemises et mes cheveux rasés ! o/

En ce qui concerne les bijoux et les accessoires, je me "lâche" davantage, sans connotation de genres. Si j'aime un objet, je le mets, peu importe son "code" (je dis ça notamment pour pas mal de boucles d'oreilles fantasy que j'aime trop pour songer à m'en séparer) !

Toutefois, j'ai le fort sentiment d'avoir encore un certain attrait pour le maquillage. Je n'en mets plus, mais je songe à y revenir un moment ou à un autre. Sans doute quand mon parcours hormoné sera bien entamé, pour effectivement être "un homme qui se maquille". Je compte aussi tenter des tutoriaux de contouring spéciaux pour "masculiniser" le visage en attendant que les effets de ma transition (trans FtM donc au cas où) n'arrivent.

Bref ! Tout ça pour dire que je crois que l'apparence est ce qui m'a fait prendre davantage confiance en moi, là où j'avais tendance à me laisser aller à ce niveau car le mal-être était trop profond. En choisissant mes habits, mon style et en assumant mes goûts, ça m'a permis de me libérer davantage et d'alléger une partie de ces souffrances psychologiques que je traversais. Je ne dis pas que c'est simple, ou que c'est réglé à 100 ? mon côté mais en tout cas... quand on est bien dans ses baskets, on est souvent bien dans tête ! ^^


0 vote

J'aime beaucoup mixé les "genres" si l'on entend que les vêtements soient genrés, personnellement ... en ce moment j'emprunte beaucoup aux années 80' et 90'.

J'aime mélanger en même temps des vêtements féminins, masculin et unisexe. Avec une grande tendance à accessoiriser au rayon féminin. Je dois bien avoir une ou deux tenue qui pourraient passer pour piquer à la garde robe de Boy George.

J'évite juste le maquillage, hors soirée ... autant dû à la fragilité de ma peau qu'à la peur de l'agression sur Marseille.

Mais je fais de fait mes achats en imaginant les ensemble avec lequel tel ou tel vêtement pourrai aller en restant le mixe des genres.


0 vote

Jene vais pas totalement répondre à ta question, mais je me pose aussi une question peut-être plus profonde :

Pourquoi la mode unisexe est-elle est si masculine ?

J'aimerais bien vos réponses là-dessus !


0 vote


1 remerciement

Citation de xAlks #292537 Pourquoi la mode unisexe est-elle est si masculine ?

Je pense que c'est la mode féminine qui est trop féminine.

Et je pense que ça s'explique par le fait que c'est la femme qui a le rôle de porter les enfants dans son ventre. Les femmes ayant ce rôle elles sont primordiales dans le lignage dans beaucoup de cultures dans lesquelles il est important de connaître de qui vient vraiment l'enfant.

Du fait de ce rôle, la femme est devenue une sorte de bien que l'on acquiert et que l'on protège.

Les cas les plus parlants sont dans les régions arides du Moyent Orient, aux faibles ressources (donc nécessité plus grande de ne pas nourrir des bâtards), où on a commencé par exemple à voiler les femmes mariées des millénaires avant l'islam. Dans un documentaire j'ai même appris qu'à babylone on achetait sa femme sur les marchés et que celles-ci n'avaient pas le droit de se promener dans la rue et qu'elles étaient entièrement voilées pour ne pas attirer les hommes. (le hijab d'aujourd'hui veut dire barrière d'ailleurs)

En occident c'est un peu différent, il y a toujours ce rôle attribué à la femme, qui devient aussi un bien précieux, mais plutôt que de la garder coffrée à la maison, on l'exhibe. Comme en tout cas au Moyen Age dans les familles bourgeoises et aristocratiques. La femme est parée de bijoux et de beaucoup de tissus (les tissus étaient chers à l'époque) pour montrer la richesse du mari et pour la mettre elle-même en valeur comme bien de son mari. Donc dans la mode féminine on a des belles robes et des bijoux.

Bon il semble que les choses étaient beaucoup plus égalitaires en Europe avant la conversion à la religion chrétienne venant d'orient. On a de plus en plus d'exemples historiques de femmes qui avaient du pouvoir et surtout le pouvoir militaire (de plein droit) dans la période pré-chrétienne comme la princesse de Vix ou alors récemment on a découvert cette guerrière viking qui devait être célèbre qui devait diriger une armée.

Bon s'il y a des étudiants en Histoire pour donner plus d'informations...

Bref j'espère que mes exemples montrent pourquoi c'est plutôt la mode féminine qui fait exception dû au statut particulier des femmes dans l'histoire et les différentes cultures.


0 vote

Hello !

Pour ma part j'ai décidé de ne plus trop m'occuper du regard des autres et je sors régulièrement maquillée (pas que fond de teint, aussi avec du blush, du mascara ou du rouge à lèvres), et j'adore le combo petit short et collant. J'ai des jupes aussi.

Perso j'essaie de surtout acheter en friperie ou de récupérer, pour des raisons économiques et éthiques. Je n'ai pas encore de robes, mais j'ai des jupes, que je mets plutôt en été. Je continue à porter des boxers parce que c'est confortable, mais sinon Undiz c'est cool pour tout le monde je pense niveau sous-vêtements.

Je pense néanmoins que j'ai de la chance de pouvoir faire ça car j'ai un environnement favorable, où les gens sont tolérants voire un soutien, il est vrai que lorsque je vais dans la banlieue en Seine-Saint-Denis ou même chez ma mère en Seine-et-Marne (chez elle aucun problème par contre !), j'ai tendance à être habillée de façon plus neutre et sans maquillage / que du fond de teint.

J'espère de tout cœur que tu réussisses à être heureu.x.se avec toi-même et ton apparence !


0 vote

Bonjour LeksanAden,

eh bien si ça te plaît, fonce! Peu importe ce qu'en pensent les personnes autour de toi. Evidemment, le regrd des autres est souvent pesant, surtout si l'on fait quelque chose qui s'écarte de leur définition du mot "ordinaire". Mais peu importe: tu as tes codes, un point c'est tout, de même que tes critères etc. Après, je suis mal placé pour dire ça car je m'habille avec des vêtements de chez Jules, Brice ou encore Burton (donc mes tenues sont masculines). Maintenant, je vais te dire quelque chose: je suis très pudique et même si les cabines d'essayage ont des portes ou des rideaux, je ne me sens pas très à l'aise lorsqu'il y a du monde, voilà pourquoi je m'arrange pour acheter mes vêtements à midi ou dès 10 heures tapantes du matin le samedi. C'est un peu tiré par les cheveux, mais ça m'amuse un peu à vrai dire!

Voilà, j'espère que tu pourras y voir plus clair mais j'ai surtout l'impression que tu n'as pas confiance en toi. Courage! Ne laisse pas les autres décider pour toi!


0 vote


10 remerciements
Modérateur

Je pense que pour beaucoup c'est surtout la peur des réactions, perso je me suis déjà pris des réflexions d'inconnus du coup je fais un peu gaffe de où je vais pour faire mon shopping.


0 vote

Et si tu commandais sur Internet? Bon, il n'y a pas l'essayage, certes, mais bon, au moins, personne pour te faire la leçon.


0 vote


10 remerciements
Modérateur

Je pense faire ça à l'avenir bien que j'aime beaucoup "faire les boutiques" toucher les tissus, parler aux conseillers...


0 vote

J'achète souvent au rayon homme, ils ont des tee-shirt et des sweats bien moins cucu que les nôtres lol.

Mais pour moi «masculin» et «féminin» ça n'a pas de sens et ça peut-être interchangeable, c'est des bouts de tissus


0 vote

Citation de LeksanAden #292579

La violence gratuite coûte cher à ceux qui en font les frais..


0 vote

Citation de Hayyah #292357

Entierement d accord avec HAYYAH

je pense qu il faut continuer à oser vestimentairement et en effet dans des décennies les genres disparaitront


0 vote


33 remerciements

Citation de Atakris #292623

C'est malheureux, mais c'est vrai.

J'ai l'impression que l'humain lambda a encore du mal avec le genre. Ce matin je suis allée chez l'opticien. En entrant dans le magasin, je n'ai pas regardé si c'était rayon homme ou femme, j'ai pris un modèle qui me plaisait. Et le vendeur me dit: " vous êtes au rayon homme", je lui dit que c'est exactement ce genre de modèle que je veux. Et lui, il persiste avec le "mais c'est pour homme"! Je continue à chercher et je trouve un autre modèle, que je trouve très chouette. Et le vendeur me demande pourquoi je vais systématiquement chez les hommes. Je lui dit qu'elle me plaise, que c'est pas une question d'homme ou de femme. Là il m'apporte une panoplie de monture, une plus cucul que l'autre. Ça m'as vraiment soulé.

Les gens ne le font pas forcément exprès, mais dans leur tête, une femme doit être féminin et un homme masculin! Ils ont du mal à concevoir qu'une femme puisse aimer les vêtements et accessoires pour homme et vice versa.


0 vote


1 remerciement

j'aimerais compléter ce que j'ai écrit plus tôt avec cette petite interview de Georges Vigarello qui est vraiment un expert (ou l'expert) dans le domaine et que j'ai déjà présenté sur ce forum lors d'un débat avec Fatiha Boudjahlat et Elisabeth Badinter dans l'émission La Grande Librairie.

https://www.youtube.com/watch?v=T_LqgY-or84

Citation de desiles54 #292632 Les gens ne le font pas forcément exprès, mais dans leur tête, une femme doit être féminin et un homme masculin! Ils ont du mal à concevoir qu'une femme puisse aimer les vêtements et accessoires pour homme et vice versa.

Je ne pense pas qu'il soit aujourd'hui, en tout cas en Occident, si difficile pour les femmes de porter des vêtements et des accessoires masculins.

Il y a vraiment eu un travail de déconstruction des codes qui s'est opéré. Des femmes ont commencé à discuter de la portée symbolique et du poids moral de tous les vêtements qui étaient auparavant des marqueurs de ce que devait être la féminité, comme le corset ou la jupe et même plus tard de la mini-jupe et du talon aiguille.

D'ailleurs ce qu'il est important de comprendre et que beaucoup ne comprennent pas c'est qu'un vêtement ce n'est pas "féministe" ou "anti-féministe" par nature. C'est si il y a un poids culturel et moral qui fait que l'on s'oblige à porter un tel ou tel autre vêtement en société. Par exemple si il y a des femmes qui pensent qu'une femme ça ne porte pas de pantalons et que ça ne doit mettre que des jupes et bien ce n'est pas un comportement féministe. Si une femme pense qu'il est important pour une femme de porter des talons aiguilles et avoir des jambes galbées et qu'elle porte toujours des talons aiguilles en société, ce n'est pas un comportement féministe.

En revanche, si on porte des talons aiguilles par pure coquetterie, que l'on est tout à fait prêt à mettre des chaussures plates n'importe quand, qu'on ne se dit pas " je me dois de porter des talons aiguilles pour être belle" alors là ce n'est clairement pas anti-féministe.

Bref, j'ai parlé du cas des femmes, mais en tout cas pour les hommes, c'est beaucoup plus difficile de mettre des vêtements avec des codes féminins. Il y a surement un travail à faire.


0 vote


33 remerciements

Citation de Urukan #292636

Urukan, je suis d'accord avec toi. Je donnais juste un exemple. Il y a des gens qui font une fixation sur ce qui est masculin ou féminin.

Il m'arrive de mettre des tailleurs pantalon avec une cravate, ça ne choque personne, mais si un collègue masculin vient bosser en robe et talons, je pense qu'il aurait des soucis.


0 vote

Hello

Non Binaire et AMAB... s'habiller c'est la galère.

J'essaie le plus de neutraliser mon style vestimentaire mais je n'ai que quelques pièces (comme une super combi de chez Zara).

Sinon je chine chez les femmes pour trouver des pièces similaires chez les hommes (vu ma taille je n'ai pas le choix).

Mais au quotidien je suis habillé en mode masculine...

Quand je sors j'en profite un peu. Mais il est vrai que même les quelques marques qui proposent des fringues non genrées, ça reste quand même masculin je trouve.


0 vote

Salut! Je viens apporter ma modeste pièce à l'édifice :)

Je suis comme certain.es d'entre vous, non-binaire. Pour moi le genre est une conception "farfelue". Je ne crois pas avoir d'autres mots pour décrire ça. J'ai aucuns à-priori à porter des vêtements dits "féminins" ou "masculins". Je me maquille, j'ai des poils. Je suis bien.

C'est du pareils au même, qu'importe le bout de tissus qu'on choisi pour cacher son corps. Je trouve juste dommage que la société dans laquelle nous vivons nous stigmatise quand à notre "look".

Au quotidiens, je mixe les styles, je tente des choses, parfois ça passe, parfois ça casse. Parfois j'ai des réflexions, parfois je n'en ai pas. Souvent mon courage d'oser m'afficher comme j'aime est applaudit. Et je trouve ça triste qu'on félicite les personnes qui s'habillent comme le souhaite. Alors qu'on devrait tous pouvoir en faire autant.

Ai-je davantage de possibilités car je suis AFAB?


0 vote

Je ne peux pas m'habiller comme je veux, ici à Toulouse, par exemple rien qu'une écharpe colorée me vaut des regards en biais et ça deviens pénible. Il y a une standardisation des fringues, des coiffures, des gôuts dans tous les domaines. J'aimerai bien le fond de teint plus soutenu, mais on est vite classé, par mon employeur, même quand je parle je dois être modéré, c'est à dire comme ils veulent, alors je fais ce que je veux chez moi. Il y a deux espaces, le privé et le public, comme dans les pays arabes, quand je sors dans la rue, ma tenue est une forme d'armure protectrice, neutre et chic, de moins en moins libre. Il y a quelques années j'ai vécu en pleine campagne avec un garçon et chose curieuse, les paysans ne nous ont jamais emmerdés, on les amusait. Ici il faut une aura gigantesque ou être complètement allumé pour passer, il y a un recul de la tolérance, je le sens. Alors je m'autocensure et ça m'attriste.


0 vote

Je sais plus qui parle de lunettes mais il m'est arrivé un truc similaire avec un choix de basket dans un grand magasin, la vendeuse m'a fait remarquer que c'était un modèle femme, taille 42, l'agent de sécurité mâtait de son regard lourd, bonjour l'ambiance. Y a un soucis, faut se détendre... Idem quand j'ai acheté un vélo, le vendeur m'a répété mille fois que c'était un modèle mixte, et alors? Pour les fringues côté hommes il n'y a pas une infinité de matières comme chez les nanas, les couleurs c'est idem. Toute cette histoire d'être assigné à un genre n'est pas innocente, c'est une forme de pouvoir. Alors je joue avec les acessoires, sacs, casquette, béret, écharpe, lunettes de soleil, ça m'aide à construire une silouhette qui me ressemble.


0 vote

Bonjour, excusez moi d'utiliser ce forum pour transmettre ce message

J'étudie en psychologie à l'Université de Nîmes. Avec ma collègue nous avons créé un questionnaire dans le cadre de nos études, pour les personnes trans-identitaires et non-binaires.

Il s'agit d'une étude tout à fait bienveillante. Elle ne se veut pas psychiatrisante.

Si vous souhaitez participer, je vous laisse le lien. Le questionnaire n'est pas très long. https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSciZdtyhxo7bafDqZrxFx3f_8lDc5AfnyoMK8b9bK7hNCm0pg/viewform?usp=sf_link .

Je vous remercie pour votre aide.

C & O.


0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit