Imaginer un ailleurs au boulot

avatar contributeur de SylWolf
SylWolf
22/04/2022 à 11:45

Hello,

ça vous arrive d'être au boulot et de vous dire : je suis pas à ma place, là, ou "je m'ennuie, ce job ne me correspond pas" et de vous imaginer dans un job fait pour vous où chaque heure vous seriez pris et concentré sur ce que vous faites sans voir le temps passer ?

(le Forum est peut-être mal choisi, j'aurais aimé un Forum généraliste sur Beto)

avatar contributeur de Skyquiver
Skyquiver
22/04/2022 à 12:33

Tu avais le café du commerce aussi qui est une partie très libre et généraliste. Mais ton sujet correspond aussi à la section "Place aux débats", dans laquelle tu viens de poster, puisque tu poses une question aux betonautes, les incitant finalement à débattre avec ta question alternative.

avatar contributeur de Lou!
Lou!
22/04/2022 à 12:40 - 22/04/2022 à 12:41

Salut SkyWolf,

Moi c'est l'inverse, j'étais très bien à travailler en cuisine, j'étais à ma place, je ne voyais pas passer le temps, j'étais satisfait de ce que je faisais, mais je ne peux plus y travailler à cause de problèmes de dos.

Je ne travaille plus, je m'ennuie, et je me dis que je ne suis pas à ma place, que je devrais avoir une activité... 😫

avatar contributeur de Rosso
Rosso
22/04/2022 à 12:45 - 22/04/2022 à 12:46

Citation de SylWolf #397505ça vous arrive d'être au boulot et de vous dire : je suis pas à ma place, là, ou "je m'ennuie, ce job ne me correspond pas" et de vous imaginer dans un job fait pour vous où chaque heure vous seriez pris et concentré sur ce que vous faites sans voir le temps passer ?

Ça m est arrivé à peu près tous les jours dans chaque boulot que j ai eu (subit) d ou mon instabilité chronique et mes départs fréquents .

Je n ai encore pas trouver un boulot ou je me sente bien , deja je n aurais jamais du écouter les autres , celles et ceux qui me conseillaient de poursuivre des études scientifiques , oui j aime la science mais mon truc c était la mécanique moto , pas assez bien aux yeux de ma famille et moi’ gros con je les ai écouter .

Maintenant je n ai plus aucune motivation pour rien .

Si jamais tu veux l avis d un vieux con qui est passé à côté de sa vie , écoutes ton cœur , suis tes envies , ne te laisse pas enfermer dans quelque chose qui ne te correspond pas , après il est trop tard .

Je te souhaite de trouver

avatar contributeur de Lou!
Lou!
22/04/2022 à 12:49

Citation de Rosso #397517écoutes ton cœur , suis tes envies , ne te laisse pas enfermer dans quelque chose qui ne te correspond pas

Tout à fait, il faut avoir le courage de se lancer, ça fait peur, c'est normal, et puis après on est bien...

avatar contributeur de LeGaymer2
LeGaymer2
22/04/2022 à 13:53

Tout le temps..

avatar contributeur de Schade
Schade
22/04/2022 à 19:21

Oui, dans plusieurs travail, du coups je construit d'autres choses durant mon temps libre à titre bénévole, mais cela, même si c'est avec plaisir coûte de l'énergie et fatigue. Et on rentre dans un cercle vicieux routinier où parfois il m'arrive de perdre la notion de la journée où je me trouve. Mon apothéose a été dans un grand groupe alimentaire où je commençais à avoir des crises de larme tellement le système et la hiérarchie étaient démoralisant. J'ai fini par démissionner sans même avoir pris le temps de trouver un autre poste ailleurs. Par chance je fait partis d'un domaine métier qui recrute très facilement. Je pense sincèrement à ceux qui n'ont pas ce privilège malheureusement. Actuellement le milieux industriel où je me trouve n'est pas meilleur mais les collègues sont sympas et mes supérieurs, bien que pas exempt de défaut, ne sont pas invivables. Néanmoins, quelque soit le salaire, si on me propose un job plus intéressant je partirai sans hésitation. J'ai compris qu'on ne doit rien à une entreprise bien au contraire. Il ne faut avoir aucuns scrupule pour un patron, lui n'en aura pas dans le cas inverse.

avatar contributeur de Alma08
Alma08
22/04/2022 à 19:56

Changez! Vouloir c'est pouvoir!!

J'ai repris les études a 43 ans. Je me suis engagée pour 3 ans.

Suivez vous revés, on passe beaucoup du temps au boulot!

🌸

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur de Farf
Farf
22/04/2022 à 19:59

Chapeau Alma ! 👍🙂

avatar contributeur de Kitsune
Kitsune
22/04/2022 à 20:11

Citation de Alma08 #397562

Complètement d'accord

J'etais chaudronnier, je suis devenu routier et pendant ma formation, une discution sur "tu fais quoi si tu gagne au loto? "

Je suis le seul à avoir répondu, "je suis exactement ou je veux être "

Avoir le sourire vissé au lèvre quand tu va bosser, ça n'a pas de prix.

Étrangement on imagine pas les métiers funs qui peuvent exister. Je savais que conduire du lourd me plaisait, mais pas a ce point. En tout cas pas au point d'en vivre. Je crois que ça vient du fait qu'on a besoin de se réaliser et qu'on imagine pas qu'on peut s'amuserxau taff et faire des trucs sérieux pour se réaliser à coté parce que le travaille offre le fantasme de la reconnaissances. Alors qu'il n'y en a pas ou très peu. Faire les choses à côté, par soi, et pour soi, ça apporte une plus-value insoupçonné à ce qu'on fait ... et parfois, au regard des autres, même si quand on le fait dans le cadre du privé, le regard des autres devient secondaire


Aller de fleur en fleur et ne prendre de chacune que le meilleur

avatar contributeur de Mci38
Mci38
22/04/2022 à 21:17

Alors moi aussi j'ai changé de job plusieurs fois, d'abord parceque l'entreprise le permettait, j'ai même testé plusieurs métiers, j'ai repris de courtes études (8 mois) a 42 ans, et là à 53, j'envisage encore de changer de métier 😊 non je ne suis pas instable, je suis mes rêves et envies comme le préconise Alma, et je fais attention à ma santé.....(j'ai actuellement un métier physiquement et usant et pas la santé en face...)....Faut rêver....a minima, in y passe du temps au boulot...

avatar contributeur de Furyo
Furyo
22/04/2022 à 22:27 - 22/04/2022 à 22:29

Alors perso j'adorerai rêvasser et me perdre dans mes songes mais... J'ai juste pas le temps! Cte tragédie 😂 Je travaille sur Paris dans un cabinet de recrutement dans le domaine RH donc autant dire que le boulot ça ne manque pas, je croule sous les candidatures et je fais de la chasse sur LinkedIn à fond les ballons donc je me crée des scénarios fantasmatiques sur le trajet du retour quand je suis dans le train et que je me fais littéralement écraser par les autres passagers ^^

avatar ancien membre
Ancien membre
24/04/2022 à 12:15

Ah bah justement je suis en train d'écouter Jean-Jacques:

Là-bas

Tout est neuf et tout est sauvage

Libre continent sans grillage

Ici, nos rêves sont étroits

Oh, oh, oh, oh, c'est pour ça que j'irais là-bas

Là-bas

Faut du coeur et faut du courage

Mais tout est possible à mon âge

Si tu as la force et la foi

L'or est à portée de tes doigts

C'est pour ça que j'irais là-bas

Ici, tout est joué d'avance

Et l'on n'y peut rien changer

Tout dépend de ta naissance

Et moi je ne suis pas bien né

J'aurai ma chance, j'aurai mes droits

Et la fierté qu'ici je n'ai pas (là-bas)

Tout ce que tu mérites est à toi (là-bas)

Ici, les autres imposent leur loi (là-bas)

Je te perdrai peut-être là-bas (là-bas)

Je me perds si je reste là (là-bas)

La vie ne m'as pas laissé le choix (là-bas)

Toi et moi, ce sera là-bas ou pas

Tout est neuf et tout est sauvage

Libre continent sans grillage

Beau comme on n'imagine pas

Ici, même nos rêves sont étroits

C'est pour ça que j'irais là-bas

On ne pas laissé le choix

Oh, je me perds si je reste là

C'est pour ça que j'irais là-bas, oh-oh

Là-bas

La vie ne m'as pas laissé le choix

avatar contributeur de Oclia
Oclia
24/04/2022 à 15:18

Citation de SylWolf #397505

Bonjour, oui et j'ai agit depuis déjà quelques années déjà

il faut sauter le pas, et vaincre la peur si vous voulez faire autre chose.

Vous pouvez vous aider par un coaching également

avatar contributeur de BeSweet
BeSweet
24/04/2022 à 15:32

Hello

Fait aussi : j'ai tout plaqué parce que mon boulot ne me satisfaisait plus et je fais aujourd'hui ce qui me plait.

Alors oui, cela peut paraître difficile, mais il faut choisir : être épanoui.e dans son taf où on passe une grande partie de sa vie ou subir un job alimentaire en y allant à reculons.

En se donnant les moyens, tout est possible :)

avatar contributeur de SylWolf
SylWolf
24/04/2022 à 21:09

Merci à tous pour vos retours.

Merci aussi à Skyquiver pour m'avoir expliqué comment les Forums sur Beto fonctionnait.

Pour ma part, j'ai 27 ans, je suis étudiant, et ce depuis mes 18 ans, et en perpétuelle remise en question de mon orientation professionnelle depuis mes 20 ans...

J'ai changé une première fois de domaine d'étude, ce que j'ai fait de nouveau ne m'a pas plu, pour des raisons diverses et enchevêtrées que je ne vais pas aborder ici pour ne pas alourdir le propos. S'en est suivi une période de cassure, où je ne me sentais plus sûr de rien, ayant peur que peu importe la voie que je choisisse d'emprunter, j'allais finir par me sentir extrêmement mal, psychologiquement, et déprimé, et que j'étais incapable de me lancer dans quelque chose.

Après moult circonvolution, j'ai fini par passer en master. Ce que je fais me plais, mais j'ai l'impression, depuis que je suis en stage, que je pourrais faire une activité que je ferais beaucoup mieux, avec un talent naturel, et avec beaucoup plus d'intérêt. Une activité qui me permettrait d'être dans un état de "flow", pendant mes journées, pour reprendre les concepts d'un philosophe hongrois qui parlait du flow au travail.

Mais bon, comment savoir quelle activité, parmi les milliers d'activités professionnelles qui existe, serait celle qui provoquerait cet état de flow de manière durable sur moi, sur des années ?

C'est dommage qu'on ne puisse pas consulter gratuitement des psychologues, j'aimerais beaucoup le faire. Est-ce qu'en réalité mon problème est psychologique et que je suis un éternel insatisfait, qui a tendance à voir le verre à moitié vide plutôt que à moitié plein ? Ou est-ce qu'il y a vraiment mieux à faire que la voie ultime dans laquelle je me suis lancé ?

Il y a probablement mieux à faire, car mon instinct me dit que je suis dans une voie à 60% bien pour moi (80% max), ce qui est un progrès, mais clairement pas la voie qui stimule au mieux mon potentiel.

Et puis, il y a cette question de...est-ce que notre orientation sexuelle, finalement, interfère/influence/interagit avec notre orientation professionnelle ?

Je veux dire par là qu'ayant décidé de prendre le problème à bras le corps sur le tard (l'orientation sexuelle n'est pas un problème en soi mais elle peut nous générer des problèmes dans la société actuelle), c'est à dire vers 20 - 21 ans (ho ho, à la même période où j'ai quitté ma première voie pro et où les problèmes tout court ont commencés...), est-ce que finalement ma destinée aurait été autre, que j'aurais cherché une autre voie professionnelle plus pertinente, avec une réflexion plus profonde derrière (car de réflexion il n'y en avait pas, j'avais choisi d'être paléontologue car j'avais décidé ça à moins de 10 ans parce que j'aimais bien les documentaires de la BBC sur les dinosaures, et je n'ai jamais remis cette décision en cause, sans même m'intéresser au métier - j'ai confondu métier et "univers du métier", ce qui est une grave erreur), si j'avais assumé mon homosexualité à 16 ans ou ce genre d'âge où il est encore possible de se construire une orientation professionnelle sans trop d'encombre, pourvu qu'on soit d'une classe moyenne ?

Bien à vous,

Je serai content de vous lire en retour :)

avatar contributeur de Alma08
Alma08
24/04/2022 à 21:32

Il y a 8 seances gratuites chez les psychologues pour les étudiants. Et peut-être plus. Je reçois des remboursements pour ma fille despuis des mois. Informe-toi, tú peux Aller, c'est sure.

Tout ce qui nous sommes nous construit. Mais il y a toujours du positif. Changer n'est Pas de la instabilite pour moi. J'adore les changements.

🍀 Bonne route a toi 🍀

Envoyé depuis l'application android


Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr