je me bat contre mes propres sentiments

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bien le bonsoir à tous
Je me suis récemment inscrit sur BETOLERANT et j'ai eu la chance de tomber sur quelqu'un d'a priori génial. Nous nous sommes échangé nos identifiants sur un réseau social et depuis une semaine nous échangeons constamment.
Jusque là, pas de soucis, me direz vous.
Mais le problème c'est moi. Je m'attache considérablement et je ne résiste pas à l'envie de lui parler tout le temps. Pourtant je voulais absolument rester fidèle à la philosophie que je m'étais imposée : Ne pas m'attacher. Je reste là à attendre le moindre signe de sa part, à guetter le moindre message et à répondre aussitôt. J'aimerai ne plus être comme ça, être moins attaché à lui. Je pense tout le temps à lui, je regarde tout le temps ses photos. On a prévu de se voir dans quelques jours. Mais depuis hier il répond à mes messages de manière très sporadique et j'ai l'impression qu'il s'éloigne un peu.
Que feriez vous à ma place? Comment puis-je faire pour ne plus être aussi attaché à lui?


photo de l'auteur simonydidi
Simonydidi
Homme de 21 ans
Lagny sur marne

8 remerciements
le seul conseil que je peux te donner, si tu es incapable de ne pas te détacher, c'est de toi prendre une attitude détaché, dans le sens ou tu t'en fiche de tout tu prend les choses comme elles viennent avec l'attitude : "si ça marche pas c'est que ça devait pas donc osef"

c'est le secret de la vie plus ou moins dur à appliquer selon la personnalité (moi j'avais du mal au début)

Mais au pire ne t'en fais pas je te rassure, il m'arrive de répondre en mode flemmard pas enthousiaste avec qui je discute car parler par écrit ça craint en fait. puis tu le vois en vrai et là ça devient super, beaucoup de gens n'aiment pas parler par écrit car ça les ennuies.
Une fois qu'on a goûté à la profondeur d'un regard, le goût d'un baiser, la chaleur de la peau et le bonheur de rire en harmonie, ça parait bien fade tout ça, et jusqu'à ce que vous vous verrez vous serez jamais l'un pour l'autre qu'un "peut être" assez loin, c'est normal.

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Merci pour ta réponse.
Cela dit, jespère que toute la grande attention que je lui porte n'aura pas fini par le lasser, d'autant plus qu'il m' a dit dès les débuts qu'il aime bien des fois que l'autre le laisse aussi respirer...

photo de l'auteur simonydidi
Simonydidi
Homme de 21 ans
Lagny sur marne

8 remerciements
tu as encore une chance d'ivnerser la tendance si c'est le cas^^ fais le après votre premier face à face

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
On a tous tendance à tomber amoureux de l'image que l'on se fait d'une personne, mais toi tu en illustres toute la portée : tu es tombé amoureux en moins d'une semaine, avant même de l'avoir rencontré. C'est un coup de foudre numérique :-)

Et oui, tu risques de le faire fuir, par ton empressement excessif. Il faut savoir se faire désirer aussi ;-) Permettre à des respirations de se faire.

Il faut se souvenir que si l'un des deux court plus vite que l'autre, il laissera l'autre en retrait...une relation amoureuse doit se construire à deux. Pour le moment, tu es dans un trip avec une image de ce garçon, et le garçon réel risque de se sentir exclu de cette dynamique amoureuse. Il pourrait te laisser seul avec l'image que tu as de lui et aller voir s'il peut avoir une relation réelle avec quelqu'un d'autre.

Si l'attachement est une problématique récurrente chez toi, engendrant des difficultés, je ne vois que l'option thérapeutique, parce que les mécanismes psychologiques qui président à cet attachement sont alors très profonds.

En attendant, tâche de te contenir et de réfréner ta compulsion de messages et autres texto.

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Oulàà tu me fais peur !

Néanmoins merci de ta réponse. Penses-tu qu'il me fuit déjà?
Du coup j'ai des remords de m'être comporté comme ça. Le pire c'est que si tu as raison ,du moins s'il me fuit déjà ça sera ma faute, c'est moi qui aurait tout gâché.
Après, on est jeune tous les deux (16 et 18 ans). Il a dû avoir peur de cette frénésie de messages et tout. Mais si je ne le contacte pas, comment ferons nous pour discuter?

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Non, c'est une précaution à prendre pour éviter un scénario de fuite justement. C'est dans le cas où il se sentirait débordé de messages (ou par le ton pressant ou passionné de tes messages). Il peut y avoir toutes sortes de raisons au fait qu'en un ou deux jours, il envoie moins de messages, des raisons qui n'ont rien à voir avec toi. Mais il vaut mieux prendre tes précautions et t'assurer que ton rythme de messages ne le dérange pas, surtout si tu considères que tu t'attaches trop. On appelle un "reality check" ^^

C'est toi qui a 18 ans ?

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Oui c'est moi. "Assez puéril comme comportement à cet âge" tu dois penser !
Mais j'y peux rien. C'est comme ça.
Je crois que tu as raison: je l'aime déjà. Mais j'ai tellement peur de le perdre.
J'ai lu quelque part qu'il faut se concentrer sur d'autre chose, sur ses études ou ses copains par exemple ou arriver à ne plus essayer de contacter justement un amoureux tout le temps

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Non, tkt, pas du tout, je ne fais certainement pas ce genre de jugement.
Tu fais ton expérience, rien de plus normal.

Simonydidi a donné des bons conseils, notamment il te rappelle que rien ne remplace une rencontre réelle.

PS : oui, essaie de détourner ton attention sur d'autres sujets, c'est une très bonne idée. Tu n'en reviendras vers lui qu'avec plus de satisfaction et d'esprit clair.

EDIT : j'ai édité pour mieux préciser ma pensée dans mon message précédent

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Hello ! Sur ta question "si je ne le contacte pas, comment faire pour parler ?", justement, fais tu beaucoup plus souvent le premier pas que lui ? Le simple fait que tu ralentisse un peu devrait eveiller suffisamment sa curiosité pour qu'il prenne des nouvelles par lui-même la prochaine fois.. L'idéal serait de pas depasser 2 fois sur 3 où c'est toi qui le contacte, si un repère de ce genre peut t'aider a resister. Si tu te fais un peu confiance y'a pas de raisons qu'il t'oublie juste parce que tu le laisse te contacter en premier plus souvent :)

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
En tout cas, tu es passionné, ardent, fougueux à tel point que l'on peut le percevoir à travers ton rythme d'envoi de commentaires plus haut, et le ton que tu emploies. Je comprends que cela puisse plaire beaucoup aussi...mais, fais en sorte d'écouter l'autre et de respecter son rythme également, le cas échéant. 👍
Bonne nuit

photo de l'auteur Gargantua
Gargantua
Homme de 52 ans
Bordeaux

3 remerciements
La voix des sirènes du virtuel sont envoûtantes et ce n'est pas une question d'âge que d'y succomber.
On ne bâtit pas une relation sur du virtuel, mais on la construit à deux en faisant connaissance. Le risque de l'hypercommunication est sûrement l'essoufflement de l'un et l'idéalisation de l'autre avec comme corollaire au final la déception que le réel n'arrive pas à la hauteur de ce que nous avions imaginé. Le sentiment de culpabilité n'est jamais utile car il est normal de se laisser entraîner, emballer par la dynamique des échanges, et il n'apporte rien si ce n'est de l'amertume. L'échec fait parti du jeu... parfois on gagne, parfois on perd... mais en aucun cas cela ne doit remettre en question ton intégrité ou la sincérité de tes actions ou de tes pensées. Mais comme cela a été dit, le rythme doit aussi respecter celui de l'autre et cela peut se discuter, se convenir, se négocier plutôt que s'imposer. Même si elle est plaisante, la passion peut devenir étouffante, harcelante surtout lorsque l'intensité n'est pas aussi élevée pour les deux. Tout cela passe par la communication et peut se discuter simplement. Il faut aussi, sans couper les ponts, se faire désirer et laisser l'autre prendre l'initiative ou pas. Le désir nait du manque... on ne désire que ce qui nous manque et on a le plaisir de ce qui comble nos désirs et donc nos manques...
Maintenant c'est effectivement pas aussi facile à faire qu'à dire et il faut se forcer à lever le nez du guidon pour voir la route au plus loin.
Discutez en et convenez d'un rythme d'appel qui respecte les occupations de chacun, laisse lui aussi un peu l'initiative et ne réponds pas forcément dans la seconde à ses messages si tu fais autre chose. Occupes toi l'esprit et vit ta vie pour ne pas te morfondre dans l'attente d'un signe de lui. Et dès que vous le pouvez, rencontrez vous en restant conscient que le virtuel n'est pas la réalité et qu'une relation se construit sur du concret avec ses qualités et ses défauts et pas sur une vision idéalisée et donc aussi tronquée que fausse de l'autre.
Bonne chance à vous deux.

Bien cordialement.

Xavier

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Merci à tous pour vos réactions.
Depuis deux jours déjà je ne l'ai pas contacté et lui non plus d'ailleurs. Bon après vu qu'on est tous les deux lycéens, je présume que les leçons et les contrôles prennent le pas sur notre temps libre ... enfin bref ! Quoiqu'il en soit j'en suis déjà à deux jours sans lui écrire. C'ets vrai que la tentation est toujours aussi forte mais en lisant les réactions ça et là, j'ai compris que je devais ramener la situation à mon avantage.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit