Gay et condamné à être malheureux en amour ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonsoir,

Je décide de créer un sujet pour partager mon expérience avec vous. Peut-être que certains d'entre-vous se reconnaîtront à travers la situation que je vis.

J'ai 25 ans, je suis gay, pas trop mal physiquement (je pense) mais les relations amoureuses ont toujours été un véritable casse-tête pour moi... Je m'explique.

Pour moi, les relations amoureuses se sont toujours présentées selon deux cas de figure.

Soit, je rencontre un mec bien, disponible, attentionné, aimant, etc. mais je m'emmerde (et le mot est faible). Dans ce genre de relation, je ne vibre pas, tout est acquis. Je n'ai pas cette flamme qui est pour moi indispensable pour me sentir vivre. Je suis alors détaché, distant, peu investi, et je ne fais aucun projet d'avenir, tout simplement parce que je ne conçois aucun avenir avec quelqu'un de plat à mes yeux. Les garçons de cette catégorie sont généralement moyens physiquement.

Soit je rencontre un mec très beau, très charismatique et là.... C'est une autre histoire. Je me transforme en véritable merde. J'ai l'impression d'être amoureux après 2h (alors que j'ai 25 ans !!). Dans ce cas-là, Je suis collant voire oppressant. Je deviens dingue quand je vois que mon message a été lu mais reste sans réponse. Ce genre de relation me met au plus mal mais au moins, je me sens vivre. Seulement, je ne suis forcément pas épanoui...

J'essaye de lutter contre l'importance qu'à l'apparence pour moi, en me disant que ce n'est qu'une "coque", qu'il faut creuser. Mais je n'y arrive pas. Dès que je rencontre un mec qui correspond pile poil à mes critères, je perds tous mes moyens et je deviens ce gros lourd qu'on ne peut que rejeter.

Je suis donc dans l'impasse, et ce, depuis que j'ai fait mon coming-out il y a 7 ans. Pour moi, les relations amoureuses gay se résument à être aimé mais s'ennuyer ou aimer intensément quelqu'un que je fais fuir à cause de mon comportement.

Je vois un thérapeute depuis des années pour essayer de résoudre ce problème qui me gâche la vie, sans succès ni avancée réelle.

J'essaye de me dire qu'au final, l'amour, ce n'est pas si important que ça pour moi. Je n'y crois pas moi-même...

Je n'attends pas de vous de me donner une solution sur un plateau mais "juste" de me lire, et pourquoi pas, me dire ce que vous en pensez ?

Bonne soirée ;=)


photo de l'auteur aragon
Aragon
Homme de 27 ans
Angers

8 remerciements
Déjà tu connait les raisons qui font que ça fonctionne pas, c'est un bon point.
 
A tu essayer de rencontrer des mecs qui sont totalement opposé à tes critères ?  

L'amour n'est pas facile pour tout le monde mais je suis persuader qu'un jour ou l'autre on y as tous le droit :)

photo de l'auteur LucyXXIII
LucyXXIII
Femme de 25 ans
Bergerac
Bonjour,
En lisant ce message je me suis retrouvée dedans. Ce coté on s'attache aux personnes qu'on aimerait ne plus lâcher et pour lesquelles on devient oppressants et sans importance . Allant presque au harcèlement tellement une minute séparés semble longue !
Je n'ai jamais su résoudre non plus ce problème. 
Je me suis donc résolue à essayer solo de me découvrir en me disant que le problème s'était peut être ça. 
Au final, je n'ai aucune solution à part rester seule et attendre. Mais cela rassure de voir que nous ne sommes pas les seuls.
Peut être nous faudrait il quelqu'un qui soit comme nous ? Qui croit en l'amour, le vrai qui nous fait ne pas nous décrocher des lèvres et du sourire de notre partenaire ? 
En tous cas bonnes recherches. J'espère que la solution s’offrira à nous.

Bonne soirée :)

photo de l'auteur StillHugo
StillHugo
Homme de 20 ans
Bruxelles
Bonsoir,

T'es-tu déjà demandé si la ''flamme'' que tu recherches n'est tout simplement pas dû à cette incapacité à te passer de la personne en question? C'est le fait que tu ne sois pas acquis qui te fait tant vibrer, tu es celui qui est ''accro'' au lieu de celui qui ''rend accro'' et c'est ça l'amour, c'est entrer dans un jeu où tu n'as pas le contrôle et où le but du jeu est de rendre la personne en face de toi totalement ''addict'' en restant tout simplement toi-même.

En ''harcelant'' ton partenaire, tu le mets dans la situation décrite comme étant ennuyeuse, il s'ennuie et  pour lui, tu deviens ''acquis'' car tu ne cesses de lui parler, tu ne peux te passer de lui : c'est l'erreur à n'absolument pas commettre! Tu as, je pense, un travail à faire sur toi-même, à te contrôler, même si c'est plus facile à dire qu'à faire mais c'est ce qui va te permettre d'avancer et de concrétiser ta relation amoureuse  et c'est ce qui va favoriser l'épanouissement de ton partenaire et le tiens par la même occasion! 

En résumé, je te souhaite de rencontrer une personne que tu considéreras comme ''idéale'' même si tu ne dois pas être trop carré avec tes idées en tête d'avance, laisser toi guider par les saveurs que l'amour a à t'apporter et ne juge jamais un livre de par son apparence! Une fois rencontré, essaie de ne pas être trop envahissant et tente d'inverser la situation, tente de rendre ton partenaire accro à toi en lui montrant ta réelle nature et qui tu es vraiment! Une fois ce stade dépassé, tu verras par la suite, que ta relation roulera comme sur des roulettes, tu n'auras plus qu'une chose à faire... aimer! 

J'espère que ma réponse t'aidera et que tu trouveras l'homme qui te correspondra, 

Bonne soirée! ;-)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut Aragon,

Oui, j'ai déjà rencontré des mecs à l'opposé de mes critères physiques. Ils entrent malheureusement dans la première catégorie dont je parlais plus haut. Je ne parviens pas à réellement m'attacher sentimentalement à des garçons qui ne me plaisent pas physiquement...

Hey LucyXXIII,

Je suis désolé pour toi, même si je dois avouer que ça fait plaisir de voir qu'on n'est pas le seul à être dans cette situation. Je pense, qu'au fond, ma situation est tout ce qu'il y a de plus banale, mais la vivre la rend spéciale...
J'ai aussi essayé de rester seul pendant un moment, en me concentrant sur moi-même, voire en me persuadant que je pouvais très bien vivre célibataire. Mais je n'ai pas tenu. Je ne supporte pas la solitude, quitte à être dans une relation qui ne m'épanouit pas.
Je ne sais pas si rencontrer quelqu'un comme moi serait une solution. Si quelqu'un me montre directement qu'il tient à moi et que je lui plais, je m'en désintéresse automatiquement...

Bonsoir StillHugo,

Merci pour ta réponse pleine de bon sens. Mais tu l'as dit : c'est plus facile à dire qu'à faire.
C'est exactement ça, cette flamme indispensable pour moi est toujours associée au mal-être et à la dépendance que j'ai pour quelqu'un qui me plaît.
J'ai essayé et j'essaye encore de faire un travail sur moi-même. Je sais qu'il faut que je me fasse désirer, que je résiste et que je ne submerge pas cette personne de messages. Mais c'est tellement plus fort que moi... C'est comme si j'étais spectateur de mes réactions.
Je sais qu'en agissant de la sorte, je vais droit dans le mur mais je continue pourtant d'accélérer.
Peut-être qu'un jour, les choses seront plus simples, que j'arriverai à me gérer et donc à gérer la situation.
Je me nourris de regrets de relations gâchées qui auraient pu fonctionner mais qui n'ont jamais vu le jour à cause de mes réactions... Ce qui n'aide pas.

Merci déjà à vous trois pour vos réponses, ça fait plaisir. :-)

photo de l'auteur veluma
Veluma
Femme de 44 ans
Grenoble, Isère, France

9 remerciements
Un seul conseil:change de therapeute ;)

photo de l'auteur Dedale
Dedale
Homme de 23 ans
Strasbourg

14 remerciements
L'amour véritable n'existe pas, on idéalise trop l'amour pour tolérer qu'on puisse s'ennuyer. Le fait d'être gay n'y change rien, nous sommes tous destiné à vivre moins intensément l'amour que ce que l'on recherche. 

Le fait est que quoi qu'il arrive, l'amour idéale n'est qu'une utopie, gay ou non. 
On a cette image ds belles histoires d'amours, des couples qui sont faits l'un pour l'autre, et qui vivent tout au long de leur vie dans le romantisme et dans la passion, mais ça n'existe pas. Un jour ou l'autre, la routine s'installe, la passion meurt à force de découvrir que l'autre n'est pas en touts points parfait, et c’est vrai l'ennuie arrive... 
C'est peut être pessimiste de penser ainsi, mais l'espoir est sans doute bien plus ravageur encore en terme de douleur que le pessimisme. Espérer trop et vous serez déçus, espérez peu ou pas, et chaque instant bienheureux sera vécu comme un cadeau. 

Je te conseil cette video si tu parle bien anglais: 
https://www.youtube.com/watch?v=AtCR6P5rsXU&index=12&list=PLwxNMb28XmpcEwc0qydf2jSszQFSht81E
https://www.youtube.com/watch?v=AtCR6P5rsXU

Je te recommande également toutes les autres vidéos de cette chaîne, qui traite de plein de choses: philosophie, art, littérature, relations humaines... Il y a plein d'autre vidéo qui pourrait te parler je pense.

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Mes prédécesseurs sur ce thread ont très bien répondu et j’ai apprécié en particulier l’intervention de Dedale pour le lien vers les vidéos très intéressantes de The School of Life. D’ailleurs, il y a une vidéo intitulée : « Why we go off people who like us » (« Pourquoi nous éloignons-nous des personnes qui nous apprécient ») qui répond pile poil à ta question, MakeBelieve : 


https://www.youtube.com/watch?v=BqyChjVdM3E

J’ajouterais pour compléter la vidéo que le problème que tu décris comporte, à mon avis, deux aspects principaux : d’une part, la recherche d’une relation passionnelle qui constitue la première étape du développement d’un individu dans son rapport à l’état amoureux (avec le temps et l’expérience, on dépasse cette étape qui consiste à ne rechercher que la passion).

D’autre part, le rapport à soi-même qui détermine la qualité de notre rapport au partenaire. Si tu idéalises autant les bogosses charismatiques, c’est peut-être parce qu’ils sont à tes yeux en quelque sorte inaccessibles. Tu ne risques rien à en tomber amoureux, puisqu’ils sont par définition inaccessibles.

D’ailleurs, il serait intéressant de voir comment tu réagirais si l’un d’entre eux répondait favorablement à tes avances. Sur le moment, ce serait peut-être le nirvana, mais ensuite qu’adviendrait-il ? Il ne faut pas oublier que toute relation nous renvoie d’abord à nous-mêmes. Donc, si tu n’es pas bien avec toi-même, cela finira  par filtrer quel que soit le partenaire.

J’ai déjà eu l’occasion de l’écrire ailleurs, car c’est un grand classique, mais dans l’état d’esprit dans lequel tu te trouves, tu sembles prisonnier d’un triangle du rejet : tu te rejettes (dans ta dimension sociale homosexuelle par exemple ou tu ne te trouves pas à la hauteur d’un amour), du coup tu te fais rejeter par les autres, ceux que tu idéalises et enfin tu rejettes ceux qui sont intéressés par toi (tu trouves toutes sortes d’excuses pour ne pas répondre à leurs avances ou interrompre la relation).
Et si un de ces bogosses avait la mauvaise idée de te montrer son intérêt après que tu lui aies montré le tien, tu commencerais à te poser des questions (il doit avoir tort ou bien il n'est pas si extraordinaire que cela) et il est bien possible que tu trouves à saboter la relation (parfois même avant qu’elle ne naisse). Donc il pourrait bien y avoir là une blessure de rejet à soigner.
 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
je ne veux pas, volontairement, ni interférer, ni ouvrir un dialogue avec les autres intervenants car leur avis est structuré par des connaissances et des expériences qui ne sont pas les miennes...

je préfère donc donner une autre lecture de ce sujet, qui porte en lui une des causes de la difficulté inhérente de l'homosexualité, à savoir,  être reconnue dans les sociétés hétérosexuelles comme une forme de relation amoureuse véritable...

Gay et condamné à être malheureux en amour ?
selon l'auteur il y a soit une trop grande facilité à "tomber amoureux" et donc de réduire la relation à une consommation, soit à idéaliser cette relation amoureuse au point de ne pouvoir en vivre sereinement au quotidien...
et bien ce sont justement deux "ornières" qui résulte de la marginalisation de l'homosexualité dans une société à domination hétérosexuelle, puisque la reconnaissance d'égalité et la possibilité de fonder une famille, sont contestés toutes deux...
il suit que, devant chercher à aimer et en même temps à "s'intégrer" socialement, une insatisfaction peut survenir, de n'être pas reconnu comme vrai dans ses sentiments amoureux...
et de chercher une plus grande perfection de relation pour avoir une légitimité sociale...

là je parle d'expérience personnelle, je ne sais pas si l'auteur du sujet à cette même lecture...

photo de l'auteur Ovniscient
Ovniscient
Homme de 22 ans
Douai

4 remerciements
Salut! 

Perso avant je ne cherchais que des mecs qui correspondaient à mon idéal de beauté. Mais à force d'être tombé sur des gros cons j'ai fini par comprendre que si je veux vraiment construire quelque chose de solide sur la durée avec quelqu'un de fiable et honnête, le physique il faut savoir l'oulier.
C'est un travail à faire sur soi qui prend du temps, car je pense qu'on est tous conditionnés (surtout nous les jeunes des 80/90) à cherchais en priorité du beau avant de chercher de l'authentique.

Pour ma part ce sont tout les râteux des beaux mecs que je me suis prit (et autant dire qu'ils n'aiment pas perdrent leur temps avec des "laidrons" en général) et toutes les discussions sympas que j'ai eu avec des mecs dont le physique n'était pas particulièrement avantageux qui m'a fait réalisé que c'est quand même beaucoup mieux d'être avec quelqu'un qui te fait te sentir bien dans ta peau, peu importe la tête et le corps qu'il a.

Donc voilà ma stratégie c'est de me centrer sur le l'état d'esprit que me procure la personne.

Je suis persuadé que le désir et l'affection sont deux choses distinctes. Et qu'en ayant beaucoup d'affection pour quelqu'un on peut faire naitre le désir.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
 "Je suis persuadé que le désir et l'affection sont deux choses distinctes. Et qu'en ayant beaucoup d'affection pour quelqu'un on peut faire naitre le désir."

très justement pensée et dite cette phrase Ovniscient,  car le désir spirituel ne peut naître que de la confiance mutuelle et de la gratuité de sentiment, ce que l'affection permet puisqu'elle est une disposition au sentiment amoureux...

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Oviniscient, tu sembles avoir une telle maturité pour ton âge ! C’est impressionnant. Je crois que tu as tous les ingrédients pour être heureux en amour. Et ce qui paraît clair, c’est que tu perdras moins de temps que beaucoup d’entre nous.

Là où Gilou03 et toi vous retrouvez, c’est sur les causes du conditionnement des gays à chercher en priorité le beau avant de chercher l’authentique. Comme nous sommes socialement mal représentés, on a pour seuls points de référence des célébrités souvent physiquement au-dessus de la moyenne ou présentant des qualités hors-normes. Ou bien, on se réfère à des vidéos érotiques où les mecs sont superbes. Ces références ont une influence souvent exorbitante sur notre imaginaire et nos préférences.

Contrairement aux hétéros qui ont le soutien d’une société hétéro centrée, nous n’avons pas vraiment (ou peu) de modèles ordinaires de couples homo à observer autour de nous. Donc c’est difficile pour beaucoup d’homos de se projeter dans des relations où le physique et le charisme sont secondaires. Nous n’avons pas assez de points de référence hors du cadre codé du milieu LGBT.

photo de l'auteur Ovniscient
Ovniscient
Homme de 22 ans
Douai

4 remerciements
Citation de Enneathusias : Oviniscient, tu sembles avoir une telle maturité pour ton âge ! C’est impressionnant. Je crois que tu as tous les ingrédients pour être heureux en amour. Et ce qui paraît clair, c’est que tu perdras moins de temps que beaucoup d’entre nous. Là où Gilou03 et toi vous retrouvez, c’est sur les causes du conditionnement des gays à chercher en priorité le beau avant de chercher l’authentique. Comme nous sommes socialement mal représentés, on a pour seuls points de référence des célébrités souvent physiquement au-dessus de la moyenne ou présentant des qualités hors-normes. Ou bien, on se réfère à des vidéos érotiques où les mecs sont superbes. Ces références ont une influence souvent exorbitante sur notre imaginaire et nos préférences. Contrairement aux hétéros qui ont le soutien d’une société hétéro centrée, nous n’avons pas vraiment (ou peu) de modèles ordinaires de couples homo à observer autour de nous. Donc c’est difficile pour beaucoup d’homos de se projeter dans des relations où le physique et le charisme sont secondaires. Nous n’avons pas assez de points de référence hors du cadre codé du milieu LGBT.

Merci beaucoup :) ça me fait plaisir de lire ça. Mais ça joue surtout en ma défaveur car j'ai beaucoup de mal à trouver des gens de ma tranche d'âge qui soient sur la même longueur d'onde que moi.

Sinon je trouve ton analyse très pertinente.

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Citation de Ovniscient : Merci beaucoup ça me fait plaisir de lire ça. Mais ça joue surtout en ma défaveur car j'ai beaucoup de mal à trouver des gens de ma tranche d'âge qui soient sur la même longueur d'onde que moi. Sinon je trouve ton analyse très pertinente.


oui et pour compenser le désavantage d'une difficulté à repérer d'autres homos dans la vie quotidienne, il faudrait avoir des compétences relationnelles très développées et avancer à visage découvert. J'ai rencontré dans ma vie des homos très doués dans leur capacité à se créer des réseaux relationnels, à aller facilement vers les autre. Ils démultiplient ainsi leurs chances de rencontrer l'âme soeur.

photo de l'auteur Ovniscient
Ovniscient
Homme de 22 ans
Douai

4 remerciements
Citation de Enneathusias : Citation de Ovniscient : Merci beaucoup ça me fait plaisir de lire ça. Mais ça joue surtout en ma défaveur car j'ai beaucoup de mal à trouver des gens de ma tranche d'âge qui soient sur la même longueur d'onde que moi. Sinon je trouve ton analyse très pertinente. oui et pour compenser le désavantage d'une difficulté à repérer d'autres homos dans la vie quotidienne, il faudrait avoir des compétences relationnelles très développées et avancer à visage découvert. J'ai rencontré dans ma vie des homos très doués dans leur capacité à se créer des réseaux relationnels, à aller facilement vers les autre. Ils démultiplient ainsi leurs chances de rencontrer l'âme soeur.
Exactement. Lors d'une conversation, je parlais à ma mère de la difficulté de rencontrer quelqu'un étant sur la même longueur d'onde que mou. Elle m'a conseillé de me mettre à de nouvelles activités dans des domaines divers ou je pourrais ainsi me créer un réseaux d'amis et de là faire de nouvelles rencontres par le biais de ces derniers et surement un jour tomber sur une personne dont je pourrais etre amoureux. D'après elle c'est le meilleur moyen de trouver. Ainsi qu'au boulot.
Je suis assez d'accord avec elle au final. Et étant donné que vous êtes deux ce soir à m'avoit dit ça je suppose ce n'est pas un simple hasard.

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Bonsoir MakeBelieve,

Tu emploies le mot amour, et tu décris le désir, du style de ceux qui ne peuvent jamais être satisfaits.

Heureusement bien souvent le hasard a plus d'imagination que nos désirs et fantasmes, il faut juste être attentif et disponible, et c'est déjà pas si évident. Bien souvent on se dit après coup qu'on a laissé passé notre chance.

Enfin perso je ne me plains pas, mon copain a su voir ce qui a failli m'échappé, nous étions fait l'un pour l'autre...  

photo de l'auteur Seyan24
Seyan24
Homme de 26 ans
Espalion

13 remerciements
Perso,

Je ne cherche pas le mec beau, riche etc.. Je préfère l'authentique, le mystérieux, et le timide.  La beauté est très subjective et surtout éphémère, je préfère de loin un homme ayant du charme qu'un mec beau. Aprés que mets t'on sous le mot "charme", pour moi ça peut être : un rire, des yeux, une bouche, un parfum, un tic de langage, des mouvements, des intonations etc..

Le charme est un tout, j'ai rarement trouvez un mec "vilain", il y avais toujours un petit truc attirant. Après c'est plus une question de personnalité et de caractère, le physique représente 40% de mon choix, c'est seulement tout le reste qui rend un homme séduisant à mes yeux.

Pour l'anecdote, je suis tombé amoureux à l'époque d'un homme que je trouvais hideux au début ( et je pèse mes mots ).. finalement ça a était une des plus belles rencontre de ma vie. Et au fil du temps je l'ai trouvais beau..par sa gestuelle, son caractère etc..

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit