Amour platonique

Amour et intimité - Créé le - 9 Participations

Amour platonique

Bonjour, il est 9h05 du matin, je suis de mauvaise humeur car mon moniteur d'auto-école a démissionné, je pars travaillé dans 2h donc voilà un petit débat pour la journée pour calmer mes nerfs :

Pensez vous qu'un amour platonique peut exister dans le milieu homosexuelle sur le long terme ?
Un amour basé uniquement sur les sentiments, sans pratiques sexuelle peut il connaitre une véritable identité chez les homosexuelles ? Les femmes sont-elles plus prédestinés à vivre un amour platonique ? Faut-il forcément être pansexuelle pour vivre un amour platonique?

Vous avez jusqu'à 19h.

:red:
0 vote

Tu te bases sur quoi pour supposer que les femmes seraient plus prédestiné a vivre un amour platonique ????? :o
0 vote

Yonyon, je crois que ce que voulait dire Moon, c'est que dans la pensée commune, hommes et femmes n'ont pas les mêmes besoins sexuels.
Les hommes ont toujours envie, les femmes non, elles ont la migraine, elles ont des baisses de libido, etc... Je ne suis pas un homme, mais dans la pensée commune, encore une fois, les hommes ont un besoin physiologique de "se vider" (charming!!), besoin que les femmes n'ont pas.
Maintenant, l'aspect sociétal: il est plus dur pour une femme d'assumer un gros appétit sexuel, sous peine, en général, de passer pour une grosse nympho et autres petites réputations sympathiques. Dans l'opinion générale, les femmes ont donc un appétit sexuel moins développé. Elles n'ont pas non plus un rapport nécessiteux au sexe.

Tout, donc, porterait à croire que les femmes sont plus à même d'apprécier et vouloir une relation platonique. Mathématiquement donc, la relation platonique pourrait plus être envisagée chez les couples lesbiens (deux femmes, donc deux appétits sexuels faibles).

Le problème de cette vision très simpliste, c'est qu'elle ne se base que sur le fait qu'une relation platonique est une absence de sexe bête et méchante, une contrainte, alors que cette absence de sexe est souvent recherchée, pour amener à partager des moments d'une autre façon, pour rechercher une autre forme de complicité. Tout est question d'état d'esprit, et l'état d'esprit dépend déjà beaucoup moins du sexe de la personne.

Je pense que le platonisme est une des nombreuses façon de vivre une histoire d'amour. Et on sait bien qu'en amour, il n'y a pas de règle. Alors homo, hétéro, bi, femme, homme, trans, je crois qu'il n'y a pas de type de personne plus prédisposée à vivre un amour platonique.
0 vote

Les femmes aussi kiffent le cul !!! Je pense que l'amour sans relation sexuelle ne peut exister. Et les pansexuels kiffent le sexe aussi, il s'en foute juste avec qui ils couchent. Il faut être asexué pour vivre un amour platonique.
0 vote


Vastes questions à 9h05 du matin. C'etait apres ou avant le p'tit dej ?

Pensez vous qu'un amour platonique peut exister dans le milieu homosexuelle sur le long terme ?
Penses tu que ce que tu vois represente une vérité absolue ?

Un amour basé uniquement sur les sentiments, sans pratiques sexuelle peut il connaitre une véritable identité chez les homosexuelles ?
Je baise, donc je suis adulte. J'ai des relations sexuelles avec des mecs, donc je suis gay. Nous faisons l'amour tous les soirs comme des dieux, nous formons un vrai couple. Un peu simpliste non ?
Les pratiques sexuelles d'un couple ou d'un individu ne l'identifient en rien. Ou tout au plus en l'aspect superficiel de satisfaire ses désirs.

Les femmes sont-elles plus prédestinés à vivre un amour platonique ?
Je crois que les femmes expriment plus sincerement leur volonté de construire une relation, que pour elles le sexe n'est pas toujours un parametre decisif. Elles apportent souvent une reflexion et un horizon au couple, ce que l'homme est rarement capable de faire.

Faut-il forcément être pansexuelle pour vivre un amour platonique?
Non, il suffit simplement d'ecouter plus son coeur que son cul. Nous sommes egoistement attiré par le beau, la beauté des formes pour la jouissance qu'elles peuvent nous donner. La découverte de cette beauté devrait nous conduire vers la vérité de l'Etre et de son esprit. Mais certains ne font que consommer, sans jamais toucher la quintessence même de l'Amour.

Ton identité Quentin, ce que tu es vraiment, depend de ce que tes convictions et tes reflexions t'induisent à faire et ne pas faire.

Devrais tu etre ce que tu n'es pas par Amour ?
Jpense que tu connais deja la reponse ;)
0 vote

Le problème avec "l'amour platonique" c'est qu'il s'agit d'un concept philosophique. Et, si mes souvenirs sont bons, tout concept philosophique n'est que le résumé du sujet sur lequel il s'applique tant ce dernier est vaste.

Si on se fit à certains philosophes, l'Amour serait ce qu'on ne possède pas. L'Amour se trouverait dans la quête de l'Amour (paradoxe), car au fond, ce que nous aimerions, c'est chercher à nous compléter, à espérer trouver, mais certainement pas à finaliser cette quête qui nous amènerait à ne plus rêver, ne plus idéaliser, mais plutôt nous lasser.

Aussi, il est difficile de définir ce terme tant il possède une multitude de sens, de définitions, certains pensent qu'il existe une définition par personne.

L'amour platonique n'a plus son sens original. A l'époque, il me semble que cet amour était défini en plusieurs stades dont le dernier est la définition actuelle du terme. Cependant, le premier stade est l'inverse, c'est construire sa relation avant tout sur le sexe, sur le côté bestial.

Voilà peut-être pourquoi aujourd'hui beaucoup pensent que cet amour n'est pas possible. Ils le considèrent uniquement comme platonique, à l'instar des relations amoureuses épistolaires, alors que le concept philosophique le décrit comme la finalité de l'amour, le "stade ultime" dans une relation, mais qu'on ne peut atteindre sans passer par le côté sexuel.

Mon avis personnel est que la société nous pousse, comme le dit Nico31ov, à avoir un acte sexuel et nous persuade que ce dernier est nécessaire, vital. D'un point de vue biologique, l'acte est bon pour la santé, pour le corps, comme les câlins, mais de là à le définir indispensable...
Chaque personnalité étant globalement différente, mais avec des similitudes, je pense qu'un amour platonique (dans le sens moderne du terme) est possible, mais difficile à trouver.

Qu'on soit hétérosexuel, bisexuel ou homosexuel (je passe sur toutes les autres formes de sexualité, mais elles y sont incluses), l'amour platonique aura du mal à trouver sa place à cause de la sacralisation de l'acte sexuel. Ce dernier donnerait un plaisir charnel inégalable, apporterait une grande satisfaction...
Pour les homosexuels, la réputation de fous de la kékette qu'ils trainent ne vont pas les aider à faire intégrer ce concept comme possible, comme compatible avec leur orientation. Ceci dit, je pense que cet type d'amour possède un nombre de "fidèles" trop faible, peu importe l'orientation, pour être reconnu ou pris au sérieux.
0 vote

disons que dire que les femmes sont plus disposées a un amour platonique c'est quand meme un peu cliché ... et étant donné qu'on est sur un site ou se rassemblent gay, lesbiens bi et autres, on pourrait croire qu'on évite de penser par des cliches ...
mais détrompé moi si je ne m'abuse une amour platonique ca pourrait s'apparenter a une simple amitié ... on aime quelqu'un mais le désir n'est pas présent c'est la signification meme de l'amitié non ?! Parce que l'amour le vrai c'est quand on désir la personne physiquement et bien entendu par d'autres choses que son aspect physique ...
0 vote

Je suis rentré du boulot :red:

Boobsy félicitation tu as 20/20 et un bikiss, t'as vision était de loin l'une des plus intéressantes !

Les autres, 0/20, collé, 30 lignes à faire sur la grandeur d'esprit de Moon pour demain.

A bientôt pour le prochaine épisode !

:roll:
0 vote

YonYon, MoonLightLyon Les préjugés sont juste des choses que l'on acquiert avec le temps, des études ont démontrés que c'était la pensée que l'on enseigné à certain qui forgé leur opinion. Dire que les femmes n'ont pas la même libido que les hommes est un préjugé qui est encrés dans les esprits.

Pour en revenir au sujet, ce qui est dit précédemment en découle ... Les relations platoniques sont bien plus nombreuses que l'on ne le croit, et c'est notre enseignement qui donne au s.x. une si grande importance dans la vie. Don peu importe le milieu il y a autant de relation platonique.
0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit