Le coming-out dans le monde du travail

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonsoir la populace !!
Je me décide enfin à vous exposez mon dilemme ou problème : Je suis serveur dans un hôtel de très haut standing, le directeur de la restauration m'a demander si j'aimais les femmes, ma réponse fut une belle esquive de ma part...
Cet épisode, me pause problème car j’assume de plus en plus mon homosexualité, mais quand il en est question au sein de mon travail je n'y arrive pas du tout ...
Qu'est ce que vous conseillez  ? d’être franc au de " mentir" à mes collègues ..
Merci de votre aide


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut,

Perso', j'pense pas qu'il y ait une bonne ou mauvaise façon d'agir. A toi de voir si l'ambiance, le cadre, les mentalités au sein de ton travail te permettent de le dire sans en ressentir une gêne quelques jours plus tard, mais surtout, si tu en as le besoin.
Si tu n'arrives pas à le dévoiler à tes collègues, c'est que quelque part, tu n'y es pas prêt. Je ne vois pas le problème, tant que cela ne t'empêche pas de dormir, tant que tu le vis bien, le changer n'est pas une nécessité.
Après, ce n'est que mon avis. :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour,

Comme le dit Boobsy, il faut bien analyse la mentalité dans ton équipe, l'ambiance etc...

Mais une chose est bon a savoir, c'est ta vie privée, elle n'a rien a faire au travail. Tes soucies, ta sexualité, ta vie privée est a laisse au vestiaire. Il ne faut pas mélanger vie prive et travail, c'est très mauvais.  

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je sais bien qu'il ne faut pas mélanger vie privée / vie professionnelle, mais j'en ai marre de mentir au gens,  de faire semblant de intéressée au filles ......
C'est pesant à la longue j'ai de plus en plus envie d'envoyer chier tous le monde en ce moments ...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tu n'as pas besoin de mentir, tu dis que ça ne vous regarde pas. Et de toute façon c'est vrai! Ils sont chiants les gens a toujours se mêler de la vie privée des gens! c'est fou ça!! Tu les remet a leurs places une bonne fois pour toute et ils ne te feront plus chier

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Là, je ne suis pas d'accord avec Fleming.
Ayant eu quelques jobs déjà, je sais que, ne pas parler de sa vie privée au boulot est plutôt handicapant.
On sympathise souvent avec des collègues qui finissent, parfois, par devenir des amis.
Ta vie privée, tu peux en parler à ton boulot, ce n'est pas une obligation. Cela peut créer des liens, alors que le gars qui parle juste "boulot" est vite "chiant".

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Comme j'ai dit, cela dépend de la mentalité, de l'ambiance.. Faut toujours tâter le terrain comme ont dit.

J'ai de la chance de travailler rarement  avec la même équipe, voir même travailler seul [ quel bonheur :) ]   mais je sais avec qui je peux parler de ma sexualité, et avec qui je ne doit pas le faire. Faut se méfier des gens, ils peuvent être très dangereux

photo de l'auteur Brice69
Brice69
Homme de 25 ans
Grigny/Lyon (69520)
Je dirais que ça dépend du contexte. Techniquement, ils ne sont pas obligés de le savoir, mais s'ils posent la questions, je pense que tu peux leur dire (après je ne sais pas comment ils vont réagir, y'a que toi pour le savoir).

Personnellement, au début, personne ne le savait pour moi, au bout de deux semaines, toute la boîte était au courant (je me suis confié à CE collègue à qui il ne faut pas le dire, il a diffusé la nouvelle). En gros, ce fût une bonne chose, parce que les personnes s'en foutent. Ils sont humains comme nous, mais ils viennent aussi pour travailler. Du moins, dans ma boîte, on est comme une grosse famille, on s'en fout que l'un soit comme ça, et l'autre ainsi...

Moi je te conseille d'adapter suivant ta situation, si tu ne le sens pas, te forces pas, si tu as confiance, fais-le ;)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
En l’occurrence, là,   le souci est qu'on a posé la question à l'auteur ! Encore si on ne lui avait rien demandé.. Il y a une grosse différence entre ne rien dire et devoir mentir carrément, ici on en sait tous un peu quelque chose je pense, donc je comprends que ça puisse le gonfler ^^

 Cocolinlin, je pense qu'il faut que tu doses les mentalités vis à vis de l'homosexualité dans ton boulot : globalement, les gens ont l'air plutôt open vis à vis des gays ou pas ? Déjà pourquoi le directeur t'a posé la question à toi en particulier ? De ce que je vois tu n'as pas l'air vraiment efféminé.  

En tout cas, comme dit plus haut, je pense que si tu le sentais bien tu l'aurais déjà dit depuis longtemps, alors si tu ne l'as pas fait c'est que tu n'es pas encore prêt ! Après, comme ça a été dit plus haut, t'as esquivé une fois mais si vraiment on ne te repose pas la question, rien ne t'oblige à le dire. Ou au pire à tes collègues avec qui t'as vraiment sympathisé, autrement pas besoin de faire de CO devant tout le personnel non plus X)

ps : je pense que tu devrais changer la mention "Bi" sur ton profil, vu que d'après tes propos ça ne m'a pas du tout l'air d'être le cas.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'aimerais préciser que assumer son homosexualité et le dire, ce n'est pas la même chose à mon sens. Quand on assume ce que l'on est, cela veut surtout dire que l'on s'accepte vis à vis de nous même, que l'on ne se fourvoie pas sur nos désirs réels et que l'on ne ressent pas de honte. MAIS cela ne passe pas nécessairement par le coming-out, certains vive très bien d'être homo, tout en faisant le choix stratégique de garder ça secret pour multiples raisons : protection de sa vie privée, de la curiosité mal placée, pudeur (qui ne rime pas avec honte), etc etc. Donc se «révéler» au boulot n'est pas forcément un cap nécessaire pour faire parti des «vrais», et j'aurais même plutôt tendance à le déconseiller. De plus, collègue de travail et amitié réelle ça n'a rien a voir. Entre collègues on papote de sujet legers, de vie pseudo-privée tant que c'est lisse, etc. Entre amis on se confie...
Bref voilà ma vision de la chose... méfie toi. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Travaillant dans le "monde" de l'hôtellerie moi-même, je pense que tu n'as aucun souci à te faire concernant le fait de le dire ! :) Soit franc et "toi" tel que tu es ! Je suis directeur en hébergement et soit dit en passant, ton supérieur hiérarchique a LUI un petit souci avec sa sexualité hein !!! Quelle idée saugrenue que de poser une question sans rapport avec la profession à moins d' avoir une idée derrière la tête ! ;-) 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Comme ça a été dit plus haut, si tu ne le sens pas, ne le fais pas. Le feeling est très important dans ce genre de situation, il faut apprendre à l'écouter ;) Quitte à mentir, ou ruser, franchement vu les niveaux d'homophobies parfois atteints, je pense qu'on a une dérogation !

J'ai la chance d'avoir entendu des remarques gay-friendly dès mon arrivée au bureau. Pourtant, je n'ai rien dit, et personne pour l'instant ne connaît ma sexualité. Je trouve que c'est normal, et c'est ma vision de la pudeur. Personne ne m'a ouvertement posé la question, donc je ne dis rien. Les hétérosexuels se sentent-ils obligés de dire "Heu au fait... je suis hétéro" ?  Le jour où on me demandera, je dirai. Le jour où la situation fera que je ne peux pas ouvrir la bouche sans dire un mensonge, je le dirai. Mais je ne le ferai pas spontanément de but en blanc.

Il faut aussi voir que je suis très privilégié dans mon boulot. La recherche, c'est quand même très ouvert : on y trouve principalement des originaux, des atypiques, parfois même des mecs qui bossent sur l'homosexualité depuis des années...  donc bon c'est presque terrain conquis...

Pour la question de fond, je rejoins le commentaire précédent : t'as peut être une touche ;)

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit