le virtuel est-il synonyme d'impolitesses?

photo de l'auteur TheIronTiger
TheIronTiger
Homme de 23 ans
Créteil
La facilité des rencontres sur Internet favorise-elle les impolitesses?
A mon sens oui, beaucoup de personnes se permettent des choses qu'il ne s’autoriseraient pas dans la réalité...


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
En effet. D'après certains analystes du monde qui change, certains croient qu'on "achète" de l'internet, par son boitier de modem qui nous relie à un grand réseau. Et donc, il y a souvent la transcription du "j'ai acheté = j'en fais ce que je veux". Mais malheureusement, à l'autre bout du réseau, il y a des femmes, des hommes, des coeurs sensibles, ...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
préambule :
c'est un bon sujet si nous pouvons distinguer ce que la virtualité des réseaux est pour l'intelligence et l'affectivité, tout autant que de voir en quoi l'impolitesse est une notion fluctuante et même peut-être une sorte de "Janus"...

je met de coté pour le moment la remarque de mon prédécesseur, sur la relation argent/pouvoir, qui est une explication trop global de nos sociétés pour être pertinente à chaque fois qu'elle est évoquée.

la question qui se pose quant on parle de la "virtualité réticulaire ", est celle de savoir en quoi elle modifie notre rapport au monde et aux autres, car si la virtualité n'était que l'effet de la distanciation technologique, nous aurions intégré depuis longtemps ce nouveau rapport dans notre communication, et nous saurions en contrôler l'usage sans débordement (impolitesse)...

pour mieux saisir un des effets paradoxaux de la virtualité réticulaire, il faudrait voir si il y a dans notre société un exemple de distanciation technologique qui "déclenche" aussi l'impolitesse, perso je pense à l'usage de la voiture, et nous comprenons alors que, c'est par une augmentation de sa potentialité que notre intelligence et notre sensibilité se trouvent en "surpuissance"...

je m'explique, chaque possible étant l'occasion d'une manifestation de notre présence( La facilité des rencontres), il suit que la quantité possible de ces manifestations prend la place sur leurs qualités respectives, favorisant pour certaines personnes un"passage en force", une impolitesse...qui est la perte de la qualité de notre présence au monde et aux autres...

bien que pour moi, la politesse soit une sorte de "Janus", de masque à deux visages, car nous savons que l'on peut s'acquitter de nos relations par une vrai empathie ou par un comportement de convenance, de façade...ce qui n'est pas mieux que l'impolitesse, puisqu'elle devient, cette politesse, une hypocrisie...

et pour conclure, ce qui différencie le plus nos contemporains, dans l'usage des réseaux, des voitures et de l'argent*, c'est la manière dont chacun gère et parfois exagère la puissance que procure ces trois produits de la technologie...

P.S * l'usage "moderne" de l'argent est le produit d'une technologie de gestion de la quantité...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Steph4190
bien que l'incognito soit désinhibiteur, la cause propre de l'impolitesse ne se trouve pas réduite à l'impunité que procure l'anonymat de la virtualité du réseau, il y a une relation de défiance qui suit toute surproductivité de sa présence, et c'est là pour moi la cause propre de l'impolitesse et de l'incivilité...
une sorte de difficulté de gestion de sa présence auprès des autres...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
oui, c'est aussi une forme de facilité qui se retrouve dans la vision politique de certains, lorsqu'ils réduisent la participation citoyenne à une fonction, car qui dit fonction dit normes de fonctionnalité et donc gestion des masses...

les dernières élections aux U.S.A en sont un exemple...

et l'impolitesse de Trump est légendaire ! non ?

photo de l'auteur Minos
Minos
Homme de 21 ans
Paris

1 remerciement
Citation de Gilou03 : et l'impolitesse de Trump est légendaire ! non ?

C'était drôle ça x',D, c'est vrai que Trumpounet et un peu... ok carrément impolis et totalement irrespectueux!

Je penses également que la facilité d'internet dans les échanges, l' "analyse" physique faite par rapport a des photos favorise le jugement sur le physique et un profond irrespect pour les personnes n'ayant pas le critère valide du "beau".
La nature et ainsi faite, la psychologie nous le montre bien, un homme beau, aura une très grande facilité d’interaction avec les individus et autrui sera plus à l'aise avec lui. L'inverse étant aussi remarquable.

photo de l'auteur friendlyy85
Friendlyy85
Homme de 33 ans
les sables d'olonne

13 remerciements
très bon sujet, il faudrait que tout le monde le lise pour se voir face à sa propre réalité.

une bonne partie des gens devrait se sentir concerné
Citation de TheIronTiger : le virtuel est-il synonyme d'impolitesses? La facilité des rencontres sur Internet favorise-elle les impolitesses? A mon sens oui, beaucoup de personnes se permettent des choses qu'il ne s’autoriseraient pas dans la réalité...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Minos tu nous dis :

"Je penses également que la facilité d'internet dans les échanges, l' "analyse" physique faite par rapport a des photos favorise le jugement sur le physique et un profond irrespect pour les personnes n'ayant pas le critère valide du "beau".

oui cela est du bon sens et intelligemment exprimé ( non je te drague pas lol ), car en effet le beau est une des premières saisies de notre abstraction sensible, qui nous évoque l'harmonie et donc la justesse dans la répartition des formes, ce qui peut-être un premier pas vers le bien et le vrai, mais ne donne pas au "beau", comme détermination matérielle, la nature de transcendantale (comme le voulais Jaques Maritain par exemple)...


c'est par le plaisant du beau que nous charmé, mais c'est aussi par le charme que nous sommes parfois abusé, y compris par le charme de certaines intelligences...les beaux parleurs...

photo de l'auteur friendlyy85
Friendlyy85
Homme de 33 ans
les sables d'olonne

13 remerciements
il ne faut pas se raconter d’histoires sur l’attirance que l’on ressent pour l’autre. Le trouve-t-on vraiment attirant ? A-t-on envie de le regarder, de le toucher, d’être à ses côtés ? Ou bien a-t-il un défaut qui nous saute aux yeux constamment et nous gêne ? Un sourire qui nous paraît faux, des gestes brusques… Ou même sa manière de manger. L’attirance n’est pas l’amour, certes, mais c’est un solide début pour donner sa chance à l’histoire. Ensuite, il faut pousser plus loin l’exigence. Aime-t-on le contact de sa peau, le goût de son corps, et, surtout, son odeur ? C’est essentiel, parce qu’elle ne changera pas ! On peut se mentir sur sa réaction physique à l’odeur d’un partenaire, mais, en amour, ça nous rattrape toujours.

Et puis, bien sûr, il y a l’échange. C’est l’échange émotionnel qui compte. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Friendlyy85 tu nous dis :
 "Et puis, bien sûr, il y a l’échange. C’est l’échange émotionnel qui compte.
 "

je dirais plutôt : c'est l'échange spirituelle qui compte, l'émotionnel est un ressenti relatif au vécu subjectif, pour moi l'amour nous place dans le vécu objectif de notre vie...

pour le reste de ton post je suis d'accord tout à fait...

photo de l'auteur Kattarsis
Kattarsis
Homme de 29 ans
Strasbourg

66 remerciements
Je pense qu'en effet il doit y avoir un plus fort taux d'impolitesse cela dit je ne pense pas que ce soit beaucoup plus important que hors pc. 
Quand je vois le nombre de gens qui ne disent pas bonjour, svp, merci au revoir... Je pense que si on est poli en "vrai", il y a une forte probabilité qu'on le soit aussi sur internet, si on a un minimum d'amour propre !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
 tu veux dire que celui qui se respecte, respecte aussi les autres ?

photo de l'auteur Kattarsis
Kattarsis
Homme de 29 ans
Strasbourg

66 remerciements
Je suis peut être un naïf mais c'est en effet ce que je tend à croire oui ^-^

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
oui c'est aussi mon avis et il faudrait alors voir l'impolitesse comme une tentative de généralisation du mépris, volontaire ou semi-conscient, qui serait alors une paresse de vouloir se sortir soit même de ses imperfections, et comme on dit souvent voir la paille dans l'œil du voisin évite d'enlever la poutre du notre...

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit