Tu es different toi ...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Que pensez vous des enfants handicapés donc qui ont un problème génétique, qui sont paralysés ...Qui sont tout simplement différent des autres. :(

Le débat est ouvert !


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
merci à toi car voici encore un sujet incontournable et révélateur, si il en est, de notre acceptation des différences et surtout de notre conception de la normalité...

le handicap naturel ou accidentel, nous donne une visualisation de la complexité du réel, qui dans ces cas nous parait déviant, toutefois, regardons bien ce qui est imparfait dans ces corps ou ces esprits et regardons ensuite ceux qui apparemment "normaux" se comportent comme des "monstres" et notre regard sur les déficiences physiques ou psychologiques en sera éclairci... 

photo de l'auteur Mozartracks
Mozartracks
Homme de 26 ans
Auvers sur Oise
Différent ? Différent des autres ? Je n'aime pas ces termes. 18 ans que je suis handicapé, je ne me suis jamais considéré pour autant différent des autres, ni à 6 ans, ni aujourd'hui à 24. Et ce que je voyais des autres enfants c'était avant tout beaucoup de force intérieur et un courage extraordinaire.

photo de l'auteur Auskar
Auskar
Homme de 23 ans
Montigny-le-Bretonneux
J'ai été AVS pour un étudiant atteint de Asperger lors de mes études. C'est très difficile d'arriver à bien se comporter avec eux. A la fois faut pas les assister et à la fois faut être là pour qu'ils avancent. Le juste milieu est dur à trouver et en ça ils sont différents

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Suite à un accident, j'ai été amené à côtoyer des enfants handicapés au quotidien pendant un certain temps, et je trouve qu'on a beaucoup à apprendre d'eux, de par leur "différence" tout d'abord ils n'ont pas forcément les mêmes codes sociaux que nous, la plupart du temps ils vivent juste comme ils sont et acceptent le regard des autres et leurs différences (des autres également) tout naturellement, ils ne se posent pas de question, comment agir, comme on le ferait ! Et c'est justement ce qui fait qu'ils sont souvent si attachants si on se donne la peine de partager avec eux, ils n'ont pas de préjugés ou cette difficulté à exprimer leurs sentiments ! 
évidemment j'exprime juste un avis suite à une expérience, sans vouloir faire de généralités 

photo de l'auteur Seyan24
Seyan24
Homme de 26 ans
Espalion

13 remerciements
Déja les termes "enfants handicapés me gêne", je parlerais plutôt d'enfants en situation de handicap.
C'est une personne avant d'être un handicapé.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Atieno : Débat Tu es different toi ... Que pensez vous des enfants handicapés donc qui ont un problème génétique, qui sont paralysés ...Qui sont tout simplement différent des autres. Le débat est ouvert !


Je n'aime pas ce topique comme ton précédent d'ailleurs. Cette question suggère déjà de creuser une différence nette entre les "handicapés" et ceux qui ne le sont pas. Comme le dit Seyan se sont des personnes avant d'être des "handicapés", ce ne sont pas des expériences à décortiquer parce que notre curiosité serait trop morbide.

"Que pensez-vous d'une personne en bonne santé ?" "Que pensez vous d'une personne qui peut marcher ?" Que pensez-vous d'une personne qui voit ? Comment tu répondrais à ces questions là ? 

Faut imaginer que cette question que tu poses n'as déjà pas vocation à créer un débat et qu'elle est assez maladroite à mon sens. Encore tourner la question ainsi "comment faites vous face à l'handicap d'un enfant" aurait peut-être été plus judicieux.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Beh j'en pense que ce sont des êtres humains comme tous les autres, qui ont des individualités comme tous les autres. pourquoi devrais-je avoir un avis sur eux en tant que groupe ?  Pourquoi isoler ces enfants des autres ?

Malaise.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
compatir ne va pas sans pâtir...
mais nous projetons souvent notre propre souffrance sur les handicapés en pensant qu'ils sont à plaindre, qu'ils sont en manque de quelque chose, cette projection est une impression qui informe et finalement déforme notre présence à eux...
si leurs limites physiques ou physiologiques ne sont pas les nôtres, rappelons nous que nous avons aussi des limites et qu'elles sont dans bien des cas de réels handicaps...

photo de l'auteur Kattarsis
Kattarsis
Homme de 29 ans
Strasbourg

66 remerciements
Je ne comprends pas ta question ? Comment pourrions nous avoir un avis sur quelque chose que la nature impose ? 
On peut analyser, "penser" sur quelque chose que l'on contrôle, dont quelqu'un est à l'origine, mais le handicap, lui, s'impose.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
...qu'un sujet soit basé sur un donné de la nature (et encore pas pour tout les cas) n'empêche nullement d'y réfléchir, dans sa phase comportementale et de comprendre comment il affecte ou pas notre présence aux autres (sociologie), et même dans sa phase d'acceptation sensible, qui est une des zones que nous laissons trop souvent se régler sur l'opinion commune, et c'est bien dommage ...

photo de l'auteur Polygor
Polygor
Homme de 25 ans
Nantes
Je trouve cette question extrêmement validiste et discriminante envers les personnes en situation de handicap. Pourquoi devrait-on penser quelque chose d'elleux ? A qui s'adresse la question ? Pourquoi dans ta question tu considères que les personnes à qui tu t'adresses ne sont pas des personnes handicapées ? Sommes nous, personnes valides ou neuro-typiques si supérieures au point de devoir donner notre avis sur les personnes handicapées ?

Ce n'est pas un sujet à débat. Et je m'étonne que la modération laisse ouvert un tel topic, discriminant et validiste.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
mais connaître une réalité ne la dévalue pas, c'est aussi dans une recherche de ce qu'est un réalité que nous pouvons mieux nous présenter devant elle, et pour certains même fuir le malaise de ne pas savoir se comporter avec ces personnes... dire juste c'est ainsi et puis passer son chemin me semble aussi un manque de respect...

photo de l'auteur Polygor
Polygor
Homme de 25 ans
Nantes
Citation de Gilou03 : mais connaître une réalité ne la dévalue pas, c'est aussi dans une recherche de ce qu'est un réalité que nous pouvons mieux nous présenter devant elle, et pour certains même fuir le malaise de ne pas savoir se comporter avec ces personnes... dire juste c'est ainsi et puis passer son chemin me semble aussi un manque de respect...

T'as pas compris la question du monsieur alors, il demande pas d'expérience sur le handicap, il demande à des personnes valides ce qu'elles pensent des personnes non-valides, en faisant une distinction entre les deux, les secondes étant considérées comme différentes des premières, qui ont d'ailleurs les seules à qui il s'adresse sans penser qu'il soit nécéssaire de le préciser.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
vous projetez une opinion qui ne se trouve nullement dans l'intituler du sujet, je pense que c'est vous qui ne voyez pas qu'il y a une différence entre une personne handicapée et une personne valide, pour vous en rendre vraiment compte il vous faudrait aller demander à un paraplégique si il se sent comme une personne valide... pour avoir travaillé avec des handicapés, je puis vous dire qu'ils savent bien la différence, alors ne nions pas une réalité pour mieux la supporter ou en pensant que ces personnes pourrons elles aussi mieux la supporter, en tant que tel le handicap est un effort quotidien, c'est pour cela qu'il nous faut être présent sans faux semblant...

photo de l'auteur Polygor
Polygor
Homme de 25 ans
Nantes
Mec c'est écrit dans le titre que les personnes handicapées sont différentes... Et c'est répété dans le sujet. Je vois pas ce qu'il te faut de plus.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
mais c'est vous qui nier qu'il y ai une différence perso je le sais et je l'accepte comme une réalité qu'il faut prendre en compte pour ce qu'elle est, ni plus ni moins !!!!!!!

photo de l'auteur Polygor
Polygor
Homme de 25 ans
Nantes
Citation de Gilou03 : mais c'est vous qui nier qu'il y ai une différence perso je le sais et je l'accepte comme une réalité qu'il faut prendre en compte pour ce qu'elle est, ni plus ni moins !!!!!!!

Il y a une différence mais ça ne fait pas des personnes handicapées des personnes différentes. 
Et ça ne change rien au fait que
- On n'a rien à "penser" sur les personnes handicapées, de quel droit le ferait on ?
- L'auteur considère qu'il ne s'adresse qu'à des personnes valides, pourquoi ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
non c'est sans doute parce qu'il s'adresse "volontairement aux personnes valides pour les questionner sur les enjeux de la présence des handicapés, ne voulant pas les laisser uniquement dans leur relations avec les professionnels de la santé et les moniteurs spécialisés... et puis ne sommes nous pas tous différents les uns des autres ...dans d'autres dimensions de notre personne il est vrai, mais chacun doit essayer de connaître "la différence" pour mieux l'accepter et l'aimer...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
[quote]Citation de Mozartracks : Différent ? Différent des autres ? Je n'aime pas ces termes. 18 ans que je suis handicapé, je ne me suis jamais considéré pour autant différent des autres, ni à 6 ans, ni aujourd'hui à 24. Et ce que je voyais des autres transfersCDG Bonjour, tu as bien dit, il n'y a pas de différence entre les enfants, tous ont le même droit

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit