L'amour sans orgasme

photo de l'auteur paisible
Paisible
Non binaire de 60 ans
digne
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

C'est mon cas, c'est là où je ressens l'effet d'être nogender. Lorsque je fais l'amour avec une femme je n'ai pas de problème d’érection, c'est même le contraire, cela peut durer très longtemps, pas besoin de viagra ou autres. Sauf que j'ai du mal à atteindre l'orgasme. Dire que dans certaines religions d'Asie c'est le plaisir suprême ! Ben non, c'est galère! Je ne sais pas d'où cela vient, du cerveau sans doute.
On nous parle toujours des éjaculateurs précoces. Ben j'ai le problème inverse, je ne suis pas impuissant du tout, sauf que l'orgasme est souvent inaccessible et c'est frustrant...n'en déplaise aux religions d'Asie. Et j'aime faire l'amour souvent, c'est encore plus frustrant!

Cela s'appelle de l'anorgasmie.
Sur Wiki
L’anorgasmie est une absence réitérée et persistante d’orgasme (DSM-III), le désir étant conservé, contrairement à ce que l’on retrouve dans l’anaphrodisie. Cette pathologie souvent attribuée exclusivement à la femme se rencontre également chez l’homme mais de façon plus rare.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Cela le fait aux gens qui regardent trop de porno ou ont des envies déconnectées de la réalité. Mais ce n'est pas forcément le souci. Je ne suis pas médecin et encore moins sexologue, je pense que peu de gens seront qualifiés pour répondre.

Après au pire, oublie les religions d'Asie. Il y a d'autres plaisirs et d'autres choses que le plaisir dans la vie.

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Bonjour @Paisible

Il existe des techniques pour atteindre l'orgasme (sans nécessairement éjaculer). Par exemple, "Initiation aux clés de l’Orgasme multiple masculin & couple par le son" par Alexandre Quaranta. Je ne sais pas si ça pourra t'aider.

Bonne journée

photo de l'auteur paisible
Paisible
Non binaire de 60 ans
digne
Merci @ Enneathusias

Alexandre QUARANTA:
Qu'est ce que l'orgasme multiple masculin ?

Par cet expression, il est généralement signifié que l'homme est en
mesure de s'ouvrir, sans éjaculer à des expériences orgasmiques
répétées, pas uniquement génitales, se succédant comme des vagues, au
moins aussi intenses que l'apogée orgasmique qui accompagne généralement
l'éjaculation chez l'homme.

Chez moi c'est naturel, j'ai du plaisir mais pas d'apogée orgasmique avec éjaculation ou rarement. Et c'est frustrant alors que dans le Tantrisme on dit que c'est le must. Bof avec leur must.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Arrives tu as atteindre l'orgasme lorsque tu te masturbe?
As tu essayé avec un homme? Orgasme?
Si oui, tu as surement un blocage.
Dans ce cas, un sexothérapeute pourrais t'aider a te trouver et comprendre ce mécanisme.

photo de l'auteur paisible
Paisible
Non binaire de 60 ans
digne
Citation de Typhaine56 : Arrives tu as atteindre l'orgasme lorsque tu te masturbe? 


Oui, avec la masturbation j'y arrive, mais c'est long, parfois je renonce, c'est trop long. La pression des doigts est plus forte peut être.

C'est dans la tête, c'est sûr, mais ce doit être au niveau des hormones et autres substances que sécrète le cerveau. J'ai un excès de dopamine dans la tête.

Parce que l'éjaculation est souvent, pas toujours certes mais certainement souvent, indissociable d'une perte de souffle, d'une chute
du voltage dans le circuit sensuel et érotique, même si elle peut être
bien sûr très satisfaisante et donner l'illusion parfaite qu'elle est
indispensable à l'orgasme qui lui est synchrone. L'éjaculation n'ajoute
rien à l'orgasme en dehors d'une jouissance, d'une sensation voluptueuse
spécifiquement liquide. Alexandre QUARANTA

Bof, moi je voudrais bien perdre mon souffle et faire chuter le voltage!!!


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut ! Je peux répondre puisque j'ai eu ce problème avec ma première copine lorsque j'avais 18 ans, ça a duré deux, trois mois, sachant qu'on le faisait quasiment tous les jours. Obligé de me finir à la main, pas le choix.

J'ai un peu honte de le dire, car j'aime généralement me débrouiller et apprendre seul, mais si mes souvenirs sont exacts, c'est à partir d'une petite discussion à ce sujet avec mon médecin que le problème c'est réglé.

En effet, je m'étais trop mis la pression mentalement, j'étais à fond sur le plaisir de ma partenaire, sans me préoccuper du mien (ce qui est plutôt mignon vous me direz), mais du coup je ne me lâchais pas.

Donc c'est aller tout de suite mieux lorsque j'ai commencé à mieux écouter mon corps, et à me lâcher totalement.

D'ailleurs maintenant je dirais que c'est l'inverse, je peux jouir très vite parfois ahah :)

photo de l'auteur paisible
Paisible
Non binaire de 60 ans
digne
Merci @Fauv35

Je suis content que tu aie pu résoudre ce problème en lâchant prise et en te concentrant sur ton plaisir à toi. J'ai essayé mais cela ne fonctionne pas, le plaisir monte mais ne va pas au bout et cela peut durer, durer.  Se finir à la main? Non, je le fais pas. Comme les rapports durent longtemps, cela peut finir par être douloureux aussi bien pour moi que pour ma partenaire.
Dire que je l'ai lu qu'il fallait que les rapports durent longtemps pour satisfaire sa partenaire, je sais pas où ils sont allés chercher cela.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Disons qu'il faut un juste milieu, je crois qu'en moyenne il faut 3 minutes à un homme et 10 à 15 minutes à une femme pour atteindre l'orgasme. Mais ce n'est qu'une moyenne (à vérifier d'ailleurs) donc c'est très variable d'un individu à l'autre.

Mais si tu n'arrive pas à jouir pendant la pénétration, vous devriez déjà essayer de le faire autrement, A la main donc.

photo de l'auteur paisible
Paisible
Non binaire de 60 ans
digne
Citation de Fauv35 : Disons qu'il faut un juste milieu, je crois qu'en moyenne il faut 3 minutes à un homme et 10 à 15 minutes à une femme pour atteindre l'orgasme. Mais ce n'est qu'une moyenne (à vérifier d'ailleurs) donc c'est très variable d'un individu à l'autre. Mais si tu n'arrive pas à jouir pendant la pénétration, vous devriez déjà essayer de le faire autrement, A la main donc.


Ma partenaire a largement le temps de jouir, je suis comme un sex toy, son sex toy en fait puisque j'ai beaucoup de mal à aller jusqu'au bout. C'est lorsque cela devient douloureux pour un des deux qu'il faut arrêter. C'est moi qui suis frustré. Ma partenaire un peu aussi car elle sent bien que c'est incomplet. Et ces fichus tantristes qui disent que c'est le top de faire cela, que l'homme doit se retenir, bla bla bla...

A la main ou autrement, oui tout est possible dans les jeux, mais même là, c'est très difficile pour moi d'aller au bout. C'est le nogender dans le cerveau qui doit bloquer quelque part.

merci en tout cas pour tes conseils.

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Peut-être que tu dois te polariser masculin "dans ta tête" quand tu pénètres une femme polarisée féminin ? ou est-elle, elle aussi, nogender ?

PS : d'après ce que j'ai compris de la retenue éjaculatoire, elle n'empêche pas l'orgasme. Bien au contraire, cela permet des orgasmes plus puissants et multiples. C'est le principe de ces techniques.

photo de l'auteur paisible
Paisible
Non binaire de 60 ans
digne
Citation de Enneathusias : Peut-être que tu dois te polariser masculin "dans ta tête" quand tu pénètres une femme polarisée féminin ? ou est-elle, elle aussi, nogender ? PS : d'après ce que j'ai compris de la retenue éjaculatoire, elle n'empêche pas l'orgasme. Bien au contraire, cela permet des orgasmes plus puissants et multiples. C'est le principe de ces techniques.


Oui , c'est cela, je suis polarisé féminin dans la tête, c'est ce qui bloque le processus éjaculatoire sans doute. Tout le reste fonctionne très bien, j'ai du plaisir, mais pas d'orgasme véritable. Elle est nogender inverse avec un masculin dans la tête. Mais bon, cela fonctionne, elle a aussi du plaisir.

Les techniques dont tu parles doivent concerner masculin-masculin avec féminin-féminin, là où le masculin masculin doit apprendre à se retenir.

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
C'est très intéressant, cette discussion. Les particularités de ton couple font ressortir l'importance des polarités complémentaires aux niveaux subtils. Il est clair que si tu es polarisé féminin, il se produit un blocage énergétique au niveau du phallus qui lui, est essentiellement masculin. Il y a rétention. L'énergie qui passe normalement par tous les chakras polarisés de façon cohérente, ne peut pas se décharger correctement dans le réceptacle féminin. Quant à ta femme, si elle parvient à jouir, c'est qu'elle doit, sans s'en rendre compte peut-être, se polariser féminin au moment crucial. Ou bien, si elle reste polarisée masculin, elle serait émettrice dans son orgasme ?

EDIT: Je serais intéressé de savoir comment ta femme vit cet orgasme. Le vit-elle en réception ou en émission ?

photo de l'auteur paisible
Paisible
Non binaire de 60 ans
digne
Citation de Enneathusias : C'est très intéressant, cette discussion. Les particularités de ton couple font ressortir l'importance des polarités complémentaires aux niveaux subtils. Il est clair que si tu es polarisé féminin, il se produit un blocage énergétique au niveau du phallus qui lui, est essentiellement masculin. Il y a rétention. L'énergie qui passe normalement par tous les chakras polarisés de façon cohérente, ne peut pas se décharger correctement dans le réceptacle féminin. Quant à ta femme, si elle parvient à jouir, c'est qu'elle doit, sans s'en rendre compte peut-être, se polariser féminin au moment crucial. Ou bien, si elle reste polarisée masculin, elle serait émettrice dans son orgasme ? EDIT: Je serais intéressé de savoir comment ta femme vit cet orgasme. Le vit-elle en réception ou en émission ?

Je suis toujours tombé ou presque sur des partenaires de ce style féminin avec masculin à l'intérieur, des compagnes complémentaires puisque je suis l'inverse. C'est très juste ce que tu dis. C'est le pole féminin en moi qui bloque le processus d'éjaculation. Ma compagne actuelle parvient à minimiser son masculin et donc ses orgasmes sont en réception. Moi j'arrive pas à minimiser le féminin. Mais ce que tu dis est juste car j'ai vécu une fois avec une femme de ce style avec un fort masculin à l'intérieur qui faisait l'amour dans la position de l'homme, moi dans celle de la femme, qui conduisait le rapport et était émettrice pendant l'orgasme, cela me coulait dessus pendant ses orgasmes. Donc les deux cas existent effectivement. Pour moi question plaisir, c'est pareil dans les deux cas, bonne érection pendant très longtemps, plus que nécessaire, mais pas ou peu d'éjaculations. Bon tout existe dans la nature. Il m'a fallu du temps pour accepter cette femme à l'intérieur et ...cohabiter.

photo de l'auteur paisible
Paisible
Non binaire de 60 ans
digne
Il est une chose qui m'est venu après. Merci @ Enneathusias, tes pistes sont les bonnes.
ce qui est surprenant c'est que le modèle masculin -féminin dominant à l'intérieur ( mon cas) ou inverse Féminin avec un masculin dominant à l’intérieur sont des modèles presque en équilibre.

Être en couple avec soi même en sorte. Surtout que la masturbation donne plus de chance d'atteindre l'orgasme qu'avec un ou une partenaire.

La deuxième observation c'est que masculin-féminin ou féminin-masculin, ces cas de nogenders ou le sexe du cerveau n'est pas le même que le sexe physique, cela a beaucoup de mal à s'accorder avec Masculin-masculin  ou féminin-féminin. C'est ce que j'ai pu observer dans mon cas.

photo de l'auteur Enneathusias
Enneathusias
Homme de 45 ans
Lyon

105 remerciements
Puis-je te demander de préciser ce qui te différencie d’un transgenre ? Si j’ai bien compris, tu ne t’identifies ni au genre masculin, ni au genre féminin, mais la polarité féminine est dominante en toi. C’est ce que tu as voulu dire quand tu as écris que tu « cohabitais avec une femme » à l’intérieur. Qui est celui qui cohabite avec cette femme ? Une conscience neutre, sans genre ? Dans ce cas, peut-elle prendre la décision de développer le masculin, si elle n’est réellement pas identifiée au féminin ?  

Dans le cas Sexe masculin-Polarité féminine ou Sexe féminin-Polarité masculine, tu dis qu’il y a une forme de totalité, un équilibre qui pourrait se suffire à lui-même. Pour aller vers l’autre, sauf à être hermaphrodite et avoir les deux sexes, il faudrait rompre momentanément cet équilibre personnel des polarités en favorisant, le temps du coït, la polarité masculine intérieur sur la polarité féminine.  

As-tu déjà essayé d’avoir une relation homosexuelle, en tant que passif ? As –tu déjà essayé une pénétration par ta femme avec un gode-ceinture (à la façon de certaines lesbiennes) ?

Quoi qu’il en soit, le fait d’avoir ces caractéristiques si particulières a un sens karmique et spirituel pour toi. Quelle est l’intention de cette situation, à ton avis ? Que peux-tu apprendre, voire développer avec cette configuration polaire et physique ?  

photo de l'auteur paisible
Paisible
Non binaire de 60 ans
digne
Citation de Enneathusias : Puis-je te demander de préciser ce qui te différencie d’un transgenre ? Si j’ai bien compris, tu ne t’identifies ni au genre masculin, ni au genre féminin, mais la polarité féminine est dominante en toi. 


Je suis comme Sharzad sur son tapis volant, c'est elle le cerveau qui pilote le tapis. Moi je suis Ali, je me serre fort contre elle. Je sens ses cheveux dans le vent, son odeur, son charme, son intelligence. Je la serre très fort, on est un. Je suis en elle et elle est en moi et nous volons vers des mondes avec une grande envie de rire et de jouer. "nous" aimons la vie !

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit