L amour sans sexe y coyez vous?

Amour et intimité - Créé le - 42 Participations

L amour sans sexe y coyez vous?

Moi je dois reconnaître que j ai vécu pendant 12 ans une histoire d"amour mais hélas  sans sexe !
J en ai vraiment souffert mais j était fou amoureux
Il n
e voulais que m offrir sa tendresse le sexe il s en fichai totalement
J ai tout essayé pour le faire changer d'avis rien à faire!!!! et je peux dire que j ai mis le paquet lol !
J ai beaucoup pleuré devant une telle situation ... Mais j ai laisser faire avec le temps je le regrette vraiment car j aurai aimer pouvoir prendre du plaisir avec la personne que j aime ...Tout cela est du passé maintenant je souffre de son absence ( il est décédé y à 4 ans)
Et je dois dire maintenant avec le temps qui est passé qu il faut vraiment un contact charnel avec l autre pour vivre un amour totalement épanoui ...
0


5 remerciements
Pfff il est décédé......je ne sais trop quoi dire,

Sinon l'amour sans sexe moi personnellement je me dis que soit cette personne m'aime mais à un gros problème qu'elle ne veut pas me dire, soit elle ne m'aime pas mais est avec moi par intérêt (distraction, peur de la solitude, grande estime pour moi, à l'aise avec moi, ne peut se défaire de ma personne, blabla).

En fait je n'y crois pas trop parce que quand on aime "amoureusement" on a quand même un peu envie de sexe. A condition qu'il y est un autre problème. Selon moi
0


1 remerciement
Les gens aiment tellement de manières si différentes. Pourquoi ça ne pourrait exister.
0

Moi aussi j'ai vecu 10 ans avec un garcon et il n'y avait pas de sex, (touche pipi tous les premiers samedi du moi et ca suffit :p) je pense que je peux me passer de ça, lorsque je suis amoureux (comme une midinette) d'un garcon je m'imagine faire des bisous avec lui et être dans ses bras, je ne pense pas au sex, après si il a vraiment envie et que tout est bien propre pourquoi pas... ;) pour resumer je pense que c'est possible a condition de trouver le partenaire ad-hoc mais il doit y en avoir très très peu... avec moi ça fait 1 ou sont les autres? ;)
0


Bien sûr que cela existe, c'est même des amours très forts. De toute façon c'est une forme de sexualité. Les dominatrices par exemple font cela avec leurs esclaves privés de toutes relations sexuelles avec elles, sauf que c'est juste une autre forme de sexe.
0

Si l'amour est à la transcendance ce que la tendresse est à l'humain, c'est à dire un dépassement du temps et du lieu, alors oui on peut aimer sans acte sexuel... 
0

Je vais même plus loin, le rapport sexuel et un plaisir qu'on donne et qu'on prend, peut il être identifié à de l'amour? Un bisou (un baiser) est pour moi une preuve touchante d'affection et l'affection fait parti du champ lexical de l'amour, le sex non. On peut avoir de l'attachement pour un bon partenaire sexuel peut-être même de l'amour mais c'est sûrement bien plus rare que ce que l'on pense. Se raie-jouire (ho mon dieu quel horrible jeu de mots...) de retrouver l'autre pour partager du sex ce n'est pas de l'amour, c'est du désir. Se hâter de retrouver son partenaire pour le regarder, l'entendre et même le toucher c'est plus un sentiment d'amour pour moi. Etre dans les bras d'un garçon que j'entends me parler avec tendresse ça me fait penser à l'amour, faire la brouette Tchécoslovaque avec un triple-loutze et salto-vrillé ça m'y fait moins penser... ;) 
0

...serait-ce parce que la sensibilité y est impliquée diversement ... mais il me semble que le don des corps à quelque chose de matériellement irréductible à la temporalité du désir sexuel alors que l'amour spirituel ouvre vers quelque chose d'infini...
0

Je préfère planer dans les hautes sphères de l'hermétisme plutôt que de subir la poliorcétique anal :p 
0

De belles fesses comme un forteresse à prendre...amusant :) je ne connaissais pas ce mot

poliorcétique
0


Avec un gros canon! :p Tu es ce que moi j'appelle un "coquin" :)mais ça me fait rire (c'est peut-être cela mon problème, je n'ai jamais pris le sex au sérieux)  
0

Perso j'ai déjà été folles amoureuse mais je n'avais jamais envie de sexe. Je suis resté 6ans avec cette personne et j'aurais été prête à tout pour lui. J'ai jamais autant aimé quelqu'un. Mais bizarrement je n'avais pas envie de lui et ca me manqué pas. 
0

Citation de Ninidu34 : Perso j'ai déjà été folles amoureuse mais je n'avais jamais envie de sexe. Je suis resté 6ans avec cette personne et j'aurais été prête à tout pour lui. J'ai jamais autant aimé quelqu'un. Mais bizarrement je n'avais pas envie de lui et ca me manqué pas. 


Tu avais sublimé ta sexualité?
0

Qu'entends tu par sublimer ? 
0


1 remerciement
Je trouve personnelement qu'une relation où le sexe est extrêmement peu présent ou totalement inexistant tellement romantique! Car on fera passer la personne de notre cœur avant tout, même des "besoins naturel". à l'inverse  une relation qui se base sur le sexe est pour moi voué à l'échec, ou du moins perd toute sa superbe...
0


5 remerciements
wow en tout cas bravo vous tous.

sinon je sais que ça existe, plusieurs personnes vivent ce genre de relation, mais bon moi je n'arrive pas à comprendre ce manque d'envie. Beh voilà ... , vive l'amour ;-)
0

Comme dit minos , je trouve le sexe superficiel . Pour moi sexe ne veut pas dire amour . Du moin moi j'ai pas besoin de sexe pour aimer . Après chacun ressent les choses à sa manière et tous les points de vue se respecte. Mais cela dit j'aime le sexe . Mais je m'en passe très bien.
0

Citation de Ninidu34 : Qu'entends tu par sublimer ? 


Définition: La sublimation est un concept défini par Freud en 1895. Elle désigne un
mécanisme au cours duquel une personne puise dans la force d'une pulsion
sexuelle pour réaliser une activité sans rapport avec le sexe. La
sublimation, selon Freud, concerne principalement la créativité
artistique. La pulsion sexuelle est sublimée car elle est déviée vers un
autre objectif qui est généralement associé à un objet valorisé par la
société. La sublimation peut se manifester par exemple par la recherche
de la grandeur en art.


Tu as peut être besoin de sublimer le sexe pour vivre un amour pur ?
Ton amoureux le supportait comment?
0

Minos est représentatif de cette nouvelle génération gay qui me semble extrêmement intéressante, dommage que je n'ai pas 20 de moins :(Le sex ce n'est finalement plus à la mode, il faudrait demander à Karle L je suis sûr qu'il pense aussi que "toutecetteagitationc'esttotalementdepassejepense" ;)  
0

Je sais pas. C très intéressant ce que tu m'explique mais je sais pas sur c mon cas car suis pommé. Mon chéri le vivait très mal. Tout comme mon conjoint actuel d'ailleurs. Fin je sais pas, même si c fait avec le plus de respect possible je trouve qu'il y a quelque chose de sale et dégradant dans le sexe. J'aurai plus d'envies pour une personne que je n'aime pas que pour quelqu'un que j'aime
0


29 remerciements
Le sexe n'est ni à bannir ni à sublimer

Faites ce que vous voulez, vous aimez le cul baisez, vous êtes pas intéressés ne le pratiquez pas...
Fin en gros chacun fait ce qu'il veut j'comprends même pas pk y a une question u_u
0

C un forum où chacun est libre de s'exprimer. Si tu ne comprends pas pourquoi il y a une question je vais t'expliquer . C car c un sujet qui intéresse la personne qui l'a publié , tout comme ceux qui y réponde . C aussi simple que ça. 
0

Citation de Ninidu34 : Je sais pas. C très intéressant ce que tu m'explique mais je sais pas sur c mon cas car suis pommé. Mon chéri le vivait très mal. Tout comme mon conjoint actuel d'ailleurs. Fin je sais pas, même si c fait avec le plus de respect possible je trouve qu'il y a quelque chose de sale et dégradant dans le sexe. J'aurai plus d'envies pour une personne que je n'aime pas que pour quelqu'un que j'aime


Est ce que tu as des tendances à être celle qui domine dans le couple? Ce qui pourrait expliquer que tu n'aimes pas le sexe où ton rôle serait plus passif?
0

Citation de Ninidu34 : C un forum où chacun est libre de s'exprimer. 


Tout à fait d'accord.

Ce que tu écrit est intéressant. Pourquoi ressens tu le sexe sale et dégradant? Quand je regarde ta photo, ce sont tes yeux qui sont remarquables. Il expriment une forme de détermination.
0


29 remerciements
Ninidu34 :  C car c un sujet qui intéresse la personne qui l'a publié , tout comme ceux qui y réponde . C aussi simple que ça.

Ok et l'eau ça mouille et le feu ça brûle merci Captain Obvious
C'était pas exactement ça que je sous-entendais par là, en fait c'était quasi rhétorique j'attendais pas de réponse
0

À vrai dire je pense pas qu'il y ait de dominant dominé dans mon couple. Je pourrais pas expliquer davantage sur ma manière de fonctionner car même moi j'en sais pas plus. Mais c cool de voir sur ce forum que je ne suis pas seul à etre comme ça :-)
0

Désolé je quitte le forum. Je déteste les gens qui cherchent le conflit ou qui viennent juste pour faire comprendre que de réfléchir à des choses qui ne les concernent pas est ridicule. Je ne juge pas et déteste être jugé. Chao
0

Hop  je débarque avec mes argumentations chiantes.
Fait numéro 1 : nous sommes dans une société Indo-Europeenne  judeo-chrétienne qui a été forgée depuis des siècles à penser que le sexe  est inextricablement lié au couple   (marié  bien entendu et dans le but de procréer)
Fait numéro 2: depuis près d'un siècle le couplé lié par l'amour et non juste une union arrangée de deux personnes est devenu quelque chose de commun et aujourd'hui même la norme.
Fait numéro 3: aujourd'hui nous mélangeons les notions d'amour, de monogamie et de sexualité à cause des deux faits précédents.
Fait numéro 4: l'exclusivité du sexe  à l'univers du couple  renforce l'idée d'appartenance de l'autre,  l'impression d'avoir un certain contrôle sur l'autre ce qui est à l'encontre même de la définition de l'amour.  
En conséquence:
L' amour est lié au sexe  uniquement parce que la norme sociale et historique est ainsi faite et qu'elle satisfait l'ego, mais ce n'est pas une réalité naturelle.
Le sexe  est un plaisir partagé, plus intime qu'un bon repas mais tout de même ça reste un plaisir qu il est possible de partager sans amour ou même simplement pour satisfaire son ego.
L'amour lui, revêt des formes très variées mais le fond est un attachement profond qui n'a strictement rien à voir avec le partage d'un repas ou d'une bonne baise.
Bien qu'un bon repas ou une bonne baise peuvent être des activités amplifiée par l'amour ou amplifiant le sentiment de partage et donc l'amour, on peut très bien les dissocier. 
Si  d'un point de vue personnel le sexe est important alors il doit être abordé de façon à ce que chacun dans le relation amoureuse y trouve son compte (j'ai besoin de baiser - pas moi- je peux aller baiser ailleurs? apres je te ferai un bon repas- vendu!)
Tout  comme n'importe quel sujet ayant rapport au bien être de l'un et de l'autre au sein d'un couple  ou trouple  ou quadrouple   (et plus si affinité  )
0


29 remerciements
POzitivelif3 : L’inverse existe aussi, des couples où le sexe est secondaire tellement des valeurs plus élevées les réunissent. [..] Je pense que le commun des mortels ne peuvent pas comprendre ce genre de relation, plus réservée à des personnes "atypiques".

Autant de base sur L’IDÉE je suis d'accord avec toi, dans le sens ou OUI il est possible de vivre une relation de couple complète et épanouie sans y introduire de sexe, autant la façon dont tu l'introduis dans ton discours, genre "c'est pour les gens très intelligents, qui sont sur un autre plan métaphysique, le reste ne peut pas comprendre c'est réservé à une élite", ça me file la gerbe.

Tu t'enfermes toi même dans le stéréotype de "pas de sexe = anormal" en essayant de montrer à quel point c'est singulier.

Le sexe n'est pas quelque chose de sale, de dégradant, de FORCEMENT relié aux pulsions charnelles, et surtout pas quelque chose de "en dessous" du reste. C'est au même niveau que la tendresse, l'amour, la complicité, etc... C'est APRÈS que tu choisis la place que tu lui attribues, mais de base c'est pas quelque chose d'inférieur à tout le reste
0

...toutefois ne cherchons dans les relations sexuelles ce qu'elles ne peuvent donner... le corps à cette sensibilité lier au organes sexuels qui sont comme beaucoup d'autres une forme d'addition... naturelle certes mais addictive quant même ... 
0

Autant de base sur L’IDÉE je suis d'accord avec toi, dans le sens ou OUI il est possible de vivre une relation de couple complète et épanouie sans y introduire de sexe, autant la façon dont tu l'introduis dans ton discours, genre "c'est pour les gens très intelligents, qui sont sur un autre plan métaphysique, le reste ne peut pas comprendre c'est réservé à une élite", ça me file la gerbe. Tu t'enfermes toi même dans le stéréotype de "pas de sexe = anormal" en essayant de montrer à quel point c'est singulier. Le sexe n'est pas quelque chose de sale, de dégradant, de FORCEMENT relié aux pulsions charnelles, et surtout pas quelque chose de "en dessous" du reste. C'est au même niveau que la tendresse, l'amour, la complicité, etc... C'est APRÈS que tu choisis la place que tu lui attribues, mais de base c'est pas quelque chose d'inférieur à tout le reste

Encore une fois je plussoie totalement tes dires !
Je n'aime pas les extrêmes en générale et trop de sexe ou pas du tout en font partie. Je suis pour l'équilibre des choses. A mes yeux, c'est comme ça que l'être humain peut vivre épanouie et heureux en donnant à chaque composante de sa personne, corps et âme, la possibilité de s'exprimer sans excès et sans privations !
0

oui c'est le meilleur compromis...reste qu'il doit être au delà des "habitudes culturelles" qu'elles soient restrictives ou émancipées.. le choix personnel doit rester le plus libre possible... 
0


29 remerciements
Je peux trouver quelque chose totalement aberrant sans que ça me touche mdr
Pourquoi je devrais m'être senti blessé?

Et je le répète, j'ai compris ton point de vue initial et je le partage (dans une certaine mesure)
Mais ta FORMULATION est complètement erronée, regarde bien les passages que j'ai souligné, c'est ça que je pointe du doigt

Si ce n'est pas ton avis de dire que c'est réservé à une élite, alors évite d'employer des termes comme "le sexe est secondaire tellement des valeurs plus élevées les réunissent" ou "le commun des mortels ne peut (au singulier) comprendre", qui sont des termes pompeux et donnent l'impression que le sexe en lui même est quelque chose d'avilissant, et que seuls les gens idiots et qui n'ont rien d'autre dans leur vie s'adonnent à ces pulsions.
J'ai remarqué que t'aime bien montrer que t'es quelqu'un d'intelligent et qui a de la culture, mais dans ce cas là fais gaffe à tes tournures de phrases parce que ça véhicule pas (de ce que tu dis) les idées que tu voulais poser.
0

[color=#000000]je site Khloroforme :
(le sex) "C'est au même niveau que la tendresse, l'amour, la complicité, etc... C'est APRÈS que tu choisis la place que tu lui attribues, mais de base c'est pas quelque chose d'inférieur à tout le reste "

[/color]...rien que sur cette phrase on peut percevoir une confusion majeure, celle de parler de niveau commun pour des réalités qui sommes toutes sont l'expressions de sentiments, de qualités relationnelles, de passions et de pratiques, car si on ne fait qu'un bloc de tout cela, alors évidement le sex à autant de place que peut avoir les autres, pourtant,  sans être inferieur, il implique un type de présence qui exige un don de soi moins personnel, c'est à dire qui peut être vécu uniquement au niveau sensible, et rien que pour cela il est distinct dans sa cause et sa finalité...
0

L'amour sans sexe, ce n'est pas nouveau, c'est vieux comme le monde.

La carte de Tendre1 est la carte d’un pays imaginaire appelé « Tendre » imaginé au XVIIe siècle et inspiré par Clélie, histoire romaine de Madeleine de Scudéry, par différentes personnalités dont Catherine de Rambouillet.
On retrouve tracées, sous forme de villages et de chemins, dans cette « représentation topographique et allégorique », les différentes étapes
de la vie amoureuse selon les Précieuses de l’époque.
Un long parcours amoureux sans sexe !!!

Carte du tendre

0

"aucun effet n'est antérieur à son principe",...

-ce qui est cause de l'activité sexuelle c'est une capacité de notre imaginaire et de notre sensibilité corporelle à entrer dans un état d'excitation (je simplifie volontairement ) hors cet état est balisé par trois conditions : 
 "le sujet" de notre excitation, les disponibilités du lieu et du temps, et l'atteinte de la jouissance (qui remet le compteur à zéro si je puis dire ) ...

-pour l'amour il en va autrement, comme passion, il est sous-tendu aussi par une capacité, celle de se donner et de recevoir l'autre comme la personne choisie entre toutes, ce qui conduit à dire que l'amour fait suite à un choix libre.

et donc si l'amour passion est cause de l'activité sexuelle, c'est à titre de principe qui assume l'imaginaire et la sensibilité corporelle, une unité en quelque sorte ...

- le coup de foudre, qui est en effet une des situations ou le choix libre semble mis entre parenthèse et nous plonge littéralement dans la passion amour, sans discernement...peut-être un reste de notre passé lointain ou le choix n'avait pas court et que seul comptait la reproduction...à voir


 l'amour sans sex serait plus motivé par la connaissance de l'autre que par la sensibilité corporelle, et serait alors le passage volontaire de l'imaginaire corporel à un imaginaire artistique...une sorte de maîtrise et de "figuration" de l'autre comme source de cette passion...car l'amour sans sexualité laisse plus de place au partage d'autres activités et par là même à une mise en commun du quotidien...mais cela reste mon avis...

0


1 remerciement
Citation de Sebounet : Minos est représentatif de cette nouvelle génération gay   

détrompes toi ^^' énormément de jeune penses qu'au cul ou fonde une relation dessus... :/
0


1 remerciement
Mmhhh pour moi c'est tout a fait possible enfin a mes yeux l'amour est constitué de plusieurs piliers la confiance la fidélité "le feeling" la capacité a se mettre a la place de l'autre et le sex et pour moi le sex est le pilier qui soutiens le moins les fondations de l'amour au sein d'un couple (j'crois que j'vais paraître trop bizarre là :')
0

Minos oui sûrement mais parmis tous les jeunes de ton âge je suis étonné de voir autant de garçon qui parlent d'amour, de tendresse, d'affection. J'ai le sentiment que les mecs de ma génération sont beaucoup moins dans cette sensibilité, tous ceux que je connais sont plus "bourrins" dans leur approche du couple gay. J'ai d'ailleurs longtemps imaginé être le seul (ou presque) à être comme ça ;) 
0

...Très juste remarque et surtout indispensable tremplin à une connaissance des enjeux de toute éducation (y compris sexuelle) , puisque la "tendance" culturelle majeure d'une civilisation en terme d'éducation oscille alternativement entre ce qui est vécu au quotidien et ce qui lui fait défaut...

-alternativement trop de privation puis trop de sex pourrait être une manière peut être de chercher le "juste milieu" mais ce qui est possible au plan personnel l'est bien différemment au plan collectif...

-tant de personnes subissent la pression de leur milieu culturel qu'il leur est impossible de conjuguer amour et sexualité ! ou elles vivent une belle histoire platonique et sont abstinentes sexuellement ou elles subissent la contrainte physique de leur partenaires épousés ou pas d'ailleurs...bien sûr il existe des couples épanouis et équilibrés, mais ils sont comme les poissons volants, non représentatifs de l'espèce ;-)

Est-ce pour cela que nous pourrions envisager de vivre ces deux dimensions avec des personnes différentes ?

chacun se positionnera, pour ma part je vois dans l'amitié une des formes accomplies d'amour et dans la sexualité, l'incontournable attirance psycho-physiologique de notre condition humaine...
0

POzitivelif3 tu as malheureusement raison, tu as l'heure de passage de la soucoupe-volante qui me récupèrera pour retourner chez moi? :) 
0

oui cela pourrait être une question pour les exobiologistes: " la sexualité humaine est est-elle un épiphénomène ? ";-)
0

Oui ça existe. Les personnes asexuelles ne ressentent pas de désir sexuel par exemple. Ce n'est pas un manque d'amour. Ils sont comme ça. C'est tout.
0




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit