Aide  Une nana assez chiante qui se pose plein de questions

MissHorror

Je vais écrire ce post à '' l'instinct '', à l'arrache même. D'ailleurs il me représente bien : ce post sera certainement bordélique et incompréhensible.

Depuis l'année dernière il y a franchement peu de choses qui se sont passés dans ma vie, j'ai accumulé les problèmes mais ma vie a quant à elle stagner. Ce n'est que depuis Janvier que ma vie redémarre réellement et que j'ai un espoir, un avenir. Mais depuis ce passage à vide d'une année, ayant de l'anxiété et étant assez asocial, voir phobie sociale, j'ai perdu énormément de contact, entouré exclusivement par ma famille et dieu merci mon meilleur ami qui a la force de me supporter. Et durant ces passages à vides, en plus de m'isoler, je déprime, ma sante mentale se répercute sur mon corps (autant dire que ma peau en a bavé). Et dans ces moments je suis plus que jamais contradictoire, je désire des choses que je ne désire pas quand tout va bien. Ce qui me pousse à me poser des questions, par exemple depuis un certain temps je me sais être sur le '' spectre asexuels '', ça ne m'a donc jamais posé de problème de n'avoir jamais expérimenté le sexe, sauf que voilà quand je suis déprimé j'en ai envie, idem pour le domaine '' amoureux '' alors que je suis loin d'y être intéressé de base. Alors je me demande... Est ce que je ne ressens vraiment l'envie sexuelle, l'envie d'essayer, et l'envie d'être en couple rien que dans des moments de déprime et que ça passe dès que je vais mieux (ce qui est le cas à chaque fois) ou est ce que en réalité durant des années je me suis imposé des choses ? Pendant longtemps (attention c'est juste dans mon cas) j'ai été dégouté par le sexe, peur d'être en couple (sachant que pour l'amour je me suis longtemps freiné car je m'estimais trop laide par rapport aux autres femmes), pendant longtemps j'ai renié ma bisexualité. Est ce qu'il y a une part de moi qui vit ça encore, pas tant la bisexualité parce que ça va mieux de ce côté mais au travers du sexe et de l'amour, je n'ai jamais assez confiance, je ne ressens jamais ce que je devrai ressentir pour me jeter à l'eau... Oh la la mon post est si chiant, désolé pour ce pavé


● en ligne
Alithia

bonjour, je t'es lu ^^

Je sais pas si tu attend des réponses, auquel cas, désolé, je sais pas quoi te dire .

A par sois toi même, suis tes envie, et te force pas.

Des phrases toute faites, les bases quoi !!

Courage a toi en tout cas ^^

Fiffi

Bonjour,

je ne peux aussi que te souhaiter bon courage et de faire un travail sur toi pour retrouver ta confiance en toi .

Tu peux te situer sur le spectre asexuel et avoir parfois des envies d' expérimenter ou d' être en couple . Ces envies étant présente quand tu es déprimée , cela correspondrait-il à un besoin de rompre ta solitude ?

Reprends confiance et estime en toi et essais de limiter les moments de solitude .

Bon courage .

Plume

Bonsoir MissHorror,

Il est plus facile d'assumer ses différences et son décalage par rapport à la norme quand on va bien.. Aussi, je pense que les jugements négatifs sur soi-même et sentiments profonds de manque apparaissent naturellement en cas de "crise"..

Je me reconnais un peu dans ton histoire et pour avoir connu un déblocage de la situation, j'ai envie de te conseiller d'abord et avant tout de penser à toi et a ton bien être. C'est dans un second temps que le rapprochement d'un(e) autre peut se faire naturellement, tout en prenant soin de débrancher son cerveau.

Bref, fais des petits pas pour prendre soin de toi et tu trouveras ton chemin.

Bonne chance à toi,

Plume

Foxine

Salut MissHorror

J'ai lu ton " pavé", de mon avis je pense que, déjà c'est une bonne chose que ta famille et ton meilleur ami soient là pour te soutenir dans les moments difficiles.

La meilleure chose à faire dans ces moments est de s'entourer de personnes positives je pense . (petite parenthèse mais personnellement j'ai fais cette erreur pendant une mauvaise passe d'accorder ma confiance bêtement à des personnes qui ont profité et je regrette un peu ?)

Après je conçois qu'un certain sentiment de solitude puisse te toucher à un moment pareil, je trouve ça assez complexe les sentiments humains, mais je crois que se sentir épaulé. e par une personne avec qui tu es bien et qu'elle soit là pour toi dans les bons moments comme les mauvais c'est quelque chose de rassurant. Ça reste clairement différent de l'amour maternel ou autre.

De ce que j'ai lu du moins ce qui en découle, tu sembles manquer de confiance quand même, je te conseillerai de prendre un temps pour toi, c'est déjà une bonne chose que ce début d'année te permette de repartir d'un bon pied, et je te souhaite plein de bonheur pour cette année !

Concernant tes doutes sur ton envie de te mettre en couple et experimenter je pense que tu te poses beaucoup de questions (ce qui est normal aussi) et je pense que ce sont des questions qui sauront trouver leurs réponses le jour où tu auras trouver LA personne avec qui tu pourras avancer tranquillement, à ton rythme (je pense que c'est important de ne pas te mettre la pression non plus ") mais pour cela il faut vraiment que tu prennes un temps pour toi, c'est toujours plus simple -je crois ?- d'aller vers les autres quand on est en phase avec soi même. ( apprendre à s'aimer soi même avant d'aimer les autres) j'y travaille encore tous les jours ?

En tous cas, après ça il faudra rompre avec la solitude, et bien sûr toujours à ton rythme, quand tu rencontreras quelqu'un, apprends à découvrir la personne tranquillement et laisse les choses se faire, tu sauras bien assez tôt si tu te sens prête à avancer avec la personne, il ne faut jamais forcer les chose en tous cas. (avec toi même comme avec l'autre personne évidemment)

Pense à toi, suis tes envies, quitte un peu la solitude qui te ronge, il faut trouver un juste milieu, je pense pas qu'une sortie avec 15 personnes t'aide à te sentir mieux, il faut que tu apprennes à t'apprécier à ta juste valeur pour ne pas te freiner, et que tu rencontres des personnes, petit à petit.

Voilà j'ai écris un pavé aussi haha. Mais j'espère qu'il saura apporter un peu à l'édifice et te permettre de te sentir mieux cette année "

Courage !

Brunette58

Je pense qu'il faut que tu lâches prise.ça me fait drôle de dire ça vu que je m'en pose trop il parrait aussi mais bon...tu te poses trop de questions.

Contente toi d'être toi même et de suivre tes envies.Ca n'a pas besoin d'être linéaire.Fais ce que tu as envie quand tu en as envie et c'est tout.

Et SURTOUT cesse de te dénigrer.

MissHorror

Le problème c'est que peu importe la situation je ne me laisse jamais aller, j'appréhende sur tout, parfois j'aimerai mettre mon cerveau en pose mais impossible ! Je sais que en ce moment le contact humain me manque mais je suis incapable de créer des liens facilement avec mes '' problèmes psychologiques '', mais je ne pensais pas que ça serait à ce point là que je serai en manque x)

Kendany

Hello Misshorror.

Pour moi aussi il est difficile de de créer des liens avec les gens. Et je sait à qu'elle point la solittude est pesante.

Une chose qui serait bien à faire serait de cibler tes potentielles rencontres. Comme chercher ou aller vers des gens qui ont des centres d'intérêts communs au tien. Ca te donnera des prises à t'accrocher. C'est toujours plus facile quand on est pas doué socialement de pouvoir parler de sujets sur laquelle les autres interlocuteurs sont sur la même longueur d'ondes que nous. Bref cherche des gens avec des goûts similaires aux tien. Dans des assos ou des forums par exemple. Comme sur beto. Ou des Et essai de les voires en vrai si ils n'habitent pas trop loins.

Il faudrait évidemment que tu te réconcilie avec toi même et ton estime de toi en miette. Ce serait vraiment le plus gros du travail évidemment. Au pire dis nous pourquoi tu as ces problèmes en toi pour que l'on comprenne mieux. En tout cas J'ai compris une chose c'est que nos expériences de vie, et nos échecs comme nos réussites ne sont pas forcément un indicateur de notre valeurs personnelles. On a tous souvent tendance à faire ce liens. Mais ce sont des choses qu'il faut dissocier. Certaines personnes ce cherchent plus que d'autre dans la vie. Et d'autres trouvent plus ou moins vite leurs vois.


Sujets similaires
  1. Je t'aime, tu m'aimes, on s'aime
  2. Androgynie et relations amoureuses en général
  3. Ancien collègue croisé sur tinder
  4. Victime d'harcèlement sexuel
  5. Pourquoi tricher lorsque l'on se présente?
  6. Trouver l’amour quand on est trans (ftm)
  7. Premier amour
  8. À l'aide comment réagir à ce genre d'attitude
  9. Une amie à des sentiments pour moi
  10. Une jalousie amoureuse dépressive
  11. Les hommes en lingerie féminine, sexy?
  12. Agoraphobe sur les bords... Suis-je le seul ?

  S'inscrire pour participer