Je suis perdus...

photo de l'auteur photocop70
Photocop70
Homme de 23 ans
Paris

1 remerciement
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Voilà beaucoup de choses sont dites sur le titre. Je ne me supporte plus. J ai 22 ans et je ne peux plus subir ma situation professionnel et sentimentale. Je suis en école de cinéma et c est ma passion depuis tout le temps. Mais voilà j aime la création, j aime le cinema, mais pas mon école. Je pense faire une allergie a l environnement étudiant. J ai l impression d être encore au lycée. Prof passionné par ce qu ils racontent mais pas passionné par les élèves. Élèves aimant le cinema mais pas en tant que raison de vivre. Étudiant qui font des études parce qu il faut faire des études et non pas pour créer et aller vers l autre pour partager leur vision et découvrir celles des autres. Probkeme d unité, de solidarité, de communication. Vision profondément individualiste et sans volonté de collectif.
Manque de pédagogie, d encadrement, un réel manque de reconnaissance individuel et de développement humain.
Côté sentimentale, une vie chaotique malgres qu enrichissante du point de vue émotionnel mais pas dans le développement personnel. Je n ai été en couple que pour oublier ceux qui comptaient pour moi. Ma vie sentimentale n ai qu un mensonge. J aurais tellement voulu que ça puisse marcher avec ceux que j aimais vraiment. Mais voilà quand je tombe amoureux je deviens extrêmement timide et est du mal à passer le stade de l amitié. Mes relations n étaient que finalement que de la friendzone. Je suis donc passer inaperçue.

J ai vécu toute ma scolarité du harcèlement scolaire, et me suis réfugié dans le cinema. Et aujourd'hui quand je revois ma vie j ai simplement l impression de voir qu un film pseudo romantique qui tourne mal. J ai tellement espèré des gens, je n ose même plus me regarder en face. Je ne vie maintenant que pour jouer le jeu, le jeu de la vie qui tourne en boucle depuis bien trop longtemps. L impression de porter un masque tout le temps.
Aujourd'hui je manque énormément de concret, de constructivisme. Je n ai plus envie de m amuser, ou de jouer à un jeu, je veux vivre de mon inspiration, de ma création. Mais j ai toujours l impression qu ici appart mètro, pipi, caca, dodo et boulot rien ne va plus loin.

Je suis perdu, s'il vous plaît aider moi d un simple avis ça me ferais du bien. Et si vous voulez plus d info et bien dites le moi. Je ne peux pas tout dire comme ça, y a trop de chose à dire.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut!

Tu sembles perdu alors que tu parais savoir quel est ton mal et tu analyses plutôt bien la situation...

Pour ton environnement, ton école de cinéma, n'attends pas que les autres soient comme toi, qu'ils aient la même passion, qu'ils vivent le cinéma comme toi... chacun son approche. L'ecole n'est pas un moule mais un outil, à toi de t'en servir comme tu l'entends.

Pour ta vie sentimentale, c'est plus simple: y a pas d'ecole. Tu fais uniquement ce que tu veux. On a que les contraintes que l'on se donne.

Courage, la vingtaine est une période de recherche de soi et de doutes... on y passe tous !

photo de l'auteur lg3321
Lg3321
Homme de 22 ans
Paris
C'est très complexe tout ça, et je serais incapable de t'aider simplement avec un message. Des fois il suffit de connaître les bonnes personnes pour qu'elles nous disent les bons mots pour nous aider à voir plus clair dans tout ce blizzard. Mais pour ça il faut que ces personnes nous connaissent. C'est peut être surtout ce genre de personnes qu'il te manque.

Je suis à ta dispo pour qu'on parle de tout ça de vive voix si tu veux

photo de l'auteur Shalala
Shalala
Homme de 19 ans
Paris

15 remerciements
C'est un mélange de tout qui te met du coup dans cet état?

Si tu ne te sens pas bien dans ton école, essaye d'en changer, voir ce que ça peut donner. Tu dis jouer " Le jeu " aujourdhui tout en regrettant que tes relations n'aient jamais marchés; ne prend plus ça pour un jeu et la prochaine fois que ta vie sentimentale refera surface, ne joue pas le jeu, sois juste naturel. ^^

photo de l'auteur QueenM
QueenM
Femme de 26 ans
caen
C'est juste un coup de blouse!
Dis toi que si il y a peu d'élève passionné dans ta promo tant mieux, il y aura plus de place pour toi ;)
Alors courage et les efforts finissent toujours par payer!

Pour ce qui est de l'amour tôt ou tard sa arrivera et tu ne feras plus les mm erreurs.
Tu sais maintenant quel technique adopté pour sortir de la friendzone. Tu sais même les grand timide trouve quelqu'un toujours tu n'es pas condamné a être seul. Casse ton cercle vicieux ;)

Bon courage! Love sur toi !

photo de l'auteur Mbrea
Mbrea
Femme de 22 ans
toulouse
tu a peut être besoin de te ressourcer et de te reconnecter avec toi même, quand je lis se que tu écrit je me dit que c'est un ras l'bol, écoute ton cœur et n'attend pas que le changement viennent des autres, et comme on dit après la pluie le beau temps ! courage à toi

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Coup de blues ou ras le bol général ?

Il y a dans ton post trop d'éléments qui font pencher pour un ras le bol général, même s'il y a certainement un élément déclencheur, ou tout simplement le debut des vacances scolaires qui te laissent le temps de réfléchir. A défaut de mieux te connaitre je vais te répondre dans ce contexte.

Quand les difficultés et déceptions s'accumulent jusqu'à décourager, quand la barque surchargée menace de couler, il vaut mieux ne pas laisser la situation se dégrader plus, et soulager un peu tout ce qui peut l'être jusqu'à pouvoir renverser la tendance en quelques semaines ou quelques mois voire année.

La première chose est d'en parler, ce que tu fais sur ce topic. Il est bien connu qu'en parler avec un professionnel de santé aide aussi, donne des pistes de thérapie, voire les met en oeuvre. Peut se poser un problème de coût, mais des consultations bien remboursées ou même gratuites existent.

La seconde me semble être la lutte contre le découagement, qui est la conséquence de ce qu'on appelle état dépressif. Lorsqu'il commence à être sévère je pense qu'il ne faut pas hésiter a le compenser par un antidépresseur, même faiblement dosé. Lorsque cela va mieux quelques trimestres ou années après, l'absence d'acoutumance physique permet de l'arrêter progressivement. Par contre les médecins savent qu'il faut rester prudent avec les anxiolytiques réserver aux crises.

Il existe aussi des tas de méthodes douces pour consolider la résistance psychique aux difficultés de la vie.
Ne serait-ce que se changer les idées pendant les vacances pour "recharger ses batteries".

Il est aussi souhaitable, conjointement à la consolidation de la resilience aux difficultés de la vie que je viens d'evoquer, aux "bouées" de sauvetage, de relativiser ce qui peut l'être.

Par exemple une rupture sentimentale n'est pas significative à ton âge. Si on rencontrait l'âme soeur dès la première rencontre, et même les suivantes, cela se saurait.

Autre exemple, que les étudiants ne prennent pas autant que toi au sérieux les matières enseignées est leur problème, pas le tien. A la limite ils encombreront moins le marché. Ta vie est ta vie, la leur n'est pas la tienne.
Quant aux cours, ils ne représenteront jamais plus de 20 pour cent de ta culture et compétence, que tu devras aller chercher ailleurs dans les innombrables ressources et projets culturels qui nous sont accessibles. Apprendre tout en cours, est un point de passage obligé, mais aussi un leurre qui profite surtout aux profs.

Enfin on conçoit la fragilité de s'être réfugié dans une passion pour tenter d'échapper à des doutes, à un manque de confiance en soi.
Une piste pourrait être de diversifier ou élargir les centres d'intérets.
Sans oublier qu'il existe toujours d'autres passionnés comme toi, il faut parfois provoquer l'opportunité de les rencontrer, et monter des projets communs.

Et on en revient inévitablement a la première condition, il faut retrouver la force, l'envie d'avancer, et la confiance en soi.
Cela je l'ai abordé au début de mon post, c'est un tout qui permet d'alléger la barque qui menace de couler, la remettre dans le sens de la marche, et la faire avancer.

Je ne dis pas que ce soit simple, ni aisé. C'est juste que lorsqu'un obstacle est insurmontable, on reprend des forces, on le découpe en morceaux gérables, on contourne ce qui ne l'est pas, et en reprenant confiance en soi on augmente la vitesse de croisière.
A ton âge on a la vie devant soi pour le réussir.

En espérant t'avoir aidé pour y voir plus clair.

photo de l'auteur photocop70
Photocop70
Homme de 23 ans
Paris

1 remerciement
Hello ! Bonjour et merci d'avoir pris le temps de me répondre !
Je vais m'attarder surtouts sur le post de Lindos. Non pas parce que c'est le plus pertinent mais parce que c'est le post qui manque le plus d'infos selon moi 8

Je redouble ma Seconde année après un burn out. J'ai été malheureusement hospitalisé pour tendances suicidaire. Je prends des médicament depuis 8 mois maintenant.
J'ai accumulé pleins de problèmes personnels que se soit dans ma vie intime à mon parcours professionnel scolaire. Problème d'équipe, mes deux meilleurs amies qui me quittent dont l'une je suis encore bien trop amoureux est partie avec une autre personne, une surcharge de travail avec des stages pour THE VOICE; mon projet perso qui me tenait à coeur c 'est ecroulé ect...

Dans ma vie j'ai déjà fais face à des déception, des frustrations, des humiliations. Et aujourd'hui j'en ai marre. Je ne comprend plus rien a ce monde. A quoi ça sert de ce mettre debout si c'est pour trouver la meme chose après ?
Je suis en manque d'arguments contre moi meme. J'ai l'impression que tout ce que j'entreprend les autres ne le comprennent pas. Il y a un vrai manque d'unité et de communication.

photo de l'auteur Shalala
Shalala
Homme de 19 ans
Paris

15 remerciements
Tu es dans une démarche plus ou moins de fatalité qui se comprend et se justifie de ton vécu personnel. La question est légitime et repondre a la question inverse est bien plus simple car il suffit de citer ces échecs pour soutenir cette idee que continuer, au fond, n'en vaut pas la peine..
Il faut que tu trouves ta propre solution je pense, c'est moche de dire ça, mais chacun réagit différemment. Personnellement j'aurai tendance à vouloir comprendre car une question complexe mérite une réponse. Pour Y parvenir, j'essaye d'être optimiste, de croire au lendemain et me dire qu'un jour je ferai quelque chose apres plusieurs échecs.

On apprend toujours de ses erreurs, consciemment ou inconsciemment, fais en une force qui te poussera vers le haut. (Plus facile à dire qu'à faire, sinon ça ne serait pas drôle ^^'). Tu dis que les gens ne te comprennent pas, c'est surement parce que tu n'es pas encore tombé sur ces fameuses personnes; mais elles existent belles et biens.

En tout cas, courage à toi, ce n'est jamais évident.. mais essaye de rester optimiste et d'y croire car sans volonté, il est dur d'avancer. :/

photo de l'auteur Balafoine
Balafoine
Homme de 32 ans
Meaux

8 remerciements
Je suis un peu dans la même situation que toi en ce moment, ras le bol général (et pour d'autres raisons), mais je me soigne par des petits bonheurs.

Je vais d'abord t'exposer un élément simple : ce que tu vis aujourd'hui tu l'as déjà vécu.

Tu as essayé de marcher une fois, tu es tombé.
Tu as essayé de marcher une seconde fois, tu es tombé.
Tu as essayé de marcher une troisième fois, tu es tombé.

Et pourtant un jour, au bout de la 153ème fois peut-être, tu t'es levé et tu as marché.

Tu vas me dire c'est complètement con ton truc. Et pourtant j'essaye de t'exposer que ton cerveau maintenant devenu complexe, se repose sur lui même au lieu de se fixer des objectifs.

T'es-tu posé devant une feuille pour savoir ce que tu souhaites vraiment et les moyens d'y parvenir ?
As-tu déjà réfléchi aux bienfaits concrets que t'ont amenés tes échecs ?

Si tu cherches bien, on trouve du positif dans tout ce que l'on fait. C'est un état d'esprit. Habitue toi lorsqu'il y a quelque chose qui te chagrine de penser à quelque chose de positif en rapport. Ton esprit s'habituera à cette démarche et elle deviendra automatique. Tu verras les choses autrement.

Souviens toi qu'au bout de la 153ème fois tu as marché. Et qu'à force d'essais cette 153ème fois sera à nouveau là.

photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements
Citation de Photocop70
Hello ! Bonjour et merci d avoir pris le temps de me répondre !
Je vais m attarder surtouts sur le post de Lindos. Non pas parce que c est le plus pertinent mais parce que c est le post qui manque le plus d infos selon moi 8
Je redouble ma Seconde année après un burn out. J ai été malheureusement hospitalisé pour tendances suicidaire. Je prends des médicament depuis 8 mois maintenant.
J ai accumulé pleins de problèmes personnels que se soit dans ma vie intime à mon parcours professionnel scolaire. Problème d équipe, mes deux meilleurs amies qui me quittent dont l une je suis encore bien trop amoureux est partie avec une autre personne, une surcharge de travail avec des stages pour THE VOICE; mon projet perso qui me tenait à coeur c est ecroulé ect...
Dans ma vie j ai déjà fais face à des déception, des frustrations, des humiliations. Et aujourd hui j en ai marre. Je ne comprend plus rien a ce monde. A quoi ça sert de ce mettre debout si c est pour trouver la meme chose après ?
Je suis en manque d arguments contre moi meme. J ai l impression que tout ce que j entreprend les autres ne le comprennent pas. Il y a un vrai manque d unité et de communication.


Je pressentais que tu étais pudique dans la description de ta situation, elle se révèle de niveau sérieux, et tu es déjà sous anti-dépresseur.

Il est compréhensible que tu veuilles te fixer un objectif et le réussir.
Mais comme je l'expliquais lorsqu'on risque de couler on a intérêt à alléger la barque, à lâcher prise parfois, ou sur certains sujets, pour se concentrer sur ceux plus accessibles.
Et tu pourra guère changer les gens, juste t'adapter à eux ou en rencontrer d'autres.

Quand je dis lacher prise parfois, je pense notamment à des techniques rapides et efficaces telles que l'hypnose médicale. C'est d'une efficacité redoutable pour lâcher prise, se réparer, se donner la force de reconstruire.
Sachant qu'une dépression ou un burn out ce sont des "blessures" qui nécessitent un temps de cicatrisation.

On peut guère te conseiller sur l'orientation de ton avenir, qui n'appartient qu'à toi. On peut juste te donner des idées pour rester debout et retrouver un équilibre.

photo de l'auteur Backpacker
Backpacker
Homme de 40 ans
Nantes

8 remerciements
La vie n'est pas un long fleuve tranquille.

Ce que tu vis est particulier, c'est une dépression mais elle est différente chez chacun d'entre nous. Il y a des passages parfois qui semblent juste insurmontables, pourquoi vis t-on d'ailleurs ? C'est compliqué de se redresser seul, c'est sur que parfois on essaie de se raccrocher à un mec, une passion amoureuse, qui parfois semble compensser tout le coté négatif que l'on pensait de la vie. C'est dangereux, on peut tomber de très haut à se raccrochant à une seule personne, une seule chose. Il faut multiplier un ensemble de petites choses qui apportent un plus à notre vie. C'est si facile à dire, à faire beaucoup moins, je pense que soit les drogues, l'alcool, le trop de sexe, le trop de sport, le trop d'internet, ce sont des choses qui peuvent nous permettre "d'oublier" notre sort. Rare sont les personnes qui arrivent à vivre paisiblement sans se cacher derrière quelque chose. Mais comme tu le dis en France on fait des études pour faire des études, on fait des études pour avoir un bon boulo pour gagner du fric et assouvir notre besoin de sécurité. Et comme tu le dis aussi nous sommes dans un monde égoïste, nous sommes dans un pays ou nous nous enfermons dès que nous pouvons dans notre petite bulle, heureux ? Je l'ignore.

A titre personnel j'essaie de me raccrocher sur mes valeurs sûres, mes parents par exemple. J'ai aussi comme drogue de voyager, ça apporte ce que j'ai connu étant enfant, où je découvre des choses, je rencontre des gens, vis des situations extraordinaires. Personnellement je ne comprends pas comment des personnes peuvent vivre dans un bureau, se tapper métro ou embouteillage matin et soir je les trouve tellement courageux ! Mais l'essentiel est que chacun trouve sa place, même si parfois toute sa vie on la cherche, et ça n'est pas forcément négatif, ça apporte beaucoup de choses. Mais il est si difficile parfois de vivre l'instant, juste se dire, c'est beau, je suis bien, sans se poser plus de questions.

Je trouve génial déjà que tu aies une passion. Ton école même si logiquement devrait t'emmener à la vivre tu te rends compte que tu n'es pas dans ton élément. Même si parfois ça peut paraitre difficile de changer de vie, il faut mieux que ce soit toi qui dirige ce changement et ne pas le subir. Mais je comprend totalement ta vision de ta vie, mais surtout de notre société. Je voyage assez régulièrement en Asie et là bas je trouve beaucoup beaucoup de choses qui n'existent plus en France, des gens calmes, des rires, des sourirs, le temps de vivre, respecter la terre qui nous acceuille, de l'attention, de l'entraide, du partage, énormément de partage...Je sais que je passerai autant de temps en dehors de la France dans les prochaines années pour me retrouver avec toutes ces choses que l'on perd dans nos sociétés suractivées, ces choses qui font de moi plus une personne qu'un humain parmis d'autres humains.
Tu as bien fait d'écrire ici car beaucoup de personnes vont se reconnaitre dans ce que tu as écrit, on a aussi du mal à penser que chacun d'entre nous puissions faire pencher la balance dans l'autre sens, retourner à ce que l'on veut être. Te faire aider par des professionnels est très bien aussi, en fait il faut multiplier les petites choses qui t'apportent du plaisir tous les jours, mais aussi si ta vie actuelle t'écrase, juste peut être commencer à imaginer une vie ailleurs, prendre ce qu'il te reste de force pour organiser tout celà. Aussi avoir conscience qu'un des très gros avantage d'être en France c'est avoir une entière liberté de mouvement. J'espère que tu vas faire des choix et avancer, ce site est bien par rapport à celà (moi il m'aide énormément) enfin on va plutot dire que beaucoup de personnes ici m'aident, ça rassure de voire encore un peu de vie parmis ce monde de fous. Bon courage à toi merci pour ton message. 😉

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit