Etre en quête de sens ..

photo de l'auteur Seyan24
Seyan24
Homme de 26 ans
Espalion

13 remerciements
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Bonsoir,

Cela fait quelques temps que je me pose la question du sens que je veux donner à ma vie.

J'ai l'impression que je me lève de mon lit, pour consommer et faire ce qu'on attend de moi, que la routine s'installe, sans que je m'en rendes forcément compte.

La sensation d’être "surveillé" dans mes habitudes de consommations, avec de la pub absolument partout, à un tel point que ça en devient indigeste. Le fait de savoir que mes données personnelles sont revendus encore et encore dans le but de me faire consommer toujours plus.

De faire un boulot qui ne me plaît pas, parce que sinon la société te rappelle que sans emploi tu n'existes pas et quand plus tu n'as pas de légitimité à donner ton avis, de s'en rendre malade etc..

D’étre à cause de Facebook, Twitter and co , de mon portable ,  qui impose le fait que tout dois être dans l'immédiateté, que tu es obligé de répondre par politesse.

J'ai l'impression que le temps passe sans m'en rendre compte..

Je fais crois que je fais ma crise de la quarantaine à 24 ans.. 

Ce post n'appelle pas forcément à des commentaires, mais c'était dans le but de partager une réflexion .

Une envie de tout plaquer. 


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je pense pas que l'on doit trouver un sens à notre vie. Il s'agit plutôt de le créer.
Le trouver voudrai dire que tu dois le chercher à l’extérieur de toi, tandis que le créer viendrait de toi. Forcement tant que tu cherches quelque-chose de l’extérieur, que ce soit de la validation de la société, ou qu'on te donne ta valeur ou une signification ou un but à ta vie tu risque d'être fortement déçu et perdu. 

Donc tu dois te focaliser sur toi même, et te demander à toi même ce que tu veux que ta vie soit. Ce que tu veux être, ce que tu veux représenter, quel message tu veux laisser au monde derrière toi. Quelle valeur tu veux donner à tes jours... Demande toi pourquoi tu es né, prétend qu'il y a une raison et demande toi quelle est elle.

Réalise aussi que chaque seconde de ta vie est ta création, à chaque seconde tu as le choix de changer quoi que ce soit. Réalise que ta vie est à toi et à personne d'autre. La réalisation de ces vérités te fait changer ton attitude mentale et donc tes choix. Une personne qui sait qu'elle est maître de sa vie n'a pas la même vie qu'une personne qui pense être victime de la société. 
Par dessus tout sache que tu n'as pas à vivre une vie que tu ne veux pas, tu as toujours le choix de choisir ce que tu veux que ta vie soit. Tu as le choix de donner le sens que tu veux à ta vie, de te donner la valeur que tu veux, de faire ce que tu veux et d'être ce que tu veux. Bien-sur, il faut savoir se défaire de ses propres limitations mentales, de son pessimisme et idées fatalistes car dans l'absolues elles seules te limitent, seules ces idées te rendent tristes ou "victime" de ta vie et rien d'autre. Donc fais le bon choix de ce que tu cultives dans ton jardin mental car de là est "projeté" ta vie. Tu ne peux pas cultiver les limitations et avoir une vie "riche". 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tu dis: "De faire un boulot qui ne me plaît pas, parce que sinon la société te rappelle que sans emploi tu n'existes pas et quand plus tu n'as pas de légitimité à donner ton avis, de s'en rendre malade etc.."

Ça me fait penser à une question qu'on m'a posé un jour: 
"Est ce le fait que quelqu'un te choisisse pour être sur des affiches de pub ou dans des magazines, ou par exemple quelqu’un qui te fasse des compliments te donne l'impression d'être "quelqu'un" Est-ce que c'est ça qui te donne confiance en toi?"

Voilà ce que j'ai dit: 
- NON! PAS DU TOUT! JE SUIS QUELQU'UN DEPUIS MON PREMIER SOUFFLE! Qu'on me fasse des compliments ou pas, qu'on me donne un rôle dans la vie ou pas! J'ai besoin d'aucune autre validation extérieure à moi pour me dire que j'ai de la valeur. Mon rôle dans la vie c'est moi qui le choisi et ma valeur aussi. Le fait que la vie m'a choisie pour exister dans cet Univers est une preuve suffisante de ma grandeur et de ma valeur. Je ne vis certainement pas pour me justifier ou prouver quoi que ce soit, certainement pas ma valeur! Qu'on me choisisse pour être sur une affiche, qu'on me fasse des compliments, ou au contraire que je ne fasse rien du tout de ma vie, ou qu'on ne m'insulte ne change absolument rien a mon amour propre, a mon estime de moi.
Il n'y a rien de plus destructeur ou de plus déprimant que d'attendre que quelqu’un te donne TA valeur ou ton but de ta propre vue. TU ES CELUI QUI TE DONNE DE LA VALEUR! Tu es celui qui te donne un but. Et quand tu te les donnes, il n'existe pas de pouvoir assez grand sur Terre pour te les enlever! Bien au contraire, c'est souvent là que tu verras les autres te faire des compliments et te donner des opportunités. Le soleil n'attend pas que tu l'aimes pour briller! ... Brille et laisse les autres t'aimer ou te détester c'est leur problème. :D

photo de l'auteur Divad
Divad
Homme de 19 ans
St-Mitre-les-Remparts

7 remerciements
Tu devrais partir une semaine à la campagne et te couper de tous les moyens de communication (portable, télévision...). Pense à ton bien-être et ne te préoccupe pas trop à l'avance de tes obligations à venir. ;)

Take care of yourself!

photo de l'auteur Kattarsis
Kattarsis
Homme de 29 ans
Strasbourg

66 remerciements
On doit être beaucoup à la ressentir cette envie... 
Pour la sensation de surveillance personnelle, j'ai opté pour l'utilisation d'un  vpn, ça ne fait pas tout mais ça tri une partie. J'ai créé des mails poubelles afin d'envoyer paître toutes les accroches pubs. Facebook ne contient pour ainsi dire pas d'infos privées et hors ici, c'es le seul réseau social où je suis. 

Personnellement c'est cette course à l'argent qui me bouffe. Bien souvent je me verrais au milieu de nulle part (Cap vert, j'adorerais) à vivre ma vie sans avoir de comptes à rendre. Hélas je sais que mon copain ne me suivrait pas là dedans hors je suis bien trop amoureux pour le laisser. J'ai également besoin de partager la musique, chose qui m'est vitale. 

je me souviens de ce strip dans la BD Mafalda de Quino. Elle date des années 60, mais il y a un raisonnement que je trouve vraiment d'actualité. 
Un des personnages se pose une question toute simple, mais lourde de conséquences sur l'humain. 

"Que doit faire un chat pour vivre, être chat. 
Que doit faire un oiseau pour vivre, être oiseau.
Que doit faire un crocodile pour vivre, être crocodile.
Etc.
Que doit faire un humain pour vivre, être avocat, architecte, secrétaire, balayeur, prof etc."

Le raisonnement est simple, très naïf mais pourtant il met bien l'accent sur le problème... 

Avant d'être une profession, si on était humain, le monde ne s'en porterait-il pas mieux ?

photo de l'auteur Seyan24
Seyan24
Homme de 26 ans
Espalion

13 remerciements
Merci de vos réponses,

@Metaman, je ne cherche absolument pas l'accord de la société dans mes choix, je suis un anti-conformiste notoire. Je ne sais plus vraiment ce que je veux... 

photo de l'auteur Seyan24
Seyan24
Homme de 26 ans
Espalion

13 remerciements
Kattarsis => "Pour la sensation de surveillance personnelle, j'ai opté pour l'utilisation d'un  vpn, ça ne fait pas tout mais ça tri une partie. J'ai créé des mails poubelles afin d'envoyer paître toutes les accroches pubs. Facebook ne contient pour ainsi dire pas d'infos privées et hors ici, c'es le seul réseau social où je suis. 

Personnellement c'est cette course à l'argent qui me bouffe. Bien souvent je me verrais au milieu de nulle part (Cap vert, j'adorerais) à vivre ma vie sans avoir de comptes à rendre."


Je pense que je vais épurer, je vais faire du ménage, supprimer facebook, twitter sa devient de plus en plus chronophage, presque stressant  parfois etc.. Contrôler au maximum mes données personnelles.

Conçernant l'argent, comme préciser dans un topic précedent, j'ai ré-orienter mon épargne, j'ai changé de Banque pour allez vers une plus éthique (oui ça existe) vers du concret et hors des sentiers purement capitalistes car je ne me retrouves pas dans cela.

Je pourrais dire que je suis un anti-libéral et que je combat ce capitalisme ..
De toute maniére le capitalisme et l'écologie ne sont pas compatible.

Pour l'endroit paumé, je suis preneur !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonsoir,

Je rejoins tes analyses Seyan24 mais je te sens un peu trop fataliste. Chacun doit se battre à hauteur de ses moyens, et doit se projeter vers une mayonnaise positive. Le plus difficile, c'est de trouver les bons ingrédients de cette mayonnaise, mais quand elle prend on est même parfois obligé de la ralentir.

photo de l'auteur Seyan24
Seyan24
Homme de 26 ans
Espalion

13 remerciements
@Monsieur S,

Non pas fataliste ! Indigné plutôt ! Je vais supprimer tous mes comptes dans les semaines à venir, sauf ce site et 2-3 autres.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Seyan24 : @Monsieur S, Non pas fataliste ! Indigné plutôt ! Je vais supprimer tous mes comptes dans les semaines à venir, sauf ce site et 2-3 autres.

J'ai supprimé mon Facebook le 1er juillet 2010. Au début, j'avais une grande fierté de dire que j'étais à contre courant, que j'allais redynamiser mon blog et ça marchait car mon succès a augmenté en 2012 et en 2013. En 2014 et en 2015 j'ai connu des crises relationnelles qui m'ont contraint à retourner sur Facebook en date du 25 septembre 2015. Parfois, ça fait du bien de se couper des technologies mais le retour à moyen terme se fait parfois.

photo de l'auteur Dedale
Dedale
Homme de 23 ans
Strasbourg

14 remerciements
Chaque société a ses codes et ses usages, plus ou moins intrusifs. Et il y a plusieurs reactions possible a cela, se conformer en partie ou totalement,  pour coexister avec les autres, ou alors tout rejeter et vivre en ermite.  Aucune société n'est parfaite, et personnellement,  je trouve que notre société a tout de même un certain confort non négligeable. Au dela de ça, certains autres aspect me déplaisent et je suis plutôt a contre courant (notamment sur l'utilisation excessive d'applis, de reseaux, ect...) je n'utilise que facebook et beto. Ce que je cherche a souligner, c'esr que le monde n'est pas que noir ou que blanc, libre a toi de vivre dans cette zone grise, avec une partie d'anticonformisme. 

photo de l'auteur Dedale
Dedale
Homme de 23 ans
Strasbourg

14 remerciements
Et bien sur, la quete de sens est une question reccurente de la vie humaine, et tu as toute la latitude de lui donner le sens que tu desir, ou même d'abolir carrément l'idée que la vie doivent nécessairement en avoir un. Personnellement je ne pense pas que la vie est un sens quelconque. On est là,  on vie, et ça ne va pas plus loin pour moi, libre a nous d'occuper notre temps impartie comme on l'entend.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Dedale: l'idée c'est de se dire d'accord pour vivre comme tout le monde, à conditions que mes principes et mes valeurs soient respectés au maximum.

photo de l'auteur Dedale
Dedale
Homme de 23 ans
Strasbourg

14 remerciements
Pour moi, on ne peux pas prétendre a vivre ensemble si on ne fait pas de concessions soi même, tout simplement parceque la liberté des uns se fini ou commence celle des autres. Certes, parfois les codes et les usages sont pesants, mais ils definissent aussi notre culture et nos relation aux autres. Bien entendu, il ne faut pas tout accepter non plus, et si il est raisonnable d'aller a contre courant, et bien il faut savoir le faire.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonsoir Seyan, 


Je suis nouvelle et essaye un peu de participer;

Je m'interroge sur des questions qui ressemblent aux tiennes, voici quelques pistes de reflection:
- parfois, ce n'est pas le but qu'on veut donner à notre vie qui compte mais juste les moyens mis en place pour l'atteindre; par exemple, lorsque tu veux acheter une super voiture de sport, tu vas faire des économies pendant un bon moment; lorsque tu auras atteints ton but et acheté cette voiture, alors ton seul objectif sera où la garer puis de ne pas la rayer...c'est a dire que ce sont les efforts que nous faisons qui comptent et non le résultat..ça marche aussi très bien avec le sport : ton objectif est de courrir 1h et tu y arrives après plusieurs séances d'entraînement, au final tu es fiers de ta perseverance, et de ton effort (mais le fait que ce soit 59 min, 60 min ou 61 min ne compte pas vraiment au final).
- un autre truc que j'ai appris récemment, regarder les gens (dans le métro ou autre) en cherchant en quoi il sont beaux, où se trouve leur beauté extérieur et en imaginant que? pourrait être leurs traits de caractères positifs... c'est simple comme technique, mais ca te permets de décider par toi même de voir le monde qui t'entourre autrement...
- le mode avion sur téléphone peut permettre de couper pendant un weekend déjà...

C'est idées ne viennent de 2 livres: le jour où j'ai appris à vivre et Trois amis en quête de sagesse. 

Bonne soirée à toi, 

photo de l'auteur Seyan24
Seyan24
Homme de 26 ans
Espalion

13 remerciements
Merci :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
en ouvrant le sujet j ai cru qu il y serait questien des 5 sens ( odorat  , toucher, ect. ) Est ce que tout ça au fond ne serait pas lie et interactif avec le sens dont vous traitez icy? ..... c est juste une idee en passant ...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Mr. le conte supprimé ;-)  a posé un poteau indicateur assez pertinent et si l'on poursuit dans cette direction, il pourrait bien nous conduire à un carrefour ou en effet la quête de Sens et les sens se rejoignent enfin...
c'est pour ma part une évidence que la position satisfaisante de notre quotidien face au réel passe par les sens et que notre "contentement" intellectuel et volitif en dépende, mais cette dépendance, loin d'être une prison ou même une soumission, peut s'ouvrir sur le bonheur hic et nunc...
le sens que notre vie devrait avoir serait alors une forme de relation -du corps au monde- et de -la conscience au corps-...je n'en écris pas plus ne sachant si ce début d'explicitation intéresse ...

en tout cas remercions  Seyan24 de ce questionnement incontournable...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je pense qu'il y a une analogie à faire entre
le temps ressentit,
le temps vécu,
le bonheur,
le but. 

Il est temps de casser le quotidien, de se retrouver à la rue qui sait ?
Peut-être est-ce ça le bonheur, vivre simplement.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
c'est en effet une vision de rupture qui se défend Spowrun mais surtout qui doit s'apprivoisée tant elle est ...sans compromis !

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit