Se sortir d’une dépendance ?

avatar contributeur de Aislinn
Aislinn
14/03/2021 à 10:20

Bonjour

Je suis dépendante +++ à la cigarette qui agit comme une véritable drogue sur moi: une cigarette en appelle une autre et je me retrouve à fumer deux paquets par jour (soit 600 euros par mois) alors que je n´en n´ai clairement pas les moyens.

Cela me conduit à me retrouver dans le négatif en milieu de mois, à être obligée de demander de l´argent à mon entourage et même vendre tout ce que je peux pour essayer de faire rentrer un peu d´argent.

Alors à tous ceux qui se sont débarassés d´une dépendance quelle qu´elle soit s´il vous plaît comment y êtes vous parvenus? (j´ai essayé tout ce qui existe: tabac info service patchs champix chewing gum hypnose manque mais rien n´y fait)

merci de votre aide

avatar contributeur Dime
Dime
14/03/2021 à 10:33

Bonjour.

Déjà tu te mettre à rouler tes cigarettes. C'est déjà une démarche qui ralentit un peu et c'est moins cher. De plus le gout au début te plaira moins et ça diminuera aussi ta conso.

avatar contributeur de Aislinn
Aislinn
14/03/2021 à 10:51

Bonjour dime

ca aussi j´ai deja essaye: je passais une heure tous les jours à les tuber pour le lendemain le goût me plaisait moins mais j´en fumais autant quand même...déjà essayé aussi les vapoteuses mais rechutes systématique après quelques semaines ou mois dans les meilleurs des cas.

Non là je voudrais une solution radicale qui me permette de ne plus fumer du tout je suis tombée trop bas

merci pour ta participation

avatar contributeur de Assianou
Assianou
14/03/2021 à 11:05

Hey

alors je sais pas si je vais être d'une grande aide mais pour moi ce qui a marché c'est ma fille

elle a 9 ans elle en avait marre de me voir fumer alors j'ai arrêter

avatar contributeur de Farf
Farf
14/03/2021 à 11:13

Bonjour Aislinn

Si tu n'es pas toi même fermement décidée à arrêter de fumer, aucune méthode ne fonctionnera.

Elles ne marchent que si tu les accompagnes de ta volonté inébranlable.

As tu essayé de réduire simplement ta consommation ?

Personnellement j'ai adopté quelque chose d'intéressant et peu coûteux, les aimants.

Ils se placent sur un point d'acupuncture précis de l'oreille (c'est de l'auriculothérapie). J'y suis trèèès sensible, et ai eu recours à cette médecine pour d'autres maux... Ça peut fonctionner.

Bref, ce point précis stimulé déclenche la production d'endorphines. Ce sont ces mêmes endo' qui te procurent la sensation de plaisir et de bien-être, en fumant.

Poser cet aimant m'aide à trouver ce plaisir, et ainsi moins cloper, quand l'envie est vraiment trop forte.

avatar contributeur de Plume
Plume
14/03/2021 à 11:22

Salut Aislinn,

Il ya un obstacle majeur pour se libérer des addictions qui est souvent minimisé.. La cupabilité.

Les addictologues ont beaucoup fait évoluer leur accompagnement pour éviter le cercle vicieux : volonté d'arrêter - objectif non atteint sentiment d'échec - baisse de l'estime de soi.. donc difficultés accrues pour arrêter.

Alors deja j'ai envie de te conseiller d'être hyper bienveillante vis a vis de toi et de ta consommation. Les difficultés pour arrêter ne sont pas les mêmes pour chaque personne et tenter qqchose c'est deja gagner en experience.

Ensuite tu peux stopper ou juste limiter et en être déja fière. Tu peux tenter des choses (hypnose, patchs, cigarette electronique etc) ou consulter un addictologue qui saura t'accompagner dans les réussites et dans les échecs. Tu es libre de choisir tes armes et de trouver celles qui te correspondent vraiment. Essaie de t'entourer de personnes qui ne te jugent pas..

Bref, ne desespere pas, c'est tres courgeux comme demarche..!

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur de Aislinn
Aislinn
14/03/2021 à 11:46

Bonjour Plume

Merci beaucoup pour ton message et ta bienveillance.

Je vais prendre rdv avec ma généraliste demain et reparler encore une fois de tout ça. Je vais essayer de la convaincre de me prescrire du ziban (seul médicament que je n´ai pas encore testé parce qu´il se contredit avec mon traitement). On va essayer de trouver une solution ensemble pour que je puisse l´essayer.

Il n´y a pas d´addictologue dans ma région enfin pas de disponible: ils ne prennent pas de nouveaux patients

avatar contributeur de Plume
Plume
14/03/2021 à 11:50

@Aislinn,

Demande a ton medecin generaliste d'appeler pour toi un addictologue dans un service dédié a l'hopital.. Ca peut débloquer la situation si ton médecin est cool. ; )

Bonne chance!

Plume


"Dès que tu avances sur le chemin, le chemin apparaît" Djalâl ad-Dîn Rûmi

avatar contributeur de Aislinn
Aislinn
14/03/2021 à 11:50

Bonjour egalement à assianou et farf et merci pour vos messages à tous les deux

La volonté ne suffit pas me concernant de même que la pression de mon entourage. Il me faut une aide car seule je n´y arriverai pas.

Merci à tous pour votre soutien

avatar contributeur de Wondeur
Modération Wondeur
14/03/2021 à 12:46

Reconnaître qu'on a besoin d'aide est déjà un grand pas. Justement c'est le job des médecins addictologues d'aider celles et ceux qui n'y arrivent pas, même avec toute la volonté du monde.

Est-ce envisageable pour toi de prendre le train de temps en temps pour en consulter un dans une région voisine ?

C'est vrai que ça demande de l'orga, du temps et un certain budget.

Anyway : Aislinn je t'envoie tous mes encouragements. J'espère que tu ne culpabilises pas de ne pas y arriver, car la vraie grande coupable, c'est l'industrie du tabac. Pas toi.

Bisous

EDIT :

Plume

Essaie de t'entourer de personnes qui ne te jugent pas..

Tellement d'accord !!! Evite-les... ou chante très fort quand elles te balancent des phrases qui ne t'aident pas 🤣


La vie est un perpétuel recommencement...

avatar contributeur de Jstophe
Jstophe
14/03/2021 à 13:45

Citation de Wondeur #356984 Anyway : Aislinn je t'envoie tous mes encouragements. J'espère que tu ne culpabilises pas de ne pas y arriver, car la vraie grande coupable, c'est l'industrie du tabac. Pas toi.

Sauf le respect que je te dois, je me permets de m'inscrire en faux sur la vraie coupable.

Si un produit ne s'achète pas, il ne se vendrait pas. Et un peu inversement. C'est un cercle très vicieux.

C'est comme l'alcool. Je suis consommateur des deux.

Maintenant il y a les lobbys économiques, mais cela me dépasse.

Citation de Aislinn #356950

Je suppose que tu fumes chez toi, because Covid. Essaie de sortir dans la rue à l'air libre. Surtout hors du contexte intime.

Je fume et je bois (avec modération) chez moi. En dehors de chez moi, le contexte psychologique étant différent, les envies - les besoins - sont autres.

Si tu bois de l'alcool, sache que la boisson incite à fumer plus. N'importe quel médecin te l'expliquera.

Je vais te raconter une expérience : Il y a quelques années, j'ai fait une chute chez moi (due à l'alcool). j'ai été hospitalisée en urgence pour une pose de plâtre à la jambe (rotule) et une intervention chirurgicale à l'épaule (clavicule).

Je suis resté hospitalisé durant 5 jours et nuits. A un certain moment, le tabac me manquait, mais au bout de 2 heures, l'envie disparaissait. Peut-être pour réapparaître le lendemain. N'empêche que dans un milieu médical aux antipodes de mon domicile, pas un brun de tabac, pas une goutte d'alcool. Quand je suis rentré chez moi, je me sentais que mieux.

Il s'agit là d'une expérience très personnelle, pas forcément partageable.

Tiens bon et le courage l'emportera.


Sauf erreur de ma part, j'ai toujours raison.

avatar contributeur de Aislinn
Aislinn
14/03/2021 à 14:51

MERCI vraiment à tous pour votre soutien et encouragements.

Evidemment oui je me sens coupable de trop fumer et d´additionner les echecs d´arrêt...je déçois tout le monde à commencer par moi à chaque fois et franchement c´est décourageant... Mais là je sais que j´ai touché le fond alors il me reste à rebondir maintenant et ça je sais faire!

Et puis vos messages de soutien me donnent du beaume au coeur. Allez cette fois c´est la bonne! vous avez raison je vais y arriver! Merci vraiment à tous

avatar contributeur de Farf
Farf
14/03/2021 à 15:02

Plus simple à dire qu'à faire, mais essaye de t'imperméabiliser à la pression que peuvent te mettre les gens... C'est un stress en plus dont tu n'as certainement pas besoin. Il ne t'aidera en rien, et il vient encore renforcer la culpabilité, après coup.

Fais les choses avant tout pour toi.

Allez, ça va le faire.

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
14/03/2021 à 15:19

bonjour je fumais et puis j'ai décidé d'un parcours de vie tellement différent d'avant j'ai changé et me suis faite une promesse d'arrêter de fumer j'ai commencé les hormones et à mes enfants je leurs ai fait cette promesse de ne jamais plus fumer et ma fille est décédée et pour elle et ma promesse 15 jours avant ce drame j'ai tenu .. bon c'est un peu violent je vous l'accorde mais j'avais trouvé cette motivation .... c''était en 2011 .. cest mon expérience !

avatar contributeur de Saaya31
Saaya31
14/03/2021 à 15:22

Salut Aislinn,

essai de ne pas laisser la culpabilité te ronger. C'est le problème avec les addictions, c'est que ça ne dépend pas que de la volonté. Le corps demande même quand l'esprit ne veut pas.

Ce que je pourrais te conseiller c'est d'y aller pas à pas, un jour après l'autre. Chaque jour où tu auras pu au moins réduire ta consommation ce sera déjà une petite victoire contre le tabac.

Essaie de déterminer quelles cigarettes de la journée sont essentielles pour toi( ça peut être celle du matin avec le café, celle d'après manger ou avant de se coucher...) et continue de les fumer celles là pour l'instant. C'est sur les autres qu'il va falloir essayer d'agir sur un premier temps, celles qu'on fume par ennui ou par habitude, pour s'occuper la main , pour passer le temps. Essaie de réduire celles là, tu peux même tenter les patchs ou les gommes à macher pour compenser un peu le manque de nicotine. Essaie de voir si tu peux te fixer des petits objectifs au jour le jour en déterminant par exemple un nombre de cigarettes à ne pas dépasser que tu pourras répartir sur la journée comme tu le sens. C'est déjà un bon premier pas pour réduire.

Et bien sûr avance avec ton médecin qui pourra te conseiller et t'accompagner vers l'arrêt total.

Bon courage à toi en tout cas

avatar contributeur de Chrys Pink
Chrys Pink
14/03/2021 à 20:48

Salut,

Sortir d'une dépendance comme ça, c'est vrai que la volonté de vouloir arrêter ou diminuer, c'est déjà bien, ça signifie que tu es bien consciente de celle -ci, mais vu ton soucis, je rejoins les autres, tu as besoin d'une aide concrète; une personne physique qui t'oriente sur des possibles et solides solutions...pour ma part, je n' ai pas eu ce genre de dépendance, c'étaient plus les médicaments...et même avec une volonté de wonder woman, ton corps réclame, et faut lui trouver un dérivatif, et une raison de t'accrocher pour t'en sortir...C'est comme ça que j' ai commencé la marche, plus je marchais, plus j'éliminais ( évidement, crampes, état de manque,etc), mais à force de patience, de courage, de volonté, j'ai mis 2ans pour me sevrer totalement...Par contre, je lutte pour ne pas en reprendre, parce que quand je suis d'humeur plus que morose, je suis tentée...Bon courage :)

avatar contributeur de CeliaLove
CeliaLove
15/03/2021 à 08:13

La volonté n'est pas forcément suffisante mais elle est indispensable pour arrêter. Je te souhaite de trouver les clés pour y parvenir et te libérer.

Bon courage

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
15/03/2021 à 09:38

Citation de Aislinn #356950

Coucou,

Je crois que les addictions sont liées à l'émotion positive qu'elle génère ou celles auxquelles l'objet de l'addiction à été associé.

Dans un livre que je lisais dernièrement , le héros n'arrive pas, comme toi, à arrêter de fumer par sa simple volonté. Son psychiatre/mentor comprend qu'il n'y parvient pas car il a associé la cigarette à une valeur qui lui est chère au plus haut point qui est la liberté. Dès qu'il sort une cigarette, il revendique inconsciemment son droit à être libre contre le reste du monde. Pour inverser cette tendance et sans lui dire, le psy décide de l'appeler plusieurs fois par jour, peu importe l'heure en lui imposant de fumer. Au bout d'un moment le héros craque et se rend compte que la cigarette finit par le dégoûter et il le supplie de lui donner le droit d'arrêter.

J'ai bien aimé cette anecdote car elle présente l'addiction et sa solution sous un autre angle.

On parle toujours de la " volonté d'arrêter ", d'être "plus fort" contre la méchante addiction. Or le problème c'est que le corps tout comme l'esprit humain déteste par dessus tout qu'on le contraigne, qu'on le discipline. En gros qu'on lui dise ce qu'il doive faire, même quand la source de cette injonction est lui-même.

Par contre il est impossible d'être addict à quelque chose qui nous dégoute.

La volonté finira toujours par craquer parce que nous ne sommes pas des surhommes. Si le désir sous jacent existe toujours, un jour de faiblesse mentale/corporelle il pourra réapparaître.

Mais par contre si on considère l'émotion/valeur sous jacente à cette addiction, si on la comprend et tente de pouvoir la combler par d'autres biais tout en réactivant le dégout naturel que le corps doit ressentir logiquement face à qqch qui l'attaque directement, on peut déjà faire un bon pas dans la bonne direction.

L'addiction à la cigarette est une addiction souvent très jugée malheureusement alors que nous avons tous au moins une addiction nocive dans notre vie qui vient combler qqch.

Essaye de faire équipe avec ton corps.

avatar contributeur de Boulanger44
Boulanger44
15/03/2021 à 15:35

Tu as déjà fait un grand pas, celui de reconnaitre que tu as un gros problème, mais par contre ne te sens pas coupable, l'addiction est une maladie. Personnellement j'ai été voir une addictolgue (pour l'alcool) qui m'a vraiment donné de bons conseils et j'ai réussi à mieux comprendre, les déclencheurs, les facteurs, comment arrêter ou au moins diminuer sans avoir l'impression de lutter contre quelque chose cent fois plus puissant que sa propre volonté. Les mécanismes sont complexes et personnels, mais j'ai aussi compris que dans addiction il y a "habitude", tu fais quelque chose qui est néfaste pour toi, pour ta santé, pour ta vie et pourtant tu continues de la faire, j'ai rencontré énormément de fumeurs qui ont fortement diminuer pour la seule et unique raison qu'ils n'avaient pas le droit sur leur lieu de travail ! Fais toi aider par un professionnel, une association, même si tu dois faire 80km ta santé et ta vie sont en jeu ! Bon courage à toi tu vas y arriver !

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
15/03/2021 à 20:12

Hello aislin,

Je suis exactement dans le même cas (sf k 3 paquets/ sem😌 ) et je consent ton chagrin à arrêter tabac.. Toute méthode est futile seul la volonté vous permettra d vs en sortir !! J était à 3 paquets/jour avant-ya 6ans- et j essai de diminue car 2 atouts: c 10-15€ paquet, et ami mort cancer.. Donc, ça remet en place ! Effectivement, av covid19 on fume +chez soi mais 2 inconvénients: empêche dodo et odeur nauséabond chez soi !

avatar contributeur de HaricotMungo
HaricotMungo
16/03/2021 à 02:23

salut,

je comprends tout a fait ton inquitude vis à vis de ton addiction.

l'addiction au tabac est une maladie ? je ne suis pas sûr. je la vois comme une réaction neuro chimique qui est rien d'anormal que n'importe quelle reaction. l'addiction au tabac engendre des maladies ? oui.

je suis vapoteur depuis 2017. avant je fumais un paquet de 30 tous les deux jours. je dois dire que le prix du tabc qui ne cesse d'augmenter était la véritable raison de ma décision, même si j'achètait de temps en temps des paquets espagnols (horreur), russes ou andorrans qui sont moins chers.

le vapotage a fait ses jours des 2012 , j'ai tout de suite essayé les premiers modèles. l'horreur, ça m'a donné des maux de tête. Poubelle !

arrive en 2017, les gros box font le star du marché, j'ai pas pu hesiter et pris un box de puissance 200w. Surprise, c'était super bon ! j'ai retrouvé presque la même sensation que fumer et apprécié fortement la légèreté du vapeur. en seulement 1 mois, avec 12mg nicotine , jai complétement debarasé le tabac.

De nos jours, le progrès est immense, plus besoin un gros box de 200w pour les vapoteurs lambda, un petit pod de 40w procure déjà de très plaisir. je suis passé de 12mg à 3 mg maintenant. et zero blonde ou brune depuis, l'odeur du tabac devient pour moi très désagréable.

beaucoup parmi mes connaissances ont réussi a basculé du tabac au vapotage, en terme de budget pour notre addiction nicotinique, c'est le jour et la nuit. je suis passé de 200€ à 15€/mois en préparant mon propre liquide.

certe, la clope électronique n'est pas 100% safe selon le monde médical comme pour le vaccin anticovid, melangé de l'opinion publique tente aussi à diaboliser le vapotage. m'enfin, je m'en fiche. tout du moins, le vapotage est le bon compromis entre l'argent et le plaisir.

j'aurais pu passer à zéro mg nicotine et quitter completement le vopotage. j'ai des entourages qui ont reussi à faire cela. moi je prends mon temps. ça va venir tout seul .

aller voir un addictologue est une bonne résolution aussi, maintenant il existe plusieurs méthodes combinées, voir des médicaments qui sont efficaces. Mais le début va être très dur, l'addictologue est ton alié. n'hésite surtout pas à lui signaler le moindre sensation douteuse. c'est son job. mon ex a réussi à arrêter de fumer après 8 mois de suivi avec son addictologue. il a jamais repris une cigarette depuis l'arrêt complet, même pendant des périodes difficiles. au début, j'ai constaté son changement de comportement et de l'humour, il fallait 3 mois pour que ça passe. Effectivement, c'était long et dur.

c'est difficile, je suis d'accord, mais loin d'être infranchissable. au contraire, l'envie fait tourner le moteur, et tu ne sera pas seule.

on n'est pas prisonnier du tabac, tant que l'on le considère ni comme une drogue , ni comme un compagnon. il suffit d'accepter que notre corps réagit avec la nicotine, tout comme avec le paracétamol, arrive à un moment où l'on n'a plus besoin de nicotine, elle peut et elle va partir.

quand tu entames le chemin, n'aie pas peur d'echec ou de rechute, avance petit à petit au début, et tu verras un jour ton parcours avance à une vitesse avec un grand V.

Bon courage.

avatar contributeur de Aislinn
Aislinn
16/03/2021 à 06:49

Merci vraiment à tout le monde :)

j´ai vu ma généraliste hier qui a accepté de me prescrire du ziban seul médicament que je n´ai pas encore essayé.

on a contractualisé mon arrêt: dans quinze jours je diminue de moitié (soit 1 paquet par jour) et dans un mois c´est fini!

Allez cette fois c´est la bonne

merci pour vos encouragements

avatar ancien membre
Modération Ancien membre
17/03/2021 à 16:46

Tout cœur avec vous dans votre résolution anti-tabac.. ❤️😉

À occassion, dites nous vos effets au ziban(positif ou pas !) afin d aider ceux qui fumé aussi..

Bon courage et objectif..

avatar contributeur de Tom89000
Tom89000
19/03/2021 à 17:42

Je suis dépendant à Betolerant, ce n'est pas une blague...mais bon, pas que...alors bon courage à tous les dépendants, je sais que ce n'est pas toujours facile à vivre:-) et pour cause...en général les addictions se cumulent et sont les conséquences d'un mal de vivre, mais on y croit, un jour le soleil revient et chasse les nuages



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2021, betolerant.fr