Le chômage :(

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour à tous, alors voilà moi je suis actuellement au chômage depuis une longue période et cela deviens assez pesant. Même si j'ai effectué un travail saisonnier au moi d’août, j'ai comme même une estime de moi assez faible. En gros le chômage m'épuise :( . A la longue on finis par douter de tous ce que l'on est et on sait plus ce que l'on veut (je parle professionnellement).  Alors vous, si il y en as, comment vivez vous votre chômage et surtout j'aimerais connaitre ceux qui y sont depuis une longue durée (c'est à dire plus d'un an). Merci à vous tous, un peu de soutiens ne me ferais pas de mal.

photo de l'auteur Valoo07
Valoo07
Homme de 28 ans
Versailles

11 remerciements
Salut, j'ai été au chomage pendant une période assez longue moi même (plus d'un an aussi) et oui c'est pas simple à vivre. Après j'ai toujours gardé une petite activité à côté (je donnais et donne tjrs des cours particuliers, ça occupe pas tant que ça mais ça permet de se changer les idées qd mm).
Niveau études tu es dans quelle branche ? Il y en a où c'est beaucoup plus dur de trouver que d'autres malheureusement....

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce n'es pas le chômage en lui même qui te dérange mais tes idées et pensées au sujet du chômage. Donc ce sont tes pensées qui te fatiguent. Certaines personnes sont très heureuses dans cette situation (moi y compris) car cela leur laisse de penser a autre chose, de profiter de la vie, de vivre autre chose... De sortir du mode "automate". 
La vie ce n'es pas juste "bosser"! Voit le bon coté de la chose. Profite du temps libre que tu as, certaines personnes rêvent d'avoir du temps, de pouvoir faire autre chose que tout le temps travailler, certaines personnes rêvent de juste pouvoir avoir le temps de sortir faire une balade sans avoir à se prendre la tête ou être pressés... 
Ton estime de toi ne devrait pas être liée a ce que tu fais comme travail. L'estime de soi doit être quelque chose de séparé de tout le reste, ça doit être quelque chose d’intérieur, d'intouchable, car sinon tu te met en danger de "déprime" dès qu'il y a le moindre petit problème et ce n'es pas nécessaire.
Tu n'es pas ton travail et la vie ce n'es pas travailler! La vie c'est tellement plus. 

Personnellement les gens comme ça me font sourire et même je trouve ça incroyable qu'on puisse être "triste" d'avoir tout le temps libre, de pouvoir se lever quand tu veux, de faire ce que tu veux. Certaines personnes sont tellement conditionnés a penser qu'elles n'existes que dans la mesure ou elles font quelque chose...  Et oui encore une fois ce sont ces pensées qui sont douloureuses, pas la situation. 

Sache que ce n'es pas le fait d'être triste ou insatisfait qui changera ta situation, tu ne fais que gâcher ton présent et ton opportunité de profiter de la vie. Tu te fais du mal au lieu de profiter et voir tout le bien qu'il y a dans ta situation. Utilise cette opportunité pour te connaitre mieux toi même, tes envies, ta vie... 

Courage :D

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Metaman 

Je penses que j'aurais pu écrire le même message.. au mot prés.. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
[quote]Citation de Metaman : Ce n'es pas le chômage en lui même qui te dérange mais tes idées et pensées au sujet du chômage. Donc ce sont tes pensées qui te fatiguent. Certaines personnes sont très heureuses dans cette situation (moi y compris) car cela leur laisse de penser a autre chose, de profiter de la vie, de vivre autre chose... De sortir du mode "automate".  La vie ce n'es pas juste "bosser"! Voit le bon coté de la chose. Profite du temps libre que tu as, certaines personnes rêvent d'avoir du temps, de pouvoir faire autre chose que tout le temps travailler, certaines personnes rêvent de juste pouvoir avoir le temps de sortir faire une balade sans avoir à se prendre la tête ou être pressés...  Ton estime de toi ne devrait pas être liée a ce que tu fais comme travail. L'estime de soi doit être quelque chose de séparé de tout le reste, ça doit être quelque chose d’intérieur, d'intouchable, car sinon tu te met en danger de "déprime" dès qu'il y a le moindre petit problème et ce n'es pas nécessaire. Tu n'es pas ton travail et la vie ce n'es pas travailler! La vie c'est tellement plus.  Personnellement les gens comme ça me font sourire et même je trouve ça incroyable qu'on puisse être "triste" d'avoir tout le temps libre, de pouvoir se lever quand tu veux, de faire ce que tu veux. Certaines personnes sont tellement conditionnés a penser qu'elles n'existes que dans la mesure ou elles font quelque chose...  Et oui encore une fois ce sont ces pensées qui sont douloureuses, pas la situation.  Sache que ce n'es pas le fait d'être triste ou insatisfait qui changera ta situation, tu ne fais que gâcher ton présent et ton opportunité de profiter de la vie. Tu te fais du mal au lieu de profiter et voir tout le bien qu'il y a dans ta situation. Utilise cette opportunité pour te connaitre mieux toi même, tes envies, ta vie...  Courage  

J'allais faire mon petit paragraphe dans le même type, jusqu'à ce que je lise ces belles lignes. Je n'aurais pas dit mieux ! :) 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ai connu une période de chômage post diplôme d'un an et ce fut très dur, en tout cas moi je l'ai vécu comme ça car ma recherche d'emploi fut très solitaire, seul devant mon ordi à envoyer des candidatures spontanées/ciblées, à répondre à différentes offres d'emploi et au final avoir les mêmes réponses types assez déprimantes ! Donc voilà on broie du noir effectivement c'est pour cela qu'il faut s'accorder des moments hors de cette recherche.
J'avais d'autres activités, je préparais le permis et je faisais du bénévolat dans une association de consommateurs donc je me vidais la tête certains jours de la semaine et franchement ça fait du bien de ne pas être focalisé là-dessus tout le temps.

Après si tu peux bouger pour aller rencontrer des professionnels, faire des salons emplois et autres c'est cool, vas-y, ça te sort de la solitude de la recherche puis les bons moments avec amis/familles requinquent aussi.

photo de l'auteur Timba
Timba
Homme de 26 ans
Paris

1 remerciement
Qu'on le veuille ou non, le travail est un instrument de socialisation et le chômage engendre une certaine marginalisation. Je ne suis pas resté longtemps dans cette situation mais je l'ai mal vécu, parce que mon entourage n'était pas disponible aux mêmes horaires que moi et que les journées me paraissaient atrocement longues au bout du 2ème mois.
Metaman n'a pas tort mais ce que tu décris ce n'est pas du chômage au sens strict du terme mais de l'inactivité professionnelle. Je ne condamne pas, mais une période de chômage est censée être active et elle amène son lot de déceptions et de portes claquées au nez. Alors forcément, si on manque d'implication dans sa recherche d'emploi on le vit mieux. Mais ça me semble être un cercle vicieux.

En tout cas ne désespère pas, c'est le seul conseil que je puisse te donner !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je compati. J'ai été 2 ans au chommage suite a une maladie et cela a été aussi très pesant d'autant plus que j'était dans une ville sans proche amis ou famille j'était vraiment seul. J'ai eu les mêmes doutes que toi. Je pensse que le temps passer reduit l'estime de soi car nous n'avons rien d'autre a faire de nos journée que nous juger et bien souvent cela va dans le mauvais. Il faut profiter de ton temps libre pour toi. Essayer de nouvelles choses pour t'occupper. En attendant de trouver un travail. J'ai trouver un job de 20h qui fini en mai et j'angoisse pour mon avenir car le statut de chommeur me tant a nouveau les bras je pensse et j'ai peur de replonger dans ce negatif qui pèse au quotidien. Ne te lache pas continu de croire de en toi dit toi que c'est difficile de trouver sa place aujourd'hui dans le monde pro et que si on te refuse un poste alors eux sont mauvais de ne pas avoir vu que tu était bon :)

photo de l'auteur misterbi
Misterbi
Homme de 42 ans
Cantal

1 remerciement
Fait une formation dans un secteur qui embauche : la restauration, le métier de plombier ou la chaudronnerie par exemple ca emploi à tout va

photo de l'auteur Homer
Homer
Homme de 40 ans
Namur

1 remerciement
Pas exactement au chômage, mais c'est tout comme. (maladie découverte en 2011, ne peux plus faire d'efforts, invalidité, déclaré handicapé bien qu'extérieurement ça ne se voit pas, et voila)

Donc depuis lors ben je n'ai plus de "vie" dans le sens où je ne vais plus nulle part.
En fait à la longue on s'installe déjà dans une routine et le + effrayant (je trouve) c'est de s'y être habitué...

Et qui dit plus de travail, dit moins d'argent, dit impossibilité de s'installer seul (hé oui, bien obligé de rester chez les parents), etc.  A la longue on intègre inconsciemment l'idée du célibat à vie. On prend ses petites habitudes au point que si on avait subitement un mec, il serait probablement encombrant...  Alors bon, pour ce qui est de l'estime de soi... en résumé, qui irait s'embarrasser  d'une cause perdue, franchement B)

Le seul avantage, c'est que je ne suis pas emmerdé par des convocations/entretiens avec des contrôleurs qui menacent de te virer du chômage puisque je touche une autre alloc...  ;-)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Metaman : Personnellement les gens comme ça me font sourire et même je trouve ça incroyable qu'on puisse être "triste" d'avoir tout le temps libre, de pouvoir se lever quand tu veux, de faire ce que tu veux. Certaines personnes sont tellement conditionnés a penser qu'elles n'existes que dans la mesure ou elles font quelque chose...

Depuis que j'ai trouvé un travail en CDD pendant un an [ à croire que bosser 35 heures devient un luxe là où le taux de chômage dépasse 30% chez les jeunes de moins de 25 ans ], après un an de chômage, il y a de grands changements. Chaque jour je me vois changer, et je retrouve même des qualités que j'ai perdues depuis que j'ai quitté le lycée il y a 6 ans. Je n'étais plus sorti de chez moi le soir depuis 3 ans, je me remets à voir des amis. Bref, ma vie sociale a repris une partie de son sens, mais il reste tant à construire car on m'a tant détruit!...

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Metaman, pas mal ton message.

Mais juste une question, comment profiter de la vie sans argent/salaire ? Tu ne peux pas te faire plaisir donc au final tu ne profites pas beaucoup ...

Sinon, cher Anonyme, je comprends tout à fait ce que tu endures, j'ai été au chômage pendant 2 ans, et c'était très compliqué :

- Peu de vie sociale
- Pas de revenus
- Pas de rythme régulier
- Manque de confiance en soi et en ses capacités  ...

Enfin voilà surtout ne baisse pas les bras, je ne sais pas dans quelle branche tu es, mais n'hésite pas à continuer à postuler.

Personnellement, je sors juste du chômage cette semaine, j'ai commencé un service civique hier.
Essaie de te renseigner pour le service civique, cela pourrait te redonner confiance en toi, essaie aussi la Garantie Jeune de la mission locale (je ne sais pas si dans ta région cette aide est disponible, renseigne toi), ou encore, parle-en à ta conseillère mission locale si tu es inscrit.

N'hésite pas à aller checker les annonces sur le net, comme sur les sites le bon coin (assez efficace), sur le pole emploi (pour une fois qu'ils servent à quelque chose). Essaie de te renseigner pour les formations, cela pourrait t'apprendre de nouvelles choses, avoir un revenu, et pour le CV c'est toujours bien :p

Enfin voilà, de nombreuses solutions peuvent s'offrir à toi.
En tout cas ce topic me touche beaucoup car je suis passé par là (comme beaucoup), et ça m'a énormément affecté.

Sam234, arf, tu as du taff jusqu'en Mai, ne pense pas à l'après, tu verras le moment venu ;)

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Merci à tous, pour vos encouragement. Et je vois que je suis pas le seul a voir ce type de problème. Il est vraiment bien ce site rencontre finalement, on est persuadé que l'on est le seul type avec des problèmes bien particulier et en discutant on se rencontre qu'il y a beaucoup de gens comme nous. Merci, merci à tous et n'hésitez pas en continué à témoigner sur le chômage. Bonne soirée.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Biensur que tu peux profiter de la vie sans argent. Puis en France tu n'es jamais vraiment sans argent. Il y a des pays ou tu te retrouves vraiment a la rue sans taff... Tout est une question d'attitude mentale. Quand t'es mal en toi meme les millions ne sont pas assez pour te rendre heureux... et quand tu as une bonne attitude il t'en faut peu. Perso pour moi etre heureux ou profiter de la vie c'est si simple... c'est si simple de faire des balades en ville, dans la nature, de boire un thé et de juste profiter du present, de simplement etre avec ses amis, ecouter la zic, lire, apprendre les choses sur soi meme, sur la vie... etc. Apres certes si pour toi profiter de la vie c'est aller a Ibiza, avoir des chauffeurs, te défoncer tous les soirs etc la c'est sur tu peux pas. Mais la encore c'est le mental qui compte: c'est toi qui te donne la définition de "profiter" de la vie. C'est toi qui rend ton bonheur facile ou difficile d'acces. Tu peux te dire "je serai heureux quand tout sera parfait" et la c'est sur tu ne le sera jamais. Moi il m'en faut pas grand chose pour profiter de la vie... La vie c'est ce que tu as devant toi pas ce que tu pourrais avoir ou faire si tu avais des millions, ce n'est pas s'inventer des raisons de deprimer. C'est simplement accepter ce que tu as et faire le mieux que tu peux avec ca. Il y a des gens ils sont si pauvres pourrant si heureux, ils savent profiter de chaque seconde. Quand tu fais ça ta vie devient de plus en plus belle :p Je veux critiquer personne mais le bonheur est tellement immense quand on accepte notre present. Quand on fait du mieux qu'on peut avec ce que l'on as. C'est la en general que plein de bonnes choses nous arrive... Il y aura toujours mieux, toujours plus a faire et atteindre, toujours de choses a regler mais avant tout il faut apprendre a vivre avec ce que l'on as. 

Si ça peut rassurer les gens: tout fini par se resoudre, stresser ne sert a rien hehe :p 

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Metaman j'apprécie beaucoup ton optimisme vraiment, mais la vie est plus compliqué. Heureusement j'ai tes messages plein d'espoir et si tu fais comme tu le dis, si tu profite de l'instant présent en les lisant tes messages cela peut aller mieux. (je tiens à préciser que je me suis pas fait amadouer par ta photo de profils LOL, c'est les mots qui m'on intéresser, en plus cela à ouvert un débat). ;)

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
"Apres certes si pour toi profiter de la vie c'est aller a Ibiza, avoir des chauffeurs, te défoncer tous les soirs"

Ah non, pas du tout, je n'aime pas l'ambiance Ibiza, je ne fume pas et ne me drogue pas. C'est pas parce que l'on aime vivre avec un peu d'argent pour se faire plaisir qu'on est des gros teuffeurs qui ne pensent qu'à se droguer... médite là-dessus ;)

Mais avec de l'argent, tu peux te faire plaisir, acheter des choses qui te font plaisir, boire un coup avec les amis, faire une séance de cinémas, faire un peu de shopping, acheter des cd's/jeux/dvd's/blueray ...

Après, c'est une vision de la vie, moi je vivais très mal mon inactivité professionnelle (j'aimais bien au début mais après ... ), et d'autres le vivent très bien, chacun sa façon de voir les choses :p

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Moi je l'as vis mal comme toi "superpositoire" (très poétique comme nom de pseudo :) ) Merci pour tes conseils;)

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Oui, j'avais bien compris xD
Mais de rien,  si tu veux en parler en privé, je suis là si tu veux ^^
N'hésite pas à m'envoyer un message si tu veux en parler, car mine de rien, être sans activité professionnelle pendant une longue durée peut être plus dangereux qu'on ne le pense mentalement parlant ^^

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
@Superpositoire: rassure toi je ne parlait pas forcement à toi, c'est juste pour te donner un exemple :p Désolé si j'ai paru agressif. 

@Anonyme
Je me suis permis de parler de tout ça car c'est mon domaine. J'ai un livre qui sera publié prochainement. J’espère que ce que j'ai dit a un sens pour toi, et que ça t'aide un minimum.
Par dessus tout essaye juste de comprendre que ta vie est avant tout une question d'attitude mentale.
Ce n'es pas l’extérieur qui te rend heureux ou malheureux mais ton attitude au sujet de ce qui t'arrive. Quand tu comprends ça au plus profond de toi tu te sens si libre....
Tu dis que la vie est compliqué, je respecte mais avec ce genre de pensées tu ne t'aides pas. Tu la rends compliqué en pensant de cette façon. Tu t'aveugles même, tu t'empêche de voir les solutions. Tu peux choisir d'avoir une autre perspective. Il ne s'agit pas d'être pessimiste ou optimiste. Il ne s'agit pas d'être naïf et se bercer d'illusions. Il s'agit vraiment de comprendre la chose.
Il y a des personnes qui peuvent se tuer pour une situation comme la tienne et il y aura d'autres qui s'en ficheront complètement. Un même situation a des effets complètement différends en fonction des personnes. Car la vie est une question d'attitude mentale. Et donc a toi de choisir la tienne :D 

Tu peux te dire ouais bla bla, metaman raconte de la m**de (lol), tu peux te dire que ton cas est compliqué, que ta vie est difficile, que tu es sans espoir ou des choses comme ça et en effet dans ce cas tu tu compliques grave la vie. Tu te rend déprimé et pourtant ça ne change rien a ton cas.
Tu as le choix d'être heureux et d'être plein d'estime de toi peu importe ce qui t'arrive ou ce qui t'es arrivé. Et avec cette attitude tout ce que tu fera sera fait bien mieux qu'en étant sombre, triste, déprimé.  
Dis toi que tu es invincible, que ça passera, que ce n'es pas un petit problème comme ça qui peut se mesurer a toi et ton mental hehe Avec ce genre de mental rien ne t’arrête :D

Un texte qui me donne un mental invincible c'est ce texte bouddhiste: J’espère qu'il t'inspirera :p 

"Les êtres conscients sont innombrables, je suis déterminé a les sauver tous!
Les illusions sont inépuisables, je suis déterminé a les vaincre toutes! 
Les portes de la Vérité sont infinie, je suis déterminé à les traverser toutes! 
La voie qui mène à l'éveil est irréalisable: je vais la réaliser! "

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Oui je me doute que c'était un exemple, mais c'était trop exagéré xD

N'empêche, tu dis des choses intéressantes ^^

Le problème, c'est qu'à trop penser que l'on est invincible, si un jour on s'aperçoit qu'en réalité, on se trompait, la chute pourrait être fatale ... (métaphore :p xD ) 

Ensuite, avoir le choix d'être heureux ou avoir de l'estime de soi, quoiqu'il arrive, ne se commande pas malheureusement :/ ça dépend de ton état d'esprit et de ta sensibilité

Mais je pense comprendre ce que tu essaies de dire, et j'avoue que c'est assez intéressant, même si je ne suis pas trop d'accord :p

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
"Le problème, c'est qu'à trop penser que l'on est invincible, si un jour on s'aperçoit qu'en réalité, on se trompait, la chute pourrait être fatale ... (métaphore  xD ) " 
Ta réalité est un reflet de ton esprit. Mais les choses ne t'arrivent pas, la réalité ne se fait pas toute seule. Tout dans ta vie a une cause dans ton mental, dans ta conscience. Mais bon là on rentre dans des théories de physique dont je n'ai pas le temps de parler. 

"Ensuite, avoir le choix d'être heureux ou avoir de l'estime de soi, quoiqu'il arrive, ne se commande pas malheureusement :/ ça dépend de ton état d'esprit et de ta sensibilité."
Je suis désolé mais le contraire est vrai.  Bien-sur il ne l'es pas si tu penses qu'il n'es pas, dans ce cas tu n'essayes même pas. Penser que tu n'aie pas de pouvoir sur ton mental ne peut malheureusement pas être bénéfique pour toi. Heureusement je peux te dire que l'humain a la maîtrise complète de son mental, je ne le dis pas juste par expérience mais c'est scientifique.  Le cerveau est malléable, programmable. 

"Mais je pense comprendre ce que tu essaies de dire, et j'avoue que c'est assez intéressant, même si je ne suis pas trop d'accord."
Merci pour le compliment. Mais pose toi sincèrement la question si tout ça est ton domaine. D’où tiens tu ces idées? Est ce par étude, expérience? Le sais tu vraiment ou donnes tu juste une opinion comme ça sans vraiment réfléchir. Il s'agit de comprendre ce n'es pas une question d’être d'accord ou pas. Quand tu comprends tu ne peux qu'être d'accord :D

Bref. Je pense que j'ai tout dit ici. 
Bonne continuation a "anonyme" et merci pour ce débat Superpositoire :D 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour Anonyme,
Je comprends ton mal-être même si je n'ai pas vécu une telle expérience personnellement. 
Si j'ai un conseil ce serait de t'organiser au maximum. Tu peux par exemple acheter un petit agenda que tu t'obliges à remplir chaque weekend pour la semaine suivante. Organise ta recherche d'emploi comme un emploi à temps partiel. Tu peux prévoir quelques heures par semaine pour adapter ton CV et ta lettre de motivation, pour te renseigner sur le marché de l'emploi, pour visiter des forums d'emploi ou des conférences, pour échanger avec des employeurs, pour te renseigner sur les formations et leurs utilités... Essaye également de changer de cadre. Ne reste pas chez toi pour postuler. Oblige toi à te déplacer à heures fixes dans une bibliothèque municipale ou salle de lecture par exemple. Prévois aussi une autre activité pour t'occuper partiellement comme du volontariat dans une association ou petit job de quelques heures par semaine. Enfin, organise ta vie sociale pour ne pas t'isoler de ton entourage même si ça peut être encore difficile. Oblige toi par exemple à voir ta famille et tes amis le weekend.
Bon courage à toi et bonne chance dans tes recherches.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Anonyme :...

Juste par curiosité, tu sans emploi pour quelle(s) raison(s)? Demision, maladie, envie de changer d'orientation? Je pensse que la vrai question est là pour moi. En a tu marre de ne pas trouver de travail dans ta branche ou tu es triste car tu ne sais pas (plus) vers quelle branche te tourner? Il y a plein d'autres posibilitées. De ton côter tu en es où a ce niveau là?

photo de l'auteur Superpositoire
Superpositoire
Homme de 26 ans
Douai

15 remerciements
Citation de Metaman : Soutien Le chômage :( - Page : 2 "Le problème, c'est qu'à trop penser que l'on est invincible, si un jour on s'aperçoit qu'en réalité, on se trompait, la chute pourrait être fatale ... (métaphore  xD ) "  Ta réalité est un reflet de ton esprit. Mais les choses ne t'arrivent pas, la réalité ne se fait pas toute seule. Tout dans ta vie a une cause dans ton mental, dans ta conscience. Mais bon là on rentre dans des théories de physique dont je n'ai pas le temps de parler.  "Ensuite, avoir le choix d'être heureux ou avoir de l'estime de soi, quoiqu'il arrive, ne se commande pas malheureusement :/ ça dépend de ton état d'esprit et de ta sensibilité." Je suis désolé mais le contraire est vrai.  Bien-sur il ne l'es pas si tu penses qu'il n'es pas, dans ce cas tu n'essayes même pas. Penser que tu n'aie pas de pouvoir sur ton mental ne peut malheureusement pas être bénéfique pour toi. Heureusement je peux te dire que l'humain a la maîtrise complète de son mental, je ne le dis pas juste par expérience mais c'est scientifique.  Le cerveau est malléable, programmable.  "Mais je pense comprendre ce que tu essaies de dire, et j'avoue que c'est assez intéressant, même si je ne suis pas trop d'accord." Merci pour le compliment. Mais pose toi sincèrement la question si tout ça est ton domaine. D’où tiens tu ces idées? Est ce par étude, expérience? Le sais tu vraiment ou donnes tu juste une opinion comme ça sans vraiment réfléchir. Il s'agit de comprendre ce n'es pas une question d’être d'accord ou pas. Quand tu comprends tu ne peux qu'être d'accord Bref. Je pense que j'ai tout dit ici.  Bonne continuation a "anonyme" et merci pour ce débat Superpositoire  


Non non, on peut comprendre les choses sans pour autant être d'accord, dans un débat c'est ça :p

Ensuite, je me base surtout sur mon expérience personnelle, d'après ce que je ressens.
Je pense que personne ne détient la vérité absolue :p

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Metaman : Soutien Le chômage :( - Page : 2 "Le problème, c'est qu'à trop penser que l'on est invincible, si un jour on s'aperçoit qu'en réalité, on se trompait, la chute pourrait être fatale ... (métaphore  xD ) "  Ta réalité est un reflet de ton esprit. Mais les choses ne t'arrivent pas, la réalité ne se fait pas toute seule. Tout dans ta vie a une cause dans ton mental, dans ta conscience. Mais bon là on rentre dans des théories de physique dont je n'ai pas le temps de parler.  "Ensuite, avoir le choix d'être heureux ou avoir de l'estime de soi, quoiqu'il arrive, ne se commande pas malheureusement :/ ça dépend de ton état d'esprit et de ta sensibilité." Je suis désolé mais le contraire est vrai.  Bien-sur il ne l'es pas si tu penses qu'il n'es pas, dans ce cas tu n'essayes même pas. Penser que tu n'aie pas de pouvoir sur ton mental ne peut malheureusement pas être bénéfique pour toi. Heureusement je peux te dire que l'humain a la maîtrise complète de son mental, je ne le dis pas juste par expérience mais c'est scientifique.  Le cerveau est malléable, programmable.  "Mais je pense comprendre ce que tu essaies de dire, et j'avoue que c'est assez intéressant, même si je ne suis pas trop d'accord." Merci pour le compliment. Mais pose toi sincèrement la question si tout ça est ton domaine. D’où tiens tu ces idées? Est ce par étude, expérience? Le sais tu vraiment ou donnes tu juste une opinion comme ça sans vraiment réfléchir. Il s'agit de comprendre ce n'es pas une question d’être d'accord ou pas. Quand tu comprends tu ne peux qu'être d'accord Bref. Je pense que j'ai tout dit ici.  Bonne continuation a "anonyme" et merci pour ce débat Superpositoire  


L'être humain construit sa vision du monde en étant en interaction avec son environnement, donc même si la façon de percevoir certaines choses sont malléables (exemple: la magie), à l'inverse certaines choses sont pour ainsi dire "intangibles" (ex: perte d'un proche, tu auras beau avoir toute la joie du monde en toi, tu seras quand même en état de deuil. Si ce n'est pas le cas, ça craint...).

Et superpositoire à raison, on peut "difficilement" choisir d'être heureux car le névrosisme (= vulnérabilité aux émotions négatives) est un trait de personnalité, et la personnalité ne change pas (ou très très peu) après le stade de l'adolescence...Et ce que je te sors là ne relève pas de mon expérience personnelle mais a bien été éprouvé par des générations de chercheurs et praticiens en psychologie. Si l'inverse était vraiment, comment expliquerais-tu que tant de drogués/alcooliques/dépendants rechutent s'ils n'avaient pas un total contrôle sur leur mental ? Tout simplement car ça leur échappe. Et la volonté seule ne suffit pas (même si c'est un excellent point de départ). Là encore, de nombreux chercheurs ont essayés de comprendre comment s'articulaient "l'attitude" (c'est à dire, l'état mental, la prédisposition à agir) et le "comportement" (au sens d'action concrète, qui, elle, est observable) et à l'heure actuelle plusieurs modèles se font encore concurrence (preuve que la question n'est pas tranchée).
L'un des rares consensus qui émerge de cette littérature scientifique, c'est qu'on peut avoir l'intention de faire quelque chose sans pour autant passer nécessairement à l'acte et sans pour autant accuser une défaillance quelconque chez certains sujets (je te conseille de lire Beauvois et Joule sur la théorie de l'engagement, c'est très instructif). 

ps: oui le cerveau est malléable, mais il se modifie à notre insu. Le cerveau reste encore aujourd'hui l'un (si ce n'est le) des organes les moins biens compris du corps humain.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
"L'être humain construit sa vision du monde en étant en interaction avec son environnement, donc même si la façon de percevoir certaines choses sont malléables (exemple: la magie), à l'inverse certaines choses sont pour ainsi dire "intangibles" (ex: perte d'un proche, tu auras beau avoir toute la joie du monde en toi, tu seras quand même en état de deuil. Si ce n'est pas le cas, ça craint...)."

Étudies tu les lois physiques ou métaphysiques? On dirait que non. Et je te le conseille vivement de le faire un minimum. Je suis bien conscient que la majorité ont cette façon de penser et je suis conscient que ici je risque de paraître fou car la majorité ne connait pas ces choses. Tu es conditionné de penser être un produit ou un simple effet de ton environnement et c'est plutôt ça qui craint, c'est de se penser être une simple réaction, un automate, une victime de soi même et de son environnement. Je sais bien que c'est une croyance populaire mais ce n'es pas vrai et ce que tu sois d'accord ou pas. Selon la science, la physique quantique et selon les plus grands hommes de l'histoire ton environnement te reflète. Il est un effet de toi et non toi de lui.  Et je parle pas ici pour avoir raison mais parceque c'est important! C'est la chose la plus utile à savoir! Veut tu vraiment apprendre à tes enfants qu'ils ne sont qu'une simple réaction de l'environnement. Réfléchi bien à ce que tu dis.

Et superpositoire à raison, on peut "difficilent" choisir d'être heureux car le névrosisme (= vulnérabilité aux émotions négatives) est un trait de personnalité, et la personnalité ne change pas (ou très très peu) après le stade de l'adolescence...Et ce que je te sors là ne relève pas de mon expérience personnelle mais a bien été éprouvé par des générations de chercheurs et praticiens en psychologie. 

Pour info j'étudie la métaphysique et l'esprit depuis 10 ans et je suis désolé de dire mais j'ai pas l’impression que ce soit ton cas. Le "névrosisme" n'a rien à voir avec la personnalité et ce mot n'existe même pas. Je ne veut pas paraître prétentieux ou arrogant mais je suis très allergique quand les gens donnent des avis sortis de nul part, sans aucun fondement. Surtout quand cet avis n'apporte rien de bien a personne. Mais je suis bien conscient que c'est une croyance populaire, d'ou toute cette souffrance dans le monde, car les gens préfèrent regarder Kim Kardashian que d'apprendre les lois métaphysiques qui gouvernent notre esprit et notre vie. 

Si l'inverse était vraiment, comment expliquerais-tu que tant de drogués/alcooliques/dépendants rechutent s'ils n'avaient pas un total contrôle sur leur mental ? 

Marrant ta question. Comment peut tu avoir la maîtrise de ton mental si tu prend ce qui justement détruit tout contrôle? La réponse est simple: prendre de la drogue ou boire c'est facile, sans effort et ça te distrait de tes problèmes et de toi même. Baisser les bras c'est facile. Mais ça te rend encore plus faible et ça te enferme dans un cercle négatif. Mais quand tu comprends ça tu prends une décision ferme et tu dis stop: ce n'es pas rare. Mais c'est vrai que certains n'ont pas cette force, car ils ne comprennent pas et souvent ne veulent pas comprendre pour la même raison que toi tu refuses de voir la vérité, tu préférés garder ton opinion. Donc voilà, de la même façon ces gens préfèrent garder leur idées et pensées dégradantes que de s'ouvrir à la vérité. Ces gens doivent certainement avoir un mental semblable au tien, fatalistes, avec le genre d'idées que tu as: donc forcement avec cette substance mentale tu peux pas être un "maître" de toi même. Tu es ce que tes pensées font de toi, donc choisis les bien.

Tout le reste est tellement loin de la vérité que ce serait trop dur et inutile d'y répondre. Quoi q'il en soit ta réponse démontre une philo de vie ou tu te laisses pousser par les vent de la vie sans aucune maîtrise, ou direction. Ton message est du fatalisme pur et dur. Si ça rassure qui que ce soit alors tanmieux. 

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
Bonjour tous le monde, je vous remercie pour votre soutiens:) , mais je vous rappelle juste que le sujet c'est le chômage. Parce que je trouve que la conversation à un peu dévié, mais bon, c'est cela les échanges d'opinions;) Parmi vous, il y en a un (c'est Sam234) qui me demande comment je me suis retrouver au chômage et bien c'est le résultat d'un licenciement économique (fermeture de l'entreprise). Voilà, si vous aussi vous êtes au chômage, hésité pas à témoigner. Bonne journée à tous :) .

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour Anonyme,

je pense que tu as tout à fait raison de recentrer le débat, ici c'est en plus de ça ton fil de discussion à toi ; donc...

Tu avais opté pour la convention de reclassement suite à ce licenciement économique ?

photo de l'auteur SuperNova
SuperNova
Non binaire de 27 ans
Nantes

10 remerciements
Totalement d'accord avec Metaman. Profite, sors, va à des expos, te promener, à pied, à vélo, à poney. Non, sans déconner, la vie ce n'est pas le travail. Ceci dit, je te comprends, j'ai traversé la période que tu traverses. 

Courage. Fais ce qu'il te plait, sans te prendre la tête. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Metaman : Étudies tu les lois physiques ou métaphysiques? On dirait que non.  

Non, je m'appuie sur la science. Pas sur de la philosophie qui est, par essence, abstraite. De fait, la philosophie n'a jamais rien démontrée, au mieux dans ce contexte, elle offre un cadre de pensée, rien de plus.

Citation de Metaman : Tu es conditionné de penser être un produit ou un simple effet de ton environnement et c'est plutôt ça qui craint 

Si pour toi, étudier 4 ans en fac de psychologie c'est être conditionné, alors soit. Ceci dit, ton argument n'est pas totalement infondée, nos études nous influencent malgré tout. Mais, et ça ne relève que de mon avis personnel pour le coup, je suis plutôt tenter de dire que ça nous ouvre l'esprit à de nouvelles choses, à de nouveaux concepts, de nouvelles idées, mais ça, ça n'engage que moi.
Cependant, je n'ai dit à aucun moment que l'homme subissait l'environnement. Au contraire, j'ai parlé d'interaction (qui a un sens fondamentalement différent, mais si pour toi c'est la même chose... :/).

Citation de Metaman : Le "névrosisme" n'a rien à voir avec la personnalité et ce mot n'existe même pas. 

Si si, ça porte même un nom: le modèle des Big five (encore appelé modèle OCEAN pour Ouverture, Conscienciosité, Extraversion, Agréabilité et Névrosisme (ou Neuroticisme)). Le test qui est utilisé pour faire ressortir ces traits de personnalités s'appelle le NEO PI-R. Il a été validé dans des dizaines de pays et c'est le test le plus utilisé pour étudier la personnalité. 
Le mot n'est pas rentré dans le vocabulaire commun car il n'est pas très utilisé (c'est un néologisme). Mais ça ne veut pas dire qu'il n'existe pas pour autant.

Citation de Metaman :mais je suis très allergique quand les gens donnent des avis sortis de nul part, sans aucun fondement. 

Eh bien maintenant tu les as, les fondements: je t'ai cité plusieurs sources ci-dessus. En revanche, je n'en vois aucune de ton côté ?

Citation de Metaman : Comment peut tu avoir la maîtrise de ton mental si tu prend ce qui justement détruit tout contrôle? La réponse est simple: prendre de la drogue ou boire c'est facile 

Cette dernière phrase révèle plutôt ton ignorance de la physiologie humaine. Tu sais ce qu'il se produit dans le corps humain, quand un drogué est en manque ? Tremblements, nausées, vomissements, anxiété (qui peuvent durer entre 6 et 48h après le début du sevrage). Ça n'a rien de facile. D'ailleurs, les médecins s'arrachent les cheveux pour trouver une méthode efficace pour sevrer définitivement ce type de patients. Avec ce genre de jugement ("tout le monde contrôle son mental à 100%, rien n'est impossible"), tu juges indirectement les personnes en état de faiblesse (drogue, dépression) comme des personnes qui se "laissent vivre", qui choisissent d'être dans cette précarité (en conséquence : tu leur retire leur statut légitime de patient pour leur coller une étiquette de cas sociaux). C'est franchement pas terrible, en effet.

Citation de Metaman : Quoi q'il en soit ta réponse démontre une philo de vie ou tu te laisses pousser par les vent de la vie sans aucune maîtrise, ou direction. Ton message est du fatalisme pur et dur. Si ça rassure qui que ce soit alors tanmieux. 


Tu la vois où, ma "philosophie de vie" ? Car je n'ai fait qu'évoquer des faits (théories, modèles, etc.). Là, tu confonds clairement psychologie scientifique (celle que j'utilise ici et qui est enseigner à l'université) et psychologie de comptoir ("Les gonzesses, ça coure après l'argent Roger !"). Mais on peut difficilement t'en tenir rigueur, en France cette confusion est un véritable fléau (il suffit de regarder les rayons de librairie qui rangent au même endroit des traités scientifiques et cette littérature populaire).
Ne te permet pas de me juger aussi facilement (si tu me connaissais un tant soit peu, l'idée que je sois fataliste te ferais rire aux éclats: je déteste cette attitude (sauf dans de rares cas où elle est légitime)). Le but n'était pas de rassurer les gens, mais de donner des repères sur ce qui existe dans ce domaine scientifique.

Bref, je me suis assez étalé sur ce sujet, pour en revenir au point de départ: en ce moment aussi je suis en recherche d'emploi donc je comprend les obstacles que tu traverses, mais l'essentiel est de ne pas se focaliser sur des échecs ;-).

auteur anonyme

Anonyme

17 remerciements
L'échec!!!!! Et bien je dirais que c'est en partie à cause de cela que je me retrouve au chômage. Entretien raté, candidature sans réponse, ainsi que le système compliqué des formations. A l'arrivée tous cela vous décourage, et vous finissez par ne plus savoir ce que vous voulez pour votre avenir professionnels.   

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonsoir Anonyme,

si tu as besoin d'aide en matière de courriers de candidature, ou en ce qui concerne la mise en oeuvre de projets de formation : n'hésite pas à prendre contact en MP avec moi si tu le souhaites. J'ai travaillé dans ce domaine, peut-être pourrais-je t'aider.

Marc ;)

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit