Je suis perdu.

photo de l'auteur Malazac
Malazac
Homme de 24 ans
le boulou

8 remerciements
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonsoir,


ça faisait un petit moment, que je n'avais pas poster, alors je me lance ce soir, bien qu'il soit tard, ou tôt, suivant votre point de vue.

Donc voilà, comme la plupart d'entre-vous (je suppose, que ça déjà été votre cas), je suis perdu, à plus ou moins tous les niveaux.

-Je ne travaille pas, j'ai un diplôme dans une branche que je n'aime pas, j'ai eu un projet jusqu'à maintenant, mais je me rends compte de plus en plus, que ce que j'ai choisis (et ce métier, qui m'a permis de continué d'avancer jusqu'à maintenant car je savais où j'allais) est finalement, trop compliqué, pas tellement réalisable, je vais pas vous racontez de A à Z, mais beaucoup de mal m'a été fait. 
Du coup, je ne sais pas du tout quoi faire, niveau métier, bien-sûr, il faut choisir suivant ces goûts, ils y'a des questions à se poser : Suis-je une personne manuelle ou non etc ....
Je me suis bien-sûr très bien renseigner sur beaucoup de métier, mais voilà je ne trouve rien ...

-Niveau amoureux, je suis en couple, depuis peu/ relation à distance, comme toutes relation à distance, c'est plus ou moins difficile. 
Il me rend heureux, vraiment quand je suis avec lui, mais quand je le suis pas, c'est un désastre enfin bref.

-Niveau amitié, c'est pas ça non plus, suite à des problèmes d'ordre médical, ils ont désertés, donc voilou, voilou ... 

-Niveau famille, personne ne sait que je suis gay, peut-être dû à mon âge, je suis peut-être jeune pour certains, j'ai peut-être le temps ... peut-être que j'appréhende leurs réactions, enfin tous les gens ici, savent ce qu'on ressens, à ce sujet.


Bon, vous l'avez compris, je suis vraiment perdu, tout ce mélange dans ma tête, surtout niveau professionel ... oui, je sais, ça fait beaucoup de répétition avec le mot "niveau" mais j'ai pas envie de me prendre la tête à choisir mes mots, désolé à "mes lecteurs" 

Je vis encore chez-mes parents du coup, car je n'ai pas de taf.

En fait, je ne sais pas moi-même pourquoi, je vous écris ça, peut-être pas besoin, peut-être par plaisir d'être lu, peut-être par obligation de mettre des sentiments en mots. 

Enfin, ce n'est pas encore ce soir que le sommeil va être mon allié, je vous souhaite une bonne soirée et une bonne nuit, pour ceux qui ne vont pas tarder.

Kiss <3


photo de l'auteur Dedale
Dedale
Homme de 23 ans
Strasbourg

14 remerciements
Je comprend que ta situation ne soit pas facile, en particulier si tu es chez tes parents et que tu ne leur à rien dit (rien que ça je l'avais très mal vécu).

Il va sûrement falloir que tu te battes pour sortir la tête de l'eau, mais tu va y arriver!
Un conseil: fait une petite liste de tout ce qu'il faudrait changer dans ta vie, écrire aide beaucoup et ça permet de fixer la pensée au lieu de broyer du noir. Ensuite, prend chaque point de ta liste et vois comment changer les choses. Affronte les problème un par un et ce sera plus facile de les aborder. 

C'est déjà un grand pas que tu à fait de mettre par écris ton ressenti ici, alors  n'abandonne pas et trouve le courage d'aller de l'avant.
La base de ton problème semble être ton travail, et là je vois deux possibilités: soit tu persiste dans ta branche et tu te fait un peu d'argent pour vivre seul, soit tu te reconvertis... 
Une reconversion peut être une bonne chose, surtout que tu est jeune donc tu n'aura pas de mal à trouver une école je pense. Le tout est de savoir ce que tu aime, ce qui te passionne, et là il n'y a pas de solution miracle, il faut réfléchir sur toi même et ce que tu juge important dans la vie.
Surtout que des études te permettrons peut être de déménager plus près de ton copain? ;)

J'espère que tu t'en sortiras rapidement, mais normalement il n'y pas de raison que tu n'y arrive pas!

photo de l'auteur Neptunide
Neptunide
Homme de 35 ans
Choisy-le-roi

1 remerciement
Citation de Malazac : Débat Je suis perdu. Bonsoir, ça faisait un petit moment, que je n'avais pas poster, alors je me lance ce soir, bien qu'il soit tard, ou tôt, suivant votre point de vue. Donc voilà, comme la plupart d'entre-vous (je suppose, que ça déjà été votre cas), je suis perdu, à plus ou moins tous les niveaux. -Je ne travaille pas, j'ai un diplôme dans une branche que je n'aime pas, j'ai eu un projet jusqu'à maintenant, mais je me rends compte de plus en plus, que ce que j'ai choisis (et ce métier, qui m'a permis de continué d'avancer jusqu'à maintenant car je savais où j'allais) est finalement, trop compliqué, pas tellement réalisable, je vais pas vous racontez de A à Z, mais beaucoup de mal m'a été fait.  Du coup, je ne sais pas du tout quoi faire, niveau métier, bien-sûr, il faut choisir suivant ces goûts, ils y'a des questions à se poser : Suis-je une personne manuelle ou non etc .... Je me suis bien-sûr très bien renseigner sur beaucoup de métier, mais voilà je ne trouve rien ...


Personnellement et de mon expérience, je n'ai même pas le bac, j'ai commencé à bosser à 18 ans en centre d'appels. Certes, ce n'était pas le pied, mais déjà cela m'a aidé à entrer dans la vie active.
Après, ne t'inquiète pas : très peu de gens de ton âge savent ce qu'ils veulent faire de leur vie. Et ceux qui certifient le contraire mentent, dans la mesure où l'on constate que vers les 27 / 30 ans, la plupart des gens se réoriente professionnellement.
Tu es encore dans ton apprentissage, et pas que professionnel!
Pense à ce qui te plait. Par exemple, j'adore la musique et les livres : j'ai postulé en tant que caissier à Gibert Joseph. Hé bien devine quoi? Cela a été la meilleure expérience sur mon CV. Parler de musique et littérature toute la journée, cela m'enchantait, et donc les clients l'ont vu et donc on trouvé cela agréable et l'ont été à leur tour... et pourtant, ce n'était qu'un boulot de caissier :)
Trouve ce qui te plait sur un point de vue personnel, et tente! On apprend beaucoup plus rapidement quand on est passionné :)

Citation de Malazac -Niveau amoureux, je suis en couple, depuis peu/ relation à distance, comme toutes relation à distance, c'est plus ou moins difficile.  Il me rend heureux, vraiment quand je suis avec lui, mais quand je le suis pas, c'est un désastre enfin bref.


Ca c'est le problème de beaucoup de gens malheureux qui se mettent en couple pensant que cela les rendra heureux... La vérité étant que si l'on est déjà malheureux seul, alors on ne sera pas heureux en couple, car dépendant de la présence de l'autre. Essaie de voir ce qui provoque ce mal être chez toi. Les solutions sont déjà en toi, il faut juste que tu prennes le courage de t'y pencher, de faire une introspection, et après tu verras. Une fois qu'on sait identifié son mal être, on trouve facilement les solutions (en général, elles sont l'opposé du problème). Tu te sens seul? Appelle des ami(e)s. Tu t'ennuies? Ecrit, dessine, peint, fait une ballade en nature, ne reste pas immobile :) Tu as des pensées sombres? Dis toi intérieurement "je ne me laisserai pas crever comme ça" (cette phrase est magique pour remonter à la surface).
N'oublie pas qu'en général, les doutes et peurs que nous avons sont en fait quelque chose de très cons, car ils ne sont que l'anticipation d'évènement négatifs qui ne sont même pas encore arrivé, et à force de ne penser qu'a ça, on les attire à soi car on ne se concentre pas sur une solution :)
Ce sont des exemples, évidemment.

Citation de Malazac -Niveau amitié, c'est pas ça non plus, suite à des problèmes d'ordre médical, ils ont désertés, donc voilou, voilou ... 


Franchement, il vaut mieux que tu t'en rendes compte maintenant.
Si tes "amis" te laissent tomber juste suite à des problèmes médicaux, alors ce n'étaient tout simplement pas des amis. Les vrais amis sont toujours là pour épauler, soutenir, encourager, trouver les mots et la compassion pour te faire sentir mieux. Tu étais peut être juste mal entouré. Mais n'oublie pas que lorsque des personnes qui prenaient beaucoup de place dans ta vie en sortent, cela laisse justement de la place pour de nouvelles rencontres de meilleures qualités :)

Citation de Malazac  -Niveau famille, personne ne sait que je suis gay, peut-être dû à mon âge, je suis peut-être jeune pour certains, j'ai peut-être le temps ... peut-être que j'appréhende leurs réactions, enfin tous les gens ici, savent ce qu'on ressens, à ce sujet.


Ta sexualité est quelque chose qui est TRES personnel.
Tu feras ton coming out avec qui tu te sentiras suffisamment en confiance pour et avec qui tu as envie de partager cela. Encore une fois, le coming out n'est pas un passage obligé! Tu le feras pour ta famille quand tu te sentiras prêt. Pour l'instant, RELAX. Respire! Tu as beaucoup de choses en tête, et tu risque de t'éparpiller. Fait une chose à la fois, ce n'est ni une course, ni une compétition :)

Citation de Malazac Bon, vous l'avez compris, je suis vraiment perdu, tout ce mélange dans ma tête, surtout niveau professionel ... oui, je sais, ça fait beaucoup de répétition avec le mot "niveau" mais j'ai pas envie de me prendre la tête à choisir mes mots, désolé à "mes lecteurs"  Je vis encore chez-mes parents du coup, car je n'ai pas de taf. En fait, je ne sais pas moi-même pourquoi, je vous écris ça, peut-être pas besoin, peut-être par plaisir d'être lu, peut-être par obligation de mettre des sentiments en mots.  Enfin, ce n'est pas encore ce soir que le sommeil va être mon allié, je vous souhaite une bonne soirée et une bonne nuit, pour ceux qui ne vont pas tarder. Kiss


Je pense que tu as surtout besoin de réponse ou de guidance, et d'encouragement. Aussi, de parler, et du moment que cela te fait du bien, n'hésite pas à poster ici :)
Tu vis "encore" chez tes parents : où est le mal là dedans? Parce que la plupart des gens de ton âge on leur propre appart? Ne te compare pas aux autres. Vous n'avez pas le même parcour, et ils ont peut être d'autres problèmes que tu ne sais pas et que tu n'as pas :) Être chez tes parents est justement la meilleure occasion pour te poser, te centrer et t'organiser sur ce que tu veux et va faire, et comment prendre ton indépendance.
Mais encore une fois, prends ton temps :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut mec !

Juste pour te dire : pas de panique ! Pour te redonner un peu de visibilité :
- le guide dans la vie, pour la plupart des gens, ça reste l'activité professionnelle. Et des gens qui, comme toi, se retrouvent du jour au lendemain à devoir repartir à zéro, il y en a plein. Les gens licenciés, les gens qui déménagent pour suivre leur conjoint, les gens qui arrêtent médecine après avoir débuté les stages à l'hôpital (c'est-à-dire après la 4ème année, ce n'est pas un cas exceptionnel ! Ils ont ton âge), etc... Sans compter les jeunes qui, après le lycée, ont vaguement traîné en fac quelques années, avant de se réveiller vers 22 ans pour se demander ce qu'ils allaient faire de leur vie. Bref, pas de panique !
- Tu es en couple depuis peu, dans une relation à distance. Le gros risque, c'est de tomber dans la dépendance affective, surtout si tu as d'autres soucis à côté. Ça ne veut pas du tout dire qu'il faut couper les ponts, mais simplement qu'il faut garder en tête que cette relation peut devenir davantage un facteur d'instabilité que de stabilité. Essaie de garder la tête froide, ce mec n'est pas la solution à tes problèmes, la solution c'est toi !
- Se retrouver sans amis à la fin de ses études, lorsqu'on déménage pour prendre son premier emploi, une situation tellement banale ! Les nouveaux amis arriveront avec ton prochain emploi ou tes prochaines études.
- Tu n'as pas encore fait ton coming-out à 22 ans ? Tu sais, moi j'ai commencé à le dire à 24 ans, de manière très progressive, et jamais personne ne m'en a tenu rigueur. Les gens comprennent que ce n'est pas facile, et surtout que c'est ma vie privée.

Un dernier point, si vraiment tu as beaucoup de mal à dormir, si tu manques vraiment de motivation pour tout, si tu as les idées très noires au point de parfois penser au suicide, n'hésite pas à aller parler de tout cela à un professionnel, un psychologue par exemple. C'est souvent très bénéfique de pouvoir tout déballer à une tierce personne. C'est d'ailleurs un peu ce que tu as fait ici.

photo de l'auteur Malazac
Malazac
Homme de 24 ans
le boulou

8 remerciements
Merci de vos réponses.

Pour le métier, j'ai toujours eu la même idée depuis bien longtemps : éleveur canin.
C'est juste, que j'ai fais des erreurs, fais confiance au mauvaises personnes etc .. ce qui m'a valu beaucoup de soucis à ce niveau là. 
Puis le monde de l'élevage est un milieu très spécial. 
Enfin bref, je sais bien qu'il existe pas mal de métier en rapport avec les animaux et les chiens. (genre les chiens sont pas des animaux x)

Pour ma situation amoureuse :

C'est vrai que je peux devenir (ou peut-être le suis-je déjà) dépendant à cette personne et je suis également conscient que déjà la distance n'est pas évidente, être avec un mec "dépressif" encore moins pour lui.
Puis pour couronné le tout je suis quelqu'un de jaloux (ce qui ne veut pas nécessairement dire que je ne lui fais pas confiance). La jalousie, je ne la montre clairement pas, je ne veux pas ajoutez ça ... 
Je ne souhaite pas du tout me séparer de lui, je l'aime vraiment.

Pour mes amis :

Vous avez très certainement raison, c'était certainement pas les bons pour moi.
Je m'en ferais certainement plus tard, dès que j'aurais trouvé mon taf.


Pour le Coming-Out 

C'est pas une de mes priorités en ce moment, puis même si je le faisais maintenant, je ne suis pas sûr que ça m'apportera quelque choses (au contraire), donc ça, ça va attendre.

Dernier point, sur mon état "mental"

Comme beaucoup d'homosexuelle ( je pense), j'ai pensé au suicide.
J'y ai pensé très souvent, j'y pense régulièrement aussi.
Je sais bien que c'est pas la solution, que pour certains ''c'est un acte de lâcheté" et tout ça ... Enfin bref, j'ai déjà crée un post sur ça, il y'a quelques temps.
Il y'a toujours des jours avec et des jours sans, c'est dans ces moments-là, ou tu te retrouve seul, livré à toi même, dans tes pensés, que cette idée survient ...
J'ai déjà pensé à consulter, du moins, cette idée m'ai passez par la tête.
mais au final, je ne sais pas ... je préfère pas ... je n'aime pas du tout déballez ma vie, aux gens en face de moi.
Du coup, je me permets de le faire sur un forum ... ce qui n'est pas forcément mieux, mais je me sens peut-être plus à l'aise, moins jugé, du moins .... moins différents, car beaucoup d'entre-vous, ont pensé à ça, puis vous vivez la même "pression sociale" sur le fait d'homosexualité (ou autres, qu'hétéro).
Je ne pense pas au suicide tous les jours (déjà jamais le jour ou très très rarement) mais j'y pense le soir.
De temps en temps, je m’efforce de ne pas y penser, mais c'est plus fort que moi, en dirait que je ne le contrôle pas .... pourtant j'essaye de penser à des solutions pour mes autres problèmes, mais le soir ... en général c'est ça qui prends le dessus-sur tout 

photo de l'auteur Dedale
Dedale
Homme de 23 ans
Strasbourg

14 remerciements
Tu es dans une mauvaise passe en ce moment, ça arrive a tout le monde. C'est très bien que tu cherche à te confier, car tu te sentira déjà moins isolé. 
Et tu as parlé de ta détresse à ton copain? il pourrait te soutenir lui aussi, et t'aider à traverser cette épreuve.

Si tu es passionné d'animaux, la solution c'est peut être simplement de travailler dans une animalerie? Ou même chez un toiletteur?  Et si tu recherche un petit boulot, et faire des études en parallèle tu peux proposer tes services en tant que promeneur de chien! 
Comme tu le dit, les profession en lien avec les animaux sont nombreuses, et même avec peu de qualification, tu peux trouver des postes qui te plairont surement!
En attendant j'ai l'impression que ton copain est ton seul point d'attache, peut être que tu aurais intérêt à réduire la distance entre lui et toi, pour ne pas subir son absence prolongée. 
En bref, je pense que tu devrais opérer un changement de vie radicale, car on dirait que tu n'as plus d'attache là ou tu es (plus d'amis, pas d'amour, pas de travail.) et que ton environnement actuelle ne te satisfont pas du tout.  Et par changement radicale, j'entend déménager, et entreprendre de nouvelles choses ailleurs.

photo de l'auteur Malazac
Malazac
Homme de 24 ans
le boulou

8 remerciements
Dedale tu a très bien compris ma situation.
En effet, à part lui, je n'ai aucune attache, là ou je suis, que ce soit famille, amis, travaille, tout ça, 
J'ai déjà penser à la promenade de chien :)  et déménagé est la meilleure solution pour moi, surtout niveau taf ! c'est la misère dans le sud de la France !
Puis, comme tu le mentionnes, ça pourrais me permettre de me rapprocher de lui.
Je vais y songer sérieusement, par contre faudra quand même que j'arrive à avoir un taf dans ma région, car un déménagement demande de l'argent tout de même .
Puis prendre, mon appart, me fera le plus grand bien je pense, de ne plus être dépendant de mes parents et de m'assumer vraiment en tant que gay.
Puis je n'aime pas du tout ma région, je ne suis pas né ici et je m'y suis jamais senti chez-moi même en 15 ans de vie ici/

photo de l'auteur Dedale
Dedale
Homme de 23 ans
Strasbourg

14 remerciements
Tu vois finalement, il y a des solutions à tout, il suffit juste de t'en saisir maintenant! :D Donc arrête de déprimer et prend les choses en main! tu es sur la bonne voie pour trouver ton équilibre , continue! Et surtout, ai confiance en toi ! c'est la première étape pour changer de vie!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut Malazac,

pour le côté professionnel et la difficulté à te déterminer une orientation professionnelle précise : est-ce que tu as déjà eu l'occasion de rencontrer un/une conseiller de la Mission Locale par chez toi ?

Merci de me répondre parce que dans une vie professionnelle antérieure j'ai travaillé dans ce domaine. Donc si tu peux éclairer ma lanterne, ou me faire passer davantage d'info en MP : comme tu veux :-)

Marc.

photo de l'auteur Neptunide
Neptunide
Homme de 35 ans
Choisy-le-roi

1 remerciement
Citation de Malazac : Merci de vos réponses. Pour le métier, j'ai toujours eu la même idée depuis bien longtemps : éleveur canin. C'est juste, que j'ai fais des erreurs, fais confiance au mauvaises personnes etc .. ce qui m'a valu beaucoup de soucis à ce niveau là.  Puis le monde de l'élevage est un milieu très spécial.  Enfin bref, je sais bien qu'il existe pas mal de métier en rapport avec les animaux et les chiens. (genre les chiens sont pas des animaux x)


Très honnêtement, les erreurs que tu as fait n'ont rien à voir avec ta movation et tes compétences professionnels: tu es juste tombé sur les mauvaises personnes.
Je suis sûr que tu peux retenter dans ce secteur, surtout si ça te plait, et puis il faut l'admettre, c'est un métier passionnant :)
Ne laisse pas quelques "échecs" te barrer la route. Il y aura toujours quelques obstacles parfois, mais ta détermination paiera toujours à un moment donné :)

Citation de Malazac : Pour ma situation amoureuse : C'est vrai que je peux devenir (ou peut-être le suis-je déjà) dépendant à cette personne et je suis également conscient que déjà la distance n'est pas évidente, être avec un mec "dépressif" encore moins pour lui. Puis pour couronné le tout je suis quelqu'un de jaloux (ce qui ne veut pas nécessairement dire que je ne lui fais pas confiance). La jalousie, je ne la montre clairement pas, je ne veux pas ajoutez ça ...  Je ne souhaite pas du tout me séparer de lui, je l'aime vraiment.


Déjà, arrête de te voir comme un "dépressif". Une personne qui a des difficultés, oui, ça passe. Mais "dépressif" est beaucoup trop négatif et te définir ainsi te dévalorise. Tu es quelqu'un de bien, et tu le sais!
Ta dépendance est jalousie peut être justifiée par ta situation, vu qu'il est l'une des rares sources de joie pour toi en ce moment. Maintenant, attention à ne pas devenir "vampire" de sa patience, gentillesse, affection, temps et empathie. Quand je dis "vampire", c'est une métaphore et ce n'est pas quelque chose d'insultant, BEAUCOUP de gens sont ainsi inconsciemment.
La dépendance et la jalousie sont assez lié au même problème au finish: tu manque d'assurances.
Tu t'en appercevras lorsque tu reprendras confiance en toi: en étant conscient de ta propre valeur, tu n'auras aucun sentiment de jalousie puisque tu sauras pour quelle raison ton mec t'a choisi TOI et pas un autre :)
Mais ta propre valeur, c'est à toi de la découvrir, pas aux autres de te la montrer, sinon tu risque d'être toujours dépendant. Et au fond de toi, je suis sûr que tu sais que tu es quelqu'un de bien avec d'énormes qualités :)

Citation de Malazac Pour mes amis : Vous avez très certainement raison, c'était certainement pas les bons pour moi. Je m'en ferais certainement plus tard, dès que j'aurais trouvé mon taf.


Yep! Déjà quand tu auras retrouver un taff, ça va te rebooster niveau confiance en toi.
Ensuite, tu vas rencontrer de nouvelles personnes, et cela arrive souvent que les collègues deviennent amis :)
Et puis on est là nous aussi! ^^

Citation de MalazacPour le Coming-Out  C'est pas une de mes priorités en ce moment, puis même si je le faisais maintenant, je ne suis pas sûr que ça m'apportera quelque choses (au contraire), donc ça, ça va attendre. Dernier point, sur mon état "mental" Comme beaucoup d'homosexuelle ( je pense), j'ai pensé au suicide. J'y ai pensé très souvent, j'y pense régulièrement aussi. Je sais bien que c'est pas la solution, que pour certains ''c'est un acte de lâcheté" et tout ça ...


Je crois justement qu'il faut beaucoup de courage pour arriver à mettre fin à ses jours sans se donner la possibilité de se dire que "ça ira mieux".
ATTENTION: je ne l'encourage sous aucun prétexte.
Il faut bien comprendre que ce n'est pas que les gens qui font ces tentatives n'ont plus envie de vivre, juste qu'ils n'ont plus envie de souffrir.
Rappelles toi que ce sont juste des pensées. Rien d'autre. Ne les laisse pas t'envahir. Dis toi "je ne me laisserai pas crever comme ça, je suis ici pour vivre, pas pour survivre, et j'y arriverai!". De quoi te secouer un peu quand tu te sens en train de déprimer :)

Citation de Malazac Enfin bref, j'ai déjà crée un post sur ça, il y'a quelques temps. Il y'a toujours des jours avec et des jours sans, c'est dans ces moments-là, ou tu te retrouve seul, livré à toi même, dans tes pensés, que cette idée survient ... J'ai déjà pensé à consulter, du moins, cette idée m'ai passez par la tête. mais au final, je ne sais pas ... je préfère pas ... je n'aime pas du tout déballez ma vie, aux gens en face de moi. Du coup, je me permets de le faire sur un forum ... ce qui n'est pas forcément mieux, mais je me sens peut-être plus à l'aise, moins jugé, du moins .... moins différents, car beaucoup d'entre-vous, ont pensé à ça, puis vous vivez la même "pression sociale" sur le fait d'homosexualité (ou autres, qu'hétéro). Je ne pense pas au suicide tous les jours (déjà jamais le jour ou très très rarement) mais j'y pense le soir. De temps en temps, je m’efforce de ne pas y penser, mais c'est plus fort que moi, en dirait que je ne le contrôle pas .... pourtant j'essaye de penser à des solutions pour mes autres problèmes, mais le soir ... en général c'est ça qui prends le dessus-sur tout 


C'est parce que tu te retrouves la plupart du temps livré à toi même sans activité. Vu que tu as TROP de temps pour toi même, il suffit juste d'une pensée négative pour faire un effet domino et te faire basculer dans la déprime.
Prends conscience que tes pensées ont un pouvoir beaucoup plus grand qu'on peut le penser. Quand tu te lèves le matin, dis toi en premier lieu "aujourd'hui, ça va être une belle journée". Commencer un peu par des affirmations positives.
Tu as un chéri qui t'aime, et ça aussi c'est important. Tu n'es pas seul, même si tu peux te sentir ainsi. Et je sais qu'il n'y a rien de pire que d'être entouré mais de se sentir seul intérieurement.
Fais tes démarches pour retrouver l'emploi que tu veux, mais ne t'acharne pas dessus. Prends aussi du bon temps pour toi, pour prendre soin de toi. Prends un bon bain relaxant (par exemple), va te ballader dans la nature, joue à un jeu que tu adores, propose de l'aide à ta mère quand elle cuisine. On se sent beaucoup mieux quand on aide les autres, et quand on se sent utile :)
Et si tu as un coup de blues, tu sais où venir maintenant: ici! :)

Excuse moi si je devient trop émotif à ton post, je suis juste très sensible aux personnes comme toi qui ont ce genre de pensée.
Je suis passé par là, et je n'avais personne à mes côtés. Aujourd'hui, je ne peux pas laisser quelqu'un comme toi dans son coin et l'ignorer, car je refuse que tu vives ce que j'ai vécu. Tu as toute la vie devant toi et encore plein de choses à faire et découvrir, tout ce qu'il te faut est le bon entourage et un petit coup de pouce :)

photo de l'auteur pascalounet
Pascalounet
Homme de 56 ans
Montélimar
Bonjour Malazac,

Pour ma part, je trouve très positif le fait que tu aies posé les problèmes, que tu cherches à les analyser, et que tu en fasses part. Il n'y a rien de pire que de tout garder pour soi. Peut-être concentre-toi sur une priorité pour ne pas t'épuiser sur tous les champs à la fois.

Professionnellement, je t'encourage à concentrer tous tes efforts pour faire un métier dans lequel tu t'épanouis et tu réussiras. C'est incroyable les ressources que l'on trouve quand on a de la passion pour son métier.  (je me suis reconverti dans un métier totalement différent à 41 ans et j'en suis ravi, tu vois, c'est pas perdu !)

Multiplie les recherches d'infos, demande des stages par l'intermédiaire de Pôle Emploi ou de la Mission Locale comme te propose Galoupio. Si tu as déjà travaillé depuis quelques années, peut-être demander un Bilan de Compétences ? Ce peut-être intéressant. Puis Renseigne-toi auprès des organismes de formation. Prends le temps qu'il faut, quitte à chercher un job alimentaire en attendant. Il faut du temps pour décanter toutes les informations que tu collecteras. Il peut sortir des idées auxquelles tu n'as pas encore pensé. C'est essentiel de montrer que l'on a réfléchi à son projet, qu'on l'a vérifié, avant de s'engager à se former.

Bon courage à toi, ça ira ! :)

photo de l'auteur logitoine
Logitoine
Homme de 22 ans
Annecy
Hello, 

Je sais pas si je suis la meilleure personne pour répondre à ça, même si des moments de doute total j'en ai eu et j'en ai toujours aujourd'hui. 

Je me trompe peut-être (et si c'est le cas dis-le moi hein ;) mais j'ai l'impression que tu as quand même quelque chose de positif dans cette histoire : tu es plutôt libre. Pas de travail, de bons amis etc... qui te retiennent. 
A ta place, j'aurai cherché à me mettre au vert quelques jours / semaines / mois et j'aurai essayé de trouver un petit boulot dans l'agriculture (être au plus près des bêtes, à la campagne, avoir un peu de temps pour soi quand même) juste le temps de se retrouver un super projet pour se donner à fond ! 

Il se peut que ce ne soit pas du tout ton trip, il se peut que tu y ait déjà pensé, il se peut pleins de choses mais dans le doute je voulais au moins te proposer mon idée. Voilà ce que j'aurai fait. Dis toi surtout qu'à notre âge / niveau, regarder travailler les plus anciens c'est un puits de connaissance inimaginable et ca remotive ;)
T'est pas obligé de te lancer direct comme entrepreneur de ton projet tout de suite si ? 
Bon bref, après je te connais pas trop, je ne sais pas trop quoi te conseiller en vrai ahah à part les chiens qui semblent être pour toi une très grande passion :)

Au plaisir de voir ta réponse ;)
A plusieurs, on va te remotiver et ca va aller tu va voir ;) Garde confiance ! :)

Antoine

photo de l'auteur Malazac
Malazac
Homme de 24 ans
le boulou

8 remerciements
Merci à tous pour vos messages de soutiens !
Je vais suivre vos conseils, essayez de faire une chose par une  chose pour essayez de ne pas m'éparpiller et m’épuiser d'avantage moralement. 

J'ai déjà contactez plusieurs fois la mission locale ... 
Mais franchement ils sont pas utile.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit