Pourquoi moi, pourquoi ça?

auteur anonyme

Anonyme
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonsoir, 

c'est pas la première fois que je poste ici quant à mes relations passées mais là je me pose vraiment des questions sur mes relations et moi en général. 

A chaque fois que je discute avec quelqu'un (qui me plaît physiquement toujours) ben.. je deviens rapidement possessif et je m'attache vite. Or, chez la personne en face, ça n'a jamais été le cas (ou alors ils le cachent facilement hein, mais faut pas pousser mémé dans les orties), hormis quelques personnes qui ne m'intéressaient pas. De ce fait, comme eux sont détachés et moi déjà très tôt attaché (et je pense que ça doit se voir même si je le cache) bah j'ai l'impression qu'ils s'en foutent, ne me parlent pas, m'ignorent même. Et au final ça ne doit pas être qu'une impression, puisqu'ils tuent les conversations, et quand je reviens bah c'est rebelote. Alors j'en ai marre de revenir, mais je me dis toujours que ça pourrait marcher.


Donc, c'est quoi le problème? Moi qui m'attache trop vite, suis du genre à trop parler, à essayer de construire quelque chose, ou... je sais pas? Je suis tombé que sur des cons? J'essaie toujours un maximum de me distancier en me disant c'est bon, c'est un pote; ou alors c'est bon t'façon les mecs sont tous des cons, ça ira jamais plus loin car il s'en fou... Mais ça marche pas, je m'attache quand même d'une manière ou d'une autre, et j'en pâtis tous les jours parce que ça me fait littéralement mal au coeur et je fais que chialer, genre vraiment... 

Donc voilà je voulais savoir ce que vous en pensiez. Sachant que sur la dizaine de mecs à qui j'ai parlé cette année (ça fait beaucoup, au final j'ai du en rencontrer que 2 ou 3 qui se sont avérés avoir été des menteurs de première qui voulaient juste avoir une chose que j'ai refusé à chaque fois et oh? plus de nouvelles), donc à chaque fois je me fais des espoirs je me dis c'est peut-être la bonne personne pis voilà quoi... 

Je suis quelqu'un de très physique, c'est à dire que si par photo/voix/manière etc... le mec ne me plaît pas, mais j'ai vraiment pas envie et je ne peux pas chercher plus loin. J'ai besoin AVANT TOUT de cette chimie, et d'après certaines personnes de mon entourage le problème pourrait venir de là. Mais vous allez pas me dire que c'est secondaire, désolé mais je pourrais pas me mettre en couple ou m'attacher à une personne qui ne m'attire pas physiquement.. 

Bref voilà, je commence vraiment à être fatigué de cette situation. Depuis que j'ai quatorze ans je vis une phase de dépression assez violente, et j'avais beaucoup travaillé sur moi pour améliorer mon état et ça avait bien marché vu que j'ai réussi à rencontrer des gens, mais ceux-ci ont piétiné tout le travail que j'avais fait sur moi-même. J'en peux plus et je sens que je vais rechuter, alors j'ai vraiment besoin de savoir d'où vient le problème, ma possessivité où les gens qui sont des cons? Les deux? Et comment je suis sensé faire pour passer au dessus de tout ça, et surtout rencontrer un vrai garçon gentil qui n'est pas menteur, pas profiteur (car il faut savoir que je suis TRES naïf et très fleur bleue, donc suffit de me balancer trois mots doux c'est fini, je suis vraiment en manque d'affection et très honnêtement sûrement de sexe aussi, mais j'ai pas envie avec quelqu'un que je n'apprécie pas. Donc les plans ça marchera pas.), et sait aimer et surtout accepter les défauts d'un autre. Ca existe chez les gays, rassurez-moi, où ils sont tous pris? J'ai jamais rien vécu de beau, alors que tous les gens que je connais oui, et j'en ai marre. Je travaille, et même dans ce milieu là on me rappelle de partout à quel point ma vie sentimentale est morte. Même jusque là... J'ai même pas un endroit échappatoire. J'aime les séries et la musique, j'arrive pas à regarder/écouter sans faire de lien avec moi et me rabaisser, pleurer, m'isoler... Vraiment ça commence à devenir de plus en plus grave. 


photo de l'auteur Yayasun
Yayasun
Homme de 28 ans
Avignon

2 remerciements
Alors après avoir lu ton post je sens ta détresse, c'est triste mais tu n'es pas la premier et tu ne seras pas le dernier. Il faut déjà que tu commences à te décomplexer du célibat, oui tu ne vis pas de relation amoureuse mais ce n'est pas si grave. L'affection tu peux en avoir avec tes amis et ta famille. Pour moi notre société dramatise trop le célibat. Pendant le célibat (qui dure un mois, 1 ans, 10 ans ou plus) ça permet de se concentrer sur soi réfléchir à nos attentes, nos envies et s'occuper de soi même. 

Après ton côté fleur bleu tu ne peux rien y faire ça restera c'est une part de toi et c'est même très bien ça donne un peu de douceur dans ce monde. Mais tu dois vraiment travailler ce côté de possessivité et d'attachement trop rapide, certes l'attirance physique est important mais tu ne peux pas baser un début de relation que sur ce point là. Tu es attiré physiquement c'est un bon début mais il ne faut pas s'affoler et se lancer dans des plans d'avenirs. Prends ton temps, connait la personne, discute avec lui, rencontre le dans un bar mais toujours dans l'optique de rencontrer une nouvelle personne et surtout pas de former un couple. Comme ça si ça fonctionne tant mieux et si ça ne marche pas ce n'est pas grave tu auras juste occuper tes journées. Et si lors des discutions tu sens une distance ou tu as l'impression de le faire chier ben arrête et passe à autre chose. 

Et ne t'inquiète il n'y a pas que chez la communauté homosexuelle que tu trouves ce problèmes, il y en a de partout. Je le répete encore une fois ne prends pas les choses à coeur, trouver un partenaire pour construire une relation ça peut prendre du temps mais il ne faut pas désespérer et se dire surtout si ça le fait tant mieux mais si ça ne le fait pas tant pis j'aurais passer quand même de bon moments; 

Je te souhaite pleins de bonne chose et n'hésite pas à parler aussi ce problème à ton entourage ça te permettra d'avoir un autre avis et du soutien.

photo de l'auteur Shalala
Shalala
Homme de 19 ans
Paris

15 remerciements
Tout ce que je peux te dire c'est de ne pas gâcher les efforts que tu as fait pour des gens qui ont coupé court à vos discussions. 
Malheureusement la vie n'est pas un compte de fée et c'est déjà une bonne chose que tu fasses des pas vers les autres afin de faire des rencontres etc etc. Le problème vient d'où? Quand il y a un problème, je dirai que ça vient de deux côtés, en l'occurrence toi et eux. Enfin, ce n'est que subjectif.
Tu n'y peux rien quant au fait que tu sois très physique et que tu attaches une importante au physique en plus d'être possessif. Tu ne peux être que ce que tu décides, si tu te trouves trop possessif ou autre, essaye de faire en sorte de l'être moins tout en ne pas déprimant. 

En tout cas courage, et dis toi que tu finiras bien par trouver quelqu'un à la hauteur de tes espérances !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Deja , essais de bosser sur le faite que tu t attaaches trop vite , c est peu etre normal, mais il faut que tu bosse dessus , que t arrive a prendre de la distance , ensuite , essais de voir dans les messages si la personne cherche du serieux , ou au contraire un plan.
Apres , quand tu parle a quelqu un
ne cherche pas a repondre directemen aprs qu il t ai renvoyé un message , meme si tu  en as grandement envie , fait toi(enfin ta reponse )desirer , histoire qu il se dise pas directement , lu i c est dans la poche  ^^

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Et bien, quelle vagué émotive... Tu me fais de la peine, je vais te paraître froid, autant te prévenir...
Il y avait un post assez similaire qui traînait sur la mésentente avec les garçons homos au dépend des autres sexualités... 

Tu sais que le principe de la bonne personne... C'est qu'on ne la rencontre qu'une fois ? Et écoute ces fameux gens épanouis au tour de toi, je suis presque sur qu'ils t'affirmeront qu'un jour cette personne leur est tombée dessus, alors qu'il ne s'y attendait pas le moins du monde.Plus tu seras dans la recherche, dans l'attente, moins tu verras les opportunités. D'ailleurs parlons de ces opportunités, est ce que tu as considéré chaque opportunité?

T'es tu posé les bonnes questions quand tu avais ces gars qui ne "t'intéressaient pas" à tes "pieds" ? Tu connais ce sentiment donc... Tu sais celui du désintérêt quand l'on sent que l'autre est tombé dans nos filets, cette sensation où l'autre est dans l'attente, en position de retrait et attend simplement une manifestation... Et qu'est ce que l'on fait tous ? L'on se détache, certains par peur, certains par ennui... Il faut maintenir le jeu de séduction, garder une part de mystère, ne pas tout vendre au premier jour... Que restes-t-il après?
Il n'y a rien de plus ennuyant et navrant que ces personnes qui en trois jours sont presque amoureuses, insistantes à mourir et sont sans arrêt dans la demande, elles s'enferment en plus dans un rôle trés désagréable et font passer au final les gens qui se détachent pour les méchants... -Je ne dis pas que personne n'est méchant, bien au contraire... Mais parfois les méchants ne le sont pas vraiment- 

D'ailleurs parlons-en... Oui le milieu homosexuel est trés compliqué au niveau sentimental, ça n'a rien de neuf. Entre l'infidélité, les hétéros-assumés//homo-cachés que l'on peut ranger dans les avides de sexe, les manipulateurs qui redorent leur confiance en eux en faisant tomber les hommes comme les mouches... Etc Il y a son lot de peine, et il faut se renseigner, poser les bonnes questions dés le début, savoir à qui on a à faire... Et voir si ça en vaut vraiment la peine, car il ne faut pas s'attacher à n'importe qui/quoi. 

L'attachement... S'attacher? Oui, mais il faut le faire bien... Bien choisir la personne comme préciser plus haut et ne pas se précipiter, il ne faut pas "essayer" de ralentir, mais bel et bien ralentir, même si c'est tentant... À aller trop vite tu risques de manquer une intersection et de te manger un mur alors qu'à vitesse amoindrie et plus de tempérance, tu aurais pu l'éviter et peut-être aller plus loin. Ça a déjà été dit mais c'est trés important dans la quête affective, pour toi même, de travailler sur ton attachement afin de te concrétiser d'une meilleure manière relationnelle. 

Enfin, peu importe à qui tu t'adresses, peu importe le gars en face de toi, n'oublie jamais que toi aussi tu en vaux la peine, que lui aussi a une chance inouie de t'avoir dans sa vie, et si jamais il en doute, rappelle le lui, et si il a tendance à l'oublier malgré ton insistance... Déduis en les bonnes conclusions. Ne laisse personne te dénigrer, te faire languir, ou se donner la peine de jouer avec toi. Tu vaux mieux que ça, alors cesse de taper du pied après cet amour magnifique qui n'arrive pas, et commence à attendre les choses réelles qui arrivent aux gens réels de ce monde. 

Tu trouveras, ils trouveront, nous trouverons tous, c'n'est qu'une question de temps, de patience, et de tempérance. En attendant, je t'invite à arrêter de pleurer pour des abrutis, et à te mettre d'accord avec toi même sur tes attentes car elles ne sont pas forcément en accord avec les objectifs d'autrui je pense, aligne toi sur ceux-ci, et ça ira déjà mieux. 

Courage :) 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de PierreC : Il y avait un post assez similaire qui traînait sur la mésentente avec les garçons homos au dépend des autres sexualités...  
 

Ça rejoint le thème de l'attachement mais je ne trouve pas la problématique similaire :)

Bon courage à l'auteur du topique, 

D'ailleurs je réagis à une phrase de l'auteur, personne est capable de saboter le travail que tu as fait pour aller mieux à part toi-même. Les gens ont la capacité de t'atteindre que si tu laisses faire, c'est à toi de réfléchir et te préserver :) 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Une phrase que j'ai trouvé étrange quand tu dis "voix et manière" tu pourrais complètement mettre à l'oubliette un mec avec qui tu avais du Feeling pour ca ? :/

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je compati carrément avec toi mais dis toi bien que si tu es le seul à faire des efforts c'est juste que l'autre n'est pas aussi intéressé par ce début de relation que toi! Pas la peine de tinvestir plus dans ce cas passe au suivant! La vérité c'est que quand le courant passera vraiment ce sera dans les deux sens et tu n'aura pas besoin de lui courir après. Après quand ?ou? Qui? Et comment? Ça ... mon seul conseil c'est de t'occuper plus de toi que de l'autre avant d'y laisser tes dents!^^ ps: pour la partie "tout le monde trouvera son âme soeur" euh... je suis pas aussi optimiste que vous mais bon j'aime bien l'idée ! 

auteur anonyme

Anonyme
Déjà merci à tous pour vos réponses, d'avoir pris de votre temps pour moi... Je vais répondre un peu personnellement à chacun, du coup. 

Yayasun je sais bien que j'ai de l'affection de la part de mes amis et de ma famille, mais ils ne sont pas du genre démonstratifs, plus du genre discrets et matérialistes, surtout ma famille "si je t'achète ça, ça va mieux?" je sais pas si tu voix le schéma... Et j'ai vraiment besoin tu vois de ce nouveau type d'affection qu'est celui d'une personne aimée qui est hors de notre entourage, de notre zone de confort, ce risque permanent d'être trahi qui est quand même une jolie chose quand ça marche... je sais pas si tu me comprends.. j'ai besoin de cette affection vraiment extérieure que seule un homme amoureux ou attaché pourrait me donner. La famille, les amis, ça suffit plus, surtout dans leur manière d'être.. Après, j'avais réussi tu sais à me distancier sentimentalement. A me dire, je rencontre un ami ou je rencontre une personne pour apprendre à la connaître. Sauf que cette personne là m'avait donc leurré par de belles paroles pour obtenir des trucs et quand à la fin du rendez-vous il m'a embrassé, bah j'ai direct rebasculé dans mes délires à me dire ça y est c'est le bon... Et maintenant j'arrive plus à avoir un rendez-vous avec un mec sans que LUI tente quelque chose.... C'est vraiment frustrant... 

Shalala, le problème là c'est que si je "bloque" mon côté possessif du coup je deviens très froid et distant.. J'arrive pas à faire entre les deux. Et a chaque fois que je fais ça, la personne en face est déçue et on finit dans tous les cas par ne plus se parler car "je suis trop froid"... Je ne sais pas ce que c'est l'entre deux, je ne sais pas comment faire, en plus d'être possessif et tout je suis maladroit donc c'est vraiment un combo maléfique.. XD Et puis au final, je me sens toujours pas bien, en permanence. Avant, ça me prenait que la nuit, là ça me prend en pleine journée, un coup de mou, tout me revient, et je m'identifie à toutes sortes de musiques bien tristes en me disant que ça sert plus à rien de se battre, d'essayer, d'aller vers les autres.. les idées noires de base. Après ça passe hein, mais ça revient... Et pire quand je parle avec quelqu'un. J'essaie de ne pas laisser paraître ce côté "sombre" de moi, mais au bout d'un moment il ressort et ils flippent complètement. J'ai vraiment l'impression d'être bloqué de tous les côtés... 

Alexandre8 comme je l'ai dit, j'arrive pas à me distancier.. Après, j'essaie vraiment de travailler quand je parle la personne pour essayer de voir ce qu'il cherche, et dans tous les cas il arrive à bien tourner la phrase pour que ça sonne limite sérieux et du coup j'me dis "bah pourquoi pas? au pire on s'amuse et tant pis!". Sauf que sur le moment, quand on s'amuse donc, je me rends compte que bah... j'espère que ça se passera à nouveau, avec lui, et bientôt... Et pour les messages j'arrive pas à laisser un temps mort et en même temps j'aime pas trop puisque je me dis "il va croire que je m'en fou et partir" alors que c'est faux... 

PierreC le souci, c'est que je suis en permanence dans la recherche, même au travail, dans la rue, je me dis tiens si on s'abordait ça ferait un truc, du coup dans un sens plus jamais rien me surprendra j'ai l'impression... J'arrive pas à me sortir ça de la tête, c'est une obsession... Surtout quand je suis seul. Que quand je suis seul en fait, je cogite beaucoup trop je pense... Et non en effet je ne considère pas toutes les opportunités -honte à moi- parce que je me plains de ça mais le problème c'est que je reproduis exactement le même schéma avec les gens qui essaient de me parler alors que, littéralement, je m'en cogne... C'est vrai que c'est dur à dire, mais à un moment j'essayais et j'en ai juste eu marre, parce que ça devenait lourd. Du coup ces gens là pensent sûrement pareil de moi... Mais à un moment faut que je pense à moi et que j'arrête de penser aux autres, parce que sinon je m'en sortirais jamais. Déjà que je suis quelqu'un qui prends tout pour moi, allez pas croire que ceux qui me parlent et me saoulent me laissent indifférent, ça me fait du mal, mais j'ai pas la force de leur expliquer. J'y arrive pas, c'est dur pour moi et ça le serait pour eux. Je comprends ce que tu dis au final et je suis d'accord avec ça, c'est ce que je fais de toute façon, mais bon, comment bien faire à ce moment là.. 
Du coup, comment ralentir l'évolution d'une relation à ce moment là? Même si ce n'est pas moi qui m'emballe l'autre le fera dans tous les cas sûrement... Surtout par internet tout va 100x plus vite alors que ça ne le devrait pas :/ En tout cas merci pour ton beau message, qui est très éclairant. 

Inupiaq ouais mais c'est très compliqué pour moi de garder la tête haute, j'ai longtemps été rabaissé sur mon physique surtout, et maintenant que tout ça me retombe dessus, mes "complexes" remontent et donc je retombe sans forcément le vouloir...

Bardo c'est compliqué, ça dépend. Quelqu'un qui aura trop de manières, une voix trop aigue... Même malgré le feeling je serai capable d'être dégoûté de la personne... MAis il faut vraiment que ça soit beaucoup trop poussé tu vois? Même si cest une belle personne... ça restera qu'un bon ami. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est marrant car en te lisant Anonyme je me reconnais un peu… Merci aux autres pour les réponses qu'ils ont pu apporter, même si elles ne m'étaient pas destinées, mais ça aide un peu ;)

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit