Attiré par les garçons mais dégoutté des garçons.

photo de l'auteur Jason32
Jason32
Homme de 21 ans
Auch
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Salut salut ! 

Alors voilà, je vais pas passer par 4 chemins mais le sujet en dit beaucoup déjà je pense. Je suis bisexuel, mais plus attiré par les garçons. J'ai toujours été droit et sincère mais j'ai énormément été déçu et blessé des gars, ce qui fait que je n'ai plus confiance en moi ni en eux. Le problème est que je suis de plus en plus attiré par les garçons, mais ils me dégouttent de plus en en plus. Je n'arrive plus à leur faire confiance ou à leur parler normalement. Je n'arrive plus trop à construire une simple amitié, car je me fais tout le temps des idées etc, même si tous ne sont pas méchants hein. J'en ai marre de me prendre la tête avec ça, à chercher quelqu'un de bien. Ce qui me dérange est que je ne peux pas arrêter cette attirance, alors que je suis dégoutté des garçons. J'ai envie de penser rien qu'à moi maintenant, à penser à ma vie. J'ai tenté plusieurs techniques pour qu'on s'intéresse vraiment à moi, à ma personne, à être sincère envers moi. J'ai essayé d'être gentil, faire la conversation, mais au final ça ne dure pas longtemps. Ensuite, j'ai décidé, et je le fais encore, d'être de plus en plus froid avec les garçons et plus je suis comme ça, plus mon attitude envers eux devient naturelle en fait. Ou alors je pensais renvoyer chier tout le temps et ceux qui s’intéresseront vraiment à moi, continueront malgré tout à me parler. Fin bref, tout ça pour dire que ça m'énerve, j'aimerais trouver quelqu'un de bien, mais j'arrive plus à faire face aux garçons, et à force de chercher, je me suis trop prit la tête et j'ai perdu beaucoup de temps. Cela influence ma sexualité aussi bien sûr, car en étant bisexuel mais plus attiré par les gars (gay peut-être ?), je m'assume, j'ai fait mon comming-out etc, mais je ne veux pas être comme ça dans le sens où les garçons m'ont dégoutté. Je ne veux plus être attiré par eux. 

Merci de votre compréhension. 


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut,

Déjà je te rassure, tu n'est pas du tout le seul dans ton cas ^^. Les histoires avec les garçons c'est jamais facile. Pas plus ni moins qu'avec les filles d'ailleurs.
Le fait que tu sois de plus en plus dégouté des mecs, c'est peut-être que tu en attends trop.
Les relations idéales arrivent très rarement, et on a toujours beaucoup de déconvenue. C'est notamment le cas lorsqu'on discute avec des gens sur internet.
Forcément il arrive que deux personnes ne s'entendent pas toujours comme elles le voudraient, et ça donne parfois des déceptions importantes.
Le problème c'est que certains veulent que tout soit parfait tout de suite, et qu'au moindre soucis ils te jettent n'importe comment. J'ai connu ça plusieurs fois, et encore très récemment donc je sais de quoi je parle ^^.

Il faut que tu prennes du recul sur la façon dont tu voit les autres garçons. D'abord, quand tu rencontres quelqu'un, essaye de ne pas te mettre en tête un scénario de couple, du moins pas trop vite. C'est pas facile je sais, mais ça te permettra d'analyser mieux la situation, et d'éviter beaucoup de déconvenues.

Si tu veux construire une amitié, ce ne sera pas possible si tu es trop attiré par l'autre, et que tu commences à avoir des sentiments amoureux. C'est déjà plus simple d'avoir une relation amicale avec des gens qui ne t'attirent pas physiquement. En plus tu sera plus focalisé sur la personnalité de l'autre, et c'est mieux quand même.

Trouver un copain en revanche, c'est toujours à double tranchant : soit ça marche, et tu deviens très heureux, soit ça marche pas, et tu souffres. Mais ça c'est les cas de tout le monde, et on n'y échappe pas.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Tu ne contrôleras pas ton attirance. Sauf si on finit par autoriser les recherches là-dessus.
Tu as visiblement été dégoûté. Mais plus je vois du monde, et plus je me dis que tout le monde passe par là.

Par contre je trouve que tu rentres dans le "c'est tous des salops", en ne prenant que ton point de vue à toi. Tu ne penses pas qu'une relation ça se fait plus à deux? Les torts sont toujours partagés. C'est du 50-50. Peut-être que quand tu t'engages avec un salop, c'est toi qui n'as pas pris le temps de le cerner avant de penser que c'était sérieux ... Tu comprends? [Si tu aimes le métal, outre lire les paroles de cette chanson, écoute-la, elle résume parfaitement la chose, surtout quand on se renvoie la faute l'un l'autre. Et la situation du déçu qui se met à "devenir pareil" ou inverser l'accusation. ]

Mais surtout, je dirais : ce que tu vois comme des déceptions, de l'irrespect, n'est-il pas plutôt de l'incompréhension? Des problèmes de communication? Des fois aussi certains sont involontairement immatures. On peut ne pas se rendre compte qu'on est en train d'aller droit dans le mur, et qu'on est en train de décevoir l'autre. Un et un font deux, il n'y a jamais de fusion entre deux individus. Tu ne peux pas attendre de l'autre qu'il soit ce que toi tu imagines qu'il est ou veut qu'il soit et vice-versa.

Le problème c'est que trop de monde mélange idéalisme et sérieux aussi. Le sérieux c'est du pragmatisme. Si tu veux une vraie relation, où tu sais que tu ne seras jamais déçu, alors ne cherche pas des relations amoureuses ou amicales. Sois juriste. Écris des contrats. Et quand quelqu'un ne respecte pas, hop, au tribunal ... Tant que la police et la justice fonctionnent un peu, tu seras sur d'avoir la part que tu voulais ! (Mais ça ne se fait jamais sans violence sous quelconque forme.)

Tu peux très bien avoir le même problème avec des femmes. Il suffit que vous ne vouliez finalement pas faire d'enfants et c'est presque couru d'avance, vous avez très peu de chances de passer les 4 ans de mariage, si tu veux faire dans le moyen terme. Le mariage c'est un contrat, il n'y a aucun sentiment là-derrière. Vous restez ensemble pour le bien matériel, pour abriter les gosses, et vous sentir immortels à travers eux, c'est tout. Quant à l'infidélité, là-aussi, je pense que la fidélité des hommes n'a existé que dans un cas : le chevalier parti en croisade. (Sans compter les viols à Byzance et en Judée et sur tout le trajet même en France (?)). Et même les navigateurs ça compte pas, tout le monde sait que malgré l'absence de femmes ... ben ils avaient des relations homosexuelles.

Désolé si je parais froid ou sarcastique sur le sujet, mais bon, je m'efforce d'être sincère justement ici.

De toute manière, c'est question de diplomatie. Soit on apaise, soit on est sincère. Or des fois pour avoir ce qu'on souhaite, on est pas soi-même (même si on souhaite juste une situation). On est même jamais soi-même, c'est presque souvent une question de survie ... Tout le monde ment.
La passion amoureuse exclusive et continue ça dure quelques mois maximum. Tout le reste n'est que sommes de négociations, de rapports hiérarchiques. Il y a même presque une lutte entre les deux membres du couple pour peser sur l'autre (la très ténue frontière entre l'amour et la haine est là).

J'aurai pu écrire à la place un truc lyrique et magique. Et je savais le faire, et ça attirait, de faire rêver. Mais c'était du mensonge, je me mentais à moi-même et mentais à l'autre sans m'en rendre compte. Le jour où j'ai réalisé, j'ai eu de quoi pleurer des heures. Puis maintenant c'est fait, fini l'illusion totale. Dois-je mentir quand même pour pas rester tout le temps sincère mais seul? Il y a un compromis pour mentir le moins possible : la rencontre réelle et naturelle, sans l'artefact internet où on ment dès qu'on salue l'autre ... Et si elle ne vient pas tant pis, on reste seul ou on ment un peu plus...

Puis sur le mensonge et l'apparence, le pire c'est en entreprise ou même dans bien des professions en dehors. Le monde du travail c'est surtout 80% de mensonge/communication inutile pour survivre et 20% d'expertise (maximum) pour produire un peu (100% de mensonge/communication si tu es commercial et 0% d'expertise). Alors essaie au moins d'avoir des amis, c'est déjà mieux, sinon tu seras encore plus proie aux mensonges et mépris des inconnus. Ou alors si tu as le courage, fais du droit pour définir/appliquer des règles, à moins que tu n'en fasses déjà.

photo de l'auteur Synapson
Synapson
Homme de 21 ans
Albi
Roquy69 a tout dit, j'étais dans le même cas que toi et depuis peu je me suis dit... oh, debout quoi

Il faut en effet arrêter d'idéaliser les relations que tu entames avec les garçons donc, arrête de penser directement à une voie couple obligatoire, même si c'est compliqué je sais. Dès que tu rencontres un garçon ou que tu discutes avec, dis toi que ça sera sûrement un très bon ami. Même s'il te plait, même si tu as envie que ça aille plus loin, comme ça au moins tu seras pas déçu. Et surtout dis toi bien que quelque chose de sérieux ça se construit avec le temps et ça ne vient pas comme ça tout seul, ne t'imagine pas que tu vas rencontrer quelqu'un et hop! ça va être parfait du jour au lendemain. Il y aura toujours des accrocs comme tu en as sûrement vécu (ce qui t'a dégoûté je présume). 

Aussi, plonge toi bien dans... je sais pas comment dire, disons "l'étude" de tes relations passées, voir ce qui allait pas, ce qu'il te manquait, ce qui lui manquait peut-être. Si tes exs se sont barrés, alors pourquoi peut-être? Essaie de te remettre en question, même si c'est pas évident. S'ils sont partis qu'ils t'ont peut-être trompé, alors ils étaient seulement cons. Je pense qu'une relation ça se construit d'abord avec une personne mais aussi avec l'expérience de celles passées. occupe toi de toi avant, pense à toi, fais toi plaisir, et après occupe toi des autres aussi

Donc voilà je pense qu'il faut que tu te détaches sentimentalement un peu des garçons que tu rencontres, sois distant mais pas trop non plus... Et surtout ne réfléchis pas trop. Parce qu'à partir du moment ou on réfléchit trop, bah... c'est un cercle vicieux :/ comme je le disais j'étais comme ça avant, et depuis que j'applique ce que je te dis je trouve que ça va mieux. Il est vrai  et compréhensible que tu aies plus envie d'être attiré par les mecs mais... il suffit juste de trouver la bonne personne (je dis ça mais moi même j'y crois pas), ça te tombera dessus tu t'y attendras pas... 

Internet aussi c'est un piège, car avec ça tu ne vois que le bon côté d'une personne. Son côté moral, et encore que ce qu'il veut te faire voir. Alors que les rencontres en vrai peuvent certes aller carrément plus vite, ou beaucoup moins, mais déjà tu sais mieux à qui tu as affaires : tu vois ses manies physiques, sa manière de parler, son comportement, son caractère se dégagera automatiquement sans qu'il le veuille, et comme ça tu seras sûrement pas déçu et tu sauras à quoi t'attendre, je sais pas si tu vois ce que je veux dire? Donc je dirais de prioriser les relations "en vrai" plutôt que sur internet, même si encore une fois c'est plus compliqué.... 

bref j'espère avoir été d'au moins 0.01% utile avec ce pavé xD 

photo de l'auteur Mickven
Mickven
Homme de 26 ans
Toulouse

2 remerciements
Je crois que ce que tu as en ce moment, tout le monde la vécue .
18 ans je me rappelle encore que dans cet âge.
J'étais un peu perdue étant complètement homosexuel, je ne comprenais pas pourquoi je pouvais avoir une attirance que pour les hommes .
Mais déjà à cet âge un petit côté de réflexion était déjà très développé ( mon côté raisonnement scientifique)le pourquoi, le comment, les possibilités, les contradictions .

Instinctivement pour moi être gays n'était pas naturel, car pour moi dans mes plus profondes pensées . L'être humain n'est qu'un organisme parmi d'autres, qui a par contre su développer "La raison", "la réflexion", " la grande capacité à vouloir évoluer intellectuellement".

Mise a par sa nous sommes des animaux comme les autres pourquoi s'accouplons-nous ou plutôt pourquoi les animaux/insecte/ être vivant s'accouplent ?
Vous devez tous le savoir s'est inscrit dans nos gènes . C'est un moyen pour nous pour que la race ne s'éteint pas et surtout évoluer on verra plus tard ! . Les animaux dont la reproduction est défectueuse( trop lente, pas assez développer, etc. ) sont éteinte.

Du coup revenons à l'accouplement/ tomber amoureux et tous ce qui va avec  ... désolé de vous dire cela mais c'est chimique ... et rien en ce monde ne pourra me dire le contraire (normalement).
Exemple simple vous tombez amoureux ? Je raisonne, je ressens des émotions c'est moi qui réagis ?
Je vous dirai vous avez tout à fait raison, mais on dit merci au milliard de réactions chimiques complexes qui vous met dans le stade "tomber amoureux, mélancolie amoureuse etc ." mais alors pourquoi vous tombez amoureux de x personne et pas d'un autre quelconque ?
Tout simplement il est inscrit dans nos gènes qu'on souhaite s'accoupler avec des personnes avec des caractères qui seront bénéfiques pour notre descendance (taille, peau, cheveux, visage, même morale ... ) il y a un ou plusieurs truc qui vous attire à lui/elle ! (c'est la sélection ! ou pour vous l'évolution)
C'est instinctif, mais d’où viennent les caractères qui nous disent qu'ils"seront bénéfiques à notre descendance" ils viennent de l'acquis, et dans les gènes ! top long à expliquer ....
On pourra faire tellement de débat sur ce sujet très enrichissant et mon avis n'est qu'un parmi temps d'autre ...

Du coup je ne vais pas vous expliquer plus précisément .
déjà que je n'ai pas tout développé plus haut alors si je devais continuer et donner plus de précision et exemple ... sa sera déjà un ENORME pavé ...
En plus que je n'ai pas parler par rapport à être gay car on ne peut pas avoir de descendance entre hommes ou entre femmes ... alors pourquoi et comment ... oublions c'est un livre que je vais écrire si je continue...)
Bref, même si au plus profond de moi l'amour n'est que chimique, elle n'est pas pour autant quelque chose que je peux raisonné dessus pendant que je le subis ni même le prévoir
je me casse pas la tête à me redire tout ça ( le pavé plus haut et +)
[Pour moi je subis l'amour, je subis le vivant, la nature et faite ainsi pas besoin de raisonner comme
j'ai fait pendant on le subit c'est ainsi il n'y a rien à comprendre de plus....]


Finalement (enfin ! ) Si tu dois recaler, ou etre recalé c'est ainsi rien à faire là-dessus . Et quand tu te fais rejeté et que tu ressens cette forte émotion d'être mal . Tu as besoin de l'évacuer, il y a bien des manières, chacun sa technique pour moi ça sera juste la tête dehors de chez moi la nuit et regarder et sentir la ville, la nature, observer ce qui sa passe me dire : "ouf, tempis", au pire crier bien fort ou même de pleurer, le lendemain je suis beaucoup moins émotionel la dessus.

Vouloir être gentil est aussi un caractère pour attirer une personne ... (un exemple parmi d'autres)

Du coup pour moi je te conseille de ne pas trop réfléchir et être toi-même, si tu dois être bad-boys vas y .
Si tu dois aimer un truc dont 99% des gens n'aime pas vas y ...
Temps que tu respect les lois que les hommes d'en haut font, tout sera ok . Ne te complexe pas
Ne subis pas : que sa sois politique, émotionnel, même naturel, combat comme tu en as enviés ! ( même si t'est envie viens en fin de compte des acquis et d'être humain ...)
Attention contradictioire avec ce que j'ai dit plus haut quand on subit la nature dans [ ..... ]. Car pour moi quand je tombe amoureux / attiré je souhaite le subir et non le combattre ! je ne vais pas me dire alors il y a x réaction chimique en ce moment blablablablalbla puis zut ...

Bref Vie ta vie ne cache rien, ne garde rien pour toi, laisse faire le temps pour les choses incompréhensible.
Vers 18 ans instinctivement on souhaite rapidement être avec quelqu'un (en générale, on est pas tous fait exactement pareille !!)
Et on enchaine rapide des problème liée a ça ... d'ici quelque année tu aura appris  un peu mieu a te connaitre et surtout ton sens de réflexion sera plus mature grace au vécu qui te manque encore dans cette société !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut à toi camarade "Ecoeuré" LOL.

Ouais c'est vrai ça, les Mecs toutes des S......!!!!!!!!!, MDR,  mais bon tu connais la chanson ( on ne peut pas vivre avec, ni leur faire confiance,  mais on ne peut pas sans passer non plus (VDM) LOL !!!!!!.

Perso, faut pas trop te prendre la tête, ni trop tirer de plan sur la comète, la vie ça fait mal, c'est comme ça, même en amour ( surtout chez nous, hahahahaha !!!!!)
Alors reste naturel,  ne perd surtout jamais confiance en toi, ni en l'espoir  de trouver quelqu'un de bien ( car  on finis toujours par trouver, Inch'Allah !!!!!! hahahaha!!!!) donc poursuit tes efforts !!!!!!

Et puis comme on dit , rien ne vaut l'expérience, (quel quelle soit d'ailleurs), cela apporte toujours quelque chose de positif  au final ( tu verras ).

Autrement bas t'auras toujours l'option VF ( bonne sœur) ou pire ( avec une femme  LOL !!!!) .

Voilà, voilà mon bichon ( I te souhaite beaucoup de courage, de love et de bonheur in your life !!!!!) et si dans 10 ans tu n'as toujours rien trouver ( Epouse moi !!!!!!) MDR !!!!

Ciao camarade Jason32

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Quand on te lit, tu as l’air de tout savoir sur tout Maxime

En tout cas ce n'est donc pas du tout ce à quoi je prétends, juste pour préciser.
mais je vais t’apprendre un truc, la fusion existe bien entre deux personnes qui s’aiment vraiment et fortement, jusque dans l’esprit un peu comme des jumeaux, sauf que t’es un couple.

Ah tu as l'air de savoir aussi héhé. Mais tout dépend du contexte à mon avis. Est-ce que ce que tu dis là prend en compte la génération Narcisse qui se noie dans son écran? Qui zappe entre les profils? N'a pas de racines et ne pense pas à un avenir à long-terme? Entre autres choses bien sûr. Sans vouloir être passéiste et dire que c'était mieux avant (c'était aussi mal mais juste sous une autre forme).
Après quelqu'un qui n'a déjà pas snapchat c'est pas mal, et le top c'est ceux qui n'ont pas facebook et ne font jamais de pêche au likes, même involontairement. Le top du top : pas de messageries instantanée, pas de webcam, pas de téléphone : la plume (enfin l'email quoi haha) ou voix et chair et os. Tout ou rien, pas de place pour la désynchronisation, pas d'ambiguïté entre imagination et présence. Il faut de l'authenticité.

Mais que tu es triste mec, tu parles comme la voix du blizzard, je te souhaite vraiment qu’un jour le bonheur te frappe, ça peut te faire mal ^ ^

Alors désolé si je ne ferme pas ma bouche devant une si belle prose haha (c'est beaux voix du blizzard, j'imagine le givre et tout, manque plus que les détraqueurs), mais je dirais au passage que ce type de bonheur a quand même peu de chance de passer par internet. En tout cas moins que dans le cas de rencontre directe. Vous allez dire que les arguments me manquent et que je ne peux pas le prouver. Mais comme je le disais. Dès le premier message sur un site de rencontre, c'est faux. Ça sonne faux. Et plus ça a l'air de sonner vrai et plus c'est faux. Et si ça sonne faux, ça l'est aussi ...
Et en fait oui, les tenants de "il faut se rencontrer réellement au plus vite" et "on doit être au plus proche" ont certainement raison. Ou bien il faut s'écrire le minimum entre temps voire pas du tout et surtout ne rien laisser imaginer. Aucune place pour l'imagination.
Tu es si seul dans ta tête avec tes certitudes et toutes tes « connaissances »,

Ce ne sont pas des certitudes. Au contraire, ce sont des doutes et du scepticisme abouti haha :) ! En fait ni l'un ni l'autre : tout ce qui peut arriver, arrive, quelque part, ou  à un moment ou un autre. Une (extension de la) loi de Murphy en fait (et elle s'applique à elle-même, donc elle s'applique quand on ne s'y attend pas et inversement, ce qui explique que je peux avoir tort :D ! ). Après le corollaire est pas mal : si ça se passe bien, ça veut dire que ça n'est pas fini.
même quand tu fais l’amour tu dois encore tout calculer
Oh non, je suis différent dans ces moments là. (Si je calcule ça veut dire que le désir est proche de zéro et que je me force. )

mais je vais t’apprendre un truc, la fusion existe bien entre deux personnes qui s’aiment vraiment et fortement, jusque dans l’esprit un peu comme des jumeaux, sauf que t’es un couple. C’est une chose magique que je te souhaite de connaitre, mais il faut être prêt, les paumes ouvertes avec son coeur dedans.

Pour moi communiquer c'est déjà trahir sa pensée et mentir à l'autre. "Chaque mot est un préjugé" (la seule que j'ai retenue de Nietzsche, c'est concis). Et donc je ne dis pas qu'il faut rester seul dans sa tête et devenir fou (en apparence devant la société), mais qu'on doit accepter que dès qu'on est plus qu'une seule personne, la loi de Murphy se pointe. Ça ne peut pas se passer parfaitement bien, comme on le veut. L'idée c'est ça. Et on doit accepter de partager les torts, vu qu'on est deux et qu'on le sera toujours (pendant la durée du couple). Il y aura obligatoirement des imprévus et des malentendus, rien ne peut-être absolument claire ailleurs que dans l'imagination. Je ne crois pas à la fusion, les cerveaux ne sont jamais connectés, il n'y a jamais de télépathie ailleurs que dans l'imagination des deux protagonistes.


Lâche-prise. Le problème avec l’intelligence, c’est que quand tu en as un peu plus, mais pas encore assez, tu n’as pas conscience que tout ce que tu sais, tu ne sais rien...

C'est pas "intelligence". C'est "volonté d'être sincère et authentique". Ce qui est très différent. Et reste tout aussi illusoire, je le sais.
Je pense toujours que la sincérité est la pire des choses en société (cette année je n'ai pas vécu en société). 90% des gens qui sont totalement sincères en entretien d'embauche n'obtiennent pas le poste. Dès qu'on sort de sa tête on est un menteur. Et on ment pour sa survie, ça se comprend. Puis par extension on ment pour ses rêves et ses envies.

Mais attention, je n'ai jamais dit qu'on ne devait jamais laisser de place à des croyances, à la foi, et à l'imagination. Évidemment que ça fait du bien de s'évader dans la croyance en la fusion, la drogue de l'amour (et mentir). J'ai écrit ça juste parce que je suis sur un forum. C'est le genre de truc que j'éviterais de dire lors d'un restaurant en tête à tête, et heureusement pour moi, c'est pas la chose à laquelle je penserais sur le moment (normalement) ...

photo de l'auteur Shalala
Shalala
Homme de 19 ans
Paris

15 remerciements
Tu ne veux plus être attiré pour des histoires mal finies, ça peut se comprendre mais est ce que c'est ce que tu souhaites vraiment de " couper les ponts " avec les gars?
Que ça soit oui ou non, tu devras forcément faire un travail psychologique sur toi même. ^^

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut !

Je peux comprendre qu'on puisse en être dégoûté, je l'ai été à une période, mais personnellement, je prends plutôt ça pour une expérience qui va m'apprendre à changer mes façons de voir, d'apprécier et d'être attiré par une personne. 
Après, je pense qu'en amour on est (tout le monde) naïf et donc on s'est laisse envoûter par des comportements et des mots éphémères qui nous séduisent et qui après avoir été séduits disparaissent pour laisser place au vrai visage des gens. 
Enfin bon, moi je pense que ces mauvaises expériences que tu as vécues te donnent le droit d'être dégoûté (un temps?) des hommes, mais je pense que tu réussiras à surmonter cela et tu en ressortiras forcément meilleur. 

Bon courage :)

photo de l'auteur Jason32
Jason32
Homme de 21 ans
Auch
Roquy 69: Je ne me précipite pas mais il est vraie que souvent il me tarde d'être en couple et je ne vois que ça. Je m’intéresse aux personnes que je rencontre mais je me focalise trop sur le fait d'être en couple et du coup c'est vraie que c'est un frein. 

J'ai commencé un travail sur moi-même déjà pour partir d'une amitié mais je suis quelqu'un de trop sensible et même en amitié je suis déçu avec les garçons. C'est vraie que je n'y avais pas pensé de tisser une amitié avec quelqu'un qui ne me plait pas physiquement mais à long terme je risque aussi d'avoir trop d'espoirs et puis la personnes j'ai pas envie de décevoir aussi. 

photo de l'auteur Jason32
Jason32
Homme de 21 ans
Auch
1Maxime: Dans tous les cas comme on dit, les choses qui nous font mal nous font grandir... 

La seule chose que j'ai à me reprocher est que je suis un garçon compliqué. Du coup je fais assez fuir les garçons. Mais du coup on me fait mal en me lâchant sans rien dire, en me mentant etc. Maintenant je sais cerner les personnes mauvaises avec tout ce que j'ai vécu. Mais même les personnes gentilles, ont du mal avec moi car je suis compliqué. A moi de changer. 

Ca c'est sûr que c'est de l’incompréhension que je ressens en moi. Comment comprendre des gens qui font du mal ? Je suis aussi très naïf. Faut que je prenne du recul comme tu dis. Que je me fasse moins d'idées toute faite et tout propre comme on dit dans le sens où tout est parfait. Mais ça je ne peux pas le changer en moi. Je suis comme ça. Je suis quelqu'un de trop gentil. Je crois que les gens le sont aussi mais au final c'est un autre monde la réalité et quand on y est confronté ça fait mal. Depuis 1 ans et quelque, que j'ai compris que les gens sont pas aussi parfaits que je le croyais, je sais identifier etc mais au final le problème reste le même: Pourquoi ne s'accroche t-on pas à moi ? Ne s'intéresse pas à moi ? Les garçons me lâchent tout le temps pour quelconques raisons. Et ça je le sais, c'est parce que je suis compliqué. Faut que je laisse le temps faire je pense, et que j'attende que une personne s'intéresse vraiment à moi, sans vouloir me changer, qu'elle m'accepte tel que je suis. 

photo de l'auteur Jason32
Jason32
Homme de 21 ans
Auch
Synapson: Oui tu as raison. Après je me précipite pas, loin de là. Mais ça se rapproche un peu. J'attends tellement trop d'une personne que je rencontre en fait, que du coup au final on finit déçu. Faut que j'essaie de tisser une amitié, de laisse le temps faire et voir si la personne revient. Que je prenne du recul, que je fasse ma vie et accepte les choses telles qu'elles arrivent et non comme je voudrais qu'elles viennent. Car au final j'ai retenu quoi ? De la déception oui... 

J'ai retenu beaucoup de choses de mes relations passées. Je suis plus méfiant, je prends mon temps etc mais c'est toujours à la fin que ça dérape. Faut que je prenne sur moi, étant trop jaloux etc, j'ai tendance à vouloir trop de la personne à un certains moments. 

Du point de vu d'internet, il est vraie que c'est trop superficiel. Après ça permet aussi de tisser des liens, de permettre plus de découvrir des personnes et de ne pas penser directement à se caser avec. Après il est compliqué de s'attacher dans le sens tisser quelque chose avec une personne d'internet sans l'avoir vu en vraie. Souvent en vraie, on finit déçu. Mais où est le bon vieux temps où on rencontrait des personnes dans un bar ? Autour d'un café ? Là oui c'était des relations pures. 

Oui tu as été utile car tout ce que t'as dit, ça m'a débloqué dans le sens où c'est absolument ce que j'ai vécu, ce que je suis en train d'effectuer comme travail sur moi-même, et ce qu'il me reste à faire. :) Merci à toi ! 

photo de l'auteur Jason32
Jason32
Homme de 21 ans
Auch
Mickven: Je comprenais pas trop le fait que tu dises que ça soit "chimique" au début mais vers la fin si. En fait l'amour c'est chimique car ça nous empoissonne la vie pour rien. Y'a un tas d'autre choses importantes, comme penser à soi-même comme tu as dit. Avant, quand j'étais déçu, je ne m'en remettais pas car je savais pas ce que c'était les vraies choses. J'attendais trop des personnes et au final j'en prends une claque dans la figure. Penser à soi-même, raisonner, savoir le pourquoi du comment, permet d'avancer. L'amour en fait n'est juste qu'un plus dans notre vie, ça permet de nous épanouir etc mais au final ça nous complète pas à nous même dans le sens où l'amour ne vient pas de nous même, mais aussi d'autres personnes. Tout cela pour dire qu'il faut penser aux choses qui viennent de nous c'est à dire penser à son avenir etc. Le reste il faut laisser le temps et les accepter telles qu'elles viennent en fait. 

Et oui à 18 ans, j'ai l'impression d'avoir louper beaucoup de choses car on idéalise la société avec des jeunes en couple, épanouie du coup on a envie d'être pareil. J'ai l'impression d'avoir louper quelque chose en ayant pas connu quelqu'un de sérieux et avec qui ça dur pendant mon adolescence. Tout ce que j'ai perdu là, c'est du temps, du temps pour autre sérieuse. Puis en ayant peur de vieillir, j'ai pas envie de rencontrer quelqu'un quand j'aurais 30 ans, je serais moins jeunes etc. Même si c'est superficiel et idiot de dire ça, c'est juste parce que j'aime pas vieillir. Je veux vivre les choses en les prenant comme je voudrais qu'elles soient, c'est à dire que ça vienne au moment où je le décide, mais ça marche pas comme ça malheureusement... 

photo de l'auteur Jason32
Jason32
Homme de 21 ans
Auch
POzitivelif3: C'est exactement ça. J'ai été trop naïf pendant des années par rapport à l'amour, et encore plus quand je me suis découvert. Au final, en ayant 18 ans, je m'en rends compte que maintenant et je sais identifier les bonnes personnes qui mérites de me connaître etc. Après il est vraie que c'est toujours plus compliqué de trouver une bonne personne, ça se fait pas comme ça. Faut pas se prendre la tête en faite. Le temps est la meilleure des choses. :) 

photo de l'auteur Jason32
Jason32
Homme de 21 ans
Auch
RoseDpres: Merci pour ton message énergique aha ! " on ne peut pas vivre avec, ni leur faire confiance,  mais on ne peut pas sans passer non plus '': c'est exactement ça! Puis c'est en ayant eu des complications qu'on apprend. Faut vivre relativement et non en étant focalisé sur les choses qui sont "superficiels" comme l'amour... 

A Plus :) 

photo de l'auteur Jason32
Jason32
Homme de 21 ans
Auch
Shalala: Bien sûr que je ne veux pas couper les ponts car je suis de plus en plus attiré par eux mais je pense qu'en fait j'ai besoin d'une pause, de penser à moi, de plus me tracasser avec ça et puis si ça vient, ça viendra. Personne ne peut couper les ponts, surtout en sexualité, avec quelque chose que l'on souhaite vraiment. Je pense que je vais arrêter un moment oui, pas totalement car c'est impossible. Ca serait se priver de bonheur sinon.. 

photo de l'auteur Jason32
Jason32
Homme de 21 ans
Auch
Coconuth: Oui faut pas prendre cela comme une défaite mais comme une force car ça nous enrichit personnellement, ça nous permet de grandir. Oui ça c'est sur que j'en suis dégoutté, et comme je disais, je pensais m'arrêter à de l'amitié mais si il y'a plus sans m'y attendre pourquoi. Je me suis trop fixé sur le fait de trouver l'amour depuis mes 14 ans, et à force de déceptions, j'ai pas encore prit de pause, et j'en aurais bien besoin pour me remettre en état. :) 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je viens pour en rajouter une couche :) j'ai l'impression que c'est une véritable phase vu le nombre de personne touché par le phénomène X) moi y compris ^^

Tout commence bien, on arrive à tisser un "amitié" plutôt pas trop mal .... puis PAFF y a un truc qui bloque ! Et du coup la relation échoue ... 

Après être passé derrière autant de gens qui t'ont répondu, je ne peux pas amener grand chose de plus que mon témoignage vu qu'ils ont super bien répondu :D je voulais poster ce message sûrement bourré de faute pour te dire que tu n'est pas le seul et que tu arrivera à trouvé quelqu'un qui fera chavirer ton cœur (je me sens poète ce soir X)) 

Les rencontres IRL c'est le mieux mais suivant où tu habite .... ben ta pas trop le choix ^^ soit tu à des bars et des endroits pour rencontré des gens ou soit tu à rien ^^ après il faut bouger ou trouver un autre moyen pour au moins discuter (internet quoi :))

Tu à beau être "compliqué", tu à pas l'air méchant ;) donc je ne pense pas que tu aura du mal à trouvé :D faut juste du temps "tout arrive à point à qui sait attendre", que tu fasse un travail sur toi est pas mal tant que cela viens de toi !

J'en profite pour faire passé le message ;) j'aimerai vraiment te rencontrer pour voir si tu et si compliqué que ça ! :)  Je te paierai volontiers un café ou autre ;) histoire de faire connaissance ... internet me gave au plus au point et je trouve plus sympa de discuter autour d'un café, je sais que j'ai 99% de me ramasser un vent terrible mais j'essaie au cas où :D

Voila Voila :)  

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Hahahaha Jason, Jason, Jason, ( TTTTTT !!!!!!), comment ça des choses "superficiels" comme l'amour.......

Taratata "l'Amour est la clé du bonheur" ( tu le sais, je le sais, nous le savons tous, et tout le monde s'en fou....( VDM) MDR !!!!)).

Non + sérieusement, ne désespère jamais de tomber véritablement amoureux, car c'est une chose véritablement formidable ( l'une des meilleurs !!!!!! si ce n'est LA M !!!!!!) même si parfois bas ........ ( tant pis !!!!candidat suivant, je vous prie MDR !!!!!)

Bref, ne t'amertume pas de vilain cynisme ( ce serait trop con, inutile et ruineux sur tous les plans !!!!!), garde bien foi en l'Amour ( un jour tu comprendras pourquoi tu as eu raison d'être resté "Fou" !!!!!!!!).

PS: je crois que notre camarade Daydream en pince "gentiment" to you , ça se précise on dirait.........( clin d'œil appuyé, hahaha !!!!!), Soyez heureux les enfants ( lancé d'arc en ciel, façon Neptune dans la scène final de la petite sirène MDR !!!!!!!)

BSXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Juste j'ajouterais que j'y suis allé un peu fort, et je comprends du coup que ma réponse paraisse décalée. A 18, 19 et même jusqu'à plus de 21-22 ans j'étais encore plein d'idéaux.
Mais je n'avais pas non plus eu l'occasion de penser "c'est tous des salops", vu que je n'ai eu aucune relation avant. Et j'en ai pas encore eu assez pour ça. Quant à la rupture qui m'a un peu ouvert les yeux sur les "auto-mensonges", on s'est tout expliqué, donc c'était en paix, "sans haine et sans reproche" (j'aime beaucoup le dialogue, ça évite des problèmes). Enfin on s'est surtout expliqué qu'on était confus. Il m'est aussi arrivé de couper court à une prise de contact avec un autre (après rencontre réelle pourtant). Il avait fini par me lâcher qu'il ne voulait qu'une relation coquine et a avoué qu'il avait déjà rencontré quelqu'un d'autre, donc j'ai ... résisté ...

Il faut quand même toujours penser que c'est 50-50. Si la relation se passe mal pour nous, on ne peut pas imputer entièrement la responsabilité à l'autre. Sauf si c'est vraiment un pervers psychopathe, manipulateur, etc. Mais attention aux fausses accusations, on ne peut pas dire que tout le monde l'est : c'est en fait extrêmement rare, et il y a des degrés. Et même dans ce cas, il faut avoir pris le temps de cerner la personne un minimum ... Je remarque de plus en plus que les humains aiment se renvoyer la faute, renverser les accusations pour plein de choses dans un individualisme ou tribalisme fou. Et la difficulté, c'est de ne pas entrer dans ce jeu, voire inverser le sens, faire un cercle vertueux plutôt que cercle vicieux de haine réciproque. (On en finirait plus de s'accuser de perversion.) (L'amour se définirait-il donc par le pardon?)

Après il est vrai que la naïveté n'est pas à réprimander, il faut juste apprendre. Par contre au-delà de la naïveté, accuser plein de monde d'être pervers c'est un raccourci. Tout le monde ment, oui, mais pas forcément, comme je l'indiquais, de manière volontaire et consciente (volontairement, ce serait de la perversion - où le mot pervertir peut-être compris dans le sens "détourner la chose de sa fonction normale", ou vraiment faire le mal).
Et puis simplement c'est difficile de parfois résister à ce que des envies poussent à faire, je pense, chez beaucoup, ou encore un conditionnement des fois. J'en vois beaucoup qui vont se mettre à flatter l'autre pour des qualités morales, alors qu'ils veulent juste lui sauter dessus. Et inversement. Certains en n'ayant pas de désir vont se mettre à trouver des détails, des défauts, des choses pour se mettre en colère, là où il n'y en a pas. Mais ça n'est en plus pas forcément conscient.
Et là on va me dire : ben te pose pas autant de questions. Dans ce cas c'est donc accepter de laisser les envies faire, et il est vrai que des fois on peut se dire que la vie n'est pas assez longue pour chercher à tout contrôler (mais ça amène vite à des incompréhensions, des choses indéfinies ou peu claires).

Il faut juste évaluer les risques et les prendre ou non ensuite, selon l'intuition ou le ressenti.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit