peut on réellement etre libre

photo de l'auteur haile59
Haile59
Femme de 27 ans
Reims
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

   Il n’y a que les êtres vivants qui peuvent être libres dans la mesure où ce sont les seuls qui sont susceptibles d’agir spontanément, autrement dit sans y être déterminé par quelque chose d’extérieur, par une autorité humaine ou par des causes physiques..  Pensez que la liberté est une utopie? Par quels moyens  depasser ses déterminismes et agir sans contraintes 


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut Haile59
ta question est déjà orientée, car tu précises "réellement", ce qui laisse entendre que la liberté n'est pas forcément ce qu'on croit.
Tu parles de déterminisme ce à quoi je ne saurais répondre: déterminé par quoi, par qui ?
Je parlerais davantage de conditionnement. Les êtres vivants ont besoin de se nourrir, qu'ils le veuillent ou non. La liberté ici n'est qu'une acceptation de la nécessité donc relative au conditionnement. (donc boire, caca, pipi etc...)
Agir spontanément: tu peux, mais cela peut relever de conditions extérieures; dans une dictature, tu ne pourras spontanément faire un sitting pour protester uniquement que si tu es prête à en assumer (librement) les conséquences.
Agir sans contrainte: c'est possible: te lever le dimanche matin à midi! c'est possible car la société accepte que le dimanche soit un jour de repos, donc c'est conditionné aussi.
Le mieux est d'apprendre à vivre avec les contraintes et à s'y adapter... Cette acceptation est une liberté, le refus aussi mais il t’empêches de suivre le mouvement.
Aucun être vivant ne peut vivre sans tenir compte de son environnement, naturel, social, (voire politique etc.).

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut,

Réellement : quelle serait donc une liberté irréelle ? Une liberté illusoire ? L'impression d'être libre, sans voir les barreaux qui nous entourent ? 
Spontanément : pourquoi la liberté serait-elle spontanée ? En art, la contrainte bien souvent libère, et il est difficile de produire une oeuvre originale -- donc libre d'une certaine manière -- de façon spontanée.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
;-)
“ La liberté, c'est la faculté de choisir ses contraintes.”
Jean-Louis Barrault

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
...... Nous somme tous presonier .... Par une seule chose ... La terre ... Et elle sera notre tombe...........( desoler c 'est du hor sujet )

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
On est peut être pas totalement libre mais ce n'est pas pour autant qu'on se cache sa m'est égale j'ai toujours assumé mon homosexualite ! http://youtu.be/2S4Hda2DzGI

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
La couleur du caméléon est déterminé (dépend) de son environnement Il est vert sur une feuille verte, rouge sur une rouge, etc.

La doctrine Scolastique* subordonne la volonté humaine à la providence divine, il n'y a donc pas de libre arbitre possible, donc notre liberté est restreinte.

* école de théologie au moyen-âge

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Pacifique731 : “ La liberté, c'est la faculté de choisir ses contraintes.” Jean-Louis Barrault
 

Lequel n'est pas sans savoir, lui qui a mis en scène Phèdre, que Racine ne choisissait pas les siennes...

La doctrine Scolastique* subordonne la volonté humaine à la providence divine, il n'y a donc pas de libre arbitre possible, donc notre liberté est restreinte.


Le libre arbitre est un débat au Moyen Age, mais Thomas d'Aquin par exemple le défend. 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
[quote]Citation de Maelou83 : On est peut être pas totalement libre mais ce n'est pas pour autant qu'on se cache sa m'est égale j'ai toujours assumé mon homosexualite !
https://www.youtube.com/watch?v=2S4Hda2DzGI

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Pacifique731 : La couleur du caméléon est déterminé (dépend) de son environnement Il est vert sur une feuille verte, rouge sur une rouge, etc.  


Oui, la couleur du caméléon dépend de son environnement. Non, ce n'est pas l'environnement qui détermine la couleur de la bête. Par contre, sa sécurité, sa survivance du caméléon est dépendante de son caractère génétique de camouflage. C'est une affaire de cause à effet. Il ne devient pas vert juste pour être vert mais pour être moins visible par les prédateurs potentiels.
Si sa peau ne pouvait pas changer de couleur, il serait moins en sécurité. Qu'il soit sur du vert,du marron ou du rouge, ça ne change rien , il est camouflé.

La doctrine Scolastique* subordonne la volonté humaine à la providence divine, il n'y a donc pas de libre arbitre possible, donc notre liberté est restreinte. * école de théologie au moyen-âge [/quote]

Cette doctrine est réfutable car Dieu l'est, à commencer par l'idée que les hommes sont à son image. Quelle idée saugrenue de penser cela, quand on voit ce que les hommes sont capables de conneries. Par rapport à l'idée que Dieu est amour, alors la liberté de l'homme est de choisir entre l'amour et la haine. Elle est là, la liberté. Dieu ne peut être amour et haine en même temps donc l'homme n'est pas à son image.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Varseny : Salut, Réellement : quelle serait donc une liberté irréelle ? Une liberté illusoire ? L'impression d'être libre, sans voir les barreaux qui nous entourent ?  Spontanément : pourquoi la liberté serait-elle spontanée ? En art, la contrainte bien souvent libère, et il est difficile de produire une oeuvre originale -- donc libre d'une certaine manière -- de façon spontanée.


LIberté illusoire: c'est antinomique. La liberté requiert justement de la lucidité (des contraintes etc), forcément l'antithèse de l'illusion.
Spontanéité dans la production artistique: La liberté est spontanée si elle s'est affranchie par acceptation des contraintes auxquelles elle est confrontée.Tu fais allusion à "rien n'est créé tout se transforme". Dans l'art la contrainte ne libère pas. AU contraire, elle permet de se raccrocher à quelque chose sur laquelle s'appuyer. Etre libre, être artiste libre demande beaucoup de force, mais pour accoucher de quel type d'oeuvre? ça c'est une autre affaire. Une page blanche est beaucoup plus effrayante (pas nécessairement plus difficile ou plus facile) qu'un texte à écrire avec des conditions préalables.

Se croire libre en ne voyant pas les barreaux; c'est possible, on le vit tous les jours, dans pleins de domaines: politique, social, économique, spirituel...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Du moment où nous avons notion du choix, cela ne veut-il pas dire que nous sommes libres ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Se poser déjà la question c'est une forme de liberté, du moins consciente d'une certaine liberté. "Je pense donc je suis" Descartes

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je suis complètement d'accord.
La liberté a pour rapport la nécessité, le déterminisme et le hasard. Montesquieu disait : il faut différencier liberté philosophique et liberté politique.
La liberté de penser et de vouloir volontairement la sagesse, et la liberté politique qui indique une restriction obligé par les normes de la société.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
"Liberté chérie" comme l'a énoncé un jour notre grand Victor national, voilà un sujet des plus complexe. Perso, je ne crois pas en une Liberté totale et je ne la souhaite pas, pour diverses raisons dont je vous épargnerais l'énumération et les raisons de ces choix.

Cependant, l'ennui aidant, je vais tenter d'en développer certaines de manière digeste et compréhensible pour les non initiés à la langue de Balthazar667  ( ouais je sais, jme la pète grave, effet secondaire d'un EGO SURDIMENSSIONNE comme tous les psychopathes impuissant et de ma prise de psychotrope ( DSL )   hahahaha !!!! ) .

Déjà rien que de par sa nature intrinsèque, l'homme n'est pas libre, il est perpétuellement soumis à ses besoins primaire, nécessaire à sa survie, esclave de ses envies, de son environnement..... Donc rien que pour cela, l'idée d'une Liberté choisie et potentiellement infinis est absurde et illusoire.
Bref, de toute façon si cela était autrement, de par sa nature prédatrice et mégalomane ( allez avouez sans contrainte que l'ascendant sur autrui est délicieux et que si vous étiez Dieu, sa vous plairait un MAX !!!!) , et sachant que la liberté des uns fini théoriquement là ou celle d'autrui commence, cela fouterait un sacré merdié .Voilà................

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
ahah...Se poser la question de la Liberté dans la "Hollandie" sous état d'urgence, voilà qui en dit long, sur l'état du socialisme en 2016.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Balthazar667 : "Liberté chérie" comme l'a énoncé un jour notre grand Victor national, voilà un sujet des plus complexe. Perso, je ne crois pas en une Liberté totale et je ne la souhaite pas, pour diverses raisons dont je vous épargnerais l'énumération et les raisons de ces choix. Cependant, l'ennui aidant, je vais tenter d'en développer certaines de manière digeste et compréhensible pour les non initiés à la langue de Balthazar667  ( ouais je sais, jme la pète grave, effet secondaire d'un EGO SURDIMENSSIONNE comme tous les psychopathes impuissant et de ma prise de psychotrope ( DSL )   hahahaha !!!! ) . Déjà rien que de par sa nature intrinsèque, l'homme n'est pas libre, il est perpétuellement soumis à ses besoins primaire, nécessaire à sa survie, esclave de ses envies, de son environnement..... Donc rien que pour cela, l'idée d'une Liberté choisie et potentiellement infinis est absurde et illusoire. Bref, de toute façon si cela était autrement, de par sa nature prédatrice et mégalomane ( allez avouez sans contrainte que l'ascendant sur autrui est délicieux et que si vous étiez Dieu, sa vous plairait un MAX !!!!) , et sachant que la liberté des uns fini théoriquement là ou celle d'autrui commence, cela fouterait un sacré merdié .Voilà................
Je suis d'accord avec toi. Mais des gars comme St Augustin ou Schopenhauer affirme que les choses vaines ne nous sont pas nécessaire et que l'ont peut s'en détacher pour arriver à une certaine ataraxie  (nirvana). C'est un débat sans fin mdr mais super constructif.
À titre personnel je pense que la liberté se compose m'as de droit qu'on nous offre dans telle ou telle société mais dans sa tête (ex livre ou film 1984) je pense que si dans notre tête on se sent libre on l'est car on restreint souvent la liberté au physique, à ce que l'on peut voir ou non. Internet par exemple est une forme de liberté sans fin (je l'espère même avec ses bons et ses mauvais aspects).

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Draconis : ahah...Se poser la question de la Liberté dans la "Hollandie" sous état d'urgence, voilà qui en dit long, sur l'état du socialisme en 2016.
Dommage que l'on ne puisse pas mettre de pouce vert :p

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je suis également d’avis qu'une liberté sans restriction, absolue, est complètement utopique et même non souhaitable. 
Mais lorsque l'on parle de liberté, par rapport à nous même, il faut d'abord la défini. Est ce que la liberté, c'est agir comme on le veut, sans aucune contraintes? sans obligations? ou par liberté on entend une pensée, une façon d'agir sans aucune influence?
Si nous prenons la liberté au sens la plus " commune" (pouvoir bouger réfléchir dans un espace à trois dimensions), nous n'avons en fait que 3 types de liberté:

-la liberté physique, la plus importante. On ne peut pas être libre si nous ne le sommes pas physiquement. Cette condition est nécessaire mais pas suffisante :  un exemple peut être serait Truman dans "Truman Show": le personnage ne peut avoir accès à la Vérité et donc à la liberté, car il est restreint physiquement...

-la deuxième correspondrait à celle de penser librement: c'est celle qui est la plus aboutie (puisque nous sommes les sommes à connaitre nos pensées). Cependant, certains philosophes discutent de la liberté même de notre pensée: elle est influencée par x facteurs, étant influençable elle n'est pas libre.

- la troisième, c'est celle qui compte le plus dans notre société: la liberté de s'exprimer. Elle est fondamentale pour toute vie en société. 

Donc si ces trois principales conditions de liberté sont respectées entièrement, nous pouvons affirmer que nous possédons une liberté absolue. Et c'est à ce moment là que nous voyons qu'il impossible de l'atteindre et même non souhaitable. En effet, des conditions scientifique nous imposes des limites tant physiquement que mentalement. En outre, le respect d'une condition créerait un paradoxe enchevêtrant une autre condition de liberté.

Bref, en conclusion, une réelle liberté est non envisageable et chaotique. Le plus important reste comme même ton impression de la liberté.

Mais tout de même: préféreriez vous être heureux dans l'ignorance, ou malheureux dans la vérité ( en gros pilule bleu ou rouge? )

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit