Amitié homme/fille version HOMOS

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

Coucou tout le monde :-)
J'ouvre un nouveau sujet pour aborder une question qui me taraude. à défaut de trouver un petit ami, j'aimerais bien me trouver un ami tout court. Et la différence de taille, c'est que en amitié, on peut aussi regarder du côter des hétéros.
Seulement j'ai beau faire, j'ai un mal de chien à vraiment bien m'entendre avec des hommes hétéros ( et , parfois, gay aussi). Je me dis que c'est peut-être à cause de mon homosexualité, qui créer un espèce de sous-entendu qui met les hétéros mal à l'aise. Voilà ma question: Qu'en pensez-vous?
Croyez vous que un mec gay et un mec hétéro puissent être ami , sans arrière pensée? Même question pour les filles lesbienne ! :-)
Trouvez-vous que l'homosexualité est bien accepté, dans la vie courante? ( à l'école, dans la vie quotidienne...) avez-vous de bon amis hétéros qui ne sont pas perturber par votre orientation? Merci d'avance pour vos réponse ;-)


photo de l'auteur Nicholas
Nicholas
Homme de 22 ans
Chelles

1 remerciement
Bien le bonsoir l'ami. C'est a 19 ans environ que j'ai commencé à rencontrer des hétéros qui n'ont aucun problème avec ma sexualité. donc ça vient tard, c'est rare, mais avec l'age tu verras que ça passera partout. Quand on aura 30 ans on se fondra presque dans la masse. Pour ce qui est des relations que tu auras avec les hommes, sache que tu ne seras jamais proche d'un homme sans aucune ambiguïté. La seule valeur sur selon moi reste les amies filles avec qui pour le coup, il ne peut y avoir zéro ambiguïté. En cas de doute, s'orienter vers une lesbienne! ;) 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est effectivement ce qui se passe la majeure partie du temps. Je le vois chez moi et d'autres gays que j'ai pus rencontrer: les filles sont les références, en amitié. Mais est-ce à dire que les homos ne peuvent pas partager certaines choses avec les hétéros?

photo de l'auteur Nicholas
Nicholas
Homme de 22 ans
Chelles

1 remerciement
Perso je n'y arrive pas.. (A être proche, je veux dire). 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je vais venir contredire un peu tout ça alors, mes amis sont presque tous masculins, et ça ne pose aucun problème ni aucune ambiguïté.

photo de l'auteur Nicholas
Nicholas
Homme de 22 ans
Chelles

1 remerciement
Ca voudrait dire que ça dépend de chacun alors!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je dois aussi dire que j'ai du mal à vous comprendre. Pourquoi il y aurait ambiguïté dans le cas où un homme gay est ami avec un homme hétéro, et que celle-ci serait impossible avec une femme hétéro ?
Dans un cas comme dans l'autre, l'une des deux personnes peut développer un sentiment amoureux envers son ami.e.

photo de l'auteur Nicholas
Nicholas
Homme de 22 ans
Chelles

1 remerciement
Oui bien sur. Mais moi j'ai plus tendance a être attiré par les homme fort virils. De plus, de leur cotés, ils peuvent avoir peur et interpréter mes gestes envers eux tu vois? Apres je connais des filles qui tombent amoureuses de gays, mais perso je suis plutôt le bon copain qui fait rire, qui aide a choisir les sous vêtements et qui choisi le film pour les après midi pots de glaces et déprime.. Mais tu as tout à fait raison. Je n'ai juste pas le meme point de vue car je ne suis pas dans ta situation. Et inversement

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je rejoins l'avis de Oyodoo sur le fait qu'il n'y a pas de souci à être gay et à avoir des potes hétéro. Si on commence à se définir seulement par notre sexualité nous n'irons pas bien loin dans la vie ^^ Il n'y a pas d'activité typiquement hétéro qui puisse nous exclure, et si pour un de tes potes y'a ambiguïté et qu'il le prend mal c'est qu'il a quelques doutes sur sa propre sexualité alors. Mon orientation n'a jamais posé de problème à mes amis personnellement. Et il ne faut pas te faire de souci à propos de ça, un ami ça se fait tout seul, garçon ou fille, faut pas à tout prix choisir ses amis :)

photo de l'auteur setsuko
Setsuko
Femme de 27 ans
Genève

1 remerciement
Etonnée de lire tout ça quand même O.o s enfermer dans un monde homo ou hetero...perso , jai pleins d amies hetero ( une majorité d ailleurs ) avec qui mais ca pose absolument  aucun problème. J ai aussi des amis homo et hetero ( je parle d homme là) ou y a mais alors aucun problème non plus. Je suis dans un groupe avec des hetero celib ou en couple , des homo celib ou en couple aussi et y a aucun soucis. Mon meilleur ami est hetero et son meilleur ami à lui est gay( il attire les homo U.U ) je crois que c est une question d ouverture d esprit et si y a un malaise, il faut discuter mais à vous lire, on dirait presque qu on est pas de la même " espèce "... c est vraimenz étrange voir même flipant. Homo ou hetero c est juste une orientation sexuel  ni plus ni moins !!!

photo de l'auteur Khloroforme
Khloroforme
Homme de 24 ans
Paris

29 remerciements
J'ai eu une période ou je trainais qu'avec des gays, mais c'était plus parce que avant j'en connaissait aucun et à un moment j'avais l'impression d'être seul sur un ilot perdu au milieu de tous mes amis hétéros qui étaient bien gentils mais qui comprenaient pas les 3/4 des trucs qui m'arrivaient (ou qui, même gentiment, avec quelques préjugés bien lourds d'hétéros sur les gays)

Mais je sais pas, mon meilleur ami est hétéro, j'ai des amis hétéros, et même si c'est pas le même délire et que je préfère trainer avec mes potes gays (plus parce que j'ai plus d'affinités et d'activités en commun avec à force de trainer avec) je vois pas ou est le souci

Si t'arrives pas à t'entendre avec des hétéros c'est qu'il y a un souci, de base à part la sexualité y a rien de bien différent (ok les hétéros s'amusent parfois de manière bizarre et l'ambiance en bar mixte est super cheloue pour moi comparée à celle d'un bar gay, mais booooon)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut camarade,

En gros, c au feeling comme pour tout le reste, homo-hétéros, oui  l'amitié entre "les peuples" est possible, "yes we can " hahaha.

Sérieux tout est une question d'affinité et d'état d'esprit en ce qui concerne l'acceptation par l'autre des "différences " de son camarade, quel quelles soient d'ailleurs et dans les 2  sens.

C tout, inutile de chercher midi à 14h.

Homo-hétéro tous les mêmes ( a quelques exceptions près.........bas oui quand même.......hahaha).

Ciao camarade et  bon courage dans ta recherche de "l'ami hétéro" hahaha.

photo de l'auteur Nicholas
Nicholas
Homme de 22 ans
Chelles

1 remerciement
Je ne sais pas alors. En vous lisant je me dis que tout ça parait logique. Mais c'est surement mon environnement qui fait que je n'ai pas pu voir les choses de la meme façon! Dans ma ville par exemple, au college, il n'y a que les filles qui acceptaient ma sexualité. Idem au lycée.. encore aujourd'hui au travail, les seuls a parler mal sont des mecs! J'ai juste croisé quelques exceptions mais ce sont des potes et pas des amis a proprement parler! 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Pourquoi pas ? Tout dépends de la personne, ma meilleure amie l'as bien pris, j'ai un pote qui trouve ça super comme ça il y a pas de sous-entendu (en même temps j'ai pas beaucoup d'amis donc ça raccourcis les risques)... Il suffit que la relation soit bien claire dès le départ pour les deux personnes et ça passe tout seul.

Alors dans la vie courante, tout dépends de là où on tombe. J'ai eu une classe (30 meufe) avec qui ça n'est pas passer du tout. En même temps je suis arriver en fin d'année et on va dire j'ai "la tête de l'harcelée". Puis l'année suivante, j'ai changer de classe, et c'est passer un peu près correctement. 
En dehors de ça on peut voir quelques améliorations (le vote de la loi pour le mariage homo, le don du sang etc...) même si bon c'est pas encore gagner partout...

Voilà, voilà !

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Merci à vous pour toutes vos réponses !! Je les lis, avec un intérêt certain :-) je suis essentiellement de l'avis de Nicolas : lamamajorité des mecs (voir bande de gars) Que j'ai rencontré jusque là semblaient plus à l'aise entre hetero, comme si la présence d'un homos était forcément louche 0_0 avec d'autres grosso-modo le même malaise, mais c'était sûrement aussi sans doute parce que ces hommes me plaisaient un peu ^o^ 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Des gamins !!!!

Tant pis, poursuit ta route tu trouveras bien et sinon bas tant pis, les amitiés au "féminin" c' est bien aussi LOL .

photo de l'auteur MargauxLFP
MargauxLFP
Femme de 32 ans
Calais 62100

4 remerciements
Pour ma part, je ne m'enferme pas avec les orientations des personnes ou le fait que ce soit femmes ou hommes.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Si j'ai bien suivi, je suis un peu comme Aeros : j'ai toujours eu une facilité naturelle à copiner avec les filles et des difficultés profondes avec les garçons. Ce n'est absolument pas un choix. J'en ai bien sûr souffert, surtout à partir du collège où j'ai essayé de copiner avec les gars mais ça ne prenait jamais.
Mes années majeures m'ont appris que copiner avec des mecs gays était finalement aussi difficile qu'avec des mecs hétéros. Voilà je suis plus à l'aise avec les filles c'est comme ça j'ai fini par l'accepter, mais j'aurais aimé un jour partager des moments avec des gars sans que ce soit des amants.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
salut à tous :-) certain de ces hommes avaient entre 20 et 30 ans, voir plus. On peut effectivement s'attendre à un manque d'ouverture chez "les jeunes", mais même chez les "hommes matures", je ressens qu'il y a un manque d'ouverture. Après, ça me fait plaisir d'entendre que pas mal d'entre vous arrive à développer ce type d'amitié. C'est une chance, rendez-vous en compte. je trouve que ce type de relation demande une certaine ouverture qui n'est pas évidente pour tout le monde.
Je te comprend donc, bien sûr, zipplille ! Peut-être qu'il manque à certain une "case maturité" pour avoir la tolérance et l'ouverture nécessaire. Peut-être aussi que ces gars que j'ai vu, qui s'imaginaient être la cible de mes désirs le fantasmaient peut-être un peu... à voir ! ^^ Je pense qu'il faut réussir à s'adapter, dans l'espoir de susciter peut-être cette ouverture manquante?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Salut tout le monde! (Désolé si je répète quelque peu des choses dites plus haut ^^)
Selon moi, la base pour être ami (plus ou moins proche) avec un (ou une) hétéro c'est vraiment d'être au clair sur ses propres envies. Si tu fais comprendre à la personne en face de toi qu'il n'y aura jamais aucune ambiguïté sur la nature de la relation établie, tu peux entamer une relation tout à fait normale. Si la personne en face est toujours réticente, c'est qu'elle n'est pas honnête.
Après, on ne peut pas être ami avec tout le monde et chacun à des facilités de sociabilisation avec un genre, un âge, une orientation sexuelle...
Au final, je pense qu'il faut savoir l'accepter et toujours essayer de vivre honnêtement et sereinement avec son prochain (ou sa prochaine)! :)

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit