comment aider au mieux ma femme bisexuelle

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour,


A l'âge de 17 ans (j'en ai maintenant25), je suis tombée follement amoureuse d'une femme et
réciproquement. Elle était mariée et avait 2 enfants. C'était la
première fois qu'elle éprouvait des sentiments pour une femme.
C'était tellement puissant entre nous qu'elle a décidé à l'époque
de quitter son mari pour moi. Aujourd'hui, on est mariée et avons 4
enfants. Nous nous aimons plus que tout et il est très claire dans
ma tête qu'elle est la femme de ma vie. Elle me dit la même chose.
Mais voilà, à l'époque, je n'avais mesuré ce que c'était que de
se mettre avec une bisexuelle.

Je tiens à préciser que je suis qqnde très fusionnelle et je veux tout faire avec ma femme. Est ce
trop ? Sûrement... mais le fait est que pour me sentir
réellement épanouie, j'ai besoin d'être en fusion avec elle.


Il y a 6 ans environ, elle avaitrencontré un homme paraplégique pour qui elle avait eu un véritable
coup de cœur. Elle ne voulait pas que je le rencontre, prétextant
qu'on devrait avoir des amis qui ne soient pas forcément connus de
l'autre. Évidemment, à l'époque, j'ai mal réagi et n'était pas
du tout ouverte à une relation parallèle ou même juste sexuelle.
Elle m'a donc trompée avec lui (ce qui, au passage pour elle, n'est
pas tromper puisque c'est avec un homme, chose avec laquelle je ne
suis absolument pas d'accord). Je l'ai très mal pris et ai bcp
souffert pdt cette période, mais jamais je lui ai interdit quoi que
ce soit. C'est elle qui a décidé après leur passage à l'acte
qu'elle ne le reverrait plus car elle voyait à quel point cette
histoire m'avait fait souffrir.



Pdt donc 6 ans nous avons repris notrechemin (pour ma part, la confiance que je lui portais était
complètement à reconstruire) et je pense avoir bcp évoluée. Nous
avons eu moultes conversations sur sa bisexualité.



Il est évident que je l'aime, qu'ellen'y peut absolument rien et qu'il faut trouver une solution où tout
le monde y trouve son compte. J'y ai donc bien réfléchi et je lui
ai dit que je pourrai supporter qqes aventures sexuelles de manière
ponctuelle (5 / 6 fois tousles 2 ans me paraît honnête) ou bien une relation avec un homme,
mais seulement sur une courte période (je pense pouvoir tolérer
qqes mois à 1 an). Je veux être au courant de tout, totale
transparence et surtout, aucun mensonge(j'estime être qqn de bien, qui « mérite la vérité ».
Je précise que ma femme ne fait jms les choses à moitié, qu'elle
n'est pas raisonnable et qu'elle est passionnée de manière
générale. En ce moment (depuis 3 / 4mois), elle a bcp envie d'un
homme (bcp de rêves sexuels avec un homme) et d'une « présence
masculine » (concept qui m'est étrangé car je ne suis pas bi,
mais bien lesbienne). On a donc décidé d'un commun accord qu'elle
rencontre un homme. Elle a décidé de recontacter l'homme en
fauteuil, avec mon accord (elle l'avait quitté par amour pour moi,
mais a tjs eu une pointe de regret).


Depuis 2 mois,elle a repris contact avec lui, mais ils ne se sont vus qu'au bout de
ces 2 mois, lui ayant été très refroidi à l'époque. Cela fait
une semaine qu'ils se sont revus et je ne pense qu'à ça tout le
tps, mes émotions prennent le dessus sur ma raison, ce que je ne
veux pas puisque idéalement j'aimerais la laisser vivre ce qu'elle
veut avec cet homme. Elle me dit que c'est un « pote plus ».
Ils se font des calins, bisous et pensent tous les deux recoucher
ensemble dans le futur (assez lointain apparemment car ils veulent
bcp en discuter du fait d'être handicapé). Quand je lui demande
combien de tps elle pense que ca va durer, elle me dit : « c'est
un pote plus, donc quand il va trouver qqn, on sera juste potes ».
Et après ? Si cela casse avec sa copine ? Je pense que ca
va recommencer comme actuellement et ainsi de suite.... Ce que je ne
veux pas, c'est une relation avec un homme, en parallèle de la
notre, pendant des années. Je ne veux pas dans 10, 15, 20 ans avoir
tjs un homme dans mon ombre...

Je veux vraimentque ma femme soit heureuse (et elle ne le sera pas si elle ne vit pas
sa bisexualité), mais je ne veux pas souffrir non plus (et parfois
c'est très dur car mon émotionnel prend le dessus... et la colère
et tristesse m'emparent). Je me rends bien compte que la bisexualité
n'est pas « qu'une histoire de cul » mais bien d'un
ensemble de choses, attirance, synergie, sentimental, émotionnel et
bien sûr sexuel aussi. J'aimerais me détacher de tout cela et
« lâcher », mais c'est plus fort que moi, mes émotions
sont bien là et il faut que je les gère au mieux dans l'instant
quand elle part « en soirée » durant des heures...Je
m'en veux de réagir comme ça et j'aimerais être une épouse bien
plus ouverte d'esprit... Je pense avoir un travail à faire sur moi
même, donc si vous avez des idées particulières, je suis preneuse.


Merci de m'avoirlu, c'était très long, certes, mais je voulais que vous ayez toutes
les infos et le contexte. N'hésitez pas à poser des questions si
vous voulez comprendre des détails qui vous ont échappés. J'espère
avoir été relativement claire...




J'accepte lacritique, mais qu'elle soit constructive, j'aimerais avoir votre avis
sur quelques questions :


Que pensez vous denotre situation ? A votre avis, est elle viable ?
Pensez vous qu'unerelation longue durée (toute ma vie en ce qui me concerne) avec une
bisexuelle est réellement possible avec ce que je serais capable
d'accepter ?
Quels conseils medonneriez vous ?
Est ce que j'endemande trop (parfois de lire certaines conversations) ?
Qu'est ce que jefais qui paraît « abusé » ?
Que suis je endroit de lui demander ?
Comment vivez vousvotre bisexualité ?
On voit sur lesforums, des bisexuelles en couple avec un homme avec qui ca ne pose
pas de pb (peut être plus facile avec un homme?), mais y a t il des
lesbiennes qui sont en couple avec une bi ? Comment le gérez
vous ?
J'aimerais lerencontrer, suis je en droit de le demander ?

La monogamie peutelle exister dans un couple dont l'un des membres est bisexuel ?
Sur le très long terme ?


Désolée si cesquestions peuvent être déstabilisantes, ou choquantes, mais je me
sens relativement perdue en ce moment et je crois que je prends
réellement conscience des conséquences de vivre avec une
bisexuelle...


Au plaisir de lirevos réponses.


photo de l'auteur Frantastic
Frantastic
Homme de 20 ans
Toulouse
Bonsoir.

Délicate situation.
Je trouve que tu es très tolérante. Ou alors trop amoureuse, ce qui fait que tu acceptes tout.

Demander l'attention amoureuse ou sexuelle exclusive d'une personne bisexuelle peut parfois être compliqué car c'est lui demander de renoncer à l'autre sexe.
Le permettre serait assez anarchique pour moi.

Tes inquiétudes sont normales. Personnellement je ne pourrais pas tolérer ça, car être en couple pour moi, c'est un engagement envers l'autre personne. C'est recevoir et donner de l'amour à cette personne. En donner à quelqu'un d'autre en même temps ça rompt ce charme. 
En clair, être bisexuel c'est pour moi pouvoir éprouver de l'amour pour une femme ou un homme, mais une fois en couple, la relation est normale et monogame. 
Donc oui, être bisexuel n'empêche pas d'être monogame selon moi.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je  pense que tu es très ouverte d espris je pense que lorsqu'on aime la fidélité est indispensable tu devrais dire tt ce que tu écris à ta femme vous poser tt les deux et savoir ce qu'elle souhaite vraiment 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour,

je comprends un peu ta situation, je suis dans le cas exactement inverse. Je suis bi, et en couple avec un homme depuis plusieurs années.
J'ai beau être en couple, il y a des périodes où une partie de moi à l'impression de ne pas l'être et d'avoir un manque. Donc j'imagine que c'est la même chose pour ta compagne. Et je te confirme que la bisexualité, ce n'est clairement pas qu'une histoire de cul, même si c'est sûr que ça en fait partie quand même.

Pour en avoir beaucoup discuté avec mon compagnon, l'idéal pour moi serait d'avoir une "amie plus", comme tu dis (mais ce n'est pas le cas), mais l'idéal pour lui, pour sa confiance en notre couple, serait qu'elle-même soit déjà en couple (bon, c'est sûr que ça rend encore moins probable la possibilité que ça arrive un jour, même si j'espère quand même !). T'es tu déjà posé cette question, à savoir, est-ce que tu accepterais mieux si son "ami" n'était pas célibataire ?
"J'aimerais lerencontrer, suis je en droit de le demander ?" -> pour moi évidemment oui, c'est ta compagne depuis plusieurs années, tu peux bien quand même au moins lui parler du fait que tu aimerais le rencontrer. ça ne veux pas dire qu'elle acceptera, ou que toi ça te fera du bien, mais en parler est quand même normal. Dans l'ensemble, il n'est pas seulement normal de parler des interrogations que tu as et de ce que toi tu aimerais, il faut en parler ! C'est de ne pas parler, qui met en danger un couple. Moi je sais que si je rencontre une femme avec qui quelque chose peut se passer, il est évident que j'en parlerai avec mon compagnon, et je n'aurai pas de problème à ce qu'il la rencontre s'il le souhaite.
Bref pour moi l'essentiel est que vous en parliez jusqu'à ce que vous ayez chacune partagé tout ce que vous pensez et avez sur le coeur, et donc que tu lui dises ce que tu aimerais, tes interrogations (...), mais aussi tes limites s'il y en a que tu n'accepterais pas de voir franchies... et lesquelles de son côté elle accepte de ne pas franchir. Parce que dans un couple on est deux, et que les limites/possibilités se fixent à deux.

bon courage, n'hésite pas à me contacter si tu penses que ça peut être utile pour toi de discuter avec quelqu'un dans la situation inverse...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour,

Je pense que ta copine profite un peu de sa bisexualité... Bisexuelle ne veut pas dire polygame, et là, désolée, mais ça y ressemble beaucoup. Tu as l'air très amoureuse d'elle, elle le sait, et abuse de la situation. Je te trouve trèèès tolérante, mais du coup, tu souffres de cette situation. Au risque de me répéter, depuis quand la bisexualité est incompatible avec la monogamie ? Qu'elle pourrait te tromper avec un homme comme elle le pourrait avec une femme, ok, mais qu'elle ait besoin d'aller voir ailleurs : non ! Je pense qu'elle est libertine en plus d'être bisexuelle, voila tout.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
merci pour vos réponses.
Nous communiquons ENORMEMENT avec ma femme, mais j'ai l'impression  que nous n'attendons pas la même chose. Je ne pense pas pouvoir lui apporter ce qu'elle cherche, ce qu'elle attend de moi et inversement, elle ne peut pas m'apporter pleinement la vision que j'ai du couple... Donc grande difficulté pour trouver "un entre-deux"... J'ai l'impression qu'elle souhaiterait une relation avec un homme en parallèle de la notre, sur plusieurs années.
Mais je veux me battre pour mon couple et je veux qu'elle vive sa bisexualité et pas qu'elle me quitte dans plusieurs années car trop en manque d'hommes...
Au vu de vos réponses, j'ai l'impression que la monogamie avec qqn de bisexuel n'est pas possible à vie... Je compte passer ma vie avec elle, c'est la femme de ma vie c'est une certitude et évidence pour moi. Elle me dit qu'il en est de même pour elle. Donc à moi de gérer au mieux mon émotionnel pour lui permettre d'être épanouie.
Je ne pense pas que ce soit du libertinage, mais un véritable coup de coeur pour une personne...
Est ce que vous pensez qu'une personne bisexuelle peut être épanouie à 100 % en étant en relation monogame toute sa vie ou du moins une bonne partie de sa vie?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
David91, pour répondre à ta question, je ne pense pas que ca changerait qqch si l'homme en question était en couple. Cela ne change rien au fait qu'elle partage des moments d'intimité et de synergie avec qqn d'autre. C'est bien pour cela que je ne pourrai pas être capable de supporter une relation en parallèle ad vitam aeternam, mais je pourrai le supporter pdt une courte période.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Comme l'a mentionné ILoveJS, le problème n'est pas l'orientation sexuelle, mais, sa manière de vivre ses relations. J'ai l'impression qu'elle les utilise pour se combler. Ou, au moins, il lui en faut plusieurs, parce que chacune lui apportera quelque chose de différent.

NB : puisque son argumentation tourne sur sa bisexualité, à ta place, je trouverais cela étrange qu'avec le type en question, cela n'était pas simplement que du cul.

Attention, à mon sens la monogamie n'est pas forcément la voie à suivre. Mais, il apparaît évident que tu ne pourras pas sereinement vivre une relation libre ou "poly". Ne te compromets pas par peur de la perdre.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Citation de Lezzie : David91, pour répondre à ta question, je ne pense pas que ca changerait qqch si l'homme en question était en couple. Cela ne change rien au fait qu'elle partage des moments d'intimité et de synergie avec qqn d'autre. C'est bien pour cela que je ne pourrai pas être capable de supporter une relation en parallèle ad vitam aeternam, mais je pourrai le supporter pdt une courte période.


hum hum. Effectivement, je pense qu'il y a une énorme différence entre avoir des relations épisodiques en parallèle de votre vie de couple, et avoir deux relations sérieuses et "de longue durée" en même temps. Dans le premier cas tu as UNE relation sérieuse et un(e) "ami(e) plus" de temps en temps, dans le 2e cas tu as deux relations sérieuses, et effectivement c'est de la polygamie. Et ce n'est pas la même chose.
Pour moi une personne bisexuelle peut être parfaitement épanouie dans le cas 1 (et sans rien du tout ce n'est pas non plus "horrible", mais pas un vrai épanouissement, c'est sûr. Et ce n'est pas de la polygamie. Parce que la cas 2 ne correspond pas juste à une question de bisexualité, mais plutôt de polyamour.
Pour moi ta compagne est plutôt dans le cas 2, de ce que j'en comprends. D'ailleurs si ce n'était "qu'une" question de bisexualité, elle aurait déjà couché avec, je pense...

photo de l'auteur Lodiel
Lodiel
Femme de 30 ans
Île De France, France

4 remerciements
Que pensez vous de notre situation ?
• Je pense que tu es malheureuse et qu'on ne doit pas l'être. Et que te voir malheureuse doit aussi rendre la ta compagne triste.

A votre avis, est elle viable ?
• Sans doute. Même triste, une relation est viable. Ce serait toutefois mieux, si elle pouvait vous rendre heureuse.

Pensez vous qu'une relation longue durée (toute ma vie en ce qui me concerne) avec une bisexuelle est réellement possible avec ce que je serais capable d'accepter ?
• Oui. On peut tout accepter et avoir une relation longue durée. L'important est de savoir ce que toi tu veux. Une relation qui te rend malheureuse ou heureuse. Et si tu veux une relation qui te rend heureuse, ce que tu es prêt à accepter.

Quels conseils me donneriez vous ?
• Fais une liste. Une liste de ce que tu t'en fous, es prête à accepter et n'acceptera pas. 
- Je m'en fous que tu flirtes avec un mec dans un bar. - ça ne me fait rien. 
- J'accepte que tu es une relation d'un soir. - ça pourrait me faire souffrir mais j'ai assez confiance en toi pour le gérer.
- Je n'accepte pas que tu entretiennes une relation longue durée avec un homme.  - ça me ferrait souffrir et je n'aurais pas confiance.

Une grille facile à mettre dans ta tête. Et mets-toi bien au clair avec toi-même sur la limite. Ce que tu n'accepteras pas. Car si tu acceptes tout, sans avoir de limite, ça ne fonctionnera pas. 

Est ce que j'en demande trop (parfois de lire certaines conversations) ?
• Non, oui, peut-être. Je ne sais pas. Comment c'était avant que vous mettiez ensemble ? Est-ce qu'elle était fidèle, si oui, non tu ne lui demandes pas trop. Elle n'a aucune raison de changer de comportement et les règles en cours de relation sans ton accord. Si non, toi non plus. Par contre, sans la confiance, une relation marche pas. Si tu l'espionnes, regarde ses conversations, etc. 1. Tu vas en souffrir. 2. Tu vas lui faire des reproches. 3. Cela ne peut pas marcher. 
Si tu lui autorises d'avoir une relation avec ce mec / ou d'autres mecs, tu lui autorises aussi de ne pas les exposer en toi. Sinon, c'est du voyeurisme. 

Qu'est ce que je fais qui paraît « abusé » ?
- Je ne sais pas. 

Que suis je endroit de lui demander ?
- Tout. Tout ce qui compte pour toi. Je suis désolée, mais tout ce qui est important pour toi dans ta vie de couple, tu es en droit de lui demander. Et elle est en droit de te le refuser. Mettez-vous d'accord sur les droits de votre couple. 

Comment vivez vous votre bisexualité ?
- Tout dépend de la personne avec qui on est. 'aurais trop de situations à raconter, mais disons que c'est important de bien savoir ce qu'on veut, est prêt à accepter et surtout : ce que l'autre est prêt à accepter. Car si elle a droit à tout et toi à rien, c'est trop facile. 

On voit sur les forums, des bisexuelles en couple avec un homme avec qui ca ne pose pas de pb (peut être plus facile avec un homme?), mais y a t il des lesbiennes qui sont en couple avec une bi ? Comment le gérez vous ?
- J'ai toujours, ou presque, était en couple avec des BI. Quoiqu'il arrive, on a établi les règles, et parfois on a fait des remises au point au milieu. Actuellement, une de mes amies (qui porte un bébé par donneur) est bisexuelle et sort avec une femme lesbienne. La bi voulait avoir d'autres relations, mais comprenant que ça faisait souffrir l'autre, elles ont trouvé un terrain d'entente. Dans leurs cas, ce fut direct : Elle ne couche pas avec d'autres hommes / d'autres femmes, et si elle en ressent le besoin, elle trouve des moyens d'évacuer sa frustration (sport, course, parlotte, soirée entre potes alcoolisés, ...) et elle se rappelle que sa vie de couple compte mille fois plus que le sexe. (Elles sont ensemble depuis 10 ans)

J'aimerais lerencontrer, suis je en droit de le demander ? 
- Tu risques d'en souffrir non ? Après, ... si ... peut-être que tu peux partager ? Pourquoi pas. L'amour à trois existent. Et si tu es prête à ça, partager ton amour avec un autre, peut-être que tu peux le rencontrer et qu'un respect mutuel peut se mettre en place comme dans le cas des femmes d'harem. Mais, il faut que ce soit ce que tu veux et que ce ne soit pas une souffrance constante. Sinon, tu craqueras.

La monogamie peut elle exister dans un couple dont l'un des membres est bisexuel ?
- Totalement. Je ne vois pas d'autres réponses. C'est pas parce qu'un hétéro est attiré par les blondes, que sa relation avec une femme brune ne tiendra pas ou devra être victime de tromperie. Bah, là, c'est la même chose. Ce n'est pas parce qu'elle est attirée par les mecs, que ça justifie.

Sur le très long terme ?
- TOUTES les relations peuvent fonctionner tant qu'elles sont le fruit d'un consensus mutuelle entre deux personnes et que chacun donne de sa personne. Le plus important, ce n'est pas de la faire fonctionner sur le long terme, mais d'être heureuse sur le court terme. 

Ce que je pense ... 
Bah. Tu es amoureuse de ta femme. Forcément. Et pour ça, tu es prête à souffrir, tu es prête à faire des concessions. Elle, elle navigue entre deux eaux. Elle t'aime, mais elle veut vivre sa relation avec cet homme pour qui elle éprouve des sentiments forts, et pas uniquement un besoin sexuel. 
Je pense que David a raison et qu'elle éprouve un polyamour. Oui, elle t'aime. Elle t'aime sans doute autant que tu l'aimes, mais elle l'aime aussi. Et cela, elle ne le contrôle pas. C'est la chanson quatre mots sur un piano ... 

Tu n'as que peux d'options. J'en vois trois : 
1. Mettre les choses au point avec ou non des concessions dont d'autres hommes (mais si c'est lui qu'elle veut, c'est compliqué.)
2.  Accepter de souffrir un peu, mais d'être heureuse avec elle. D'accepter cet amour avec cet homme, à la condition qu'elle n'est que lui. Que ce soit le seul partage autorisée, et accepter qu'elle vous aime chacun de son propre amour, et qu'elle a besoin de vous deux. Et parvenir à ne pas en souffrir. En choisissant de le connaître ou non, de l'intégrer ou non dans votre vie. (Et seulement si elle est d'accord, ce qui n'est pas sur.)
3. Accepter que la relation ne fonctionnera pas. Que tu l'aimes, mais que malgré ses efforts et les tiens, ça ne va pas. Et que tu préfères la perdre plutôt qu'avoir à la partager. 

Je crois qu'il n'y a que vous qui savez les limites que vous voulez poser. Personne ne peut les donner à votre place.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je vous remercie pour vos réponses qui m'ont quelques peu éclairées...
Je pense Lodiel que tu as parfaitement cerné la situation...sur de nombreux points.
Il est évident qu'elle veut cet homme et pas un autre, que je vais la laisser faire car je veux qu'elle soit épanouie.
Il est évident que ce ne sera pas sans un minimum de souffrance pour moi car je l'aime tellement que je veux
la garder pour moi toute seule, mais visiblement l'Univers a décidé de me faire travaillé qqch...
En ce qui concerne ton amie qui se défoule au sport, je doute vraiment que cela tienne sur le long terme car tu ne
remplis pas un de tes besoins, qui est d'avoir tous types de relations avec un homme.
Je souhaiterais vraiment le rencontrer et elle est plutot d'accord, mais reste à savoir si lui serait ok.
Je vous tiens au courant pour la suite, si j'ai réussi à le rencontrer et voir aussi la tournure que prendra mon couple.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
bon courage... ça risque de ne pas être facile pour toi...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonsoir,
je viens de lire ce topic plutôt intéressant :)

En tant que bi, de par mon vécu et des erreurs, j'ai retenu deux trois trucs qui peuvent vous être utile... ;)

Je tiens juste à rajouter que dans le cas de la polygamie/polyamour, appelez ça comme vous voulez ^^, il y a certaines "règles" que ta femme bi ne doit pas oublier si elle veut que votre couple soit toujours soudé (car oui il n'y a pas que toi qui doit faire des concessions évidemment!!). Pour elle : 

- conserver la priorité sur vos moments à deux, garder un rituel... Ex : vendredi soir = resto...
- adapter son emploi du temps d'abord en fonction de tes disponibilités... des enfants... et ce n'est qu'ensuite qu'elle pourra plannifier le reste avec Mr... elle doit être consciente qu'il n'est qu'une "option"...
- ne jamais confronter les deux partenaires que ce soit pour évoquer les qualités ou les défauts... Même lors d'une dispute etc. Ca peut vite être blessant.
- ne pas utiliser les mêmes mots doux pour qualifier les deux partenaires... Sinon ça renvoie à avoir deux relations égales, autant importantes l'une que l'autre, ce qui n'est pas le cas ! 

Vu ce que tu as décris, ton ressenti, je te conseille de garder ta distance avec Mr, même si tu veux faire bonne impression pour ta femme, tu ne peux pas te forcer à l'apprécier ;). Cela n'empêche pas de le respecter... de loin, avec diplomatie ;). Tu n'es pas obligée de les voir ensemble par exemple... ;)
Par contre, attention, garde à l'esprit que tu n'as pas besoin de lire leur sms ou de tout savoir d'eux. C'est tentant mais ça peut vite devenir un cauchemar. 


Bonne chance en tout cas :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour à toutes et à tous,
Merci pour l'ensemble de vos réponses qui me font prendre conscience de certaines choses...
Il y a du nouveau dans notre relation...Elle est amoureuse, ca y est, ce qui implique donc certains changements plutôt radicaux. Elle l'avait revu pour la 1ère fois le 1er avril et m'avait annoncé fièrement "ce qui est cool c'est que je ne pense pas que je pourrai tomber amoureuse". Elle ne l'a vu que 3 fois en tout mais elle m'a dit que ca y est elle avait "mordu à l'hameçon"... Et au passage, la 3ème fois elle a dormi chez lui, chose qui me déplait totalement. Ce n'est pas pareil que d'attendre sa femme le temps d'une soirée et d'aller dormir ensemble dans notre lit, que d'attendre sa femme qui va dormir dans les bras d'un autre....Je me suis rendue compte qu'il n'y avait aucun compromis et que toutes les choses que moi je voulais, elle n'en a respectées AUCUNES.... Donc ca fait mal évidemment. Quand je lui en parle, elle me dit que c'est plus fort qu'elle et qu'elle dormira là-bas à chaque fois de toute façon, que je sois ok ou non. C'est ce que j'ai le plus de mal à accepter dans tout cela, ce sont les nuits...Après ce sera quoi? Des week end?
De plus, elle veut se faire ses soirées quand on n'a pas les enfants, alors que c'est assez compliqué de se séparer des 4 enfants, donc pour moi il est évident que ces moments sont pour nous, mais elle ne l'entend pas comme ça.... Elle voit que c'est un moyen de ne pas leur mentir. Mais ils ne sont pas dupes et doivent bien se douter que leur mère n'est pas avec nous, elle a la tête dans les nuages, passe bcp de tps sur son tel (ils se sont envoyés, une fois, 300 messages  en une journée), elle est amoureuse quoi!
Enfin, ce qui est dur à accepter pour moi, c'est d'être mise sur la touche...Avant tout cela, on avait une vie sexuelle plutot épanouie, mais depuis qu'ils ont fait l'amour, on le fait nettement moins, elle n'est pas dedans...Elle ne s'occupe plus de moi, elle regarde à peine, ne me caresse plus, veut passer bcp de tps seule avec nos potes, sans moi. Je ressens clairement que je suis de trop parfois. La dernière fois qu'ils se sont vus (je veux tout savoir à chaque fois, je ne sais pas pourquoi, mais je sens que j'en ai besoin), ils ont passé la soirée nus...Ce n'est pas ca le problème, c'est juste qd moi je veux être nue et qu'on est toutes les deux, elle me dit de me rhabiller car elle n'aime pas ca. J'ai donc demandé ce qu'elle n'aimait pas exactement et elle m'a répondu: "c'est ton corps qui me gêne" (je précise que je suis vraiment potelée mais je l'ai tjs été). Elle m'a annoncé ce matin que cela faisait deux ans qu'elle ne préférait plus le sexe avec une nana, qu'elle s'ennuyait....
Elle me dit qu'elle m'aime et que c'est l'attrait du nouveau qui la rend comme ça et que ca passera car le sentiment amoureux ne dure pas ds le tps, juste l'affaire de qqes mois.
Donc en ce moment, je me sens complètement perdue...Dois je essayer de la ramener à notre vie de couple, avec le risque qu'elle se sente étouffée? Ou dois je la laisser faire, avec le risque qu'elle prenne gout à sa liberté?
Je ne sais pas quoi faire...Je me demande parfois si elle n'est pas avec moi pour ce que je peux lui apporter et non 
pour qui je suis réellement.
J'aimerais tellement réagir différemment et me détacher de tout cela et la laisser faire...Mais le truc c'est que je me sens blessée sur de nombreux points, mais je dois être maso lol car je l'aime comme une folle et je ne compte pas sacrifier mon couple. J'ai juste cette vague impression qu'il n'y a que moi qui veuille me battre pour notre couple...
Je verrai bien la suite et vais essayer de me protéger du mieux que je puisse.
passez un bon long week end

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
je ne veux pas te casser le moral, mais on dirait que votre relation est devenue vraiment à sens unique, non ?
Que t'apporte-t-elle encore ? de son côté se considère-t-elle toujours en couple avec toi ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Comme je l'ai dit dès le départ, ma femme est vraiment de qqn de passionnée, qui vit les choses à 300%...Elle aime qd ca la prend aux tripes. Émotionnellement, elle veut se sentir impliquée de tout son être et surtout ne pas vivre les choses à moitié. Je le sais et je me doutais qu'en étant ok dans l'idée qu'elle le rencontre elle éprouve tout cela. Je pensais juste qu'elle serait capable d'assumer 2 relations et c'est là visiblement que je me suis bien plantée...
Oui, notre relation est à sens unique pour le moment, oui il n'y a que moi qui m'accroche, mais je sais que c'est passager (un passage certes qui peut durer des mois voir 2/3 ans...)
Mon problème à moi, c'est que je l'aime bcp trop, je suis qqn de très (trop) fusionnelle et ma vie entière tourne autour d'elle.... Je n'envisage aucune soirée sans elle. Je veux TOUT faire avec elle. Je sais que dans un certain sens je suis aussi dans un extrême et c'est aussi pour cela que je déguste autant... Mais pour moi, il faut peut être que je sombre profondément et avoir très mal pour avoir des prises de conscience et remonter. Elle est ma 1ere donc peut être que ca vient en partie de là... On dit bien que le 1er/1ere c'est le plus fort.
Que m'apporte t elle encore? Tout...C'est la femme de ma vie, la personne avec qui je veux aller jusqu'au bout....
Je pense qu'elle se considère tjs en couple avec moi, mais sans certitude évidemment. Elle m'a annoncé tout à l'heure qu'elle voulait bcp de liberté et que pdt un moment elle voudrait que je sois sa bonne copine (elle m'a tjs considérée comme sa femme, sa bonne copine et sa confidente...), que l'on vive ensemble etc... J'ai l'impression qu'elle veut une sorte de break dans notre relation de couple mais qu'elle aurait vraiment du mal à se passer de moi en tant que copine/confidente... Peut être que je me voile la face et que ca paraisse juste énorme qu'elle ne veuille plus de moi, mais je n'ai pas envie de le voir car je sais qu'elle reviendra vers moi quand son histoire avec Romain sera terminée. Elle vit tout passionnément mais elle fait aussi bcp de conneries à cause de sa passion. Je sais qu'elle le regrettera si on se quitte. Enfin pas très simple quand même car on est spéciale toutes les deux, nos modes de fonctionnement sont, je pense, très atypiques.

photo de l'auteur Adelineline
Adelineline
Femme de 32 ans
Nancy
Je pense que si l'amour fait mal alors ce n'est pas de l'amour... C'est autre chose, ou bien c'est de l'amour parasité par autre chose.

Il y a des livres très intéressants qui permettent de se poser les bonnes questions, comme par exemple ceux de Catherine Bensaïd, notamment "Qui aime dans je t'aime. De l'amour qui souffre à l'amour qui s'offre".

Prendre soin de soi en gardant ses principes intacts me parait être la base d'une vie épanouie.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Trouve-toi une amante.

photo de l'auteur littlephenix
Littlephenix
Non binaire de 33 ans
Dourdan

6 remerciements
salut, j'ai l'impression quand tu en parles que votre couple est très fusionnel, ça peut vraiment être tue l'amour je pense sur le long terme. Dans ces situations c'est important de se recentrer sur soi, reprendre le contrôle de SA vie, et retrouver son équilibre seul.e, et sa verticalité.

Le problème que tu abordes concernant la bisexualité est très intéressant, dans des sociétés principalement mono-amour, c'est difficile pour les personnes qui aiment goûter à tout de se limiter, j'avoue connaître ce soucis aussi.

Je sais que c'est difficile de se détacher d'une relation fusionnelle, et d'accepter de lâcher un peu la bride à son/sa partenaire, j'ai connu cette situation, au début c'est dur, mais au final, je m'en suis sorti en me disant que finalement je préférais un.e partenaire libre et épanoui.e qu'un.e partenaire enfermé.e dans un contrat d'amour. La question à se poser peut être, "qu'est ce qui est important pour moi, que la personne soit l'unique, que je puisse me reposer sur elle, ou que je l'aime et qu'elle m'aime" ? Bon je sais que c'est des belles paroles, la pratique est rarement aussi simple.

Il y a le blog https://lesfessesdelacremiere.wordpress.com/ qui aborde pas mal ce sujet, peut être pourras-tu y trouver des pistes pour t'aider dans ta réflexion.

Pour ma part, j'ai décidé il y a quelques années de définitivement de ne plus demander d'exclusivité, et cela même si c'est dur, le plus important pour moi, est que la personne que j'aime soit heureuse, et donc pour moi ça va de soi, libre.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
quand on commence à tromper l'autre bisexuel(le ) ou non c'est que l'on est plus comblé pas sexuellement hein ! mais dans nôtre relation qui s'est essouflée....et on ose ni se et lui avouer alors on prétexte  x raisons ....Beaucoup de bisexuel(le ) sont tres heureux et épanoui avec leur conjoint(e) sans jamais aller voir ailleurs ils sont fidèles.....j'entend par là que si on veut que quelques chose marche on trouvera toujours des solutions si on ne veut pas des excuses bidons....c'est mon expérience et mon avis 

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit