la solitude ! un creuset de l'amour ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est un débat, échangez et partagez dans la bonne humeur

bonjours à vous,

j'espère que ce sujet vous donnera l'occasion de partager votre réflexion... Comme je suis nouveau sur ce site qui tend à réduire la solitude de chacun, j'ose vous en parler franchement... 


Pour présenter ce sujet trois pistes :  est-il nécessaire de distinguer, sans séparer, la solitude choisie et la solitude subie?

Mais peut-être aussi de percevoir tous les degrés de solitude de notre conscience, sans pour
cela user de psychologie...

Et enfin de savoir si quelque chose dans la solitude n'est pas indispensable pour purifier
notre capacité à aimer....?

                                                                           un grand merci d'avance....gilles


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
HOULALALALA en voilà un sujet bien intéressant et bien "philosophique" LOL hahaha.

Alors LA SOLITUDE, en gros mieux vaut l'avoir choisis que subis ( ça donne pas pareil niveau bien être je trouve......).

Il est certain qu'une distinction fondamentale entre les deux est opérer, d'où ces différents effets sur une personne.
Mais qu'elle soit subit ou désirer, il est certain qu'à la longue ( bas ça pèse quand mm un peu...... beaucoup........voire beaucoup trop mm ), et qu'il est parfois, voire souvent nécessaire de s'en "libérer"( "I WANT TO BREAK FREE"........bon d'accord peut être pas à ce point là..........encore que.......hahaha) et puis c sympa de voire du monde, de papoter, de se distraire, de......etc , etc, etc........bas quoi.......LOL.

Après comme toute chose dans la vie, la S peut parfois être utile, qui n'a jamais rêver d'être seul un moment ( + ou moins "LONG" selon les individus) de se libérer de gens qui vous TAPENT SUR LES NERFS........hein !!!!!! hahaha.
Ou tout simplement pour se ressourcer afin de redevenir ce "MOI" qui nous caractérisent tellement, et que parfois nous sommes obligés de taire par "esprit civique"........

De mm dans les situations "délicates" de nos vies ( pas tjrs rose.......), la S peut être  un bienfait, qui nous redonne les forces nécessaire pour avancer de nouveau.

Enfin bref tout ça pour dire, que la S, à parfois du bon et parfois..........bas c pas la joie, dans ce cas là, bas on fait avec ou on se bat pour changer cet état de fait...........( la vie est une lutte permanente pour le bonheur..........Merci Mère Nat'( si jamais je la croise un jour celle-là.................elle va vivre............hahahahaha).

photo de l'auteur pierre2lune
Pierre2lune
Homme de 48 ans
Orange 84100

23 remerciements
Citation de Gilou03 : bonjours à vous, j'espère que ce sujet vous donnera l'occasion de partager votre réflexion... Comme je suis nouveau sur ce site qui tend à réduire la solitude de chacun, j'ose vous en parler franchement...  Pour présenter ce sujet trois pistes :  est-il nécessaire de distinguer, sans séparer, la solitude choisie et la solitude subie? Mais peut-être aussi de percevoir tous les degrés de solitude de notre conscience, sans pour cela user de psychologie... Et enfin de savoir si quelque chose dans la solitude n'est pas indispensable pour purifier notre capacité à aimer....?                                                                            un grand merci d'avance....gilles


Hello Gilou, tout d'abord, sois le bienvenu parmi-nous, excellent choix :)

Je rejoins BBfraize à propos de l, intérêt du sujet que tu proposes. 

A ta 1 ère question : nécessaire de distinguer sans séparer,  la solitude choisie ou subie ?
Je pense que selon la situation où l, on se (re) trouve, non, car la solitude choisie,  est une liberté que l, on s, accorde, nous éloignant des autres un certain temps, nous ressourcer, que ce soit quelques heures ou bien plus. La lecture,  la musique & tout ce que l, on aime en général,  nous n, avons pas toujours envie de le partager, nous avons tous un " Jardin secret " à préserver,  je pense que c, est primordial. Pour autant, il faut raison garder, de ne point devenir mysanthrope,  ou ermite, si ce n, est pas notre quête,  & tout de même,  penser à prendre/donner des nouvelles à nos proches, ne pas les blesser involontairement. 

" il m, arrive parfois, de prendre de grandes distances, afin de ne pas devenir une habitude, et pour que le bonheur de se retrouver, demeure intact. ."
Barbarà

Je reprends le fil plus tard, car ma tablette réclame sa pause syndicale de recharge !!

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
salut

la solitude sujet de réflexion dans le cas d'une solitude choisie elle permet à la personne de se retirer pour un laps de temps au monde qui l'entoure de faire un peu un bilan de soi même par la réflexion ce qui est parfois nécessaire pour mieux réfléchir à condition que celle çi ne perdure pas dans le temps.
la solitude qu'on subi est bien différente elle est un poids dés le départ elle peut entrainé beaucoup de choses avec elle l'enfermement  de soi même peut conduire malheureusement au suicide.
rechercher la cause de cette solitude est bien souvent une mauvaise opinion de soi même ya le fait d'être mal compris par l'autre ainsi que le rejet des autres bref mais en aucun cas cette forme de solitude ne peut contribué au bonheur le fait être replier sur soi même on ne peut contempler la joie qui peut y avoir à l’extérieur de soi ......
" dialogue de mon esprit avec mon âme dans une période de solitude"
-Oh mon esprit que fais tu là, tu te tortures sans cesse à rester là seul devant ton désarroi n'as tu point de pensées pour moi qui souffre de cette solitude ai pitié d'une âme fragile que je suis médite sur moi et tu verras que nulle âmes ne doit resté dans une solitude, de grâce libère moi au monde extérieur enfin de trouver l'épanouissement de ma clarté au travers des autres....
-Oh mon âme ne vois tu point ma souffrance combien de fois mes appels ont été vain ,tu m'as ignoré dans mes blessures toi mon âme qui ne pensait qu'à l'amusement ta joie rayonnait dans toute sa splendeur ta lumière illuminait ton cœur alors bien même que mes larmes coulaient sur ce même cœur pour me plaindre de ta frivolité que faire sinon t'avoir pris le chemin de l'exode dans cette solitude pour retrouver la sérénité de mon être........""""

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
BBFraise oui tu dis juste "Ou tout simplement pour se ressourcer afin de redevenir ce "MOI" qui nous caractérisent tellement, et que parfois nous sommes obligés de taire par "esprit civique"........"
c'est en effet une des dimension de la question, et dans la foulée peut on dire que nous ne sommes pas éduquer à harmoniser ce ressourcement et l’exigeante présence au monde !!!?
de plus pour faire un clin d’œil à Pierre2lune, je donnais les prémisses d'une solitude choisie pour "mieux" se connaitre et donc se donner aux autres avec plus de profondeur et de vérité (sauf pour les caractères généreux qui peuvent se donner brut de décoffrage lol ) 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Camarade Reda30100, tu m'a ému !!!!

Merci.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Reda30100 bon enchainement réflexif et encore meilleur méditation poétique sur les passes d'arme du coeur et de l'esprit tenus dans l'âme par exil du monde....on dirait de la prose Péguyenne ...

photo de l'auteur pierre2lune
Pierre2lune
Homme de 48 ans
Orange 84100

23 remerciements
Cher Redha, je retrouve l, humaniste éclairé que j, apprecie tant chez toi :) ( est-ce un verset du Saint Coran ou de Khalil Gibran ? )

Gillou, je n, ai pu terminer, car ma tablette hurlait " dépêche-toi plus de batteries ! ) 

Je reviens tout à l, heure
Tchuss

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
salut pierre

c'est ni l'un ni l'autre c'est juste un moment de réflexion que j'ai eu dans ma solitude par le passé et c'est souvent dans ces moments là qu'on pousse la réflexion de soi tout en essayant de garder le cheminement pour pas sombrer dans une forme de folie ........

photo de l'auteur pierre2lune
Pierre2lune
Homme de 48 ans
Orange 84100

23 remerciements
Mon Cher Redha,  

Mabrouk ! (félicitations en Arabe ) & chapeau bas :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Reda30100, sans doute l'isolement tend vers une introspection parfois douloureuse, mais il ne s'agissait pas de cela dans le troisième questionnement," Et enfin de savoir si quelque chose dans la solitude n'est pas indispensable pour purifier notre capacité à aimer....?"plutôt de se rendre à soi même cette présence qui sans être une fin, nous réorienterait vers les autres avec une pureté de sentiment et une lucidité (comme le fit remarquer BBFraise)...

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
J'ajoute une variante.

J'ai une myriade de potes, quelques bons amis dont deux très proches mais je me sens seul car j'aime un homme qui ne m'aime pas. 

Ma solitude est mentale et donc dépressive.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
 Samou c'est bien celle ci qu'il faut briser et remplacer par l'autre....celle qui est une disposition intérieur à une rencontre avec "l'autre"

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
ho! madame Pistache,il semble que vous ayez, et c'est à la mode, une vision psychologique de la solitude et de ce fait que vous cherchiez à réduire les contraires comme si il étaient des oppositions ! 
ce qui vous donne donc cet aspect déformé de vous même dans un miroir égotiste ou la relation est toujours la relecture de son propre vécu !
il n'en n'est rien pour le mode de solitude que je préconisais en fin de questionnement ! quant vous dites et je vous cite :"pour purifier sa capacité à aimer, comme dit l'auteur, je pense justement que le sentiment d'être complet en soi (donc l'inverse de la solitude intérieure) est quasi-indispensable." vous semblez confondre le sentiment , donc une impression intérieur avec la solitude très concrète de ne point avoir de relation avec les autres! 
c'est vraiment dommage de permuter ainsi le réel avec ce qui vous semble être "un sentiment d'être complet en soi" ce qui entre nous pour moi n'a aucun sens par rapport à la solitude sauf si vous n'y voyez qu'un manque et donc un mal !!!!!!
.....purifier sa capacité d'aimer c'est justement rechercher en soi la plus vierge partie de sa conscience pour l'offrir à une personne ! et pour cela la solitude comme moyen de se connaitre profondément me parait incontournable !!!! 
bref bien qu'ayant mise en garde de la vision psychologique, il était inévitable qu'une personne tombe dedans !!! dommage 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Message supprimé :) je vous laisse débattre

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce n'est pas pour vous faire fuir que je vous ai répondu.... Mais pour vous faire réagir de nouveau... 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Eh bien j'ai fais un joli hors sujet sur ce qui me semblait être la solitude, d'où suppression.
Je ne suis pas sûre de saisir de quelle solitude exactement vous parlez, entre avoir très peu de personnes dans son entourage et faire des activités seule, ou simplement avoir un long célibat. C'est vrai que dans le deux cas ça aide à mieux comprendre ce qu'on est et ce qu'on peut offrir, mais si je pousse plus loin le raisonnement ça retombera dans le psychologique, j'ai du mal à voir comment l'éviter :) donc pour rester simple, oui, un peu de calme ne fais pas de mal, et enchaîner les relations me parait pas idéal pour découvrir vraiment quelqu'un.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
En effet vous ouvrez une nouvelle phase... Qui ne risque pas de tomber dans le psychologique si nous savons bien distinguer le sens véritable de la relation et ce l'on peut faire d'une relation.... Tout dépend donc de la qualité  de cette relation et de ce qu'elle implique de nous même !  Je maintient que la solitude est un moment incontournable d'une vraie relation.... Mais je ne veux pas soliloquer ....d'autres intervenants auront bien aussi leur mot à dire.... Bonne nuit Madame 

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Remerciement particulier à M. Pistache pour avoir permis au sujet d'entrer dans une nouvelle phase,(son intervention fût malheureusement en partie effacée, mais c'est un droit inaliénable) 

...essayer de se questionner sur la solitude, c'est aussi s'interroger sur la vrai nature de la relation amoureuse face à l'autre et des relations avec aux autres...

ainsi la solitude n'est pas "juste un peu de calme" ni un retrait qui limiterait une profusion de relations superficielles, mais bien ce moment ou l'incandescence (je choisi volontairement ce terme pour faire écho au "creuset" du titre) de notre désir d'aimer est consciemment maintenue par notre intelligence dans notre volonté !  

photo de l'auteur pierre2lune
Pierre2lune
Homme de 48 ans
Orange 84100

23 remerciements
Gilou03

Pourquoi ou comment, le commentaire ( for intéressant de Pistache ) fut il supprimé ?

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit