Coming out et transition en entreprise

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Bonjour,

C'est mon premier poste sur le forum alors je vais faire une présentation courte, je suis Anne-Sophie... eeeet pour la suite autant regarder mon profile ;p.

Je voulais savoir comment on peut envisager son coming out en environnement pro. Je pense  que ça doit varier énormément en fonction de l'emploi occupé et de son environnement... Et de l'avancement dans notre transition.

C'est une question qui me turlupine pas mal l'esprit et pour ma part j'ai trois idées en tête :

1) Céder l'initiative sur le sujet aux bons collègues en ayant laissé quelques indices dessus avant (faux "actes manqués"). 

2) Prendre l'initiative après avoir préparé le terrain comme en 1).

3) La jouer Mulan, facile aujourd'hui, mais plus compliqué, je pense, dans 1 ans.

Je reste très à l'écoute de ce qui se dit dans ma boite et je n'ai pas relevé de comportement purement transphobe quand le sujet a été abordé (pas à mon initiative :0)

Il me reste 1 ans et demi de contrat et mon ths devrait commencer d'ici un ou deux mois au plus tard. Quoi qu'il arrive c'est très probablement mon dernier job en homme.

Merci d'avance pour vos conseils !

Benne soirée !

Anneso


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Yo Anne-So,

Si je ne peux te donner qu'un conseil, laisse ta vie privée PRIVÉE !!

Généralement, le boulot et la vie privée ça ne fait pas bon ménage, après je ne sais pas comment ça se passe dans ta boite, ce n'est qu'un avis...  Tu en fais ce que tu en veux, mais bon courage pour la suite :p

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
En fait, je compte en effet la garder privée, mais je me dit qu'il y a des éléments qui seront certainement difficiles à dissimuler ou à expliquer "logiquement" avec le temps. Je ne veux pas négliger l'éventualité où certaines choses iraient plus vite que prévues. Je ne pense pas mettre 200+ personnes au courant, mais plus un cercle privé de collègues  et c'est là que je me pose vraiment la question ^^

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Perso je l'ai d'abord dit à quelques collègues (les plus proches) qui s'en doutaient fortement. 
Ensuite j'ai pris RDV avec ma supérieure hiérarchique où j'y suis allée très féminine et je lui ai dit qu'à partir d'aujourd'hui je viendrais ainsi.
Elle m'a dit que ça ne posait aucun souci et qu'elle était à l'écoute si j'avais besoin de qqch en particulier. Puis je lui ai demandé d'en informer le reste des collègues, elle m'a proposé d'aller les voir sur le moment même (là j'avoue c'était un peu désagréable de s'exposer ainsi, comme si on sautait à l'eau).
Aujourd'hui pas de souci particulier, on me genre bien. Il y a juste des petits soucis niveau administration qui me dérangent mais ça s'arrangera une fois l'état civil modifié.
Bon courage pour ta transition!

photo de l'auteur TheLifewired
TheLifewired
Homme de 30 ans
Coulommiers
Bonjour.

Tu n'est pas obligé de leur dire. Personne n'a besoin de connaître ta sexualité.  

Personnellement, je ne le dit que quand on me pose la question et la reponse varie en fonction de la personne.

Si je pense que la personne en vaut le coup et est assez ouverte pas de probleme. Mais je n'aime pas cette personne ou qu'il y a des chances que ce soit un connard et bien je reste evasif.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
On ne parle pas de sexualité ici... mais d'identité , de genre. La sexualité oui tu peux la garder pour toi par contre quand tu changes de genre forcément tu t'exposes.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Hello, donc si j'ai bien compris pour le moment tu travailles en tant qu'homme et avec prénom masculin ? Si c'est bien cela et que tu vas faire ta transition pendant l'année qu'il reste, peut-être que tu pourrais en parler à l'un des dirigeants/DRH/autre personne adéquate, pour expliquer la situation et tâter le terrain. Peut-être que prendre les devants évitera que les personnes se questionnent sur ta transition sans oser t'en parler. De plus je pense que c'est un sujet plus souvent méconnu que méprisé, d'autant plus s'il n'ont pas l'air bornés sur d'autres domaines. Du coup, bah plutôt la 2 :)

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Si tu commences le traitement hormonal prochainement, à ma connaissance, cela signifie que tu as déjà bien approfondi le sujet pour ne pas dire que tu le gères parfaitement en adéquation avec tes désirs d'affirmer ton genre. De plus, cela se passe avec des pro (medecin, psy etc, n'est-ce pas?).
Je pense que ta solution 2 est la meilleure. En assumant ta transition, tu ne pourras pas être blessée par le regard des autres. (leurs éventuelles remarques ou critiques ne reflètent que leurs pensées, pas ta vie, et une pensée est une pensée). Assumer signifie aussi que tu pourrais avoir des réactions inattendues face aux réactions des autres.  Il te faudra accepter que tu es momentanément dans un état de malaise passager. Mais cela ne remettra pas en cause les faits ni ton choix.
Les changements génèrent forcément des imprévus ou inconnus. C'est la vie.
Je te souhaite de bien continuer à vivre en tant que femme et de faire de belles rencontres (amoureuses et autres).

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Petite remarque juridique au passage.
Si le licenciement d'un homme qui s'habille en femme est annulable par le juge qui le considérera sans cause réelle et sérieuse car reposant sur un motif discriminatoire, il faudra être très sobre dans ta tenue vestimentaire. De cette façon, tu évites de trop t'exposer et d'attirer l'attention de la direction sur un phénomène qui peut gêner. Ne pas perdre de vue que le dirigeant est  responsable du maintien de l'ordre public au sein de l'entreprise.
Pour les éventuels sceptiques, un jour j'ai dit à une responsable RH chez moi :"tu sais, s'il fait un recours il gagne à tous les coups (...)". Elle m'a répondu :"Certes, mais, en attendant, il sera sorti de la masse salariale et c'est tout ce qui compte. Ses indmenités, il les aura dans 3 ans, si tout va bien. Nous, on sera tranquille tout de suite". Triste réalité.
Vigilance donc :-]

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est vrai quand dans le fond je pense avoir envisagé la plus part des scénarios possibles pour l'année à venir. La faute en fin de compte serait de ne pas prendre les devants.

J'ai déjà vécu un scénario 1 et je n'aime pas être acculée sur ce sujet, même quand je m'y suis prise comme une grande pour être volontairement dans cette situation, je bafouille et je ne passe pas le message que je désirais faire passer.

Le scénario 2 c'est celui que je pratique et ça se passe bien, je fais cependant attention aux personnes à qui j'en parle pour le moment. Généralement j'en parle des heures et parler des heures ça donne soif ! ^^

Le 3 est illusoirement "rassurant", ici j'y vois l'idée du "ça me regarde, tout le monde n'a pas besoin de tout connaitre de moi". Mais bon, ça apporterait plus de galères que de solutions et être trans ne se gère pas comme son orientation sexuelle ^^

Pour le style vestimentaire, j'adapterai et changerai certains éléments peu à peu ^^ (pas de robe / jupe au travail dans l'immédiat). Le point juridique hors état civil est un point qu'on peut parfois oublier. Ton exemple, Samou, est important, merci encore ! :)

Et pour rejoindre Floryan, c'est un plan papier qui me donnera un cap à suivre, la pratique sera en effet très différente et certainement pleine d'imprévus en bien ou en mal. :)

Anneso

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit