Les opposés ou ceux qui se ressemblent ?

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Bonjour à toutes, tous.

J'ai une question à vous posez : Pensez-vous qu'une relation "durable" rime plutôt avec "les opposés s'attirent" ou plutôt avec "ceux qui se ressemblent, s'assemblent" ?

Cette question ne s'applique pas aux genres et aux orientations sexuelles, mais je voudrais savoir selon vous, si une relation avec deux individus différents ou bien qui partagent beaucoup de points en commun peut durer dans le temps.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
C'est une question passionnante, mais très subjective selon moi. Il y a autant de chance, pour qu'une relation entre deux "opposés" ou deux "semblables " puisse perdurer. D'ailleurs il est selon moi ( et bien que je puisse imaginer les motivations d'une telle interrogation) ridicule de se figurer, être ou non, avec quelqu'un sous des prétextes aussi hasardeux que de croire que nos différences ou nos similitudes auront plus ou moins d'impact sur la durée de notre relation.Surtout en Amour, toutes ces composantes "mathématiques et statistiques" n'ont pas de valeurs fondamentales.

Bref tout ce prêchi-prêcha pseudo intellectuel, pour clairement dire, que chaque individu et chaque histoire d'amour est différente et dure plus ou moins longtemps selon des critères bien plus variés et complexe, que le simple fait d'avoir ou non des atomes-crochus avec son/sa partenaire.

L'idéal c'est de se lancer dans l'aventure, ne pas faire de "plan sur la comète" ( surtout lorsque l'on a la chance d'être à un âge, ou le temps n'a que peu d' emprise sur nos vies) savourer chaque instant de plénitude avec l'être aimé, et envoyé paître tous le reste.
Espérer et croire que cela durera éternellement, et si ce n'est pas le cas, alors tant pis, cela aura été une formidable et délicieuse histoire de vie  ( même si parfois la fin peut être douloureuse à vivre).

Aimons-nous chaque jour, comme si demain devait finir sans se préoccuper des futurs incertains ou des composantes, qui face à l'amour véritable n'ont pas lieu d'être et surtout n'ont aucun pouvoir.

photo de l'auteur annae
Annae
Femme de 22 ans
Nantes
Pour être honnête, je m'ennuie avec les gens qui me ressemblent. Plus y'a de différences, plus on apprend, c'est ça qui est chouette :D

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je pense que cela dépend des personnalités et caractère de chacun, pour certaines personnes il leur faut quelqu'un qui est complètement à l'opposé d'eux, or pour d'autres c'est l'inverse, il leur faut quelqu'un qui leur ressemble.

Donc je pense qu'il n'y a pas qu'une solution mais que tout est possible :p

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je ne cherche pas à savoir si un couple qui se ressemble ou qui se diffère peut marcher. J'aimerais justement savoir si la différence ou bien la ressemblance peut il avoir un impact désagréable sur le long terme, ce qui pourrait dans certains extrême conduire à une séparation. C'est beau d'avoir ses propres opinions mais c'est encore mieux de citer des exemples pour les rendre plus "vraies". La vie ne s'accorde pas forcément  à nos opinions.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Je rejoints l'avis des autres : il n'existe pas de réponse simple et universelle à cette question.

Tu veux de l'exemple, tu vas en avoir, et du très profond (hum hum).
Un top + un top (point commun) donne une raison suffisante pour qu'un couple ne fonctionne pas dans certains cas (alors oui, non seulement la réponse dépend du point commun / de la différence en question, mais elle dépend aussi des personnes).
Un fumeur + un non fumeur (différence) donne une raison suffisante pour qu'un couple ne fonctionne pas dans certains cas.

Bref, c'est vraiment du cas par cas. Si tu veux entendre un peu d'expérience, j'ai connu quelqu'un qui me ressemblait énormément, c'en est devenu lassant (s'entendre sur tous les sujets n'est pas que positif, ça limite la réfléxion... mais après, si tu es complètement fermé d'esprit et pas très cérébral, ça peut renforcer).

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
L'alchimie joue-t-elle vraiment quand l'autre est le reflet exact de soi?

J'écris "exact" car l'éducation et la construction des goûts voire les conventions sociales font que le jugement du beau ou certains critères de recherche se définissent nécessairement à identité d'objet.

La couleur de peau (oui je sais, ras-le-bol) est un exemple.

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit