Effet sable mouvant..

auteur anonyme

Anonyme

4 remerciements
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

D'abord bonjour.. c'est la première fois que je fais ce genre de sujet, mais j'en avais vraiment besoin..
Alors voilà, il y a 1 an et 1 mois, j'étais très mal dans ma peau, je me sentais seul, n'étais plus motivé pour rien.. et puis j'ai rencontré quelqu'un, un garçon, hétéro.
Sa copine venait de le quitter violemment, en l'insultant car il avait découvert qu'elle "parlait" avec d'autres garçons en disant qu'elle ne le connaissait pas..!
Bref, il était aussi très mal et très seul, alors on s'est immédiatement liés d'amitié, et on a commencé à passer tout notre temps ensemble, mais voilà le début des soucis, étant très seul à l'époque, je n'avais que lui (ou plutôt, je me suis enfermé dans notre relation), et j'en suis tombé amoureux..
Pendant quelques mois.. j'ai essayé d'ignorer ces sentiments, de les chasser.. mais j'ai fini par lui avouer que j'étais amoureux de lui.. et il m'a dit que lui aussi, mais qu'il voulait des enfants et qu'il aurait une femme..
Bref, quelques temps plus tard, un sujet est venu dans la conversation, on parlait de b...lette, et là, je lui ai dit en "plaisantant" (car oui, c'était le cas, mais j'ai essayé de faire passer ça pour une déconne) que je l'avais fait en pensant à lui, puis, comme il était devenu tout rouge, dans mon élan de connerie, je lui demande si lui aussi l'avait fait en pensant à moi! (En me doutant que la réponse serait non)
Sauf que. Il m'a répondu que oui, et que c'était la première fois qu'il le faisait en pensant à un garçon.
Quelques soirs plus tard, il commence à m'envoyer des textos du genre "j'ai envie de toi" etc.
A partir de ce moment, notre relation est devenue quasiment celle d'un couple, à part qu'il n'y avait rien de physique, le soir c'était "sextos" et je t'aime et compagnie.. On ne pouvait pas passer un moment l'un sans l'autre, il me disait qu'il m'aimait plus que tout, que sans moi il ne serait plus là, etc..
Etant quelqu'un de très dépendant affectif, j'ai toujours peur de perdre la personne que j'aime, alors je lui offrais tout ce qu'il voulait, et même plus.. bien que je n'avais jamais de retours.. je m'en contentais..
On avait nos "musiques".. nos "moments".. nos projets..
Et puis, au bout de deux mois comme ça, du jour au lendemain, il est devenu distant (vraiment, le soir c'était comme d'habitude, on est rentré chacun chez soi puis partis dormir, et le lendemain matin plus rien!) plus de sextos, plus rien, juste les "je t'aime" et les surnoms étaient encore présents.
Lorsque je lui demandais si j'avais fait quelque chose (je n'ai rien fait de spécial ou de différent de d'habitude à ma connaissance), ou pourquoi ce changement, il refusait d'en parler, évitait le sujet, s'énervait..
Puis pendant 2 autres mois, notre relation était revenue à "meilleurs potes" mais avec les "je t'aime" et les surnoms en plus... cependant moins fréquents de sa part.
Puis encore une fois, du jour au lendemain, plus aucun je t'aime, plus aucun "surnoms" à part mon surnom de base que tout le monde me donne..
Il me dit que "la relation garçon/garçon" (ses mots) le dérangent..
Encore quelques semaines, voir mois après, on passait notre temps ensemble..
Et puis comme à son habitude, du jour au lendemain, c'était un jour sur deux, puis un jour sur trois... puis moins.. jusqu'à presque plus se parler jusqu'à maintenant..
J'ai cherché sur beaucoup de forums "comment l'oublier" "comment passer à autre chose", et j'ai suivi tous les conseils, hormis de supprimer son numéro ou de le bloquer (j'en suis incapable, je n'arrive pas à supprimer quelqu'un, lui autre n'importe qui d'autre, j'ai une sensation de panique et de solitude qui m'envahit quand je me rend compte que je ne pourrais recontacter cette personne et vice-versa.. et je finirais par me demander toutes les 5 minutes s'il a essayé de me contacter). Puis, j'ai fini par arrêter de l'aimer (il me semble, lorsque je pensais à lui, j'avais un sentiment de dégout, de colère.. de regrets de l'avoir connu et d'avoir dépensé autant pour quelqu'un comme lui). Puis en se parlant un jour, il y a environ un mois, par texto, pour prendre de mes "nouvelles", j'apprend qu'il aime toujours son ex. Oui, cette ex dont j'ai parlé au tout début. J'ai éclaté en sanglots, j'ai pleuré, mes murs ont croisés mes baskets, bref l'explosion de tristesse et de colère. Le lendemain, complètement libéré, j'y repensais sans avoir la moindre réaction.
Il me dit alors que, il a hésité à me le dire pour ne pas me faire souffrir car je suis son meilleur ami (lol?)
Bref, dernière claque, aujourd'hui, je le croise. Avec elle. Dans un endroit où on passait énormément de notre temps ensemble, où je n'allais plus car je pensais trop à lui si j'y allais, mais finalement aujourd'hui j'y suis allé car, je l'ai oublié. Bref, super hasard! Il me dit qu'il ne m'a pas dit qu'il venait (comme à l'époque on s'y retrouvait) car il avait peur de ma réaction si je le voyais avec elle, pensant que j'allais les agresser ou je ne sais quelle conn*rie. Alors que je suis quelqu'un de très calme et sympathique. Même si parfois il m'arrive de m'emporter sous le coup de la colère et d'avoir un mot plus haut que l'autre, je ne suis jamais violent. Bref, on a discuté, j'ai donc fait la connaissance de l'heureuse élue. Ou plutôt réélue.
Et là: Je les vois, collés l'un à l'autre comme deux tiques, et lui, à lui dire MOT POUR MOT ce qu'il me disait 7 mois auparavant. Ecœurant. J'ai (réalisé? imaginé?) que cette relation que j'ai eue avec lui, essayait t-il de retrouver la relation qu'il avait avec elle? Bref, je leur ai souri, on a discuté. Je suis rentré, les larmes aux yeux, le cœur palpitant. Je n'ai pas pleuré, mais j'en avais envie.
Mes questions sont les suivantes:
Pourquoi je me sens comme si je voulais qu'il souffre autant que j'ai souffert de notre relation? 
Pourquoi est-ce que ça me fait mal de les voir ensemble, lui dire ce qu'il m'a dit? (Mise à part que j'ai tout fait pour l'aider à l'oublier pour qu'il aille mieux, jusqu'à dépenser sans compter, et l'aimer sans compter)
Qu'est-ce qui me fait encore souffrir si je ne l'aime plus? Car je ne l'aime plus! Et je me demande encore comment j'ai pu l'aimer, car lorsque j'ai fait la liste de ses défauts et des qualités, la différence était énorme côté défauts.
Est-ce que dans un sens, j'ai peur de me sentir encore seul? Car maintenant qu'il n'est "plus là", alors qu'il me connaît mieux que n'importe qui, je n'ai plus vraiment personne à qui me confier (j'ai beaucoup de mal à parler de ce que je ressens.. à m'exprimer.. et si j'écris ça c'est qu'il faut absolument que ça sorte et j'ai besoin de conseils.) Pourtant je suis plutôt entouré.. j'ai des amis, un peu de famille.. (très peu, ma famille maternelle est loin, et une famille qui n'a pas le sens de la famille, mais plutôt le sens du nombril et du porte monnaie, et ma famille paternelle, je n'ai plus que ma grand-mère mais je ne peux pas lui en parler (je ne lui ai pas fait mon c-o, elle vient de la campagne et j'ai peur que ça ne lui fasse plus de mal que ça n'en vaut la peine, et mon oncle, avec qui je ne suis pas proche du tout.. du tout.) Ma dépendance affective a commencé très jeune, lorsque j'ai été abandonné par ma mère et toute ma famille, à tel point que c'est l'ex-femme de mon oncle qui m'a élevé pendant un temps, puis ma grand mère.. puis la perte de mon grand-père en 2007 et de mon père en 2009 ( je n'avais alors que 13 ans) m'ont beaucoup déstabilisé.. (pas de désolé pour ton père etc s'il vous plait, ce n'est ce que je cherche ici, mon deuil est déjà fait).
Voilà... merci beaucoup à ceux qui auront eu le courage de me lire jusque là, et merci infiniment à ceux qui pourront me conseiller, m'expliquer peut-être, si vous avez vécu ce genre de situation..
J'ai mis en anonyme car c'est vraiment quelque chose de très personnel, et je n'ai pas spécialement envie que tout le site connaisse ma vie..
Cependant, j'aimerais vraiment en parler davantage en privé.. donc, si vous vous sentez d'humeur psy ou bon copain remonteur de moral, faites le moi savoir et je vous enverrai un MP..
Voilà.. merci à ceux qui auront eu le courage de me lire jusque là


photo de l'auteur baptiste
Baptiste
Homme de 24 ans
Paris

4 remerciements
Si tu veux on en parle par MP.

photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit
Ouah... C'est assez triste comme histoire je trouve... Mais en même temps ce que vous avez vécu, dans un sens c'est mignon limite beau même si c'est dommage que ça ne soit pas allé plus loin que ça... on peut en parler aussi en parler si tu veux par MP, j'ai vécu une situation pas similaire mais vraiment c'en est pas loin et j'ai ressenti (je ressens) exactement la même chose que toi et je vois dans quelle position tu es. Si ça te dit, on peut en parler en MP donc 

photo de l'auteur Sentomaru
Sentomaru
Homme de 22 ans
Carcassonne

1 remerciement
Ahum par où, et comment le développer tout ça sans faire trop de texte et être de suite dans le concret...

C'est un sentiment bien connu de tout le monde, cette sensation de vide, de solitude bien écrasant alors qu'on est pourtant entouré de gens. C'est l'être humain, on est dans notre gène non prédisposé à vivre seul (une personne qui reste seul sans aucune interaction social peut en mourir, ça fait peur n'est-ce pas ? ). Bon évidemment on est pas à ce genre d'extrémité...

Pour reprendre, il se peut que ton passé a peut être un impact sur ta façon d'être pourtant on dit bien que le passé ne nous défini pas. C'est peut être la nostalgie qui t'atteint ? Le fait d'avoir ressentir un tel sentiment d'euphorie puis fini par en être privée en un instant. C'est ce qui rend les personnes sentimentalement très affectif dans les deux sens très collants (Moi j'en fais partie malheureusement ahah..).

Le fait que ta relation avec ce garçon n'a "juste" servi à combler ce vide sentimental qu'il avait après qu'il est quitté sa copine (ou l'autre l'ait quitté) et réciproquement le tiens ? Ou bien tout s'est développer sur le moment et tu t'en es évidemment senti bien heureux d'être aimer par ce dernier.

Enfin j'imagine que tu es encore jeune, donc la vie ne s'arrête pas à une personne, n'y même qui commence à lui (tu ne l'aime plus et c'est tant mieux, tu trouvera bien quelqu'un d'autre qui te renverra l'ascenseur ! :) )

photo de l'auteur Inuit53
Inuit53
Homme de 21 ans
Paris

5 remerciements
Tout d'abord, je veux te dire que c'est une bonne chose que tu essayes d'en parler, ça aide à extérioriser des sentiments forts et douloureux.
Je ne sais pas si je suis le meilleur conseillers du monde, d'ailleurs je pense que pas grand monde peut prétendre l'être tant ce que tu vis est difficile.
Comme tu l'as expliqué, tu est quelqu'un qui t'attaches aux gens, et tu as dit être relativement isolé, ce garçon a donc prit une place extrêmement importante pour toi. Or, ce n'est pas en quelques mois que l'on oublie une relation amoureuse aussi forte (je parle réellement de l'oublier car je ne pense pas que rester à son contact te soit bénéfique pour le moment). Il va te falloir sûrement une bonne année, voir même plusieurs pour te sortir de ça. Et là encore, tu ne peux rien faire, si ce n'est extérioriser ta peine, rencontrer d'autres gens et essayer de passer à autre chose.
Bref, je te souhaite le plus grand des courages, et je suis de tout coeur avec toi pour cette épreuve.

Si tu sent vraiment le besoin d'en parler, ou de te lâcher un peu plus, je suis une très bonne oreille =)

photo de l'auteur Avatea
Avatea
Homme de 27 ans
Paris

18 remerciements
Ton message me fait penser à ce que dit Adèle au début de La Fille sur le Pont :



Ce que tu as vécu n'a pas dû être facile. Je comprends ton désir d'anonymat, c'est en effet très personnel et tu traverses une phase difficile. C'est encore tout frais et tu sembles encore sous le coup de tes émotions, ce qui est bien normal compte tenu de la situation.

Ton ami m'a l'air vraiment perturbé. Déjà, se rabibocher avec son ex c'est très mauvais signe généralement, surtout si l'ex est allée voir ailleurs. Je ne donne pas très cher de leur relation mais des miracles peuvent arriver...

Je pense que pendant sa rupture, il a reporté son besoin d'affection sur toi. Il était perdu, tu étais le seul à le comprendre vraiment et à être à son écoute... Il s'est laissé séduire et t'a mené en bateau, c'était peut-être une façon de masquer la rupture et la période de deuil qui s'ensuit. Puis il a dû comme il te le dit mal vivre le fait de ressentir un sentiment amoureux pour un autre homme, mais surtout je pense qu'il s'est rendu compte que vous deux ça allait trop loin et que reporter son affection ailleurs ne l'aiderait pas à faire le deuil de sa relation. Alors il est retourné vers son ex.

C'est juste lamentable. Ce comportement est un comportement que je trouve lâche, faible. J'aime pas avoir des opinions tranchées, mais là il y a du vécu. J'ai été ta place, pris pour la rustine de secours et oublié peu après. Une de mes amies, qui est lesbienne, a vécu quelque chose d'assez proche. Elle a cru à une relation avec une fille qui du jour au lendemain lui claqué la porte au nez pour retourner vers son ex. Le pire, c'est qu'elle a eu le culot de garder le contact avec elle, continuer d'entretenir l'ambiguïté pour lui annoncer enfin en pleine face qu'elle allait se marier, lui avouer combien sa nouvelle copine était le plus belle, que c'était l'amour de sa vie... bref vous connaissez la ritournelle des amoureux.

Pourquoi je me sens comme si je voulais qu'il souffre autant que j'ai souffert de notre relation ? 

Parce qu'il a trahi votre complicité ? Parce qu'il t'a fait croire que toi et lui, c'était plus qu'une simple amitié passagère ? Je pense que c'est tout à fait normal dans une situation pareille de ressentir de l'amertume.

C'est immature, dégueulasse et lâche de jouer avec les sentiments d'une personne à cause d'un chagrin d'amour. Alors oui, il sortait d'une rupture, mais franchement, rien ne l'aurait empêché au début de votre relation de te dire stop, de te dire le fond de sa pensée au lieu de te faire marcher. D'autant que des occasions de le faire, il en a eues si je te lis bien.

Qu'est-ce qui me fait encore souffrir si je ne l'aime plus ? Car je ne l'aime plus !

La passion amoureuse et la colère extrême ne sont pas très éloignées. On passe très vite de l'un à l'autre quand on fait l'expérience d'une rupture. L'amour, ça ne se commande pas, peut-être que consciemment tu ne ressens plus l'envie de l'aimer, que tu ressens un profond dégoût... ce qui ne t'empêche pas de penser à l'autre. Si tu ressens de la colère, si voir sa copine à ta place t'insupporte, c'est que quelque part tu es attaché à lui et à ce que vous avez vécu et je le répète, c'est tout à fait normal.

Bref, juste dégueulasse de sa part de te remplacer comme ça, sans même avoir la délicatesse d'éviter de transposer des situations que vous avez vécues avec sa copine. 

Est-ce que dans un sens, j'ai peur de me sentir encore seul ?

C'est possible. Une rupture est difficile parce qu'elle demande à réapprendre à vivre sans l'autre, combien stupide et mauvais il a pu être avec toi. La perspective d'être à nouveau seul est dure à ré-accepter, on a l'impression de régresser, de perdre en force, que la vie n'a plus aucun goût tout seul...

Mais voilà, je pense qu'il vaut mieux que tu t'éloignes de ton copain et qu'avant tu lui dises clairement ce que tu ressens, ta colère pour ne pas porter ce fardeau tout seul. Il a été égoïste et s'est servi de toi pendant toute cette relation, tu as bien le droit de lui dire tes quatre vérités avant de le larguer. Peu importe sa réaction, en parler t'aidera à tourner la page.

Un conseil que je pourrais te donner pour la prochaine relation : évite les mecs qui viennent de rompre. Ceux-là sont clairement de mauvaises pioches.

auteur anonyme

Anonyme

4 remerciements
Je lui ai déjà fait part de tout ça il y a quelques temps.. j'ai littéralement explosé et lui ai tout déballé, tout ce qu'il m'a dit c'est qu'il était désolé et blabla, qu'il ne voulait pas me faire de mal, enfin, le bateau habituel, et lorsque j'ai vu que ça ne le touchait pas plus que ça, j'ai monté d'un cran en pointant tous les points négatifs de notre relation (du début à la fin) du doigt, il s'est mis à "pleurer" et est parti, comme ça. Parce que lui, lors d'une confrontation, il fuit. Comme quand je lui ai demandé des explications il y a 6 mois.

Merci en tout cas pour toutes vos réponse, cela m'est vraiment très utile!

photo de l'auteur Avatea
Avatea
Homme de 27 ans
Paris

18 remerciements
Dans ce cas, je pense que le mieux est simplement de prendre tes distances.
De toute évidence, ton ami est perturbé et sa manière de se protéger, comme tu l'as dit, semble la fuite.
Évite toute situation qui pourrait t'amener à souffrir.

Bon courage à toi.

photo de l'auteur friendlyy85
Friendlyy85
Homme de 33 ans
les sables d'olonne

13 remerciements
Tu va Arriver a t'en sortir.
C'est une histoire assez courante malheureusement.
Nous vivons dans une sociéte assez space.
Beaucoup ne s'y retrouvent pas et pourtant...
Mais si tu regardes dehors, tu comprendra que ce n'est qu'une étape parmi d'autres a passer et tu arrivera a avancer, j'en suis sûr 

photo de l'auteur friendlyy85
Friendlyy85
Homme de 33 ans
les sables d'olonne

13 remerciements
Tu va Arriver a t'en sortir.
C'est une histoire assez courante malheureusement.
Nous vivons dans une sociéte assez space.
Beaucoup ne s'y retrouvent pas et pourtant...
Mais si tu regardes dehors, tu comprendra que ce n'est qu'une étape parmi d'autres a passer et tu arrivera a avancer, j'en suis sûr 

Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit