Diverses méthodes de coming out

Amour et intimité - Créé le - 38 Participations

Diverses méthodes de coming out

...qui veut en tenter une ? :D

Méthode de la devinette analogique : Maman, à ton avis, qu'est ce que Rupert Everett, Martina Navratilova, Elton John et moi avons en commun ?

Méthode de la surenchère : Maman, je suis bisexuelle. (attendre dix minutes). Euh, à la réflexion, je suis plus lesbienne que bisexuelle.

Méthode dite du "noyé dans la masse" : Maman, je sais pas si t'es au courant, mais j'ai croisé Corinne à la poste qui m'a dit que Marcel venait de rompre avec Sandra parce qu'elle avait prétendu avoir couché avec Bertrand. Quelle connerie, tout le monde sait qu'il est hospitalisé pour son foie depuis le début du mois d'octobre. Bernard a vendu sa vieille Fiat à une étudiante qui est en fait en TD avec moi et je suis lesbienne et Martine vient de quitter Philippe parce qu'elle ne voulait pas de relation à distance maintenant qu'il part six mois en stage au Japon, c'est triste, mais bon, c'est la vie. T'en penses quoi ?

Méthode de l'horreur médicale : Papa, j'ai fait un scanner. Les médecins m'ont dit que j'ai une tumeur. En fait, non, je suis juste lesbienne.

Méthode de la double négation : Papa, je ne peux pas affirmer que je ne suis pas homosexuelle.

Méthode de la réincarnation : Papa, tu comprends, c'est mon âme qui veut ça, après plusieurs existences d'hétérosexuel, j'ai la chance de pouvoir vivre pleinement les relations entre personnes du même sexe.

Méthode des travaux pratiques : Papa, si je commence à rouler des patins à Julie devant toi, le message sera t'il assez clair ?


Méthode culpabilisante de l'inné:Je suis lesbienne ! Je suis née comme ça et vous voudriez que je vive une existence entière de déni de ma véritable personnalité ?

Méthode culinaire : Maman, je t'ai déjà dit que je préfère les huîtres aux carottes ? Tu me suis là ?

Méthode culpabilisante de l'acquis : Je suis lesbienne ! Apparemment, c'est le contexte familial et social qui prédispose à l'homosexualité et c'est à MOI que vous chiez une pendule ?

Méthode dite de la déduction religio-fallacieuse : Le Seigneur proscrit les actes contre nature. Hors, c'est dans ma nature que de préférer les personnes de mon sexe. Et vous voudriez que je m'adonne à des actes impurs contre ma volonté et celle de notre créateur ?

Méthode de l'anti-Mars-vénus : Tu vois Maman, t'arrêtes pas de me répéter que les hommes sont des chieurs et des bons a rien. Ben moi j'ai trouvé la solution...

Méthode du rapprochement paternel : Comment ça je suis écoeurant ? Toi, tu pourrais coucher avec un homme? Non ? Ben moi non plus !

Méthode du syllogisme :Les homosexuelles sont des femmes. Je suis une femme, donc je suis homosexuelle.

Méthode statistique : Maman, y'a 10% de gays et de lesbiennes dans la population. Mes 9 cousins et cousines sont tous mariés. Fallait bien rentrer dans la statistique non ?

Méthode du développement durable : Je n'aurai jamais d'enfant qui à son tour contribuera à la destruction lente et inexorable de notre belle planète. Je fais un geste pour l'humanité.

Méthode de l'amour du prochain :Maman, Papa, je voulais vous dire que je vous aime. Et vous, vous m'aimez non ? Tel que je suis ? Oui ! Je suis soulagé. Mon homosexualité ne vous pose donc aucun problème

Méthode de l'écoeurement sélectif : Papa, après maintes expériences, je suis arrivée à la conclusion que je préférais le goût des vagins à celui des phallus.





Bien sur, ça peut s'adapter au masculin, si y'a des interessés :D

0 vote

J'adore !!! Je te tire mon chapeau pour avoir trouver tout ça !!! Honnetement je suis bluffée !! ;)
0 vote

Ce n'est pas de moi, je ne connais pas l'auteur (c'était sur mon disque dur mais j'ignore où j'ai trouvé ça a l'origine) ;)
0 vote

C'est super marrant j'adhére :D

mais on est d'accord qu'aucuns de nous peut sortir ça à l'un de ces parents franchement :p
0 vote


Le seul qui serait faisable c'est le noyé dans la masse, les autres je pense que faut être suicidaire x)
0 vote

Excellant !
0 vote

Mais comment est-ce tombé sur ton disque dur ma framboisette !!! O.O c'est tous simplement géniale !!!!!! Y en a qui sont trop drôle X)

Sinon j'ai fais mon coming out à ma mère lundi, reste plus que mon père ^^' ( ma méthode ... euh ... "Méthode de la surenchère : Maman, je suis bisexuelle. (attendre dix minutes). Euh, à la réflexion, je suis plus lesbienne que bisexuelle." bon ça c'est pas passé vraiment comme ça, mais ça s'en approche ) :

"maman, j'ai quelque chose à te dire. Une chose que je t'ai déjà dite, mais tu ne m'as pas cru. Voilà je suis bi.

-bi quoi ? qu'elle me répond.

-Bah, bisexuelle, je lui dis.

-ah d'accord.

-Mais je préfère plus les filles.

-Ok. "

Voilà donc un petit condensé de ma conversation ( ce n'est pas le vrai dialogue, mais c'est ça en résumé). Reste plus qu'à l'annoncer à mon père ^^'
0 vote

Bah t'as le choix pour lui annoncer au moins :D
0 vote

Sur que j'ai le choix maintenant, sauf que si j'utilise ces méthodes, ça va se retourner contre moi je le sens. Il faut que je choisisse mes mots avec soin autrement ça sera pire qu'avec ma mère ( à propos du "Voilà je suis bi. -bi quoi ? -Bah, bisexuelle." XS )
0 vote

Papa ? -oui ? -Moi homosexuelle.

La au moins, c'est clair non ? :D
0 vote


Une discution entre une mère et sa fille : (sa pourrait être moi et ma mère...)

- "Maman... Ton chanteur préféré c'est bien Mika ?"

- "Oui pourquoi ?"

- "Alors devien moi sa : Quel est le point commun que j'ai avec Mika ?"

- "Euh... La joie de vivre ?"

- "Oui mais encore..."

- "...Je sais pas alors..."

- "Je suis toute autant Bisexuelle que lui."

- "Ah... Je ne savais pas qu'il était Bisexuel et que toi..."

- "Maintenant tu le sais."



0 vote

Mdr !!! Moi j'opteré plus pour le rapprochement paternel si j'étais lesbienne... Ils savent déjà ma bisexualité donc moins marrant...
0 vote

MDRR , Alors tous ça c'est vraiment drôle, y'en a certaines je tenterai même pas tellement j'appréhende leurs réaction ! Moi je serai plus celle là :


Méthode de l'anti-Mars-vénus : Tu vois Maman, t'arrêtes pas de me répéter que les hommes sont des chieurs et des bons a rien. Ben moi j'ai trouvé la solution...
0 vote

J'ai toujours pas osé leur dire (vu qu'ils sont homophobes) et je doute qu'une des ces techniques ne les empêche de me faire la gueule à vie ... même si elles sont drôles à lire ^^
0 vote

Je trouve ça simplement génial !! J'aime beaucoup moi aussi la méthode de l'anti-Mars-Vénus ^^
0 vote

Comme méthode y aussi : " Papa ... Maman ... Je suis * regarde à droite, regarde à gauche* Bi ! * avec une petite vois aigu* " ( délire avec des amis quand je leurs ai annoncer) Sinon toujours pas dit sauf à ma soeur et mon frère.
0 vote

J'opte pour méthode de la surenchère, excellente. 🧀
Bon, c'est un peu trop tard, je l'ai déjà dit à toute ma famille.... Tant pis.
0 vote

Moi j'ai utilisé la méthode la plus violente qui soit avec mon frère : une fille m'a embrassée devant lui.
0 vote

Pour ma part, le coming-out c'est pas pour maintenant. Mes parents le savent pas, sauf quelques amies en qui j'ai toute confiance pour bien gardé le secret. J'ai quand même 23 balais et je sais qu'il faudrait que je le dise mais y a pas moyens, et pourtant mes parents sont extrêmement tolérants et m'ont déjà dit à plusieurs reprise que le plus chiant pour eux serait que je m'en prenne plein la gueule par les autres (homophobes, connards en tout genre...) !
Et pourtantp as moyen de cracher le morceau, il faut dire que je commence seulement à m'assumer...un peu.
0 vote

Et au pire, ce pan de notre vie ne regarde pas nos parents.
0 vote

C'est vrai, mais devoir prendre des précautions sans arrêt pour le cacher c'est pas une vie non plus...
Mais pour les repas de famille, les anniversaires les fêtes quelconques c'est sympa de pouvoir inviter sa copine (si la famille est tolérante bien sur).
Enfin bon, je ferais mon coming-out un jour c'est certain, mais pour le moment je n'ai personne, donc aucune raison de le faire. Si par contre j'y suis poussée par ma future là... ca sera un autre sons de cloche
0 vote

Bah mon père m'a moitié grillé parce qu'il ma callé en train de matter la voisine en maillot de bain un été. Oups.
0 vote

XDDD ca c'est fait !
0 vote

:gulp: hé bé! si l'entourage est doué d'un humour, ça passerait sans doute ! Bravo pour ces trouvailles ^^

a choisir, je prendrais celle du noyé dans la masse, j'ai déjà joué à ce truc avec des potes, et ça marche vraiment, ils ne se rendent compte de rien !

Enfin bref, :mad:
0 vote

zète tro les fille j'ador le silogisme é la double négation mé l'horeur médicale né pa une bone idé (pour mes paren surtout)
0 vote

Moi mes parents sont divorcés, ce qui permet l'utilisation de la méthode dite "apitoiement" pour le dire à ma mère.
*voix affolée*
-Maman, maman, *snif* j'ai besoin d'aide, je.... Je ne sais pas comment annoncer mon homosexualité à papa sans qu'il me rejette voire me renie, il en parle toujours avec des termes méprisants et j'ai envie de m'assumer et de lui en parler mais je ne veux pas qu'il ne m'aime plus *snif* et j'en ai marre de lui en cacher et il se doute de quelque chose et j'ai peur qu'il l'apprenne par accident et qu'il pense que j'en ai honte ou autre chose et j'ai besoin que tu me comprennes et que tu m'écoutes et.... (penser à accumuler les "et", ça donne un genre^^)
-.... Tu.... Tu es lesbienne??
-.....

ça marche mieux avec les mères, et il faut que le père soit un minimum intolérant en effet^^ Moi c'est très bien passé même si ma mère est un peu dégoutée de "ça"
0 vote

Il y a aussi la méthode cadeau qui a très bien marché pour moi

imaginez-vous une table des convives et c'est parti
"bon je n'ai fais aucun cadeau pour noel mais je tiens à dire à tous présent ici:(petit suspense) je suis homosexuel. Papa, maman joyeux noel."
pour donner plus d'impact et surtout vous donner plus de courage n'oubliez pas avant de vider une bouteille de Montbazillac.
Effet garanti sur facture et puis au moins toute la famille est au courant.
0 vote

Bonsoir le Monde, en farfouillant dans notre cher Forum je suis tombé sur ce très vieux sujet et je l'ai bien apprécié, sachant que ça peut aider certains d'entre nous, donc je le up. :)
0 vote

ya la même pour les hommes ?xD ( 15 mots ? bla bla bla bla bla bla c'est bon ? )
0 vote


1 remerciement
"Maman, je t'ai déjà dit que je préfère les huîtres aux carottes ? Tu me suis là ?" Alors celle là est excellente, si je n'avais pas déjà fait mon CO je pense que j'aurais choisis cette phrase xD
Sinon dans l'ensemble elles sont toutes géniales ! ça m'a fait bien rire en tout cas 
0 vote

Mickael > Si tu veux, je peux réfléchir à une version masculine. :D
0 vote

Il y'a aussi d'autres méthodes (toutes testées !)

La méthode du frère bourré (celle de ma copine): 

"-Ma chérie, ce soit on mange des moules !
-Euh..Non merci.
-Bah qu'est-ce qu'il y'a ? D'habitude tu en manges dès qu'il y'en a...
-(mon frère à 3 grammes) T'inquiète Maman, elle en mange toujours mais c'est plus les même :D"

La méthode plus radicale (là encore avec 3 grammes) (ma cousine):

Les parents qui entrent dans le salon et toi et ta copine l'une sur l'autre presque nues dans le canapé ("Papa, Maman, J'ai déjà envie de dire cette phrase: c'est pas du tout ce que vous pensez ^^''' ")

La méthode Internet (simple, efficace et vous êtes sûr que la nouvelle fera le tour du monde en 2h)(mon meilleur ami):

-statut: En couple avec Kelly
-Photo de couverture/profil/tous les albums ou presque: Cindy et Kelly en train de s'embrasser, en maillot de bain, dédipix.....

La méthode "Mystère et boule de gomme" (à utiliser si vous voulez que votre famille le sache MAIS pas trop quand-même ;) (la mienne; oui je sais c'est pas super glorieux mais c'est sympa et ça évite tout débordement :) )

T'es avec ta copine, plus connue comme étant ta meilleure amie aux yeux de tes parents (qui savent déjà qu'elle est homo mais pas toi mais ils ont des doutes quand-même mais tu leur dis rien) tu laisse sous-voir dans vos actes qu'il y'aurait quelque chose entre vous mais quand Maman vous pose la question directement vous dites "Eeeuuuuuh...."
0 vote

Pour ma part ça a été assez classique: "Maman, si je te dis un vagin ça me dégoute, tu comprends quoi?" XD et puis "Je ne suis pas attiré par les femmes mais par les hommes", voilà tout simple tout bête ^^ Après évidemment, ça dépend des parents/amis/famille, mais en général on met pas mal de temps à discuter et parler du sujet. Le truc c'est de faire sentir à l'autre personne qu'on a énormément confiance en elle pour pouvoir aborder le sujet avec!  Et si c'est avec les parents, ce serait utile de leur faire comprendre que ce n'est pas de leur faute ni de la tienne, bien leur faire comprendre le truc, et si t'as assez de chance et qu'ils sont ouverts et cultivés sur ce sujet, ça devrait marcher très bien, en tout cas ça a été le cas pour moi ^^. bon courge à ceux qui pensent le faire ;)
0 vote

J'ai adoré ! Avec un pote gay on avait eu un délire ! 

"-Papa, maman, je suis presbyte ...
-Pas grave on partira pas en vacances ...
- Mais si vous inquiétez pas je suis juste gay !! (Puis presbyte, gay c'est assez proche ...) "
0 vote

Les méthodes sont à prendre au second degré mais très sympa en tout haha 
Personnellement, j'ai penché pour l'écriture d'une lettre que j'ai discrètement posé au dessus de la valise à ma mère juste avant qu'ils partent en vacances à la Rochelle. 

Ma mère l'a trouvée en arrivant et j'ai eu de bons résultats ! Bon, certes, j'ai bousillé les vacs de mes parents et à leurs retour m'a mère m'a directement demandé de prendre rendez-vous chez un hypnotiseur entre deux phrases incompréhensibles mêlées à des chouinements incessants, mais mon père a réussi à bien le prendre et à m'en parler ouvertement avant de mentalement conditionner ma mère à l'acceptation ! 

Si vous voulez savoir ce qu'il y avait écrit dans la lettre et bien j'ai tout simplement - écrivain que je suis - raconté l'histoire d'un jeune homme qui s'est petit à petit découvert homosexuel, avec ses peurs, ses plaisirs, ses histoires d'amour et d'amitié liées à son penchant, avant d'expliquer que ce jeune homme...et bien c'était moi. Et je ne regrette vraiment pas de l'avoir fais comme ça. J'avais demandé aux meilleurs amis de mes parents qui étaient parti avec eux de les aider à mieux comprendre ce que je vivais et tout se passe très bien pour moi maintenant ! 
(Bon certes, mon père veut pas de garçon qui dort à la maison mais avec le temps ça finira bien par arriver haha).

Sur ce, bonne soirée ;)
0 vote

Bon perso,  j'ai pas eut le choix de le dire à mon père pour certaines raisons personnelles. Ça a été un sacré choque pour lui et disons que dans l  urgence de la situation,  j'ai pas vraiment pu prendre de pincettes du coup,  j'ai préféré le dire à ma mère sans avoir de stresse derrière. 

Alors installons le cadre : à l époque je ne vivais plus avec ma mère donc  que j allais la voir je dormais avec.  Alors voilà: maman,  bon écoute,  je vais pas passer par 4 chemins,  avec toi pas besoin de toute façon,  je suis lesbienne. 

Là  ma mère pleine de répartie : pas grave,  tu me sautera juste pas dessus la nuit. 

Bon j'ai cru vomir,  déjà que je ne la trouve pas  d'une superbe beauté mais tout les goûts sont dans la nature mais surtout : Mais beurk t es ma mère dégueulasse. 

Je me dis que vu de l extérieur ça devait être assez comique. 

En tout cas,  je souhaite à tout le monde que leurs parents et leurs proches le prenne aussi bien que les miens ! 
0 vote

Moi, bon mise à part les quelques conneries que j'ai pu écrire histoire de mettre un peu d'humour (même si c'est véridique) dans ma famille y'a que mon frère qui le sait. Il a même été plutôt content pour moi; au début quand je faisais croire à ma mère que je sortais avec un garçon, lui il me prenait à part en riant et me disait "bon alors, comment elle s'appelle ?"

Mais ça c'était quand j'avais 16 ans, depuis, je ne parle plus à personne ne mes relations, en même temps je pars du principe qu'à 21 ans j'ai ma vie à faire et que certains détails privés ne regardent pas mes parents et qu'ils ont pas besoin d'être au courant de tout et d'approuver mes décisions, même si la sexualité n'en est pas une à mes yeux...

Sinon, ma mère, je pense qu'elle s'en doute; elle sait que ma meilleure amie (qui est en fait aussi actuellement ma petite amie) est lesbienne mais moi elle n'a jamais rien su de mes anciennes liaisons... et elle nous sait très proches l'une de l'autre; quelques fois quand elle voit ma copine elle l'appelle "ma Belle-fille" pour faire de l'humour mais je préfère ne rien lui dire, je lui ai jamais rien confirmé quand elle me demandait.... On a pas vraiment de bons rapports à vrai dire donc j'en reste là. 

Quant à mon beau-père; il est homophobe; le premier mariage gay passé à la télé il a hurlé que c'était une honte, un vrai film d'horreur donc lui, c'est pas la peine d'essayer de lui en parler...
0 vote

J'ai bien ri en lisant toutes ces méthodes !
Personnellement j'ai fait mon C.O  à mon frère jeudi,  j'ai opté pour la méthode directe " yvan  je suis gay. " j'ai eu de la chance et c'est  bien passé, mais j'aurais jamais eu la foi de noyer le poisson. 
0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit