L'amour est-il éternel ?

Membre Anonyme - Modification par Wiloooo le 17/02/2020 - 11:31:24
Salut a tous :)  J'aime bien poser des questions qui dérangent un peu mais bon, c'est plutôt cool je trouve ! Haha  La question que je vous pose est de savoir si l'amour peut durer éternellement entre deux personnes ?  Certains ns diront que oui, qu'ils se voient finir leurs jours ensemble, certains disent que les premiers fument du crack et moi je me trouve un peu entre les deux ! Parce que.. dire que ça peut durer éternellement me semble utopique mais en même temps, que veux tu construire comme histoire alors que des le départ tu penses que ça s'essoufflera ? Qu'en pensez vous ? J'attend vos avis les loulous :) 
Membre Anonyme
L'amour, c'est comme un feu de bois, si tu l'entretiens pas il s'éteint âpres c'est que mon avis et ma vision des choses :D
Membre Anonyme
Bonsoir :) Qu'on on est en couple tout est beau, tu dis "t'es l'amour de ma vie" "je peux pas vivre sans toi" ect... Et au final ça ce termine. Bien sûre comme tu l'as dis, on ne commence pas une histoire en se disant "ouais on se met ensemble mais on sait que ça ne durera pas" (à moins d'être complètement dérangés:/) Personnellement je trouve qu'on est dans une génération "kleenex", quand quelque chose ne va pas dans un couple on essaye pas d'arranger ça, on laisse le temps faire et comme la plus part du temps ça ne sert à rien, la relation se termine. (je ne fais pas une généralité des couples), à la 1ère difficultés ont baisses les bras. Il y a quelques années (genre nos parents ou grand parents) se rencontrait assez jeunes et passaient toutes leur vie ensemble même avec des hauts ou des bas mais maintenant, rencontrer une personne à 16 ans et faire sa vie avec est devenue rare (manque de maturité, envie de connaître d'autre chose, etc...) Alors je pense qu'on peux aimer toute sa vie mais il faut s'en donner les moyens à deux sinon c'est pas la peine.
Membre Anonyme
Non, ça ne dure pas. Une personne change tout au long d'une vie. Pour que l'amour dure éternellement, il faudrait non seulement que les deux personnes évoluent au même rythme, mais en plus dans la même direction, ce qui est impossible puisque la première personne apporte une stabilité que l'autre n'a pas, et inversement. Je crois énormément en la relation dominé et dominant décrite par Marx. Je vois plus le couple comme une dualité permanente, un duel qui doit forcément prendre fin pour être enrichissant pour les deux partis.  En tout cas, l'amour éternel ne me semble pas utopique, je trouve même ça triste. La beauté d'une chose se définie par son début et par sa fin, ainsi que toute sa consistance. Rien n'est plus triste pour moi que de voir des gens s'aimer par habitude. 
Membre Anonyme
L'amour c'est comme un feu de bois franchement trop cool !! J'adore Cedu13 :'D
Membre Anonyme
L'amour est-il éternel ?
Membre Anonyme
Un peu rapide quand même ! Haha je pense pas que cette question soit si simple pour être tranchée comme ca :p 
Membre Anonyme
Je penses que ça dépend de ce que tu veux dire par «amour». On ne s'aime plus de la même façon, après un temps. Il y a différentes dynamiques de l'amour. Je crois que vu comme ça, je vois l'amour comme non-éternel, mais en constante renaissance.
Membre Anonyme
Il n'est pas éternel malheureusement, mais bon ça dépend pour qui :)
Membre Anonyme
L'amour entre deux personnes ne peu pas être éternel, de par les chemins qui diverge avec le temps, les rencontres, les habitudes, la lassitude, après il est vrai que l'on se souviendra toujours de cette personne d'une manière ou d'une autre, surtout notre première amour. Mais l'amour en lui même, et je ne parle pas d'aimer quelqu'un, je parle de l'amour au sens propre, lui restera toujours éternelle, même blesser par une personne cher, l'amour perdure, on ne peut pas oublier ce sentiments aussi magnifique que ça, même si il et vrai qu'il est parfois dévastateur !  Alors telle est la question :  L'amour, éternelle ou pas ? 
Membre Anonyme
Lethargique, ton post donne vraiment envie de pleurer x), tu trouve que l'amour éternel est triste mais ça c'est plutôt un opinion personnel. La question de Sirob07 ce n'est pas de savoir si l'amour éternel est triste mais si l'amour pour toujours peut exister. Je pense que tu dis ça parce que tu veux te rassurer, te dire que tu es jeune et que si demain tu as envie de changement, tu es encore beau, tu peux plaire, il te suffit de claquer des doigts pour trouver quelqu'un d'autre. Mais crois moi, je pense que lorsque tu seras vieux et moche tu te mordras les doigts d'avoir jeter le premier pour qui tu avais des sentiments si fort pour mettre la main sur celui pour qui tu avais tant de désir. Je pense qu'avec l'âge (ou la maturité), on peut voir les choses différemment. Au final, je pense que dans notre société actuelle, on peut rencontrer tellement de personnes dans une seule vie qu'on est constamment tenté d'aller voir ailleurs si l'herbe est plus verte. Et c'est là que l'amour peut mourir. Moi je pense que l'amour c'est aussi le sacrifice du désir, au profit d'une vie saine et heureuse (ps: je ne suis pas le seule à le penser, les bouddhistes pensent un peu comme ça aussi d'une certaine façon).
Membre Anonyme
L'amour est éternel. Le sentiment amoureux lui ne l'est pas. C'est ainsi. Il y a des choses qu'on ne contrôle pas. Mais la réflexion va au delà ce cette simple considération rapide. On pourrait se demander : qu'est ce que l'amour ? Qu'est ce qui le compose ? Il y a la passion, le sentiment amoureux, le désir, le partage, mais la haine aussi. Car sans amour il n'y a pas de haine. Pour détester quelqu'un, il faut l'avoir aimé un jour. Est-ce que j'y crois ? Je ne me pose pas la question, car de toutes manières, je n'ai pas la réponse, il n'y a pas de réponses, juste de vagues hypothèses. Quand l'amour se présente à moi, je le vit pleinement, "à fond" comme on dit familièrement. Et je ne regrette pas lorsqu'il se termine, car je sais qu'un autre m'attend. Il dure plus ou moins longtemps, chacun m'apporte du bonheur à sa façon. Les malheurs et les désillusions sont souvent de la partie. Et, un jour prochain peut-être, il y en a un qui par sa durée, me fera oublier les détails des premiers instants, du premier baiser, du premier "je t'aime", et de la première fois où j'ai vu dans on regard que j'étais et que je suis tout pour lui.
Membre Anonyme
Je crois à l'amour éternel. Ouais, je suis idéaliste, mais il n'y a rien de mal à ça. Avec modération, comme pour l'alcool. :P Plus sérieusement, je crois que c'est possible de s'en tenir à une seule personne. Oui, vivre une vie variée, c'est bien, mais pas si on se disperse. Quand quelque chose a de l'importance (comme une relation, son travail (s'il nous motive), sa famille), nul besoin  à mon avis de varier, aussi bien de se concentrer sur le développement de ce qui existe déjà! Certes, il y aura toujours quelqu'un de plus beau, intelligent, charmant, etc., mais cette nouvelle personne ne peut pas remplacer ce que tu as vécu avec ceux qui t'ont soutenu jusqu'à présent. Et puis, pour ce qui est des conflits, ils sont inévitables, mais je pense que c'est comme dans tout, rien ne se déroule toujours parfaitement. Oui, les gens changent, leurs besoins diffèrent, mais dans une certaine mesure, tant qu'elles tiennent l'une à l'autre, on peut s'ajuster en communiquant. J'irais même jusqu'à dire que ces ajustements t'amènent à en découvrir beaucoup sur toi comme sur l'autre. Le changement n'est pas forcément négatif, il peut signifier, s'il se fait bien, que tu as l'opportunité d'en découvrir toujours davantage sur ton/ta partenaire... Bref, voilà mes pensées. J'espère maintenant juste que la vie saura me donner raison. ^^
Membre Anonyme
Lethargique c'est plutot ta vision de l'amour que je trouve triste. Quelqu'un a bien plus de mérite à avoir su comment entretenir son couple et entrainer son coeur que celui qui cède aux problèmes et s'en sert d'une excuse pour passer à autre chose et se dit soi disant enrichi par ça alors que je trouve que c'est une défaite. (et je suis aussi un loser jusqu'ici dans ce cas et j'assume sinon je serais en couple à l'heure qu'il est...) je suis d'accord avec nobrainnogain lorsque quelqu'un plait et peut avoir le mec qu'il veut il ne saisit plus la valeur de la personne et le considère comme un jouet puis la roue tourne. Et puis il y a amour et Amour, si cela est basé sur l'attirance physique seulement et qu'il n'a pas beaucoup de points communs je pense que c'est voué à l'ennui puis échec. Enfin bon pour moi l'amour pouvait être éternel quand on avait une faible espérance de vie et que les conditions de vie etaient durs. Mais maintenant qu'on est dans un hyper marché géant et qu'on vit longtemps on veut vivre dans la routine le moins possible donc de nos jours je ny crois pas.
Membre Anonyme
L'amour (des couples amoureux) ne peut pas être éternel. En fait, c'est dans sa définition même qu'il est contradictoire avec la physionomie humaine. Puisque dans l'amour amoureux, il y a une notion de désir (pour beaucoup, perso, pour moi ça compte!!), l'amour ne peut pas être éternel, sinon les couples de petits vieux continueraient à niquer comme des lapins... ... (cette image, à 8:00 du mat', je viens de me dégoûter moi-même... Lemon partyyy!! Bref.) Mais l'amour se cantonne-t-il à cette notion de sexe? Et bien non, l'affectif joue énormément, et dans le cas des petits vieux qui remplacent partie de jambe en l'air par partie de "donnons du pain aux pigeons", l'affection a remplacé le désir dans la relation. Est-ce un mal? Je ne pense pas, à chaque âge sa façon de vivre l'amour. Quoi qu'il en soit, il n'est jamais simple de vivre une histoire d'amour jusqu'au stade papy/mamy, et perso, je m'émerveille devant les couples d'octogénaires qui semblent heureux ensemble. Pour répondre au débat, l'amour amoureux ne peut pas être éternel. Mais l'amour affectif, bien sûr que oui. D'ailleurs, sorti du contexte du couple, l'amour d'une mère pour son enfant, n'est-il pas éternel, et souvent inconditionnel?
Membre Anonyme
L'avis de Jawax m'a convaincu j'avoue ! Haha bon j'ajouterais quand même une réserve non pas philosophique,  mais plutôt sociologique parce que je pense qu'on verrait moins de couples âgés sur les bancs du jardin public si le divorce avait été aussi intégré dans les mœurs qu'aujourd'hui parce que même si ça date de 1793 c'est quand même resté un sujet tabou pendant longtemps.  Alors ne me bondissez pas dessus, je ne remet pas en cause leur amour ou plutôt leur affection, elle existe mais simplement je me pose la question de savoir si le divorce avait été autant accepté qu'aujourd'hui de même que l'autonomie de la femme, ces couples n'auraient-ils pas jugé à l'époque de mettre fin à leur histoire. Enfin, c'est une réflexion qui m'a traversé l'esprit, à vous de voir ce que vous en pensez, je ne suis pas sociologue :p  Enfin mon avis c'est que pour moi, à l'instant T, il est impossible que je me dise que le prochain garçon que je rencontrerais sera le seul, enfin ça me semble un peu chelou dans ma tête, j'espère que je ne suis pas la seul à le penser mais indirectement, j'ai l'image d'une perte totale d'opportunités..  Je pense que l'essentiel justement pour former un couple, c'est de s'entendre sur cette notion de l'amour pour qu'il n'y ait pas de surprise à la fin. Et c'est ce qui explique pourquoi chaque âge à sa conception de l'amour. A 40 ans, (même si je comprend ceux du même âge que ça effraie, j'en ferais peut être partie haha), tu as peut être plus envie de te poser, de construire quelque chose et c'est là où peut être tu commences a te projeter vraiment à long terme avec une personne, où à quitter ta femme pour un mec m'enfin vous avez compris l'idée. Voilà tout ça pour dire que c'est pas une question qui invite une réponse mais un échange sur le sujet, et puis franchement ce que j'aurais kiffé être sur beto l'année du bac philo, ça m'aurait vachement aidé ! :p
Membre Anonyme - Modification par LudwikZ le 03/10/2014 - 12:40:13
Ce serait trop facile de dire que non , l'amour ne dure jamais, non l'amour n'est pas éternel. L'amour est tellement compliqué, qu'ont ne peut le catégorisé de cette manière... L'amour évolue , change et se transforme chaque jour.  C'est un défi, des épreuves, des étapes à surmonter " à deux" . Une capacité , une force que certains ont et d'autres pas. L'amour ce n'est pas l'humain. L'humain n'est pas fait pour aimer qu'une personne dans sa vie. Il peut être en couple depuis des années et un jour tomber sous le charme d'une personne par hasard dans la rue. Dans ce cas, c'est autre chose qui vient entrer  dans la sphère de l'amour : la passion parfois incontrôlable, Le mal si je puis dire. Un exemple ?  l'infidélité, le mensonge. La passion n'est pas de l'amour, si les gens ici se disent  encore aujourd'hui: "la passion c'est intense, ça brûle le cœur un truc de ouf !" , vous vous trompez royalement et il est temps de vous remettre en question. L'amour c'est quelque chose de stable, certes parfois platonique, mais stable. La passion quant à elle  est destructrice, intense et souvent caractérisée par des hauts et des bas et ne dure jamais ! Elle peut évoluer et laisser place à de l'amour, ou de la haine et de la violence.  Mais croyez-moi, quand l'amour est trouvée, l'humain se bat corps et âmes pour le garder, l'enrichir et faire en sorte qu'elle dure. Combien-même entendons-nous que pour faire perdurer l'amour il faut : de la communication, être complice, confidents et j'en passe ?  C'est justement pour discuter, échanger et vivre une certaine évolution de la vie de couple. L'amour ce n'est pas juste une situation comme certains peuvent le penser, qui ont une tendance actuelle à vouloir posséder l'amour avec superficialité. Car c'est la tendance de l'époque... L'amour c'est une manière de se remettre en question, sans rester sur des acquis, pour garder une étincelle allumée. C'est plus fin voyez-vous ?
Membre Anonyme
Franchement, ce sujet me fait cogiter depuis hier. Et je me pose tout un tas de questions depuis mon dernier post. J'en suis venu à la conclusion que l'amour dépend avant tout de ce qu'on attend de notre vie. Est-ce que notre but est-il de fonder une famille ? D'aller d'histoire en histoire jusqu'à la fin (franchement cette option là me déplaît au possible mais ça peut être un choix de vie) ? Veut-on profiter et succomber à tout nos désirs, au risque de finir seul à la fin ? Ou bien tout faire pour entretenir la flamme, construire son histoire, évoluer, faire des efforts pour que cette personne ne soit plus UNE personne mais LA personne ? J'ai l'impression qu'aujourd'hui, la plupart des gens prennent leur sentiments à la légère (et ceux des autres aussi), ils nous parlent de plaisirs et d'amour éphémère, de profiter du moment présent.. Franchement je les comprend pas, j'ai du mal à me mettre dans leur tête. Pourtant j'essaye.
Membre Anonyme
Question difficile et je viens de m'inscrire donc j'arrive à la fin du débat. Je crois que vous avez fais le tour de la question et ce fu très intéressent de vous lire. Mon point de vu reprends celui de Jawax, LudwikZ et le questionnement de NoBrainNoGain. L'amour s'exprime de plusieurs manière et évolue avec le temps donc c'est de tout a chacun de se posé la question si il souhaite avoir une relation éternel ou non. On ne peut pas réaliser des choses dans les quels on ne crois pas. Alors croyez-vous à l'amour éternel ? 
Membre Anonyme
Ta dernière affirmation reflète bien ce que je pense : Si l'on ne croit pas en l'amour éternel (ou du moins l'amour d'une vie puisque l'homme est mortel et par définition n'est pas éternel) alors comment pourrait-on envisager une seule seconde que cela puisse nous arriver ? C'est comme partir défaitiste au final.
Membre Anonyme
@NoBrainNoGain : Non, je ne dispas que l’amour éternel est triste, je dis qu’il n’existe pas. Je parle de l’amour dans le cadre du sentiment amoureux. Evidemment, l’amour en général peut être éternel. J’ai dit que je trouvais triste les gens qui restaient ensemble par dépit, pour ne plus être seul (parce que les gens qui pensent que le sentiment amoureux peut être éternel prenne à chaque fois pour preuve les couples de vieux qui sont mariés depuis cinquante ans, alors que ce n’est certainement pas un argument). Concernant ta comparaison entrele beau jeune et le vieux moche : Cette génération kleenex ne prend pas le temps de mesurer le pour et le contre (ce qui est normal, on cherche aussi sa stabilité émotionnelle), mais on pourrait contrer ton argument en prenant le cas du vieux moche. Imaginons un gars de 50 ans, plus très en forme physiquement, et en couple. Il n'aura pas pour autant une meilleure notion de l'amour. Il restera peut-être en couple par dépit, pour ne pas se retrouver seul, même s’il ne ressent plus grand-chose pour la personne avec qui il est. Il ne saura donc pas mieux mesurer le pour et le contre comme il se cherchera des excuses pour rester avec la dite "bonne personne", tout en sachant au fond, cette personne n'est pas vraiment faite pour lui. Tout ça pour dire qu’il n’y a pas de valeur objective, de science, l’amour n’a pas de graduation. Le beau jeune et le vieux moche n’ont donc pas la valeur exact de ce qui est l’amour parfait et éternel puisque cette valeur n’existe simplement pas. @Edgeofpain : Bien sûr quema vision de l’amour est triste, toutes les passions le sont. Mais dis-moi en quoi tu la trouves triste personnellement ? 
Membre Anonyme - Modification par NoBrainNoGain le 03/10/2014 - 17:45:17
Je pense qu'à l'heure d'aujourd'hui, on a une très mauvaise image de l'amour, on préfère l'amour éphémère à un amour durable. Franchement à quoi ça sert de sauter du coq à l'âne si l'on pense irrémédiablement qu'un jour ou un autre on aura envie de passer de l'âne au mouton ?C'est quoi la finalité ? Quelles raisons ? Si ce n'est pour un physique différent, une simple envie de changer un peu pour voir si c'est mieux ? En fait je pense simplement que l'amour fait aussi parti d'un état d'esprit. Alors aujourd'hui, oui, j'ai envie d'affirmer que tout le monde a besoin d'amour, mais tout le monde n'a pas forcément de l'amour à revendre.
Membre Anonyme
Jawax tu te trompes lourdement je te confirme que il y a des mères dont l'amour est tres conditionnel et vraiment pas éternel si tant est qu'il ait existé. Et l'amour entre deux personnes qui ne se désirent plus reste de l'amour amoureux tu n'aimes pas ton conjoin comme tu aimes ton frère donc bon ça dépend quel est la définition de votre amour, pour moi il ne s'agit pas de vouloir "niquer comme un lapin" ...
Membre Anonyme
Viens à moi il le sera, i'll never leave you alone. :-*
Membre Anonyme
Je trouve très intéressantes toutes ces perspectives, et particulièrement celles sur la passion. Ceci dit, dans un couple qui dure et qui s'aime, je ne pense pas que la passion disparaît, elle devient simplement plus tempérée, un peu comme une flamme qui persiste sans être aveuglante comme lors du temps des débuts. Certes, les couples de personnes âgées de ressentent pas autant le besoin de sexe que les plus jeunes (en général du moins...), mais cela ne signifie que le désir est mort pour autant. Ce couple peut encore se trouver très désirable, sans nécessairement ressentir le besoin d'agir en fonction de ce désir aussi souvent. En fait, je crois que c'est semblable dans plusieurs types de relations. Quand on découvre la personne pour la première fois (en amitié comme en amour), on veut passer beaucoup de temps avec elle. Puis, avec le temps qui passe, on ressent moins le besoin de la voir, ce qui ne signifie pas qu'on ne veut jamais la voir ou qu'on l'apprécie moins quand elle est là. Au contraire, les gens vont et viennent tellement dans notre vie, que ceux qui restent en deviennent d'autant plus appréciables. Par conséquent, je crois que l'amour éternel n'est peut-être pas facile à obtenir (une personne est déjà assez compliquée, ne parlons pas de deux ensemble!) et assez rare, mais il existe. Il s'agit alors de tout un accomplissement que peu de choses peuvent briser.
Membre Anonyme
Question épineuse a laquelle chacun à SA réponse. Je me plaît à penser que l'amour n'ai pas éternel mais qu'à deux tu peux le faire devenir éternel. Prenons un exemple, On a un couple qui "s'aime" depuis 3ans pour moi ce couple n'a pas éprouver de l'amours pendant 3 ans mais l'a éprouvé pendant par exemple 1 ans puis ils ont eu un vide d'amour pendant 3 mois avant que l'une des deux parties arrive à rallumer l'étincelle pour refaire partie le couple.  SI ce couple n'aurait pas enduré cette baisse d'amour ils se seraient séparés mais non ils ont décidé de rester ensemble. L'amour éternel serait donc un cycle de périodes pleines et de périodes creuses et il faudrait savoir jongler avec ses différentes périodes Et c'est précisément à ce point là que ce trouve l'amour "éternel" en tout cas pour moi. Après je trouve moi même quelque faille à cette pensée. La cas du premier amour. Dans mon cas je pense que je serais toujours amoureux de mon premiers , je ressentirais donc un amour éternel pour lui mais dans le cas ou ce n'est pas réciproque pouvons nous appeler ça un "amour éternel " ?
Membre Anonyme
Bonjour. Pour ma part l'amour le vrai est éternel ensuite si il n'y a qu'une attirance mais pas d'amour ça ne dure pas. Ce n'est que mon avis.
Membre Anonyme
Intuitochat :  Exactement le même point de vue que toi. J'approuve totalement ! ;)
Membre Anonyme
Intuitochat: Ton deuxième paragraphe correspond tout à fait au fond de ma pensée (+1). 
Membre Anonyme
J'aurais tendance à dire (à croire) que c'est possible, à condition d'y mettre chacun du sien. L'amour s'entretient comme une flamme, il ne faut pas rester spectateur de sa vie à croire que le bonheur vient tout seul. Mais bon, je ne suis rien pour répondre à cette question. Nous saurons réellement y répondre quand la vieillesse nous aura attaché plus de rides en l'esprit qu'au visage...

Sujets similaires
  1. Que pensez - vous des couple mixtes ?
  2. Discrétion et vie infernale
  3. je suis dans un lycée agricole homophobe
  4. Jusqu'à quel point faut-il être tolérant ?
  5. Confession intime?
  6. J'écris c'est tout
  7. je suis amoureuse de ma meilleure amie qui a une copine
  8. comment lui dire qu'elle me plait..
  9. Une fille me plaît mais qui semble vouloir jouer "le rôle de la fille"
  10. Se remettre d'une rupture douloureuse
  11. Baisse forte de libido
  12. J'en pince pour une collègue de travail, que faire ?

  S'inscrire pour participer