Peut-on vivre seul sa vie?¿

Ancien membre  
Bonjour,Ma question est assez claire je pense! Ça va faire maintenant plusieurs années que je cherche quelqu'un avec qui partager ma vie! Malheureusement, ce fut à chaque fois un échec pour diverses raisons! Je me demande alors si chacun d'entre vous peux donner son avis si vivre seul est possible...merci :)
Ancien membre  
C'est possible je pense mais à cndition d'etre plutot fort psychologiquement, parce que si l'on est un temps soit peu sensible, voir nos amis se mettre en couple, vivre heureux en couple et tout ça, ça pèsera sur le moral .. Moi perso je ne pourrais pas, je serais malheureux toute ma vie de vivre seul.
Ancien membre  
Bien entendu, c'est tout à fait possible ... Mais pas pour tout le monde je dirais. Certaines personnes ont besoin d'avoir quelqu'un dans leur vie pour sentir un certain accomplissement personnel. J'imagine que c'est pour diverses raisons qui sont propres à tout à chacun mais bon. Après, je pense que c'est envisageable de vivre sa vie seul pour des personnes d'un naturel très solitaire et indépendant. Des personnes qui refusent de dépendre de quelqu'un et qui ne voient pas le mal à être seul (voyant dans cette situation une forme de liberté pour eux). Personnellement, je connais des éternels célibataires d'une quarantaine d'années qui vivent très bien, qui ne souffrent pas de cette situation, et qui ne comptent pas changer cela parce que ça leur convient comme ça. Après, à savoir ce qui est le mieux, je dirais que les goûts et les couleurs ça se discute pas vraiment. Chacun vit sa vie comme il l'entend, et chacun trouve son bonheur à sa façon, que ce soit seul ou en couple. (Et pour toi, Pierrot3, ne te fais pas trop de soucis. On peut faire de belles rencontres à n'importe quel moment, alors ne désespère pas trop, tu finiras pas trouver quelqu'un !)
Ancien membre  
On peut, oui. Enfin, seul dans le sens "pas en couple", mais du moment qu'on est bien entouré, de bons amis, une famille unie, etc, oui sans doute. Mais c'est un peu triste de penser comme ça. T'es jeune, t'as 18 ans, t'as largement le temps pour trouver quelqu'un, alors ne commence pas à te poser ce genre de questions, tu vas te miner le moral pour rien^^ Continue d'avancer, d'expérimenter et de laisser la vie te jouer des tours, et surtout laisse-toi le temps d'évoluer, de changer ta façon de voir les autres et surtout toi-même. Bref, relax. Si tu te sens un peu fâtigué émotionellement, prends une pose de ce côté là et retente ta chance plus tard. Entre temps, fais quelque chose pour toi, genre t'améliorer, mais un truc pour toi, pas pour les autres (genre faire du sport, apprendre à jouer d'un instrument, une nouvelle activité, etc... tant que c'est pour TOI et si possible avec d'autres autour pour avoir un vrai sens de progression, et peut-être forger de nouvelles amitiés). Donc, bref, pas une mauvaise question, mais ne te prends pas la tête avec ça maintenant. Si t'avais la soixantaine passée sans aucun succès amoureux (et encore, y'a pas d'âge pour trouver quelqu'un), mais mec t'as 18 ans quoi, c'est pas la mort^^
Ancien membre  
Tant qu'on a un bon entourage autour de soi, il est facile de supporter la solitude. En revanche, si tu es quelqu'un de sensible (hypersensible pour ma part) et que ton entourage est quasi-inéxistant (en dehors de papa-maman), ça peut être difficile à vivre... Mais, à 18 ans, personnellement, en dehors de la musique, je ne posais pas trop ce genre de questions, je n'y pensais pas... A 34 ans, après 10 années de solitude, là, je te le dis, la solitude est invivable... ^^!
Ancien membre  
Ça dépend ce que tu entends par «seul». Il semble qu'on a tous un besoin d'affection a satisfaire pour pouvoir vivre pleinement, mais le couple n'est pas la seule source pour cela. On peut très bien vivre de courtes aventures, voir rester carrément célibataire et avoir une vie très remplie et harmonieuse a côté, je pense (et espère). Mais dans ce cas c'est un choix de vie qui rend heureux, et non un célibat subit. Tout comme le choix d'être en couple en fait, car le «couple subit» n'est pas mieux (on fait comme tout le monde, la société veut ça et puis financièrement blabla et pour les enfants il faut bien). Je n'ai qu'une certitude, mieux vaut être seul car tu sais que t'as pas trouvé la bonne personne, que croire avoir trouvé la bonne juste parce que tu supporte pas d'être seul.
Ancien membre  
Je suis complètement d'accord avec Pistache ^^ Et puis, personnellement, je ne pourrais pas. Je suis célibataire depuis... longtemps, déjà, trop longtemps, et j'en souffre énormément. Je ne le montre certes pas au quotidien (parce que j'ai cette capacité de rire pour un rien !) mais au fond, tous les jours je me couche en me sentant très seule. Mais ce n'est pas pour autant que je m'obstinerai à rester avec la première venue parce que je ne supporte pas la solitude. J'en souffre mais je sais qu'elle peut m'être bénéfique. Et ça ne sert à rien de s'obstiner quand une relation ne marche vraiment pas. Ca fait souffrir l'autre, et nous aussi par la même occasion. Donc mieux vaut retourner au célibat à ce compte là, par choix. Et puis j'ai besoin d'affection moi =$ ^^ Et j'en ai énormément à donner également donc je pourrais pas garder tout ça pour moi ^^
Ancien membre   - Modification par exosoul le 07/07/2014 - 12:22:08
Je casse les pieds à mon entourage a force de me plaindre de ma solitude, j'admet que je me saoul moi même, je ne sais pas pourquoi mais j'ai ce besoins insatiable d'avoir un copain, mais jusque là aucune des relation ne m'a satisfait (a vrai dire il n'y en a eu qu'une seul, à distance, avec un amour que j'avais pour lui qui n'étais pas réciproque, du coup il m'a quitté du jour au lendemain sans crier gare) Je demande a mes amis si ils ont des contacts, des gens comme moi, mais il se trouve que tout les gens de mon ages que connaissent mes amis ont eu la chance d'être déjà en couple, et ça m'afflige personellement, les amies que je connais, par ailleurs, ne me le disent pas, pour que "je ne voulais pas que tu me demande de sortir avec toi". Donc non je ne vois pas ma vie seul, c'est impossible, je souffre trop moralement pour supporter cette idée, et si malheureusement je n'ai pas cette chance, je ne pense pas y survivre moralement et pouvoir continuer a supporter de voir les gens heureux (malheureusement j'envie mes amies, je déteste mes autres amies qui par exemple sorte avec 3 mec en une semaine). Je suis trop sensible pour supporter tout le poids d'une vie (les pertes d'être que l'on aiment etc...) seul. Mes vrais amies ne se compte que sur les doigts d'une main en plus. ^^'
Ancien membre  
Vous me faîtes rire. Faudra bien apprendre à vivre seul(e) pour apprendre à vivre avec quelqu'un. Et surtout, ne jamais que même si vous êtes en couple avec quelqu'un et que ça se passe très bien, dans les tréfonds de vos âmes vous restezrez toujours un peu seuls.
Ancien membre  
Il n'y a rien de drole je trouve, certaine personne éprouve ce besoins, elles savent vivre seul mais seront moins bien qu'accompagner, la solitude est moins grande quand on est avec une personne que l'on aime je pense, après c'est mon avis je n'ai jamais eu de vrai relation. ^^
Ancien membre  
Ce qui est drôle c'est qu'il s'agit d'ados qui n'ont rien vécu et n'épreouvent ce malaise parce que depuis enfant la société les innonde d'idées préconçues comme quoi on ne peut s'épanouir qu'en couple.
Ancien membre  
BeyondTheGrave : Ados ou pas, société ou pas, se moquer du mal-être des autres n'est certainement pas la meilleure façon de les aider. Et si ce n'est pas ton objectif et que tu n'es là que pour jouer celui qui a tout compris, reconsidère s'il-te-plaît tes priorités. Le "vécu" n'a rien à voir là-dedans, et beaucoup d'ados en viennent au suicide ou finissent avec des troubles psychologiques une fois l'âge adulte atteint parce qu'on n'accorde aucun sérieux à leur doutes et qu'ils finissent par en perdre leur capacité à relativiser. On parle d'être humains ici, qui lisent ce que tu dis et peuvent se sentir concernés, culpabilisés par la dureté de mots que tu emploies. Ne sous-estime par leur portée parce qu'on est "sur internet". Bref, dans tous les cas, pour ceux qui partagent les questionnements évoqués plus haut : vous êtes jeunes, certains effectivement encore adolescents avec les instablités émotionelles et psychophysiologiques que cela peut impliquer. Vous avez le temps, et c'est une période compliquée pour ceux concernés. Pensez d'abord à vous construire et à passer "votre" cap de stabilisation. C'est dur, douloureux peut-être, mais c'est simple, il y a juste à avancer et attendre que ça aille mieux. Il n'y a pas de solution miracle, mais maintenir des activités annexes (culturelles ou sportives, tout du moment qu'il y a interaction humaine, même indirecte, si vous avez par exemple un clu de jeux de rôles ou de théâtre dans le coin, ce sont deux très bons choix qui permettent de travailler indirectement sur soi tout en apparenant à mieux s'extérioriser et communiquer) et entrenir un minimum de rapport social (ça aussi, c'est pas facile pour certains, mais le plus compliqué c'est de se lancer, une fois le premier pas fait le reste vient tout seul) suffira pour vous sortir le plus gros de vos pensées. Tout le monde passe par là, dans un degré ou un autre. Tenez bon, éventuellement prenez contact avec un psychologue ou un groupe de soutien si vraiment c'est un problème (il n'y a aucune raison d'avoir honte si on a besoin d'aide). Mais c'est avant tout une question de temps, et d'un peu de travail sur soi. Et surtout, ne vous en voulez pas de vous sentir mal. Peu importe vos raisons ou votre situation, c'est de vos émotions qu'il s'agit : personne n'a rien à y redire, et la logique ne tiens pas. Quand vous serez prêts, que vous aurez une meilleure idée de qui vous êtes et de ce que vous voulez, les choses seront tout de suite un peu plus claires. Mais en attendant, ne vous torture pas trop là dessus, vous avez tout le temps et tout le loisir de faire expériences, erreurs, et réussites.
Ancien membre  
Je ne moque pas. Simplement la situation me fait rire. Ils ont l'air de limiter deux choses par le couple. La première chose la solitude. La seconde est le bien-être général. Evidemment, c'est toujours agréable d'être en couple. Mais la vraie solitude ne se limite pas à être en couple ou non. On peut être bien sa vie sans avoir à être en couple. Dans un de mes messages, je voulais d'ailleurs dire que pour être bien dans son couple, faut avant tout être bien avec soi-même. Je ris parce que je vois des ados pensant que le couple est la solution miracle. Le couple n'est nullement une fin en soi. Le problème est que la société matraque les esprits avec ce genre de considérations. Aujourd'hui, j'ai choisi d'en rire. Peut-être que demain j'aurai envie d'écrire un pamphlet.
Ancien membre  
Rien ne t'empêchait de communiquer la même chose sans manque de coutoisie ni cynisme. Tu as choisi de l'exprimer ainsi. Je mettais donc juste en lumière le fait que les mots que l'on emploie peuvent avoir un impact, alors mieux vaut bien les choisir. Après, mes conseils, t'en fais ce que tu veux, mais je tenais à le dire.
Ancien membre  
Il n'y avait pas de cynisme particulier. Enfin, si j'avais vraiment voulu être cynique, mes mots auraient été bien plus acides. J'ai dilué mes mots. Ceci dit, comme à la base je suis plutôt acide, la dilution passe inaperçue.
Ancien membre  
Un adolescent peut penser comme un adulte, il peut se poser des questions qu'un adulte lui aussi peut se poser, il y a bien souvent des cas ou un jeune est plus aboutit qu'un adulte, il n'est pas forcément question de vécu, je suis jeune d'apparence mais je peux être plus vieux mentalement et connaitre mes désirs, ce n'est pas parce que j'ai 16 ans que je ne suis pas apte à savoir ce qui est le mieux pour moi. Il faut arreter de regarder l'age d'une personne ou la période de sa vie. Un adulte peut bien paraitre enfantin. De toute façons chaque personne a sa façons de penser, si je clame haut et fort que je serais plus satisfait de vivre avec quelqu'un c'est qu'il s'agit de mon avis, cela en est de même pour les autres. Il n'y a donc aucune raison de dire que nos avis ne sont pas valable car on n'a pas assez vécu pour être conscient ou que les médias nous inonde d'idées. Si j'avais tout simplement suivis les idées des médias et série televisé je ne serais pas ici sur ce site avec des idéologies qui me sont propre. tout comme la plupart des personnes ici présentes. (désolé si je ne me fais pas comprendre mais écrire avec un gros mal de tête c'est bien relou :) )
Ancien membre  
Je vais paraître pour un fou mais je n'ai jamais eu de relation avec quiconque,j'ai toujours vécu libre "je vais avoir 26 ans" et je le vis très bien. Faut dire j'ai une passion qui me prend du temps lol
Ancien membre  
Je vois que vous avez pris le temps de me répondre ou commenter l'une ou l'autre remarque:) J'avoue que je suis jeune et que j'ai ma vie pour construire une histoire. Donc n'allons pas trop vite en besogne et prenant patience des choses. Le temps passe mais c'est à nous de le remplir au maximum d’événements pour qu'il ne soit pas ennuyeux. On est pas obligé forcément d'avoir quelqu'un à ces côtés, bien que cela peut faire du bien dans certaines occasions xD. Mais nous avons aussi beaucoup d'activités à côté qui peuvent nous occuper et tout aussi intéressantes.