Les difficultés du couple homo !

Forum Gay - Créé le - 5 Participations

Les difficultés du couple homo !

Avant toute chose.
Sachez qu'il s'agit de mon simple avis.
Que je généralise pas bien que les propos vont peut être aller dans ce sens.
Il s'agit de simples constations, d'expériences vécues personnelles ou échangées avec d'autres.


Après cette petite mise au point. Passons au sujet.

Pourquoi m'est il toujours paru si difficile de trouver un compagnon de vie avec pour seul leitmotiv du couple le sexe ??

J'entends par là que ma relative jeunesse a toujours attiré des personnes de mon âge ou plus jeunes.
Et très souvent. Même chaque fois vais je dire. Je fus déçu de constater que le couple; une relation de couple; n'intéressait pas. L'amusement était le seul but.

Quant aux personnes plus âgées, relativement effrayées par mon âge, ne me prenaient pas au sérieux lorsque je parlais de couple.
Terrible d'être vu comme immature à cause de son âge alors qu'il en est tout autrement.

Fin bref.
Ne parlons pas que de moi. Élargissons le propos.
Des jeunes en mal de sexe et des plus de 30 ans en mal d'amour.

Difficiles constations.

Alors comment espérer un couple stable ??


PS : je tiens à préciser que je ne suis pas désespéré !!
Parce que je sais que certains propos vont peut être attirés les foudres de certains de la communauté et qu'ils vont chercher n'importe quelles cordes sensibles pour me foudroyer !!!

Mais je sais aussi qu'un couple homo peut exister. Je pense juste qu'il est plus difficile à trouver !!

Et vous. Qu'en pensez vous ??
Rencontre gay
0 vote

Personnellement je crois au couple hétéro comme au couple homo, je ne vois pas pourquoi il y aurait plus de différence. Après, peut être est-ce parce que je suis en couple depuis plus de 4 ans maintenant?, probablement...
M'enfin bref, le couple gay j'y crois, je pense juste qu'il est plus difficile de le mettre au point pour la bonne raison qu'il y a plus d'hétéros que d'homos, donc c'est plus compliqué car moins de choix de trouver Le garçon/La fille :-)
0 vote

Personnellement, mes relations durent, en moyenne, avec les gars 6 mois et un peu plus avec les filles.
J'ai toujours cherché du stable et je ne trouve pas ça difficile à trouver. Par contre, ce que je trouve particulièrement difficile à obtenir, c'est un couple sachant être stable sans tomber dans la monotonie.

C'est peut-être ça qui pousse les gens à ne pas vouloir quelque chose de stable, car lier cela avec le "divertissement" et la "nouveauté" afin de faire fuir la monotonie n'est pas si simple.

Personnellement, je serais donc tenté de dire que tu n'as pas eu de chance, que trouver quelqu'un cherchant du sérieux n'est pas si difficile, mais ne reposant cet argument que sur mon vécu, je ne peux aussi m'empêcher de penser que c'est peut-être moi qui ai eu de la chance.
0 vote

Il est vrai que couple stable rime très souvent avec monotonie.
Mais elle s'installe aussi parce que chacun se laisse aller et prends tout pour acquis. Enfin je pense.

Après je ne peux pas dire que je n'ai pas eu de chance.
C'est juste que j'ai vécu de formidables choses.
Mais désormais un peu de stabilité est aussi appréciable. Se sentir aimé. Pas seulement pour sa carte bleue ou son "c**"
0 vote


Salouté ! :D

Je pense que le sujet est intéressant mais il va falloir élargir l'éventail...
Je suis désolé par avance pour le roman qui va suivre, je vais cependant tenté de ne pas trop m’emporter.

Tu fait une constatation qui, en mon sens, n'est pas tout à fait juste entre la relation que peuvent avoir les homo entre eux que tu juxtapose avec les relations hétéro... tu aurais du aller un peu plus loin en fait ! ^^
Comme l'a signalé Kattarsis, il y a plus de personne hétéro que d'homo ou de bi ce qui influent forcément sur les probabilités de trouver quelqu'un. La question que je me pose est est-ce que ta question concerne uniquement les homo ? Ou est-ce que ça ne concernerait pas l'être humain dans son ensemble ?

En effet l'Homme est finalement un animal avec les restes d'instinct qu'il nous reste même si nous avons évoluer technologiquement mais aussi moralement il nous reste du primaire.
Il a était constaté que comme tout animal, notre espèce n'a finalement (et biologiquement) qu'un seul but; assuré la survie de l'espèce. L'acte sexuel et les envies, les pulsions qui en découlent ainsi que le plaisir immense et intense que l'on peut ressentir pendant ses quelques instant de plaisir charnel sont d'ailleurs la pour assuré la survie de notre espèce.
C'est logique d'ailleurs, personne ne rechigne à faire une petite partie de catch au lit avec une personne qui plait physiquement, hors vu l'énergie que l'on dépense, l'effort phénoménale qu'il faut souvent soutenir ainsi que la difficulté de certaines positions (souplesse, adresse, dextérité et agilité) pour quelques minutes de bonheur il faut vraiment que ce soit plaisant pour qu'on se mettent à quatre patte ! :o

Ensuite toujours coter biologie, assurer la survie de l'espèce ne signifie pas sauter sur tout ce qui bouge d'autant qu'a la différence des animaux, nous on à pas de période de reproduction... (ce serais marrant si on en avait une d'ailleurs et ça réglerais sûrement des problèmes. Voir un sketch de J-M Biggard pour plus d'infos !)
Donc procréer oui mais pas avec n'importe qui ! Et c'est la que le physique (musculature pour les mâles, tailles des hanches pour les femelles généralement) et en ce qui nous concerne l'intelligence, la personnalité et d'autres valeurs entrent en scènes. Nous sommes donc "conditionner" pour rechercher ce qui fera une meilleurs descendance...

Cependant à l'inverse des animaux nous avons des "codes" plus ou moins "admis" en fonction des époques, si aujourd'hui nous avons que l'embarras du choix (parfois pas le choix, que l'embarras ! mdr) il n'en a pas toujours était ainsi et je ne parle pas de mariage forcé ! Avec internet et tous nos moyens de communication nous avons élargie nos choix.
Imaginez un village de 600 habitants, à l'époque ou même le télégraphe n'existe pas, la seul connexion avec l'extérieur pouvant être des messagers (souvent utilisé par la Noblesse ou le Clergé) et des marchand itinérant. Le choix pour se marier devient plus que limité dans ses conditions...
Je ne fait pas de critique négative sur notre époque (pas tout de suite, on va attendre un peu pour ça...), ni la technologie (j'adore internet !) mais c'est simplement pour dire qu'aujourd'hui le choix et les probabilités d'intérêt sont beaucoup plus important, ce qui nécessairement implique certaines difficulté qu'il n'y avais pas avant.

Voila le premier constat; nous sommes des animaux qui avons un territoire extrêmement vaste pour une seul espèce. Oui, oui... je sais ! Les fourmis sont bien plus nombreuse et bien plus étendu sur la planète que l'espèce humaine mais chez elles, seule les Reines peuvent se taper un mec et c'est souvent qu'une seul fois dans leurs vie... (quelle misère !).

Outre ce coter "scientifique" qui nous impose de trouver la personne idéal dans des critères purement biologique, en tant qu'être humain d'autre critère s'applique et je ne vais pas en faire la liste, ce serais inutile et ce serais surtout trop long !
Comme je l'ai déjà dit notre société impose des codes en fonction des époques mais aujourd'hui les codes disparaissent avec les évolutions que l'on à connu (émancipation de la femme, libre arbitre, connaissance et expérimentation des plaisir sexuel voir même dérive dans certains cas...) et nous sommes peut être dans une transition ou nous mettons en place de nouveau code... (?)
J'ai également demander si la question d'Al3jandro23 concerne uniquement les gays (homme apparemment) ou toute l'espèce humaine ? La question concerne bien l'espèce humaine dans son ensemble et non qu'une infime partie car le problème est le même quelque soit ses attirances sexuels. C'est de toutes façon biologique... MAIS les homos ne peuvent pas avoir d'enfant (biologiquement, j'entends). C'est... intriguant ! Car dans le comportement ils sont souvent fidèle aux hétéro. La biologie ne ferais donc pas de différence ?

Je vois que je commence à être long... je vais abréger ! Enfin euh... j'essaie ! Mais c'est vaste comme sujet ! La prochaine fois demandez moi quelle différence y a t-il entre pratiquer un punch ou planter des betterave !!! mdr

Alors comment espérait un couple stable ? Ou plutôt est-ce possible aujourd'hui ?
Car quand les sentiments s'en mêlent... et c'est bien souvent le problème finalement !
Nous sommes dans un monde ou tout va absolument très vite et ou on nous pousse (et aussi on se pousse nous même) à la précipitation, c'est dans notre mode de vie; manger vite, travailler plus vite, apprendre plus vite, comprendre plus vite et... tomber amoureux plus vite ? Je pense qu'il s'agit surtout d'inexpérience des sentiments amoureux car en fait et sans vouloir reprendre le titre d'une émission: << C'est quoi l’amour ? >> Est-ce que la première fois ou vous tomber amoureux de quelqu'un est pareil à la dernière fois ? Si c'est différent, en quel sens ? En plus profond ? (Je parle pas de sexe, hein ! Restez avec moi il s'agit bien de sentiment !).

Pour ma part (ce n'est que mon expérience personnelle) je suis " tomber amoureux" la première fois (me semble t'il) vers 9/10 ans pour une fille puis il y en a eu quelques autres jusqu’à 17/18 ans ou je suis "tomber amoureux" pour la première fois d'un mec... ce qui forcément implique quelques questions en mon fort intérieur et ça continue encore aujourd'hui cependant je pense avoir connu le véritable sentiment amoureux qu'a 17/18 ans car avant cela le sentiment n'était pas aussi "profond", aussi intense qu'a ce moment et je n'ai pas connu mieux par la suite (et je parle toujours de sentiment, le gars en question est hétéro !).
En claire avec le temps j'ai "découvert" le sentiment amoureux, appris à le reconnaître et à ne pas confondre avec d'autre sentiment qui sont intense mais pas autant, pas aussi follement, aussi puissant que l'amour. Et ça... on ne peut pas tricher...
Attention, hein ! Je suis tomber amoureux après 18 ans d'autre personne mais le sentiment que j'avais étais le même qu'a 18 ans et il n'a jamais évoluer d'avantage jusqu’à maintenant.

Donc peut être que nous "tombons amoureux" souvent un peu trop vite, peut être en pensant qu'il s'agit d'amours alors que c'est autre chose... me demander pas quoi ! J'en sais fichtre rien !
Hors si l'amour est inconditionnelle, fantastique et donne des ailes car on est vraiment prêt à tout pour l'autre dans ce cas la, l'amour ne dur que trois ans... il est éphémère... car dans notre cerveau une substance le nourrit un certain temps qui permet l'accouplement pour... allez ! Vous savez ! Pour assurer... la survie de... notre espèce ! ^^
Pour que l'amour soit éternelle il doit être nourrit ! De vos échanges, de vos petits gestes intentionné comme des engueulade ! Pour le meilleur et pour le pire, dans la joie et l'adversité ! Car je pense qu'il s'agit d'un sentiment tellement complexe qu'il se nourrit de tous les autres: la joie, le plaisir, la peur, la haine, l'inquiétude, le doute et j'en passe ! Alors oui ! Il faut tous ça pour être amoureux car comme le sexe, vivre à deux est un exercice pénible, fatiguant, qui demande beaucoup d'énergie mais comme pour le sexe on se fiche de tous ça, l'important c'est le bouquet final... ;) :roll:

Pour conclure,
vivre en coupe, à deux est une expérience délicate qui demande de lourd sacrifice, si les jeunes sont plus attiré par le sexe c'est peut être finalement pour expérimenter cette amours et le découvrir, après trente ans on a fait nos erreurs et on commence à vouloir se poser, notre horloge biologique interne s'affolant légèrement pour qu'on fasse notre boulot en tant qu'individu d'une espèce mais avec les sentiment qui s'entre mêles, ce que l'on sait, ou se que l'on croit savoir, nos expériences et les "modes" de la société, ses codes et sa "rapidité" il y a beaucoup trop d'incertitude et de paramètre pour quelque chose d'aussi important...
Alors on accepte moins les erreurs de l'autre avec le temps, ses petit défauts craquant deviennent insupportable et quand on commence à compter les points c'est que la magie commence à disparaître.

Voila...
Je sais pas si j'ai répondu a sujet et si c'est ce que tu attendais, Al3jandro23, mais je pense (j'espère) t'avoir au moins donner une (ou plutôt plusieurs) direction possible pour ce débat !
Je n'ai qu'une chose à dire, maintenant que tu es bien dans la m**** avec ce roman, BON COURAGE ! ;-) mdr
0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit