Se remettre du chagrin causé par la mort d'un animal, cela peut-il durer longtemps ?

avatar contributeur de Sourirefroid
Sourirefroid
06/03/2023 à 22:14

Bonsoir tout le monde.

Ayant grandi entouré d'animaux, j'ai toujours vécu leur trépas comme une épreuve douloureuse et insurmontable. Vous évoluez avec un animal qui vit à vos côtés pendant des années, qui guette votre retour à la fin de la journée et partage de la complicité, ou joue avec vous. Et puis un jour, le Temps fait son office et nous arrache un ami. Le deuil devient lancinant et insupportable. Il y quelques années, la mort d'un chat m'a ébranlé. Je m'astreignais à me faire une raison, à accepter la fatalité, en vain. Et lorsque l'on me suggérait d'adopter un autre animal, j'opposais un refus en disant que je ne voulais pas trouver de remplaçant à mon ami. Des années plus tard, je n'ai toujours pas osé adopter un autre animal de compagnie, bien que je m'en languisse parfois. J'ai peur de connaître de nouveau le chagrin lorsque l'inéluctable échéance viendra un jour. C'est grotesque, autant ne plus vivre avec un tel raisonnement me direz vous, et vous aurez parfaitement raison. Mais cela est plus fort que moi. Avez vous ressenti de tels sentiments ?

Bonne soirée.

avatar contributeur de Grise.larme
Grise.larme
06/03/2023 à 22:58 - 10/06/2023 à 23:38

.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
06/03/2023 à 23:06 - 06/03/2023 à 23:18

Citation de Sourirefroid #443624

Bonsoir à toi,

Mon chien , mon fils a 4 pattes, mon meilleur ami m’a quitté dans la nuit du 18/01/2023 de mort naturelle .

Il a laissé glisser son dernier soupir dans mes bras à l’âge de 11 ans et demi.

Il était mon centre de gravité, mon univers. Je n’oublierai jamais cette douleur et cette épreuve.

Je suis restée prostrée dans mon lit durant 4 jours, ( mes collègues de travail très compréhensif m’avait proposé de prendre des congés) .

J’ai fais des heures sup au taf pour éviter de rentrer tôt chez moi et de sentir le néant que son absence a réveillé. Je rentrais si fatiguée , juste de quoi me brosser les dents et m’endormir d’épuisement et de ma tristesse.

Et lorsque j’ai été récupéré ses cendres une partie de moi allait plus profondément dans le désespoir mais une autre ne pouvait s’empêcher de penser qu’il était enfin rentré à la maison.

J’avais également commandé une plaque à son nom.

Depuis que j’ai fait ce petit espace de recueillement à l’endroit même où il m’a quitté, je remonte peu à peu la tête de l’eau.

Je ne peu toujours pas sortir dans le quartier ou lui et moi on faisait nos longues sorties ensemble, ni dans notre parc préféré. Mon quartier est comme un village et notre duo quasi inséparable, moi et mon chien, était connu comme le loup blanc. Les peu de fois ou j’étais dehors sans lui, on me demandais si il allait bien et pourquoi on était pas ensemble, et qd c’était lui qui était en balade avec un ami ou une voisine car j’étais malade au point de ne pas tenir debout (ce qui était rare) idem, les gens les interpellaient pour savoir pourquoi ils avaient mon chien et si j’allais bien.

Je ne veux voir personne qui connaissait mon chien, ni recevoir chez moi pour le moment ( mis à part ma mère et ma sœur qui étaient très inquiètes pour moi), son coussin , sa couverture et le plaid que nous partagions a 2 chaque fois qu’il était sur les genoux sont tjrs la, non laver pour garder son odeur, j’ai mis du temps à ranger ses gamelles de ce qui était son coin repas à lui dans la cuisine.. mon deuil je le vis chaque minutes de chaque journée.

On ne guéri pas d’un deuil, on doit vivre avec.

Comme j’ai dit à ceux qui attendent que J’aille mieux : soyez indulgent, on ne m’a jamais appris à vivre avec la moitié d’un cœur .

J’ai toujours su qu’ après lui je ne reprendrais plus d’animaux et je maintiens mes propos, je ne cherche pas à combler le vide qu’il a laissé car c’est tout bonnement impossible. Il était unique, notre rencontre, notre lien sont irremplaçable.

J’ai grandis entourée d’animaux qui étaient tous des membres de la famille, mais lui c’était encore plus fort que ça. La hauteur de ma douleur est proportionnelle à celle de mon amour pour lui, alors je sais d’emblée que ma souffrance ne cicatrisera jamais.

avatar contributeur de Artyom
Artyom
07/03/2023 à 01:33 - 07/03/2023 à 01:35

Je redoute tellement le jour où mon chat partira.

Je la connais depuis 17 ans bientôt.. la moitié de ma vie, autant dire que de la perdre fera un trou béant dans mon coeur et dans ma vie.

Il me faudra un moment avant d'adopter un autre animal en admettant que j'y sois préparé un jour. Pour le moment je ne veux pas y penser et j'avoue que j'ai trop peur d'en faire un substitut.

C'est le manque qui me fait le plus peur. Rien que quand elle etait hospitalisée pendant 2 jours, je ressentais le besoin de la toucher et de la respirer. Elle sent le bois brûlé, le soleil et l'herbe fraîche...

Sinon j'ai perdu ma chienne il y a plusieurs années, j'y étais moins attaché que mon chat, mais sa mort m'a tout de même marqué. Je voyais son fantôme à sa place habituelle, par habitude je crois. Aprés plus de 10 ans, j'ai fini par me remettre, mais je pense toujours à elle.

avatar contributeur de Furyo
Furyo
07/03/2023 à 08:28

Citation de Sourirefroid #443624

J'ai déjà entendue ce discours la de la part d'une amie, c'est une personne très introvertie et qui a due mal a accorder sa confiance et son chat était vraiment tout pour elle. Quand il est décédé elle n'a pas souhaitée en reprendre un autre par crainte de souffrir encore de nouveau, et surtout elle ne se voyait pas remplacer un chat par un autre ce qui est totalement compréhensible.

Par contre, je lui ai répondue que si elle souhaitait en adopter un de nouveau peu importe le temps que son deuil prendra, cela ne sera pas pour autant une trahison envers son ancien animal car son chat est irremplaçable.

Concernant la réponse à ta question, tout ce qui vit est censé mourir, et il n'y a aucun remède à ça, et je pense que la nature est bien faite, être immortel qu'on soit un homme ou un animal serait je pense, synonyme de lassitude.

Notre temps sur cette planète est limité pour laisser la place à d'autres.. et permettre aux différents cycles de se renouveller, il a eu son temps, tu as le tiens et un jour ce sera au tour d'autres êtres vivants d'exister quand nous ne serons plus de ce monde.

Si tu as été bon envers ton animal, et qu'il a été heureux en ta présence, il n'y a aucun regret à avoir, tu lui as donné ton amour et c'est un cadeau extrêmement précieux.

avatar contributeur de Sourirefroid
Sourirefroid
07/03/2023 à 13:49

Citation de Furyo #443651

Citation de Grise.larme #443626

Merci pour vos mots, oui, il faut accepter l'inéluctable et chérir les beaux souvenirs que nous laissent nos compagnons !

avatar contributeur de Seb88
Seb88
07/03/2023 à 14:10 - 07/03/2023 à 14:43

ça doit être abominable

J'ai mon premier chat depuis 4 ans, je suis tellement attaché à elle, je ne pensais pas que ça serait aussi puissant comme lien. Je m'étais toujours dit que les chats étaient plus indépendant/ solitaires et elle est l'extrême opposée. Elle est hyper affectueuse, elle me suit partout non stop et se rend limite malade dès que je m'absente plus de quelques heures.

ça peut paraitre un peu niais mais je la considère un peu comme ma gosse, dès qu'elle est légérement différente je le ressens instantanément . Toujours ultra inquiet au moindre minuscule problème de santé 😅

l'idée de la perde me provoque une sacrée angoisse, je n'ai même pas envie de l'imaginer, je pense que je vais mettre un sacré moment avant de m'en remettre 😕

J'ai l'impression que quand j'exprime tout ça aux gens, ils trouvent ça un peu débile, ils aiment les animaux vite fait comme une sorte de meuble amusant qu'on a juste à changer dès qu'il meurt.

avatar contributeur de Trandafirul
Trandafirul
07/03/2023 à 16:42 - 07/03/2023 à 18:01

SourireFroid

Citation de Sourirefroid #443624

merci de ce sujet qui nous change de la sphère amoureuse ou sensuelle...

Comme toi j'adore les animaux, ai vécu entourée de chats et ai eu de grands chagrins, presqu'autant, ou autant parfois que des humains.

La situation particulière de ne pas avoir eu d'enfant à une époque où la PMA était interdite et où la PMA artisanale était inimaginable pose question pour ceux dont les animaux sont presque comme des enfants, voire des enfants et des compagnons de vie.

Aujourd'hui je vis avec trois chattes que j'ai élevées, trois vieilles dames, l'une de dix-sept ans qui m'a suivi partout à travers plus d'une dizaine d'appartements, villes et pays différents toujours très à l'aise partout du moment que j'étais là, et ses deux filles de douze ans dont je me suis occupée depuis la naissance !

Oui, l'animal nous offre nos plus stables et nos plus longues relations... et les plus désintéressées... les plus pures quelque part.

Par contre, je te pose une question : ne pas rechoisir un autre compagnon par peur de souffrir, c'est comme une relation amoureuse où l'on préfère rester seul.e plutôt que de repasser par une rupture... Sauf qu'avec un animal, à part un décès, tu ne seras jamais déçu. Et avoir un nouveau compagnon dans quelques années, quand tu te sentiras prêt, ce ne sera pas une infidélité envers le précédent !

avatar contributeur de Zababa
Zababa
07/03/2023 à 17:46

J'ai eu mon premier chat pour mes deux ans et depuis je n'ai cessé d'en avoir...toutes les pertes sont difficiles ... quelles soit de mort naturelles, de maladies, accidentelles. J'ai perdu mon vieux chat avant Noël et ayant prévu que son départ serait très difficile pour moi, j'avais pris une nouvelle petite chatonne...et le pire est arrivé... depuis Dimanche ma minette a disparu...elle n'est pas rentré de sa balade du soir... et je crois que c'est encore pire qu'un décès parce que je ne sais pas où elle est, ni ce qu'elle vit...

Chaque animal est différent et aucun ne remplace l'autre, mais ce qu'ils m'apportent chacun à leur façon est très important pour moi...alors oui leur disparition est une douleur terrible à chaque fois...mais je ne peux pas m'en passer. La mort fait partie de la vie...pour tous les êtres...

avatar contributeur de Sharkie
Sharkie
07/03/2023 à 18:34 - 07/03/2023 à 18:40

j'ai toujours eu des chats depuis toute petite et ils font parti de ma vie : je LES aime. Il y en a un en particulier qui m'a touché et qui à aujourd'hui me manque encore terriblement et ça fera 10 ans le 09 mars.... il n'y a pas un jour ou je ne pense pas à lui. on était fusionnel et ce jour là j'ai perdu ma moitié et j'ai jamais autant pleuré de ma vie même encore aujourd'hui..... j'ai mis du temps à en reprendre un, mais je me suis jurée de ne plus aimé un chat comme j'ai pu l'aimer. celui que j'ai actuellement me comble c'est tout le contraire de mon précédent je sais que quand je le perdrais je serais triste mais pas autant que mon âme soeur perdu car j'ai mis des barrières. Mais c'est pas pour autant que je ne l'aime pas c'est mon"p'tit cul"qui me comble tous les jours et m'inerve aussi ^^

avatar contributeur de Dionysos
Dionysos
08/03/2023 à 00:53

Les animaux ont fait partie de ma vie depuis ma plus tendre enfance donc des deuils de copains, canins, félins, j'en ai connus mais chaque fois, c'est difficile et plus il y a cette proximité entre cet ami fidèle et nous, plus le chagrin et la douleur sera vive. J'ai perdu la dernière chatte qui a partagé ma vie il y aura bientôt deux ans. Elle est arrivée dans ma vie par hasard, petit chaton d'à peine un mois qu'une dame avait recueilli abandonnée au bord d'une route avec sa soeur. J'ai partagé les quatorze saisons de sa vie mais malheureusement la maladie (cancer) qu'on lui a décelé m'a contrainte à devoir lui faire des adieux. Ce fut douloureux, nous étions inséparables. Je n'avais jamais eu une relation aussi proche avec un animal avant elle. Je l'appelais mon pot de colle tellement elle était toujours collée à moi et quand je m'absentais de la maison, elle ne se gênait pas pour me faire savoir qu'elle n'avait pas appréciée que je la laisse seule, même si ce n'était que pour une heure. Elle s'exprimait beaucoup verbalement et pouvait argumenter à tout ce que je disais mais j'étais son humaine à elle et elle savait bien exprimer son amour avec câlins et ronronnements à profusion.

J'avais cette réaction de me dire que je ne voulais pas la remplacer mais chaque animal étant différent, on ne peut pas les remplacer. Le nouvel ami que tu adopteras aura son caractère, sa personnalité propre et te fera vivre d'autre beaux moments qui seront différents de ceux que tu as vécu avec celui que tu as perdu. Prend le temps qu'il faut mais ne t'empêche pas de vivre une nouvelle relation avec un nouveau copain du règne animal. C'est un peu comme perdre un amour, c'est douloureux, mais on finit par retomber en amour un jour en sachant que ce sera différent de ce qu'on a vécu avant.

La mort fait partie de la vie. On doit tous à un moment ou l'autre passer par la douloureuse étape du deuil et certains seront plus pénibles que d'autres à vivre, j'en sais quelque chose. On a au moins cette consolation de se dire qu'il nous est possible de pouvoir éventuellement retrouver un nouveau compagnon qui fera un autre bout de chemin avec nous...quand on perd sa mère par contre, il devient impossible d'en retrouver une autre.

On finis par s'en remettre mais on ne les oublie jamais parce qu'il se sont logés au fond de notre coeur. Alors bon courage et dis-toi que tu le sauras quand tu seras prêt à prendre un nouveau copain avec toi. Tu poseras les yeux sur lui, son regard croisera le tien et ce sera fichu! Il t'auras ensorcelé et tu le ramènera à la maison avec toi! 🐱 🐶

avatar ancien membre
Ancien membre
05/04/2023 à 21:34 - 05/04/2023 à 21:36

J'ai perdu les miens à la chaîne... je partageais la garde de nos 6 chats quand ma mère m'hébergeait. Tous seniors ils sont partis les uns après les autres cette année, de 6 à 3 mois d'intervalle. Les trois plus âgés se sont suivis de près dans leur trépas. Ma mère et moi on ne pensait pas avoir autant de larmes à verser. 3 chats sur 3 nous ont quitté. Trop pour nous.

Thorgal 17 ans

Scofield 15 ans

Titeuf 21 ans

Des amours de matous. Ça fait trop mal.

Et désolée pour vos bébés...

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
05/04/2023 à 21:53

Citation de Deeph #448822

De tous cœur avec toi et ta maman

avatar contributeur de Stephanie 38
Stephanie 38
05/04/2023 à 21:56

C'est simplement le décés d'un proche, qu'il soit animal ou humain ne change pas grand chose . . . il ne faut pas chercher à oublier, c'est impossible, il faut plutôt apprendre à ne pas oublier . .

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
05/04/2023 à 22:04

Citation de Stephanie 38 #448825

Rien n’est simple dans la perte de l’être aimé

avatar contributeur Reloteb
Reloteb
05/04/2023 à 22:04

Citation de Némésis Inu #448827

Nous on les aimes mais je me demande si les animaux peuvent nous aimer en retour.

Je crains que nous.

avatar ancien membre
Ancien membre
05/04/2023 à 22:05

Citation de Némésis Inu #448823

Merci Némé ;)

Je me souviens avoir visité ton profil il y a un bout de temps. Je crois tu avais un carlin noir ? Il avait une super bouille 😍

avatar contributeur Reloteb
Reloteb
05/04/2023 à 22:07

Citation de Deeph #448829

Je vais voir s'il y en a un. Je ne m'en souviens plus s'il y a un carlin noir ou pas.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
05/04/2023 à 22:10

Citation de Deeph #448829

Tu as une excellente mémoire.😊

Merci pour lui 😚

Il m’a quitté début janvier, la plus profonde douleur que je n’ai jamais connu.

Je n’ai aucune honte à dire qu’il est l’amour de ma vie et qu’ai perdu mon enfant.

Je ne m’en remettrai jamais et je continue mon chemin sachant que tôt ou tard lui et moi seront réunis tout comme toi et tes amours?

avatar ancien membre
Ancien membre
05/04/2023 à 22:18 - 05/04/2023 à 22:19

Citation de Némésis Inu #448833

Pas honte non plus. Les gens qui ne comprennent pas ça peuvent bien nous trouver débile je m'en fous. Nos bêtes c'est nos bêtes. J'ai beaucoup de doute d'une vie après la... vie ? Mais j'espère que nos animaux et (tous les autres sur cette planète) ont le paradis qu'elles et ils méritent après l'enfer sur terre.

Gros câlin à vos amours et à vous aussi 😽

avatar contributeur Reloteb
Reloteb
05/04/2023 à 22:19

Citation de Deeph #448835

J'aimerais tant qu'un paradis existe mais je ne crois pas en une vie après la mort.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
05/04/2023 à 22:21 - 07/04/2023 à 17:25

Citation de Reloteb #448828

Comme je l’ai dit dans un poste sur ce sujet, pour moi un animal ne ressens pas l’amour comme le conçoit l’humain.

Mais on leur reste précieux, une source d’attachement, un membre de leur meute.

Qin m’a offert tout cela et bien plus encore, peu m’importe que ce ne soit pas de l’amour

Citation de Deeph #448835

Citation de Reloteb #448836

Je ne parle pas d’un paradis mais j’ai la sensation qu’avant la Vie nous, chaque être vivant formions un tout et qu’à notre mort on refait partie de ce tout.

Mon chien et moi étions un de ces morceaux voir nous formions à 2 un seul et infimes morceaux de ce tout.

avatar ancien membre
Ancien membre
05/04/2023 à 22:24

Citation de Némésis Inu #448837

Je serais même tentée de dire que nos animaux ne nous doivent rien. Ils peuvent être des teignes que tu les aimera quand même 😆

J'avoue je suis faible 🤣

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
05/04/2023 à 22:29

Citation de Deeph #448839

Quant on aime profondément on prend l’autre dans son entièreté. Nos loulous n’ont aucune mauvaise intention même si ils nous font tourner en bourrique !

avatar contributeur de SirPoney
SirPoney
06/04/2023 à 03:36

Ayant 6 chats et perdu quelques uns de mes compagnons, je sais ce que c'est ...

En vrai je pense que cela dépend des personnes, je pense qu' il y a des gens qui ne vont pas vouloir "remplacer" l'ami qu'ils ont perdu par peur de revivre leur perte ou juste pour pas les oublier, et d'autres qu'ils voudront retrouver le sentiment de bonheur en reprenant un autre animal.

Les deux points de vues se respectent, perso je me situerai plutôt dans la 2ème catégorie.

Certaines personnes vont se remettre très vite de la perte d'un animal de compagnie et d'autres vont mettre du temps.. C'est propre à chacun, chacun gère le deuil comme il peut / veut .

Il y a environ 2 ans j'ai perdu une de mes chattes (on l'avait depuis 2005, elle est partie dans le salon avec nous) , j'ai plutôt bien géré sa perte (ma mère beaucoup moins), et quand je repense à elle (c'est-à-dire tous les jours), j'ai une espèce d'émotion tendre / d'apaisement qui me traverse l'esprit... Mais si j'y repense trop je sens les larmes arriver donc je préfère pas me perdre dans ces souvenirs ;)

avatar contributeur de Flamand-rose
Flamand-rose
06/04/2023 à 07:56

La perte de son compagnon est toujours une terrible épreuve.

J'ai eu 2 chiennes Bouvier Bernois, des amours de tendresse...

Ce sont hélas des compagnons qui ne vivent pas vieux

Toutes les deux sont décédées dans mes bras car il m'était impensable de ne pas les accompagner dans leurs derniers instants.

Ce fût à chaque fois une immense douleur et des pleurs incessants.

Je m'étais promis de ne plus reprendre de compagnon face au chagrin de leur disparition.

Et puis.... une collègue, connaissant mon amour pour les animaux, n'a cessé de me parler d'une chienne Golden maltraitée que son association cherchait à replacer...

Alors j'ai craqué, essayant de changer ma peine en une action pour sauver une vie...

De nouveau je connais cette relation incroyable qui nait entre deux êtres, mais sans oublier bien entendu mes deux amours précédentes...

La perte d'un être cher est toujours une terrible épreuve mais il faut avancer...sans oublier

avatar contributeur de Nozomi-san
Nozomi-san
07/04/2023 à 16:57

je suis également passée par là

courage à tous

Citation de Némésis Inu #448837Je ne parle pas d’un paradis mais j’ai la sensation qu’avant la Vie nous, chaque être vivant formions un tout et qu’à notre mort on refait partie de ce tour.

je suis pareille, et pour reprendre les thermes que je dis depuis que j'ai joué à final fantasy 7, on reviendra tous dans "la rivière de la vie" (dans le jeu, c'est représenté comme une rivière d'esprits)

https://youtu.be/VxmFRHMOXlw?t=694

avatar contributeur de Dayzelle
Dayzelle
07/04/2023 à 22:06

Je n'ai pas cette capacité d'attachement à un animal. Les animaux je les aime dans la nature, j'aime les écureuils qui viennent sur mes arbres fruitiers, les biches qui entrent dans mon jardin depuis mon bois pour brouter mon terrain, les oiseaux qui chantent, le hérisson qui passe régulièrement devant ma fenêtre... mais je ne ressent rien de plus pour un chat ou un chien. Pour moi ce sont des animaux comme les autres, ni plus ni moins et ne comprend pas (car ça me dépasse, ce n'est pas un jugement) que l'on puisse les aimer autant que des êtres humains.

Quand j'étais petite et ado, mes parents, enfin ma mère plus précisément, avaient pris une chatte que j'ai connu pendant 23 ans. Lorsque nous cohabitions, on se tolérait, on se regardait quand on se croisait, parfois je lui lâchais un câlin en passant car elle était là, mais ça s'arrêtait là. Puis un jour elle est morte à 23 ans; me suis dis "Ah, c'est con elle était sympa" mais rien de comparable à une quelconque tristesse profonde.

Je ne sais pas si c'est le fait que ça ne m'intéresse pas de m'attacher à un animal, ou si j'en ai juste pas le besoin, mais en tous cas ça me dit rien, et je n'ai pas non plus l'envie d'essayer. Pourtant je suis une hypersensible émotionnelle (diagnostiquée) et possède énormément d’empathie, mais pour mes semblables seulement.

Anthropologiquement parlant, ça m'intéresserait de savoir pourquoi il y a de telles différences de ressentis vis à vis des animaux de compagnie, en connaître les raisons, pourquoi je n'y suis pas plus sensible que ça alors que d'autres oui.

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
07/04/2023 à 22:26

Citation de Dayzelle #449314

Ce n’est pas la question du fait que ce soit un animal de compagnie, c’est le lien qui unit l’animal à l’humain.

Je ne me suis jamais considérer comme la maîtresse de mon chien, nous étions membre d’une même meute à nous deux, partenaires d’une vie commune.

Je n’ai pas besoin de vivre avec un animal, j’ai grandit avec des animaux car ma mère en voulaient, pas parce qu’on en avaient besoin et mon chien c’est mon ex mari qui le souhaitais et non moi ( ayant souffert de la perte des animaux de ma familles).

avatar contributeur de Dory.
Dory.
07/04/2023 à 23:12

Citation de Dayzelle #449314

Tu n'as peut-être jamais eu un véritable lien avec un animal, parce que tu ne veux pas t'engager ( la peur d'en souffrir? d'admettre que peut-être c'est plus qu'un chat/chien/autre? ) ou tu n'as jamais rencontré l'animal, celui qui est différent des autres :D

Pour ma part, j'ai des relations très fusionnelle avec mes chats, ils sont toujours près de moi, cherchent affection et contact, me laissent difficilement faire quelque chose sans être là. Je ne passe jamais une nuit seule, toujours là aussi. Il est clair que quand on vit autant d'années avec un animal qui est toujours auprès de nous, qui nous réconforte quand ça ne va pas, nous comprend ( parfois plus que les gens, si si ) et fait parfois bien des efforts pour nous contenter, c'est difficile de ne pas avoir un attachement réel, fort...

Et pour ma part, je suis tellement déçue des gens, qui contrairement aux animaux, peuvent être faux, fourbe, mauvais, mesquins, et j'en passe... Jamais un animal ne sera faux ou toute ces choses propres aux humains.

Maintenant chacun vit le deuil a sa manière, perso je sais qu'il sera terrible de perdre chacun de mes chats et qu'il va me falloir je pense une grande quantité de mouchoirs et beaucoup de temps pour accepter cette étape de la vie.

Aussi, je pense ne plus reprendre de chats, ou chien par la suite (du moins pas rapidement). Une certaine envie de liberté d'une part, et aussi parce que la perte est quelque chose de difficile et que je pense qu'après cette petite meute féline, j'aurai eu mon compte, je redoute déjà car les vieux commencent a rentrer dans les âges ou ça peut venir vite



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr