Les addictions de nos proches.

avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre
17/02/2023 à 18:47

Hello!

Je poste ce topic pour un.e membre qui n'arrive pas à le faire :

Je rebondis sur un autre topic à propos d’un problème qui me concerne actuellement. Il y en a qui ne se rendent vraiment pas compte du mal qu’engendre l’addiction sur les personnes vivant autour d’elle.

J’ai dernièrement appris une nouvelle assez malaisante. J’avoue ne pas me sentir en confiance en couchant ça par écrit. Mais j’ai des proches à qui je préfère ne pas montrer l’inquiétude qui me ronge depuis. Je décide donc de partager ça ici.

Je transpose : Je n'ai aimé qu'un homme dans ma vie. Nous nous sommes rencontrés à 19 ans et séparés à 26. On s'est connu durant l'anniversaire d’un parent. Nos amis communs ainsi que nos connaissances se sont mixés. Par leur intermédiaire on a fini par se côtoyer et vous connaissez la suite. On s'est aimé comme des damnés. Le ravissement que j’ai connu avec lui, peux pas décrire ça. Puis fatalement j’ai découvert son problème d'addiction. L’alcool. Ça a foutu notre couple en l'air. Nos deux dernières années passées ensemble m'ont vidé. On s'est déchiré et j'ai eu un mal de chien à m'en remettre. Mes proches m’ont ramassé au sol. Notamment mon père, les yeux qu’il avait dans les moments où je sombrais je vous jure ça me hante.

Je vais m’épargner et à vous aussi d’exposer les situations sordides que m’a fait vivre mon ex. Le plus insensé étant que j’avais beau être fou de rage lorsqu’il était ivre, mes sentiments à son égard étaient contrebalancés par ses états de sobriété. Là c’était une tout autre personne. Il n’avait pas toujours toute sa tête mais tout son cœur oui. Je ne pourrai même pas lui trouvé un véritable défaut. Mais bordel quand il se bourrait la gueule il était infecte. Et je devenais moi aussi très mauvais. Il me mettait terriblement en colère. Je ne me reconnaissais même plus. Sans déconner j’ai mis des années à me reconstruire. Je suis resté célibataire jusqu’à aujourd’hui, pas un écart, rien. Le néant quoi.

Et voilà que mon ami le plus proche vient récemment de m’apprendre que mon ex-compagnon était revenu dans notre ville. Gros vertige. Il avait quitté la région il y a 5 ans et je dois admettre que ça m’avait brisé. Avant cela il résidait dans un autre patelin suite à notre séparation. Puis là il se repointe carrément dans ma ville. Maintenant j’ai un goût métallique dans la bouche. Je pense que vous connaissez ça. Des relents d’effroi. J’ai comme l’intuition qu’il va chercher à me recontacter. Toutes les personnes à qui j’ai confié mes coordonnées sont dignes de confiance. Pourtant je sais qu’il parviendra à me joindre. Je suis sur les nerfs. Je fume plus que l’anormal, pas faim, j’ai du mal à récupérer mes nuits, envie de rien. Je suis une pile électrique en plus d’être très fatigué. J’essaie de m’occuper l’esprit comme je peux mais je sais que c’est pour me tromper l’esprit.

Vous envisageriez quoi ? Y en a-t-il d’autres dans ce cas là ?


JE SUIS TOUJOURS PAS UNE NANA, ARRETEZ D'ETRE DES GROS CONS

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2023 à 18:55

Grand merci à toi pour m'avoir aidé à transférer mon message...

avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre
17/02/2023 à 18:56

Citation de Diehl #440509

De rien 🤗🤗🤗


JE SUIS TOUJOURS PAS UNE NANA, ARRETEZ D'ETRE DES GROS CONS

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
17/02/2023 à 19:02 - 17/02/2023 à 19:05

Hello La sorcière (va falloir te fixer sur un pseudo hein j’ai du mal suivre lol)

Bonjour à toi qui pose le dilemme

Qu’est ce qui t’effraie exactement dans l’éventualité que ton ex compagnon te recontacte ? De retomber amoureux de lui, qu’il soit toujours dépendant de l’alcool et donc potentiellement agressif, violent menaçant ?

Un de mes ex , manipulateur et pervers narcissique, vit a 15min de chez moi ( il a emménager bien après moi tout en sachant ou je vivais).

J’avais peur qu’il trouve le moyen de manipuler mon entourage pour que je tombe dans ses filets. Il a essayer à plusieurs reprises de reprendre contact avec moi ( pr le biais d’amis en commun) j’ai donc brifer mon entourage en insistant bien que je ne voulais plus rien a voir avec lui et lorsqu’il a réussi à trouver mon FB et à me laisser des vocaux, je lui ait clairement fait savoir que si il se pointait à domicile j’appelerai les flics, porterai plainte et demanderai aux gars de mon quartier de lui faire passer le message autrement et bien de manière bien moins gentille que je ne le fait.

avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre
17/02/2023 à 19:04

Citation de Némésis Inu #440511

(Je fais que poster, c'est pas mon topic 😶😶😶. C'est pas à moi qu'on répond 😶😶)


JE SUIS TOUJOURS PAS UNE NANA, ARRETEZ D'ETRE DES GROS CONS

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
17/02/2023 à 19:06

Citation de LA Sorcière #440512

Oui oui j’ai modifier le message du coup pour bien différencier le fait que tu post pour la personne

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2023 à 19:09 - 17/02/2023 à 19:09

Citation de Némésis Inu #440511

Yep mon sorcier bien aimé l'a posté pour moi 🙄

Je rép plus tard...

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2023 à 19:55

Juste dire que l'addiction reste une maladie et que nous ne sommes pas tous egaux face à ca.

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2023 à 20:05 - 17/02/2023 à 20:09

Citation de Phoenix73 #440517

Ce n'est pas la question. Je fais part d'un mal être qui me pèse depuis des années face à ça. Et là, ma situation devient inconfortable. Voir l'autre souffrir comme ça cause des séquelles.

Citation de Némésis Inu #440511Qu’est ce qui t’effraie exactement dans l’éventualité que ton ex compagnon te recontacte ? De retomber amoureux de lui, qu’il soit toujours dépendant de l’alcool et donc potentiellement agressif, violent menaçant ?

Il n’a jamais été violent. Il lui arrivait de me balancer des saloperies quand il était soûl mais c’était plus pour se faire du mal à lui qu’à moi. Si il y a une chose que je ne peux pas lui enlever c’est de m’avoir aimé.

En y réfléchissant bien… le suis-je encore ? Amoureux ? Je suis résolu à ne pas donner suite. Mais j’ai tout de même peur de craquer intérieurement. Il faut dire qu'il n'y a pas de mecs homos dans mon entourage, je ne fréquente pas le milieu ni de site (à part celui-ci) pour faire des rencontres. Et j’ai beau avoir un cœur d’artichaut j’admets que je ne suis pas facile à aborder niveau séduction.

Donc je ne voudrais pas me dire qu'en désespoir de cause c'est le seul qui puisse être disponible...

J'ai franchement une sensation d'irréalité depuis que j'ai appris la nouvelle.

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2023 à 20:08

Citation de Diehl #440518

C'était un rappel pour les autres et parce que le sujet ma personnellement touché également.

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2023 à 20:11

Citation de Phoenix73 #440519

Ok je comprends.

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2023 à 20:21 - 17/02/2023 à 20:53

Sommes nous vraiment en pleines possessions de nos moyens physiques, psychologiques, psychiques sous l'effet de drogues, d'alcool ou autres substances altérant le cognitif, le cerveau :

Afin d'avoir des réflexions adéquates, évaluations des risques, des choix judicieux pour soi et les autres et pleins d'autres paramètres.

Je me pose la, les questions suite à ces différents posts/topics.

Je me rappelle seulement étant très jeune avoir bu un ou deux verre,s et reprendre la route avec ma voiture, sans réfléchir aux conséquences, qui ne l'a pas fait dans sa vie honnêtement.

Comme dit ci-dessus : la polytoxicomanie est une maladie et selon les couches sociales, il peut y avoir des différences dans l'acceptation de celle ci, l'accès aux soins, traitements sur du long terme, entraide etc.

Effectivement, je suis hors sujet, merci de me le rappeler.

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2023 à 20:25

En revanche je voudrais éviter qu'on transfère le débat de l'autre topic ici. J'ai besoin de conseils pour appréhender la situation dans laquelle je me sens coincé.

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2023 à 20:43

Citation de Diehl #440518 Vous envisageriez quoi ?

Je pense que je me forcerai à faire du sport, au moins trois séances par semaine, pour me défouler, me fatiguer sainement.

Je m’imposerai une certaine hygiène de vie (alimentation, sommeil,...)pour ne pas flancher à cause du chagrin et de la fatigue, car on a vite fait de glisser et de mener une vie décousue qui nous nuit plus qu'elle nous rend service.

Si rien ne m'oblige à sortir (télé travail, maladie...), je m'imposerai une sortie par jour, chaque jour, le plus tôt possible dans la journée (pour eviter le risque de procrastiner et reporter au lendemain puis surlendemain... et finir par ne jamais le faire).

Je redoublerai d'efforts pour prendre soin de moi : combler mes besoins, me faire plaisir, aller marcher, écouter de la musique, me faire de nouveaux amis...

J'irais voir un psy pour en parler, pour ne pas vampiriser famille et amis avec mes soucis et prendre le risque de ternir nos liens.

A la lumière de ce que tu dis dans un de tes derniers messages, j'essaierai de remplir ma vie (professionnelle, amicale, m'investir dans une passion, apprendre à jouer d'un instrument, etc) pour ne pas lui laisser l'occasion de s'y immiscer.

Ce qu'il m'est déjà arrivé de faire aussi, pour décrocher de quelqu'un ou surtout de quelque chose, c'est de me mentir à moi même, si ca peut m'aider : cette personne est morte/cette chose n'existe plus (oups oui ca peut paraitre un peu radical peut-être).

"Rien ne sert de vouloir X, on n'en trouve nulle part sur Terre. Ca n'existe plus."

Ca m'a bien aidé avec la cigarette par exemple. Il faut fortement s'en convaincre et même si je croisais quelqu'un avec une cigarette en main, je m'auto-persuadée qu'il s'agissait d'autre chose...

J'imposais un espèce de "switch" à mon cerveau, une détermination à lutter plus fort encore que les appels lancé par mon cerveau pour me faire craquer...

Si tu veux qu'il n'est plus d'importance dans ta vie, ne lui en donne pas, en te demandant ce qu'il pourrait bien faire...

A chaque fois que tu te mets à penser à lui, tu peux te lancer un défi : faire trois pompes. Et voir, ce que ça donne. Ca peut être marrant ^^

Recentre toi sur toi, sur tes désirs et envies.

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2023 à 20:49

Citation de Diehl #440522

C'est possible que tu sois encore amoureux car ce n'est Pas le manque d'amour qui vous a separé sinon l'addiction que des fois est difficil a vivre.

Et le manque d'amour actuellement ne va Pas t'aider. On a Tous besoin de cela. Par contre, pour moi vouloir c'est pouvoir. Si tu as tout arreté a l'époque c'etait pour quelque chose...

Pense bien les choses

avatar contributeur de Némésis Inu
Némésis Inu
17/02/2023 à 21:01

Citation de Diehl #440522

C’est déjà bien que tu nous en ai parler de cette inquiétude d’un éventuel retour de ton ex et l’émergence de ses souvenirs pénibles liés à son addiction que cela a entraîné.

C’est difficile de fuir une personne que l’on aime mais qui est en même temps par son comportement, nuisible à notre bien être.

Dis toi déjà que tu es plus fort maintenant que tu ne l’étais quand vous étiez en couple.

Occupes toi l’esprit par divers sorties entre amis ou activité pour que cette éventualité n’envahisse pas tes pensées car pour le moment ce n’est qu’une éventualité.

Préviens ton entourage au cas où il reprendrai contacte avec eux, ta position ferme et définitive à son sujet et laisses leur la consigne de ne rien divulguer sur ta vie ni aucune coordonnées.

Mise à part cela pour le moment tu ne peu pas faire plus.

As tu qqn dans ton entourage qui connais les difficultés que tu as vécu avec lui à qui tu pourrai librement exprimer tes craintes?

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2023 à 21:11 - 17/02/2023 à 21:13

Citation de Diehl #440522

Pour flipper ainsi, c'est que tu doit l'aimer encore ? Donc maintenant, soit tu te laisses aller à le revoir, espérant peut-etre qu'il va mieux, soit tu bloques tout contact direct. Loin des yeux, loin du coeur comme dit l'adage. Tout dépens des arriérés que tu as avec lui.

Le problème, c'est que l'on est plutot faible quand on est amoureux.

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2023 à 21:13 - 17/02/2023 à 21:14

Citation de Dom75 #440525

Merci d'avoir listé tout ça. Les occupations ne manquent pas dans ma vie. J'ai même hâte que mes congés se finissent pour reprendre le boulot et y aller à fond. Le truc est que malgré tout ça, ne pas le laisser s'immiscer va s'avérer difficile. Je pense que le plus dur sera de tromper ma curiosité à propos de ce qu'il est devenu. Concernant mes proches, je pense pas qu'on puisse parler de vampirisation. Ce sont eux qui m'ont en partie tirer de là en plus de me tirer les vers du nez. J'ai tendance à garder ce souci pour moi.

Citation de Némésis Inu #440529As tu qqn dans ton entourage qui connais les difficultés que tu as vécu avec lui à qui tu pourrai librement exprimer tes craintes?

J'ai effectivement pensé à prévenir le reste de mes proches, bien qu'il n'osera pas les contacter. Je ne pense pas. Je vais tout de même prendre les devants.

Mon ami le plus proche, celui qui m'a prévenu, est le seul avec qui je peux en discuter librement. Il est top aucun souci. On s'appelle tous les jours pour pendre la température. Il est vrai qu'il ne s'agit que d'une éventualité pour le moment mais... je serre quand même les dents. J'admets que j'espère secrètement que mon ex ait pu se prendre en main.

Citation de Alma08 #440526

C'est vrai que le plus délicat sera de maintenir l'équilibre que j'ai réussis à reconquérir. Pour le moment plus je réfléchis et moins je trouve de solution. Je crois que je vais faire une pause.

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2023 à 21:39

Cher Diehl

Je n'ai pas de solution à t'apporter, mais je suis touchée par tes mots, et par ce que tu traverses.

Je vois les choses simplement, dans ce qu'elles ont de plus âpre, et dans ce qu'elles ont de plus beau. Toi et ce garçon vous êtes aimés comme des dingues. Et entre vous s'est immiscée l'addiction.

Vous avez rompu. Toutes les raisons sont imaginables. Et j'ai envie de dire que si cette décision a été prise, c'est que c'est la bonne. Ce que je vais te dire est personnel. Quand j'ai aimé une personne, je ne peux pas la désaimer. Je ne sais pas faire ça. Quelles que soient les circonstances. Non pas que je ne sache pas faire le deuil d'une relation. Mais j'ai besoin de retrouver l'apaisement avec la plupart de ces personnes pour faire ce deuil. Et c'est là que je veux en venir. Es-tu apaisé ? Avez-vous tout réglé toi et ton compagnon, pour vous permettre de vous relever, de vous reconstruire, et d'aller vers autre chose dans vos vies ?

Quand je lis que tu as peur de craquer, je me dis que vous n'avez probablement pas fait tout ce travail, ensemble. Un peu comme si tu vivais avec des fantômes. J'ignore si une rencontre serait envisageable, pour toi. Mais comme tu le penses, il se pourrait que ce garçon reprenne contact avec toi.

Si ce que j'ai dit plus haut n'est pas à côté de la plaque, peut-être que ce serait pas mal d'envisager d'exprimer à ton ex tes ressentis, ce que tu traverses, a traversé, et pourquoi. Car je doute fort que tu parviennes à gérer tout ça en ne dormant plus, en fumant clope sur clope, et à psychoter si tu "n'affrontes" pas en face celui qui te met dans cet état.

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2023 à 21:45

Citation de Farf #440540

👍

Et penser, panser les mots, maux du ❤️??.

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2023 à 21:58

Je vais manquer d'objectivité sur le coup et puis c'est vrai que je ne me sens pas particulièrement bien aujourd'hui donc ça influencera peut-être ma réponse mais ce n'est pas grave ça reste une de mes réponses malgré tout.

"Il lui arrivait de me balancer des saloperies quand il était soûl "mais c’était plus pour se faire du mal à lui qu’à moi."

Je ne sais pas si c'est spécifique et du cas par cas mais ça me rappelle mon amie qui dissociait les côtés négatifs et positifs de son petit copain et disait qu'en dehors des côtés négatifs il était quelqu'un de bien etc...elle défend son petit copain et son couple malgré les états dans lesquels elle peut se retrouver, de sales états, elle arrive pas à se passer de lui, mais en défendant son petit copain, son couple elle défend aussi sa "folie auto-destructrice", c'est comme ça que j'ai envie d'appeler ça mais bien avant ça elle n'allait pas bien et s'auto-flagellait beaucoup, fait passer les autre avant elle, donne beaucoup pour espérer avoir quelque chose en retour.

Elle continue de dire qu'elle a conscience de ce qu'elle fait, qu'elle veut voir le côté positif des gens, m'enfin j'ai plus l'impression qu'elle en a conscience sans vraiment en avoir conscience, qu'elle prendra conscience de tout ça lorsqu'elle ira mieux de manière générale et réalisera ce qu'elle est en train de faire actuellement, enfin en admettant qu'elle aille mieux un jour et c'est ce que je lui souhaite.

Vous savez je suis sûr qu'on peut trouver des côtés positifs et le voir le bons chez les pires criminels ayant existés dans ce monde et vous savez je ne trouve pas que ça soit une mauvaise chose mais là est-ce que c'est vraiment le fait qu'elle veuille voir le côté positif de la personne ou juste se donner une pénultième "excuse" pour rester accrocher à lui et se voiler la face ? Je ne sais pas.

C'était pas la seule d'ailleurs avec ce genre de comportement, un ancien membre de beto était comme ça il justifiait les souffrances qu'il pouvait subir en disant que son petit copain l'aimait. Oh et y avait peut-être une personne qui essayait de se rapproche de moi avant et mine de rien j'aurais été dans la même situation.

Ça me fait penser que j'entends dire des gens qu'il faut accepter et aimer une personnes dans son entièreté, ses côtés positifs et ses côtés négatifs, mais là ces personnes vont carrément dissocier ces côtés pour donner raison de continuer leur relations avec ces personnes, enfin c'est comme ça que je le vois.

Je lui avais dit qu'elle était pas seulement la "victime" de son petit ami mais aussi et surtout "victime" d'elle-même.

Si je devais laisser les gens me tirer vers le bas, me faire souffrir et me mettre dans de sales états juste parce qu'il peuvent se montrer attentionné, faire preuve d'affection et d'"amour" par moment, je m'en sortirais pas, j'entends qu'ils souffrent et qu'il y a des explications à leur comportements mais si dans la relation que j'entretiens avec ces personnes je me sens plus mal que bien je préfère prendre mes distances et ne pas m'investir dedans.

  • "Vous envisageriez quoi ? "

Si ces personnes souhaitent continuer sur cette voie, se tirer des balles dans le pieds en espérant qu'on vienne les sauver je vais respecter et j'espère qu'elles respecteront le fait que je ne veuille pas subir les conséquences de leur choix et que je ne veuille pas gérer ces souffrances, celles qu'elles ont "choisi" indirectement, mais par exemple l'amie dont je parle à aussi des souffrances lié à sa famille et là je veux bien lui apporter du soutien parce qu'elle ne les a pas choisi.

Je crois que si vous avez lu certains de mes postes ma réponses serait évidente, il serait hors de question que je permette à quelqu'un (et surtout moi-même) de gâcher toutes ces années passées à me reconstruire, je suis loin de me considérer comme étant stable ou quoique ce soit je ne me permettrai pas personnellement de renouer contact avec lui si c'est dans le but d'avoir une nouvelle relation.

Je viens tout récemment de goûté à ce sentiment de bien-être je ne veux pas m'arrêter de si tôt. Si je dois me donner à quelqu'un j'ose bien espérer que cette personne n'y changera rien ou alors me ferait sentir mieux en tous cas, mieux "de manière générale sur une période" on va dire, je sais que c'est inévitable de souffrir par moment, de se blesser, mais si c'est au point où je ne me sens plus mal que bien...😡

mais c'est vrai qu'on ne peut pas forcément savoir, enfin dans ton cas tu as découvert ça après, mon amie avant même de se mettre avec lui se sentait déjà mal par beaucoup de ses aspects négatifs mais a quand même décider de se mettre avec.

J'y pense mais ça aurait pu être mon cas, un gars avait essayé de se rapprocher de moi y a quelques années et c'était tellement tentant, de se sentir aimé, avoir quelqu'un qui nous apporte l'attention et l'amour dont on a tellement manqué en grandissant, mais y a des choses qui faisaient que je me sentais pas bien avec lui au final j'ai coupé les ponts.

J'avais vu pas mal de vidéos et témoignages sur la dépendance affective et j'ai peur de me retrouver dans ce cas quoique non j'étais d'une certaine manière dans une relation de co-dependance affective avec cette amie jusqu'à que j'aille mieux.

D'ailleurs j'espère qu'il va beaucoup mieux ça me dérangerait pas d'échanger avec lui de temps en temps à ce jour m'enfin bon 🙃

Sinon j'avais fait un post périmé et peut-être pas complètement d'actualité sur l'amour je met le lien en bas mais je crois que je parle plus ou moins de certains points que j'ai mentionné, enfin de souvenir j'arrive pas à me relire 👀

https://betolerant.fr/forum/22497/elle-il-iel-est-comment-votre-cheri-e-ideal/60

Bon printemps à vous BeToasts 😘

avatar ancien membre
Ancien membre
17/02/2023 à 22:10

Citation de Dime #440532Le problème, c'est que l'on est plutot faible quand on est amoureux.

Je n'échappe malheureusement pas à cette évidence. Le pire étant que j'ai pleinement conscience de mes limites.

Citation de Farf #440540Quand j'ai aimé une personne, je ne peux pas la désaimer. Je ne sais pas faire ça. Quelles que soient les circonstances. Non pas que je ne sache pas faire le deuil d'une relation. Mais j'ai besoin de retrouver l'apaisement avec la plupart de ces personnes pour faire ce deuil. Et c'est là que je veux en venir. Es-tu apaisé ? Avez-vous tout réglé toi et ton compagnon, pour vous permettre de vous relever, de vous reconstruire, et d'aller vers autre chose dans vos vies ?

Farfouille, décidément toujours aussi perspicace. Le plus drôle est que mon père m'avait posé un peu près les mêmes questions il y a quelques années. Donc pour être honnête, non, je ne suis pas apaisé. J'ai carrément une sensation d'inachevée.

C'est moi qui ait coupé les ponts sans plus rien n'attendre en retour. Bien obligé parce que c'était devenu un impératif. J'étais au bout et je devais absolument préserver le peu de jus que j'avais encore.

On en avait déjà parlé en long en large mon ex et moi. J'ai vraiment l'impression qu'on a fait le tour tout en tournant en rond. Alors pourquoi cette sensation d'inachevée ? Parce que cela s'est mal terminé ?

Je sais que j'appréhende trop vite alors que rien n'est survenu. Je voudrais juste me parer au cas où quoi...

avatar ancien membre
Ancien membre
18/02/2023 à 00:26

Peut-être que tes émotions du moment ne sont que la manifestation d'un certain mal-être préexistant à votre relation ? qu'elle a chassé ou masqué, un temps, à vos débuts, te donnant l'illusion d'avoir trouvé celui qui sait transformer ta vie ? mais la réalité a finit par vous rattraper, ses dépendances se sont imposées jusqu'à vous écraser, et ton mal-être (initial) t'a fait persister au delà du raisonnable...

C'est l'impression que tes écrits me donnent.

L'amour n'est pas fait que de beaux sentiments, c'est aussi la rencontre de deux âmes écorchées qui essaient de se réparer, ensemble, mais ca n'est pas toujours possible voire pas recommandé du tout dans certains cas.

Il y a certains maux dont on doit s'occuper seul, avant de pouvoir construire une relation apaisée avec quelqu'un.

Citation de Diehl #440533 J'ai tendance à garder ce souci pour moi.

Est-ce que tu sais pourquoi ?

avatar ancien membre
Ancien membre
18/02/2023 à 08:36

Citation de Dom75 #440571Peut-être que tes émotions du moment ne sont que la manifestation d'un certain mal-être préexistant à votre relation ?

Du tout. J'ai toujours eu une vie très simple et sans complications particulières. Je suis plutôt chanceux. J'ai connu quelques conflits intérieurs comme beaucoup d'entre nous, sans plus. Puis je suis assez terre à terre et je préfère être enraciné dans le moment présent. Mon bien-être je le puise comme ça.

Mon ex était déjà un écorché vif. On a eu de très belles années ensembles. Ses démons ont juste fini par prendre beaucoup de place. Je suis loin d'être clean, mais sincèrement j'ai fais ce que j'ai pu.

"Est-ce que tu sais pourquoi ?"

Tout simplement parce que j'ai des personnes autour de moi que je ne veux pas inquiéter. Je ne crois pas être le seul à avoir du mal à me livrer. L'embarras que cela génère chez moi je pense.

Citation de Je Suis Lulu #440543"Il lui arrivait de me balancer des saloperies quand il était soûl "mais c’était plus pour se faire du mal à lui qu’à moi."

Merci Lulu ^^

Je te l'ai déjà dis sur Discord, tu as raison sur pas mal de points. Celui que j'ai cité est en revanche un peu plus délicat. Je ne me voilais pas spécialement la face à ce propos. Au contraire je ne le connaissais que trop bien. Il ne s'agissait que de vaines provocations sous l'emprise de la boisson, histoire que je réagisse. Parfois cela marchait et d'autres fois non. Il cherchait à me garder à distance d'une certaine manière.

Je tiens à préciser que nous n'avions pas une relation abusive hein. Je serais presque tenté de dire que d'autres personnes ont eu moins de bol que moi. D'ailleurs je suis assez virulent à ce sujet. C'est juste une spirale dans laquelle on s'est retrouvés prisonniers.

avatar ancien membre
Ancien membre
18/02/2023 à 10:31

Sortir d'une spirale étant chose ardue, je te tire mon chapeau d'y être parvenu !

Sacré bonhomme 💙

avatar ancien membre
Ancien membre
18/02/2023 à 10:51

Citation de Farf #440595

Sacré bonne femme 😁

Merci pour vos interventions, poser mon problème ici m'a permis en quelque sorte de faire le point. Je sais ce que je dois envisager maintenant ;)

avatar contributeur de Inframince
Inframince
18/02/2023 à 14:44

Oh non ?! Diehl, tu es parti... 😔 J'étais tellement contente d'avoir un nouveau copain de jeu. Pfff c'est pô zuste !

Bon vent alors, en espérant qu'il te porte vers des rivages accueillants. 🌞??🌴



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2024, betolerant.fr