Je me pose des questions sur mon genre...

avatar contributeur Yotuel
Yotuel
07/01/2023 à 19:33

Bonjour,

Ce n’est pas dans mes habitudes de parler de ma vie et encore moins de créer un sujet. C’est donc la première fois depuis que je me suis inscrit sur ce site depuis plusieurs années.

Ça fait quelques temps que je me pose plusieurs question sur mon genre (identité, expression…). Après quelques recherches, je suis un perdu par rapport à tout ça. Ça reste très théorique pour moi. J’écris ce sujet pour savoir si des personnes présentes sur ce forum s’y connaissent mieux que moi sur le sujet. Peut-être que mon topic sera un de plus parmi tant d’autres mais bon.

D’abord, je suis né garçon et j’ai été élevé comme un garçon. Je me considère comme gay. J’ai grandi dans un milieu pas très LGBT-friendly. Depuis le début mon adolescence on va dire, je réprime très fortement toute signe féminité ou attitude/comportement considéré comme féminin. Ça n’empêche pas quelques « raté » dans ma stratégie de « répression ». Ces ratés ont eu pour conséquences une répression encore plus grande de mon côté féminin plus ou moins efficace.

Je vais vous donner quelques exemples. Pardon d’avance si certaines de mes réactions ou propos peuvent paraître choquants ou clichés à première vue.

Je m’oblige à ne pas croiser les jambes en public (alors que c’est pas l’envie qui manque). Dans mon adolescence, je ne compte plus le nombre de fois où j’ai acheté des objets type « féminins » ou de marque « féminine » involontairement. En général, soit ma famille, soit mes camarades me faisaient la « remarque » et j’arrêtais d’utiliser/porter l’objet dans la seconde qui suivait. Pendant mes années collège, j’avais acheter des baskets qui j’aimais bien sauf que j’avais pas remarqué que c’était des baskets « de fille ». Je vous passe les réflexions de mes « camarades ». Je n’ai plus voulu jamais les mettre.

Il m’arrive souvent d’avoir un « coup de cœur » sur certains vêtements jusqu’à que je m’aperçois qu’ils sont classés dans la catégorie « femme ». Il y a quelques temps, je me trouvais dans un magasin de sport à la recherche de vêtement de sport d’hiver. J’avais un coup de cœur sur une combinaison de ski (même si je ne fais pas de ski lol) jusqu’à que je me rende compte que c’était dans le rayon « femme ». L’autre jour, j’ai eu un coup de cœur sur un superbe jean dans un vitrine jusqu’à que je découvre en rentrant dans la boutique qu’il était dans le rayon « femme ». Ça m’arrive de plus en plus au niveau des chaussures du rayon femme que je trouve souvent stylées. Il y a pas longtemps, j'ai demandé à un ami où il avait acheté ses chaussures parce que je voulais les acheter et il m'a répondu que c'était dans le rayon femme. En résumé, il y a pleins de vêtements (ou de chaussures) que j’aimerai porter mais il y a un blocage dès que c’est classé dans le rayon « femme ». Inconsciemment, je pense que j’évite les rayons « femmes » parce que je sais que j’aurai des coups de cœur sans avoir le courage de les porter. La première chose que je fais dans un magasin est de trouver la limite rayons hommes/femmes qui n’est pas très visible dans certains magasins.

Je commence à réaliser que quand je croise une femme, mon attention est souvent porté sur sa tenue que j’aimerai porter. J’envie la personne de pouvoir porter telle ou telle tenue dite « féminine »

Après je porte des vêtements « homme », certains sont stylés mais globalement je les trouve fades. L’idéal serait de pouvoir porter les deux types en fonction de mes envies. Dernièrement, j’ai acheté un haut crop top. Je l’ai porté sous un pull pour l’instant. Je sais pas quand je serai prêt à le porter de façon visible.

Mon côté « féminin » se limite à mes goûts vestimentaires, certains de mes centres d’intérêt et certaines de mes attitudes (gestuelle, croisement des jambes entre autres…). Par exemple, je ne suis pas très fan de maquillage. Après, la question est qu’est-ce que être une femme ? Est-on obligatoirement soit homme, soit femme ?

Sinon, j’ai un passing assez « masculin » (barbe, forte pilosité, légère calvitie…) ce qui peut me freiner dans l’exploration de ma féminité même si j’adore ma barbe. Après je me lâche un peu et je suis moi-même seulement avec mon mec qui accepte mon côté féminin et m’encourage à assumer ce que je suis. Je commence déjà à assumer un peu plus mon côté féminin avec lui.

Au niveau des pronoms, ça arrive que mon mec me genre au féminin et ça me dérange pas plus que ça, au contraire j’aime bien. J’ai l’impression qu’il « titille » un peu une part de moi qui ne demande qu’à « sortir ». C’est bizarre comme sentiment.

Pour moi, je m’interroge sur la transidentité au sens large (non-binarité, fluide du genre…).

Suis-je une femme, transgenre, non binaire, fluide du genre...

J’ai du mal à faire à mettre des mots sur mon cas personnel.

Bref désolé pour le pavé. J’ai peut être été maladroit dans certaines phrases (clichés…). J’ai essayé d’être le plus clair possible. J’ai utilisé pas mal de guillemets parce que je sais qu’il y a une construction sociale derrière certains termes. Ces questions me taraudent l’esprit depuis quelques mois. Je me rends de plus en plus compte que j’ai au moins un côté féminin que j’ai essayé de réprimer avec plus ou moins de succès dans le passé.

avatar contributeur de Kahooli
Kahooli
07/01/2023 à 19:58 - 07/01/2023 à 20:21

En te lisant je ne vois pas vraiment ce qu'on appelle une dysphorie de genre.

Tu as juste des goûts qu'on rapproche parfois de ceux de la gent féminine. Sauf que ces distinctions de goûts et de comportements ne sont que des constructions sociales (et je dirais même, des stéréotypes) ; dont tu as tout à fait le droit de t'affranchir si tu le souhaites. C'est ce que disait Beauvoir à travers son célèbre aphorisme: "on ne naît pas femme, on le devient". Les hommes et les femmes n'acquierent des différences de comportement qu'à travers l'éducation. Il n'y a rien d'inné dans nos distinctions comportementales.

Toutes ces distinctions nous sont, consciemment ou non, inculqués dès la naissance (pyjama bleu pour les garçon et rose pour les filles par exemple), et on les intègre tellement profondément que beaucoup ne peuvent s'en détacher.

Je vais te dire, la mode masculine est à désespérer. Je ne me sens pas femme du tout, et pourtant je regarde de plus en plus les rayons femmes parce que ne trouve pas ceux des hommes dignes d'intérêt. Par exemple, j'ai fait toutes les boutiques de vêtements de Tours pour trouver un trench un peu ceintré qui me plairait. Il a fallu que je le fasse faire sur mesure.

.

En ce qui concerne ton genre plus précisément, c'est toi qui aura la réponse. J'ai tout de même parfois un peu peur que ce qu'on définit comme le genre non binaire ne soit qu'une manière de se plier une nouvelle fois aux stéréotypes de genre. Le fait d'être sensible, porter un foulard, un épais blouson en cuir, ou de se maquiller ne définit pas ce que nous sommes.

avatar contributeur de Dime
Dime
07/01/2023 à 20:22

Citation de Yotuel #437416

Salut Yotuel. ça fait longtemps !

Je dirais comme ça vite fait que tes perturbations et interrogations viennent principalement de ton éducation et de l'époque à laquelle tu as grandi. Laches-toi. oses être féminin si tu te sens bien ainsi. La société est beaucoup plus permissive sur ce point qu'avant. (Moi je croise tjs les jambes... ta réflexion m'a fait sourire). Pour ce qui est de la transidentité, je ne peux évidemment pas te donner d'avis là-dessus.

avatar ancien membre
Ancien membre
07/01/2023 à 20:51 - 07/01/2023 à 20:52

Citation de Yotuel #437416Je m’oblige à ne pas croiser les jambes en public (alors que c’est pas l’envie qui manque)

Je ne vois pas en quoi cette posture est féminine. J'ai vu et vois encore plein d'hommes hétéros le faire. Comme il y a des femmes qui quand elles sont assises ne le font pas.

Ce que tu convoites, (fringues, objets etc) tu ne devrais pas voir tout cela comme exclusivement réserver aux femmes. Je te conseille d'aborder ces choses-là plutôt comme un large éventail de choix.

Perso j'ai acheté l'an dernier une veste en jeans pour homme en taille XS chez une marque que j'adore. Sans compter les sweats unisexes et autres accessoires dits masculins que je chipe quand j'ai envie de le faire. Et beh ça libère. Ne te prives pas.

avatar contributeur de Je Suis Lulu
Je Suis Lulu
07/01/2023 à 20:57

  • "Après je porte des vêtements « homme », certains sont stylés mais globalement je les trouve fades. "

Je pense pareil ahah.

Après c'est vrai que ce que je vois dans les rayon pour femmes commencent aussi à m'ennuyer même si j'aime plus ou moins comparé aux vêtements que je vois généralement aux rayons pour hommes.

L'idée de me mettre à la couture et fabriquer ou customiser mes propres vêtements me hantent depuis bien longtemps, dans l'immédiat ça ne se fera pas mais je compte bien essayer un jour !

(Btw, une personne pensait que ma garde-robe de vêtements "pour femme" était vaste mais en vrai de vrai ma garde-robe est vraiment très très petite, j'ai vraiment la flemme d'aller faire du shopping ces temps froids, j'ai pas beaucoup de vêtements "pour femmes" pour l'instant, y avait aussi mon poids qui variait pas mal avant/pendant/après ma tuberculose digestive donc j'osais pas trop acheter des vêtements qui ne seraient p-e plus à ma taille plus tard, j'ai commencé porter des vêtements pour "femme" vers septembre ahah)

Je m'égaaaaare !

Concernant tes questionnements, au final je pense que c'est à toi de choisir ta propre réponse, faut quand essayer certaines de tes envies.

Sorry de ma réponse peut-être peu éloquente ahah,

Pour ma part, y a pas longtemps, jusqu'à septembre-octobre 2022 je me disais être une femme prisonnière dans le corps d'un homme, j'avais même fait des recherches sur la transition, les opérations, toutes les démarches à faire etc...(que j'ai fini par oublier en grande partie m'enfin bon).

J'avais ces questionnement parce que je voulais porter des vêtements "pour femme", avoir des gestuelles et manières dites "féminines", enfin tout ce que la plupart des gens peuvent attendre d'une "femme", je me disais que pour pouvoir porter ces vêtements, me comporter comme une "femme", je devais devenir une "femme", transitionner etc...

Je voulais me considérer "non binaire" ou "genderfluid" mais je me suis rendu compte que je voulais le faire parce que je me disais que les gens en voyant ce que je peux aimer/porter, comment j'embrasse ma "féminité", me considéreraient peut-être pas comme un "homme", que si j'étais "non binaire" alors là oui ça y est ça expliquerait aux autres pourquoi j'étais comme ça, au final ça tournait toujours sur la question de comment les autres me perçoivent/me percevraient.

Mais depuis peu, je me dis que je suis tout simplement un "homme" qui peut/veut porter des vêtements "pour femmes", un "homme" avec un très fort côté "féminin", un "homme" qui peut porter des perruques, un homme qui peut se maquiller.

J'utilise parfois des accords féminins pour parler de moi comme je peux utiliser des accords masculins, les gens peuvent me genrer comme bon leur semble.

Les autres me verront comme ça leur arrangent, moi ça m'importe peu.

Alors maintenant, "homme" entre guillemets, on va dire que je me réfère à mon "sexe de naissance/ sexe biologique", mais au final je suis juste...lulu ?

C'est la réponse que j'ai décidé de choisir, pour certains je passe peut-être un non binaire ou genderfluid et ça ne me pose pas de problème.

Désolé pour les éventuelles maladresse de mon côté aussi et si j'ai pu heurter des personnes à travers mon post.

Je pense que tu devrais d'abord essayer de faire toutes ces choses dont tu as envie, comme tu es là maintenant, essayer les rayons pour femmes, porter des vêtements "pour femmes", essayer d'en faire une "normalité", une habitude, peut-être que ça t'aidera à y voir plus clair ?

Ne te mets pas la pression, si tu as des gens pour t'accompagner ça serait super, pour ma part j'ai dû le faire seul je ne savais pas trop à qui demander ahah.

Quelques petites photos et des liens de topics sympas (merci Monique et Lys eheh) :

https://betolerant.fr/forum/22414/surmonter-sa-peur-du-rayon-femme

https://betolerant.fr/forum/22464/reserve-a-ceux-et-celles-qui-aiment-les-belles-robes-pour-les-autres-il-n-y-a-rien-a-voir

Je me pose des questions sur

Je me pose des questions sur

Je me pose des questions sur

Je me pose des questions sur

avatar contributeur de Kahooli
Kahooli
07/01/2023 à 21:15 - 07/01/2023 à 21:15

J'avais ces questionnement parce que je voulais porter des vêtements "pour femme", avoir des gestuelles et manières dites "féminines", enfin tout ce que la plupart des gens peuvent attendre d'une "femme", je me disais que pour pouvoir porter ces vêtements, me comporter comme une "femme", je devais devenir une "femme", transitionner etc...

Je voulais me considérer "non binaire" ou "genderfluid" mais je me suis rendu compte que je voulais le faire parce que je me disais que les gens en voyant ce que je peux aimer/porter, comment j'embrasse ma "féminité", me considéreraient peut-être pas comme un "homme", que si j'étais "non binaire" alors là oui ça y est ça expliquerait aux autres pourquoi j'étais comme ça, au final ça tournait toujours sur la question de comment les autres me perçoivent/me percevraient.

C'est ce qui m'inquiète un peu des fois. Au lieu de dégenrer les comportements, les objets, le port de certaines couleurs, une démarche, etc., certains croient qu'il faut se dégenrer soi.

Au final ça a pour effet de faire perdurer les stéréotypes de genre.

Ceci dit, je me garderai bien de faire une généralité, et que personne n'y voie d'attaque...

avatar contributeur Yotuel
Yotuel
09/01/2023 à 00:09

Merci pour vos réponses.

Au niveau du croisement de jambes, ça peut être vu comme « féminin » par certaines personnes. Mais bon, ça peut être aussi une « pratique » des hommes de pouvoir (politique…). C’est paradoxal. Content de vous avoir fait sourire avec ça ahah

Après ça peut être difficile de trouver la frontière entre d’un côté un homme qui a un côté féminin plus ou moins développé (vêtements féminins etc) et d’un autre côté un personne non-binaire, fluide du genre ou une femme trans. La limite peut être compliquée à trouver comme pour les pronoms.

Je suis né à la fin des années 80. J’ai conscience que la période à laquelle j’ai grandi a une influence sur ma vision des choses. Les ados de maintenant sont beaucoup plus ouverts et plus informés sur le sujet à mon avis.

Peut être que je me prends trop la tête sur le fait de rentrer dans une case, de m’identifier à quelque chose. Je sais pas.

Peut être qu’il faudrait que je me « lâche » dans mes envies sans forcément me « prendre la tête » sur mon genre.

@Dime : oui ça fait longtemps. J’interviens de moins en moins sur le forum surement parce que les sujets d’actualité/politique sont quasiment absents. Ça m’empêche pas de regarder le forum de temps à autre.

@Kahooli : je crois comprendre ton message. Il y a pas besoin de se considérer comme une femme pour porter des vêtements « féminin », avoir des centres d’intérêt « féminin » etc

Il ne faut pas que je m’oblige à me considérer comme une femme pour que je puisse me « lâcher » sur mes différentes envies « féminines ».

Ça rejoint d’une certaine manière le discours de Lulu.

@Lulu : tout d’abord j’adore ton style vestimentaire. Ça te va très bien. J’ai parcouru les deux autres sujets où t’as aussi mis tes photos. Je suis admiratif devant ta façon de « casser les codes » et ton courage d’assumer ce que tu portes. Je suis presque envieux (dans le bon sens du terme je précise).

À vrai dire, je me reconnais en partie dans ce que tu dis. Mais j’en suis pas au stade de commencer à trouver ennuyeux la mode féminine ahah Globalement, je trouve la mode mainstream masculine de moins en moins attirante. Je me fais chier de plus en plus en parcourant les rayons « hommes » que ça soit au niveau des couleurs, des formes ou du textile. Il y a quand même un peu plus de choix dans la vente sur certains sites internet.

Ta réponse est très intéressante sur la partie (entre autres) où tu dis que tes questionnement venaient plus du regard des autres sur toi que sur ton propre regard sur toi. Que c’était une façon d’avoir une réponse toute faite sur les remarques des autres. Ta réflexion m’aide à y voir plus clair.

Si je comprends bien tout ça, on peut être un homme tout en ayant une expression de genre « féminine » en permanence ou par intermittence ?

avatar contributeur de Je Suis Lulu
Je Suis Lulu
09/01/2023 à 04:01 - 09/01/2023 à 04:20

Citation de Yotuel #437618

Cyoucyou,

"Si je comprends bien tout ça, on peut être un homme tout en ayant une expression de genre « féminine » en permanence ou par intermittence ?"

C'est ce que j'ai décidé pour moi-même, à ce jour, ce que moi et Kahooli (je pense ?) essayons de te faire comprendre, c'est que pour nous on peut être libre de décider si c'est le cas ou pas même si pour beaucoup ça n'a peut-être pas de logique, fondement ou raison ou autre, que notre opinion dessus pourrait varier dans le temps, qu'on serait peut-être pas 100 pourcents en accord avec ce point de vue tout le temps, qu'il n'y a pas de logique ou vérité universelle, ou de logique tout court, qu'on peut par moment s'attribuer des "étiquettes" mais en même temps pas forcément s'y identifier à 100 pourcents, ou que si on utilise des noms/"étiquettes" ça serait pour faire comprendre aux autres si jamais y a des questions ou autre, un peu comme quand on dit "un dromadaire c'est comme un chameau avec une bosse" (mauvaise analogie ? oops) mais au final ces "étiquettes" on les retire quand on veut, ou même, elles ne sont pas cousues à nous ! On peut les invoquer et faire disparaître comme on l'entends, on peut remettre en cause des croyances populaires, être en désaccord sur des choses où la majorité serait d'accord, on a toute liberté sur comment on se définit ou on voit les choses, j'aurais très bien pu me définir comme non-binaire, une personne pourrait avoir le même ressenti que moi par rapport à son genre et choisir de se considérer non-binaire mais pas moi, j'ai envie de me considérer comme homme moi ahah, (Non lulu en fait, ou alien, ou comme Roger dans American Dad grrrrr)

Encore une fois y à l'idée de me faire comprendre des fois donc j'utiliserais des noms/"étiquettes" des fois, je pourrais dire à une personne "en gros, dans l'idée, je serais comme une personne non-binaire ou genderfluid pour te faire comprendre, mais pour moi je reste un homme"

JE SUIS LBIREEEEEE !!! (plus ou moins)

Aussi ce n'est pas tout le temps une mauvaise chose de se "prendre la tête" mine de rien, ces ruminations m'ont aussi aidé à en arriver là et choisir des réponses à certaines interrogations, comme ma réponse sur le souhait ou non-souhait de "bonne année" ahah 😊

"Il ne faut pas que je m’oblige à me considérer comme une femme pour que je puisse me « lâcher » sur mes différentes envies « féminines »."

C'est comme ça qu'on le voit nous, après pour toi faudrait que tu essayes de répondre à tes envies, sans te mettre la pression, en prenant ton temps et voir dans le temps, si en pratique, tu serais en accord avec cet avis, cette idée et pas juste en théorie.

Ehhhh non je dis "nous" mais @Kahooli en vrai je ne suis pas sûr pour toi, as-tu des choses à dire ? 😳

Ehhhhhh @Yotuel je suis peut-être parti dans mes divagations habituels et je t'ai peut-être perdu alors que tu disais y voir un peu plus clair juste avant 😭

Non ok, la version et réponse courte : C'est ce que j'ai décidé pour moi-même, à ce jour, oui. 😌

avatar contributeur de Kahooli
Kahooli
09/01/2023 à 04:28 - 09/01/2023 à 04:56

@Kahooli en vrai je ne suis pas sûr pour toi, as-tu des choses à dire ? 😳

Oui. Où as-tu acheté tes lentilles ?

Pour le reste, nous sommes sur la même longueur d'onde je dirais. :p

"Nous ne voyons pas les choses mêmes ; nous nous bornons, le plus souvent, à lire des étiquettes collées sur elles." - Bergson

avatar contributeur de Je Suis Lulu
Je Suis Lulu
09/01/2023 à 20:13

Citation de Kahooli #437628

"Oui. Où as-tu acheté tes lentilles ?"

Je me pose des questions sur

avatar contributeur Caïn
Caïn
09/01/2023 à 23:57 - 10/01/2023 à 00:08

Salut Yohuel,

Pour répondre à tes questions, chez les hommes et chez les femmes il existe une distribution naturelle des personnalités entre le féminin et le masculin aussi bien chez les hommes et les femmes.

Le plus courant, la plupart des hommes sont dans une masculinité dite virile et la plupart des femmes dans une féminité tres féminine (je ne trouve pas le contraire de virilité désolé ).Ensuite il y a des hommes et des femmes qui se situent entre les 2 avec des hommes avec une personnalité très féminine et des femmes plus viriles quevla plupart des mecs.

Peut-être ta personnalité se situe dans ce spectre.

Moi parfois je me definis comme un garçon au féminin comme dans la chanson d'Indochine, car les termes non binaire ou genderfluid etc. Ne m'ont jamais convenu.

Quand j'étais enfant parfois on me confondait physiquement avec une fille donc je ne sais pas si mes fantasmes trans viennent de la ?

Il m'arrive de me projeter dans les femmes et dans les filles trans, m'imaginer dans leur corps.

parfois je me prends à rêver d'être une fille trans quand j'en rencontre une ou de vouloir devenir une fille depuis que j'ai 5 ans. mais si je me suis longtemps interrogé je ne pense pas etre trans parce que je ne ressens pas le besoin d'une quelconque transition.

Mais quand je croise une fille trans j'aimerais sur le moment etre une fille trans comme elle, je me dis qu'elle a de la chance d'être enfin une fille.

Bon le truc bizarre je me dis la même chose sur les garçons transgenres, je me projette dans ce garçon, car généralement je trouve super mignon les garçons trans, je me dis alors qu'il a de la chance d'être enfin un garçon alors qie je suis moi-même un garçon !!! Donc les fantasmes c parfois bizarre ;-) peut etre c'est juste le physique des garçons trans qui m'attirent et qui me font fantasmer comme ca.

Le fantasme d'etre une femme semble me suffire amplement et puis l'acceptation de mon homosexualité commence vraiment à me débloquer sur mon identité de genre.

Je ne sais pas, peut etre ,te laisser vivre le fantasme d'être une femme trans sans etre transgenre peut te permettre de te débloquer.

En tout cas, mes fantasmes trans me suffisent et je suis finalement bien comme ca.

Je suis juste un garçon au féminin.

C'est peut-être ton cas aussi ?

avatar contributeur de Artyom
Artyom
10/01/2023 à 02:53 - 10/01/2023 à 02:54

Citation de Caïn #437732

Boarf la virilité se situe entre les jambes et certains traits physiques. Le reste c'est une construction sociale donc dire que tu préfères te maquiller c'est se sentir femme on est loin l'identité de genre des personnes trans...

Je ne trouve pas ça masculin une femme aux cheveux courts, une femme avec un marteau ou une clé à la main recouverte de cambouis.

Je ne trouve pas ça masculin les femmes qui sont dans l'armée ou qui ont des bras gonflés par la musculation. Elles ont toutes une féminité différente car ce sont des femmes et elles ont toutes le droit de se sentir femmes et féminine sans que quelqu'un définisse ce que c'est.


Quand les dieux veulent nous punir, ils exaucent nos prières.

Rencontre Trans

STOP à la fétichisation des personnes transgenres. betolerant est le seul site de rencontre transgenre à ne pas considérer la transidentité comme un vulgaire fantasme fétichisé.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2023, betolerant.fr