L'intimité quand tu es intersexe...

avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre
07/10/2022 à 12:55 - 07/10/2022 à 15:21

Pour commencer, je suis sensé bosser. Si quelqu'un vous pose la question, dites que je suis a fond dans mon taff, hein...

Récemment, il s'est passé un truc, et ça reste dans ma tête. Comme un clou planté trop profondément, que je n'arriverait pas à retirer.

Mon pote et moi on glandait dans le lit. On se lisait des trucs, on jouait sur la tablette, on matait des trucs, on faisait les cons en rigolant, on passait nos pieds par la fenêtre pour qu'il pleuvent sur nos orteils. Bref on faisait tout ce pour quoi le lit n'était pas conçu.

Et...comment dire... Vous voyez les caleçons tellement larges qu'ils laissent entrevoir des trucs?

Bah j'ai entrevu. J'ai même carrément vu.

Et outre le fait que j'ai rougi tellement fort que mes cheveux ont virés au roux (non je déconne, je les ai teint hier, je frimes un peu), mon premier réflexe à été de reculer comme si il avait la peste, en me couvrant les jambes en panique.

Ce qu'il n'a bien sûr pas compris vu qu'en général c'est plutôt ambiance '' Ho petit cœur, as Tu froid? Viens sous le plaid, on fera des câlins ''.

S'en est suivi une discussion maladroite où le pauvre pensait avoir fait une grosse connerie sans le vouloir. Et est venu le sujet de sa pudeur et du rapport à son corps.

Je comprends qu'étant transmasc, il fait partie des gens qui ont dû mal avec cette partie de leur corps. Que la dévoiler, même par accident, est insécurisant pour lui. On comprend tou.te.s ça, et personne ne va remettre ça en question.

Et malgré ça, a travers mes yeux à moi, j'ai trouvé son corps absolument magnifique et parfait. J'aurais pu encadrer cette merveille en grand sur un mur du salon. Juju l'a bien fait, l'idée me choquerait pas chez moi (référence à peine subtile).

S'en est suivi une discussion sur nos ressentis, le sentiment de sécurité, le fait de se sentir a l'aise et en confiance .

Et je me suis rendu compte a quel point ce n'était vrai que dans un sens.

Oui, il sait qu'il ne craint rien avec moi. Il sait que je ne ferai rien (même si, soyons honnêtes, il ne faudrait pas pousser très fort pour que j'aie envie de ne pas finir cette phrase). Il sait qu'on se fait confiance, et qu'il peut se permettre tout ce qu'il a envie de se permettre.

Mais l'inverse n'est pas vrai.

Si je sais que j'ai confiance en lui, je sais aussi très bien qu'en moi, non.

Que ce genre de choses, moi je ne pourrais pas me le permettre. Non pas que ça se passerait mal de son côté, je pense qu'il serait juste désolé pour moi, mais parce que pour moi, ça serait trop dur de le revoir après ça.

Ses dysphories sont parfaitement légitimes, parce qu'il les vit a travers son corps, son histoire, ses ressentis. Mais a travers les miens, sont corps est juste parfait. Je tuerais pour avoir eu le même.

Il n'a pas de cicatrices, pas de difformités, pas de séquelles. Son seul '' défaut '' au fond, c'est d'avoir été construit avec les mauvaises pièces. Mais même ces mauvaises pièces sont absolument magnifiques.

Il n'a pas connu la douleur d'être rejeté par sa famille, traité comme un monstre depuis l'enfance.

Il n'a pas connu les médecins qui exposent et triturent son intimité, juste pour voir ce qui s'y passe.

Il n'a pas connu la terreur d'être seul, enfant, livré aux médecins et à leurs bistouris et autres examens invasifs.

Il n'a pas connu les traitements médicaux depuis l'enfance, et leurs répercussions au fil des ans.

Il n'a pas connu toute cette vie là. Et au fond c'est mieux pour lui.

Je ne peux pas me permettre ce genre d'incident.

Justement parce que je me souviens.

Je me souviens très bien la peur que c'est de devoir dévoiler une anatomie différente, la peur du jugement de l'autre. Si c'était difficile jeune, ça n'en devient pas plus facile avec l'âge.

Je me souviens très bien des rapports non consentis, de la douleur, des humiliations, en plus de la violence.

Je me souviens très bien des réactions de mon premier mari, qui n'a même jamais pu me toucher tellement mon corps le dégoûtait, et qui l'exprimait assez clairement .

Je me souviens très bien les réactions de recul, de dégoût des gens.

Je me souviens très bien des commentaires dégradants des médecins, qui te disent que '' vous ne pouvez pas rester comme ça!'' (pourquoi je ne pourrais pas ?).

Du manque de compassion et de respect de certains, quand tu veux faire valoir un rapport non consenti, et qu'il te répond '' et ÇA, ça l'a pas arrêté ?!''.

De cette sensation permanente d'être un monstre, une chose déshumanisée, uniquement perçue à travers une difformité.

Des surnoms humiliants que j'ai eu au fil des années en rapport a mon intersexuation.

De ces années de maltraitance qui m'ont rendu plus difficile le fait de me dévoiler, violence après violence. Et je ne parle même pas du fait de laisser des gens me toucher...

De la pression imposée pour '' entrer dans la norme '', en nous faisant miroiter que ça résoudra nos soucis.

Mais c'est faux.

J'ai cédé.

Il y a un moment déjà.

Et au final je regrette.

Ça n'a rien amélioré. Ça a juste encore une fois changé la typographie des lieux.

Lieux auxquels je ne m'identifie toujours pas. Lieux qui ne sont toujours pas chez moi, malgré les années. Lieux qu'au final, je préférais avant. Et qui malgré tout ne ressemble toujours pas aux autres lieux.

Les déchirures, les scalpels, ont creusé des sillons, qui au final se muent en autant de ravins entre moi et les autres.

Et avant que quiconque se permette un discours du style '' tu n'aurais pas dû céder, tu aurais dû rester toi meme'', je vous le dis sincèrement, fermez la. Je vous demande pas de juger mes choix de vie, je le fais déjà assez bien moi même sans votre aide.

Il n'a rien connu de tout ça, et pourtant il vit mal ce corps. Et je le comprends. Je suis désolé qu'il vive ça. Tout comme il est désolé pour moi.

Mais ça ne m'empêche pas parfois d'être jaloux.

Parce que moi, je ne peux pas me permettre ce genre d'incident, même avec lui.

Je ne peux que me couvrir et pleurer en silence.


JE SUIS TOUJOURS PAS UNE NANA, ARRETEZ D'ETRE DES GROS CONS

avatar contributeur CeliaLove
CeliaLove
07/10/2022 à 13:29

Bonjour Fierdre,

La vie est remplie d'épreuves et de regrets pour chacun de nous mais elle regorge également de trésor d'amour, de chaleur et de magnifiques surprises lumineuses.

Tu es le seul à pouvoir juger qui tu es et de tes choix de vie. Cependant ne te juge pas trop durement. Regarde comme il fait beau à l'horizon et regarde comme tu te marie bien à ce sublime décor de la vie.

Soutien à toi.

avatar ancien membre
Ancien membre
07/10/2022 à 15:41 - 26/11/2022 à 20:59

<

avatar contributeur de Redmoon7
Redmoon7
07/10/2022 à 20:06 - 07/10/2022 à 20:08

Bonsoir à tous et à toi Fifi

Juste pour ajouter un petit truc, mais je crois que Free75 a si bien répondu qu'il y a pas vraiment grand chose à dire en plus.

Je me doutais qu'être inter n'était pas chose facile, et je ne pouvais qu'imaginer la violence de l'entourage face à cette particularité. Merci Fifi pour ton témoignage, parce que je vois par ce que tu nous partages que c'est encore plus dur que ce que j'ai pu imaginer personnellement.

Je trouve vraiment que c'est très dommage que l'intersexuation suscite ce genre d'horrible réactions. Chapeau au corps médical, qui se distingue encore par son tact, sa douceur et son humanité (bien entendu, c'est ironique)... et aux autres aussi que tu as cités, et dont les réactions et les propos sont tout bonnement choquants.

Rappelons-nous une chose très simple, que nous sommes tous différents, oui, mais nous sommes tous dotés de la même qualité: notre unicité. C'est ce qui crée notre lien le plus unifiant en tant que personnes humaines: le fait que chacun.e soit unique.

Aux Ténardiers de la normalité, du convenu (con venu???) à ceux qui sont émetteurs de diktats et qui, de leur bien fondé sont convaincus (cons vaincus???), vous pouvez regarder ailleurs si les mosaïques ne vous plaisent pas...

Bizz Fifi, tu es magique

avatar contributeur de Seds
Seds
07/10/2022 à 23:19 - 08/10/2022 à 00:47

Salut Fierdre, ça fait longtemps...

Tes mots devaient être prononcés sinon écrits.

Des fois on a besoin juste d'exprimer ses sentiments, des fois on cherche une porte ouverte... je sais pas faire la différence. Alors pardonne si je te réponds qd tu n'en attends pas autant.

Plus grande est la violence subie, plus grande est la résilence. Si tu es là c'est que grande est ta force. Maintenant les sapiens-connardus ne doivent pas, par leurs actes, régir ta vie. Vite dit.. Ces violences nous enferment, et une fois emmuré on ne sait pas comment sortir juste pour être libre max... un minimum, même tout seul dans sa piaule.

Tu es parfait? non. Ton pote est parfait? non. Je suis parfaite? non. Karembeu? non. Einstein?

Notre imperfection est magnifique aux yeux assez propres pour ne pas projeter sur toi la merde qui voile le regard. Les cons sont des malades de croire en une norme qui les mène à pâture, et s'appauvrissent de pensée consanguines.

Les gnous peureux et faibles ont un besoin vitale de se cacher derrière le nombre. Sinon ils meurent..

Être tjrs le 1er à se faire du bien, le dernier à se faire du mal.

La différence est la survie de toute espèce.

avatar ancien membre
Ancien membre
08/10/2022 à 00:53

Citation de Seds #423373

C'est vrai, les violences enferment.

Ne parlons même pas de ceux qui se montrent violents et préfèrent faire le mort ensuite plutôt que de d'admettre qu'ils/elles ont merdé. Enfin, comme il a été dit sur plusieurs sujets, c'est vrai que ça demande d'avoir des c... *, ce que tout le monde n'a pas.

*Façon de parler.

avatar contributeur de Seds
Seds
08/10/2022 à 01:03 - 08/10/2022 à 01:05

Citation de Sovara #423386

Surtout que si le courage se mesurait à l'anatomie sexuée, les petits boobs seront toujours plus gros que des balls. Le sexisme et le genrisme gangrènent jusqu'aux meilleures intentions..

avatar contributeur de Occamj
Occamj
08/10/2022 à 09:10

Bonjour,

La violence faite aux personnes intersexes est pour moi une tache indélébile sur notre société soit disant moderne.

Ca me fait honte. Je sais pas quoi dire, tellement ça me dégoute qu'on trouve des raisons pour maltraiter les gens ainsi.

Sois fier, Fierdre, d'avoir réussi à traverser cela. Au-delà des épreuves, tu es toi. Tu es beau. Toi aussi, tu es parfait, en cela.

avatar contributeur de Freddc
Freddc
09/10/2022 à 16:54

Fierdre je vais t'écrire avec ma mentalité d'hétéro et mes mots a moi donc ne les prend pas mal STP

Fou-toi de tes cicatrises et qu'elles font partie de toi et que tu ne pourras quand même rien y changé (oui facile a dire pour quelqu'un qui en a pas ) ben si j'ai le corps couvert de cicatrice pas a cause de médecin mais de la miennes je me suis auto mutiler pour enlever le mal en moi et avoir ma dose d’endorphine, je sais c'est pas pareil c'est juste pour te donner un exemple

Par contre ce qui me choque ce sont les réaction des personne de ta vie de couple ,

si je sort avec une femme ou une trans je me fout de comment elle est pour la femme trans je parle de opérer ou non c'est la personne et le tout que je prend et avec qui je sort

Je devrais rencontrer et sortir avec une personne comme toi rien ne me dérangerai vu que je le sais et que j'ai quand même continuer

Ce que j ai voulu expliquer c'est que sur les cicatrice corporelle tu dois t'en foutre si tu peux , sur les plus profonde ou mentale seul le temps pourront les atténuer mais il aura toujours un ressenti

Voila Fierdre, j'espère ne pas t'avoir choquer ni fait du mal j'ai juste essayer de te parler avec mes mots et si c'est le cas tu peux me pourrir ou tu veux 🙂

avatar contributeur de Seds
Seds
12/10/2022 à 06:44

Citation de Freddc #423702

En effet maladroit mais n’a pas tord sur 2 points: les cicatrices et ton premier mari. Ca m’etait difficile d’en parler dans mon 1er comment vu que le nbre de caractère est limité. Tentons de faire court encore une fois:

1/ c’est quoi ce type qui t’epouse pour te gerber dessus? Perso rien d’autre qu’un c###### limite ou carrément pervers!

2/ je me baptise quelques fois "Albator" par les cicatrices sur mon corps, car même s’il y a des souffrances derrière, je ne peux les rendre invisible alors autant les affirmer: Albator est un beau gosse, et moi aussi j’veux plus avoir honte.

Les cicatrices c’est comme les rides sur le visage, elles marquent une histoire, un parcours. Une histoire dont tu n’a pas à avoir honte parce qu’elles montrent l’abomination de tous ceux qui te les ont infligé. Tes cicatrices ne font pas de toi un monstre, les montres sont ceux qui tenaient le scalpel. Sans parler de la violence et la haine gratuites qui te font aujourd’hui etre aussi dur avec les autres parfois. Qu’importe qu’on te juge, le seul jugement sur toi qui compte est le tien. Les autres c’est vis ma vie et on en reparle.

Quant à la norme.. la nature est bien plus variée que la vision binaire étriquée de la norme judeo cretine: regarde la nature et toutes les varietes de genres et de comportements sexuels, et on en reparle de ce qui nature ou contre nature.

Perso je te trouve beau gosse Fierdre, et c pas ton corps ou l’approcher qui me fait flipper mais le jugement qui tu pourrais avoir sur moi. On a tous nos failles…

avatar ancien membre
Ancien membre
12/10/2022 à 13:23

Citation de Fierdre #423259

Quel courage a toi de te devoiler comme sa je sais pas trop quoi te dire car je suis pas à ta place et que je comprend pas tout les mots ( intersexe , etc.. ) mais je suis tres ouverts d esprit . Mais juste te dire qu il y a quand même des belles personnes sur terre qui seront là pour te soutenir et ici tu en a . Et venir en parler quand tu va pas bien tu aura toujours une écoute et des personnes pour te remonter le moral ici je n en doute pas. Bon courage à toi 😊

avatar contributeur de Camxxy
Camxxy
13/10/2022 à 18:00

Fierdre, je suis émue de te lire, tellement triste... je n avais pas vu ton topic et je le lis avec le cœur lourd et tant de choses qui remontent en moi.

Tu es un mec en or et je suis la meuf la plus chanceuse de t avoir rencontre, tu as changé ma vie tu sais 😘💝 j' écris avec toute l émotion qui est la mienne...

Ne laisse pas le passé abîmer celui que tu es devenu. Les cicatrices physiques et morales te le rappellent je le sais, je suis à tes cotes et toutes mes pensées t accompagnent 💝💝💝

avatar contributeur de Oclia
Oclia
13/10/2022 à 18:15

Je suis émue par ce que tu as écris, je comprends parfaitement ce que tu ressens. Je suis de tout cœur avec toi Fierdre 💛💜💖 et on est là pour te soutenir

avatar contributeur de Cactus
Cactus
13/10/2022 à 23:00

Bonsoir Fierdre,

Je ne sais pas si mon message apportera quelque chose de plus que ce qui a déjà été écris. Et j'espère surtout ne pas être maladroite ! Faut me le dire...

En tout cas, bravo et bravo pour ton courageux récit !!!

Aies toute la fierté du monde face à ces personnes qui se croient... quoi d'abord ? Du "haut" de leur ignorance crasse ou de leur études supérieures... Et de leurs cerveaux chloroformés, chloroformatés... par une société qui se pense bien sous tout rapport, mais F...!

Dans mon travail, j'ai des collègues anthropologues dont les études se basent encore sur des méthodes créées par des théoriciens du sexisme et du racisme (je pense à Broca...) je ne leur jette pas la pierre, à ma connaissance aucune nouvelle étude n'est venue recouvrir celles d'un autre âge, c'est dire où nous en sommes au IIIe millénaire ! Fin de la parenthèse !

Les seuls monstres se sont eux ! Je t'envoie tout ma force et mon courage ! ❤️🧡💛💚💙💜

avatar contributeur de Mci38
Mci38
14/10/2022 à 04:12

Bon allez je me lance....j'ai digressé en allant sur le post petits pois ;) mais là si je veux me rendormir il faut que je te dise Fierdre que je suis extrêmement touchée par ce que j'ai lu....je ne peux qu'entevoir par la lucarne, ce que l'intimité a de difficile quand ton corps est différent des "attendus", ayant un certain nombre de cicatrices suite à un cancer.... et pas une p...personnalité "normée"......;)

Ceux qui te connaissent ont de la chance 💝

avatar contributeur de Natty
Natty
14/10/2022 à 18:16

Salut Fierdre. Je viens de lire ton récit de vie très dur que je connaissais déjà en partie. C'est difficile d'aller de l'avant et de construire son avenir et son bonheur mais il faut continuer d'y croire et faire des projets comme tu me l'as si souvent dis.

Pour la jalousie vis a vis des autres personnes qui sont telles qu'on voudrait l'être alors que ça n'est pas possible, ben je pense que qu'on se fait beaucoup de mal pour rien en éprouvant ce sentiment. Faut se tourner vers des personnes qui nous aiment comme on est et oublier le reste. (Enfin bon moi je trouve que ça fait trop à oublier alors j'y arrive pas)

Moi vis a vis des femmes souvent j'éprouve une jalousie proche de la haine. Elles ont tout ce que je voudrais et que je ne peux pas avoir. Et j'ai la haine parce qu'en plus souvent elles me rejettent et sont méchantes parce que je ne suis pas comme elles.

avatar contributeur de Tashunka2907
Tashunka2907
14/10/2022 à 18:52

Bonsoir Fierdre,

J'ai lue votre histoire, récit, il y plusieurs jours et j'ai été tellement bouleversée par la, les souffrance,s qui témoignent de votre parcours, que je suis restée sans voix et sans possibilité d'exprimer par des mots, mon regret de tout cela.

Voilà, les autres personnes ont exprimées bien mieux ce que je pourrais dire.

"Parfois, le silence peut faire comprendre ce que les mots ne peuvent pas". auteur inconnu.


Tashunka

avatar ancien membre
Ancien membre
02/12/2022 à 17:48 - 02/12/2022 à 20:34

La manière dont t'exprimes n'a pas changé décidément... je suis toujours interpellée par les émotions que tu "expulses" concernant ton intersexuation.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr