Comment changer de ville pour débuter sereinement sa transition ?

avatar contributeur de FéeMorgane
FéeMorgane
05/09/2022 à 01:22

Bonjour,

Voilà j'aimerais changer de ville pour débuter ma transition car j'aimerais être sereine, se faire de nouveaux amis etc, essayer de sortir comme je suis réellement sans croiser quelqu'un que je connais et entamer une discussion dont je ne suis pas encore prête.

Comment feriez vous ? Niveau travail, recherche d'appartement etc.

Pleins de grosse bises?

avatar contributeur de Stephanie 38
Stephanie 38
05/09/2022 à 07:20 - 05/09/2022 à 07:57

Hihi, on n'est plus vraiment dans les légendes arthuriennes mais davantage du côté de La Belle princesse qui se réveille apres que le vilain crapaud ait recu un baiser du beau prince . . .

Pour ma part je serais plutôt "la dame du lac", j'ai bu la tasse plus d'une fois, lol, comme tu vois j'ai surtout appris à en rire

Helas si c'était aussi facile . . . même si tu déménages tu auras toujours la même famille, le meme banquier, le meme médecin, un percepteur qui te connaitra sous un prénom masculin, un facteur qui verra des courriers avec deux prénoms, un proprio avec qui tu auras négocié un contrat en "mec" et qui te découvrira soudainement différente, etc et puis il ne faut pas te leurrer, au début tu n'es pas une nana totalement assurée ni totalement assumée, au début tout le monde se rend compte que tu n'est pas encore une nana parfaitement accomplie . . . et les langues se déchainent dans ton dos . . .

C'est aussi une idée qu'on trouve souvent ici, se couper de son passé et rompre totalement avec lui. Perso je ne suis pas fan de l'idée, quelque soit notre passé il est une partie importante si ce n'est essentielle de nous mêmes, pour illustrer ça j'ai évoqué un jour ici l'image d'un arbre qui essaierait de verser du débroussaillant sur ses racines pour les faire disparaître . . .

Et puis tu sais aussi ce qu'on dit, on déménage parfois pour essayer de fuir ses problemes, mais quoi qu'on fasse on les emmene toujours avec soi dans ses valises . . .

Je te suggere plutôt de considérer que tu abordes une démarche qui sera de toutes façons difficile et qui nécessite du courage, tu verras qu'il y a de nombreuses épreuves à passer mais à chaque succes tu pourras te sentir davantage fière et assurée, ce sont justement tous ces succes devant les difficultés qui feront de toi une nana épanouie . . .

Vas y cependant progressivement, ne commence pas par les défis les plus difficiles si tu n'as aucun entrainement et si tu ne te sens pas préparée, commence par du facile. Et en ce sens la ville voisine (ou personne ne nous connait) pour faire nos premiers pas et vivre nos premiers jours est une excellente chose. Surtout aies une approche modeste, ce ne sont pas tes idées qui sont importantes mais la réaction des autres lorsqu'ils te croisent, au début il y a beaucoup d'ajustements à faire . . . et ne serait-ce que pour la voix, elle ne se féminise pas du jour au lendemain . . .

Pour ma part j'ai tout fait "sur place" (sauf bien sur les premiers pas et beaucoup de mes experiences assez loin de chez moi). Certains amis (peu finalement) se sont écartés, mais ma plus belle récompense est de lire une certaine forme d'admiration dans les yeux de ceux qui sont restés, ma transition a également attiré vers moi beaucoup d'autres personnes chez qui je ressens un sentiment similaire, tout ça m'a plutôt renforcée et j'en suis finalement d'autant plus heureuse et épanouie

Mais je ne prétends pas pour autant avoir la science infuse, pour en arriver là j'ai beaucoup discuté, surtout avec celles qui ont réussi des transitions heureuses, mais avec d'autres aussi qui l'ont vécu de façon moins heureuse, et j'ai aussi beaucoup observé et beaucoup réfléchi . . .

Et bisous à toi aussi, Princesse Morgane !

avatar contributeur de FéeMorgane
FéeMorgane
05/09/2022 à 08:34

Alors faire face ne me pose pas de soucis, faire mon coming out me stress un peu mais je n'ai pas peur de le faire. C'est juste que la ville où je suis née, j'ai vécue beaucoup de souffrance, la perte de mon meilleur ami il y a 2 ans et j'en passe.

Je ne fuis pas mon passé mais juste démarrer une nouvelle page.

Le regard des gens je m'en contre fou, mais je suis de nature à angoisser très vite.

Mais je pense avoir trouvée un moyen, je vais faire une formation de reconversion pro, et aller vers le soleil du sud. Je pense commencer dans 5-6 mois.

avatar contributeur de Camxxy
Camxxy
05/09/2022 à 08:52

Hello,

Changer de ville peut être une bonne idée, je suis en plein dedans ^^

Si c'était à refaire, je préparerais davantage mon changement de ville. En effet, changer de ville c'est aussi s'éloigner du peu d'amis qui sont toujours présents mais pas que. Assure toi d'avoir un médecin friendly a proximité, un endoc, éventuellement un psy si tu en as besoin.

Assure toi aussi, autant que faire se peut de choisir un endroit où la population est plutôt sympa. Facile à dire et on ne connait pas les gens avant de s'être confrontée, cela dit il y a des endroits bien rustiques ou les mentalités sont moins prêtes à accepter et donc la vie quotidienne peut devenir moins évidente pour trouver un appart', un boulot, toutes ces p'tites choses du quotidien qui pourraient éventuellement te polluer. Bien entendu, il y a toi qui participe activement à l'acceptation tout ça. Regarde aussi si dans la ville que tu choisis il y a des endroits pour sortir et rencontrer du monde.

En fait, un changement de vie se prépare un minimum. Perso, j'ai eu la chance de finir par trouver un médecin friendly qui me suit sans poser de questions et qui est l'ecoute, et pourtant, il y avait quelques médecins sur bdd trans, aucun n'a accepté de me recevoir... Et il y avait de toutes façons 3/4 d'heure une heure de route a chaque fois et la même chose pour le retour... Contraignant quoi.

Bref, j'espère t'avoir un peu éclairer :)

avatar contributeur de Stephanie 38
Stephanie 38
05/09/2022 à 10:21

Citation de FéeMorgane #418309

En ce cas c'est effectivement différent, un "nouveau départ" ne signifie en effet pas forcément rupture avec son passé, et vu ainsi ça peut aussi etre une bonne idée, surtout si tu pars vers des contrées ensoleillées, on y a facilement meilleur moral . . .

Je ne connais pas ton niveau d'avancement actuel, mais en ce cas tu devrais essayer d'aller explorer les villes qui te tentent pour sentir les ambiances locales dans ton futur genre, visites d'agences pour investiguer les location, pourquoi pas agences d'intérim, éventuellement assoces même si si tu n'es pas "pratiquante" . . . soins médicaux aussi effectivement, certaines zones sont vraiment infernales . . . penses aussi aux dentistes . . .ainsi qu'aux loisirs si tu as des passions particulières . . . en faisant ainsi tu peux commencer à te constituer un "réseau" qui pourrait etre bien utile si tu t'y installes un jour . . .

Et pour ce qui est du taf, si tu en as un aujourd'hui qui se passe plutôt bien, n'oublie pas que la mutation peut aussi constituer une solution . . .

Des amis sur place ça peut aider aussi . . . evite surtout de te retrouver seule et mal préparée, la moindre difficulté peut tourner galere . . travaille ton angoisse aussi . . . c'est aussi l'occasion de faire disparaître certaines "mauvaises habitudes" si tu t'y prends avant ton installation, lorsque tu seras le nez dans le guidon sur place ce sera trop tard pour s'en occuper . . .

N'essaie pas non plus de viser la perfection en voulant "tout" préparer à l'avance, c'est bien sur impossible et travaille surtout les éléments essentiels. Par contre tout ce que tu auras pu anticiper ne sera plus à résoudre une fois que tu seras sur place, ce sera autant de questions empoisonnantes (ou d'angoisse) en moins que tu auras à subir . . .

Rencontre Trans

STOP à la fétichisation des personnes transgenres. betolerant est le seul site de rencontre transgenre à ne pas considérer la transidentité comme un vulgaire fantasme fétichisé.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr