Besoin d’écoute ? Viens parler !

avatar contributeur de Gideon
Gideon
17/06/2022 à 00:56 - 18/06/2022 à 16:49

Bonjour à tous,

Je suis éducateur spécialisé certifié et psychopraticien établi à Nîmes.

Je travaille actuellement en institution. J’ai commencé mon parcours en protection de l’enfance puis, en accompagnement des familles.

Aujourd’hui, j’accompagne au quotidien des personnes porteuses de divers troubles et problématiques psychiques et sociales dans une démarche de soin, de réparation et d’éducation.

Moi-meme homosexuel, j’ai une trajectoire de vie privée et professionnelle qui me permet aujourd’hui de soutenir et d’accueillir la parole de l’autre.

De plus, je constate aujourd’hui encore beaucoup de souffrance dans nos communautés et je ressens le besoin d’apporter ma pierre à l’édifice.

C’est pour cela que je souhaite offrir -à titre bénévole- à toute personne qui en ressent le besoin ici, un espace libre et protégé, d’écoute d’échange et de soutien.

Que ce soit pour un sentiment de détresse ou pour une interrogation particulière, sentez-vous vous libre de venir à ma rencontre, de me solliciter ici ou de m’écrire en message privé. Je vous répondrai avec attention et bienveillance. (Par ailleurs, je respecte également les personnes qui souhaitent rester anonymes).

Au plaisir de vous lire,

Bien à vous.

Gideon

avatar contributeur de Rosso
Rosso
17/06/2022 à 01:56

Bonsoir

Je n’ ai pour ma part aucun soucis , interrogation ou sentiment de détresse , je fait parti de ces forces de la nature psychologiquement et physiquement inébranlable mais je tenais à saluer ton initiative et ta démarche .

Au passage ton parcours est assez impressionnant , en y réfléchissant bien un jour je te poserais bien quelques questions concernant la protection de l enfance si jamais cela ne te dérange pas

avatar contributeur de Gideon
Gideon
17/06/2022 à 02:04

Citation de Rosso #403821

Bonsoir Rosso, merci pour ton intervention.

Je répondrai à tes questions avec plaisir.

Bonne soirée.

avatar contributeur de Torus
Torus
19/06/2022 à 14:15

Bonne idée ce sujet, on en avait eu un similaire avant mais il a mal tourné :x Bon courage dans son maintien :)

avatar contributeur de Gideon
Gideon
19/06/2022 à 14:34

Citation de Torus #404097

C’est plus une invitation qu’un sujet de débat ;)

avatar ancien membre
Ancien membre
19/06/2022 à 14:58

Démarche louable et humaine.

Je pense que beaucoup préfèreront passer par mp pour échanger avec toi 😉

avatar contributeur de Arena
Arena
19/06/2022 à 15:01

Bonjour,

Vous n'avez pas assez de travail ❔ je blague !!! Bonne initiative, toujours, que de se mettre à disposition des autres.

Bonne journée

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
19/06/2022 à 15:07 - 19/06/2022 à 15:13

Bonjour Gideon,

Ta démarche est louable et nous t'en remercions touste.

J'ai connu pour ma part un gros problème de dysphorie de genre à la découverte de ma bisexualité. j'étais profondément malade mais je n'en ai pris conscience que pendant mon processus de guérison.

Depuis je vois des personnes qui connaissent les mêmes symptômes mais ils nient que leur comportement est pathologique.

Je sais que ma demande est difficile mais peut-être que cela vaut le coup d'essayer. Est-ce que tu peux donner une liste de symptômes que l'on retrouve chez les personnes souffrant de dysphorie de genre. Peut-être que cela peut alerter certains de part tes compétences.

Je te donne un exemple quand j'ai appris ma bisexualité je me suis sentie obligée d'avoir une relation avec un homme c'était obsessionnel et déraisonnable. Je suis non binaire biologiquement homme.

Je te remercie.

Monique 💋 👠 💓 🎼

.

avatar contributeur de Gideon
Gideon
19/06/2022 à 18:29 - 19/06/2022 à 18:33

Bonjour Monique,

Merci pour ton message.

Je comprends ton intention qui se situe du côté de la prévention. Autrement dit, comment se reconnaître à travers une liste de symptômes qui nous permettent de nous alerter.

Ça c’est dans le cas où on considère dans l’absolu que le « symptôme » doit être « guéri ».

Pour ma part, en accompagnement, je considère que le symptôme a une fonction essentielle, et qu’il vient nous délivrer un message.

(D’autant plus que le symptôme peut-être vécu de manière absolument plurielle et différente selon chaque individu)

Dans la situation que tu abordes, la dysphorie de genre, ce qui fait souffrir et qui appelle au changement n’est-il pas une invitation à la redécouverte de soi, de sa corporéité et de son être au monde plutôt qu’un processus de guérison ?

Peut-être que si nous prenons ce chemin là, un phénomène de normalisation de ce type de problématique pourrait davantage aider les personnes en souffrance. Car, qu’y a-t-Il de plus normal qu’un processus de changement dans la trajectoire humaine ? ;)

Par ailleurs, pour continuer dans la normalisation, je pense que le déni que tu décris est une phase commune, relativement éphémère et qui accompagne la déconstruction/reconstruction de sa narrative interne et donc, qui peut s’avérer parfois essentiel. (Car le chemin n’est jamais linéaire).

Après, évidemment que d’un point de vue clinique il existe des critères diagnostiques quant à la dysphorie de genre. Mais, je vais citer monsieur Claude Esturgie, avec lequel je suis particulièrement d’accord :

« Quelles qu’elles soient, il faut comprendre les théories sur le genre et la sexualité comme des hypothèses, voire des fictions, et non comme des explications scientifiques ou des vérités dogmatiques : elles permettent seulement de proposer une grille de lecture et doivent toujours s’effacer devant la complexité des phénomènes vivants. »

De plus, ce qui est important en accompagnement, c’est non pas de généraliser, mais plutôt de chercher à regarder la singularité de chacun. En ce sens, le discours que tu t’es construite tout au long de ton parcours au sujet de ton expérience et que tu racontes aujourd’hui est celui qui te permet de t’envisager avec le plus de sécurité possible. Seul le cheminement individuel peut permettre cette construction là.

Pour conclure je pense donc que les plus grandes ressources pour ces personnes en souffrance sont les gens comme toi : qui ont traversé cette re-territorialisation de leur corps et de leurs relations.

Car avec vos témoignages, vous leur renvoyez quelle liberté cela peut être d’accueillir les problématiques de genre non pas comme une chose à réprimander ou à soigner, mais au contraire comme un métissage du genre humain à accueillir comme un voyage, une découverte d’un nouveau soi à explorer.

Bien à toi,

Gideon.

Citation de Harmonique #404106

avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre
19/06/2022 à 20:24

Je vais faire mon relou... Modo oblige...

Gideon, as Tu reçu l'autorisation de faire ce genre de topic?

Me jettez pas la pierre, ça sert a rien. Je demande seulement parce que si il faut une autorisation pour faire un topic demandant des participants pour un projet de fin d'année, et justifier les informations légales liées audit projet...

Bah logiquement... Il en faudrait une aussi pour proposer ses services sur le site, sans vraiment d'informations vérifiables.

C'est pas moi qui fait les règles, c'est Wil, fait se plaindre chez lui 🤷

Je te laisse le bénéfice du doute, parce que tu n'as pas l'air d'être un mauvais gars ^^

Si tu ne l'as pas fais, (j'ai rien vu passer a ce sujet à la modération) demande l'autorisation a Wilooo et ça sera vite réglé.

avatar contributeur de Harmonique
Harmonique
21/06/2022 à 18:34

Citation de Gideon #404135

Salut Gideon,

J'ai relu plusieurs fois ta pensée sur cette problématique de la dysphorie de genre

Si j'ai bien compris nous suivons un parcours initiatique afin de se reconstruire suite à un choc émotionnel. Il est vrai que pendant cette période j'ai commencé à me travestir et aujourd'hui j'ai gardé ce plaisir en respectant mon corps et mon être.

Malheureusement dans ce parcours dans l’inconnu il est important d'être entouré d'être bienveillant ou d'avoir un éclairage que peut apporter un site comme Betolerant.

Très souvent quand on suit le cheminement dont tu parles, il y a des personnes à l'affut pour manipuler ces personnes en reconstruction. Pour ma part j'ai eu la chance d'être stoppé dans cette spirale qui me poussait vers ces personnes. Et tu imagines que je fais tout quand je vois des personnes dans cette situation pour les alerter je ne peux pas rester de marbre.

Globalement, je te remercie pour ta vision non dogmatique du sujet que je t'ai soumis.

Monique 💋 👠 💓 🎼

avatar contributeur de Alma08
Alma08
23/06/2022 à 22:03

🌸



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr