L’histoire d’un mec pas comme les autres.

avatar contributeur Weedman19
Weedman19
15/05/2022 à 21:04 - 15/05/2022 à 21:07

Bonjour !

Alors voilà je veux cacher mon identité pour des raisons évidentes ,mais en gros j’ai 19 ans je suis un homme et je suis bi.

Le truc c’est que j’ai un énorme problème avec ça et j’ai besoin d’en parler ,en tout cas de partager ma vie😅

J’ai su que j’aimais aussi les hommes quand jetait au collège, mais je l’ai jamais dit à personne Parceque j’avais l’image d’un mec fort et tout,

Ma première expérience gay c’était avec un pote un soir on a fait les prelis et tout ,moi sa m’avais plu mais pas lui. Du coup j’ai cacher le fait que je kiffais en disant que c’était une expérience tout ça.. j’ai toujours eu un entourage très masculin viril alors pour moi le fait d’aimer les hommes sa me couvrais de honte et depuis j’ai toujours besoin de me montrer fort viril de rejeter toute faiblesse, je me dégoûter au début et vu que j’aimais les femmes c’était simple de passé inaperçu. Sa a continuer jusqu’au lycée et maintenant j’ai grandi il me reste ma famille et mes vrais amis ,je suis dans le monde du travail depuis longtemps et voilà j’ai l’impression que j’aurais du assumer plus tôt mais en même temps que non ,j’aime pas cette image de «tapette » que les gens ont ,les gens me verrait que par ça .Le problème viens quand je suis en kiff sur un mec bah là pareil je bloque jai l’impression que je suis faible et soumis alors que non ,bref voilà j’ai fait court sa fait bizarre d’écrire ça 😂

Merci d’avoir lu 👋

avatar ancien membre
Ancien membre
15/05/2022 à 22:29 - 15/05/2022 à 22:30

Bonjour weedman,

J'ai vécu les mêmes choses que toi ado et jeune adulte, j'étais gay dès mes 11 ans mais c'était dans les années 80 et 90.

Et donc j'ai essayé de faire taire cette homosexualité tant bien que mal des années et des années pour à peu près les mêmes raisons que toi.

Il m'est arrivé de tomber amoureux de filles au lycée et à la fac mais au collège c'était hyper chaud pour moi car j'étais exclusivement homosexuel et tous mes premiers amours ont ete des mecs en secret.

Et puis un beau jour j'ai fini par tomber amoureux d'une femme que j'ai épousé et j'ai cru que j'étais enfin soigné de mon homosexualité par magie.

Mais voila au bout de 20 ans j'ai du faire mon coming out car mon homosexualité n'a jamais disparu, elle a toujours ete très forte en moi et donc j'ai décidé de l'accepter pleinement pour etre enfin en paix avec moi même.

Un seul conseil que je peux te donner c'est de ne pas fuir tes attirances homosexuelles et de faire un travail sur toi pour totalement accepter ton orientation sexuelle car ce n'est pas du tout un choix de ta part , tu ne peux rien y gfaire pour tew attirances pour les garçons, tu es juste né comme ca.

Tu verras qu'en t'acceptant tu devindras beaucoup plus serein et plus en paix avec toi même.

avatar contributeur Tyalgis
Tyalgis
16/05/2022 à 04:58

Hey !

Je ne suis pas vraiment dans ta situation mais peut-être que regarder des films avec des représentation positive pourrait t'aider ?

Je n'en connais pas des milles et des cents, peut-être que d'autres pourraient te donner des pistes, mais si tu n'es pas rebuté par l'aspect séries adolescentes j'ai regardé Heartstopper il y a peu et j'ai trouvé que c'était une série (netflix) avec une vibe positive par rapport à ces aspects de masculinité. De mémoire, Sex Education présente aussi un personnage qui a du mal à accepter son homosexualité, si ça peut aider.

avatar contributeur Weedman19
Weedman19
16/05/2022 à 08:46

Merci pour vos réponses, oui c’est sûr je pense que plus le temps passe et plus j’ai envie de l’accepter, je suis née comme ça donc bon

avatar contributeur de Stefrem
Stefrem
16/05/2022 à 12:40

Je rebondis en allant encore plus loin que lulustrike

Ce qui est contre nature c'est d'aller à l'encontre de sa nature !

j'ai DECIDE (je souligne car c'est bien moi sans pression extérieure hélas) de ne pas être gay (car bien sûr je le savais depuis toujours) et donc de tout faire pour ne pas l'être notamment mariage, enfant etc...

Jusqu'au jour (comme lulustrike) où tu es rattrapé par ta nature

L'homosexualité ce n'est pas qu'une orientation sexuelle, c'est une manière de percevoir et d'interagir avec le monde qui se traduit notamment par une orientation sexuelle

On peut (techniquement) se mentir à soi même, le problème c''st qu'en se reniant on va faire au final (plus tard) beaucoup de mal à soi et aux autres

Certes, j'avais dis à mon ex-femme que je l'épousais pour ne pas être gay. Néanmoins, 10 ans plus tard le choc a été violent pour elle quand je lui ai dis que c'était une erreur et que je m'excusais

Donc revenons à nos moutons

Avoir peur d'être gay c'est donc être homophobe, c'est la la bonne nouvelle parce qu'à partir de là on peut se poser la question: qu'est ce qui te fait peur ?

De soi à soi il faut avoir des couilles pour aller au fond des choses

S'assumer gay ce n'est pas être faible mais fort au contraire

Etre gay ce n'est pas nécessairement être efféminé non plus

S'assumer gay n'est pas un long fleuve tranquille, c'est plutot "jouer" à l'hétéro qui est plus simple (un moment)

Mais il faut pouvoir imaginer une vie "alternative"

La vie hétéro est (relativement) normée je veux dire il y a des points de repères

S'assumer gay c'est entrer dans un monde où il y en a moins

Le plus important c'est ta vie, ce que tu veux en faire et ce que tu es prêt à assumer pour être le pilote de ta propre vie et non pas être passager d'une voiture en pilotage automatique

Comme je fais des interventions sur ma propre expérience pour donner de la force à ceux qui se questionnent, je vais redire la phrase choc de ma mère (bien après mon coming out, au moment ou je lui annonce mon remariage - gay): "j'aurai préféré que tu sois condamné à mort et en prison à vie plutôt que gay !"

Qu'ai je fait ? je lui ai souri et lui ai répondu que je l'aimais et depuis tout va super bien entre nous je suis même devenu son confident

La recette: l'estime de soi et donc faire non pour plaire ou se conformer mais par intime conviction

C'est valable également dans la vie homo où il y a plein de stéréotypes

On nait gay mais on ne le devient que le jour où on l'accepte

Et cela demande de la force intérieure (s'accepter puis s'aimer) et de la force extérieure (construire une vie sur mesure sans dépendre du regard des autres). Pas une vie en opposition aux autres, en conflit en provocation. Une vie POUR

Parce que s'assumer gay donne un certain nombre de vraies qualités: résilience, tolérance, adaptabilité et l'accès à une certaine fraternité (cf ce forum)

avatar contributeur Weedman19
Weedman19
16/05/2022 à 13:44

Wow superbe réponse ,après moi je pense que le dire a ma famille ne m’avancerais a rien ils le prendrait bien ,c’est plus le monde extérieur.

C’est une carapace entre guillemets vue que sinon on t’insulte et tout ,du coup le fait que je garde cette image « dominante » me protège.

Sa me dérangerait pas des fois d’être moins

« hetero », enfin bref t’a raison à force c’est comme de l’homophobie 🤔

avatar contributeur de Alex42
Alex42
19/05/2022 à 16:37

Je comprends totalement ta situation. Au collège et au lycée j'ai déjà crushé sur des garçons mais sans leur dire pour me montrer "fort" ça m'a fait vraiment mal, pendant toutes ces années je me cachais en ne demandant à sortir qu'avec des filles. A l'université, j'ai rencontré un homme qui me plaisait vraiment, je me suis résigné plusieurs fois avant de me dire que si je faisais toute ma vie, je ne connaîtrais jamais le bonheur. Je suis allé voir cet homme, lui ai avoué mon amour pour lui et tout s'est bien passé, pour la première fois, je me suis affiché avec un homme en public. Je peux comprendre ton problème, essaie d'accepter ton orientation sexuelle. Pour moi, il n'y a pas de "honte" à être amoureux de quelqu'un.

avatar contributeur de Rosso
Rosso
19/05/2022 à 18:44

Citation de Weedman19 #399477J’ai su que j’aimais aussi les hommes quand jetait au collège, mais je l’ai jamais dit à personne Parceque j’avais l’image d’un mec fort et tout, ,j’aime pas cette image de «tapette » que les gens ont ,les gens me verrait que par ça .Le problème viens quand je suis en kiff sur un mec bah là pareil je bloque jai l’impression que je suis faible et soumis alors que non . C’est une carapace entre guillemets vue que sinon on t’insulte et tout ,du coup le fait que je garde cette image « dominante » me protège

Bonjour

Excuses moi par avance mais il semble que ton seul « problème » vient de l image un peu caricaturale que tu as des relations homosexuelle , je suis mal placé pour parler parçeque j étais carrément homophobe , j étais un mec , j étais conditionné pour voir la femme comme un objet qui devait se soumettre au mâle alpha que j étais .

Enfin bon tu vois le genre .

Depuis j ai réaliser , accepter mes véritables attirances , je ne me défini plus comme un mec , je suis un terrien , la notion de binarite à voler en éclats chez moi .

Par contre je ne te cache pas que ça m a valut beaucoup de conflits , remarque ça tombait bien j aimais recevoir des coups et en donner à cette époque .

Je me suis laisser conditionné par ma famille , mon entourage , et la société .

J ai fait le vide autours de moi et pour les notions de société patriarcale , heteronormé et autres sincèrement je m en tape .

Tu m a l air d avoir du caractère alors si tu a envie d voir des rapports avec des hommes ou des femmes ça ne regarde que toi et ces personnes , pareils pour les sentiments .

Si tu veux vraiment êtres fort sois toi meme

Communauté Bi

betolerant est fier de sa communauté bisexuelle. Notre communauté est un véritable site de rencontres bi tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out pour une femme ou un homme bisexuel est une étape difficile. Échangez votre expérience sur le forum coming-out.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr