Mon père est il toxique ?

avatar contributeur de LeGaymer2
LeGaymer2
24/01/2022 à 17:48

Bonjour je m'étais jamais véritablement posé la question jusque là mais je fini par me demander si je n'ai pas des parents toxiques ou plutôt un père plus qu'une mère toxique.

Si je devais resumé grossièrement c'est que je culpabilise de vouloir aller à l'encontre de ce que veulent mes parents pour moi car ils m'ont tout donné dans la vie.

Aujourd'hui j'ai un travail (j'ai 20 ans) en CDI et ça ne me plaît pas du tout, j'aimerais reprendre mes études ou bien tenter plein de jobs différents pour voir ce qui me plaît mais selon mes parents ce n'est même pas concevable car "je ne me rend pas compte de la chance que j'ai d'avoir un cdi à 20 ans" alors objectivement ils ont raison j'imagine mais est-ce que c'est vraiment une chance quand je passe toute la journée à me demander ce que je fais la avec le sentiment de passer à côté de ma vie (oui je n'ai "que" 20 ans mais ce sentiment est déjà très omniprésent chez moi. Et comme ils m'ont presque tout offert sur un plateau j'aurai le sentiment de culpabiliser si je décide de partir de chez moi et démarrer une vie en rompant le contact avec eux. Dois-je le faire ? Plus le temps passe et plus j'ai le sentiment que je vais devoir faire un choix décisif dans ma vie 🙄

Y a t-il des alternatives ? Dois-je u'r gemment consulter un psy ?

J'ai fais quelques recherches sur comment reconnaître un parent toxique, bon mon père surtout entre dans pas mal de case mais pas toute, il a le don de toujours me faire culpabiliser quand je veux faire quelque chose qu'il ne veut pas que je fasse donc je ne le fais pas mais de l'autre côté il me félicite à chaque fois que je réussi quelque chose, des choses qu'il a choisi pour moi, d'un côté.. Bref j'ai vraiment besoin de conseils je crois

Je sais qu'au fond mes parents veulent le mieux pour moi mais ça fait maintenant au moins 5 ans que les décisions que je prend ne me rendent pas heureux ou du moins plus heureux qu'avant c'est plutôt l'inverse, pour faire simple j'ai l'image du train qui déraille de plus en plus du chemin que mon cœur voudrait suivre (c'est bateau comme phrase mais je le rescens)

Est-ce que c'est le fait que je suis jeune et le manque d'expérience qui obstrue ma façon de voir ma situation ?

J'ai aussi de plus en plus l'acquis de conscience du "dans 100 ans je serais ou ? Plus la, alors pourquoi je ne donne pas tout pour me rendre heureux ?" je l'avais déjà avant mais plus le temps passe et plus ça m'irrite intérieurement de ne toujours pas suivre cette philosophie.

Peut-être au final mes parents ne sont pas le problème ça serait moi qui ne sait pas prendre mes propres décisions ? En écrivant ceci je me rend compte que jusqu'à présent j'ai pris mes décisions pour rendre fier mes parents, alors pour l'instant ils le sont de par ma réussite professionnelle mais je me sens très a l'encontre de vers la ou je voudrais aller (de base c'est le monde du cinéma qui m'intéresse, un de mes rêves est de réaliser une série exemple, aujourd'hui je suis archiviste), les plus expérimentés d'entre vous me diront peut être que ce 1er boulot est la 1ere étape vers la réussite mais je ne pense pas "tenir" comme ça trop longtemps, je repousse déjà certaines tâches de mon boulot par manque d'envie de les faire et parce que ça n'a aucun sens pour moi. La notion de sens dans ce que je fais revient souvent aussi au cours de mes journées et bon classer des dossiers ce n'est pas ce que je veux faire toute ma vie, d'ailleurs mon père dit "ça y est il a trouvé son boulot de sa vie et après retraite tranquille" mais si je suis condamné à aller jusqu'à 60+ piges avec ce job là quitte avoir une bonne retraite je préfère me tirer une balle maintenant, et mon père ne dit pas ça sur le ton de la plaisanterie, il le pense vraiment et d'ailleurs je me suis vraiment rendu compte consciemment qu'il prend les décisions à nos places à ma sœur et moi quand c'est plus ou moins lui qui vient de décider ou ma sœur allait faire ses études après le bac, schéma qu'il a appliqué pour moi et où j'ai passé deux années à pleurer beaucoup de soir avec en plus la dépression qui l'accompagne que j'ai depuis un peu plus longtemps et qui peut être m'empêche également d'affirmer les décisions que je voudrai prendre, j'ai l'impression de l'écrire en sachant déjà que c'est pertinemment vrai.. Bref

Un gars dans la classe qui s'est suicidé aussi pendant la 2eme année, j'aurai aimé parle plus avec lui il était non binaire je crois bref c'est pas le sujet..

En ce moment je suis dans un parc en écrivant ce texte et je sens intérieurement et paradoxalement que la dépression s'en va petit à petit car j'apprécie la nature autour de moi et je la trouve belle et que j'ai de la chance davoir une existence dans cet univers (je suis une tite fleur bleu xD) ce que je ne pensais pas avant et que je voulais le quitter, de ce côté là je sens que je remonte la pente c'est déjà un côté positif.

En tout cas pour revenir à la petite histoire, aujourd'hui je ne veux pas mourir avant d'avoir réalisé un de ces rêves qu'est réalisé une série film, j'ai d'autres rêves, longtemps mis entre parantheses par mon cerveau, que je sens revenir mais c'est celui là qui revient en force en premier haha en tout cas je suis content de revoir de plus en plus la vie et en couleur et c'est sans doute pour ça que j'ai ce sentiment d'accomplissement de mon vrai moi qui titille mon cerveau en mode qu'est-ce que tu branles. Il est peut être temps pour moi de reprendre la vie la ou je l'ai mise en pause. Il me reste plein d'obstacles dont un qui est mon père 😆 mais peut être fais-je fausse route, mais que pensez vous avec votre point de vue externe de la situation entre mon père et moi et accessoirement ma sœur qui m'envoie des messages en me disant qu'"elle va pleurer tous les soirs si elle va la bas" (pour ses études, et la je peux la comprendre) veulent ils réellement notre bien au point de nous faire passer par ces moments douloureux ? Ça me semble sadique quand même il ya quelque chose qui cloche quelque part mais je veux être sur de ne pas jeter mon dévolu sur mon père par un rejet de responsabilités de ma part. D'ailleurs le fait qu'on vienne (ma sœur et moi) d'une famille moyenne/aisé me frustre encore plus car j'ai l'impression de rien mérité dans ma vie, qu'on m'a tout offert sur un plateau pour l'instant et que j'ai au aucun effort / mérite à fournir, j'ai cette forte sensation de devoir faire quelque chose de grand dans ma vie que j'accomplis par moi même. En fait j'ai carrément l'impression que si j'avais le choix entre garder ma vie extrêmement confortable ou vivre au jour le jour avec plein d'imprévu de la vie je prefererai le deuxième choix, mais je garde ma réserve sur cette réflexion car je ne l'ai jamais vécu et vivre au jour le jour doit être beaucoup plus compliqué que l'idée que je m'en fais.

Bon je vous que le ciel commence à s'assombrir (c'est trop beau) je vais aller rejoindre mon père qui sort du travail sans lui parler de tout ce que je viens d'écrire sur lui 😅

Merci d'avoir lu jusque là et puis j'espère avoir quelques retour de vous car la comu porte bien le nom du site, une bonne soirée / journée 💓

Ps : j'ai oublié de le dire mais ça me semblait évident quand j'écrivais mon père est narcissique de fou, il s'aime x9999, ce qui n'est pas une mauvaise chose mais je me suis dis que ça pouvait jouer dans la réflexion

avatar contributeur de Dime
Dime
24/01/2022 à 18:40 - 24/01/2022 à 18:41

Citation de LeGaymer2 #388299

Salut.

Tu as surement un père qui est d'une nature possessive et autoritaire. Il voit dans l'éducation qu'il porte à ses enfants son accomplissement personnel en tant que père, avant de chercher votre bien-être profond. Il y a un type d'homme, assez courant, qui est narcissique, égoïste et présentant bien peu d'empathie. Sans l'affirmer, c'est peut-être le cas pour ton père. Il gère bêtement tout à votre place sans même se demander à quoi vous aspirez réellement. Il ne vous responsabilise pas, ne vous fait pas confiance non plus peut etre ?

La difficulté pour toi et ta sœur est d'arriver à vous opposer à lui. Parfois les enfants de ces pères-là ne parviennent jamais à s'opposer à leur volonté. A toi de voir ce que tu peux faire... Bon courage.

avatar contributeur de Phoenix73
Phoenix73
24/01/2022 à 19:14 - 24/01/2022 à 19:35

Citation de LeGaymer2 #388299

Bonjour @LeGaymer2**,

La question est ...es-tu autonome? Avoir son appartement, payer ses factures, s'occuper de son linge , se faire à manger etc et si tu as une tuture faut s"'occuper des assurances auto, des assurances habitations etc.. sans compter sur papa/maman.

Parce que pour vivre sa vie comme on le veut, comme on le souhaite...parfois il faut se mettre face à la réalité de la vie et ce passage là est parfois douloureux, le salaire n'etant plus de l'argent de poche mais ce qui va te permettre de vivre, voire de survivre.

Alors tu es d'une génération qui n'a pas trop de chance , la vie est très chère, les prix exorbitants et dans cette non chance, tu en as un peu, c'est que tu peux compter sur tes parents contrairement à d'autres. Serts toi de cet emploi comme tremplin, mets de côté pour voler de tes propres ailes et vis tes propres experiences dans un futur proche, en gros il faut avoir ses propres objectifs de vie pour soi-même.

Lorsqu'on s'accomplit seul sans rien demander à personne , on en chie un peu au début, on mange des pates matin midi et soir, on sort moins ou differement , mais on peut se permettre de faire ses propres choix et de les assumer pleinement, et on peut en retirer une certaine fierté/satisfaction surtout quand on part de rien...

Petit rajout..

Alors j'ai sauté des passages à la 1ere lecture scrollé trop vite, je rejoins @dime...

Soit fiere de ce que tu accomplis avant de chercher la fierté dans les yeux de ton pere/parents...pour t'en sortir. Peut etre que ca coupera les ponts un temps mais l'amour parental est présent meme si c'est mal placé...il reviendra. Parfois il faut se montrer "plus adultes" que ses propres parents.

avatar ancien membre
Ancien membre
24/01/2022 à 19:56

Bonsoir LeGaymer2

Visiblement tu sors petit à petit de dépression pendant laquelle tu n'es pas allé voir de psy, l'idée que tu as d'y aller maintenant est plutôt bonne. Cela t'aidera à faire le tri dans tes pensées, t'assoiera dans tes choix et t'aidera à t'affirmer face à tes parents.

Partir de chez toi, en fait, de chez tes parents peut t'aider à t'affirmer grâce à l'autonomie, l'indépendance que tu vas prendre. Les relations que tu vas avoir avec eux vont évoluer tu vas te positionner en adulte indépendant et non plus comme leur petit enfant. Rompre tout contact, en as tu besoin?

Tes parents, ton père qui parle plus, ont une vision différente de la tienne, eux sont rassurés par ton CDI jusqu'à la retraite... ce qui n'est ni ton choix, ni vraisemblablement la réalité, travailler 45 ans au même endroit à partir de 2022, cela ne va pas forcément être la réalité.

Ton souhait est de partir de chez tes parents, donc ton CDI va bien te servir pour la recherche de logement, et pour mettre tes projets en place, s'assurer un salaire en parallèle pour vivre est nécessaire.

J'espère qu'avoir écrit certaines de tes émotions, réflexions va te permettre de prendre du recul et connaître tes besoins, faire tes choix, et aller en ce sens, à ton rythme.

Prends soin de toi et fais ce qui est important pour toi

avatar contributeur de Dime
Dime
24/01/2022 à 21:02 - 24/01/2022 à 22:24

Il existe des pères ou des mères toxiques, étouffants, castrateurs ou destructeurs, meme s'ils sont plutôt rares.

@Gaymer, je ne parle pas de ton cas familial car je ne connais pas ta situation. Mais ça reste en corrélation avec ton sujet.

avatar contributeur de Azel
Azel
25/01/2022 à 00:23

Je suis aussi père, j'ai trois enfants. J'ai toujours considéré que mes enfants devaient faire ce qu'ils aimaient et que ça se voyait dans ce qu'ils réussissaient. Donc, dans leurs études, je les ai poussé à continuer dans les matières où ils étaient bons. A priori, si tu es bon, tu dois avoir un peu de plaisir à le faire. Mes deux grandes filles (25 ans) ont fait de belles études et s'éclatent dans leur boulot. En tout cas, elles ont un bon bagage pour avancer. L'une a même créé sa boite ! Le dernier a 11 ans ... il aime certaines matières, d'autres moins. Les choses commencent à se dessiner.

Pourquoi je te dis ça. Apparemment, tu t'es assez bien démerdé dans tes études, tu as un bagage qui te permet de trouver un CDI à 20 ans, donc tu as une certaine sécurité. Jusque là, la sécurité, c'était les parents. Maintenant, tu l'as en toi. Vole de tes propres ailes, va faire ce que tu aimes. Quitte à retomber sur tes pattes si ça ne marche pas. Ils seront peut être blessés ou surpris que tu choisisses une voie un peu plus risquée, mais tu as tes qualités (et sûrement quelques défauts), tes compétences (et encore beaucoup à apprendre), ton envie, ton désir ... saute le pas. ça n'est sûrement pas facile mais prends les choses en main, ils t'en seront forcément reconnaissant s'il te voit heureux. Ils ne peuvent pas indéfiniment décider pour toi.

Il y a des années, j'ai entendu dire que les parents portaient leurs enfants sur les épaules pour qu'ils puissent voir plus loin qu'eux mêmes. Tu vois plus loin parce qu'ils t'ont en effet porter sur leurs épaules. Dis leur que tu vois plus loin qu'eux. Ils seront peut-être chagrinés mais moins que si tu fous tout en l'air à 40 ans en ayant l'impression d'avoir perdu la moitié de ta vie. Comme tu n'as probablement pas encore de famille nombreuse à assumer, profites-en, en douceur.

Bon courage, tout ira bien. Bises, Azel

avatar contributeur de Nymeo
Nymeo
25/01/2022 à 14:04

Bonjour,

Avoir 20 ans et se sentir coincé à vie dans un CDI, dans un boulot accepté par diplomatie familiale, n est effectivement pas la vision rêvée que tu te faisais de ton existence. Par contre rien ne t oblige d y rester à vie.

Prends le comme un moyen de prendre ton independance, de faire tes premiers pas dans ta vie d adulte tout en prenant le temps de réfléchir à ce que tu veux, ce qui te convient et ce que tu aimes. Le fait de ne plus être sous le joug de ton père autoritaire devrait permettre ( en espérant qu il ne soit pas intrusif) de faire connaissance avec tes aspirations propres. En plus si tu fais des choix de façon reflechie, il est possible que ça passe mieux au niveau de ta famille.Tu pourras par la suite, demander un temps partiel pour te concentrer sur ton projet personnel ou même une année sabatique afin de te laisser un filet de sécurité au cas où, afin d essayer de nouvelles pistes.

Si tu aspires à une vie au jour le jour, ( libre selon tes dires), tu peux l expérimenter lors de tes vacances, car il est probable que tu l idéalise, surtout si tu n as jamais connu de galères matérielles. Ainsi si ça ne te convient pas tu ne risques pas de tout perdre et de te retrouver dans une situation encore plus inconfortable que celle que tu as quitté.

Bref, prends le temps de savoir où tu veux aller dans ta vie avant de prendre une quelconque décision.

avatar contributeur de Dime
Dime
25/01/2022 à 17:53 - 25/01/2022 à 18:33

Je plussoie les posts d'Azel et Nymeo.

Je rajouterai que c'est important d'etre actif. Et beaucoup de jeunes sont oisifs à ces ages-là, ne trouvant pas de travail ou cumulant les orientations diverses sans succès. Tes parents ont déjà eu le mérite de savoir qu'il est important de ne pas être oisif à 20 ans. Fait tes armes comme ça quelques temps. La vie est longue. Tout est possible et tu pourras te réorienter quand tu voudras.

(J'ai été oisif entre 20 et 30 ans, pour des raisons à la fois de perturbations personnelles et de mauvais choix éducatifs. Et Dieu sait qu'il eut été préférable que je travaille, quel que soit le domaine).

avatar contributeur de Boulanger44
Boulanger44
26/01/2022 à 14:49

Rassures toi ta situation est grave mais pas désespérée :-). Je rigole bien sûr, ce que tu ressents des milliers de jeunes le ressentent, c'est aussi une différence entre les générations. Tu sais, tu as aussi cette chance que tes parents te suivent et sont parfois aussi fier de toi. Par contre ton père est souvent fier pour des choses qui ne te rendent pas heureux. Depuis tout gamin pour l'amour de tes parents, tu t'es centré sur eux, ce qu'ils ressentent, ce qui tout a fait naturel. Par contre tu commences à te rendre compte qu'un fossé s'est creusé, qu'il devient de plus en plus profond entre ce que tu aimerais réellement être et ce que tu es; juste pour l'objectif de plaire à tes parents. En fait tu es encore dans le nid, tu as peur de prendre ton envol car tu sais qu'il y aura des conséquences, qu'il va falloir prendre des risques. C'est pas évident lorsqu'on a eut ce cocon très protecteur de se dire qu'il devient anxiogène mais que sans lui on a peur de tomber et se ramasser. Ton père n'est pas "Toxique", il t'aime, à sa façon et tu l'aime "à ta façon", par contre si tu commences à te poser sérieusement cette question c'est qu'il est temps que tu prennes des risques. Oui tu vas décevoir ton père et ta mère, oui tu vas y arriver ou te planter tu sais pas mais tu auras au moins eut le courage d'essayer.

Malheureusement pour encore beaucoup de parents l'objectif pour leurs enfants c'est "il faut qu'il ai une bonne situation". Là on ne se pose pas la question d'être heureux ou malheureux, non, juste avoir un bon boulo; de l'argent, être en couple et des enfants c'est le but à atteindre, quitte à être malheureux toute sa vie. Si tu veux être le pantin de tes parents, juste pour être sûr de les rendre heureux tu peux, certains font ce choix pour leur vie entière. Mais bon, pourquoi en tant qu'être humain tu devrais sacrifier ta vie juste pour faire plaisir à tes parents ? Si en tant que père et mère ils ne peuvent pas t'accompagner vers tes rêves qu'au lieu d'indirectement te faire rentrer dans un moule qui ne te correspond pas ils vont devoir se remettre en question.

Tu as de la chance, tu as 20 ans, c'est un bel age où l'on s'envole vers de nouveaux horizons, de nouveaux métiers, de nouvelles rencontres. Je dois avoir l'age de tes parents, et heureusement j'ai eu des parents compréhensifs, mais je te cache pas que si je dois refaire ma vie je referai tout exactement de la même façon. Pour toi c'est important dans 20, 30 ou 40 ans que tu puisses te dire, j'ai tout fait pour atteindre mes rêves, mes projets. Après tout; ça c'est ton choix, subir ou remplir ta vie, mais tu sais plus tu vas remplir ta vie de nouvelles choses, métiers, voyages, nouvelles personnes, moins tu auras besoin de cet aprobation de tes parents de ce qui est bien ou mal pour toi. Ça ne sera pas évident, tu vas traverser des très haut, des très bas, mais tu vas te sentir vivre.

Sinon tu peux faire comme le préconise ton père, un boulo pendant 40 ans, la retraite et la mort (ça fait rêver :-)). Tu dis ne pas te sentir à ta place dans ton boulo, des jobs et des formations il y en a plein, il faut juste trouver ce qui te correspond et pour ça il faut se bouger. Bon courage à toi dans tes choix, la balle n'est pas dans le camp de tes parents elle est dans ton camp.

avatar contributeur de Crococo
Crococo
27/01/2022 à 11:49

Bonjour à tous,

Alors déjà ce qui me frappe, mais ça me frappe vraiment ! c'est ta capacité, Gaymer 2, à t'auto-analyser et à prendre un vrai recul sur ta propre situation. Bravo Gaymer2 ! 20 ans ou pas 20 ans, la sagesse n'attend pas le nombre des années. Ton message à l'air tout a fait cohérent et on ne peut qu'être d'accord avec ton analyse de ta situation. ( en tous cas je le suis ). Les relations familiales sont complexes et c'est un vrai processus de dépoussiérer tout cela. Ta soeur fait ses propres choix et chacun.e est dans son cheminement qui est respectable et entendable. Maintenant il ne sert à rien de se plomber soi même pour être au fond ensemble. Même si ta relation avec ta soeur est forte, tu as le Droit (c'est un droit) de te protéger et de réaliser tes rêves tout en étant en lien avec elle. And so What ? Je dirais même qu'on a le devoir envers soi même de tout faire pour se rendre heureux. (comme tu le dis)

J'ai l'impression que tu as déjà toutes les réponses en main Gaymer2. Fais toi confiance.

Je traverse le même type de situation. Nous avons une relation très forte avec ma soeur qui a décidé de rester en contact avec des membres de notre famille très très toxiques. Il a juste fallu que je me positionne plus clairement avec elle. Je reste donc en contact avec elle et nous partageons bcp de très beaux moments tout en lui ayant demandé de ne plus me parler des autres membres de la famille. Je ne la juge pas dans son cheminement et elle ne me juge pas dans le miens. Dis-toi que les liens frère-soeur sont extrêmement importants et que les parents peuvent les utiliser à leur avantage. Culpabilité, sentiment d'abandon blablabla. Je ne dis pas que c'est facile mais il faut s'en prémunir. Il ne faut pas laisser vos parents interférer dans vos relations, je fais un ty transfert mais j'assume ! ;-) Tout le monde (parents inclus) ne nous veut pas du bien, difficile à intégrer mais important.

De plus, cette histoire de "tu ne te rends pas compte de la chance que tu as" c'est de la TRES GROSSE DAUBE !

Les enfants ne doivent rien à leurs parents. Les enfants n'ont rien demandé, et n'ont pas demandé à venir dans ce monde. Il faut qu'on arrête de se considérer chanceux car on a eu un toit sur la tête, à manger et sur les bons jours 1 ou 2 loisirs. Dans un orphelinat du XIII ème siècle on aurait eu la même ! alors flûte !

C'est un prétexte fabuleux pour forcer les gens à faire ce qu'ils n'ont pas envie de faire (comme tu le décris).

Quand j'étais petit je devais finir mon assiette car des gens mourraient de faim dans le monde... Quelle était ma responsabilité la dedans ? Aucune. Me suis-je senti respecté dans mes besoins ? à aucun moment. C'est pas parce que j'ai fini mon assiette que les gens ont arrêté de mourir de faim en fait ! mais le résultat c'est qu'aujourd'hui j'ai des troubles du comportement alimentaire. Alors stp fais moi plaisir et jette cette idée à la poubelle parce que ce n'est pas sain et ça a des conséquences sur ta santé mentale (dépression ect) Le but de la parentalité doit être de donner les outils et les moyens à chaque individu de réaliser ses rêves et ses désirs dans le cadre du respect de soi et des autres. Pas d'assouvir ses propres fantasmes au travers de la vie d'autrui ! beurk !

C'est d'abord à soi même qu'on doit fidélité. Si tu sens le besoin d'aller voir un psy, vas-y. C'est vrai que ça peut aider mais il faut aussi trouver le bon. Celui avec qui on s'entend bien et qui est vraiment dans l'écoute. Pas ceux qui vous rendent responsables des abus que vous avec subi ;-)

Après le passage chez le psy n'est pas obligatoire mais ça peut accélérer le processus et te faire avancer par rapport au suicide de ton ami. Je te présente mes condoléances pour cet épisode tragique.

Quand tu dis "je ne veux pas mourir avant d'avoir réalisé un de ces rêves qu'est réalisé une série film" on dirait que tu as 45 ans et que tu viens de survivre à un AVC ! Même si tous les âges de la vie sont bons pour réaliser ses rêves et qu'il n'y a pas d'étape obligatoire. Chacun est sur son chemin, mais 20 ans c'est l'âge ou tu kiffes la life, tu voyages, tu rencontres, tu découvres, tu réalises tes rêves ! tu fais tes erreurs... (même si on peut faire ça à tout âge ) ET je sais que ça vient (un peu) contredire ce que je disais par rapport aux premières expériences sexuelles mais si tu étais heureux tu n'aurais pas écris sur ce forum ! et je dis ça dans l'esprit de te donner un argument de plus pour réaliser tes rêves. La dépression à cause du boulot c'est prévu beaucoup plus tard, tu es en avance sur le calendrier là ! Je plaisante bien entendu. ²

Je vous souhaite a tous plein de bonheur !

Gaymer2, tu as des outils géniaux, utilise-les pour te construire une belle vie et créer de belles relations. Tu gagneras beaucoup de temps je te l'assure ! Werk :-)

Belle journée !

Salon de chat Gay

Découvrez notre salon chat gay pour dialoguez avec des centaines de mecs célibataires connectés. Chat réservé exclusivement à la communauté gay.

Communauté Gay

betolerant est fier de sa communauté gay. Notre communauté est un véritable site de rencontre gay tolérant et bienveillant.

Parlons Coming-out

Le coming-out est parfois inévitable pour une homme homosexuel. Partagez vos expériences sur le forum coming-out.

Forum homoparentalité

Le forum sur l'homoparentalité permet aux parents homosexuels de se soutenir et s'entraider, mais aussi de partager leur quotidien.



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr