Hétéro ambiguë avec un mec en soirée

avatar contributeur Nico34
Nico34
07/01/2022 à 23:18

Bonsoir,

Je fréquente un mec depuis peu que j'ai rencontré grâce à un ami en commun. Il se dit hétéro. Il sait que je suis gay. Dans son état normal, il peut être tactile avec ses mains. Me toucher le genoux en rigolant par exemple. J'ai dormi une fois chez lui sans plus après une soirée arrosée. On avait une relation amicale depuis le début.

Il est un peu efféminé mais ça ne veut rien dire en soit.

Et en fait, il s'est passé quelque chose incompréhensible.

En gros, à la soirée du nouvel an, ce mec ivre m'a fait plusieurs bisous en cachette sur le cou en m'enlassant. Il m'a dit qu'il avait confiance en moi.

On est parti ensemble de la soirée. Je lui ai demandé si je pouvais dormir chez lui, il a accepté.

Sur le trajet, il m'a tenu le bras, bisous dans le cou, il s'est mis sur mes genoux quand on attendait le métro presque comme un couple. J'étais mal à l'aise avec ses tentatives de rapprochement.

Il me parlait d'un plan cul femme. Il me parlait de la meuf qu'il a pécho dans la soirée.

Arrivé chez lui, on s'est mis au lit, il a passé ses appels comme d'hab après ses soirées arrosées.

Et au moment de dormir, je lui ai demandé si je pouvais le prendre dans mes bras. Il a accepté.

J'aurai pu aller plus loin avec lui. C'est un bel homme. Mais comme je l'aime bien, je voulais le faire sans qu'il soit ivre.

Le lendemain, il a fait comme si rien était. Je vous avoue que j'étais pas trop à l'aise pour lui parler de tout ce que j'avais envie de savoir sur le moment. Il était beaucoup sur son téléphone.

Je lui ai quand même parler de la soirée, des rapprochements qu'il a pu faire. Je lui ai bien précisé qu'on est pas allé plus loin. Il a souri. Il n'a rien dit d'autres.

Ça ne l'a pas étonné , ni choqué non plus.

Le lendemain, on est resté la journée du ensemble jusqu'à 20h avec une relation purement amicale.

Deux jours après, je lui parle par message. Je lui fais part de toute mes interrogations.

Il n'a pas pu me dire pourquoi il avait agit comme ça. Il m'a dit que ça peut arriver que les choses se tendent sexuellement mais en fait qu'il y ai rien. Il a comparé ça à une situation qu'il a eu avec une meuf alors que je trouve qu'il y a rien à voir parce que je suis un mec et j'ai rien fait dans l'histoire pour le chauffer. Il m'a dit qu'on allait quand même continuer d'être pote.

Bon en gros, je voulais avoir votre avis car je ne comprends rien à ce qu'il s'est passé. J'ai pleins d'interrogations dont les réponses je n'aurai pas tout de suite.

Est ce que ce mec est dans un déni?

Est ce qu'il n'assume pas sa bisexualité ? Est ce que bourré, il avait une envie soudaine de se faire un mec gay? Pourquoi ça ne l'a pas choqué ce que je lui raconté ?

Est ce que vous avez rencontré ce genre de situation ?

avatar contributeur de Hystorie
Hystorie
08/01/2022 à 06:45

Je serai plus intéressée de savoir si tu as un petit crush ou une attirance pour ce monsieur.

Tant que lui refuse de parler, élude...il n'y a pas grand-chose à faire.

Je pense qu' il a envie d'une expérience genre "oups j'étais bourré", histoire peut-être de se dédouaner si il n'a pas apprécié.

La petite phrase assassine :"non mais tu comprends hier-soir j'étais bourré.".

Envoyé depuis l'application android
avatar contributeur Nico34
Nico34
08/01/2022 à 09:55

D'accord,

Oui, j'ai une attirance pour ce mec.

Donc, tu penses qu'il voulait tester un truc et que passer par l'alcool, ça pouvait lui donner une excuse sur son comportement.

avatar contributeur de Occamj
Occamj
08/01/2022 à 09:56 - 08/01/2022 à 09:57

Bonjour,

Voilà quelque chose que j'aimerais que quelqu'un m'explique clairement: en quoi le fait d'avoir bu constitue-t-il une excuse valable pour se livrer à des avances sexuelles explicites (donc que j'interprèterais perso comme une marque d'intérêt, légitimement), qui seraient ensuite frappées de nullité une fois la sobriété revenue ? L'alcool abolit à ce point le jugement et le respect ? Cette convention sociale ("j'ai bu=je fais des trucs mais ensuite faut pas me les reprocher ou me les rappeler") me parait étrange, et pour tout dire, malvenue. A un moment de ma vie, j'ai apprécié la désinhibition alcoolique, mais j'en assumais les conséquences.

Dans ce contexte, par exemple, c'est sûr que cela te met en porte-à-faux vis-a-vis de ton ami...

avatar contributeur Nico34
Nico34
08/01/2022 à 10:22

Je suis absolument d'accord.

Quel ami s'amuse bourré à te faire des bisous sur le cou? On se connait depuis deux mois.

Même à mon meilleur ami, je ne fais pas ça et même si je le faisais, je montrerai clairement mes intentions.

Mais là, Je n'ai pas réagit symétriquement à ses sollicitations parce que finalement je ne savais pas trop ses intentions, je me suis senti un peu agressé dans mon intimité. Des bisous dans le cou alors qu'on a rien demandé c'est genre un peu comme une main au cul.

J'étais aussi bourré que lui. J'ai fait preuve d'un self control.

J'aurai préfèré qu'il ne le fasse pas, si c'est pour banaliser un acte qui n'est pas anodin, sous l'effet de l'alcool.

Je trouve effectivement que c'est un manque de respect de mon intimité et de ma personne.

En gros, j'étais juste un objet de désir à l'instant T et ensuite je deviens plus rien. C'est déstabilisant. C'est dégradant.

avatar contributeur de Boulanger44
Boulanger44
08/01/2022 à 14:36

Salut Nico, tu dis t'être senti un peu agressé dans ton intimité, par contre; tu lui demande de te serrer dans ses bras, tu t'invites à dormir chez lui ?...Je pense que vous êtes un peu tous les 2 dans le déni, toi tu es attiré par lui, mais aussi par cette situation, un mec qui se dit ouvertement hétéro mais en fait ne l'est pas vraiment. Et lui qui joue avec toi comme on joue avec une poupée juste le soir sous prétexte qu'il est pas dans son état "normal". En fait ici on ne va pas te dire si il est gay, bi ou hétéro de toute façon ça ne change pas grand chose et ça n'a pas vraiment de sens de dire à quelqu'un tu es "ceci" ou celà". A priori la question a te poser c'est plus quels sentiments tu as pour lui, mais aussi le mettre face à ses contraditions, surtout simplement lui expliquer que sa façon d'être avec toi l'autre soir n'avait rien d'une relation entre potes, même bourés, que ça t'a touché. Je te conseille de prendre de la distance et de couper plus ou moins les liens, et je suis près à parier que dans quelques jours, semaines, c'est lui qui va revenir vers toi au galop. Par contre laisse lui du temps, avant de te lancer dans une relation si tu ne lui laisse pas le temps de s'accepter lui même tu t'engageras dans une relation toxique à la je t'aime ce soir demain je t'aime plus. A toi de voir bon courage à toi et hésite pas à revenir nous dire comment cette histoire évolue !

avatar contributeur Nico34
Nico34
08/01/2022 à 19:17

Je retiens tes conseils.

J'espère vraiment qu'il va revenir et qu'il va réussir à s'assumer.

Mais l'attente est insupportable. C'est horrible. Je suis obligé d'occuper mon esprit par autre chose pour ne plus penser à lui.

Ensuite, je ne suis pas dans le déni. J'assume être attiré par lui. Je lui ai dit. J'ai voulu jouer la carte de la transparence.

Le mot agression est peut-être fort mais en gros ça m'a interpellé. Il pouvait me prendre par le bras en marchant et se mettre sur mes genoux, c'est limite mais ça va.

Mais des bisous dans le cou, ça m'a interpellé parce que je ne savais pas ce qu'il cherchait. C'était pas clair pour moi. J'ai voulu le tester en ne m'engageant pas trop en lui demandant de dormir avec un bras sur lui. Il a accepté.

Et pour l'histoire du dodo chez lui.

Il m'avait dit que si je voulais, je pouvais dormir chez lui. Au début, je lui ai dit non, ça ira, parce que je pouvais dormir sur place.

Mais au finale, je ne pouvais pas, du coup j'ai dormi chez lui. C'était pas la première fois que je dormais chez lui. Et c'était pour vraiment dormir.

Après c'est parce qu'il n'assume pas et que j'ai été sa cible d'un soir que je l'ai pris comme un manque de respect.

Mais effectivement, il n'est pas encore dans une phase d'acceptation donc il pouvait que réagir comme ça et moi, que m'interroger sur cette situation.

J'espère en tout cas que ça va évoluer en mieux pour que l'histoire se termine bien

avatar ancien membre
Ancien membre
09/01/2022 à 17:29

Citation de Nico34 #386595 - Mais l'attente est insupportable. C'est horrible. Je suis obligé d'occuper mon esprit par autre chose pour ne plus penser à lui.

Je crois que l'on connait tous ça. Hier, j'ai eu droit à la même chose entre mon ex, son ex et moi. Une sorte de prise de tête à trois. Les vérités se sont dites. Du crachas à la gueule version virtuelle. Bref, le bordel! Ça m'a empêché de dormir. Ensuite les choses ont changées et j'ai presque envie de dire à mon avantage donc j'y pense moins maintenant mais il est vrai que quand tu te mets à penser à un mec, un ex, un potentiel petit copain et que tu n'arrives pas à penser à autre chose c'est chiant. Il faut essayer de faire autre chose. Je ne sais pas si tu aimes lire mais dans mon cas ça m'a occupé l'esprit pour ne pas penser à mon ex il y a quelques jours en arrière. J'ai lu tous les livres que j'ai en ma possession donc il faudrait peut-être que j'en rachète 🤣 sinon essaie de voir ce qui pourrait t'occuper l'esprit: écouter de la musique, jouer sur ton téléphone/console de jeux, regarder la TV, sortir avec tes amis (même si on a tendance à tout leur raconter), etc...

avatar contributeur Nico34
Nico34
10/01/2022 à 00:42

Non, mais tkt, je sais comment faire.

Je sais que ça va prendre du temps.

Je suis juste dans une phase d'impatience dans laquelle j'ai envie de passer à autre chose vite pour être pleinement présent dans ce que je fais.

J'ai l'impression de faire les choses à cause de lui parce que je veux l'oublier. Je devrais peut-être passer à l'étape, je fais des choses véritablement pour moi et pas pour éviter une situation de ruminations ou d'aliénation mentale.

Je sens que je ne suis pas à 100% dans ce que je fais et que j'ai une petite partie de moi qui pense à lui.

C'est comme si qu'en permanence, même dans l'agir, il y avait une deuxième petite partie de moi qui cherche la bonne solution qui va résoudre mon problème.

Et que tant que je n'ai pas trouvé, elle sera là.

C'est une souffrance à vivre mais me connaissant quand j'en aurais vraiment marre, je vais mentalement me convaincre d'arrêter de penser même une demi-seconde à lui. Genre virer la deuxième partie de moi qui cherche encore depuis un moment pour être pleinement présent. Mais j'en suis pas là.

avatar contributeur de Stefrem
Stefrem
15/01/2022 à 15:56

En fait, ce qui est curieux c'est de tomber amoureux d'un mec qui ne s'assume pas gay !

Je veux dire, c'est quand même le meilleur moyen de souffrir non ?

La question est qu'est ce qui te touche en lui? Parce que si tu penses qu'il peux se passer quelque chose de sérieux il serait bien de jouer carte sur table

Je sais de quoi je parle: quand je me croyais hétéro j'ai jeté brutalement un mec parce que je sentais que j'allais tomber amoureux de lui.

Je le regrette encore aujourd'hui des années plus tard, mais à l'époque je ne pouvais pas faire autrement car je ne m'acceptais pas encore.

avatar contributeur Nico34
Nico34
15/01/2022 à 23:00

C'est vrai que je ne suis pas dans une situation la plus idéale. Il y a mieux comme situation.

J'ai commencé à me torturer l'esprit depuis qu'il a été ambigu avec moi.

J'avais accepté le fait qu'on serait juste ami. Je lui ai rien demandé à la base pour que ça aille plus loin dans ses approches.

Ce qui me touche, c'est d'abord qu'il m'est donné de l'intérêt plus qu'amicale.

Il est beau physiquement et généreux. Il m'a donné des signes de sympathie que je ne m'attendais pas du tout.

Genre me donner les clefs de son appartement avant qu'il parte dans sa famille pour les fêtes. En me disant que je pouvais profiter de son appartement pour faire des soirées ou dormir chez lui sans lui.

Je lui avais rien demandé. J'avais même pas énoncé de besoins particuliers. Ça m'a étonné.

De plus, il me parlait sur les réseaux. On discutait bien ensemble sans ambiguïté.

Jouer carte sur table? C'est-à-dire ?

avatar contributeur de Boulanger44
Boulanger44
16/01/2022 à 01:36

En te relisant sincèrement je pense que tous tes sentiments, ce que tu ressents, ce sont des choses totalement fondées. Par contre ça n'est pas du tout réciproque, enfin au niveau intensité du désir, j'ai l'impression que lui t'aime, te fait confiance et t'apprécie sincèrement comme un très bon ami. Peut-être son meilleur ami d'ailleurs, donc quand il est un peu bourré il se rapproche de toi (80% des mecs bourrés deviennent tactiles, on espère qu'ils soient gay mais en fait c'est juste qu'ils t'aiment vraiment, ils te donnent de gestes d'affection c'est le meilleur moment car déjà ils sont bourrés ce qui enlève une grande partie des barrières de préjugés, ils savent qu'ils ne risquent rien avec leur meilleur ami).

Si il t'a donné les clefs de son appartement pour "dormir chez lui, sans lui", traduction tu es une des personnes qui compte le plus dans sa vie. Par contre il ne voudra pas avoir de relation intime ou sexuelle avec toi il faut juste l'accepter et respecter le choix de ton ami. C'est pas évident mais tu sais les amitiés sont souvent plus longues que les amours, et ton pote sera sûrement bourré au moins une fois par an (profites-en 😝

avatar contributeur Nico34
Nico34
16/01/2022 à 10:47

Merci Boulanger44 !!!!! ?😘😘😘

Je me suis réveillée avec ton message.

Il m'a beaucoup aidé. J'en avais vraiment besoin.

Je ne pensais pas que ça serait un inconnu qui me donnerait ce réconfort dont j'avais tant besoin pour m'apaiser sur du long terme. Le seul moyen que j'avais pour m'apaiser à court terme c'était faire des activités pour fuire mes ruminations mais au finale mon tourment revenait dans les moments d'accalmie.

" Les amitiés sont souvent plus longues que les amours, et ton pote sera sûrement bourré au moins une fois par an (profites-en " 👍🏽😁

C'est le passage qui m'a le plus réconforté.

Et finalement, c'est ce que je veux être un ami voir meilleur ami sur qui il peut compter parce que l'amitié dure plus longtemps voire toute une vie.

J'y étais prêt avant qu'il fasse quelque chose d'ambigu pour moi.

Si même aussi bourré que lui, je n'ai rien tenté qui puisse être ambigu, c'est justement pour ne pas rompre cette relation amicale dans laquelle je me plaisais.

Et je pense qu'il faut que je fasse la chose la plus bienveillante d'abord pour moi et sans doute pour lui.

C'est faire le choix qui me fasse le moins souffrir et qui me convienne le mieux intérieurement finalement. Ce choix, c'est que je veuille être juste son pote. Et l'accepter une bonne fois pour toute malgré les tentatives d'ambiguïté qu'il refera peut-être.

Pourquoi vouloir changer une relation amicale qui me plaisait à la base?

Ça serait pas forcément mieux ou faisable. Donc la sage décision, c'est profiter de ce que l'on a pour ne pas avoir le regret de perdre ce que l'on avait.

Vu que je suis trop heureux de cette découverte. Je pense lui faire une déclaration d'amitié, lui dire qu'il peut toujours compter sur moi.

Encore merci Boulanger44!!



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr