Ma copine est en foyer et à plusieurs problèmes…

auteur anonyme

Anonyme
Ce sujet est une demande d'aide, écoute et bienveillance sont de rigueur

Salut, si je poste un sujet sur ce forum c'est parce que d'après ce que j'ai pu en comprendre, personne ne porte de jugement sur personne alors voilà mon souci, j'ai ma copine qui est âgée de 16 ansEt qui est placé en foyer d'enfance, foyer d'accueil enfin c'est comme vous voulez bref, décisions prises par le juge alors que de base c'est un peu la faute de sa sœur jumelle mais apparemment cette dernière serait un petit peu trop fragile psychologiquement donc au final c'est ma copine qui a tout pris dans la gueule, sa famille lui a tourné le dos elle se retrouve en foyer d'accueil et elle va changer pour aller dans un autre foyer qui sera assez dangereux vu que la drogue va tourner donc du coup ça va inquiète un petit peu… Tout en sachant qu'elle est dépressive… J'ai notamment peur que, une fois dans son nouveau foyer elle se fasse embobiner par une fille et que au final elle finisse dans les bras d'un mec qu'il voudra je ne sais pas quoi venant d'elle tout ça à cause de la drogue… Et j'ai peur de pas mal de choses surtout que là on vient d'être au téléphone et elle m'a dit que elle allait appeler sa pote pour se changer les idées et je vous avoue que ça me fait un petit peu mal sachant que elle m'a toujours dit que ça serait moi qui lui changer les idées et au final on a raccroché même pas un je t'aime rien donc voilà… Je sais vraiment pas quoi faire pour le coup si je Seye de la tirer vers le haut sachant que elle comme elle me dit elle a juste envie de creuser pour être encore plus profond du trou etc. etc.


photo de l'auteur veluma
Veluma
Femme de 44 ans
Grenoble, Isère, France

9 remerciements

Tu ne peux malheureusement pas aider quelqu'un qui ne veut pas d'aide.

Après elle a l'air d'etre dans la galère pour l'instant tous ce que tu peux faire c'est prendre soins de toi.

Si tu la sens qui s'eloigne parle lui en.

Vous êtes dans la meme ville? la vois tu souvent?


auteur anonyme

Anonyme

Elle est dans un foyer de Sainte et moi je suis à une petite heure et on peut se voir quasiment tous les week-ends sauf que il ne lui attribue pas toutes les sorties donc bon là ça va faire une semaine et ça va commencer à faire long pour elle comme pour moi


photo de l'auteur Vhesper
Vhesper
Homme de 27 ans
Caluire-et-Cuire

Comme pour tout, il faut en parler avec elle.

Tu dis qu'elle préfère parler avec une amie pour se changer les idées. Peut-être qu'elle est consciente qu'elle n'est pas seule dans cette situation et qu'elle t'embarque aussi dans ses problèmes. Tu fais peut-être toi-même partie "du problème" selon elle, parce qu'elle a l'impression de te faire du mal. Il est primordial de lui faire comprendre que tu la soutiens et que tu penses à elle, que tu n'es pas un problème parmi tant d'autres, mais une aide à laquelle elle peut faire appel. Rassure-la !

Et surtout, prends soin de toi ! Cette situation a l'air de te toucher, et si tu veux lui rendre vraiment service, il faut tâcher de ne pas y perdre des plumes, sinon tu ne seras pas en mesure d'aider qui que ce soit...


photo de l'auteur Jeanne00
Jeanne00
Femme de 56 ans
LORIENT

+1 avec Vhesper

Se retrouver en foyer , coupée des siens , est une épreuve . On se retrouve confrontée aussi à la souffrance des autres et à devoir vivre en "groupe" . Les travailleurs sociaux aiment leur job . Je doute qu'ils laissent les dérives s'installer . Il faut leur faire un peu confiance ainsi qu'à ton amie .

Une coupure franche est souvent nécessaire pour prendre ses marques . Tout ce qui peut rappeler le passé est une entrave , un boulet .

Lui laisser du temps , peut-être :)

Jeanne


photo de l'auteur Jeanne00
Jeanne00
Femme de 56 ans
LORIENT

La faute à sa jumelle ? Quelle faute ? Peut-être d'avoir dénoncer ce qui se passe de délictueux voire criminel , au sein de cette famille ?

Y a faute ? Où , dans ce cas ?

Se retrouver dans une situation nouvelle est inconfortable pour tous . Les criminels , on s'en fout un peu . Pour les victimes , c'est autre chose . On n'atterrit pas comme ça , par hasard , dans un foyer d'accueil . Il y a des motifs pour . Les services sociaux privilégiants le maintien en famille , ce genre de décision n'est pas anodin .

Je connais les deux côtés de la barrière , j'en parle en connaissance de cause .

S'il y a faute , je doute qu'elle soit chez sa jumelle . Le déni des familles et de l'entourage font bien des dégâts impossibles à mesurer .


photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Je doute que les sentiments des ados soient pris en compte dans les décisions les concernant, mais plutôt la sécurité physique, psychologique, et juridique.

Un autre souci c'est qu'ils n'ont pas la même notion du temps : pour eux une semaine c'est très long, surtout lorsqu'ils sont attachés à quelqu'un, alors que pour les adultes, à l'aulne de la notion de mineur, c'est court.

A part faire confiance à sa copine, et à la fatalité, je ne vois pas de solution.


photo de l'auteur Jeanne00
Jeanne00
Femme de 56 ans
LORIENT

L'envie de sortir d'un marasme et de ne rien reproduire est un bon moteur . Encore faut-il faire l'effort surhumain de se couper de tout . Non seulement du pire mais aussi du meilleur qui a permit de traverser ce pire . Faire à moitiée donne peu de bons résultats . Quand le déni devient confortable pour certains , c'est une souffrance supplémentaire pour soi ...


photo de l'auteur Jeanne00
Jeanne00
Femme de 56 ans
LORIENT

Je connais trop les disfonctionnements de ces services pour ne pas être fébrile en les

évoquant . Disfonctionnements bureaucrates hein . Ceux sur le terrain font au mieux .

Bref , je m'égare ...^^


photo de l'auteur Jeanne00
Jeanne00
Femme de 56 ans
LORIENT

Tu sais , ton amie doit faire face aux interrogations d'un juge , puis d'éducateurs , puis de membres du foyers , sans parler de psychologue ou autre .

Elle est sous un feu continu de questionnement . En plus , elle doit s'adapter . A ça , à un nouveau mode de vie . Quelque part , à trop lui donner d'importance , une nouvelle fois on l'oublie . C'est un tourbillon . Un tsunami .

Presqu'elle prendrait ses jambes à son cou pour s'enfuir loin , encore plus loin .

Sois bienveillant(e) . Toujours .

Jeanne

:)


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit