Hétéro refoulé ?

Forum Hétéro - Créé le - 39 Participations

Hétéro refoulé ?

Bonjour à tous, voilà, le titre est assez explicite, j'aimerai vos avis sur ça. Peut on être un hétéro refoulé ? Es-ce que cela puisse exister ?
... J'ai un problème auquel je vous ferez pars peut être plus tard.
0 vote

Tout est possible je pense. Tu penses ne pas etre un hétéro, mais tu t´en persuades quand meme si j´ai bien compris?
Oui c´est possible, ça arrive. On ne nait pas homo, ni hétéro, un bébé qui n´a rien vécu n´a aucune orientation sexuelle à mon propre sens, donc ce n´est pas inné.

Mais une fois ton problème exposé, nous pourrons t´en dire plus. :)
0 vote

Non. En fait je kiff les mecs. MAIS, es-ce que cela peut être juste une façon de penser et que en réalité, je ne suis finalement pas attiré par les garçons ? Es-ce que croire très fort en ça peut me donner l'illusion d'être attiré par les mecs ?
0 vote

Je vois que tu te poses des questions, et c´est normal, on se pose toujours des questions.
Je ne pense pas que penser très fort au fait que tu aimes les mecs influent sur ton orientation sexuelle.
Si tu n´étais pas attiré par les mecs, tu le sentirais. (tu peux aussi aimer filles et garçons hein ^^)
0 vote


Ahah, ça expliquerai pourquoi je trouve les bi si classe. Et que je kifferai être bi si je le pouvais.
Merci de tes contributions en tout cas. :)
0 vote

De rien! Et si tu es attiré par les filles et par les garçons, comme je le suis moi, alors tu es bi.
Pose toi les bonne question. :)
0 vote

Non mais je ne pense pas que ça soit le cas. Je suis quasiment sur d'être homo. Mais je pouvais en douter avec mon "problème".
0 vote

La sexualité ne s'acquiert pas, elle se découvre.
Et la seule personne qui pourra donner une réponse juste à ta question est toi même.. Souvent, avec le temps.
0 vote

Je ne pensais pas acquérir ma sexualité. Mais plutôt penser que je suis homo, alors que ça n'es pas le cas.
Enfin je pense être assez sur de moi en ce qui concerne le fait d'être homo.
0 vote

ne pense pas, ça t'évitera d'avoir la tête qui fume et d'en être accusé de polluer la planète!

L'acceptation finit par venir d'elle même, suffit d’être honnête avec soit même! Personne ne peut dire à ta place ce que tu es, pense seulement qu'avant toute chose, tu es un être humain! et c'est cela, le principal
0 vote


Oui ! Merci pour tes participations ! :)
0 vote

J´espere que tu as trouvé réponse à ta question alors!

Ne pense pas trop non plus, on finit par dire des bétises après! (ça m´est arrivé ^^´)
0 vote

Bah... J'aurai une autre question..
En fait c'est un peu à cause de ça que je me suis mis à penser aux hétéros refoulés. Je suis peut être parti un peu loin avec ce sujet mais bon.. Et mon problème se pose plus au niveau du sexe..
0 vote

Plus tu penses, plus de chose viennent à ton esprit, plus tu t´emballes.. Je connais ça très bien ^^´

Tu peux toujours poser ta question, on est là pour t´aider. (Pour ma part en tout cas.)
0 vote

"Et mon problème se pose plus au niveau du sexe.. "

quand tu auras apprivoisé ta sexualité, tout rentrera dans l'ordre!

c'est un peu le jour ou tu te lâches pour faire tes premiers pas! tu as peur mais le jour où tu as confiance en toi tu te lâches et tu cours!
0 vote

Bon, je vous le pose...
Voilà quand je fais l'amour avec un garçon, c'est très bien et tout mais je n'arrive jamais à aller jusqu'au bout. Je veux dire que je n'ai jamais conclu, alors que j'y arrive bien tout seul. Je ne connais personne d'autre qu'y a ce problème donc bon, je trouve ça assez bizarre...
0 vote

conclu un marché! non, je rigole, désolé!

plus serieusement:

tu ne seras pas le premier ni le dernier à qui ça arrive surtout quand se sont les premieres fois (j'insiste sur le "les" pas "la")
0 vote

Bon, trêves de plaisanterie, je vais quand même essayer de t’apporter une vraie réponse, il a fallu que je réfléchisse un peu (ça m'arrive)!

Je pense que c'est psychique. Un léger blocage qui se débloquera tout seul au fur et à mesure. Tu n'as que 17 ans.


Non non non! j'entends d'ici "mais y en a que je connais à 15 ans, .... nianianianiania"

mauvaise réponse! personne n'est comparable à personne et chacun avance à sa propre vitesse, chaque corps, émotion, appréhension (visible ou pas) est vécue différemment selon l'individu!

Ne te poses pas de question, tu n'as aucun problème, je pense! Juste il faut laisser le temps au temps.
0 vote

Ce n´est pas bien grave. Tu n´as sans doute pas trouvé la bonne personne. Il y a beaucoup de chose qui peuvent faire que ce soit comme ça.

Un jour tu arriveras à conclure. Ne te focalise pas sur ça!
Tu sais, ce n´est pas pareil quand tu le fais seul. Ton partenaire sait te stimuler comme tu l´aimes?
Tu as peut etre peur?
0 vote

Merci pour vos réponses. :)

Oui, je vais attendre. Mais à chaque fois je me demande si cette fois là je pourrai, et ne suis pas avec mon nouveau copain depuis longtemps.
Mais bon je trouvais ça bizarre que mes copains eux y arrivent et moi bh, non.

En tout cas merci pour votre aide !
0 vote

De rien! Essaye d´arreter d´y penser! Ca viendra tout seul!
Il n´y a aucune inquiètude à avoir, soit serein. Tu vas à ton rythme c´est tout. :)
0 vote

Oui, je confirme. C'est toujours plus aisé de conclure seul. C'est comme ça. Même avec la meilleur volonté du monde, parfois, on arrive pas à faire jaillir le flot d'émotion qu'on aimerait faire jaillir de son partenaire.

La peur, le stress, la gêne... Il y a tellement de paramètres en jeu.

Je pense qu'on ne me contredira pas! ;) ;) ;)
0 vote

nous ne te contredirons point, Jimbo!

je rajouterais que ce "léger blocage" peut provenir vraisemblablement par un manque de confiance personnel, confiance qui s’acquiert avec le temps.
Ce manque de confiance peut être perceptible par soi même ou pas.
0 vote

Jimbo à tout à fait raison .. :)
0 vote

Si je comprend bien, je n'ai qu'à attendre ? Je ne peux rien faire dans l'immédiat qui puisse euh.. Débloquer la chose ?
0 vote

Si! t'assumer pleinement et prendre confiance en toi.
0 vote

Je m'assume déjà pleinement je pense. Et prendre confiance en, bh c'est pas facile !
Merci de tout vos conseils !
0 vote

C'est une question de confiance mutuelle, aussi. C'est pas facile d'être très intime avec un garçon qu'on ne connait pas encore bien. Pour ça il faut passer beaucoup de temps ensemble... Encore et encore...

Et puis y aller petit à petit, apprendre à se connaître!
0 vote

Hum... Mais avec la reprise des cours, ça va pas être facile.. ^^
Ah la confiance, moi qui penser l'avoir facilement, bh me suis planté alors.. ^^
0 vote

La confiance se fait avec le temps, enfin à mon avis!
Oui les cours freinent un peu, mais ça marchera pour toi. Le temps fera les choses ^^
0 vote

Et ton partenaire il fait quoi pour t'aider ?
Pas bien de te laisser en rideau !!!!

Quand cela vient il ne faut pas que tu te retiennes... pour plus tard !
Il vaut mieux faire la chose, se reposer quelques minutes et reprendre les hostilités... la seconde fois c'est normal de ne pas conclure même si beaucoup y arrivent avec encore plus de plaisir :red:
0 vote

Il y a des hétéros qui se découvrent des penchants homos et des homos qui  se découvrent des penchants hétéros. Rien n'empêche l'autre ! la sexualité humaine est complexe donc coller une étiquette ne servirait à rien puisqu'on est sujet à changer un jour ou l'autre (ou pas). N'ayez pas peur de ce que vous êtes, cela fait partie de la nature humaine. Le refoulement c'est lorsque l'on sait qu'on a une attirance pour un certain type d'individu mais que l'on persiste à le nier. Si on ne sait pas qu'on a une attirance explicite pour un individu, on n'est pas refoulé en principe.
Après, la sexualité n'est forcément innée. Il se peut qu'une personne se revendiquant homosexuelle, finisse ce jour avec une femme même si le plus fréquent c'est un homme homosexuelle se revendiquant hétérosexuelle depuis longtemps et qui fini ses jours auprès d'autre homme.

Quand j'étais petit, j'aimais les filles. Et là je suis attiré à 99,9% par les hommes. Rien ne dit que je tomberai amoureux d'une fille :p (pour l'instant je n'ai pas envie, j'aime trop mon petit ami <3)
0 vote

Même si c'est très rare, l'hétérosexualité refoulée existe. Le plus souvent, cela vient du fait que tout l'entourage de la personne concernée (famille et amis) l'a toujours considéré comme étant gay, jusqu'à ce que cette personne se persuade elle-même d'être homosexuelle. 
Dans le cas de l'homosexuel refoulé, la personne cherche à suivre la norme, à se conformer à son environnement. Pour l'hétérosexuel refoulé, c'est le même principe. Imaginons qu'il s'agit d'un garçon très efféminé, avec des goûts très féminins, beaucoup de délicatesse, de vulnérabilité, etc. Bref, imaginons que ce soit le stéréotype parfait de l'homosexuel. Sa famille et ses amis, pour le mettre à l'aise ou par acceptation, va le pousser à vivre une homosexualité qu'il n'a même pas déclaré, en pensant ainsi l'aider à s'épanouir. Le gars en question va ainsi se dire "Puisque tout le monde me voit homosexuel, c'est que je dois l'être", et va ainsi se diriger vers une sexualité qui aura été dicté par son entourage. 
Il existe à ma connaissance un seul film qui aborde ce thème  : Les garçons et Guillaume, à table (qui est assez réussi d'ailleurs).

Après, on peut aussi imaginer d'autres scénarios, comme un garçon qui a longtemps évolué dans le milieu homosexuel, ou qui voulait à tout prix se détacher de tout diktat (je pense à David Bowie, qui s'est dit gay alors qu'il est en fait bisexuel me semble t-il, il ne l'a découvert que plus tard).  
0 vote

Lethargique  --> Les garçons et Guillaume à table, super film en effet je me suis un peu reconnu dedans ! *_*

Pour cette histoire d'hétéro refoulé, je pense bien que ça existe ; je prends mon exemple. Petit c'est surtout ma mère qui se sentait concernée par notre éducation (mon père est présent bien sûr, mais d'une autre façon, un peu comme les lions) : donc les sorties, les fringues, c'était plutôt ma mère. Avec trois plus grandes sœurs qui me chouchoutaient aussi, j'ai donc plus grandi dans un environnement féminin.

En fait le fait d'avoir d'avoir été plutôt élevé par des femmes fait que j'en ai pris certaines mimiques et certaines façons de pensée, mais fait aussi qu'à cause de ça j'ai limite trop de "respect" pour la gente féminine pour fantasmer/imaginer des cochonneries dessus X) Je pense que c'est ma principale source de blocage quand je pense aux femmes, autrement je pense que si une nuit je partageais ma chambre avec une femme qui me ferait des avances, j'y répondrais volontiers ; c'est en pensant à ce cas de figure que je ne me suis plus considéré comme homosexuel mais plutôt bisexuel "refoulé" ; mais c'est assez récent (à peine un an, j'étais déjà à la fac), pour l'instant je n'ai couché qu'avec des mecs, vu qu'avec les hommes je ne ressens pas cette gêne.

Bref, parfois l'apparente homosexualité n'est tout simplement qu'une traduction d'un manque de confiance en soit pour aller vers le sexe opposé, donc inconsciemment on se réfugie vers ce qui nous ressemble, c'est à dire notre sexe. Après il se trouve que dans mon cas j'aime le contact masculin aussi, je ne pense pas que ce soit uniquement pour fuir les femmes. Mais ça peut être possible, donc je valide le topic :D
0 vote

PandoraReturn: C'est drôle ce que tu dis car je ne suis finalement pas si loin de ton cas. Je n'ai eu des rapports qu'avec des hommes, je suis cependant attiré aussi par les femmes mais je ne l'ai jamais eu de rapport avec et j'ai pourtant fait quelques tentatives mais j'ai toujours bloqué, je ne sais pas pourquoi.
Mais dans mon cas, je sais que je suis vraiment bi, mais cela pourrait sembler être un coté hétéro refoulé" aussi.
0 vote

Genre personne a le meme probleme que toi? Moi je te dirais plutot que 3/4 des garcons ont le meme probleme que toi.

C'est tout a fait normal et ca viendra avec le temps de pouvoir jouir en compagnie de quelqu'un. Pendant des mois j'en  étais incapable également.
0 vote

Demeth: Loin de moi l'idée de dire que je suis le seul à avoir ce problème =) Mais là je parles de mon cas en particulier, j'ignore totalement de ce qu'il en ai pour les autres, c'est pourquoi j'évite de parler au pluriel.
0 vote

Je pense aussi avoir le "même" problème que vous. Quand j'étais petit, je ne voulais pas m'identifier à mon père, car il était brut et je ne voulais pas l'avoir comme modèle masculin. Du coup je m'identifiais plus à ma mère qui était au contraire douce et compréhensive. Après cela, j'ai développé un  profond respect pour les femmes comme le dit Léthargique. 

Cependant ce n'est pas ça qui m'a fait ""basculé "" dans l' homosexualité. Je détestais tellement l'image  masculine que dégageait mon père que j'ai développé une androphobie (peur des hommes). En maternel (plus ou moins aujourd'hui d'ailleurs), je traînais toujours avec  des filles car j’associais les garçons comme des brutes, sans raffinement et c'est vrai qu'en maternel, la plupart des garçons sont parfois agités. J'étais sensible et c'est ça qui me faisait rapprocher plus des filles que des garçons. Je retrouvais aussi chez les femmes, cette tranquillité, cette douceur. Honnêtement, pour moi c'était plus amusant de jouer à la corde à sauter ou de faire des colliers plutôt que de me blesser en faisant du foot.

Mais jusqu'en élémentaire (jusqu'en classe de CM1), j'aimais les filles. Puis avec le temps je me suis ouvert sur des activités dites p"masculines" et j’assumais donc ma part de féminité mais aussi ma part de masculinité, même si ma phobie des hommes n'avaient pas complètement disparu. 

C'est en CM2 que j'ai eu un déclic car je suis tombé pour la première amoureux d'un garçon.

Je ne pense pas dans mon cas que je suis un hétérosexuel refoulé. A la limite je suis bisexuel, mais ça fait longtemps que je n'ai plus rien senti pour une fille. Depuis tout petit j'assumais ma part de féminité mais aussi de masculinité. On me considérait comme efféminé puis avec le temps on m'avait coller l'étiquette "pédé" sur le front, sans vraiment savoir ce que cela voulait dire. Cependant cela ne m'a pas empêché d'avoir des relations hétérosexuelles amoureuses avec des filles jusqu'à mon déclic ;)
0 vote

En réalité, il n'y à ni homo, ni hétéro mais uniquement des BI. Un gay peu coucher/sortir avec une fille un jour, un hétéro peu coucher/sortir avec un garçon un jour, une fille peu acheté des sacs à mains dans les boutiques tous les jours, et au dernière nouvelle, aucune lois ne régis tous ça.

Donc le terme "refoulé" est peut-être pas le bon ? Un hétéro refoulé ne signifie pas plus qu'un chauve refoulé ? Mais pour abrégé, dit-toi que tant que les femmes acheterons des sacs à main, que les vielles auront des rides et que britney spear's ferme sont clapé, les garçons pourront faire ce qu'ils leurs semble avec qui que ce soit. Un humain, un arbre, un invertébré (oui, je vais loin, mais tu comprendra ma métaphore).

T'es jeune, ça te passera. Pense pas à ça pour le moment, va joué, danser, chanter, voler des trucs inutiles dans des magasins, fait des bétises, profite de la vie. T'embête pas pour ce genre de futilité, les questions viendront plus tard, les réponses avec.
0 vote




Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit