D'où vient notre GENRE ?? Réponses

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
18/12/2021 à 04:10 - 22/12/2021 à 04:53

LA SOURCE DU GENRE


 Note: le but ici est la simplification pour faire comprendre facilement à tout un chacun ce que sont les sexes, les genres, les cis, les non-binaires et les trans.

Je ne souhaite volontairement pas entrer dans un débat d'experts ou de pseudo expert avec des tirades sans rapport et divagations multiples. Aussi, nous éviterons les théories des complotistes souhaitant étaler leur confiture ici... trop poisseux 🤕

 

J'avancerai une opinion qui n'engage que moi sur la source des genres de personnes que nous croisons dans la vie. J'ai dans l'idée que la cause de la transidentité ou de la non-binarité est à la fois sociétale ET involontairement personnelle (inné) .

L'être humain peut naître avec un sexe femelle, intersexué (les deux attributs) ou avec un sexe mâle.

Notre société propose à l'Homme (humain) deux "écosystèmes", le féminin (femme) et le masculin (homme)... les "GENRES".

Chacun de nous, depuis la naissance jusqu'au moment où nous réalisons le "problème", c'est à dire quelques années, va en fonction des réponses qu'apporte notre cerveau aux différents stimulis proposés par des images, des sons, bref, à au moins cinq de nos sens... opérer par dichotomie une approche de plus en plus fine des deux seules cases proposées par la société.

Nous ne contrôlons absolument pas les réponses de notre cerveau. Ce sont ces (et ses) réponses aléatoires ou issues d'expériences au résultat aléatoire qui définissent si nous aimons la fraise et détestons le contact avec l'aluminium... aimons regarder la Joconde, détestons sentir l'humus et aimons le chant des tourterelles,... ou inversement...

Le fait est que si nos préférences moyennes tombent sur l'écosystème masculin, nous nous identifions comme "masculin". Si notre biologie comporte un appareil sexuel mâle, nous somme un homme CIS.

A contrario, si nos préférences involontaires tombent un peu sur les deux cases ou aucune, nous nous identifirons comme non binaires...

Si nos préférences involontaires tombent plutôt sur la case "féminin" et notre appareillage sexuel est de type mâle, on a décroché la timbale... on est transgenre. Cette dernière phrase est ironique, personne ne souhaitant vraiment sortir de la norme.

Ces "écosystèmes"... ces moules homme/femme ont étés pour partie inspirés des goûts majoritaires des mâles et femelles de l'espèce humaine et agrémentés potentiellement par des points de vue religieux ou politiques. Est-il besoin de préciser que ces moules varient en fonction du lieu et de l'époque ?

Il y aura alors, pour faire des paquets, des lots,... des clusters... quatre groupes se dégageant :

 

_les TVBP :

 genre societal et sexe 

 en correspondance. 

_les ELDP :

 genres societaux 

 pas assez vaste. 

_les ACDLCP :

 genre societal et sexe 

 non correspondant. 

_les LFETASP :

 genre societal insencé. 

 

Il y aura celles et ceux qui s'y retrouverons, les "Tout Va Bien Patron", puis les "Entre Les Deux Patron", et les "A Côté De La Cible Patron", ou encore les "La Flechette Est Tombé Au Sol PATRON"

Patron soit loué !

D'où vient notre GENRE ?? Réponses

Légende :

 _NB = Non Binaire 

      (LFETASP & ELDP) 

 _CpC = Cas par Cas

      C'est à la personne 

      intersexuée de définir

      son genre en fonction

      de son ressenti. 

 _CIS-genre 

      (TVBP) 

 _TRANS-genre 

      (ACDLCP) 

 


Amis du jour, bonjour,... Vous l'aurez deviné,... Je vous le donne en quatre... Retrouvez votre toit...

D'où vient notre GENRE ?? Réponses

Topic connexe intéressant

 


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur Lulustrike
Lulustrike
18/12/2021 à 23:59 - 19/12/2021 à 00:16

Salut,

Je pense personnellement que personne ne nait femme ou homme comme personne ne nait hétérosexuel ou homosexuel.

Je pense qu'il y a beaucoup trop de facteurs environnementaux, familiaux et le vecu unique de chaque personne qui entrent en jeu.

Je veux dire il n'y a aucun déterminisme génétique, sociétale ou environnemental à ce qu'une personne devienne transgenre comme cisgenre.

Je pense même que chaque individu nait sans avoir conscience qu'il est une femme ou un homme c'est peu à peu qu'il ou elle aura la sensation d'être cisgenre ou transgenre.

Je pense qu'une théorie qui voudrait expliquer pourquoi des gens sont transgenres devraient être capables d'expliquer pourquoi d'abord des gens sont cisgenres.

Comme une théorie qui voudrait expliquer l'origine de l'homosexualité devrait être capable d'expliquer l'origine de l'hétérosexualité avant d'expliquer celle de l'homosexualité.

Donc j'inverserai ta question comment ca se fait que des gens se sentent cisgenres. Et je commencerai par là

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
19/12/2021 à 01:42 - 19/12/2021 à 10:53

Citation de Lulustrike #384659

Donc j'inverserai ta question comment ca se fait que des gens se sentent cisgenres

Ceci concerne le genre, pas la sexualité.

Avant d'inverser ma question qui n'est pas une question, je te propose une relecture car cette proposition répond déjà à tes suggestions. Peut être que penser juste un peu moins permettrait de comprendre juste un peu plus un concept juste tout simple.


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Occamj
Occamj
19/12/2021 à 08:56

Citation de Lulustrike #384659

Bonjour,

Cette opinion extrême (au sens: qui donnerait à l'être humain une entière liberté de genre ou d'orientation sexuelle ) ne résiste pas à une analyse lucide du monde biologique.

L'hétérosexualité répond tout simplement à une finalité biologique qui date de l'émergence du sexe binaire, il y a des centaines de millions d'année. Si la détermination de l'orientation sexuelle et du genre obéissait à de seuls critères de société, on aurait pas autant d'hétéro cis-genre, partout, depuis que la société humaine existe ! Nous sommes des mammifères, et il suffit de regarder dans le monde animal combien la détermination sexuelle est prédominante. C'est logique: l'évolution fonctionne pour favoriser la perpétuation de la vie.

Dès le plus jeune âge, les enfants ressentent souvent un genre internalisé. Si la société en était l'origine, je n'existerais pas ! On a tout fait pour me mettre l'étiquette garçon, et ça a totalement échoué, parce que... je suis une femme. Comme le dit si joliment Jessica, ACDLCP.

Ce qui ne veut pas dire que l'EXPRESSION du genre ou de l'orientation sexuelle ne puisse être très variable suivant les cultures et les sociétés, ni que les expériences sociales ne modifient pas profondément cette expression. Si vous êtes bi, ou pan, votre vie sera très différente en Iran ou en France.

Pour ce qui concerne le genre lui-même, il est impossible de mener une expérience "hors-sol" où l'on priverait un enfant de tout lien social pour voir si spontanément, il deviendra femme ou homme. En ce sens, il est EVIDENT que le genre est social. Mais c'est aussi une expérience intime, indubitable (évidemment les personnes agenre, minoritaires, ont beaucoup de mal à l'exprimer !) . C'est d'ailleurs ce qui gêne tellement les essentialistes, qui voudraient nous réduire à notre sexe biologique: ils ne veulent pas nous "croire", entendre que, à l'intérieur, nous ne sommes pas ce que nous semblons être: dans notre cas, notre biologie nous conditionne, mais elle ne peut se révéler autrement que par notre parole: je suis ce que je dis que je suis (JSCQJDQJS).

De toute façon, il est essentiel, pour que notre société soit et reste une démocratie libre, que la parole soit entendue, et crue, au-delà de toute considération biologique.

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
19/12/2021 à 11:57 - 19/12/2021 à 12:06

S'il vous plaît, restons sur le GENRE.

Les goût sexuels et le genre sont sans corrélation.

Je rappelle que "phobie" est peur et que se laisser manœuvré par ses peurs est primitif. Bon... je dis ça mais je ne caresserais pas une araignée einh 🙄☺️


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Occamj
Occamj
19/12/2021 à 12:43

Pour ma part, et pour éviter toute interprétation erronée, j'évoquais la sexualité (donc les préférences sexuelles qui en découlent), tout simplement par ce que sans sexualité (au sens biologique), le genre n'aurait pas pu émerger. Au départ, il y a des humains mâles et des humains femelles (qui sont en grande majorité des hommes et des femmes), mécanisme résultant de l'évolution. Je pense que c'est incontestable. En ce sens, le genre ne peut être évoqué indépendamment de la sexualité, dans sa génèse (qui était si j'ai bien compris le thème de ton topic)

Je pense qu'on peut, ensuite, sans problème, évacuer la tarte à la crème qui ferait découler automatiquement une orientation sexuelle d'une identité de genre, ce qui est absurde. Des "exceptions" (au sens statistique: non majoritaires) non directement liées à une pression évolutionniste directe, existent partout dans le monde animal, et sont surtout bien connues dans l'espèce humaine. Je me compte parmi elles.

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
19/12/2021 à 13:05 - 19/12/2021 à 16:40

C'est exact.

Je ne me demande pas ici l'origine de l'existance des moules masculin et féminin.

Probable qu'ils se soient construits sur les préférences majoritaires des sexes.


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur Lulustrike
Lulustrike
19/12/2021 à 15:28 - 19/12/2021 à 15:46

Citation de Occamj #384677

Salut,

Je n'ai aucun cas dit que l'être humain était libre de s'identifier au genre (cisgenre ou transgenre) et de sa sexualité (hétéro, bi, homo etc.).

C'est tout l'inverse.

C'est juste qu'il n'y a aucun déterminisme biologique à ce qu'une personne soit transgenre ou cisgenre, on ne peut pas prédire quand un être humain nait à quel sexe et à quelle orientation il va s'identifier. Il n'y a a aucun gêne pour l'homosexualité comme il n'y a aucun gêne pour être cisgenre ou transgenre.

Pour dire clairement les choses, être transgenre est aussi naturel qu'être cisgenre de mon point de vue.

Ensuite, je pense que lorsque l'on veut expliquer l'homosexualité ou le transgenre, personnellement, on prend le problème à l'envers, parce que l'on part du point de vue qu'être cisgenre ou hétérosexuel est naturel et être transgenre ou homo ne l'est pas dans ces études, alors que peut être c'est être cisgenre ou hétérosexuel qui n'est peut être pas naturel en soi.

Quand tu dis "L'hétérosexualité répond tout simplement à une finalité biologique qui date de l'émergence du sexe binaire"

C'est une vision bien hétéronormée anthropocentrée que tu as l'as et qui a été longtemps véhiculée par notre société hétéronormée. En gros, ton argument veut dire que l'homosexualité ou être transgenre est contre-nature.

En plus, cette vision est totalement battue en brèche par les dernières observations zoologiques.

En gros, l'homosexualité est beaucoup plus répandue dans le règne animal et chez les insectes que chez les humains qui imposent des filtres culturels à ce que certains humains ne puissent pas s'exprimer en tant que transgenre ou homosexuel, parce que les animaux ou les insectes ne savent pas au fond d'eux s'ils sont mâles ou femelles.

En gros, je te dirais même qu'être transgenre chez les animaux est tout aussi naturel qu'être cisgenre parce que les animaux et les insectes n'ont aucune conscience du sexe ou de l'appartenance à un sexe. Que des animaux ou des insectes de sexe opposés s'accouplent ce n'est que fortuit en soi !

Et que dire des espèces animales hermaphrodites !!!

En résumé, pour ne pas dériver du sujet initial, si des personnes sont transgenres, elle sont aussi naturelles que les personnes qui se perçoivent cisgenre. Et chercher à expliquer pourquoi des personnes sont transgenres est aussi inutiles qu'expliquer pourquoi les personnes sont cisgenres parce qu'en règle général je n'ai vu personne de cisgenre (à part moi qui est cisgenre) s'interroger pourquoi elle était cisgenre.

J'espère être compris dans mon message.

Citation de Jessica69 #384667

OK, on dit probablement la même chose mais pas avec les mêmes termes.

Moi je suis cisgenre et je m'interroge pourquoi je le suis ces derniers temps, j'ai même l'impression qu'être cisgenre n'est pas aussi naturel que notre société le prétend.

Après, je ne suis pas transgenre et donc je ne saurais jamais ce que vit intérieurement une personne transgenre.

Mais voila, dans ma vie, j'ai toujours aimé accepter les personnes dans toute leur différence avec moi, je trouve enrichissant personnellement de vivre avec des personnes totalement différente de mois.

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
19/12/2021 à 15:44 - 20/12/2021 à 02:37

Citation de Lulustrike #384768

Quand tu dis "L'hétérosexualité répond tout simplement à une finalité biologique qui date de l'émergence du sexe binaire"

.

C'est une vision bien hétéronormée

Ce débat ne tiendrait pas avec des créationnistes. Quel débat de toute façon peut tenir face à leurs propres contradictions ?

Occamj répondra mais je me permet de relever...

C'est une vision juste logique Darwiniste. La nature favorise l'hétérosexualité puisque ne donne pas à l'homosexualité de moyen de perpétuation. Il est donc logique que l'hétérosexualité soit "la norme".

Cela prouverait aussi d'ailleurs que l'homosexualité est, même si rare, naturelle puisque malgré l'impossibilité de reproduction se retrouve à travers les millénaires.

 

Après, je ne suis pas transgenre et donc je ne saurais jamais ce que vit intérieurement une personne transgenre

Je pense au contraire que tu peux le savoir en imaginant ceci :

Imagine que tout ce que tu aimes se rapportant bien à ton sexe (dans une vision cis hétéronormée) soit remplacé par des choses appartenant à l'autre sexe... (dans une vision cis hétéronormée). Si tu ressent un mal être, un vertige, un manque,... Un vide,... C'est cela que ressent un trans quand on lui dit qu'il doit n'aimer que les choses de SON sexe.

 

... différente de mois

... de moi? ☺️

 

mais, s'il vous plaît restons sur le genre


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur Lulustrike
Lulustrike
19/12/2021 à 15:50 - 19/12/2021 à 15:52

Citation de Jessica69 #384769

Peut être, mais il n'existe aucun acte intentionnel dans la nature.

C'est juste fortuite que la reproduction d'une partie du règne animale passe par l'existence des 2 sexes pour les néo-darwinistes parce qu'ils existent plein d'autres solutions et de contre-exemple pour se reproduire sans l'existence de 2 sexes.

Ce type de reproduction aurait pu ne jamais apparaître sur Terre !

mais, s'il vous plaît restons sur le genre

Désolé pour mes digressions.

Merci de ne plus rebondir sur mon message si ce n'est pas pour rester sur le genre comme demandé par Jessica.

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
19/12/2021 à 16:03 - 19/12/2021 à 16:50

Je déroge à ma propre demande provisoirememt car intriguée... ☺️

Une seule solution de reproduction différente à ce qui me vient en tête. L'autre étant un changement spontané de sexe pour maintenir un équilibre mais demeure une reproduction "à deux sexes".

Que l'apparition de la reproduction sexuée soit fortuite certes mais en quoi cela change quelque chose dans notre monde tel qu'il est et dont nous débattons ?


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur Lulustrike
Lulustrike
19/12/2021 à 17:14

Citation de Jessica69 #384773

Cette perception est avant tout métaphysique et remet en cause pour moi personnellement le concept du genre ou de la sexualité.

La sexualité et le genre n'ont aucune finalité en soi dans la nature (puisque la vie peut continuer à exister si un jour tous les êtres sexués disparaissaient de terre) la nature n'ayant jamais eu aucune intentionnalité à créer des êtres sexués, c'est l'être humain qui lui en prête une de finalité à la sexualité et au genre.

Il se peut même que les êtres sexués n'existent pas sur d'autres planètes parce que rien ne prouvent que l'évolution répétées n fois sur d'autres planètes aboutissent toujours à des êtres sexués.

Mais je crois que je m'égare de ton sujet.

Ma digression est juste philosophique et un appel à la tolérance et au respect de chacun.

avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre
19/12/2021 à 19:05

(je laisse juste un message pour suivre le topic)

(Je félicite aussi Jessica pour ce sujet passionnant)

avatar contributeur de Faith141
Faith141
19/12/2021 à 20:56

Je ne vais pas vous mentir. Je dois être trop couillons. Mais je comprend pas tous et super intéressant.

avatar contributeur de Rosso
Rosso
19/12/2021 à 21:00 - 19/12/2021 à 21:21

Citation de Lulustrike #384779Il se peut même que les êtres sexués n'existent pas sur d'autres planètes parce que rien ne prouvent que l'évolution répétées n fois sur d'autres planètes aboutissent toujours à des êtres sexués.

C est une possibilité (qui ne doit pas plaire à tout le monde) mais effectivement on limite notre raisonnement à la vie sur Terre , bon ce n’est pas demain qu’ on aura la réponse sur l’ existence de vie extra terrestre (meme si c’ est très probable) et donc de l éventualité de vie asexuée avec une reproduction possible . Dommage

Mais il existe sur Terre une espèce de lézards où le genre se limite aux femelles puisque tous les mâles ont disparus et ça ne les empêchent pas de se reproduire

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Cnemidophorus

avatar contributeur de Dime
Dime
19/12/2021 à 21:36

Citation de Rosso #384795

Hum. C'est bien ce qui nous pend au nez. Nous allons disparaitre au profit de la femelle, qui alors développera des testicules à l'intérieur de son corps. Elle pourra ainsi se reproduire avec d'autres femelles.

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
19/12/2021 à 22:42 - 20/12/2021 à 02:06

Citation de Rosso #384795

éventualité de vie asexuée avec une reproduction possible ...

.

Mais il existe sur Terre une espèce de lézards où le genre se limite aux femelles

Il y a quelques espèces à reproduction asexuée mais aussi comme dit des espèce capables de changer de sexe pour equilibrer le déficit males/femelles.

Il est plus que probable que des mondes soient peuplés de bactéries qui n'ont qu'à ce scrinder toutes les 20 minutes pour se multiplier...

 

Citation de Dime #384798

C'est bien ce qui nous pend au nez. Nous allons disparaitre au profit de la femelle, qui alors développera des testicules à l'intérieur de son corps

Tant que ça lui pend pas au nez... ☺️🤭

 

Merci de rester sur le genre


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Rosso
Rosso
19/12/2021 à 23:33

Citation de Jessica69 #384804Il est plus que probable que des mondes soient peuplés de bactérie qui n'ont qu'à ce scrinder toutes les 20 minutes pour se multiplier...

Un peu comme les virus ? Je ne suis pas spécialiste dans ce domaine , d ailleurs je ne sais meme pas si les virus sont considérés comme des êtres vivants

avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre
19/12/2021 à 23:34

Je pense qu'elle parle de mitose cellulaire ?

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
20/12/2021 à 02:44 - 20/12/2021 à 04:53

Citation de Fierdre #384809

Elle parle de cela, oui 😉

(merci pour tes félicitations 💋)

D'où vient notre GENRE ?? Réponses


 


Citation de Lulustrike #384768

chercher à expliquer pourquoi des personnes sont transgenres est aussi inutiles qu'expliquer pourquoi les personnes sont cisgenres parce qu'en règle général je n'ai vu personne de cisgenre (à part moi qui est cisgenre) s'interroger pourquoi elle était cisgenre.

Ce n'est pas parce qu'une majorité ne s'interroge pas sur un sujet qu'il n'y a personne pour s'y intéresser. Les personnes qui s'interrogent d'ailleurs sont en général une minorité tant qu'il ne s'agit pas des scores de football.


 


Citation de Rosso #384808

Un peu comme les virus ?

Les virus ne se multiplient pas de cette façon. Le virus hack le système cellulaire. C'est un parasite.


 


Citation de Lulustrike #384659

Citation de Occamj #384677

Citation de Fierdre #384786

Citation de Faith141 #384794

Citation de Rosso #384808

Citation de Dime #384798

Pour information, la présentation et quelques interventions se sont enrichis.

Après le sexe, les bactéries, les virus et le football,... revenons au

GENRE

qui est le sujet du topic

 


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Coré
Coré
20/12/2021 à 08:52

Peut-être serait-il intéressant de préciser la question, de parler d'identité de genre, plutôt que de genre en générale. Et peut-être serait-il intéressant de définir ou du moins expliquer ce qu'est et commun se manifeste l'identité de genre. Madeline La chère poire à fait un très bon thread twitter pour expliquer comment cela fonctionne.

https://twitter.com/LaCherePoire/status/1351581008743837698?s=20

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
20/12/2021 à 09:44

Citation de Coré #384822

Je suis à moitier d'accord mais avant de commencer à complexifier, tu le sais je préfère simplifier, moins pour nous que pour les CIS.

En quoi cela serait positif ? Qu'est-ce que cela apporterait ?


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Coré
Coré
20/12/2021 à 09:46

Justement, ce concentrer sur l'identité de genre permettrait de simplifier le débat en ce concentrant sur ce qui nous concerne en premier lieu.

Le genre est un sujet très vaste dont l’identité de genre n'est qu'une partie.

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
20/12/2021 à 10:45 - 20/12/2021 à 10:49

En quoi évoquer l'expression de genre en plus de l'identité de genre, simplifierait, d'autant que ça n'influerait pas sur la thèse, sauf erreur ?

L'expression de genre fait partie de choix conscients,... Non!?


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre
20/12/2021 à 10:48 - 20/12/2021 à 10:51

Citation de Jessica69 #384811

Merci pour la notif et l'update

Juste pour l'anecdote, dans certains cas d'intersexuation dits ''''extremes''''', tu es théoriquement cis si tu sens homme et femme, puisque ton genre match ton sexe. Même si tu es, du coup, non binaire, et donc pas cis, même si ça match.

Et même si ça match bien, ça empêche pas de mal le vivre parfois.

(Je dis parfois parce que j'en connais pas tant que ça dans ce cas, je ne peux pas faire de généralité)

Erreur système

Pour répondre au sujet du genre, je commencerai par dire que l'étude de genre est un très vaste domaine, impliquant énormément d'autre domaines, et qu'il serait compliqué de résumer ça simplement en quelques lignes.

Pour donner un avis plus personnel, qui bien sûr n'engage que moi hein (feel free de penser autrement), je pense qu'il y a d'un côté des attirances naturelles pour certaines cases, et de l'autre, les cases étiquetées par la société.

Je pense qu'on est d'accord là dessus.

Ce qui est intéressant c'est les étiquettes (ces fichues étiquettes....)

Attention, je vais grossir les traits a mort pour l'exemple, pour rendre les choses simplistes et évidentes

Imaginons Arthur. Arthur est amab (assigné mâle a la naissance), et a des attirances naturelles pour le rose, les jupes a volants, les paillettes, les fleurs, et je ne sais pas quels autres clichés utiliser.

Dans notre société a nous, là, le rose est traditionnellement réservé aux filles. De même que la plupart des jupes, robes, etc, avec ou sans paillettes d'ailleurs.

Arthur risque donc de s'identifier plus '' facilement '' a un genre féminin, vu que tout ce qui l'attire est étiquetté comme étant féminin.

Et du coup le pauvre va probablement mal le vivre.

Si Arthur était né dans une société où le rose était étiquetté masculin, où les hommes portaient des robes, et où la mode masculine était beaucoup moins sobre, peut être qu'il s'identifierait a cette vision du masculin et serait cis ? Vous en pensez quoi?

Dans une société idéale carrément moins éclatée au sol que celle ci, il faudrait qu'il soit largement admis que les couleurs n'ont ni genre ni sexe, que si les femmes peuvent porter des pantalons (si si, elles peuvent) les hommes peuvent aussi porter des jupes sans dénoter, que les clichés d'expressions de genre sont pourris et sont uniquement dus a des préférences personnelles, et que les rôles de genre qu'on a pas encore cités sont aussi terriblement toxiques lorsqu'ils sont imposés

avatar contributeur de Jessica69
Jessica69
20/12/2021 à 10:59 - 20/12/2021 à 11:01

Citation de Fierdre #384830

Si Arthur était né dans une société où le rose était étiquetté masculin

Cela est hautement improbable à mon sens,... Les "cases" ayant étés construites sur ce que préfèrent en majorité les mâles et les femelles de l'humain.

C'est le sens que je donnais au message d'un des post, situé plus haut :

Citation de Jessica69 #384XXX

Je ne me demande pas ici l'origine de l'existance des moules masculin et féminin.

.

Probable qu'ils se soient construits sur les préférences majoritaires des sexes.

C'est ce qui fait que la majorité des mâles et des femelles soient CIS.


Jessica Mrgn "Tout Homme a contre lui, ceux qui voudraient faire pareil, ceux qui feraient le contraire et la grande armée de ceux qui ne font rien" J.Clarety

avatar contributeur de Alithia
Alithia
20/12/2021 à 11:23

Ma petite réponse concernant le genre.

Mais avant :

"Nous ne contrôlons absolument pas les réponses de notre cerveau. Ce sont ces (et ses) réponses aléatoires qui définissent si nous aimons la fraise et détestons le contact avec l'aluminium... aimons regarder la Joconde, détestons sentir l'humus et aimons le chant des tourterelles,... ou inversement..."

Alors c'est bien plus complexe, ce que nous aimons ou non, découle d'expérience, de contexte. Une mauvaise expérience avec la fraises, ou une habitude de manger de la banane, une chose socialement admise comme mauvais comme les légumes, ect....

De nombreuses études montrent que l'ont peux conditionner l'être humains, à aimer et faire ce qu'on veux qu'il face. A coup d'embrigadement, par exemple, on peux lui faire nier tout ce que l'ont est.

Le truc, c'est que certain résiste plus ou moins bien, ou suivant les contexte de libération de la pensée, l'embrigadement, moins fort 'aisse place à quelque chose de plus profond.

Un élément dont on ignore encore beaucoup.

L'élément déclencheur, l'événement, ou la chose qui fait de nous une personnes trans, une personne cis, est encore très mal connue et débattue. Social, génétique, les deux, autres choses. Est ce que c'est avant la naissances, pendant le développement de l'enfant. Bref que de question sans réponses.

Par contre ce que je remarque c'est le besoin de genre pour structuré l'humanité.

Je vais pas revenir dessus, mais les société passer et présentes différente ne considère pas les genres de la même façon.

Certain en on plus de deux, d'autre les vois de façon plus flexibles.

Même en France, la femme d'aujourd'hui n'est pas du tout la femme de la renaissance, médiéval ou gauloise.

Puisque pour moi, le genre est avant tout un rôle.

Un rôle dont on prête la nécessité au gré des besoin.

Le plus grand besoin étant le contrôle et la domination.

Comment lever une armée si on ne dit pas au homme qu'ils sont né pour ça, que c'est ça un homme, un guerrier, un soldat.

Et comment avoir de nouveau soldat, si les femmes meurs au combats sans enfanté, comment produire nourriture, armes, et logistique si tout le monde part au combats.

Mais cette exemple peut être appliquer partout.

Celui qui domine créer les rôles dont il a besoin.

Les guerrières ça a toujours exister. Aujourd'hui l'archéologie fait volte face et s'aperçoit que beaucoup de champs de bataille antique, montrent des celtes et gauloises guerrières.

Peux importe ce qu'on a entre les jambes, si l'ont est X ou Y.

Le nombres des femmes se faisant passer pour des hommes, des hommes se faisant passer pour des femmes sont légions.

Puisque justement, il s'agis d'incarner un rôle.

Aujourd'hui, comme la démontrer Fierdre, les intersex mettent à terre la relation entre genre et sexe.

La mode à toujours bousculer le genre.

Pour rappel, il y a pas si longtemps, le rose etait la couleur de la virilité, et le bleu de la féminité. La vierge marie est souvent couverte d'un voile bleu.

Bref, le genre, pour moi, n'est qu'un outil, de domination, de contrôle, ou de rangement.

Le genre est un sujet vaste, dont beaucoup se casse les dents. Résumer tout ce que je pense dessus en un seul poste, est impossible.

avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre
20/12/2021 à 11:25 - 20/12/2021 à 11:26

Citation de Jessica69 #384831

En fait, je pense que ce que la '' majorité '' préfère dépend largement de contextes culturels, historiques, environnementaux, etc.

Ta réponse me permet de formuler la mienne plus clairement. Je pense que le genre vient des moules (pas les animaux hein 😂).

De comment on se situe par rapport a ce repère. Si ce repère fluctue, le positionnement peut aussi fluctuer.

Du coup l'origine des genres et l'origine des moules sont liées dans mon esprit.

Mais encore une fois, c'est juste une vision personnelle, et c'est très intéressant de lire vos idées a vous :)

Édit: ''une chose socialement admise comme mauvais comme les légumes''

Alithia ? 😂😂😂

avatar contributeur de Alithia
Alithia
20/12/2021 à 11:29 - 20/12/2021 à 11:31

Mais quand vous étiez gamin, y a pas des choses comme les légumes, ou tout le monde disais "c'est pas bon", et du coup, avant même de goûter, tu disait c'est pas bon, puis tu goûte, et finalement, tu aime.

La question, est, est ce que tu assume d'aimer, ou tu te conforme à ne pas aimer pour être comme les autres.

Remplacer légumes par trans, homo, religieux, ou n'importe quoi :)

J'aurai un truc à dire sur les rôle de genre, mais ça va mérité un poste complet quand j'aurai un peu plus de temps.

avatar contributeur de Fierdre
Modération Fierdre
20/12/2021 à 11:34

Perso on me disait que c'était bon pour m'inciter a en manger (qui a dit ''comme l'hétérosexualité ?'' mdr)

En fait, je pense que l'identité de genre et les rôles de genre sont deux choses différentes.

Tu parles de rôles de genre, de comment un genre est sensé être, et se comporter. Je trouve aussi que c'est de la daube en boîte.

Mis l'identité de genre n'est relative qu'à toi, par rapport à toi, si tu as un besoin de te définir, de te situer par rapport au monde extérieur. Certain.e.s n'ont pas ce besoin, d'autres si.

En passant, j'ai une question sérieuse.

Pour les trans, on parle de transidentité.

Pour les cis c'est quoi? Cisidentité ? Cisgenrisme? X) cisitude? X)



Suivez-nous
Téléchargez l'application
Application android
conçu avec par Carbonell Wilfried
© Copyright 2022, betolerant.fr