Le pape François, un pape faussement progressiste

photo de l'auteur Wiloooo
Wiloooo
Homme de 30 ans
Lyon

33 remerciements
Administrateur
Ce sujet est une actualité

Le pape François, un pape faussement progressiste
TIZIANA FABI / AFP

Le journaliste a démandé la réaction à adopter quand des parents découvrent un "potentiel" penchant homosexuel de leur enfant. Le souverain pontifie a alors rétorqué :

Je leur dirais premièrement de prier, ne pas condamner, dialoguer, comprendre, donner une place au fils ou à la fille.

Une première réponse encourageante, la suite de sa réponse l'est un peu moins... Pour résumer il émet deux différences dans la détection de l'homosexualité.

Dès l'enfance quand cela se manifeste, "tout n'est pas perdu", le pape François recommande l'utilisation de la psychiatrie...

Si votre homosexualité se manifeste après 20 ans, il ne donne aucune solution (désolé). Mais on comprend que dans ce cas, la psychiatrie n'est pas utile.

L'entretien se conlut par cette citation :

Je ne dirai jamais que le silence est un remède. Ignorer son fils ou sa fille qui a des tendances homosexuelles est un défaut de paternité ou de maternité.

Bref il y a encore du progrès sur ce terrain. Pour le progressisme du pape on repassera =)


Informations

Date de publication : 27/08/2018 à 10:47



photo de l'auteur lauran
Lauran
Homme de 28 ans
Bruxelles

J'aime quand il donne des leçons alors qu'il en a tant a recevoir... pédophilie ? blanchiment d'argent ? collaboration durant la 2e guerre mondiale ? enfanticides à Tuam ? et j'en passe...


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Moi quand j'ai entendu cela j'ai bondi de mon fauteuil. J'en peux plus de ses raccourci avec la psychiatrie... Je suppose aussi que le pape voulait aussi faire un lien avec les affaires de pédophilie dans la la religion catholique. Sans doute qu'il pense que ces prêtes sont des vilains homosexuels qui sont devenus des pédophiles faute d'avoir pu exprimer leur homosexualité.

Et voilà comment l'homosexualité est encore vu comme une maladie par beaucoup de gens.

Bon, je pense qu'il y a aussi des catholiques qui sont ouverts sur cette question, mon propos n'étant pas de mettre dans le panier tous les personnes qui ont une religion. Loin de moi cette idée.

Perso, le pape ne "fait pas le bien" sur terre quand il a ce genre de propos, il attise la polémique. Et comme c'est un homme intelligent il le fait à bon escient. Ce qui est pire.


photo de l'auteur desiles54
Desiles54
Femme de 42 ans
Audun-le-Roman

33 remerciements

On était justement en train de discuter sur cette affaire, quand une personne soit disant lesbienne, nous dit qu'il ne faut pas sortir les phrases de son contexte et que c'est triste de prendre juste cette phrase alors que le pape a dit de très belles choses. Et qu'elle ne voit pas où est le soucis de dire qu'on doit emmener son enfant chez les psy!!

Je vais répondre la même chose que j'ai dit à cette personne. C'est un discours incroyablement hypocrite. Il sais très bien ce qu'il a dit et je pense que c'etais réfléchit et c'est pire quand on y pense. Le pape viens juste de dire au monde entier que l'homosexualité est une maladie!!


photo de l'auteur Toonstruck
Toonstruck
Homme de 18 ans
Clermont-Ferrand

Non s'il vous plaît me lancez pas sur ça car ça va m'énerver et j'aime pas être énervé.

Dans son discours le pape répond à la question : que diriez vous a un père dont l'enfant est homosexuel ?

Et lorsqu'il parle de psychiatrie pour un enfant encore jeune, ce n'est pas pour "soigner l'homosexualité" du gosse, mais pour pouvoir établir un dialogue entre le père et l'enfant afin d'éviter le silence justement.

C'est sûr que l'église ça craint au niveau de la tolérance envers l'homosexualité, la pratique de la pédophilie etc... Mais dans ce discours le pape ne dit à aucun moment que l'homosexualité est une maladie qu'il est possible de soigner grâce à un psychiatre !

Faut arrêter de sortir les phrases de leur contexte, écouter les discours en entier, et essaye de comprendre le message.

Il faut aussi arrêter de faire des raccourcis du type "psychiatrie = maladie mentale" parce sinon ça marche dans les deux sens, donc toutes les personnes qui ont eu recours à un psychiatre pour soigner une addiction (alcool, drogue, jeux à gratter/vidéos,...) serait des malades mentaux ? Je ne crois pas.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Perso, je ne fais je ne fais pas de "raccourci" dans ma manière "interpréter" les propos du pape. Et les phrases ne sont justement pas sorties de leur contexte. Je redis donc qu'il les a tenu en sachant ce qu'il faisait.


photo de l'auteur LORANLAO
LORANLAO
Homme de 45 ans
Paris

4 remerciements

Pour que chacun puisse se faire son opinion, voici un lien de la video du pape.

(https://youtu.be/67xJk10AjFo)

Toonstruck , voici la définition Larousse Psychiatrie : Spécialité médicale dont l'objet est l'étude et le traitement des maladies mentales, des troubles psychologiques

Si le pape propose un dialogue avec le dit père c'est bien dans le seul but de faire changer l'orientation de son enfant.

Sur la video diffusée par KTO et sur la chaine du vatican, le passage sur la psychiatrie à été coupé.


photo de l'auteur Toonstruck
Toonstruck
Homme de 18 ans
Clermont-Ferrand

Oui bon vous avez sûrement raison mais chacun a sa façon de penser.

Je vous prie de m'excuser, je me suis enflammer car j'avais vu un article sur le même sujet sur Facebook et les gens qui y réagissait étaient véritablement attardés, ce qui n'est pas le cas sur ce site.

Encore une fois désolé.


photo de l'auteur Wiloooo
Wiloooo
Homme de 30 ans
Lyon

33 remerciements
Administrateur

Le discours est bienveillant le début m'a plu, je l'ai d'ailleurs notifié sur cet article. Mais grosse erreur de sa part d'associer : tendances homosexuelles à la psychiatrie.

Mais on peut noter un bel effort du Pape François, tout n'est pas mauvais, y a cependant encore du progrès :)


photo de l'auteur steph41190
Steph41190
Homme de 43 ans
BLOIS

Salut à tous!

"Le pape François, un pape faussement progressiste"

Mais progressiste par rapport à quel siècle de notre histoire?

Il est evident qu'il a progressé par rapport à ces prédécesseurs...mais vu le retard qu'ils avaient....

Il va y avoir quelques moutons (désolé pour les grenouilles de bénitier et si cela choque) qui vont torturer leurs enfants ou les mettre à la porte.

Les religions vont pour la plupart à contresens du progrés alors ce genre de parole...n'est pas étonnant!

Mais bon la religion catholique est en train de scier la branche sur laquelle elle se trouve il n'y a qu'a voir le nombre de pratiquants (exemple: en quelques années en Irlande le nombre de pratiquants est passé de 70% à 30%) pour ce rendre compte que les gens ont évolués beaucoup plus vite que les religions et c'est tant mieux!

Si ils continue dans ce sens, les gens étant de plus en plus informés, ils finiront par prier en petit commité que le ciel ne leur tombe pas sur la tête!

Cordialement

Stéphane


photo de l'auteur desiles54
Desiles54
Femme de 42 ans
Audun-le-Roman

33 remerciements

Citation de story33 #283743

Je suis tout à fait d'accord avec toi!

Perso je pense que c etais juste un moyen de détourner le vrai problème. Donc il y a une affaire de pédophilie qui éclate et on pose des questions sur l'homosexualité? Où est le rapport?

En plus on pose cette question à une personne qui ne sait pas de quoi il parle. Il parle famille et homosexualité, mais il est mal placé pour donné des leçons.

Est-ce que je demande à un Vegan comment il cuit son poulet??

Le pape est un homme intelligent, il sait très bien ce qu'il dit et pourquoi il le dit.........


photo de l'auteur Lindos
Lindos
Homme de 36 ans
Lyon

41 remerciements

Si j’ai bien compris le pape conseille de prier, dialoguer, comprendre, laisser s’exprimer, et selon la jeunesse de l’enfant orienter vers un psy (ou pas je suppose).

Déjà prier risque de ne pas avoir beaucoup d’impact à part rassurer les parents.

Ensuite dialoguer, comprendre, écouter, tout ça c’est très bien.

Concernant le psy, l’orientation et le genre se construisant pendant l’enfance et se révélant à l’adolescence, je doute que l’enfant jeune exprime réellement une orientation sexuelle, au mieux il risque de pencher du coté où il va tomber, et au pire il peut exprimer des doutes sur son genre. A l’orienter vers un psy au moindre tangage on risque de traumatiser le petit choux.

A l’adolescence se serait scientifiquement plus intéressant, mais coté efficacité ça sentirait la thérapie dite de conversion, peu efficace et dont le taux de suicide est élevé.

Si le pape voulait réellement se rendre utile, sachant sa compassion toute chrétienne que personne ne conteste, il devrait plutôt aider les ados futurs pédophiles qui représentent environ un pour cent de la population, où pour le coup un psy formé à cette question se révélerait bien utile pour l’ensemble des jeunes, y compris ceux-ci. Et ce faisant utile au pape aussi, qui cherche désespérément une solution pour que ses bons pères et jeunes adultes encadrants tombent moins souvent amoureux de ses catéchumènes encore mineurs, le plus souvent de façon (diaboliquement) homosexuelle dans ses structures qui séparent les activités physiques des filles et des gars.

Bref, si sa bonne volonté ne fait pas de doute, le calvaire du pape apparaît encore long et semé d’embûches...


photo de l'auteur LeBercyien75
LeBercyien75
Homme de 21 ans
Paris

Le problème c´est que le Pape s´est mal exprimé, de grandes maladresses ! Nous avons tous besoin de voir un psy, hetero ou homo, nous sommes des êtres humains qui ressentons la sensibilité, donc on a le besoin de s´exprimer !

Pour moi on a pas tout décelé dans l´homosexualité, on a encore plein de choses à découvrir scientifiquement afin de savoir si nous avons un trouble mental, psychologique particulier, ça pourrait faire mal de l´apprendre mais vaut mieux chercher que rester dans le déni quelque part, puis nous pouvons vivre comme tout le monde donc c´est pas un souci, pour information nous sommes tous tarés à notre façon sur notre planète donc je ne m´inquiète pas, le psy peut être une solution pour essayer de comprendre ce qu'il se passe en effet chez l'enfant car la nature veut la primauté entre un homme et une femme, ça ne doit pas servir comme thérapie de conversion ce qui ne marcherait pas d'ailleurs ! Quand je dis la primauté, ça ne veut pas dire que ce n'est pas naturel entre deux hommes ou deux femmes, mais en tous les cas il faut comprendre l'homosexualité s'il y a des penchants dès l'enfance, je trouve que c'est important rien que pour nous surtout !


photo de l'auteur LORANLAO
LORANLAO
Homme de 45 ans
Paris

4 remerciements

Et voila le resultat, certain se mettent à excuser les propos du pape, et meme à etre d'accord avec lui.

oh pardonez lui, il s'est mal exprimé, juste une petite maladresse.

Non on n'a pas besoin de consulter un psychiatre parce que l'on serait homo.

La seule raison qui pourai nous y obliger serai les conséquences de l'homophobie, harcement, pression psychologique, isolement familiale, tentative de suicide ( première cause de suicide chez les ados ).

Le pape est homophobe. Le catholicisme est homophobe.Le christianisme est homophobe.


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

Un pape faussement progressiste

Bah les cathos sont pas progressistes alors c est pas leur chef qui va l etre

Et bien sûr ces propos tombent juste apres une visite tres mitigée en Irlande


photo de l'auteur Robot
Ancien membre
Utilisateur désinscrit

D'accord avec toutes les réponses ici.

Par contre, j'aimerais dire à @LeBercyien75 que je pense différemment de lui quand il dit :

"la nature veut la primauté entre un homme et une femme".

Je pense pas non.

Pour la procréation oui, il faut bien 1 homme et 1 femme afin de se reproduire, mais l'acte sexuel hétérosexuel (sans désir de faire un enfant) ne prévaut pas sur l'actes homosexuel.

Je pense même que c'est le contraire ! Mais attention là c'est vraiment un sentiment et une conviction personnelle : je n'impose cette conviction à personne ici.

Pour moi, la sexualité commence par la masturbation pour découvrir son corps et ensuite on s'intéresse à l'autre sexe (mais en temps que personne et non en tant que corps).

L'homosexuel(lle) va s'intéresser à "l'autre sexe" en tant qu'être humain et non parties génitales.

On se détache de sa masturbation pour aller faire l'amour avec un autre humain. Et la première intention est de faire l'amour et non de faire un bébé.

Pour moi l'acte sexuel la plus "naturelle" qui devrait "prévaloir" en premier serait la pansexualité ou la bisexualité avant l'homsexualité ou l'hétérosexualité.

(attention je ne parle que d'acte sexuel et non de genre).

Et donc pour finir, lorsque tu dis aussi dans tes premières phrases : " trouble mental psychologique particulier" qui n'aurait peut-être pas encore été découvert, je suis pas d'accord non plus.

Il n'y a pour moi aucun trouble à découvrir puisque pour moi l'acte sexuel autre que celui hétérosexuel est aussi naturel si ce n'est plus à mes yeux.

J'espère que mes propos n'offensent personne ici : ce n'est pas mon intention du tout.

Je pense, pour finir, que l'on peut très bien emmener son enfant au psy si celui-ci vit très mal son homosexualité à condition que cela ne soit pas un prétexte pour le "guérir".

Bon voilà, bonne nuit il faut que j'aille dormir à un moment donné ! 😉


photo de l'auteur julienthezan
Julienthezan
Homme de 46 ans
carcassonne

Derriere saint François c est un vrai jésuite!ceci explique cela.


photo de l'auteur akudo
Akudo
Homme de 25 ans
avranche

3 remerciements

Bon, à mon avis son propos était volontairement ambigu et a aussi une vocation politique, celle de réunir les chrétiens suite aux crises liès aux affaires de pédophilie. Il laisse ses ouailles interprèter les propos comme elles le veulent:

-les cathos progressistes en mode "mais non c'est sorti de son contexte, il veut simplement dire qu'il faut dialoguer avec son gosse s'il nous dit qu'il est homo et un psy peut nous y aider"

  • les cathos intégristes en mode "oh ben il a raison, il faut soigner l'homosexualité"

photo de l'auteur AposJk
AposJk
Non binaire de 27 ans
Toulon

Citation de akudo #283777

Je l'ai compris comme ça aussi. De toute façon qu'il dise l'une de ces choses ou son contraire, il risquait de se faire railler d'un côté ou de l'autre, donc il me donne aussi l'impression d'avoir pris le parti de garder le cul entre deux chaises pour ne pas vexer trop de fidèles.

Plutot d'accord avec Steph41190 et d'autres également.


photo de l'auteur Reaver
Reaver
Homme de 19 ans
Nancy/Nîmes

Ho j'en parlais ce midi !

Comme ça fait un petit bout de temps que je me suis pas exprimer sur un sujet aussi explosif..hé bien je viens apporter ma voix au débat huhu..

Pour ma part je suis partagé car d'une part :

Avant de dire ce genre de carabistouilles qu'il commence à s'occuper de la pédophilie, de l'obscurentisme en Amérique latine et en Afrique, de la corruption, des chrétiens d'orient qui ce font massacrer...ha et quand on voue sa vie à un truc qui n'existe pas on évite de faire la morale au monde humhum.

D'autre part ! Le mec est quand même le vicaire du christ, le descendant de Saint Pierre, le souverain pontif de l'eglise universelle romaine, évêque de rome et roi des états pontificaux. De ce fait il a l'obligation (c'est pas moi qui le dit, c'est pas sujet à débat, c'est un fait) de faire respecter les décisions de ses prédécesseurs, qu'elles soient bonnes ou mauvaises (on est au XXIème siècle on ne fait plus de concil pour changer la politique de l'église donc maintenant il faut faire avec). Donc quand un journaliste lui demande ce qu'il dirait à des parents d'homo il faut pas s'attendre à ce que le mec approuve...genre faut vraiment être naïf mais d'une force pour que le PAPE approuve gentillement.

J'ajouterai qu'à mon sens le journaliste à poser cette question sachant très bien que ça allait créer une polémique à la con. Mais aussi l'église n'a plus du tout d'influence (en France en tout cas) donc bon...c'est pas comme si ses déclarations allait nous faire monter au bûcher.

Bref polémique inintéressante !


Pour participer à ce sujet, il faut être obligatoirement inscrit